Anda di halaman 1dari 68

18 Édition française II.

2008
Éditorial

Chers lecteurs,

« L'architecture est dans une forme resplendissante ». C'est ce que l'on pourrait
se dire en parcourant les pages de ce numéro qui aborde de nombreux projets
de qualité réalisés aux quatre coins du monde.
Organisé à Turin en juillet dernier, le congrès mondial de l'Union internationale
des architectes a cependant permis de dresser un état des lieux beaucoup plus
fiable et complet. La question y a été traitée non seulement du point de vue
des projeteurs, mais en considérant tous les rouages du système économique,
politique et social dont dépendent la construction et, de façon plus générale,
la transformation du territoire.
La qualité de l'architecture dépend de la synergie entre plusieurs facteurs et
acteurs, comme l'expliquait déjà Giulio Argan en 1962 lors de la première
édition des prix In/Arch, décernés en Italie par l'Institut national d'architecture :
« Les prix In/Arch ne se contentent pas de distinguer les architectes ayant accompli
un travail de synthèse avec tous les ingrédients forts qui interviennent dans l'œuvre
d'art. Ils saluent aussi des personnalités politiques, fonctionnaires, producteurs,
critiques d'art, établissements scolaires et entreprises, c'est-à-dire toute la sphère
d'activité et d'intérêt au centre de laquelle se situe le résultat artistique.
Il importe donc que les prix destinés aux bâtiments récompensent non
seulement l'architecte-géniteur, mais le maître d'ouvrage et le constructeur ».
On retrouve la même complexité à la base du projet d'éclairage.
C'est la raison pour laquelle nous présentons, dans notre campagne publicitaire
« Partners for better light », l'œuvre réalisée et tous les professionnels qui ont
participé à sa mise en lumière (architecte, maître d'ouvrage, designer-éclairagiste,
entreprises d'installation et, naturellement, iGuzzini et ses techniciens).
Bonne lecture !

Adolfo Guzzini
18 Incontroluce II. 2008

Table des matières

II Éditorial

Les Marches
2 Architecture contemporaine dans les Marches

Étude
4 Énergie en lumière.
La centrale électrique de Naistenlahti

Projets
8 Coup de projecteur sur les fouilles d'Herculanum
12 Le pôle de services Vulcano Buono
14 L'éblouissant trésor de Monza. Le musée Gaiani
16 La Venaria Reale
20 NEWurbanFACE
22 Thompson Pump House
24 Le siège de l'agence Code Computer Love
26 Les gares de la ligne LGV Est européenne
30 La fondation Bancaja
34 Le grand hôtel Hyatt on the Bund
36 La gare de Montesanto
38 Réflecteurs d'Italie : le nouvel éclairage
de l'ambassade d'Italie
40 Bjørvika. Un nouvel espace pour la ville
42 Mille cinq cents nouveaux appareils d'éclairage pour Bucherer
46 « Design Cities »
48 Harvey Nichols
50 Artempo « Where Time becomes Art »
52 Un plan lumière pour la Cité de l'Architecture

Culture d'entreprise
56 Éclairs de couleur sur la ville
58 Le nouveau siège d'iGuzzini illuminazione UK à Guilford
59 iGuzzini à Saint-Pétersbourg
60 Designers Days ’08
L'or du design italien
61 Design Cities
iGuzzini Partner For Better Light
Workshop all over the world
62 Engagement sur la protection de l'environnement.
iGuzzini è ISO 14001 : 2004
63 LumiVille
PizzaKobra Tour à Zurich
L'association architecturale de Shanghai - Chine (ASSC)
en visite chez iGuzzini Chine
Les Marches Architecture contemporaine Projet général
par Cristiana Colli
et Pippo Ciorra
dans les Marches

Ancône, Mole Vanvitelliana,


du 12 juillet au 24 août 2008

Le premier événement consacré à l'architecture


contemporaine des Marches est une exposition
composite divisée en quatre parties :
recensement des œuvres de qualité de 1945 à
nos jours ; examen des travaux les plus récents ;
sélection des œuvres publiées au cours de la
dizaine d'années d'activité de la revue Progetti
Ancona ; et recherche sur les archives des
architectes locaux.
Cette manifestation, la première du genre dans
la région, a pour origine les investigations que
la direction générale PARC (pour la qualité et la
protection du paysage, de l'architecture et de l'art
contemporain) du ministère des Biens et Activités
culturels (MiBAC) mène depuis quelques années
sur l'architecture italienne de l'après-guerre.
L'exercice a une portée régionale et ses objectifs
sont multiples. Il vise avant tout à promouvoir
l'architecture transalpine contemporaine, mais
aussi à définir une catégorie plus restreinte
d'œuvres qu'il convient de soumettre à
d'éventuelles formes de sauvegarde (droits
d'auteur, etc.), et, plus de 20 ans après
des études historiques de longue haleine,
à encourager une première redécouverte
historiographique. Depuis 2005, la démarche
s'est étendue au territoire des Marches grâce à
un groupe de recherche du département PROCAM
de la faculté d'architecture d'Ascoli Piceno.
Le résultat de ces travaux, qui occupe deux
sections de l'exposition (PARC 1945-2000 et
PARC 2000-2008), offre un tour d'horizon vaste
et plutôt étonnant sur l'activité des projeteurs
d'une région généralement considérée comme
frileuse vis-à-vis de l'innovation et de la créativité
contemporaine, du moins en matière
d'architecture et d'urbanisme. La partie consacrée
à la sélection des publications de Progetti vient
corroborer de manière cohérente et rassurante
les enquêtes DARC. Depuis dix ans que la revue
existe, un réseau de projeteurs et de créations
de grande qualité s'est tissé, qui témoigne 1

2
Contributeurs Direction des archives des Marches, Photos : avec l'aimable autorisation des organisateurs
Faculté d'architecture d'Ascoli Piceno iGuzzini Illuminazione, de l'exposition
Université polytechnique des Marches, Fondation Ermanno Casoli,
Commune d'Ancône, Gagliardini 1. Urbino, faculté de magistère de Giancarlo De Carlo
Revue Progetti Ancona, Conseil entre les différentes fondations 2. Camerino, nouveau siège du département de biologie
Inarch Marches, Caisses d'épargne des Marches. moléculaire, de Pippo Ciorra et Massimo Periccioli
3. Ébauche du projet de siège pour la région des Marches
de Gregotti Associati International

de l'innovation architecturale que connaît la région, d'un tissu beaucoup plus large et complexe
permet de nouer des relations avec le tissu de qu'auparavant. Il se compose de personnes très
production, et alloue une place aux initiatives liées à l'histoire économique et culturelle de la
des collectivités locales et des universités. région tout en étant en contact permanent avec
La recherche sur les archives effectuée par le les maîtres référents et les centres nationaux de
département DARDUS de l'université d'Ancône, la culture en question. L'exposition, qui occupe
également en collaboration avec la Direction les superbes volumes du rez-de-chaussée de la
régionale des archives et les structures du Mole, forme un ensemble homogène de quatre
MiBAC, apporte, en revanche, un complément secteurs. Ceux-ci brossent un portrait exhaustif
essentiel pour qui s'intéresse à l'architecture du paysage architectural de la région à l'heure
contemporaine dans les Marches et à la vie de actuelle, en soulignant sa cohérence,
ses personnalités les plus en vue. Là aussi, le sa variété et sa richesse.
incontroluce 18

travail des chercheurs a favorisé l'émergence

3
Étude Énergie en lumière.
La centrale électrique de Naistenlahti

Tampere, Finlande
texte de Roope Siiroinen

Situé dans une zone de loisirs près du centre nuances, transmet un certain dynamisme
de Tempere et en bord de lac, ce grand à travers l'architecture du bâtiment et la zone
bâtiment était l'occasion de réaliser un éclairage alentour. L'objectif numéro un du client était
dynamique transformant complètement de modifier le message envoyé par l'immeuble
l'image de la structure industrielle pour grâce au système d'éclairage. Très différente
en faire un élément constitutif de la ville des environs, l'entité architecturale a ainsi pu,
et de son visage nocturne. à la tombée de la nuit, s'habiller de modernité
Le projet s'est efforcé de souligner la forme et s'insérer harmonieusement dans le paysage.
graphique de l'édifice et d'en accentuer Son apparence industrielle était faite de lignes
les principaux éléments par la couleur. et de formes géométriques simples,
L'illumination programmable, riche de multiples sans détails décoratifs.

4
Client Design éclairage : Photos : Antti Hiltunen/VALOA design Oy
Centrale électrique de Tampere VALOA design Ltd Avec l'aimable autorisation de Valoa Design
(Tampereen Sähkölaitos) Roope Siiroinen, MA, PLDA
Arto Heiskanen, BA , PLDA 1. Façade du bâtiment
Conseil en urbanisme Heini Ylijoki, BA, PLDA 2. La centrale électrique et son cadre urbain
Jalo Virkki, architecte, Ville de Tampere
Project architectural de restructuration Conception de l'installation électrique
de la façade Pöyry Engineering Oy
Arkkitehdit Von Bagh – Tavilampi Oy

Le principal défi du designer a été de transformer Les couleurs, les éléments graphiques et les Ce projet a remporté l'édition 2007 du GE
l'image diurne, multidimensionnelle et dynamique formes en trois dimensions se mêlent pour donner Edison Award, un prix créé en 1983 par
du bâtiment en une image nocturne harmonieuse, une âme à l'édifice. Ce dynamisme se marie General Electrics. Voué initialement à promouvoir
soignée et avenante à l'aide d'un solide éclairage. à merveille avec les alentours, où tous les l'utilisation de sources lumineuses GE,
Les formes et les lignes graphiques ont été mises en immeubles présents s'intègrent parfaitement à la ce concours a pris, au fil des ans, une ampleur
évidence par les touches de couleur qui se propagent grande zone de loisirs. De fait, ce projet s'attache internationale. Il récompense aujourd'hui les
depuis le prisme triangulaire. Grâce à cette solution, à singulariser davantage l'illumination des projets les plus créatifs et les plus intéressants,
l'image présentée est simple, homogène et dépourvue constructions environnantes. La centrale électrique que leur technologie soit traditionnelle
d'éléments « perturbateurs ». Cette construction montre, à cet égard, qu'il est possible de ou résolument novatrice.
anonyme grise a constitué un canevas idéal pour transfigurer l'image d'un bâtiment en lui donnant, La cérémonie de remise du prix a eu lieu
notre projet d'éclairage chromatique. grâce à la lumière, un look unique et exclusif. le 27 mai 2008 à Las Vegas.
incontroluce 18

5
3

6
Étude Énergie en lumière. 3. Utilisation de la couleur sur la façade
4. Plan d'Oslo (en bleu, la zone des travaux)
La centrale électrique de Naistenlahti
5. Cérémonie de remise du GE Edison Award

Biographie

Roope Siiroinen est né à Helsinki, comme finaliste du concours européen


en Finlande, le 22 décembre 1967. Light Première trois ans plus tard. En 2000,
Diplômé de l'Académie finlandaise de théâtre en il entreprend de développer Valoa Ltd
Lighting and Sound Design en 1995, il rédige en tant que designer à plein temps et directeur.
sa thèse de fin d'études sur « l'esthétique de Auteur de 150 grands projets d'éclairage
l'éclairage d'extérieur », dont la partie artistique d'intérieur et extérieur, il remporte d'autres
et pratique porte sur l'éclairage d'une zone récompenses, comme la mention d'honneur
résidentielle expérimentale (premier prix du Lighting Project 2003 et le concours de
Environmental Structure 1996). À l'issue de son design-éclairagisme nordique Luminord 2003.
cursus scolaire, Siiroinen enseigne l'éclairagisme En 2004, le prestigieux Cultural Act of 2003
à l'école polytechnique de Tampere et fonde son de la fondation Kalle Kaihari lui revient.
cabinet, Valoa-Lighting Design. Il remporte le Siiroinen est membre de l'Association
premier prix Lighting Project 1999 et est choisi européenne des designers-éclairagistes (ELDA). incontroluce 18

7
Projets Coup de projecteur sur Donneur d’ouvrage
Direction archéologique de Pompéi
Conseil d'administration
les fouilles d'Herculanum Projet d’éclairage
Alessandro Grassia

Herculanum, Naples, Italie


texte d'Alessandro Grassia

Le nouvel éclairage du parc archéologique


d'Herculanum a été voulu par le conseil
d'administration de la direction archéologique
de Pompéi en mai 2003.
Les travaux ont débuté en septembre 2006
pour s'achever un an plus tard.
Le projet s'est axé sur l'illumination de la zone
archéologique afin que les groupes de visiteurs
accompagnés de guides puissent découvrir
les fouilles de nuit.
La visite du secteur éclairé, qui dure environ
une heure, peut être faite simultanément
par trois groupes de 20-25 personnes.
Ce nouveau dispositif consiste en un système
d'allumages multiples grâce auquel il est facile
de moduler la lumière en fonction des besoins.
Il se compose de près de 420 corps éclairants
dotés de différents types d'optiques et de lampes,
mais toutes de dimensions et puissances
réduites, conformément aux prescriptions
de la direction qui souhaitait limiter le plus
possible l'encombrement au sein des vestiges.
Le choix s'est donc porté sur des projecteurs
Platea et Woody, des encastrés Linealuce
et Light Up-Walk, des Light Up-Balisage,
ainsi que des iRoll pour certains intérieurs.
Ces appareils sont répartis en 62 lignes
d'allumage qui permettent plusieurs scènes
lumineuses dont la création se fait soit par
centralisation (tableau de commande et
programmation), soit en local (à l'intérieur
même des éléments architecturaux).
Les câbles électriques d'alimentation et de
commande suivent des chemins bien pensés
que l'on a sélectionné avec les responsables
technico-archéologiques des fouilles.

