Anda di halaman 1dari 7

Les moyens de communication

Makkah

Cheikh Saalih ibn Abdillah ibn Houmaïd

Vendredi 14/11/1423

O Gens !

Je vous recommande, ainsi qu’à moi-même, la crainte d’Allah (le Puissant et le très Haut) ;
donc, craignez Allah, qu’Allah vous fasse miséricorde, accomplissez de bonnes actions,
méfiez-vous des envies (passions), faites attention aux distractions, car elles sont
meurtrières ; profites de vos jours pour accomplir de bonnes oeuvres, et arrangez vos
situations avec la sincérité, car les jours ne sont pas nombreux (passent vite) ;
réfléchissez à votre situation, rappelez-vous que vous devez partir (pour l’autre monde),
corrigez vos actions, et que les derniers (de la communauté) prennent exemple sur les
derniers. Et vous savez très bien que toute personne se trouvant sur cette terre doit
mourir ; donc, où sont ceux qui réfléchissent ? Et où sont ceux qui sont doués de raison ?

{Ce jour-là l’Homme sera informé de ce qu’il aura fait et de ce qu’il aura remis à
plus tard (ou : des conséquences posthumes de ses agissements).

Mais l’Homme est plutôt un témoignage irréfutable contre lui-même.


Quand même il présenterait des excuses}.
O Musulmans !

Allah a créé les cieux et la terre en toute vérité, il a envoyé Ses messagers, il a fait
descendre sur eux le Livre et la balance pour que les gens suivent le droit chemin ; et
les affaires des gens ne peuvent s’arranger et être bonnes qu’Avec la vérité, de même
que la cause de la confusion de l’humanité et de ses doutes, est sa négligence
concernant la vérité, son manque de respect des balances de la justice, son insouciance
(sa distraction) face à tout ce qui est faux, ainsi que la propagation de l’injustice, des
mensonges, et des illusions, et le fait de suivre les chemins du mensonges et de la
falsification en eux-mêmes, dans leurs sciences, et leurs nouvelles (les informations et
les actualités).

La réussite des communautés et le bien de l’homme dépendent de leur façon de vivre,


des actes de vérité qu’ils accomplissent, de la loyauté dans leurs paroles et de la
propagation de la justice. Donc, si leurs richesses proviennent de la vérité, de la loyauté,
et de la justice, elles seront supérieures et dépasseront les autres, mais si c’est le
contraire, elles tomberont dans un abîme très profond.

La société pieuse ne peut être construite qu’en luttant contre les mauvaises pensées, en
rejetant les doutes, et en refusant les rumeurs ; les réalités seules doivent apparaître,
vaincre et diriger.

Nous disons cela, ô mes frères musulmans, alors qu’Allah a facilité aux gens de notre
époque les découvertes et les inventions dans les moyens de communication
(d’information) et ses techniques comme les différentes sortes de téléphones, les
réseaux d’informations, les chaînes télévisées et bien d’autres choses parmi les moyens
de communication et d’information, qui sont soit auditifs, qui sont lus, ou visuels.

Ce sont des moyens qui sont bons pour les gens de bien, ils font gagner du temps,
raccourcissent les distances, ils atteignent toutes les directions, ils sont utilisés pour les
bonnes choses et les choses utiles, comme pour interroger les savants versés dans les
sciences de la religion, pour apprendre ce qui est utile et bénéfique, pour préserver les
liens de parenté, pour téléphoner aux gens de bien, conseiller et orienter les gens,
poser des questions concernant les affaires de la religion, pour la culture générale, pour
l’amusement qui est permis, pour arranger de bons rendez-vous, pour la réalisation des
travaux, et pour une bonne maîtrise du temps ; ses mérites et son bien ne sont pas
réprouvés pour celui qui a su comment s’en servir et en profiter, il économise alors ses
efforts, il protège son temps, il accomplit ce qu'il désire, et il n’est pas fatigué par les
déplacements ; donc, nous louons et remercions Allah !

