Anda di halaman 1dari 68
yd] EE Tei eye avec:indicateur Riu esa rd ER oe) —— z= = SU Oc sad eee om Se ere TT Cate ease sata erat rerttes Tce ieoclae pet an A aa a Td ete one ed ee Lae STINN oie Hil decree por tontrokes bot eaa Deen ar a te peiegcanlginolentieroyeiapeanennltoeny CPR ap hon Sci fet TY Pata rt td newton pu Bie Aaa aie aE sd Paver, Seka ge elisa eatin en an Perea eet ero) Ritter taae Senn Pe ee en Pde ee ee eer ne ee eee rd it Ty Mle Cro PT econ Ce ener eons Pe tial Pe et emery Td Ec ae ae aa Prorat a Pee Lae Lg SEror ae? pred suamcanamimenmaneneemmeeet totic eee mentee etd oo mmo} peated peer eee eter ney ey beter d ea teeter bd ood 4 oy ee ee erence nee eer amet tard Re ee eet ed ee ee nn eee Lg oe abe es tered heck Dorrreer tester eects tal eee eee oes og tne Estar retina coy sarangi pee neo OnnDPNiEEISR aed repartee Poem guru iene IP veorrovennntearsonnisreinare ce Ce es ee eT ttt nts ct ae peseiriryeieaarer sin oun pn onnnENNEINE VOD EET” paella pene ERENT =Ee so rr enn 2 Pp pedis Sees ba Pet entre pepreprd od x Pars map Ssipeadeilane Pee aera” ere cera ae crime eee Sear errs SPOR Oe tae eh dite iad Prearermetenrert rs eee eae qe oa patnenpenpprennnn fitter pop a Bo ee ey Par Cpe a yeegt Skeledneuanalle™ bce earners Sea =| een eine er octet a pect te Psst et ature e oes Ete bp ecehaile keg camatd Perea are ar eed a cc a a oe el eet ; Se Zaye ora pare Eerie eho ie oie eed Cy Pa tetinc torent Eoece cre aos tas Scart aliceciet En oats ig eae eaten ee eT YM eM Renter er rey AC renee Pe Pherae teat Bee eee acer oa pb aa lala A Ree Sed ae Parco her ri tet rater ect tena tata arn ag ah cana ote) saneke ae plete oe Sennen ct rire Cache on ee ee pa a Se ic pee eben eee ee eee eee ecard Initiation 4 Internet pratique a LEPROM, une memoire tres pratique Micro/Robot/Domotique 1 Alarme téléphonique pour personne isolée 24 Adaptateur USB/SUBDS pour manette de jeux 33 Barométres a capteur MPX 2200 AP 43 Fréquencemetre 8 digits de 25 mm, _ circuits d’'entrée HF/VHF/UHF (2° partie) 48 Perroquet électronique Audio 54 Analyse des montages éprouvés : l'amplificateur Grommes G101 7 Charge passive de forte puissance pour amplificateur et alimentation Divers Bulletin d’abonnement Vente au numéro EP 2 Vente au numero Led 56 Hors-série Audio 5 Les 3 CD Audio Petites annonces Fondateur:Jar-Pere Vera - TRANSOCEANIC SAS a capt ce 574900 €- 3, bears Ney, 7DNE Pars Tet 146 40 8 Fax :01 4465 8090 Inna elecronuepatquecom Président Patrick Vorcter - Drecteur ee publeatin et dee réaction Pack Verh ‘Seeretane oe redacton Esa Sepuvoda Cawertie: Domingue Ours -Mstatens; Ursa Boteveds Sander: ‘Phote :smele Ganges ~ Avec a pariceaton dR, Bast, Keoer Mery, P Opi, 0. Vacava acronque Pateve ote tte repens quant aux opens rus cs swe, Cesc nengagar ve ur utes rrosowvines, const FESS 801016 10.8 | PUBUGTE Al om nal pcr on ‘Si la musique, le matériel hi-fi et la sono vous passionnent, il y a fort & parier que vous vous étes déja intéressé de pres aux procédés de fabrication des enceintes acoustiques. C’est un domaine pour lequel Internet propose des informations intéressantes que nous vous invitons a découvrir. abriquer une enceinte acoustique performante ne s'improvise pas, surtout si ‘on espere obtenir des résultats & la hauteur de linvestisse- ‘ment, Aussi, & moins d8tre déa bien expérimenté dans ce domaine, il veut mieux rechorcher dos plane déja prourés et facies a reproduire, Internet permet de bénéficier des Conseils de professionnels ou dama- teurs éclarés. Gependant, avant de vous présenterles quelques sites que nous avons sélectionnés, ji nous a sembié utile de commencer cet article par une mise en garde. Comme toujours avec Intemet, i Ccorwient o’@tre critique & égard du contenu de ceriains sites. Dans le domaine des enceintes acoustiques, le lecteur doit éve conscient que la qualité hii de ces réalisations n'est pas garantio, Los liens que nous vous roposons ont été sélectionnés en fonction du sérieux apparent de leurs contonus. Copendant, nous ne pou- Vons pas vous garantir les perfor- mances des réalsatiors corresoon- dantes (nous n’avons bien évidem- rment pas fabriqué les enceintes pour verifier leurs performances réelles). $i vous envicagez de réalisor los lenceintes proposes, nous yous invi tons fortement a prendre contact avec les auteurs des sites mention- nbs, afin de ciscutor avec eux des periormances auxquelles vous pou- ‘vez vous attendre. ‘Aptis cotte mise en garde, passons au vif du eujot. Le premier site que nous vous invi- tons & visiter se situe a l'adresse internet PR@TIQU [GAY tv:rosersswing be/edwinnaivenciate.im ‘ttp:/lusers.swing beledwinpajenceinte shtm. Nous y trouverez les plans détailés de la construction d'une fenceinte & trois voies. Catte réalisa- tion fait appel & un fitre du commer- ‘ce pour la séparation des voies, mais vous trouverez des explications détailées sur la conception des filtres, sur le méme site, a la page qui se situe & Yadresse htfp:!/users swing be/ edwinpaijicross_ovechtm. N'hésitez pas remonter d'une page dans la hiécarchie du site, & l'aide du lien en entéte de la page (hitp//users.swing.be/ ‘edwinpaijireaisations. htm), pour avorr acces aux trés nombreuses réalisa~ tions qu'il propose. ‘Le doukieme site se trouve a Vadresse http: "/virlogeu. club, rluthier/enceinte/ enceinte.html. Vous y trouverez le descriptit de la realisation d'un petit caisson de basses. Le site suivant htio:/mww.cosinus.com/ Destech/sono/Sano.ntm! mérite abso- lument une visite puisquil fournit des informations fort utles pour conc Voir vos enceintes. En particulier, n'hésiter pas a télécharger le logicial LapGAD Lite » qui vous est proposé gratuitement. Il vous sera d'une aide DY rte Witoges.ctun.trrutierienceinterenceinte.htmt RONIGUE PRATIOUE mini-enceinte relativement simple, Sila théorie des haut-parleurs et des enceints acoustiques vous intéresee, nous vous invtons ester sur ce ste Pour consulter la page http://www. brouchiercomfivrelLE-LIVRE hi Elle comport le contany d'un ovvage entier consacré a la théorie des haut- parleurs et des enceintes scous- Aiques. auteur dee Ive s'est eit ché a simplifier au maximum la théo- fie pour nutliser que. des. notions matimatiques du iveau dea teri- nale, ce qui le rend accessible a un grand nombre de lecteur. Pour "5 avoir ju dans son intégralité, nous BY) rete tcosinus.combostechis pouvons vous cartitior que ce Inte a ta place dans vow précieures préciouse si nous res pas un pas- | luxueuses pour usage que vous archives, Son conten est disponble Siome des calculs habtuelement envisagez, vous pourfez consuiter en totale sous la forme dun docu- completes nécessaires pour conce- aver intr le sile suivant : ment POF que nous vous coneailons voir corecternent ure enceint iigcthewntrouctieccomite-sonirini | de tiicharger sane plus ationde ‘Si les réalisations proposées précé- —enceinte,pdf. Vous y trouverez les expli- _(http://www.brouchier.com/Le-son’). dlermmert vous semble un peu trop cations utles la fabrication d'une >. MORIN (BY top trouctiercomrivren Une htm http/users swing be/eduinpailiencsinte him hittp:/.sere.swing.be/edwinpaijrealizations.htm httov/users swing beredwinpaijcross. overt httov/vilogeu.club.r/luthie/enceinte/encente. html hito:/Amuefcosinus.convDostech'sono/Seno html hito/nww.srouchier.com/Le-son/minienceinie pa hito//www.rouchier com/livre/LE: LIVRE. tn htou/n.sen-video. convRayons/Hif/Enceintes/CatEnceintes html httou/Ammy.aelectronic includes, eelectroni/pat/exemples_charges_footex pa itt. wikipedia.org/wikEnceinte (audio) hntpuAmw.sonomag.com/Archives/Aricie,Go, comprendre es-enceintes-acoustiques o,2067 html httou/wwautparloucne/kodex. ir http: users telonot bo/0r27872/ httpifmw.denoix.eu/spip.php?artiles6 fv 38 www dectronieniepratiaue corn FIECTECNIQUE PRATIUE Erol Ova) RODEO himigue dal a RRRRRE ARE: em e See STS i ton 209 cemrearis SEREESER SEER REE HH eran 7 “a CCondensateurs ELNA iquo Sie SAFCO, —_chinique SPRAS \Gnmaue Neron Cremcon, ing ub ratia 039 Aa protege par une couch de