8
Photos : Giuseppe Saluzzi

1. Maison à la cloison de bois, murs de la cour à impluvium


recouverts de fresques
2. Cardo éclairé par les ouvertures des volumes avoisinants

2
incontroluce 18

9
Projets Coup de projecteur sur les fouilles d'Herculanum

10
3. Maison des Samnites avec fausse galerie
et toiture de la cour
4. Maison de Neptune et Amphitrite,
mosaïque vue de la cour
5. Maison des cerfs

Dans les conditions de fonctionnement ordinaires, La deuxième phase, axée sur le patrimoine
c'est-à-dire lors des visites guidées, deux phases architectural, archéologique et artistique,
d'allumage sont prévues. La première, qui porte est sollicitée de temps à autre par les guides
sur l'éclairage des rues, reste active tout au long qui conduisent leurs clients sur le site.
de l'excursion nocturne. Elle concerne les cardi D'en haut, la vue des fouilles d'Herculanum
et les decumani (rues), la porte du decumano offre une lecture claire du tissu urbain grâce
massimo, la palestra (gymnase), ainsi que à l'éclairage fixe dont bénéficie le réseau
tous les éclairages « de base » à l'intérieur des que forment les cardi et les decumani.
habitations qui permettent aux visiteurs d'entrer Les allumages et extinctions effectués par
en toute sécurité. Cette illumination permanente les guides à l'intérieur des maisons donnent
tient également compte de la sécurité et de la l'impression d'une ville encore vivante.
lisibilité des itinéraires de visite.

5
incontroluce 18

11
Projets Le pôle de services Vulcano Buono Maîtrise d'ouvrage
Interporto Campano
La Rinascente,
Vulcano spa (Cis Shopping,
Auchan et Simon Property)

Nola, Italie

1 2

Pour créer le pôle de services Vulcano Buono, endroit où le vide est un espace de rencontres ».
inauguré à Nola, dans la province de Naples, en L'ouvrage accorde, par ailleurs, une grande
décembre 2007, Renzo Piano s'est appuyé sur attention à l'aspect éco-oriental du design,
l'image la plus forte de l'ancienne Parthénopée : puisque la structure sera ceinte d'un énorme
le Vésuve. Une colline artificielle haute de 40 poumon vert de plus de 2 000 arbres.
mètres et d'un diamètre de plus de 170 mètres Étant donné la complexité de l'ensemble,
abrite un édifice complexe. Outre un centre l'éclairage conçu par l'architecte est forcément
commercial, on y trouve des galeries marchandes à l'avenant et s'articule autour de différents types
et des hôtels, des restaurants panoramiques, de produits. S'agissant des zones extérieures
des salles de conférence, un cinéma multiplexe, (parkings, aires de repos et grand-place centrale),
des salles d'exposition, ainsi que la direction le choix s'est porté sur des systèmes avec mât
des activités interportuaires et, plus important, tels que le Platea à optique routière, source
une immense place en plein milieu. lumineuse de 105 W aux halogénures
Le projet de Piano ne se veut pas seulement un métalliques et température de couleur de 4 200 K,
« contenant » pour boutiques, le « non-lieu » et le Platea à source lumineuse fluorescente
si cher à Marc Augé, mais comme il le dit (2x26 W TC-T) et température de couleur
lui-même, une « interprétation de la coopération de 4 000 K. S'y ajoutent le Light Up Walk
d'un point de vue moderne. Nous ne voulons professionnel à optique wall-washer, source
pas bâtir un centre commercial triste, mais un aux halogénures métalliques de 150 W

12
Projet architectural Installations Photos : Copyright © Studio Maggi/Moreno Maggi
RPBW Renzo Piano Fiat Engineering
Building Workshop 1. Le Vulcano Buono et le paysage de Nola
Collaborateurs Structures 2. La place centrale
Giorgio Grandi, Favero & Milan Ingegneria
Domenico Magnano,
Michael Palmore Constructeur
VESUVIO S.c.a.r.l.

et température de couleur de 4 200 K, et une


version spéciale du Perroquet doté également
d'une lampe de 150 W et déjà utilisé par
Renzo Piano au High Museum of Art d'Atlanta.
À l'intérieur ont pris place des encastrés comme
le Reflex à lampe aux halogénures métalliques
de 70 et 150 W de 3 000 K de température
de couleur, et le système Easy, qui reçoit les
lampes fluocompactes de 18 W avec température
de couleur de 4 000 K.
D'autres appareils viennent ensuite s'intégrer
à l'éclairage large et diffus des encastrés.
Il s'agit de suspensions Berlino à lampe de 250 W
et température de couleur de 6 000 K,
de projecteurs Lingotto à lampe de 150 W
et température de couleur de 3 000 K, de Woody
à décharge de 70 W HIT Spot 3 000 K, et de
plafonniers Full à sources lumineuses fluorescentes
et température de couleur de 4 000 K.
incontroluce 18

13
Projets L'éblouissant trésor de Monza. Maîtrise d’ouvrage
Titti et Franco Gaiani

Le musée Gaiani Projet architectural


Cini Boeri

Design visuel
Pierluigi Cerri

Monza, Italie

En novembre 2007, le musée et trésor du dôme


de Monza a changé d'adresse afin de proposer
un nouveau tracé souterrain derrière la
cathédrale de Monza, l'imposant édifice
gothique érigé à partir de la basilique voulue
par Théodelinde, reine des Lombards, au VIe
siècle. Réalisé en une décennie à l'instigation
de Titti et Franco Gaiani, mécènes de la ville,
il présente pour la première fois de manière
organisée, outre le fameux trésor, tous les
chefs-d'œuvre recueillis au fil des 1500 ans
d'histoire du dôme.
Sa structure flexible et polyvalente permet
d'accueillir également des expositions
temporaires, des événements musicaux,
des conférences et autres rencontres.
Accessible de l'extérieur, sans passer par la
basilique, le musée couvre une surface totale de
quelque 1 200 m² sur deux étages. Le chapitre
le plus célèbre de l'histoire du dôme est sans
conteste la légende de la Couronne de fer,
symbole politico-religieux de l'Occident qui
présida au sacre de plusieurs empereurs, de
Charlemagne à Napoléon Bonaparte, en passant
1
par Frédéric Barberousse, et dont le musée
possède une copie. Cette légende accompagne
depuis toujours l'histoire du trésor de la
cathédrale de Monza, laquelle a su protéger
et conserver au cours des siècles la magnifique
collection d'objets d'or et d'argent que la reine
Théodelinde avait offert lors de la fondation
de l'église lombarde. Cette collection, qui s'est
enrichie grâce aux dons de nobles et
d'ecclésiastiques, a servi à la création d'un
premier musée en 1963. Ce noyau originel
constitue aujourd'hui la première partie d'un
parcours plus vaste et spectaculaire où les
œuvres exposées sont divisées en deux pôles
historiques séparés par un axe idéal, l'année
1300, qui a vu la famille Visconti refonder
le bâtiment né sous Théodelinde. Le début de
l'exposition donne à voir des objets issus de la
première basilique, tandis que la fin se veut
un témoignage, en quatre grandes sections,
de l'histoire du dôme et du trésor, du XIVe siècle
à aujourd'hui. Pour souligner le lien avec le
présent, un grand espace est consacré à l'art
contemporain ainsi qu’aux donations récentes.
Parmi la production d'artistes récents ou actuels,
on citera la Crucifixion de Lucio Fontana, 2

14
Projet d’éclairage Sources lumineuses Photos : Piero Pozzi avec l'aimable autorisation
Consuline - Francesco Iannone Osram du musée et trésor du dôme de Monza
et Serena Tellini
1.2.3. Vues de l'intérieur
Appareils d'éclairage
Altis
RC Lighting

le Christ ressuscité de Luciano Minguzzi et les Le projet s'est orienté vers la recherche des Certains appareils motorisés mettent en évidence,
dessins de Sandro Chia pour les vitraux dédiés technologies d'éclairage les plus avancées, dans une suite prédéfinie, 1, 2 ou 3 détails,
à saint Ambroise et saint Charles Borromée, et celles-ci ont été choisies, entre autres, parmi des parties de tableaux, de petites zones et des
vitraux qui prendront bientôt place dans la l'offre iGuzzini, dont le projecteur Tecnica avec éléments des œuvres d'orfèvrerie. Il n'existe plus
cathédrale. Le projet d'éclairage élaboré par la corps petit et moyen. Globalement, l'éclairage guère de cette lumière « traditionnellement
société Consuline aborde le musée comme un artificiel de cet endroit a été conçu sur le principe considérée comme blanche » à l'intérieur du
lieu où l'on apprend beaucoup plus que ce que de la perception émotionnelle. C'est pourquoi musée ; toutes les solutions adoptées traversent
l'on voit. À travers l'œuvre, c'est l'interprétation des filtres chromatiques, semi-transparents et le plan de la perception. On a privilégié le récit à
d'une époque qui transparaît. Selon Francesco transparents sont apposés sur les sources la vision comparative. Le musée est aussi un lieu
Iannone et Serena Tellini, la technique lumineuses halogènes, et que toutes les sources d'expérimentation de technologiques appliquées
d'éclairage n'est qu'un outil mineur dans à diode électroluminescente sont sur variation et d'avant-garde, et l'on y étudie des structures
le processus de lighting design, et nullement fonctionnent donc dans des températures de couleur mobiles et temporaires dévolues à l'éclairage
une fin en soi. différentes de celles qu'on a l'habitude de voir. « chirurgical » des œuvres.
incontroluce 18

15
Projets La Venaria Reale Coordinateur du projet
et de la structure flexible de la
Venaria Reale (région du Piémont)
Alberto Vanelli

Patrimoine et technique
de la région du Piémont
Maria Grazia Ferreri

Turin, Italie

1 2

La restauration dont la Venaria Reale fait l'objet L'architecte Michelangelo Garove érige les deux
est vaste et complexe, car elle ne porte pas sur tourelles du levant et du ponant, ainsi qu'un
un seul monument, fût-il important, mais sur tout grand corps de liaison, afin d'obtenir la
un territoire, étendu et composite. Celui-ci se configuration en fer à cheval typique des
compose de l'ancien bourg de Venaria, du palais constructions européennes tout en offrant au
royal, des jardins historiques et du parc de palais une grande cour intérieure. Les travaux
la Mandria, soit 80 hectares d'espaces verts, d'agrandissement sont repris en 1716 par
150 000 m² de bâti, et un patrimoine inestimable Filippo Juvarra (à qui l'ont doit le prolongement
par la beauté des paysages, des architectures, de la Grande Galerie – dite depuis peu, et à
des stucs, des fresques, des œuvres d'art et tort, « de Diane » – , la chapelle de saint
des découvertes archéologiques. Voici, très Hubert, dédiée au patron des chasseurs,
brièvement, l'histoire de la Venaria Reale et de la Citronnerie et la Grande Écurie), puis
son palais. En 1660, le duc de Savoie, Charles- poursuivis jusqu'à la seconde moitié du XVIIIe
Emmanuel II, charge l'architecte de la cour, siècle par d'autres architectes. Avec l'occupation
Amedeo di Castellamonte, de lui construire un française de 1798, l'ensemble de la Venaria
petit pavillon dans cette région abondante en eau entame un long, mais inexorable, déclin.
et en forêts ; il entend disposer d'un lieu voué Laissé à l'abandon, dégradé, il sort finalement
à la détente et aux plaisirs de la chasse au cerf. de l'oubli à la fin des années 1990.
Dans les années qui suivent, le bâtiment est Aujourd'hui plus gros chantier de restauration
agrandi et se fait plus imposant, à l'instar du d'Europe, le projet qui préside à la réhabilitation
duché de Savoie, désormais royaume. À l'époque, du site a suivi deux lignes directrices :
les architectes qui travaillent sur la Venaria la première, c'est une restauration conservatrice
puisent leur inspiration dans les résidences et conforme aux règles les plus strictes de
d'Europe du Nord et surtout de France. protection des biens historico-artistiques ;

16
Responsable des biens Directrice des travaux de restauration Photos : archives iGuzzini
architecturaux et du paysage des jardins de la Venaria
Francesco Pernice Mirella Macera 1. Façade
2.3.4. Vues de l'intérieur
Responsable du patrimoine Coordinateur des activités
artistique et démo-anthropologique technico-administratives
du Piémont et projeteur des travaux de design
Carla Enrica Spantigati dans le palais et les jardins
Carlo Fucini

la seconde, c'est la création non seulement d'un


musée, mais d'un espace dynamique où puissent
se tenir des activités permanentes liées au
monde de l'architecture, de l'art et de l'artisanat
(école de restauration), et des activités
en alternance autour de la culture et de
divertissements de qualité (expos, concerts,
rencontres et spectacles). À titre d'exemple, l'une
des sections les plus intéressantes et les plus
novatrices présentées actuellement par le musée,
qui revient sur la dynastie des Savoie, propose
une série de performances cinématographiques
signées par le réalisateur Peter Greenway pour
accompagner le visiteur dans les salles du palais.
Comme pour la restauration sur critères et la
refonctionnalisation des espaces, le thème de la
lumière dans le palais et les jardins a fait l'objet
de profondes réflexions. La principale difficulté
résidait dans la nécessité d'adapter les espaces
à la norme.
L'éclairage, outil essentiel pour faire revivre
les volumes et les œuvres, devait être partout,
tout en respectant l'architecture et les travaux
en cours. La solution proposée par l'architecte
3
Gae Aulenti a consisté à utiliser des corps
éclairants totalement indépendants des
structures du bâtiment et à même de remplir
d'autres fonctions afin de libérer les murs de
tout appareillage encombrant.
Son choix s'est porté sur le Cestello avec mât à
double tige pouvant monter jusqu'à 4 mètres et
fixé au sol grâce à des trous prévus à cet effet.
Le mât porte, par ailleurs, une série de
dispositifs technologiques comme, par exemple,
des caméras de surveillance en circuit fermé,
des haut-parleurs dévolus à la diffusion sonore,
des sondes pour le contrôle hygrothermique des
salles, ainsi qu'une signalétique de sécurité, des
pictogrammes lumineux et les extincteurs.