Mais avec ce bien considérable, certaines personnes les ont utilisés pour le mal, alors
ils furent mauvais pour les mauvaises personnes, en apportant le malheur, en répandant
la haine, en mettant la rancune dans les coeurs, en répandant les mensonges, en
gaspillant le temps, en provoquant les tentations dans les rangs des gens (de la société),
les dirigeants, les citoyens, les savants, les populations, les hommes et les femmes.
Certains moyens de communication ont produit des sites que les gens visitent, des
discutions à propos desquelles ils parlent, des pages dans lesquelles ils trouvent des
paroles et des informations, et des écrans et des chaînes qu’ils regardent. Et celui qui y
réfléchit, remarque de grands défauts et beaucoup de négligences, comme les futilités
dangereuses et les paroles fausses :

{Il n’y a rien de bon dans beaucoup de leurs conversations secrètes sauf s’il
s’agit d’ordonner une aumône ou une action de bien ou une réconciliation
entre les gens.

Celui qui fait cela à la recherche de la satisfaction d’Allah, Nous lui apporterons
un salaire immense}.

Les disputes (les désaccords) sont très importantes dans ces clubs et sur ces chaînes,
et les rumeurs sont très nombreuses sur ces sites et ces pages.

Combien d’affaires se sont-elles mal terminées !

Et il se peut qu'il y ait un peu de vérité, et certaines personnes y ajoutent des


mensonges, des illusions et des interprétations qui font disparaître la vérité, qui amènent
de mauvaises pensées, engendrent les péchés, provoquent l’exagération des erreurs,
des déviations de parole, et l’éloignement de la justice.

Nous remarquons que certaines personnes parlent en lançant des accusations, en


commentant les événements, et en interprétant les paroles ; ils n’éprouvent aucune
difficulté à inventer des paroles mensongères en accusant leurs ennemis ainsi que leurs
amis de les avoir prononcées, et ils se moquent ; combien cet acte a-t-il provoqué
d’hostilité, de préjudices, de tentations, de tristesses et de conséquences néfastes.

Ceux qui ont un coeur craintif, ceux qui ont des sites et des pages sur les réseaux
d’information (Internet) et ceux qui les visitent, ceux qui ont des chaînes télévisées et
des stations de radio, ceux qui ont des téléphones avec lesquels ils envoient des
messages, et les journalistes, doivent se rappeler, et nous aussi, la parole de notre
prophète Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) dans le hadith authentique :

(J’ai vu hier soir (en rêve) deux hommes qui sont venus me voir et m’ont dit :
- « Celui que tu as vu se déchirer le coin de la bouche, est quelqu’un qui ment,
puis son mensonge se répand jusqu’à ce qu'il atteigne l’horizon, il sera puni ainsi
jusqu’au jour du jugement »).

Et les gens de notre époque comprennent très bien le sens du mot horizon dans ce
hadith dont l’interprétation est claire de nos jours.
Et ne parlons pas du journaliste qui répand une fausse nouvelle à des milliers ou plutôt
à des millions de personnes ; et l’homme politique qui donne aux gens des aspects
renversés ou falsifiés concernant les affaires de la communauté, ses problèmes et ses
questions ; et celui qui suit ses passions, parmi les penseurs et ceux qui donnent leurs
opinions, qui est habile dans la propagation des accusations en utilisant des styles
directs et indirects ; plus les méfaits sont importants après un mensonge ou une rumeur
ou une analyse mensongère et plus le péché est grand, et plus le danger sur la
communauté et ses hommes est important :

(Il y aura à la fin de ma communauté des gens qui mentiront, ils parleront de ce
qu’ils n’auront pas entendu ; donc, faites attention, vous et vos parents, à ne pas
être égarés ou tentés par ces gens).

O Musulmans !

Ces moyens de communication montrent l’aspect de celui qui les utilise, ils font
apparaître les bonnes manières et leurs opposées, le caractère doux et le caractère dur,
la piété du coeur et son opposée, la force de la foi et sa faiblesse, le bon comportement
dans les relations avec les gens et le comportement dur, les bonnes paroles, le fait de
demander la permission, avoir de bonne pensée, aimer les bonnes oeuvres, le mauvais
caractère, respecter le dépôt, et prendre en considération les intérêts (le bien) des gens
et ce qui peut nuire.

O communauté de l’Islam !