silicone transpare couleur ‘rouge, vert BERNER, bu, Bet Tree em Bendoau Biba pampmpamoanin 3 ETD} cesta sat UPAR eae Be eee ea Quentin.) coke 4 amm Station de soudag TERED EPROM Une mémoire trés pratique Par rapport aux mémoires dites statiques, 'EPROM présente l'avantage de ne pas nécessiter une alimentation de sauvegarde \définiment sa programmation. Cela n’empéche pas qu'elle peut, & tout moment, étre effacée pour remplacer sa program- mation par une autre. Sa dénomination résume ilours ses propriétés : Erasable Programmable Read-Only Memory. ‘our examiner de plus pris le fonctionnement de ce ‘composant bien utile, nous pPrendrons comme exemple lune EPROM courante de 64 kbits com- rmercilisée sous la référence 27054, Caractéristiques générales & Présentation Le cir intégré comporte vingt-huit bproches « dual in ne », clesta-dire ue le brochage se présente sous la Ne_ Neneconectt Fondue forme de deux rangées de quatorze broches (igure 1). La fenétre tans: parente positionnee au centre est destinge & Veffacement de ta pro- {grammation @ aide d'un rayonne- ‘ment ultraviolet, comme nous le ver- rons par la suite, Indépendamment des broches Vox (1) et Vss (-) affectées a son almenta- tion, alle comporte une broche + Vp Qui sera a relier &.un potential de pro- grammation. | est plus important d'alleurs que celui caractérisant son alimentation. Le circuit comprend treize entrees binaires d'adressage référencées AO 2 A12, ainsi que hull enirées-sorties de données binaires (figure 2), De ce fait, "EPROM 27084 se carac- Enter (8 we elec trOnsg sepratense €or) ELECTRONOUE PRATIOUE tétise par une capacité d’adressage de 2°, soit 8192 adresses élémen- talres et 8 Dis de données pour t ligne adresse, C’est la raison pour laquelle fon dit que l'on a affair a une EPROM deBKx8. Enfin, pour la commande des phases de lecture, de programmation ou inactivation, le circult est muni des broches PGM (Program Enable), OE (Output Enable) ot CE (Chip Enable) Nous verrons plus loin comment les utiliser. Le potentiel normal d'alimentation est de #5 V. La tension de programma- tion, quant a elle, est égale a +13 V. Enfin, la durée normale de Ia pro- grammation d'une adresse est de 100 us. Fonctionnement Mode lecture Le circuit est alimenté sous le poten- tie! de +8 V. Ce potentiel doit égale- ‘ment @tre applique @ la troche + Vp. Les entrées CE et OE sont 2 relier & état «bas », tandis que entrée PM est soumise € un état « haut », Dane catto situation, los hult sorties Qi restituent les niveaux logiques propres @ la programmation pour adresse sollicitée. Ensosiecries {7 G6 a5 a4 a3 a2 a 20 ? Usb ca] pe we eal joes 9 sis y softs I+ Slaz os ie Shae ‘ts | Fr) a | ae 5 ale —t ‘Mode programmation La broche + Vp doit dire soumise A tout moment, i est possible de véri- un potentiel de +13 V. Lentiée CE bit rester a flat «bas». En revanche, entrée OE sera soumise & un état haut » La programmation d'une adresse domée consiste, une fois los entréos @ soumises aux niveaux logiques ‘desires, a appliquer sur entrée PGM, normalement soumise @ un état ‘haut », un état « bas » o'une durée de 100 ps. La figure 3 fait état d'un peogramma- tour relativornont simple. L'impulsion de programmation est générée parla bascule monostable formée par deux ports NAND. Los deux autres portes du méme circuit CD 4011 sont mises contribution pour constituer un trig- ger de Schmitt A notar qua cette opération avec un programmateur aussi artisanal est plutot laborieuse. Mais cela peut suffire, surtout si on utilico. souloment une partie de la mémore, fier la programmation d'une adresse lorsque t'on se trouve en phase de programmation. II suffit pour cela de soumettre temporairement entrée OE a un état « bas ». Les sorties Gi restituent alors la programmation de \Sresse concemée. Mode neutralisation Lorsque l'on relie entrée CE a état haut », les sorties Qi sont totale- ment isolées de I'ntérieur du circuit intégré. On dit qu’elles sont en situa: ton 6e haute impédance, également appelée troisiéme état dans certains cas, Mode isolation des sorties Ge méme troisiéme état des sorties pout éte obtenu avee lentiée CE resiant a état « bas ». Dans ce cas, convient néanmoins de relier les ‘entrées OE et PGM & Métat « haut » Le tableau | résume cos cifférentes ‘situations de EPROM. 136 10K AAinsi que nous avons déja signalé, les EPROM compcrtent une petite fenétre ou lucane de forme carrée Qui permet le libre passage d'un rayonnement ultraviolet. Pour effacer EPROM, il sufi de présenter cevant cette fonstro une source ultraviolotto disposée & quelques centimetres. LLopération d'etfacement se réalise fon une vingtaine de minutes si on uti- lise un tube actinique tel que celui servant @ insolation des plaques « sensibles » lors de 'élaboration des circuits imprimés, Une EPROM « effe- ‘cee » se caracterise par la présenta- tion d'un état « haut » sur toutes les, sorties Qi et pour toutes les adresses. Il rest pas possible d'eftacer partel- Jement une EPROM. Lorsqu'une EPROM est programme, i est conseillé do la protéger des rayonrements ultravio~ lets notamment d'origine solaire. Pratiquement, il convient de fermer la hicame d'etfacement par le collage d'un adhésif de couleur noire. R. KNOERR. Pre aly seulement € ‘au lieu de 55 prix de vente av numero France métropolitaine M Nom Prénom Adresse ‘Code postal Ville/Pays. Tél ou e-mail ie #400 € - DOM pur avion 50,0) € “TOM par avion :60,0-€ Union européenne :52.00 € - Europe (hors UE), USA, Canada 60,00 € - Autres pays: 70.00 € {Union européenne :4700 € - TOM, Europe (hors UE), USA, Canada : $5.00 - Autres pays 65,00 € Chie # Hontred’Eletronigue Praique Le paiement pa cheque et riser tla Bran etx DON-TOM YVtement taal (FAN : FR78 2005 «OU? 3000 3020 1728-445 © BIC: CCFRFRPP) Cate ha insti ici mon numéro de cate Expire le ‘Pimetis ites tros dernier Domotique Alarme téléphonique pour personne isolée Ce montage compose automatiquement un numéro de téléphone programmé dés qu'un mini-émetteur portable est actionné. Il est particulierement adapté au cas d’une personne qui, se trouvant seule, a besoin d'une aide extérieure urgente. 2 personne appelée entencra dors l'émission d'un signal Galerie et pourra ainsi prendre toutes les disposttions utiles pout iui venir en aide, a distance dans Un premier temps, avant de la socourir cefficacement, PRINCIPE Leensemble du systéme se compose de trois modules : = un « bmetteur © un « récepteur» = uns chffour » est bien entondu le module « émet- teur » quil convient de porter sur sol De talle modeste, i se trouve inséré dans un beitier qui peut étre aisément attaché autour du cou a flinstar d'un medailion. Un bouton-poussor permet ‘sen activation Les modules «récepteur et « chiffreur » sont a disposer dans un endroit quel- congue de habitation, & proximité dune prise da courant et d'une price teléphonigue. tls sont alimentes par le secteur 230 Vet relés entre eux par une liaison bilate En actionnant 'émetteur e reas 'uti- sation du module « récepteur » se ferme, ce qui est 4 'origine du proces- sus d'appel duu numéro téléphonique programms, Diférentes phases régis- ‘sent ce processus : prise de ligne, chit- frage, temporisation, émission d'un signal d'slete ot, enfn, restitution de la mS — ZAN ligne. I est possible de programmer jus- (qu'a dix numéros de téléohone, Le module « chitfreur » peut également tre commandé par un simple appui sur un bouton-poussoir prévu a cot offot West également possible de monter en parallele sur ce demier plusieurs bou- tons-poussoirs disposés dans. los piéces de Ihabitation. Gette solution rite le recours a la radiccommande. FONCTIONNEMENT Module « émetteur » Alimentation Lemetteur utilisé, 'e 1X 433. N (Welleman), requiert une alimentation powvant varier do 43.Va +12 (figure 4), © be wnaooe C'est donc une pile miniature de +12 V {@ 10 mm - longueur 20 mn) qui fourira ‘énergie nécessaire au fonctionnement de Témetteur par lintermédiaire du bouton poussoir de commande et ce la diode D qui fat offce de « détrompeur de polarité ». Il en résulte une tension @'alimentation de Fémetteur de ordre de +114 v Lors da son activation, le montage consomme un courant Fenviron 10 mA. Etant donné que la solicitation se ‘caractérise par une durée trés breve Tautonomie de cette alimentation est importante. Le condensateur C1 assure le décou- plage entre ia pile et le montage. Encodage Labene des 439 MHz propre &émet- teur est relatvemert encombrée. ALSS, est absolument indispensable de 16a. fer une émiasion codée,‘aute de quoi lp recepteur reagrait de tagon perma- nente et aldatoire au gr des signaue glanés dans son entourage. Lencodage revent a (Ct qui est un UM 3750. En soumettant son entrée « Mode sélection» forocte n*18) un état « haut» e i= cuit fonctionne en mode « encodage West pilot par une base de temp interne dont la période cépend des valeurs do R ot de C2, Plus exactement, cette période interme est déterminée par la relation T= 05 xix 02 388 www etectroncuepratie Domotique Dans locas présent, elle est de 5 us, c2 quicorresoond a ure fréquence de pilo- ‘age de 200 ke. len découle, au niveau do Ia sorte » Out » (orache 1°17), une suite de = mots » de 19 bits dont fa période de renouveliement est de 10 ms. Lepromier bit du mot »est un bit ini- ‘iaksation non modifiable par la. pro- grammation. Les « mots » eux-mémes cont une durée davon 5 ms. La progrernmation du codage consists 4 ralier chacune des douze entrées de codage (broches + A 12, & un état ‘haut » ou * bas ». Ges enirées de codage correspondent, en réalte, aux 12 bits programmables du « mot ». Une entrée laissée « en air» entrane auto- matiquement sa soumission a un état «haut ». Les différentes possibilités de ‘vodage sont de 2”, sot 4096, Dans la présente utlisation, es entiées 10, 11 et 12 sont religos a état « bas » de manigre permanente. Les entrées restantes, au nomtre de nevt, peuvent ‘ro programméss_ par lintermédaire d'un groupe de neuf interupteurs dont la fermeture a pour conséquence la pré- sentation d'un état « bas » sur entrée considérée, I reste donc 2 sot 512 possibittes, ce qui limite sérieusement fos éventualiés de renconter un cocage ientque dans le voisinage. A attention de nos lecteurs soucieux du détall a figure 2 incique ce qui dis- fingua un bit de niveau t d'un bit de riveou 0, & savoir = bit de niveau 1 218 de période stat + bas », sui de 1/9 a état « haut» bit de niveau 0 1/3 de périods a V'stat + bas », Suvi de 2/9 a état «haut » Emission HF Le circuit TX 433 N se présente sous la forme d'un bloc réalsé en technologie hhybride. | comprend un étage oscilla teur stablisé en fréquence par un réso- rnatour & onde de eurlace. II met seule- ment lorsque son entiée de contréle (roche n°2) est soumise a un état haut. Loe spbcialites désignentes type {de modulation ¢amplitude par « ASK», Cotte entrée est justement reliée a la ortia de Tencodour décrt au para- (graph précédent. Les signaux HF émis, sont donc la réplique exacte de cet encodag Le circuit imprimé du module comporte tune piste de quelques centimetres de longuour qui fat ofice d'antome. La puissance d'émission est de 8 mv, ce qui reste conforme la léaisation en vigueu Module « récepteur » Alimentation LLéneraie provient du secteur 230 V par Pintermédisire d'un transformatour déli- ‘rant une tension alternative de 12 V sur ‘son erroulement secondaire (igure 3) Un pont de diodes redresse les deux alteriances, tandis que C1 réaise un ‘premier ssage. En sortie du régulateur 7808, on recueila une tension continue stabilisée & +5 \, valeur imposée par le récepteur FX 433 N équipant le réceo- teur. Le condensateur C2 ffactue un ‘compliment do fitrago, alors que C5 ‘sert de condensateur de découpiage. La mise sous tension du module est signalisée par 'alumage do la led verte L1 dont lo courant ost frrité par Rt. Reception HF Le circuit RX 433 N référenci IC1 est un bloc compact récepteur. Il fonctionne [ne 3B wwetectroneepretique.clm ELECTRONIQUE PRATOUE o> ee Grange derangnet Codage de 2 bt ‘en modulation d'amplitude at se carec- terise par une sensibilté de 3 Vim. Son ppotentiel dalimentation dot étre com- pris entre 44,5 V et +55 V. Sa sensibil: te est nettement augmentée si on relie la broche n°8 a une antenne extériaur. Une longueur optimele de cetts demiére est de 17 om, ‘Datx sorties sont disponibles : une sor- tie dite «indore » ot une autre = nurné: rique ». G’est sur cette derriére (proche 1°2) que Fon recusile les mémes trains dp signaux que ceux qui sont a Forigine de Tencodage de 'emetteur Décodage Le cirut 102 est encore un UM 3750. Etant donné que son entrée « MS » est reliée un état bas =, I fenetienne en ‘mode décodeut A noter également que son entrée PUC est en relation avec R3 e106, composents de méme valeur que cou pilotant encodage de rémetteut Dans ta pratique, les valeurs. de ces composan's ne doivent pas ditrer de Plus de 15 % de ceux équipant I'émet- teut Son enirée « In » (roche 1°16) regotcltectement es signaux codéa en provenance du bloc réceptewr. Ben éeniendu, la programmation des entrées 19 dot atre rigoureusementidotique ‘cele de remetteur. En absence de signaux ou encore en présence de sgnaux qui ne seraient pas en conformite avec prograrima- tion, la sortie « Out » (broche n°17) pré- santo un état «haut» Er revanche, si les signaux regus sont reconnus conforres, cate sorte passe AVétat « bas» La sortie de la porte NOR (IV) de IC3 présente alors un état = haut» Pour qu'un codage soit reconnu confor- ine ilestndcessaie que quate « mots » succesat le cient, Domotique ote Leda ndcesssire la reconnaissance | bascule morostable formée par les «un cadage conforme mest pas per- | portes NOR (et I) @ ceptible pour un cbservateur étant | La sorte de cele-ci détve alors un état deans qu'lire due que 10 maxd=4Oms. | « haut » dune durée calibeds par les E valeurs do Fi et de 03, Dans la présente Utilisation en mode permanent — appication, cotte durée est denviron SiVinversaurIS eat pla en postion «P» | 0,7 (T= 0,7 xRA x C3), lpermanent), dbs qu'un état « haut » se | Lorsque l'on place Vinverseur 1S sur la présente sur la sortie de la porte NOR | position « T » (temporisé), la base du (Ms be transistor T se satu. transistor de commande do fa fermeture Il compotte dans son circuit collecteur | du relais est soumise & cet état « haut » la bobine d'un relais dutisation, dont | temporaite. len résulte une fermeture les contacts » commmuniraval » ¢0fer- des contacts dutsation du reais pen- ment aussitét pour une utiisation exté- | dant cette méme durée ‘eure donnée. La led rouge L2, dont le Au moment de la mise scus tension du courant est limits par R2,s'allume pour montage ou sute & la réappariion du signalsor cette fermeture, La diode D secteur apres une coupure, le conden- protege le transistor T des oes és la seteur C4 se charge travers RO. Il en surtension de ef. résuite un bref état © bas » sur les Dans co mod de fonctionnoment, lo | entrée rbunice de ia porte NOR (i), 8 felals d'utilisation reste fermé aussi quia pour conséquence la soumission @ longtemps que Ion actionne le bouton- | une impulsion postive de lentrée 2 de poussoir de émattaur la bascula. I s'agit la dune intiasation automatique de cette derniéro afin Utilisation en mode temporisé | qu’etle ne penne pas un départ non A chaque fois qu'un état « haut » se | désié lors de la période dinstabités maniteste sur la porte NOR (V). le font | propre & 'étabissement du potentil montant commande le départ d'une | dfalimentation Domotique Module « chiffreur » Alimentation LLalimentation do ce module est clas- sique et comparaie & celle qui équipe le recepteur que nous vencns de decrire transformateur, pont de diodes, issage et réguatour +5 V figure 4) Cette cemiére valeurest imposée parla présence dune EPROM, comme nous Je verrons.ultérieurement. Mais il est Sgalament nécoeasire de disposer dune tension de +13 V pour étre on ‘mesure de programmer cette EPROM. Le potentiel de 'erdre de +20 V, dspo- rile sur armature positive de C', est ‘mi & contribution pour abten'r, par in termédiaire