4
incontroluce 18

17
Projets La Venaria Reale

On trouvera souvent des prises électriques Vignelli, et les architectes Carlo et Aurora Fucini, Il a fallu marquer l'alternance entre la beauté des
au pied d'un mât, ainsi que des prises réseau qui ont assuré l'aménagement et la décoration espaces verts restaurés ou recréés sur le modèle
pour la télématique, ce qui permet de varier des lieux, ont voulu différencier l'éclairage à historique, et les lieux voués au repos et à la
l'agencement des expositions. l'aide d'appliques Downtown, dont on s'est restauration des visiteurs. Ici comme au palais,
La couleur dorée des pieds n'est pas sans inspiré pour créer un modèle non disponible les nouveaux espaces et leurs objets ont été
rappeler les frises des bas-reliefs qui ornent les en série. Recouvertes d'ivoire satiné, ces lampes conçus dans le respect des exigences pratiques
cadres présents dans de nombreuses salles du sont de la couleur de l'enduit à la chaux, d'où et du goût du jour, avec un recours limité
palais. Dans les espaces moins sophistiqués une meilleure harmonisation avec les lieux. au design contemporain.
du bâtiment, à savoir les zones d'accueil et de En juin 2008, une partie des jardins Garden House : pavillon d'entrée en bois blanc
services comme la billetterie, le vestiaire, le point (25 hectares sur 80) a été inaugurée. plongé parmi les ifs, avec cour intérieure à ciel
info, la cafétéria, la librairie et les commerces, Eux aussi ont donné lieu à des expérimentations ouvert. Le projet d'éclairage fait intervenir un
les designers internationaux Massimo et Lella en matière d'éclairage. large éventail d'appareils : projecteurs Woody

18
5.6. Garden House

et Miniwoody dans la cour, Downtown très Les pergolas de la zone des spectacles :
blanc le long des murs intérieurs, groupes près de 300 mètres de pergolas en châtaignier
Le Perroquet sur la banque du bar et de la gris-bleu ceignent la zone des spectacles d'été.
billetterie ; dans le sol en iroko, des encastrés Le parcours est éclairé par des projecteurs
fluorescents Linealuce illuminent les résineux Woody cachés parmi les trames de bois et
qui entourent la construction. animé par un long défilé de stimulateurs colorés
Le théâtre de la Musique : appuyé sur une mince Ledplus RGB installés au sol. Cette technique
ossature en bois blanc et coiffé d'une couverture de la diode électroluminescente continue
de PVC translucide en hémisphère, ce petit d'ailleurs de faire l'objet de recherches. Objectif :
théâtre s'éclaire comme une lanterne magique découvrir les nouvelles possibilités d'emploi
au milieu du jardin grâce à 12 puissants qu'offrent les dernières technologies en date.
projecteurs Light Up Walk rivés dans le sol.

6
incontroluce 18

19
Projets NEWurbanFACE Promotion
Service du tourisme, de la mode et des
affaires générales de la province de Milan

En collaboration avec
Milano Metropoli
Agence de développement-Antonio Oliverio

Projet architectural
Milan, Italie Simone Micheli

L'Office du tourisme de la place de la cathédrale a aux outils audiovisuels proposés sur 12 écrans,
élu domicile dans un espace souterrain de l'ancien en passant par l'assistant touristique virtuel
hôtel Diurno construit par l'ingénieur bolonais et les guides audio téléchargeables directement
Cleopatro Cobianchi en 1924, entre la place sur votre téléphone portable via la technologie
principale et la galerie Victor-Emmanuel. Blue Tooth, l'endroit est propre à améliorer
Cette zone de 1 500 m² abrite de superbes ruines l'accueil et la promotion touristique.
romaines datant de l'empire. Elle avait déjà subi Il se prête aussi au travail des différentes
une première réhabilitation en 2003, et une partie collectivités œuvrant au tourisme en Italie
originelle avait été préservée dans le style Liberty (régions, provinces, communes, etc.), puisqu'il
et art déco de l'époque. Des centaines de citadins leur permet d’exhiber leur excellence en
et de touristes en quête de renseignements sur la organisant des événements, des expos, des
ville et la région de Milan s'y rendent chaque jour. présentations ou des rencontres. L'élaboration
Sa restructuration, que l'on doit à l'architecte et la réalisation de cet espace créé par l'architecte
Simone Micheli, a donné un nouveau visage Simone Micheli et présenté au public pendant
à l'espace Cobianchi. le Salon de l'auto d'avril 2008 ont été parrainées
Si une partie, toujours liée au style antique, reste le par des entreprises italiennes de premier plan.
guichet d'information du public, la partie moderne À l'origine du projet, on trouve la volonté de
entend devenir un symbole de la cité lombarde. laisser une trace durable, bon nombre de
Par ses zones dédiées, ses vernissages et ses sociétés gaspillant ressources et énergie
conférences, et grâce à de multiples canaux dans des installations parfois éphémères,
d'information, du traditionnel support papier comme pour le salon susdit.

20
Photos : Jürgen Eheim

1. Les colonnes fluides


2. Accueil
3.4. Effet de couleur

Ce désir consistait donc à dessiner un cadre


spatial unique, extraordinaire même, au
sein duquel une histoire sur l'avenir entre
architecture, mode, design, culture et relations
humaines pourrait être contée.
Comme pour toutes les créations de Micheli,
la rénovation a fait le pari du rapport dissonant
avec ce qui existait déjà.
Extrêmement fonctionnel, flexible et porteur
d'émotions, l'espace est une œuvre que l'on 3
visitera afin de s'imaginer un autre demain
et que l'on utilisera de manière transversale
pour s'informer, découvrir, communiquer.
Rares sont les signes visuels qui lui donnent
une connotation : le sol aux tons argentés,
les courbes immaculées des murs, les colonnes
blanches et fluides, l'énorme cadre jaune qui fait
office de banque de restauration et de réception,
les vastes et improbables parois recouvertes
de miroirs sérigraphiés avec vidéo intégrée,
le pavement en verre et acier grâce auquel on
jouit de la vue des fouilles romaines, les sièges
en pierre jaunes, quelques éléments mobiles
du décor aux formes épurées et l'infinité de
glaces rondes qui constellent la salle de réunion
complètent l'aménagement des lieux. Les grands
lustres de tissu avec LED et changement
de couleur ont été conçus tout spécialement
par iGuzzini, l'un des sponsors du projet.
Des encastrés Frame sont présents également.

4
incontroluce 18

21
Projets Thompson Pump House Projet architectural
Robinson Mcllwaine Architects

Projet d'ingénierie
Delap and Waller
Consulting Engineers

Assistance partenariat
Chroma Lighting
Belfast, Royaume-Uni iGuzzini illuminazione UK

1 2

Il fut un temps où Belfast jouissait d'une cadre d'un projet d'expansion hétérogène dans l'Innovation Centre, a par ailleurs demandé
renommée mondiale grâce à ses chantiers dont les docks d'Alexandria et de Thompson à iGuzzini, via son agence locale Chroma Lighting
navals, le Titanic n'étant que l'un des illustres Graving seront les axes centraux. Ltd, de lui faire des propositions en vue de
navires mis à l'eau dans le Belfast Lough. Les bureaux de vente et la direction des travaux l'illumination du dock Thompson et de la Pump
Le sillage de cette industrie voyait prospérer ont investi l'ancien cabinet technique de House voisine. Achevé en 1911, le dock était
maintes activités annexes, comme la corderie Harland and Wolff, où le Titanic fut pensé. alors le plus grand bassin de carénage au monde
et la toilerie, qui participaient à la richesse La restructuration de cette zone a été confiée ; le RMS Olympic et le Titanic furent les deux
de la cité. Mais l'explosion du transport aérien à Robinson Mcllwaine Architects et Delap and premiers paquebots à l'utiliser.
au milieu du siècle dernier a porté un coup fatal Waller Consulting Engineers, qui ont opté pour Quant à la Pump House (station de pompage),
aux chantiers et à leurs sous-traitants. des lampes Cestello afin de fournir un éclairage triomphe de l'ingénierie, elle pouvait vider plus de
Après les troubles et la peur due au terrorisme pouvant se fondre dans l'architecture des lieux. 500 000 litres d'eau à la minute. C'est désormais
de l'IRA, la ville profite aujourd'hui des avancées Du fait des grandes fenêtres dont le bâtiment un centre ouvert à la visite, avec musée et
du processus de paix pour rebondir dans des est percé, ils ont cherché à économiser un restaurant. En collaboration avec la Society
secteurs de pointe comme l'aérospatiale et maximum d'énergie en intégrant l'éclairage of Light and Lighting (SLL), Chroma Lighting
l'informatique. Une bonne part de cet essor artificiel à la lumière naturelle et en gérant (membre bienfaiteur de SLL) et iGuzzini ont
se concentre autour du Titanic Quarter, quartier le tout au moyen d'un système de régulation. réalisé un éclairage temporaire pour un atelier sur
chic qui verra le jour sur le front de mer dans le Carbon Trust, dont le siège se trouve juste à côté le sujet dirigé par Stephen Judge, d'iGuzzini UK.

22
Photos : Chroma Lighting

1. La zone des docks


2.3. Lumière colorée à l'extérieur et à l'intérieur

La Pump House a été éclairée, à l'intérieur


comme à l'extérieur, par une série de projecteurs
(Maxiwoody, Radius et Platea). Des appareils
Miniwoody créent un jeu de lumière dans le
puisard, un grand trou habillé de carreaux et
ouvert sous le niveau du sol qui abritait les
pompes. Les techniciens d'iGuzzini et de Chroma
ont également éclairé le HMS Caroline, deuxième
navire le plus ancien de la Royal Navy, en
combinant des projecteurs montés sur le bateau
et le long du quai. Comme dans la station de
pompage, différents filtres colorés ont été mis
en œuvre pour un effet plus marqué.
Le HMS Caroline mouille dans le dock
Alexandria situé à côté.

3
incontroluce 18

23
Projets Le siège de l'agence Client
Code Computer Love

Code Computer Love Projet architectural


Andrew Wallace Architects

Techniciens M&E
Beverley Clifton Morris

Manchester, Royaume-Uni

Code Computer Love est une agence très cotée transparente, informelle, communicatrice et et alignés sur un même niveau. Les courbes
dans le secteur de la communication et du sympathique, conforme à sa structure et à son internes et la fluidité des formes favorisent la
marketing numérique. La construction de son éthique de travail. Les architectes ont retranscrit collaboration, la communication, la créativité et
nouveau siège à Manchester a permis de l'organigramme de la société en une forme les stimuli visuels au sein de l'entreprise et de
transformer le sous-sol d'une zone résidentielle spatiale qui s'inscrit dans les étages vides, ses différents services. Les zones alignées sur
fade et très ordinaire en un espace qui reflète les entrées, le flux horizontal et les issues de plusieurs niveaux forment des postes de travail
les concepts et l'organisation de la société dans secours. Concrètement, cela donne un paysage qui prennent un aspect architectural dynamique
ses prestations de services. L'agence refuse intérieur qui rejette le schéma fermé du lieu de et enveloppant, en opposition avec les éléments
la hiérarchie traditionnelle et autoritaire, travail classique, aux pièces étroites et autres statiques qui remplissent l'espace intérieur.
et lui préfère une approche plus équitable, cellules, en faveur de grands espaces regroupés Coincés sous la voussure du plafond, ces

24
Experts en mesures Photos : Shaw+Shaw
IQS independent Quantity Surveyors
1.2. Organisation de l'espace
Adjudicataire
TTS Interiors

Assistance partenariat
iGuzzini illuminazione UK Ltd.