Et parmi les choses que l’on recommande : le fait de ne pas donner aux gens plus que
les droits qu’ils méritent ; car la population n’a pas le droit de juger en ce qui concerne la
vérité et le mérite, mais les vérités et les mérites sont pris à partir de leurs sources sans
prendre en compte ceux qui les ignorent et ceux qui s’y opposent même s’ils sont des
milliers ou des millions.

Nous profitons de l’occasion, ô musulmans, pour adresser un message à ses hommes


importants (au rang élevé) pour qu’ils construisent leurs comportements et leurs
attitudes (leurs positions) sur la vérité, la loyauté, la justice et la foi ; ils ne doivent pas
être ennuyés par les critiques ou être inquiets à cause du nombre important des gens
qui les attaquent, qui les insultent et qui se réjouissent de leurs malheurs ; ceux qui sont
très sensibles aux paroles des gens qui les trompent en faisant leur éloge ou qui leur
font des reproches, ont besoin de se maîtriser, de rester calme, et de ne pas prêter
attention aux paroles afin que leurs nerfs se calment et que leurs coeurs soient
tranquillisés.
Celui qui est doué de raison et le bon croyant ne prêtent aucune attention aux paroles
que prononcent les bouches de certains dont l’habitude est de s’occuper des affaires
des autres. Et qui peut maîtriser les langues des gens afin qu’ils ne parlent pas en étant
injustes, hostiles, en accusant et en calomniant ? Et il est dit que l’homme au rang élevé
est celui à propos duquel les gens sont divisés, certains parlent de lui en bien et d’autres
parlent de lui en mal. Et ces personnes au rang élevé sont très contentes lorsqu’on leur
parle de leurs défauts, ainsi ils évitent ces défauts et ils adressent des demandes au
Miséricordieux en faveur de ceux qui leur ont fait connaître leurs défauts. Celui qui est
intelligent réfléchit à ce qui est dit, alors il laisse ce qui est faux et prend ce qui est vrai
et l’accepte, et pour ce qui n’est pas clair, il attend jusqu’à ce qu’il connaisse la vérité.

Et il est de notre devoir, ô musulmans, de faire la différence entre la critique pour le bien
et la critique pour le mal. La critique pour le bien est un conseil sincère, une prescription
au bien et une prescription du mal, une aide pour se juger soi-même ; une critique qui
corrige l’erreur, qui met en place ce qui est tordu, et qui a pour but la correction pour que
la vérité l’emporte et que le faux disparaisse, et pour guider vers le droit chemin ; une
critique qui ne cherche pas à blesser, ne recherche pas les défauts et ne donne pas de
l’importance aux erreurs. Tandis que la critique pour le mal est ce qui provient des
passions et qui cherche à blesser ; l’auteur de cette critique désire la tyrannie, le
mensonge, et la calomnie ; il veut aussi douter des intentions et des buts sans aucun
argument, ni aucune preuve. C’est une critique qui vise à salir la réputation et à
diffamer ; c’est un acte - nous demandons à Allah de nous en protéger - qui corrompt les
actions, gaspille l’énergie, qui fait que la communauté se détourne de ses devoirs, et
que la société ne se préoccupe pas de ses buts les plus importants ; cette critique n’est
que l’assouvissement de vengeance, la propagation du poison, et la provocation de la
haine et de la colère.

Serviteurs d’Allah !

La meilleure chose avec laquelle le serviteur puisse se peser dans ces vagues est : se
méfier de chercher à avoir absolument raison, avoir beaucoup de patience, espérer
obtenir la récompense d’Allah, rechercher la vérité et ce qui est juste, s’éloigner de ce
qui ne nous concerne pas, ne pas tomber dans ce que l’on reproche aux autres, avoir
une bonne intention, éviter la jalousie, les passions et la mauvaise pensée :

(Ne soyez pas jaloux les uns des autres, ne vous détestez pas les uns les autres,
ne vous tournez pas le dos (ne vous séparez pas), et soyez des serviteurs d’Allah
et des frères)

(Le musulman est le frère du musulman, il n’est pas injuste envers lui, il ne
l’abandonne pas, et il ne le méprise pas ; le musulman est sacré pour un autre
musulman : son sang, son argent et son honneur (les femmes) lui sont interdits)