oe FZ9 et fa zener DZ, un potentiol de référence de +15 V sur la cathode de calli, Suivart a position du curseur de ajustable Ad, 1 est pos: sible de prélever une fraction plus ou ‘moins importante de oe potenti avant {do Fappliquer sur la base du transistor fe 3B www etectroniquepratique.com QUE PRATICUE ‘2. Sur lémetteur de ce demier, on recuelle alors, aprés le réglage axtapté {de AS, une tension continue de +13 Va laquelle C3 apporte un complément de fitrage. La présence de Yalmentation est mise ‘en évidence par Vilumination de la lod verte Li. Prise de ligne temporisée Les portes NOR il) et (V) de ICt sort montées pour constituer une bascule imoncstabe En appuyant sue bouton-poussor BP1 ‘ou silerécepteur HF (dont les contacts de sortie du relis sont &relier en peal ible aves BP1) se trowe action, en trée 8 de la bascule est soumise & un ‘tat « haut». La bascule présente alors sur Sa sortie un état « haut » d'une ‘ue dependant escentctement de la position du curseur de Vejustable At En position madane, cette durée est @enveen 75. (0,7 x At x C7), Fle peut ‘doubler pour une positon extreme du ‘curseur, Cette temporsation corres: pond & la dure totale de la prise de ligne t6phonique. Pendant la phase active de la bascule monostable le transistor Tt! saturé Wen résute la fermeture du rela Re dont les contacts « commurviraval » établissont la liaison del ligne élépho- rique avec fun des enrouiements secondaires 6 V du transtormateur « Transto 2 », par Tintemédiaire de la resistance RAS. Le potent continu ce ia iqne, qui est de Vorcre de 62 V lorsqu'elle rest pas solictée, chute alors A un potentiel de 12. 18. La prise de ligne est sigrai- sée parituninaton oe la led rouge L2. ‘Au moment dela mise cous tension dy montage, e condensateur 4 se charge & travers R6, si bien que Ion note Iap- pation d'une bréve impubsion postive au niveau de Fenrée 13 dele bascue. 1 sagit d'une initialisation de départ dont ia finalité coneste a la mise & ziro forcée de la bascule en début 'tablis- sement du potentieldalmertation. Temporisation avant chitfrage Dis le début de la prise de ligne, te condensateur C9 se charge & travers FR, Lorsque fe potenti! de sn armature positive atteint la demi-tension cal- mentation, c'est-d-die aprés. environ 3.8 (0,7 xRBx 09), tigger de Schmitt Domotique Domotique formé par les portes NOR () et (i) de | réaliséos par les portes NOR lil ot (V) | cantaines de microsecondes en raison ICt bascule. Sa sortie passe a fetat | de IG2, ces réneaux sont pris en | de la charge de C29 a ravers AAT, «haut ». Ce basculement se traduit par | compte par le tigger de Schmit formé | Cette disposition évite ia simutaneite apparition d'un front mortant tes ver- | par los portes NANO (i ot (V) de IC5 | de deux phénoménes : arrivée du pre- tical grace a la réaction posite intro- | qui confére leurs fronts montants des | mmier front montant sur [entrée de dute par R31 au moment ol les entrées | alures davantage verticales. comptage et passage a l'état « bas » de réunies de la perte NOR (l) sont sou- Vontrée de remise & 2éro du compteur mises a un potente’ foart ja demi- | Sequenceur de chiffrage ‘Sans cette précauton, le passage du tension Galimertation. Cette tempor- | Le circuit intégré rélérancé IC7 eet un | COMPteur sur la position 1 se produit sation permet "'éablissoment de 8 | Cp 4029. 6 manire incertare. tonalté dans la igne telephonique avant | ¢'agit d'un compteurdécompteur- le chitrage. binaire/BCD.-prépesitionnab. Commande de PEPROM Ladiode D2 permet une décharge rapide | asi gmplement utlisé dans la présente | Rappelons quune EPROM est une de C9 A travers FZ6 (de faible valeU?, | appication comme un compteur binare. | mémcire programmable. Ele est égele- une fois la ligne restituée. Un tel compteur avanoe au rythme des | ment effagable. Nous en reparlerons. Le fronts montants présentés sur son | modde utiisé est trés courant : i s'agit Commande du chiffrage ‘entrée « Clock » (broche n°15), a condi- | de EPROM 27064. Laquelle comperte ensemble C17, Ra et DS constitue un | tion toutefois que son entrée « Preset | treize entrées binaires (AO & A12) défi- Gisposttt dérvateur ‘enable » (broche n°1) soft soumise a un | nissant ainsi 2", solt 6192 adresses Plus précisément, le front montant du | état « bas». possibles de programmation, signal ‘sou du trigger préoédemment | Notons quo, dans le ces général do | Pour chacune de ces adresses, on cis- voquea pour consequence de présen- | velle, ce compteur est bloqué sur sa | pose de hull entées/soties (QD a Q7) terun bref tat «haut» sur eirée 6 ce | postion 0 (état « bas » sur les quaire | permettant I proarammation de 2, sot la bascule F/S (ResetSet} que forment | sorties binaires Qt & Q4) étant domé | 256 valeurs binairs possbies. les pores NOR () et tl) de 162, race. | que lorsque Ia bascule R/S est au | LEPROM réftrencée 1C9 se caracterise la charge rapide de C17 a travers RA. | repos lasorte 4 de cele-ci présente un | ainsi par une capacté de mémerisation Reppelons que la sortio (broche n°3) | état «haut ~. Cetto sorte passe & "éiat | de 8192x 8 bits. Dans la pratique on ct d'une tele bascule : ‘Das » des Factivation de la bascule | que ‘ona afere a une EPROM de 8k x 8 passe al'état« haut » maintenu suite | RIS, oi le dSblocage du compleur. | Les entrées-acresses AB a At2 sont {une impusson postive présentée sur | Ce demior avance pas & pas, en pré- reliées en permanence & état « bas » 80n entrée ‘activation proche n’6) | sentart sur ses sortes Oi les niveaux | Les entdes-adtesses AA & A7 sont en passe A état « bas » de rapes suite | binaires corespondants. Pour es posi- | relation avec une commande @ roves tune impulsion postive présentée sur | tons (0000) 141110, sens delecture | codevses décimales. De ce fat, on 80n eritée detfacement focche n'l) | G4 Qi), la sortie «cary cut» roche | obtent dix possibiltés de programma- En défhitive,retonans que la sortie do | n'7) est A l'état « haut » Elle passe A | ton correspondant chacune a un numéro la bascule F/S présente un état «heut» | l'état bas lorsquele compteuraitent | do téléphone pouvant aller juequ'’a environ apres la prise deligne. | la postion 15 (1111), ce qui revient a | quinze cites. Enfin, les entrees: ‘A ramarquer que V'errée dsfiacament | dire qu'a Toocesion da Timpuision de | adresses AO & A3 sont reliées respect- rego la méme impulsion positive diri- | comptage suivente le compteur arrive | vement aux sorties Q1 & Q4 du comp- tialsation que la bascule moncstable | sur la postion 0. Il en résute un front | teu IG7, De ce fa, une sequence de A évoquee, au moment de la mise | mortantsurla sortie« cary ut» quele | chifrage du compteurrevient a solicter 0u5 tension du montage. Cette action | systime de dérvation formé par C18, | quinzo adresses conséeutives. pour assure sa mise a 260 forcée, a cette | FIO et D6 transmet ausstot sous la | chacune des dix positions elementaires occasion ferme dune breve impuision postive, | des roves codeuses. via D5, & Ventiée d'effacement de la Nous verrons ultérieurement comment Impulsions de comptage bascule R/S. teaiser ia programmation de I tHHUM. Les pottes NAND (i) ot (V) de IC# sont | Cette demitre repasse en pasition de | En France, les numéros téléphoniaues ‘moniées. pour former un oscitateur | reco ce qui entaine les conséquences | comportant dix chifres, ce sont le dix commends, Tant que son entiée 8 de | sulvantes premieres postions cu compteur 1G7 Commande est soumise l'état «bas », | ~ foscilateur se bloque : les impulsions | qui sont opératonneles. sa sortie 14 présente un état « bas» de | de comptage cessent, A noter que notre EPROM, tout en repos. En revanche, une fois activée la | entiée « preset enable » est de nou- | assurant une possibilité de programma: ascule R/S évocuée au paragraphe | veau soumise @ un état « haut ‘ion de dix numeros de telephone, n'est précédoni,loccilateur eno en action. | Comptaur est bloqué sur sa position 0. | utlisée que trés partelement. Il délvre sur sa sortie des