éléments sont un trait d'union entre les services l'articulation du bureau où l'on peut échanger
et chacun des postes de travail. Ils créent dans idées et informations. Du sol au plafond, cette
le même temps une tension visuelle en direction pièce lumineuse accentue l'empreinte visuelle
de la baie vitrée où ils composent une enseigne tout en conservant la transparence dont la société
portant le logo de la société ; ils apportent ainsi fait preuve en terme d'éthique professionnelle.
intensité et énergie à une façade qui serait, Le rouge prédomine dans ce projet.
sans cela, anonyme. Celle-ci est encore mise en Les architectes ont fait le choix d'une couleur
exergue par les grandes vitres qui tissent un lien audacieuse dont le pouvoir de séduction
visuel entre l'extérieur et l'intérieur. Les formes n'est pas sans rappeler le nom de la société :
curvilignes de la salle de conférence constituent Code Computer Love.
incontroluce 18

25
Projets Les gares de la ligne Pôle multimodal de Strasbourg

Client
LGV Est européenne Communauté urbaine de Strasbourg,
SNCF, RFF,
Compagnie des Tramways
Strasbourgeois

France

La construction des 300 kilomètres de la nouvelle


ligne de chemin de fer LGV Est européenne,
qui relie Vaires-sur-Marne à Baudrecourt,
a demandé trois ans d'étude et cinq de travaux.
Il s'agit, à l'heure actuelle, de l'un des plus grands
ouvrages ferroviaires français réalisés d'une seule
traite. Les prévisions relatives à la fréquentation
font état de près de 11 millions de voyageurs
par an. À la création de cette ligne s'ajoute
la modernisation de 17 gares existantes et la
construction de 3 nouvelles correspondances
(Champagne-Ardenne TGV, Meuse TGV
et Lorraine TGV).
La LGV permettra de gagner un temps
considérable et de rejoindre directement par 1
TGV Paris et les principales villes de l'Est
de la France, sans compter les liaisons directes
entre l'Allemagne, le Luxembourg, la Suisse
et la France, et les TGV directs entre le Nord,
l'Ouest et le Sud-Ouest de l'Hexagone et les
régions Champagne-Ardenne, Lorraine et Alsace
(via les nouvelles gares et celle de Strasbourg).
En plus de favoriser le développement
économique des villes et des départements
qu'elle traverse, cette ligne améliorera les
communications entre les pays européens
puisque ses 1 500 kms relieront, faut-il
le rappeler, Paris à Budapest.
La société iGuzzini a participé à ce projet
en signant l'éclairage de certaines gares,
et notamment celle de la capitale alsacienne.
Le fil conducteur du système d'éclairage de ces
différentes étapes, c'est l'iRav, un appareil conçu
tout spécialement par Jean-Marie Duthilleul
et que l'on retrouve le long de la LGV Est dans
les gares de Reims, Bezannes « Champagne-
Ardenne TGV », Nancy, Meuse et Strasbourg.

26
Direction des travaux Jardin de la gare de Strasbourg Paysagistes Photos : Didier Boy de La Tour
Michel Desvigne et Ingénieurs
Projet architectural Client et Paysages 1.3. Verrière de la gare de Strasbourg.
SNCF (Agence des gares) Communauté Urbaine de Strasbourg Effet diurne et nocturne
et AREP Bureau technique 2. Application de l'iRav en suspension
Direction des travaux SERUE Pierre Muller
Bureau technique SNCF (Agence des gares) et Henri Gonnot 4. Nervures métalliques de la couverture
RFR, COTEBA, et AREP
OTE, AREP

Gare de Strasbourg

En prévision de ses 60 000 passagers/jour


(contre 35 000 précédemment), la gare de
Strasbourg a fait l'objet d'une restructuration
et d'agrandissements. Sur la façade historique
du bâtiment, érigé en 1881, on a réalisé une
verrière, sorte de « peau » transparente qui
donne sur la grande place de quatre hectares,
elle-même reconvertie en jardin où plus de
300 arbres jalonnent les allées.
Le matériau employé pour la structure crée des
jeux de lumière variant selon le moment de la
journée et la saison. La nuit, l'éclairage artificiel,
qui se fait au moyen d'appareils Lingotto et 3
de quelques Light Up Walk professionnels,
se concentre sur la façade de grès rose.
La voûte de verre abrite, à différents niveaux,
tous les moyens de transport de la ville (quais,
station de tramway, taxi et parkings) afin
d'optimiser le flux des passants et leur sécurité.
S'agissant de l'éclairage général à l'intérieur
de la gare, on retrouve la suspension iRav
et des projecteurs Le Perroquet, qui soulignent
certains détails architecturaux.

4
incontroluce 18

27
Projets Gare de la ligne LVG Gare Champagne Ardenne TGV
Reims Bezannes
Est Europea
Client
SNCF (Direction des gares
et de l’escale), RFF

Direction des travaux


SNCF (Agence des gares) e AREP

Gare Champagne-Ardenne TGV


Reims-Bezannes

Située à 5 kms de Reims, plus précisément à


Bezannes, il s'agit de l'une des trois nouvelles
gares construites pour la ligne LGV Est.
Le bâtiment voyageurs est un volume
rectangulaire de 50 m de long et 14 m
de large, délimité au nord par un mur de
pierres et au sud par une façade vitrée.
Les activités commerciales et les services
SNCF sont adossés au mur nord. Au centre,
un atrium sépare l'espace vente SNCF
de la zone marchande et de la galerie intérieure,
qui abrite aussi salles d'attente et restaurants. 5
Au rez-de-chaussée, le bâtiment est ceinturé
par une coursive et une passerelle.
Des appareils iRav en suspension assurent
l'éclairage général à l'intérieur de la gare.
La galerie extérieure délimite l'espace de
circulation du public vers le quai nord, le long
de la façade. Constituée d'une couverture en
bacs acier galvanisé repris sur des poteaux selon
la trame du bâtiment, elle protège le public qui
va ou vient du quai nord et crée une ombre sur
la façade vitrée, la protégeant ainsi du soleil.

28
Bureau technique Gare Meuse TGV Bureau technique 5. Gare de Nancy
AREP, COREDIA, INGEROP OTH Est, TEC BOIS, AREP 6. Gare TGV de Bezannes
Client
Assistance à la direction des travaux SNCF Partners Assistance 7. Gare Meuse. Gros plan sur la tour
Méthodes & Pilotage (Direction des gares et de l’escale), iGuzzini illuminazione France SA 8. Vue extérieure de la gare Meuse
Conseil Général de la Meuse

Direction des travaux


SNCF (Agence des gares), AREP

Gare Meuse TGV

Cette nouvelle gare, d’une surface de 320 m2, Le soir, l'éclairage est assuré par des appareils
comprend un bâtiment principal pour les départs Le Perroquet également placés à l'intérieur
en direction de Paris, deux abris de quais et un du campanile.
passage souterrain qui permet de passer des Dans les gares de Reims et de Nancy, on a
deux côtés de la voie en empruntant ascenseurs aussi utilisé des appareils iRav en suspension,
ou escaliers. Recouvert de mélèze, l'ensemble est véritables fils conducteurs entre les nombreuses
dominé par un campanile de 16 mètres de haut gares de la LGV Est.
en bois de chêne qui laisse entrer la lumière
naturelle et éclaire l'atrium pendant la journée.

7
incontroluce 18

29
Projets La fondation Bancaja Maîtrise d’ouvrage
Fundación Bancaja
Patxi Guerrero Carot

Projet architectural
Pablo Martínez Montesa
José Ricardo Martínez Montesa
Jose Alberto Jordá Albiñana

Valence, Espagne

Le centre culturel Bancaja de Valence occupe Construits respectivement par Lucas García
un espace délimité par les deux quartiers les plus Cardena et Antonio Gómez Davo, ils forment
anciens de la ville : celui d'Antonio Mancelli un ensemble constituant une référence de
(1608) et celui du père Vicent Tomas Tosca l'architecture valencienne.
(1704). Cet immense terrain s'inscrit dans À l'issue de cette restructuration, que l'on doit
le tracé urbain de la fin du Moyen-Âge. aux architectes Pablo Martínez Montesa, José
Dans le pâté de maisons où se trouve le centre, Ricardo Martínez Montesa et Jose Alberto Jordá
deux bâtiments ont été restructurés et restaurés Albiñana, les deux édifices ont été transformés
courant 2007. L'un date de la fin du XIXe siècle, en une unité où le visiteur ne doit pas se rendre
l'autre des années 1930. compte du ressaut entre les étages.

30
Conseil en éclairage Photos : Zig-Zag
Tecniluz - Jose Luis Colomer
1.2. Terrasse de la fondation
Assistance partenariat
iGuzzini illuminazione España SA

Dehors, les façades ont été respectées, leur


réfection s'étant bornée à réparer les traces
laissées par le temps. Monumental, l'ensemble
bénéficie d'un éclairage soigné. Les éléments
architecturaux linéaires sont éclairés par des
encastrés Linealuce à lampe fluorescente T16,
tandis que ceux qui présentent davantage
de volume et d'impact scénographique sont
soulignés par des projecteurs Platea avec lampe
aux halogénures métallique. À l'intérieur, les
travaux ont concerné les salles et les bureaux
des étages, où sont effectuées les tâches
administratives et culturelles de la fondation.
Les différents services occupent une partie
importante des quatre niveaux de l'édifice de
Gómez Davo. L'ouverture et le dynamisme qui
caractérisent le travail de la fondation se reflètent
dans l'éclairage équilibré des lieux, fruit de
l'association d'une lumière douce et indirecte
offrant une lecture globale et uniforme de
l'espace, et d'une émission directe, contrôlée
et source de confort. On a utilisé pour cela des
suspensions Y Light à lampes fluorescentes
TC-L 55 W. Un ensemble de surfaces légèrement
incurvées de 62 mm d'épaisseur avec écran
microprismatique en matière thermoplastique
et des éléments suspensifs légers créent la
transparence des zones vouées à l'administration.
On y trouve également des encastrés avec
lampes fluorescentes pour l'éclairage de service
et du transit.

incontroluce 18

31
Projets La fondation Bancaja

Les salles de réunion et de représentation ont


fait l'objet d'un traitement particulier, avec des
suspensions à groupe optique basse luminance
et des encastrés à lampe fluocompacte ou
halogène selon les cas.
Conçue comme un point de rencontre et de
détente, la terrasse permet de profiter de la
vue panoramique sur la ville, y compris la nuit
lors de présentations, inaugurations et autres
manifestations.
C'est la raison pour laquelle elle est équipée
d'un système adaptable en fonction des usages
et des besoins. Prévu pour un public nombreux,
l'éclairage général est fourni par des appareils
iRoad placées dans les cabines et autour du
noyau central afin de créer un îlot de lumière
urbaine, alors que l'éclairage périphérique se fait
par des appareils Comfort à lumière rasante.
Quant aux salles d'exposition, elles comptent
parmi les espaces les plus représentatifs de la
fondation. Conçues pour accueillir des expositions
artistiques, de sculpture ou de peinture, d'art
ancien ou contemporain, elles sont tenues
3 de s'adapter aux besoins de chacune suivant
des critères imposés, au cas par cas,
par les organisateurs.

32
3. Bureaux
4. Salle de réunion
5. Patio où sont exposées des œuvres d'art
6. Euvres de Sorolla exposées lors de l'inauguration

La possibilité de diviser les espaces et d'aménager


chaque salle en fonction des besoins propres
à l'expo, et la nécessité de régler l'émission
lumineuse sur chacune des œuvres, ont conduit
à l'utilisation de rails électrifiés.
Lors de l'inauguration de la fondation, l'exposition
« Sorolla. Vision d'Espagne » a permis de tester
ces prédispositions. On pouvait voir à cette
occasion quatorze panneaux de grande
dimension que Sorolla avait peint à la demande
de l'hispaniste Milton Huntington pour décorer
la salle principale de l'Hispanic Society de New
York. La taille des tableaux par rapport à celle
de la salle, leur caractère grandiose, les couleurs
et leurs proportions nous ont incité à choisir
des projecteurs Parallel avec lampes halogènes
linéaires et optiques wall-washer, auxquels
se sont ajoutés des projecteurs Le Perroquet
à lampes halogènes QT12. Ceux-ci assurent
un éclairage ciblé qui souligne la vivacité
chromatique de ces œuvres à nouveau offertes
à la vue de tous grâce au travail de restauration
souhaité conjointement par Bancaja et l'Hispanic
5 Society. Les mêmes critères ont prévalu dans
le hall d'entrée principal, où est exposée
la collection artistique de la fondation.

6
incontroluce 18

33
Projets Le Grand hôtel Hyatt on the Bund Client
Shimao Group

Projet architectural
Andrew Yip

Assistance partenariat
iGuzzini illuminazione China Ltd.

