Anda di halaman 1dari 1

tout leur linge dans la machine numro 4, en le

comprimant outrance. Parmi mes affaires qui


schaient il y avait une charpe ros ayant
appartenu ma mre, que je porte parfois en
hiver. Elle tournait dans le tambour comme un
oiseau affol. Par moments elle s'clipsait derrire un drap blanc, mais toujours elle revenait
au premier plan et, de plus en plus lgre, reprenait sa ronde. En sortant de la laverie j'ai salu le
Tunisien qui tient une boutique de photocopie
juste ct. Ce jour-l, je suis rentr chez moi
avec le sentiment d'avoir eu des conversations.
L'Afrique occupe indniablement une certaine
place dans mon esprit. Je ne peux pas
m'expliquer autrement le fait que j'ai mis si
longtemps remarquer l'lphant qui sert
d'emblme la marque de fabrique de mon frigidaire. J'ai achet cet appareil il y a six ans,
c'est dire que j'avais eu le temps de remarquer
plus tt l'animal, reprsent bien visiblement
sur la tablette de verre recouvrant le bac
lgumes. Sans doute l'avais-je dj aperu des
dizaines de fois, mais sans m'en rendre compte,
sans associer son image quoi que ce soit
d'autre. Je ne l'ai donc vu qu'il y a dix ou
quinze jours. J'ai cru un bref instant que j'tais
l'objet d'une hallucination, que je voyais un lphant l o il n'y avait rien. Je finirai par voir
des lphants partout. En sango, un lphant
se dit doit et des lphants adoli. Le pluriel est
marqu par le prfixe a-. Maintes fois je me suis
75