eréneaun de | Un eycle complet de chifrage vient de | Plus exactement, ce taux cutlisation forme carrée caracterisés par une | S€ terminer, en a6 périade de ordre de la seconde (2,2 x | A noter que le début de la génération a7 « C24). des impulsions de comptage par|'oscil- 18% 10 , 1992 4.05% Aprés deux inversions conséoutives | lateur se touve retardé de quelques ‘er92 Encodage DTMF Le crcuit integré 1C10 est un TOM 5089, MI s'egit d'un encodeur DTMF. La OTMF (Dual Tone Muti Frequency) st procédé international utliss pour loctitrage des numérostléphoniques. Un chiffe domé corespond a une ‘mission musicale composée,enéaité, de deux fréquances de base. La figure 5 indcue, & ttre documenta {a valeur de ces fréquences. Ainsi, le chit (7) comespend & Ia simukandte des fequences ce 1209Hz et de 652 Hz Mais revenons au TOM 5089 au est un circuit intégré spicaisé capable do générer ces frequences OTMF. Son fonctionnement esi tres simple. Pour ginérer ls requencas correspon dans @ un che donné, i suttt de reler smuttanément état « bas » entre Ri conespendant Ala rangée de fempacerent de oe chitre sur un clavier té¥éphonique, = la colanne Ci correspondant & Ia colonne de emplacement di chit sur le claviertélephonique Par exemple, pour générer les fr- quences propres au chifre ), il faut relier simultanément les entrées R3 et Ct dun état «bas» Les enrées non reldes & un état «bas restentautomaticuement état «haut» Lo circuit cot ploté par un quartz do 3.579545 MH. ll est act & condtion que entrée « Tone inhibit » (broche n°2) sot source a un état « haut ». Lee signaux soe recuelis surf sore Out» (broche 1°16). Grice a njuctablo As i st possible do prtlever une traction plus oy moins importante de leur amplitude, ‘Anotor que nia « Tone inhibt» ost seulement sourise @ un état « haut» pendant la premiére moitié des créneaux commandant Vavance du comptour- sequence Cette lsposiion est nécessaire afin de ménager une pause fontre fa umérotnton de deux chitres consécutts, Fate de cette dispesiion, le chitrage ne serat pas reconnu par les centraux téléphoriques. Injection des signaux DTMF dans Ia ligne téléphonique Le circuit IC8 ost un TBA 820 M, Crest lun ampiiicateur aucto caracterisé par lune puissance de Vordre du watt sous Lune alimentation de 45 V. IW regoit les signeux DTMF sur son ‘entrée (9) par I'intermédiire de C22, La restitution, aprés amplification, s'f- fectue sur la sortie 2). Les signaux sont ‘ensuite acheminés, via R30 et C11, sur le dousiéms enroulement secondaire de 6 V du transiormateur Tansfo 2 dont enroulement 230 V est nuts, Ce transformateur sert de couplage magnétique avec ligne telephorique. En particuler il ite toute liaison Sec- ‘rique entre les polarités de la igne et Colles du module. La puissance des signaux injectés dépond essentiallament de la position du curseur de Fajustable AS. La traction amplitude prélevée du signal ssu de ‘eneodeur dot resterretatvement fible envron 5 % seulement pour une post- tion meédiane du curseur, Activation du signal d’alerte La durée réservée au chifirage est d'en- vieon 16 (18 par postion du compteur ICT, & laquete i convent o qouter les 3s s'écoulant entre la prise de igne et le début du chitrage. ins, aprés une vngtaine de secordes de prse de tgne, Jes deux entrées de ta porte NAND (Il) do IC4 sont simukanément soumises & un at «haut» ten résulte le passage état = haut » de la sortie de fa porte NAND (Du mme cieuit intr Apart de cet instant, début a charge di G8 a travers Ra. L'armature postive de ce condensateuratteint une valeur mentation au bout cenvton 15 s. C'est ‘.ce moment-la que démarre 'émission ‘du signal alate, comma nous la var- Fens au paragraphe suivant. En réalite, au moment de la prise de ligne et 3s durant, les entrées de la porte NAND (I) de IC& sont déja sou- ‘mises simultanément a un état « haut » Domotique [_crmre Torte, [rem | 136) tz0 | _s0r 1a | 86 130 | 77 tart | 77 1200 | ase 1306 | ese var? | 082 1208 oat : rae Mais cette situation est tr8s provisoire at cose dés le dabut du chitrage. ‘A ce moment, le condensatour G8 se écharae tres rapidement & travers 27, dofabe valour et 08. Cotto diopo- sition permet & C8 d'amorcer son cyete 2,8 V et état « bas »<0,3 V) que pour la durée maximale des fronts montants ot descendants. En USB (low speed), la vitesse de transfert oct de 1,5 Mbit/s, soit 667 ne pour 1 bit Le fonctionnement de ces drivers est ‘aseez simple. Prenons l'exemple de Ccelul associé a la ligne (D4) : es tran= sistors complémentares T1 et 12 potent la ligne USB & travers la résistance de valeur normaisée RI. Ces deux transistors sont comman- és par le signal (1.0) par linterma- diate de Vinverseur 1020 et des resistances R2 et RB. Lorsque (1.D+) est a l'état « bas », la sortie de Vinversour oct & état «haut ». Tt est passant alors que T2 est bloqué, ce qui porte la ligne (0+) al'état « bas». Inversement, lorsque (1_Ds) est & état « haut », la sortie de 1C2:C est icine _—— aie HE mf ft 112 ae aveT573 roe Ta Ele aor ape | qe Sh ae eet es ie eh Bo + efte_e gee tle t Sts aw HE icranagzt Hes ests nz | Sie ae ale tale Spe & of nn foals ih z me FAG ale yy olf: it on roo fosfrs aS oan tHe os | seman 7 i mu tae ae rent te af mn wm fils Blt % ie 8 a fe She sm pele eft & Tl : 1 eae ‘al ee. Afar ct 3 a 1 alete aa | - ei fr Fale i uh. me fae @ E ite a [eee 7——— eran [fe 8 He fae EE wo | scrmiaee | is ner NoonF Ro ayy EY io 11 Ste tons fate St ao op’ fis sit am eet) ne File ete ‘jm ate => LHe & abe Hoe as PE erang62s aie Ole eo ae of Bho ed oe ome He She 4 he ne tafe Hf Sis. om cae ” fl t ananka fe ta sae re A létat « bas ». Cette fols,T2 devient | limiterle courant de base des transis- | une seule diode au teu de deux, le passant et T1 est biogus, ce qui | tors Tt et T2 lorsquils sont portés & | seull de corduction de la diode est améne la ligne (Ds) & état « haut », | saturation, ce quiautorise un blocage | trop vteatteint et le systdme trop eti- proche ici de 9,0 Vqui est le potentiel | plus rapide avec des fronts de com- | cace. Les transistors ne sont plus d'émetteur de T2. ‘mutation plus raides. assez saturés pour obtenir les La diode D1 protége la base de T2 | Diondinaire. on n'utlise qu'une seule niveaux de sortie de 0.3 V a état ‘on limitant Vinversion de la tension diode plocée entre la base ot le colec- | « bas » ot do 2,8 V a l'état « heut » baselémetteur de T2, lorsque la ten- | teur. Ele devient concuctrice lorsque | Nous avons done relle deux diodes sion de commande provenant de le potentiel du collectour s'approche | en série, pour limiter tout de mame le IC2:C atteint +5 V a 'état «haut». | de celui de I'émetteur durant la satu- | courant de saturation de la base, tout Lo réle des diodes Schottky D3 a DS | ration, dérivant lore le courant de | en gardant une tension de saturation est cifférent. Ces diodes a trés fable | base excédentaire vers le colecteur. | collecteur/émettour la plus faible seuil de conduction permettent de | Cependent, dans ie cas présent, avec ne BE Ww clectroniquspretique corn ELECTRONIQUE PRATUE 44 sot conten tt Fugaaen 54 owt | Peal || os Le driver de ligne comporte un second sous-ensemble desting, cette fois, 2 mettre sa sortie & haute imp dance, ce qui est nécessaire lorsque rhOte met la ligne en repos (note ‘IDLE ») pour recevoir les données fémises par la périphérique qui prand alors la ligne & sa cherge. Pour oblenir cela, nous avons recours aux transistors T3 et 14. Losquels, a l'état bloqué, sont sans effet surle driver, mais une fois portés l'état passant, derivent les courants de base de! et T2 et bloquent ces derniers.Ceci a pour résultat de mettre [a ligne (D+) a état de haute impédance. Les transistors T3 ot T# ‘sont sous le controle des inverseurs IC2:A et 1C2:B par lintermédiaire de Ré ot PS, le tout étant commandé par He signal (1_1OLE). Ici encore, les diodes 07 et D8 limi- tent la saturation de T3 et T4 afin d'obtenir une meilieure réactivit. Toutefois, dans ce cas, une seule diode sufi per transistor. Tout comme D1 avec T2, la diode D2 