Shanghai, Chine

L'hôtel Hyatt on the Bund occupe une position


stratégique sur les bords du fleuve Huang Pu,
à l'extrémité nord du Bund de Shanghai,
en Chine. Implanté au centre de la mégapole,
cet établissement offre une vue magnifique
sur les bâtiments coloniaux européens (Bund),
comme sur les nouveaux quartiers de la ville
(Pudong). Accessible facilement depuis les
principaux aéroports et les zones les plus
importantes de Shanghai, il est financé par
Shimao et géré par Hyatt. Pour être à la hauteur
des caractéristiques uniques de cet immeuble
et créer des éclairages spécifiques, l'équipe
d'architectes dirigée par Andrew Yip s'est inspirée
d'un vieux document de 1044. Ce manuscrit
évoque la danse des reflets de la lune sur l'eau :
« La lumière danse sur les eaux paisibles du lac,
lançant des feux dorés ». C'est la ligne directrice
qui a été adoptée pour la mise en place de
l'éclairage extérieur.
Le principal écueil est venu des divergences
d'opinion entre Shimao et Hyatt : la première
voulait mettre en exergue la grandeur et le
caractère extraordinaire de l'édifice, ce qui
nécessitait un éclairage puissant, alors que la
seconde souhaitait offrir tranquillité et confort à
ses clients au moyen d'une lumière plus douce.
Afin d'éviter le trop-plein de lumière sur les
surfaces extérieures de la façade et faire ressortir
les spécificités du Hyatt on the Bund, iGuzzini
a été chargé de réaliser un produit spécial et un
système d'éclairage composé principalement de
trois éléments. Le premier, c'est le Glim Cube,
un appareil qui crée des « jonctions » lumineuses
à l'aide de quatre DEL de 1 Watt.

34
Photos : archives iGuzzini

1. 2. Différentes phases de l'éclairage


3. Gros plan sur l'effet lumineux

Piero Castiglioni en a conçu une version spéciale individuellement de façon à composer des scènes
avec un panneau de verre lisse et transparent de lumière dynamiques sur la surface externe.
dans sa partie antérieure. Le deuxième élément Troisième élément : les tubes. Devant chaque
consiste en un système de commande imaginé Glim Cube, un tube en polycarbonate avec finition
par iGuzzini pour ce projet en particulier. satinée dirige la lumière produite par chacune
Fourni sous la forme d'un lot complet, il répond des DEL afin de former un faisceau lumineux.
aux exigences du client. Quatre tubes ainsi installés à 90° devant les
Pour être précis, il permet d'allumer et d'éteindre appareils donnent un souffle de vie à l'extérieur
les appareils Glim Cube, et d'en baisser l'intensité de l'immeuble grâce aux croix qu'ils dessinent.

3
incontroluce 18

35
Projets La gare de Montesanto Maîtirse d'ouvrage
Commissariat extraordinaire du
Gouvernement, art. 11 - Loi 887/1984
Président du Conseil régional
de Campanie, M. Bassolino ;
Adjoint aux transports régionaux,
E. Cascetta (professeur-ingénieur) ;
S.E.P.S.A., président M. Bianco
(avocat) ; directeur M. Allagrande
(ingénieur)
Naples, Italie
Architecture
texte de Silvio d'Ascia Silvio d'Ascia, architecte

1 2

Le projet de modernisation et d'extension de la arcades centrales avec coursive supérieure


gare de Montesanto, étape importante du plan et deux petites tours latérales.
régional des transports et point névralgique du Les deux gares existantes, Sepsa et Funicolare
futur métro régional, répond à un double et ANM, ont été intégrées, tant physiquement que
ambitieux objectif : d'une part, transformer et fonctionnellement, dans un espace commun
refonctionnaliser la gare historique pour en faire un où l'ancien est mis en valeur par un nouveau
pôle intermodal moderne avec transports régionaux volume extérieur en acier et lamelles de verre
et métros, dans la droite ligne de la révolution qu'a autonettoyantes installé du côté nord du funiculaire.
entrepris l'Europe des transports, en réinterprétant Déjà présente sur la façade principale, l'entrée
la gare, non plus comme un « non-lieu », mais est flanquée de deux ailes latérales qui ont été
comme un pôle d'échange polyvalent à l'échelon rouvertes comme dans la configuration d'origine.
local, régional et territorial ; d'autre part, accentuer Cela confère une meilleure perméabilité
la requalification urbaine du centre historique fonctionnelle et visuelle entre le bâtiment et la
alentour en transformant l'ancien bâtiment de la place Montesanto, elle aussi rénovée et en partie
gare en un « phare » contemporain, véritable piétonne. Les flux de voyageurs entrant et sortant
tête de pont d'un tissu potentiel d'infrastructures de la gare sont désormais séparés et rationnalisés.
culturelles à la qualité architecturale et On a, par ailleurs, créé un grand hall vitré au
environnementale extraordinaire au sein des niveau des quais et une salle d'attente commune
collines (ensemble de la Trinità delle Monache, dotée d'un triple système en chevrons longitudinaux
chartreuse de San Martino, château Sant'Elmo). faits de verre et d'acier qui copient en trois
Outre l'adaptation aux nouvelles normes en exemplaires la coursive Liberty restaurée.
vigueur en matière de fonctionnement et de Celle-ci constitue dorénavant un balcon donnant
sécurité, le projet a réalisé cette dualité en sur la place Montesanto. Pour marquer un peu plus
s'appuyant sur plusieurs interventions. l'endroit du sceau de l'échange et de la culture, une
Il a fallu démolir les nombreux ajouts successifs toiture en verre de quelque 1 000 m² a été montée
effectués au cours du XXe siècle aux différents au-dessus des quais, tandis que les murs s'ornent
niveaux de la gare et restaurer fidèlement le style de magnifiques photographies de Mimmo Jodice
de l'ancien corps de l'usine de 1882, à savoir les montrant les différentes étapes archéologiques

36
Ingénierie Direction des travaux Consultants Photos : Barbara Jodice
TECNOSISTEM Spa M. Campobasso, ingénieur, pour la F. Cavuoto et Falconio (conseiller
(M. Rionero, ingénieur) maîtrise d'ouvrage S.E.P.S.A. spécial sur les structures d'acier) 1.2. Vue de jour et de nuit
Responsables du projet Nuzzolo – Études des transports 3. Voûtes en verre et acier
G.Paone, M.Damonte ey E.Franco Collaborateurs et modélisation des flux
M.Boenders, R.Camarda, A.Cossin,
Concessionnaire D.Dorell, A.Rocca (images),
A.T.I. Concessionaria – Association T.Raynaud (vidéo), A. Cornuau,
temporaire d'entreprises « Ferrosud 2 F.Levêque, M.Roggwiller, E.Macor
Scarl »: COSTRUIRE SpA (responsable : Rosa, J.Edwards-Ibarra, V.Benini,
M. Fiore, ingénieur), IGC Costruzioni SpA A.Dubouz, E.Seif, C. de Sainte Marie

et les paysages traversés par la ligne Cumana. Ce projet prouve qu'il est possible de marier
Ces espaces sont aussi valorisés d'un point de vue l'ancien et le moderne au cœur même de Naples
commercial, puisque les deux niveaux de l'édifice au prix d'une remise en fonction efficace, en
proposent toutes sortes de services aux voyageurs faisant de la gare le réceptacle moderne d'un
et à la municipalité (bar, bureau de tabac, urbanisme nouveau au service du quartier et la
kiosque à journaux, point d'information et librairie vitrine historico-touristique des Champs ardents.
au rez-de-chaussée ; salle polyvalente, borne S'agissant de l'éclairage, il met en exergue les
Internet et bar-terrasse panoramique à l'étage). colonnes du bâtiment au moyen de Woody
La viabilité a été modifiée du tout au tout grâce, à décharge et lampe de 70 W que l'on a
d'une part, à un système de circulation positionnés sur les piliers en alternant les
mécanique qui relie la petite place Montesanto orientations ascendantes et descendantes.
au Largo del Paradiso, d'où une liaison directe Le projecteur dirigé vers le haut est équipé
avec l'ensemble religieux de la très-sainte Trinità d'une optique Spot, celui qui pointe vers le bas,
delle Monache (ex-hôpital militaire), et, d'autre d'une optique Flood.
part, à la réalisation d'une galerie souterraine qui
fait office d'issue de secours supplémentaire.
incontroluce 18

37
Projets Réflecteurs d'Italie : le nouvel Maîtrise d’ouvrage
Ministère des Affaires étrangères

éclairage de l'ambassade d'Italie Projet architectural


de restructuration
et projet d'éclairage
Maurizio Nieri

Partenaire technique
Berlin, Allemagne iGuzzini illuminazione Deutschland

L'ambassade d'Italie à Berlin, que les Italiens C'est dans le cadre de cette initiative, et sous la panneaux de bois en chêne transalpin.
considèrent comme le seul « palais » situé hors direction de l'architecte Friedrich Hetzelt, qu'un S'y ajoutent des œuvres d'art provenant d'Italie,
de leurs frontières, joue un rôle particulier dans ensemble monumental a été construit pour l'Italie de Grèce, de France, de Flandre, de tout le
l'histoire architecturale d'une ville pleine de dans le style d'un palais de la Renaissance. Habillé pourtour méditerranéen, et appartenant aux
vitalité comme Berlin. Son plan à deux ailes de travertin romain, il présente un avant-corps musées romains. Les grands couloirs et les
et quatre niveaux occupe près de 10 000 m². central à six colonnes et un porche à quatre paires paliers sont éclairés par des encastrés pour
Malgré ses dimensions imposantes, cette de colonnes, désormais éclairées par des projecteurs plafond de type Pixel Plus, un système qui
construction est un modèle de beauté et Woody avec source à décharge de 70 W. ne sert pas seulement à l'éclairage de base,
d'élégance inspiré par la Renaissance italienne. L'édifice réussit à allier grandeur de l'architecture mais s'appuie sur une excellente gestion de la
La création du palais en 1938 est directement commémorative à la romaine et élégance de la lumière pour mettre en évidence les tableaux,
liée à la conception du nouveau Berlin, qui Renaissance. Sa façade lumineuse et solennelle tapisseries et créations artistiques présents
prévoyait notamment une remise en valeur comporte des éléments en marbre, matériau que en nombre dans les pièces de l'ambassade.
de l'ancien quartier des diplomates, l'on retrouve dans les colonnes et les salles à La lampe Sandia éclaire indirectement les murs
le long de la Tiergartenstraße. l'intérieur, tout comme la soie et de précieux avec une lumière d'effet.

38
Photos : Max Schulz

1.2. Éclairage extérieur


3. Détail de l'intérieur

Par souci de contraste avec l'éclairage ponctuel


des couloirs, les projeteurs continuent d'utiliser
le modèle Halo, à la lumière aussi diffuse que
discrète. Quant à la cour intérieure du palais,
sa scénographie est le fruit des appareils Kriss
et de leurs riches effets lumineux sur la façade.

2
incontroluce 18

39
Projets Bjørvika. Client
Ville d'Oslo

Un nouvel espace pour la ville Projet architectural


SLA A/S and Gehl Architects

Projet d’éclairage
SLA A/S and Gehl Architects
en collaboration avec
Oslo, Norvège ÅF-Hansen & Henneberg.

Oslo traverse actuellement une période de


grandes transformations. Son port connaît
d'ailleurs l'opération de réhabilitation la plus
audacieuse de son histoire depuis qu'un
immense terrain situé en plein cœur de la ville
a été rendu disponible par la réimplantation
du vieux port commercial et la suppression
d'artères beaucoup trop larges.
L'objectif est de relier la ville à la mer, projet
vaste et complexe qui consiste à rebâtir une
surface de 900 km² et à développer sept
nouveaux centres urbains. L'un de ces espaces,
Bjørvika, se trouve entre les incroyables routes
panoramiques qui donnent sur le fjord d'Oslo
et le centre très actif de la capitale norvégienne.
Il constitue l'un des principaux volets du plan
d'occupation des sols : le Fjord City Plan.
Le secteur se distingue par des structures
historiques imposantes, comme la bourse d'Oslo
(Børsen), la gare centrale (Østbanehallen), le
bureau des douanes (Tollboden) et un immense
entrepôt reconverti en bureaux ultramodernes
(Havnelageret). Bjørvika garde, par ailleurs,
les traces de toutes les périodes historiques de
la ville, et notamment des vestiges de l'époque
médiévale, aujourd'hui conservés dans un parc
public, qui figurent parmi les plus importants du
pays. Mais la principale attraction de Bjørvika,
c'est son nouveau théâtre, le Nouvel Opéra
national inauguré le 12 avril 2008.
Imaginé par Snøhetta, il dispose d'un toit incliné
qui semble monter depuis le fjord lui-même.

40
Assistance partenariat Photos : archives iGuzzini
iGuzzini illuminazione Norvège
1. 2. Devant la société Pricewaterhouse Coopers.
Vue de nuit et de jour.
3. Éclairage public du secteur de l'opéra.