Ceci est la recommandation faite par votre prophète et votre bien-aimé Mohammed
(qu'Allah prie sur lui et le salue).
Les gens forment plusieurs catégories en ce qui concerne l’intelligence, les bonnes
manières, les goûts, et les bons comportements. L’heureux est celui qui lorsqu’on lui
donne des conseils, il en tire profit, et lorsqu’on lui fait un rappel, il se rappelle. Et
chaque situation a les paroles qui lui conviennent ; donc, ne soyez pas, serviteurs
d’Allah, parmi ceux qui n’ont pas de bonnes manières, dont les sentiments ont faibli et
qui ont un caractère difficile (dur). Tout le monde parle de la correction et la recherche,
et la correction n’est pas des rumeurs ou des paroles sur les sites et les pages d’Internet.
Je cherche refuge auprès d’Allah contre satan le maudit :

{Oui, Nous avons effectivement créé l’Homme, Nous savons les mauvaises
pensées que fait naître en lui-même son âme bestiale et Nous sommes plus près
de lui que sa veine jugulaire.

Quand les deux enregistreurs (les anges gardiens), assis l’un à sa droite et l’autre
à sa gauche, enregistrent au fur et à mesure (l’un ses bonnes actions et l’autre les
mauvaises).

Il ne prononce pas une parole sans qu'il n’ait à ses côtés un observateur bien
prédisposé (à ce rôle)}.

Deuxième sermon :

Ce dont le groupe a besoin le plus pour obtenir le bonheur et la communauté pour


l’union de sa parole et l’administration de ses affaires, est la sincérité et la loyauté dans
les paroles ; et le groupe obtient le bonheur et ses affaires sont organisées selon son
attachement à la qualité de loyauté et de sincérité.

Les paroles, les actes et les transactions ne sont bons que s’ils sont faits avec un parole
sincère et véridique. De même que le lien des relations et des amitiés n’est raffermi que
selon leur attachement à la parole véridique et sincère. Il se peut que le menteur ait un
ami pour des intérêts mondains, mais il ne trouvera jamais parmi des frères honorables
un ami intime. Il faut donc que la parole soit pesée, il faut rechercher la vérité et rester
toujours sincère et véridique, car le mensonge et la calomnie détruisent les intérêts des
gens, causent du tort aux gens, coupent les liens entre eux ; et ce qui est sûr, c’est que
la sincérité engendre la sincérité dans les actions et les bonnes situations. Donc, dire
toujours la vérité, être toujours véridique, amènent vers tout bien, et dans le hadith
authentique :

(Soyez toujours sincères (véridiques), car la sincérité conduit au bien, et le bien


conduit au Paradis, et l’homme ne cesse d’être sincère et de rechercher la
sincérité jusqu’à ce qu'il soit inscrit auprès d’Allah comme étant véridique ; et
faites attention au mensonge, car le mensonge conduit à la débauche, et la
débauche conduit en enfer, et l’homme ne cesse de mentir et de rechercher le
mensonge jusqu’à ce qu'il soit inscrit auprès d’Allah comme étant menteur).
Donc, ne soyez pas, serviteurs d’Allah, parmi ceux qui lorsqu’ils entendent une nouvelle,
s’empressent de la répandre partout sans vérifier si celui qui a apporté cette nouvelle
n’est pas un menteur, un diffamateur, un colporteur de calomnie, qui ne craint pas Allah,
que la religion n’empêche pas d’accomplir les péchés, et que la grandeur d’âme n’arrête
pas ; lorsqu’il assiste à une assemblée, il répand les mensonges, et lorsqu’il entre dans
un endroit, il raconte des choses incroyables et dit ce qui ne vient pas à l’esprit et
ressemble à l’imagination et à la folie. Et il n’y a de puissance et de force que par Allah.

Celui qui est intelligent, ne parle qu’après vérification ; donc, le croyant pieux fait encore
plus attention :

(Il suffit à l’homme comme péché de parler de tout ce qu'il a entendu)

Et celui qui parle de tout ce qu'il entend, aura alors dénigrer son opinion et corrompu sa
sincérité.

Donc, craignez Allah, qu’Allah vous fasse miséricorde, et dites une parole pertinente
(juste), Allah vous corrigera vos actions, et vous pardonnera vos péchés, et celui qui
obéit à Allah et à Son messager, aura effectivement remporté un succès énorme.

http://www.alharamainonline.net/