protage la base de T4 lorsque la sor- tie de Vinverseur 1O2:A est a l'état En temps normal, que ce soit au repos ou durant une transaction, les états ces sorties (D+) et (0-) sont complémentaires. puisque ta liaison USB est symétrique. Il existe néan- moins un état particulier de la ligne noté SEO (Single ended 260) ot (D4) et (D-) sont ensembles a l'état «= bas », Cet état sert de délimiteur des paquets de données. Le double ‘comparateur IC6, dont la sortie passe 2 Tétat « haut » lorsque (D+) et (0+) sont l'état « bas », sert de détectour de SEO (figure 2) Lorsque le microcontroleur X28 détacte « Vattachement » d'un pai pphérique, i doit d'abord lintialiser on effectuant un RESET de la igne. Ii prend donc te contrble de la ligne ‘on activant les sorties (D+) ot (D+) par un état « bas » du signal (_IOLE} et fen placant, au départ, (D-) a l'état «haut » et (Ds) a Fétat « bas » grace ‘aux signaux 1_D+) et (1_D-). Cet état, dont les niveaux sont semblables & "état de repos bien que la ligne sot ‘conduita par hte, s'appelle « J», par ‘opposition a I'état « K » qui survient Jorsque!'hote porte (D+) 1 et (D-) a 0, / > soa 18 Boston a4 Le Sk28 opere alors le RESET en for- gant un état SEO durant 250 ms, pus emet 1a ligne au repos en faisant passer le signal (1_IDLE) a l'état haut », (On sat alors que le périphérique a 616 réinitialisé ot que la phase suivante, appelée énumération, peut débuter. Ce processus consiste & la fois & recueilir des informations sur les Ccapacités du périphérique et a sélec- tionner les options qui seront acti- vvées afin de pouvoir 'utiser, ‘enumération peut etre un proces- us long et fastidieux mais, dans le cas présent, elle est réduite & seule~ ‘ment trois courtes tapes : la premiere consiste & demander le « descrip- teur » de périphérique. On obtient, entre autres, Ja marque du fabricant Qui va permatire de différencier ta Seltek P380 de la Logitech Précision. Ensuite, 'hote fixe une adresse sur le bus & la manette, qui sera tout sim- plement (1) et enfin, troisiéme étape, lui demande de choisir ia configura: tion par défaut, simplement (0), ce qui achive I'énumération. Cette fois, ja manette est configurée ft on peut comeitre fiat das diffs. rents boutons et de la croix direction= nelle e7 lui demandant ces informa- tions, ce que le SX28 fait cent fois par seconde. Bien entendu, durant !énumération ou bien pour la lecture de état de ta manetio, le montage doit dtr capable de tre et décoder les don- nées que le périphérique lui envoie. Crest le role des deux sous- ensembles construits autour des Ccomparateurs IC6 et IC4:8 de la vole 1 (figure 2). Pour comprendre cela, nous allons étudier !échange entre lo | 8x26 et une manette qui est montrée | en figure 3. fe 3a wun electroniqLiepraticne corn ELECTRONIGUE PRATIOUE a $2 (carer) (ecines LL Nous avons déja vu que le re de IC, état de signaler la présence d'un état SED par un passage a l'état « haut » 49 sa sortie relive & entrée RB2 du X28. Le circuit IC4:A sert tout sim- plement & transcrire les. signaux symétriques des tgnes (D+)(O-) en signaux logiques référencés & la masse du montage. Lorsque le potentiel de (0+) est supé- rigur & celui de (D:), la sortie Ge (CB: fest Al'état «haut». Elle passe Aétat « bas » lorsque le potentiel de (D+) est inferiaur & celui de (0-), Tous les comparateurs du montage possédant des sorties & collecteur ‘ouvert, une résistance de polarisation ‘8 ét6 sjoutée @ chacune d'elles, on cholsissant une valeur assez basse (470 9 pour carder une reactvité dlovéeo. Lafigure 4 déorit une transaction trés simple ob Mhéte envoie une requéte ‘suivie, apres un court délai, par la reponse du périphérique. Pour envoyer sa requéte, le montage prend le conte de la ligne en met- tant l'état « bas » le signal (1_1OLE) ‘ce qui valice les somes des chivers de lignes de (D4) et (D.). Les signaux (1D) et (1_D+ provenant du x28 prennent alors des. vaeurs comple: mentaires en fonction des bits & ‘anamattra qui apparaissant ainsi sur la ligne USE (ignos D+-ot D-). ‘A remarquer que \e comparateur IG4:A retoune ces données vers le X28 mais celi-ciles ignore puiscu'l ‘en est femetteus Ala in du paquet envoyé.la manette, le Sk28 génére un SEO en mettant (1D) et (1_D} a 1état « bas » sur Une durée de2 bits, Les ignes (D+) et (0, relées @ la manette suivent exac- tement, alors que la sortie de IC6 passe A 'état« haut» en détectant co SEO. Encore une fo's, le Sx28 gene rant luieméme ce signal, i ignore la sort de 106. Durant un SEO, l'état de la sotie de ICA:A n'est pas defini, comme indi- qué sur la figure 4. Aprés le SEO qui termine le paquet, le SX28 laisse (1.0. a état «haut » ot (1_Ds) a état ‘bas » pour mainterir un état « J » sur laligne USB d'une durée de 1 bit au moins. Puls, ayant achevé sa requéte et aitendant la réponse libére la ligne USB en ia mettant au repos, ceci en faisant passer le signal (1JOLE) & Métal « haut ». La réponse de la manette vient quelques instants plus tard sous la forme de sigraux logiques complémentaires sur les lignes USB (D+) et (D-). Ces signaux sont retranserits vers lentrée RBS du 8x28 par le comparsteur IC4:A, comme signalé auparavant. Le programme du SX28 se charge de la. gyncheonisation et du décodage des bits cu message. A la fin du Paquet, le périphérique génére un SEO en mettant (Ds) et (D-) Vétat = bas ». Co SEO est détecté par le comparateur ICS qui envoie un niveau « haut » vers Vertrée RB2 cut X28. Le microcantrdlour prend acte de le fin du paquet et attend la venue (9 338 youn etectronsauepratique.com ELECTRONIOUE PRATIOUE ‘de l'état «J» pour terminer la réception, Cet exemple de transaction simple iilustre bien la facon cont te montage tenvoie et recoit les paquets de don- nées sur le bus USB. Gertaines tran- sactions demandent & échanger plus do paquots, mais le principe reste le meme. Sortie sur port « série » Les données fouries par les manettes différent selon le modéle Uilse, comme déctt en figure 5 Pour la Logitach Précsion, ces infor- mations tisnnent sur quatre octets, alors que la Saitek P80 fournit six cctets. D'autres moséles pourront fenvoyer jusqu'’ huit octets de don on a commute linverseur 11 dans le mode communication « séria » alors ces octets resus sont cirecte- ment réexpédiés par le port « série » du montage & travers le classique adaptateur de sortie série IC8 (figure 6) et du registre a décalage ICT. Le ragistre & décalage est sous to contréle de RAT et RAZ. Les bits & transmette parle pot « série » sont implement présentés sur RA2 au registre 1C7, puis chargés par des fronts d'horloge de RA1 pour obtenir tine vitesse do transfert de §7 600 bauds compatible avec iousies PICs. Un petit programme fourni avec l'ar- ticle permet de lire lot données ‘mises par Jes manettes sur un PC atin de les tester. Le montago envoio cx octets par lo port « sie», Le premier correspond ‘au numéro de a vole: btO = 0 -> voie 1; bitO = 1-> volo 2. Lee actets 2 & 9 sont destinés aux données (4 octets pour la Logitech Précision, 6 octets pour la Saitek P380) Le dxiéme Octet identi fa manette : $01 => Saitek; $81 -> Logitech; $00 -> autre rrarque. Les octets iutiisés par los manettes volent leur valeur fixée & SAS. Sorties pour console de jeux LLautre usage du montage est de ser- vie dadaptateur entre les maneties USB ot les anciennes consoles de type Atar/Oolec0 et Videopec. Chaque console utilise au moins cing lignes de la prise SUBD qui corres- pondent aux quatre directions et au tir, qui seront conrectées temporaire ment a l'une des lignes communes pour simuler le contact fermé d'un interrupteur mécanique (voir figure 7 pour laffectation des broches). La commande est rendue plus com- piexe par le fait que ces lignes com- Tunes ne sont pas des connexions de masse, co qu enléve toute r6t6- rence pour les signaux et oblige a "utilisation doptecoupleurs. Une seconde complication vient dela présence d'un clavier de sélection sur jes manettes de type Coleco cui doit aussi éire émulé par las diffé- rents boutons des maneties afin de pouvoir