Le concept principal de l'éclairage public du a été le premier espace traité par iGuzzini.
quartier a donné lieu à un appel d'offres remporté On y a installé des Lavinia en configuration
en 2004 par SLA A/S and Gehl Architects. double avec bras afin d’éclairer à la fois le
Ce cabinet a établi le plan lumière pour Bjørvika trottoir et le fond de la rue.
Infrastruktur en collaboration avec le designer- Dès le début de notre coopération avec le
éclairagiste ÅF-Hansen & Henneberg. responsable des travaux, l'idée d'une collection
Les directives du projet sont plutôt rigides du fait d'appareils fabriqués tout spécialement pour
de la complexité des lieux, où il est prévu de faire que l'usager puisse vivre une expérience
circuler tramways, bus, trains, voitures, piétons unique a germé.
et même, par moments, des bateaux. C'est donc avec ce projet en tête que nous avons
Du reste, le concepteur a précisé qu'il était éclairé la zone située devant le bâtiment de la
important de trouver une harmonie entre la rue société Pricewaterhouse Coopers à l'aide de six
et l'éclairage principal, en évitant la pollution mâts orientables de couleur orange, chacun
routière et en préférant les dispositifs à étant constitué de différentes combinaisons de
économies d'énergie faciles d'entretien. MaxiWoody. iGuzzini s'est engagée à fournir
L'Operagaten, la rue qui passe derrière l'opéra, Bjørvika en appareils d'extérieur jusqu'à fin 2011.

2 3
incontroluce 18

41
Projets Mille cinq cents nouveaux appareils Maîtrise d’ouvrage
Bucherer AG

d'éclairage pour Bucherer Projet architectural


Creative Circle GmbH
Patrick Schaffer et Kosta Stathakis

Direction des travaux


Denis Obrist Associates. Responsable :
Lucerne, Suisse Hans Walker

Fin novembre 2007, le siège de la remarquable toute la durée des travaux, il a par exemple
horlogerie-joaillerie Bucherer de la Schwanenplatz, fallu remplacer les quatre escaliers mobiles
à Lucerne, a rouvert ses portes après quasiment en un week-end.
un an de travaux. Du haut de sa surface de Au rez-de-chaussée, la grande surface de vente
vente de 1 280 m² répartis sur quatre niveaux, reçoit les clients dans une atmosphère conviviale.
l'établissement présente en position de prestige Les matériaux prisés s'imposent immédiatement
les plus belles créations de grands noms de la au regard : le bois de noyer massif des banques
profession. Au total, Bucherer emploie près de est en harmonie avec l'acier chromé couleur
1 200 personnes et gère un réseau de filiales champagne, la pierre naturelle de Labrador
comptant 14 boutiques en Suisse et 6 en Allemagne. marron et les belles soies brodées. Vingt vitrines
Le groupe possède, en outre, les célèbres et de nombreux coffrets assurent la présentation
horlogeries spécialisées d'Andreas Huber des collections de pièces d'horlogerie et de bijoux.
à Munich et la joaillerie Haban à Vienne. Pendant la restructuration du premier niveau,
Le siège de Lucerne, qui a toujours attiré les iGuzzini a pris part à une phase relativement
touristes avant tout, propose, outre ses montres avancée concernant l'éclairage des salles de
et bijoux, des souvenirs de type canifs. vente, des vitrines et des coffrets en question.
La présence, devant le magasin, d'un parking Il est, en effet, apparu nécessaire d'apporter
pouvant accueillir quatre autocars de grand quelques corrections à l'éclairage général.
tourisme assure un afflux de clients non Outre le dispositif des premier et troisième étages,
négligeable (jusqu'à 4 ou 5 000 les jours de qui a dû être repensé, iGuzzini s'est chargée
pointe). Les quelque 180 salariés présents sont d'installer les lampes du rez-de-chaussée.
1 originaires de 15 pays et parlent 26 langues. Des systèmes fixés dans le creux entre murs et
La maison-mère ayant souhaité occuper un plafond fournissent l'éclairage essentiel des salles
endroit absolument unique, le concept qui a de vente. L'éclairage des angles du plafond crée
prévalu pour sa réalisation ne se retrouve chez un contraste net entre les zones de passage
aucune filiale. L'architecture de la boutique de et les objets placés sous une lumière directe.
Lucerne s'inspire des hôtels majestueux de la fin Afin de mettre les articles en évidence, de
du XIXe-début du XXe siècle et les intérieurs nombreux points lumineux assurent une intensité
sont du même ordre. de près de 4 000 lux, d'où une forte brillance.
Le concours lancé par Bucherer a permis de Les voies d'accès, en revanche, se limitent à
désigner Patrick Schaffer et Kosta Stathakis, des valeurs de 200 à 400 lux. Hormis au RDC,
de Creative Circle. Ce cabinet connu pour ses on évite la lumière naturelle dans les espaces
stands de foire et ses aménagements dans de vente. Les vitrines sont fermées vers l'intérieur ;
l'événementiel, mais qui avait déjà un pied seule une fissure située sur le bord inférieur
dans le monde de l'horlogerie, s'adjuge là l'un laisse entrer un peu de la lumière du jour.
de ses premiers projets durables. Plus de 1 500 nouveaux appareils génèrent
Les deux architectes ont bénéficié du soutien de un jeu d'ombres et de lumière tout en soulignant
Denis Obrist Associates, chez qui Hans Walker les éléments ciblés. Bien que l'association des
s'est occupé de la conception exécutive, et des lampes halogènes et aux halogénures métalliques
électroniciens du Herzog Kull Group d'Aarau. ne consomme que peu d'électricité et ne produise
Une équipe de près de 150 experts en BTP a que peu de chaleur, il a fallu rafraîchir toutes
mené à bien la restructuration en quatre étapes. les vitrines et coffrets afin de ne pas abîmer
L'accueil de la clientèle s'étant poursuivi pendant les pièces exposées.

42
Conception de l'installation électrique Photos : Günther Laznia
Herzog Kull Group, Aarau
1. Vue extérieure
Assistance partenariat 2. Salle d'exposition
iGuzzini illuminazione Schweiz

2
incontroluce 18

43
Projets Mille cinq cents nouveaux appareils
d'éclairage pour Bucherer

On a eu recours à des encastrés Pixel Plus dans visiteurs. À côté des montres, horloges, bijoux
les vitrines, tandis que dans la zone de vente, et autres souvenirs, Bucherer propose une autre
une lampe spéciale de la série The Reflex garantit attraction : la plus grande rolling ball clock
un confort visuel élevé grâce à l'optique cut-off. (horloge à billes) du monde, déjà inscrit dans
La température de couleur y est de 3 000 K, le livre Guinness des records.
mais les appareils disposent d'autres optiques, L'architecte Patrick Schaffer a eu cette idée
telles que la wall-washer pour éclaircir les murs, après que Bucherer lui a demandé de créer un
la downlight pour éclairer la zone de travail, ainsi mécanisme à même de capter l'attention des
que des projecteurs à réflecteurs Spot et Flood touristes au premier coup d'œil. Les célèbres
pour distribuer la lumière sur les coffrets. maîtres ès cinétique, le Suisse Hanns-Martin
La forte intensité de l'émission sur les articles Wagner et l'Allemand Mark Bischof, se sont
visibles dans la boutique ou sur les bords chargés de sa fabrication. Baptisée Aion
légèrement plus clairs n'est pas perçue par les (« âge » en grec), cette spectaculaire sculpture

44
3. Zone de vente
4. Gros plan sur la rolling ball clock

en mouvement mesure près de 12 mètres de


haut, si bien qu'on la retrouve aux quatre étages
de l'immeuble. Au centre du rouage figure une
grande horloge autour de laquelle tournent de
manière ininterrompue des billes de cristal
marquant les secondes, les minutes, les quarts
d'heure et les heures. Ces billes se frayent
rapidement un chemin sur la piste pour rejoindre
le grand anneau des minutes. Toutes les minutes,
une bille arrive dans l'anneau jusqu'à ce que la
soixantième complète l'heure. À l'autre bout de ce
mouvement perpétuel, au rez-de-chaussée, une
grosse boule de cristal fait un tour en 15 minutes.
incontroluce 18

45
Projets « Design Cities » Collections permanentes

Partenaire
Türk Telekom

Organisation
David Elliott
Musée d'Art contemporain, Istanbul
du 23 avril au 10 août 2008

L'exposition qui se tient à l'Istanbul Modern se


divise en deux zones principales : la collection
permanente du musée que les visiteurs peuvent
admirer dans les galeries situées à l'étage,
et la grande galerie du niveau inférieur qui
accueille chaque année de trois à quatre
expositions temporaires, dont une rétrospective,
une expo d'art moderne turc et une expo d'art
contemporain international. D'autres manifestations
culturelles sont prévues autour de ces deux axes.
Lors de chaque nouvelle exposition, ces activités
ne sont pas les seules à varier ; cinéma, café,
boutique et musée itinérant suivent le mouvement.
Par cette diversité, Istanbul Modern entend donner
la possibilité à tous ceux qui reviennent au musée,
non seulement de revoir les œuvres qui leur ont
plu, mais de découvrir de nouvelles créations tout
aussi intéressantes. Depuis avril 2003 se tient
l'exposition « Design Cities » organisée par le
Design Museum de Londres sous la tutelle de
son directeur, Deyan Sudjic. 1

46
Exposition « Design Cities » Présentation Photos : Gabriele Basilico
Ben Kelly Design
Partenaires 1. Façade extérieure du musée
VitrA et Intercity Assistance et partenariat 2.3. Aménagement de l'exposition « Design Cities »
technique
Organisation Tepta Aydinlatma
Deyan Sudjic - Design Museum Director

Elle présente les œuvres de quelques-uns des Après la guerre, Los Angeles, où Charles Eames
principaux designers du monde qui racontent construit un élégant cabinet et une maison tout
l'histoire du design du milieu du XIXe siècle aussi splendide, devient le symbole du siècle
à aujourd'hui. américain.
On trouve là une série complète d'objets – Dans les années 1960, le design contemporain
tissus à la mode, pièces industrielles, meubles, trouve en Milan un nouveau maître avant que,
gravures, dessins – qui réunit les éléments-clés vingt ans plus tard, Tokyo n'émerge en ébranlant
de ce qui fait la production du design, les certitudes morales du design industriel
individuelle et de masse. On peut citer aussi européen par une approche plus enjouée.
les technologies de pointe et les matériaux On échoue finalement dans le Londres
innovants. Cette manifestation, qui rassemble d'aujourd'hui, nouvel épicentre du design
109 œuvres de 64 créateurs et 12 produits de mondial et point de chute de Ron Arad, Ross
7 marques différentes, se concentre sur six Lovegrove, Jasper Morrison, et de nombreux
villes, dont Vienne peu après la Grande Guerre, autres créateurs contemporains très en vue.
lorsque le langage de la modernité a commencé iGuzzini a contribué à l'éclairage de l'exposition
à prendre forme, puis Dessau, la cité allemande en y installant des projecteurs Metro dont la
qui a vu naître le Bauhaus, l'école de design lumière très contrastée fait ressortir les objets.
la plus célèbre au monde. Le PizzaKobra, dernière lampe imaginée par
Dans les années 1930, Paris devient la capitale Ron Arad pour iGuzzini, est présent également.
de la culture visuelle ; c'est là que Picasso
et Le Corbusier ont posé leurs valises.

3
incontroluce 18

47
Projets Harvey Nichols Client
Unitim

Design d'intérieur
Four IV Design Consultants

Assistance partenariat iGuzzini


Tepta Aydinlatma

Istanbul, Turquie

La boutique de luxe Harvey Nichols est l'une iGuzzini à l'impact visuel minime. Seules les
des plus importantes de la galerie marchande zones nécessitant des éléments décoratifs
de Kanyon. De bonnes dimensions, elle occupe disposent de lampes à cathode froide, fibres
en réalité 8 500 m² sur 3 étages, soit près optiques et rétro-éclairage, et de systèmes
du tiers du centre commercial. La conception fluorescents d'autres fabricants.
des intérieurs, supervisée par le designer Des modules HUB avec Pixel Plus à lampes
Chris Dewar Dixon, a été confiée à la société halogènes ou aux halogénures métalliques,
anglaise Four IV Design Consultants. et des encastrés Pixel Plus fournissent l'éclairage
Grâce à son travail sur le magasin, ce cabinet général sur les trois étages. On retrouve les
a d'ailleurs reçu le prix du « Best international modules HUB sur les quatre côtés des vitrines
retail interior » en 2007. extérieures, ainsi que des spots halogènes Reflex,
L'éclairage général est assuré par des appareils pour éclairer les plafonds de ces présentoirs.

48
Photos : Engin Gerçek

1. Zone parfumerie et cosmétiques


2. Restaurant Gilt

Les vitrines intérieures, quant à elles, bénéficient


de projecteurs Shuttle montés sur rail.
Des encastrés orientables équipent plusieurs
zones très différentes les unes des autres,
ce qui témoigne de la grande polyvalence
de ce type de produit. Le système Deep Frame
(simple et double) éclaire le secteur alimentaire
et le restaurant Gilt, tandis que des projecteurs
Microframe baignent de leur lumière les
emplacements des cosmétiques et que des
encastrés Minimal (grand modèle) profitent
au coin Polo Ralph Lauren.

2
incontroluce 18

49
Projets Artempo Maîtrise d'ouvrage
Axel Vervoordt

« Where Time becomes Art » Installation


Daniela Ferretti, Nico Goethals
et Francesca Boni

Palais Fortuny, Venise,


du 9 juin au 5 novembre 2007

C'est de façon extraordinaire que le collectionneur La collection privée d'Axel Vervoordt constitue
d'art et d'antiquités d'Anvers, Axel Vervoordt, a la colonne portante de l'exposition Artempo,
fêté son soixantième anniversaire avec l'exposition complétée par d'autres œuvres provenant de
Artempo, à Venise. Le projet Artempo trouve différents musées et collections privées.
son origine dans la collaboration qui a débuté Axel Vervoordt s'est d'abord intéressé à l'art
en 2007 entre les Musei Civici Veneziani et Axel antique avant de se tourner vers l'art
Vervoordt dans le célèbre palais Fortuny, un joyau contemporain, se refusant toutefois à en faire
architectural de la fin de l'époque gothique deux mondes distincts et opposés. Il a, au
vénitienne. Le palais abritait alors la boutique contraire, cherché à établir un dialogue et
du styliste Mariano Fortuny et ses créations à créer une harmonie entre ces formes d'art très
originales (vêtements, étoffes, costumes et différentes. Pour Vervoordt, il faut « prendre les
tapisseries). Les murs du prestigieux palais choses comme elles viennent ». D’où la raison de
sont encore tapissés jusqu'au plafond de ses sa prédilection pour les meubles non restaurés,
luxueuses étoffes originales. les objets trouvés et même les murs décrépis.

50
Projet d'éclairage Photos : Jean Pierre Gabriel
Robert Carsen,
avec Roy Sax (Kurve Lichttechniek) 1.2. Vues de l'installation
et Peter Van Praet

Assistance partenariat
iGuzzini illuminazione Benelux

Le choix d'un palais dans la ville de Venise


s'est en quelque sorte imposé au collectionneur
flamand qui voulait présenter son exposition à
proximité d'un évènement d'art contemporain, la
prestigieuse Biennale de Venise en l'occurrence.
C'est Kurve Lichttechniek (Roy Sax), metteur en
lumière des expositions d'Axel Vervoordt depuis
1985, qui a mis au point le projet d'éclairage.
La recherche de la solution la plus appropriée,
pour cette exposition, a fait apparaître une
condition impérative : chaque appareil d'une
puissance de 100 W devait être individuellement
dimmable. C'est sur le projecteur Tecnica que
le choix s'est arrêté. Les appareils se trouvent
encore à l'intérieur du palais Fortuny auquel
ils ont été prêtés par la société Vervoordt.

2 incontroluce 18

51
Projets Un plan lumière pour Maîtrise d'ouvrage
Ministère de la Culture
et de la Communication, direction
la Cité de l'architecture de l'Architecture et du Patrimoine

Mandat du projet
ÉMOC, Etablissement public de maîtrise
d’ouvrage des travaux culturels

Paris, France

Inaugurée en septembre 2007, la Cité de La galerie des moulages, qui occupe au rez-de-
l'architecture et du patrimoine de Paris occupe, chaussée près de 4 000 m², constitue l'espace
entre l'aile Paris du palais de Chaillot et une le plus spectaculaire du musée.
partie du palais du Trocadéro, une surface totale La collection, qui réunit 350 moulages en plâtre
d'environ 21 000 m². à l'échelle 1:1 et 60 maquettes d'architectures
Institution originale s'il en est, elle est tout à et armatures, du premier art roman médiéval
la fois un important musée (le musée des au XVIIIe siècle, est exposée dans les galeries
Monuments français), une école professionnelle Davioud et Carlu. La galerie Davioud présente
consacrée au patrimoine artistique (l'École une verrière zénithale qui laisse pénétrer la
de Chaillot) et un centre spécialisé dans la lumière naturelle. L'éclairage artificiel de cette
promotion de l'architecture contemporaine zone est assuré par des projecteurs Le Perroquet,
(Institut français d'architecture). La Cité souhaite, installés sur des chevrons métalliques ouvragés.
avec ce nouvel édifice, attirer le grand public Quant à la galerie Carlu, elle se caractérise par
et l'intéresser à l'architecture contemporaine. de hautes fenêtres qui laissent entrer la lumière
C'est à l'architecte Jean-François Bodin, qui a et entrevoir le panorama de la tour Eiffel.
restitué au musée des Monuments français tout L'éclairage artificiel est réalisé au moyen
son éclat en respectant le travail original de d'encastrés Pixel Plus.
Gabriel Davioud et Jacques Carlu, qu'a été confié
le projet de rénovation.
Les modifications apportées, telles que le nouvel
escalier dessiné par Bodin, ont à la fois conservé
et embelli les galeries qui suivent le mouvement
curviligne de l'édifice.
La nef de métal et de verre du XIXe siècle a été
restaurée. Un nouveau sens de circulation
verticale, une sorte de « route » intérieure avec
vue sur Paris, a par ailleurs été créé en utilisant
l'axe central du bâtiment qui dessert les galeries
des expositions temporaires.
Le nouveau musée des Monuments français
(MMF) abrite les trésors de huit siècles
d'architecture, du XIIe au XXIe siècle, sur une
surface de 8 000 m² répartie en trois galeries :
la galerie des moulages, celle des peintures et
celle de l'architecture moderne et contemporaine.
Le parcours de chacune, chronologique et
thématique, est doté d'une signalétique spécifique
et de matériel didactique.

52
Projet architectural Projeteur de la galerie moderne Projeteur des façades et de la couverture Photos : Didier Boy De La Tour
Jean-François Bodin et contemporaine des toits : fermé et couvert
Jean-François Bodin Jean-François Lagneau 1. Galerie Davioud
Équipe du projet architecte des monuments historiques. 2. Exposition de planimétries
Direction des travaux En collaboration avec
Hamid Boughab, architecte GAO IDEES I PROJECTES SL Assistance partenariat 3. Reproduction d'une chapelle, avec peintures romanes
AUXITEC Bâtiments: B.E.T fluide et partenaire technique
Bureau technique iGuzzini illuminazione France SA
GEC Ingénierie Économiste
ACE Consultants Economiste

Pour la galerie des peintures murales et des architecturale de 1850 à 2001, illustrant ainsi
verrières, l'agencement des fresques, que le passage de la cité du XIXe siècle à la ville
l'on doit à Jean-François Bodin, se veut une contemporaine sous ses aspects de rupture
promenade dans un véritable labyrinthe de et de continuité. Un espace est réservé, au fond
surprises, constitué de copies grandeur nature, de la galerie, le long de la Seine, aux installations
réparties sur deux niveaux. temporaires. Chaque année, un architecte
Ces copies retracent l'évolution de la peinture différent est invité à réaliser une installation.
murale du XIIe au XVIe siècle. Au deuxième L'éclairage de cette zone n'a pas été réalisé
étage, trente chapelles, avec quelques-unes par iGuzzini. La première vocation de l'Institut
des peintures romanes françaises les plus français d'architecture (IFA) est d'être un lieu
représentatives, ont été reconstruites. L'éclairage privilégié de discussion et de recherche sur
des différentes salles est réalisé avec des l'architecture contemporaine, mais aussi un
encastrés orientables Le Perroquet, Linealuce, espace dévolu à la diffusion des connaissances
Glim Cube et Pixel Plus. La galerie d'architecture architecturales.
moderne et contemporaine est située au C'est par le biais d'expositions monographiques
deuxième étage du palais de Chaillot. Dans un et thématiques, de rétrospectives sur les plus
espace de 1 200 m², elle retrace l'évolution grandes figures de l'architecture,

incontroluce 18

53
4

54
Projets Un plan lumière pour 4. Galerie Carlu
5. Signature de l'accord de collaboration.
la Cité de l'architecture En partant de la gauche : François de Mazières et Adolfo Guzzini
6. Installation temporaire
consacrée à l'architecture contemporaine

de conférences, de débats et de publications


qu'il mène à bien sa mission. Les expositions
temporaires sont éclairées par des appareils
Le Perroquet alors que les bureaux et le hall de
l'IFA sont équipés d'appareils Optica. L'École de
Chaillot, dont l'ouverture remonte à 1887, est le
centre de formation de la Cité. Elle est née pour
satisfaire l'une des grandes missions de cette
dernière, à savoir la transmission du savoir
acquis grâce à l'expérience professionnelle
et la recherche. L'École de Chaillot poursuit
et développe son activité originale de diffusion
de la connaissance du patrimoine architectural
français. L'édifice comprend également des zones
communes à ces trois départements : les espaces
dédiés à l'accueil, les galeries d'exposition 6

temporaire (installées sous les spectaculaires


arcades en pierre de l'ancien palais du Trocadéro),
la galerie des actualités, l'auditorium et les
ateliers pédagogiques. Par ailleurs, la Cité
accueille souvent des expositions temporaires
dans ses galeries.
iGuzzini ne pouvait manquer de collaborer avec
une institution comme la Cité de l'architecture
et du patrimoine, dont les objectifs sont la
connaissance de la qualité architecturale et
la sauvegarde de la qualité environnementale.
Il nous a paru parfaitement naturel de participer
au chantier pour les aspects liés à l'éclairage.
C'est le 15 mai dernier, dans les bureaux de la
Cité, qu'a été signé par Adolfo Guzzini et François
de Mazières, président de cette dernière,
l'accord de collaboration avec iGuzzini.
incontroluce 18

55
Culture d'entreprise Éclairs de couleur sur la ville

Luminale 2008, Francfort

Lors de l'édition 2008 de Light&Building, la filiale bureaux curviligne et un édifice historique.


allemande d'iGuzzini est intervenue dans le Durant le Light&Building, l'ensemble a été
contexte urbain de Francfort en se servant transfiguré par les effets lumineux spectaculaires,
de la lumière colorée pour obtenir des effets qui unissaient lumière colorée et reflets de l'eau,
spectaculaires sur des édifices de diverses projetés par les designers-éclairagistes Andrea
époques aux caractéristiques architecturales Nusser et Johannes Henn. Le projet d'éclairage
et aux fonctions différentes. mis au point par Christian Uitz pour l'église des
Le Welle (qui signifie « vague » en allemand) est Rois Mages révélait l'architecture de la fin de
un ensemble de six bâtiments, avec un bloc de l'époque gothique en accentuant les éléments

56
Photos : archives iGuzzini

1. Le complexe Welle
2. L'église des Rois Mages
3. La ligne colorée le long du téléphérique

structuraux au moyen de forts contrastes de


couleur. Pour la Bayerhaus, qui se distingue par
son plafond « flottant », l'éclairage a été conçu de
manière à amplifier cet effet grâce à des DEL de
couleur ambre. Dans les environs de Francfort,
c'est un axe pour Rüdesheim qui a été créé.
Dans la vallée, à partir du château de
Brömserburg, la ligne de lumière se poursuit le
long de la télécabine, conformément au projet
d'Andrea Nusser et Torsten Braun.

incontroluce 18

57
Culture d'entreprise

Le nouveau siège d'iGuzzini illuminazione


UK à Guilford

Les travaux de construction du nouveau siège de


notre filiale anglaise, à Guilford, étaient en phase
d'achèvement durant la préparation de ce numéro.
Confié à Pierluigi Copat, qui a également réalisé
notre siège parisien, le projet se caractérise
par une série de solutions fonctionnelles et
techniques gages d'économies d'énergie.
Elles lui ont permis d'atteindre un excellent
pourcentage (71 %) selon la méthode BREEAM
(Building Research Establishment Environmental
Assessment Method), qui permet d'évaluer les
performances environnementales des bâtiments
neufs et existants. La salle d'exposition restera
à l'intérieur du Business Design Center.

iGuzzini illuminazione UK Ltd


Astolat Business Park
Astolat Way
Off Old Portsmouth Road
Guildford
Surrey
GU3 1NE
info@iguzzini.co.uk

58
Culture d'entreprise

iGuzzini à Saint-Pétersbourg

Depuis le mois de mai 2008, Saint-Pétersbourg


accueille la nouvelle iGuzzini Partners Assistance.
C'est à iGuzzini, également présent sur le sol
russe, que l'on doit l'éclairage de la cathédrale du
Sauveur-sur-le-Sang d'après le projet élaboré par
Piero Castiglioni, celui de la perspective Nievskij
et du palais de l'Amirauté, ainsi que des
interventions partielles à l'intérieur du prestigieux
musée de l'Ermitage. Comme toutes les autres
filiales dans le monde, ce nouveau siège de
Saint-Pétersbourg se veut un lieu de rencontre
entre les exigences et les attentes des architectes
et projeteurs d'une part, les solutions techniques
que nous sommes en mesure d'offrir d'autre part.
Nos salles d'exposition deviennent des espaces
de discussion, de conception, de formation, mais
aussi de connaissance de nos produits dessinés
par les plus grands designers et architectes :
Renzo Piano, Norman Foster, Ron Arad.
Nos techniciens fournissent aux architectes
et projeteurs un conseil en matière d'éclairage
durant la phase de conception de la mise en
lumière, ainsi qu'une assistance efficace pendant
et après l'installation.