sélectionner les jeux. Les combinsisons sont décrites plus loin dans cet article, Le décrypiage des données recueil- lies par le montage est opéré par le ‘SK28, Le résultat est place surle port C qui set a la commande des consoles. Les données du pot C sont réparties entre trois registres & mémoire, notés 1C10 a 1012, lis stockent leurs informations sous lo Controle des sorties Q1/Q9/05 du registre & décalage IC7. luiméme commandé par les sorties RAT/RA2 du Sx28 (figure 2), Le foretionnament consiste & placer Un unique bit & 1 sur QO, puis & lui faire parcourir toutes les sortes de Q1 a 5 pour activer tes registres mémoires l'un aprés l'autre, tout en placant sur le port C la valeur desti- née au registra acti Le registre 1610 contient les données our contidler les sorties 12 4 du ‘connecteur SUBD de la voie 1 relié la console, IC12 fait de méme, mais our la voie 2. Les diodes D35 a D56 permettent de séparer I'échantilon- age des sorties par les lignes « com- mun 1 » et « commun 2». Lo registre IC11 est partagé entre las deux voies et sert au contréle de la Sortie 6 de la prise SUBD9, ainsi qu’a autoriser la connexion entre les broches § et 8, ce qui ne sert que pour le Videopac. Nous avons ajoute les résistances R47 et RAB comme protaction au eas oi) nous nous trom= perions. de conscle lors de la sélec- tion, puisoue les broches 5 et 8 ne: doivent pas étre reliées ensemble ‘pour les consoles Atari/Coleco. cmt i z 3 a cyeraerae tara viae 1279 +128 Loaitoch récision ‘ent z e ay om A aia aka Gre Emeace SUBD® du montage we deface ‘courant dans les diodes émettrices des optocouleurs, Alimentation Le montage ndcessite trois tensions dialimentation = une alimentation générale de +5 V ‘obtenue par le régulateur REGI qui aiimente les circuits logiques et le ‘microcontrdleur: lune tension de +9,3 V pour les driver fe 3B wa etectroniquepratque corn ELEC Broche [| Vidéopse [AanrGaeco, 1 Ne Hai 2 TR. Bas, 3 | Gaucte Gauche “ Bes. re 5 Diol Commun 5 Hot | TR 7 ne NC 8 | Cammnt | Commun’ ° ne Ne USB, obtenue grace au réguateur Ln1086ct33 - une tension négative de -5 V néces- sare au fonctionnement des compa- rateurs IC4 a IC6, obtenue grace & un circuit ICL7860 inverseur de tension par découpage (figure 8). Une alimentation par un bloc secteur de 12 V/S00 mA est a prevoir. Lemodule est protégé des inversions de polarité par la diode 039, RONQUE PRANOUE oa easy REGIONS +2¥10 500 MA nour 2) ye Cap: 2] aanese cap + FF wy ou ser Réalisation Mise a part sa tala imposante (150 x | 200 mm), le circuit imprimé n'est peo ‘aiticile a graver (figure $). Les pistes sont larges et corecte ment espacées. Les composants sont dsponibles dans de nombreux magasins (en particuler auorés de Sdloctrorio}. 5 le lectour n'est int fesse que par la sortie série RS2S2 du montage et non par les deux sor- ties destinges aux consotee de fou, i Deut supprmer les composants su vants :1C10 8118, R25 a RAB et D35 4 D56 (figure 10). Nous avons testé ce montage en prenant pour 035 & 186 des diacles Schottky BATBS, plus onérovses que les classiques 1N4148, Touteols, i! est peu pro- bable que ces derrigres emoéchent le montage de fonctionner. Le Sx28 sera programms & Laide du montage publé dans le numéro 320 gis a2 | ena : AIEIEIE ie ce SUsLeLal Prele a . ere ye ayer eie u z gnanend agian Be 2ngnfnz i ale nut avi TE sy w 6) 10% 2 eit Aal oy [aang mews Domotique ‘Amplt| ‘Ampitit * 2 | pe 2496,3mv | 2600mv | | 24963 mV | 2600 mv | Tableau! Ampltt ‘Ampii mv mv mv mv ‘98h? a 2491.3 | 2500 goonra | 2463 | 2497.5 | 24036 | 2500 sooo nea | 24063 | 2500 | 2408.3 | 2500 1001 nee | 24063 | 2602.5 5 | 24088 | 2500 pore eee glee [ao [ao] Tableou It tion, Dans ce cas, le potentiel appi- | question d'états « haut » ov « bas », ‘qué & entrée non inverseuse de | tout sera rélérencé par rapport la Vemificateur ()(oroche n'3)est bien | polarié (-5 V). Avec cette convertion, entencu égal a cette valeur. entrée | les sorties des ampificateurs (I) et inverseuse de 'ampliicateur (Ii) | (WV) de IC1 présentent un potential de {broche n°9) est alors soumise a un | 7.5 V. Les sorties des deux ampitficay potent de = teurs comperateurs () et (i) présen- roa tent un état « haut» “Reo Ree Enfin, les sorties des portes NAND (\) (I) de IC2 ainsi que la sorte de la porte NOR ll de IC4 sont & "état “bas ». Ces trois tats « bas » consti- tuent les citéres d'une stuation sia~ bilisée o équtibre 5v Sot 2,5 4963 ‘60+ 100 A ce siade de nos explications, admettons que la sortie de |'amplit cateur (If) de IC1 présente également ie ‘ un potentiel de 2,5 V. Nous verrons_ La pression ulléieurement dans quelles condi- | atmosphérique varie tions cet équilibre se réalise autom: Le pas de perception de la variation tiquerent. de la pression atmosphérique, du Pour les deux ampiificateurs () et (i) | moins par aifichage, est bien entendu ‘on peut alors dresser le tableau |. le hPa, Mais comme nous la verrons Pour \es deux amplificateurs, les dane ce paragraphe, pour que le dis- ‘entrées nion inverseuses se caracteri- | positit d'indication de la tendance ‘sent par un potentiel supérieur de | entre en action, ja variation doit étre 3,7 mV A celui qui est soumie aux | eupérioure A 1 hPa. La variation mini- entrées inverseuses. en résulle que | male se situe & prés de 2 hPa. les deux amplificateurs présentent un | En effet, il ne serait pas pertinent ppotentiel proche de la valeur +5 V. A | dlafficher une tendance pour une trop Ja tension de déchet pros. faible variation, étant donné que cola Les circuits logques montés en aval | ne serait pas significatif au niveau de ce dispositif comparateur sont ali- | dune prévision météorologique. ‘mentés en + 5 V. Pour le raisonne- | Sila pression passe, par exemple, de ‘mont qui va suivre, od il sera surtout | 1000 & 1001 hPa, le nouveau poten: fn B38 wm erectrorsqucpratique.corn ELECTRONIQUE PRATIL tiol présent en sor tour (V) devient de l'ampifica- U= 2600 mv x 12! « 2502.5mv Pie tow De la méme maniéro, la valour U cal- ‘cule pour 1002 hPa est de 2505 mV, Le tableau Il reorend, pour les cing valours de pression - 998, 999, 1000, 1001 et 1002 ha - les differents po- teontiels sur les entrées des ampiifica- tours comparateurs () ot (i, examen de ce tableau met en évi- dence les fats suivants : Pour une variation de pression do +1 hPa par rapport a la référence 1000 et pour les deux amplificateurs (et i, le résultat de la comparaison ne varie pas : le potentie de I'entrée non inverseuse reste supérieur & celui de Ientrée inversouse. En consé- quence, ces deux ampilficateurs ccontinuent de présenter sur leurs sor- ties des étate = haut », En revanche, si la pression diminue de 2 hPa, la sottie de l'amplificateur () passe T'état « bas =. Rien ne ‘change pour l'ampiificateur() Deméme. sla pression augmente de 2 hPa, la sortio de I'ampificatour (I) passe'a létat « bas ». Pas de chan- ‘gement pour lamplifcateur (I) Premiére conséquence d'une augmentation de la pression Les portes NOR (let (\V) de 103 sont ‘cablées pour constituer une bascule R/S (Reset/Set) dont il n'est paut étre pas inutile de rapidement rappeler le fonctionnement. Toute application dun état « haut », méme bref, sur entrée (8), a pour conséquence I'ap- partion d'un état » haut » permanent sur la sortie (11). De méme, toute impulsion positive sur Ientrée (19) a pour effet le passage de cette méme sortie (11) a état « bas » permanent. Le passage a l'état « bas » do empl ficateur (i), suite @ une augmentation de la pression de pres de 2 hPa, se ‘raduit par Un état « haut » sur la sor- tte de la porte NAND () de IC2. ten resuite 'armement de la bascule R/S évoause ci-dessus. dont ia sortia (11) passe & un état « haut » maintenu. Laled verte L1, dens laquelle le cour rant est mite par R2, sillumine en signalisant que la pression atmo- ‘sphérique est en train de erottre. Lorsque la pression diminue Dars ce cas, c'est la sortie de l'am- pificateur () qui passe a’état « bas», ou Vappartion un état « haut» sur la sortie de la porte NOR (il) de ICA. Ilse produit alors