RO - iGuzzini illuminazione St. Petersburg


Italianskaya ul. 12
Office 3
191023 St. Petersburg
info@iguzzini.ru

incontroluce 18

59
Culture d'entreprise

Designers Days ’08 L'or du design italien


Apparence Trompeuse, iGuzzini Partners Reggia di Venaria, Grande Écurie, Turin,
Assistance, Paris, du 12 au 16 juin 2008 du 23 avril au 31 août 2008

L'édition 2008 des Designer's Days est Pour la première fois, le Compas d'or a quitté
entièrement consacré au thème de l'illusion. Milan pour se rendre à Turin, capitale mondiale
« Apparence trompeuse » est l'installation que du design 2008.
le thème de l'illusion a inspirée au créateur de C'est dans le palais de la Venaria Reale que s'est
tissus Luc Druez et à la scénographe Michèle tenue l'exposition « L'Or du design italien »,
Chauvel, en collaboration avec notre filiale. une manifestation qui compte en réalité deux
Les tissus suspendus étaient éclairés par expositions : la collection historique du Compas
d'invisibles appareils dissimulés par d'autres d'or, dédiée au design italien de 1954 à 2004,
tissus noirs. Les variations de température, et celle de la XXIe édition du prix, où sont
couleur ou lumière transformaient la consistance exposés les 150 nouveaux objets du présent qui
des étoffes, rendant ainsi la connaissance anticipent et influencent le futur. C'est le 26 juin
illusoire et momentanée. « Apparence trompeuse que s'est déroulée la cérémonie au cours de
» a été éclairée au moyen de projecteurs Tecnica laquelle a été décerné le Compas d'or. La société
et Le Perroquet, et d'encastrés Lineup, dans la iGuzzini a été partenaire de la Fondation ADI
version RGB et Linealuce DEL. Les scénographies pour l'éclairage, et a mis à disposition les
étaient gérées par le système de commande lampadaires Cestello.
Scene Equalizer.

60
Culture d'entreprise

Design Cities iGuzzini Partner For Better Light


Musée d'Art contemporain, Istanbul Workshop all over the world
du 23 avril au 10 août 2008

Tepta Aydinlatma, notre distributeur en Turquie, La formation constitue un axe fondamental des L'entreprise, qui a répondu à la nécessité de créer
a parrainé l'exposition réalisée par Dejan Sudjic stratégies de croissance d'iGuzzini illuminazione. des ateliers de formation spécifiquement dévolus
qui raconte l'histoire du design contemporain Dès le milieu des années soixante, au cours au secteur, organise des rencontres/séminaires
à travers sept grandes villes dont elle souligne, desquelles la production d'iGuzzini passe du chapeautés par des éclairagistes comme Piero
pour chacune d'elles, le rôle décisif dans le secteur des lampes d'ameublement à celui de Castiglioni et Tino Kwan, avec des architectes
développement du design : en se concentrant l'éclairage technique, l'entreprise s'est interrogée et des projeteurs. Il existe au sein de l'entreprise
sur la façon dont certains moments de l'histoire sur la manière de former, dans le domaine de un service spécifique chargé de l'enseignement
des villes ont contribué à l'évolution du design, l'ilumination, ses employés et l'ensemble de ses en matière d'éclairage.
l'exposition observe comment celui-ci a façonné collaborateurs. En Chine, à notre siège de Shanghai, l'expérience
la culture contemporaine. C'est à partir de 1977 que l'entreprise met en acquise au fil du temps est, depuis le mois de
L'appareil PizzaKobra, la dernière lampe dessinée œuvre une série d'actions culturelles en organisant juillet 2008, mise à la disposition des projeteurs
par Ron Arad pour iGuzzini, est présent sur des rencontres et des congrès sur la culture de la et des architectes chinois grâce au « Partners
l'exposition où il représente le design londonien. lumière avec les plus grands experts européens en for Better Light Workshop ».
la matière : Luigi Manzoni, Van Malotki et Louis Enfin, en avril 2008, la faculté d'architecture de
Clair. Il n'existait alors aucun cours spécifique l'université de Tucuman, en Argentine, a demandé
pour la profession de designer-éclairagiste et la à notre représentant de dispenser un cours sur
situation n'a pas beaucoup évolué à ce jour. les technologies de l'éclairage.
C'est sur l'expérience pratique acquise sur le
terrain par quelques éclairagistes que tout repose
ou presque, et il n'existe, ni en Italie ni ailleurs,
aucun cursus universitaire ou spécialisé préparant
à la profession de designer-éclairagiste.

incontroluce 18

61
Culture d'entreprise

Engagement en faveur de la protection Politiques et objectifs généraux pour l'environnement


de l'environnement.
iGuzzini est certifiée ISO 14001 : 2004 L'entreprise a affronté les questions de prévention contre la pollution et de protection
de l'environnement par une approche structurée, qui tient compte de toutes les
Depuis février 2008, l'organisme italien CISQ implications d'ordre organisationnel, technique, économique et juridique applicables.
a reconnu l'engagement d'iGuzzini dans la Elle se sent responsable de la préservation de notre environnement.
prévention contre la pollution et la protection Pour faire face à une telle responsabilité, elle s'efforce d'améliorer constamment les
de l'environnement à travers une approche actions en faveur de la sauvegarde environnementale. La mise en place et le maintien
structurée qui tient compte de toutes les d'une organisation environnementale et une compétence technique adéquate
implications d'ordre organisationnel, technique, permettent à la société d'optimiser les installations et les technologies existantes afin
économique et juridique applicables.
d'économiser les ressources naturelles et de réduire la consommation d'énergie et
Ci-après, le document dans lequel l'entreprise
résume sa politique, également disponible
l'impact sur l'environnement, en cohérence avec une application économiquement
sur le site www.iguzzini.com. durable des meilleures techniques disponibles. L'entreprise veille à ce que toutes les
décisions relatives aux nouvelles technologies et aux nouveaux procédés tiennent
compte des aspects liés à la protection de l'environnement.
Cette démarche n'est possible que si tous les collaborateurs, à tous les niveaux, en ont
connaissance. C'est pourquoi l'entreprise entend développer, par un travail d'information
et de formation, la prise de conscience du personnel à l'égard de cette initiative.
Les impacts sur l'environnement générés par l'entreprise sont constamment
documentés et contrôlés. Pour elle, les conséquences d'éventuels accidents causés
à l'environnement sont des facteurs importants. Elle cherche donc à réduire autant
que possible les dangers potentiels grâce à un système de gestion des risques.
L'entreprise informe régulièrement ses clients, ses fournisseurs, les entreprises
responsables et tous ceux qu'intéressent à ses initiatives en faveur de l'environnement.
Elle entretient un dialogue ouvert avec tous ceux qui lui sont proches, et tente de
prendre en considération et de satisfaire autant que faire se peut leurs désirs et leurs
exigences dans ses programmes pour le futur.
La politique de l'entreprise sur le plan des achats est orientée vers la conservation des
ressources et la réduction, en nombre et en quantité, des substances dangereuses et
des emballages en utilisant si possible des matériaux de conditionnement recyclables.

Sur le plan juridique, les obligations sont importantes aussi bien pour l'entreprise
que pour les personnes désignées par la loi et les diverses règlementations comme
responsables des éventuels défaillances et dommages.

Toutefois, l'entreprise ne limite pas ses efforts au respect des lois, mais tend à améliorer
constamment ses capacités, sur le plan organisationnel et technique, afin de réduire
les risques et de protéger l'environnement, avec une efficacité et une compétence
croissantes. Les étapes relatives à ces objectifs sont définies au fur et à mesure par
la direction dans le cadre des plans annuels sur la qualité et de l'environnement.

L'entreprise, dans des limites de coût raisonnables, s'adapte donc aux exigences
éthiques, sociales et législatives croissantes dans le domaine de la sauvegarde
de l'environnement, en les devançant, dans la mesure du possible, grâce à une
planification adéquate des activités et des initiatives en la matière.

La prévention contre les risques écologiques et la protection de l'environnement


exigent l'engagement et la participation de tous. Ceux-ci impliquent une
connaissance générale des problématiques liées à l'environnement et des
règlementations techniques et organisationnelles, et réclament une action
de sensibilisation et d'information. Enfin, c'est à la direction qu'il incombe de
réexaminer, au moins une fois par an, l'adéquation de sa politique en faveur
de l'environnement. En outre, l'entreprise s'engage à communiquer sa politique
environnementale à ses employés et aux fournisseurs qui travaillent sur le site.

62
Culture d'entreprise

LumiVille PizzaKobra Tour à Zurich L'association architecturale


France Eurexpo, Parc des expositions de Lyon, iGuzzini Partners Assistance Schweiz de Shanghai-Chine (ASSC)
Lyon, du 27 au 29 mai 2008 Zurich, le 30 mai 2008 en visite chez iGuzzini Chine.

LumiVille est un salon entièrement consacré Le PizzaKobra Tour se poursuit dans les filiales Le 22 juillet 2008, un séminaire sur l'éclairage
à l'éclairage public et extérieur qui coïncide européennes iGuzzini. d'extérieur s'est tenu au siège de notre filiale
avec « InLight Expo », le salon international En mai 2008, Ron Arad a présenté sa lampe à Shanghai, avec la participation de trente
de l'éclairage d'intérieur. aux multiples aspects à tous ceux qui, en membres de l'ASSC à laquelle adhèrent des
C'est à l'occasion de ce salon qu'ont été Suisse, s'intéressent au monde de la lumière. architectes, des designers-éclairagistes et
organisées, dans l'espace iGuzzini, deux des ingénieurs, responsables de nombreuses
rencontres avec deux designers-éclairagistes, planifications urbaines. Le professeur
Piero Castiglioni et Emmanuel Clair du studio Wu Zhiguang, président de l'ASSC, en a
Light Cibles, dont fait aussi partie son père, profité pour remettre le certificat d'adhésion
Luis Clair. à l'association à Massimiliano Guzzini.

Photo du haut
Le groupe de l'ASSC photographié devant le siège
d'iGuzzini Chine

Photo du bas
en partant de la gauche : Wu Zhiguang, président de l'ASSC,
Xiang Zuquan, consultant de l'association,
Massimiliano Guzzini, directeur général d'iGuzzini Chine
incontroluce 18

63
18 Incontroluce II. 2008

Incontroluce
Revue semestrielle internationale
sur la culture de la lumière
Xe année, 18

Rédaction
Centre d'études et de recherche iGuzzini
Fr.ne Sambucheto, 44/a
62019 Recanati MC
Tél : +39.071.7588250
Fax : +39.071.7588295
rc@iguzzini.it
iGuzzini illuminazione spa
62019 Recanati, Italy
via Mariano Guzzini, 37
Tél : +39.071.75881
Fax : +39.071.7588295
iguzzini@iguzzini.it
www.iguzzini.com
Vidéo : 071-7588453

Projet graphique
Studio Cerri & Associati

Éditeur
iGuzzini illuminazione spa

Ont collaboré à ce numéro


iGuzzini illuminazione Benelux Bvba/Sprl
iGuzzini illuminazione China Ltd.
iGuzzini illuminazione Deutschland GmbH
iGuzzini illuminazione España S.A.
iGuzzini illuminazione France S.A.
iGuzzini illuminazione Schweiz AG
iGuzzini illuminazione Norge A.S.
iGuzzini illuminazione UK
Tepta Aydınlatma, Turquie

Photo de couverture
Archives iGuzzini

Achevé d'imprimer en : octobre 2008


Tecnostampa, Recanati

Erratum
Incontroluce 16

Augustinus Muziekcentrum
Projet d’éclairage
BOTEC nv

La rédaction décline toute responsabilité quant


aux inexactitudes et aux omissions dont pourrait
être entachée la liste des crédits relatifs aux projets
et fournis par nos collaborateurs.
Toute réintégration ou rectification sera effectuée
dans le prochain numéro.
Incontroluce XVIII / Les Marches : Architecture contemporaine dans les Marches /
Étude : Énergie en lumière. La centrale électrique de Naistenlahti / Projets : Coup de
projecteur sur les fouilles d'Herculanum / Le pôle de services Vulcano Buono / L'éblouissant
trésor de Monza. Le musée Gaiani / La Venaria Reale / NEWurbanFACE / Thompson Pump
House / Le siège de l'agence Code Computer Love / Les gares de la ligne LGV Est européenne /
La fondation Bancaja / Le grand hôtel Hyatt on the Bund / La gare de Montesanto /
Réflecteurs d'Italie : le nouvel éclairage de l'ambassade d'Italie / Bjørvika. Un nouvel espace
pour la ville / Mille cinq cents nouveaux appareils d'éclairage pour Bucherer / « Design Cities » /
Harvey Nichols / Artempo « Where Time becomes Art » / Un plan lumière pour la Cité de
l'Architecture / Culture d'entreprise : Éclairs de couleur sur la ville / Le nouveau siège
d'iGuzzini illuminazione UK à Guilford / iGuzzini à Saint-Pétersbourg / Designers Days '08 /
L'or du design italien / Design Cities / iGuzzini Partner For Better Light / Workshop all over
the world / Engagement sur la protection de l'environnement. iGuzzini est certifiée ISO
14001:2004 / LumiVille / PizzaKobra Tour à Zurich / L'association architecturale de
Shanghai - Chine (ASSC) en visite chez iGuzzini Chine

9.1927.000.0