Narmement dune seconde bascule P'S, formée par les portes NOR (I) et (ll) de IC3. La sortie (3) de cette derniére passe alors tat» haut», ce qui provoque (ilumination de la led rouge L3 dent le réle est de signaliser une baisse de la pression atmosphencue, Durée des illuminations de L1 ou L3. Choque fois que la sortio de lun ou de fautre des ampificateurs () ou (il) passe A un état «bas », la sortie dela Porle NAND ll) présente un état ‘haut », Ge dernier est aussitot pris ‘en compte par le dispositif dérivateur formé par A7, AB et C8. En sertio de ccelui-ci, on note appantion dune tris brave impulsion positive due a la charge rapide de C8 & travers FS. Cotte impulsion est transmise, via 03, aux entrées defacement des deux bascules R/S. Ceite disposition initia~ lise, en queique sorte, ces cernieres. Crest aussitét aprés que l'une ou autre se trouve réarmée, comme nous |'avons indiqué dans les para~ graphes précédents Une autre conséquence de rimpul- ‘sion positive issue du systeme déri- vvateur est la soumission momenta- née, par Vintermédiaire de D2, de nirée de remise a zéro dy comp- teur IC5 qui ast un CD 4080. Colui-ci ‘est constamment en action. Au Tiveau Ge sa sortie © 0 (roche n” (on relave un créneau camré caractérisé par une période de 2.2 x R16 x C11 Le lecteur véritiera que cette période st correspond a environ une seconde, Le comptour comporte intérieuro- ‘ment une suite de quatorze stages binaires montés en cascade. A la sor- tie Q14 du dernier étage, on enre- gistie done l'apparition d'un front ‘montant au bout de : 1s x 2%, soit 8192 5, c'est-d-clre 2n20 environ. ‘ores cotte durée, & occasion du front montant généré per Q14, un Second dsposit dérivateur, R11, R10 et C9, assure, via D4, lefface- mont de la bascule AVS. précédem- ‘ment armée, Laled L1 ov L9 concernée s'éteint Dans cett situation, les entrées de la porte NOR (V) de IC4 sont simuitand- ‘ment soumises a un état « bas ». Lasottio passe alors & état « haut », NV en résulte Villumination de la led jaune L2 qui sigrifie farét de la crois- sance ou de la décroissance de la pression atmosphérique. La situation météorologique est stabilsée. Grace au bouton-pousscir BP, il est possible a tout moment c'etfectuer volontarement la remise & z610 de la temporisation. Autre conséquence une variation de pression Wsqu’'a present, nous avons delibe- rément ignoré ce qui se passat sur autre entiée des ampliicatours comparateurs, cest-a-dire fe poten- tel disponibie sur ia sortie du compa- rateur (I) de C1, Nous verrona que ce potertiel devra = suivre » le potentiel iseu du systéme de mesure de la pression, afi de toujours diaposer de la reference pour permettre la. com- paaraison. C'est en quelque sorte Téquivalent électronique de Faiguile mobile du barometre anércide, év0- ‘quée en début article Nous avons dé indiqué que le pas sage a l'état « bas » Ge une ou de Tautre des sorties des comperateurs {9 ou (i) avait pour conséquence le passage 4 "état « haut » de la sortie e la porte NANO II) de 102. Cela se traduit par Vapplcation d'un état ‘haut » sur Fentrée de commande 'un oscitateur forms par les portes INAND (il) et (¥) de 102. Mais cet état ‘haut » est légerement retarde a cause de la charge de C10 a travers FS. Cette disposition permet aux operations dinitaksation de rarme- ment des bascules AVS, évoquées cans ls paragraphs précédente, de 92 réalser sans étve affectées par la te des operations. oseilateur entre dene en action en énérant des signaux cartés d'une Période de 2,2 x R13 x C7, c'est-a- re environ 10 ms. Un tigger de Schmitt, manté en aval, contére & cos sSgnaux des fronts montart et des- cendant, davaniage verticaux pour les rendre antes a étre présentés sur leo entrées de comptage apoartenant 2 des compieurs stués en aval Domotique Sortie Q | R (kQ) az | 28 a a 1024 Ce ar | 26 a | 1 es Ile a | a a | 16 sate | 8. a | 4 a 2 Tableau I Evolution du potentie! «suiveur» Les circutts integres réferencés IC6, (C7 et IC8 sont des CD 4029. Il stagit de compteurs-décompteurs ‘8CD/bnaire qui fonctionent dans le cas présent en mode biraire étant donné que les entrées « Binary/Deca- de» sont soumises en permanence & un état « haut ». lis comportent éga- lement une entrée « Up/Down ». Si ces dernigres sont soumises @ un état « haut », les compteurs « comp- tent ». Si, ou contraire, on les relie & un état « bas », les compteurs « decom- ptent ». On remarque que ces entrées sont Soumises & un état « haut » en cas d'augmentation ce la pression (ou méme lors des situations d équi- libre). Elles sont religes a un état « bas » sila pression diminue. Examinons & présent les groupe- ments de résistances montés eur los quate sorties binaires de chaque compteu Notons également que ensemble de comptage-ciécomptage peut occuper 2°x 2" x 2%, soit quelque 4096 positions difigrentes. En partant de la sortie Qt de IC6 et en remon- tant ainsi les sorties binaires jusqu’a aboutir& la sortie Q4 de IB, on note que d'une sortie a l'autre, la valeur de la résistance qui y est raccerdée se trouve toujours divisée par deux (voir le tableau Mm), Domotique 2ov—-t mt ‘Avec une telle disposition, au point commun de toutes ces resistances, pour une position « n » de comptage, (on obtient un potentiel « u» détermi- 16 parla relation trés simple suivante : x0v 95 (u @tant référence par rapport a la polarite «-5V») Derontrer cette formule serait trop long et trop comolique. Le lecteur peut, s'il le. desire, choisir une position quolconque de comptage ot consta- ter la véracité de la relation en appi- quant les régles relatives aux groupe- mants des résistances. En reprenant exemple adopté au ne 338 won olectronquepra début des explications relatives au {onetionnement, pour leque! on dis posait d'un potentiel de 2.5 V par rap- port au point milieu de \'alimentation symetnque, ce potentie, par rapport Ala polante(-5 V) est done egal a7,5V. (On peut ainsi calculer la position de ‘compiage « n » qui serait de n= 3 soos Soit 2071, ‘Chaque fois que « n » varie d'un pas, Ja variation correspondante de poten- tiol est de 10000 mv/4095 = 2,44 mV Lampiticateur (I) de IG1 est monte en « suiveur», C'est en quelque sorte un amplficateur de costficiant égal a1 Nomenclature BAROMETRE SIMPLE Résistances RI, RO: 75 ko % (sola, vert, nor rouge) FO,Ra: 1 Mat 9 (rnarron, no, no, jaune) FS : 10 KG (marron, noi, ange) ‘Acajustable 10 k2/25 tours/ate vertical Condensatours 61,02: 2 200 uF/25 V €3, G4 : 100 uF25 V 5,06 :0.1 F ‘Semiconductours Pont de diodes REG! : 7805 EG 2: 7905 We:LM 741 Divers 1 strap vertical Tranetormateur 290 V/2 x 8 V/1.5 VA Voltmtre ce tableau avec affichour staux iquides 34/2 cigs ~ PMLCD (Veterian) CGAPT capteu de pression MPX2200AP Support 8 broches ‘Support linéaire 4 broches Bomier soudable 2 pots 2 connecteurs 2 plots (raccerdement voltmatre) On recueille donc sur sa sorte le rméme potontiel que celui qui est pré- sent au point commun des résis- tances. ‘Ainsi, pour une pression atmosphé- rique donnée, le dispositit de comp- tage se placera automatiquement sur Ja position = n » qui fora apparatire une egalité des potentels au niveau des sorties des amplificateurs il) et (WV). C'est labouticsemont a la posi- ton c'equilire, c'est-2-dire celle ob les sorties. des deux comparateurs présentent simultanémont un état «haut », C'est a ce moment que la sortie de la porte NAND (ll) de IG2 passe Aun état «bas», d’oiarrét de oseillateur et done du comptage ou decomptage en cours. La réalisation Les montages Les traoés dos circuits imprimés font Vobjet des figures 6 et 7. Peu de commentaires sont & émettre sur le sujet x0v] a Nomenclature BAROMETRE AVEC INDICATEUR DE TENDANCE Résistances 1 120 KO avon up ine) 2, RB, RA: 5.3 KO wane ern. ne) B.A R12 : 10 KO rar, nox oar R19 547 Ko qr, voi, arg 14 100 1 (rar, oy RIG | 1 MG fraron ror, wt) FIG | 220 Kuper jan FT, RIS: 787 KO 6 pet vet aon RNG, ROO: 150 C1 9% aren, vrt ro 21, F2: 100 Kt % ero, vx cnn 23, R24: 1 MQ 96 iran. ro, ane 25, P26, ROT 2 HON % your rex ot mare ROB : 6,98 KC1/1 % gia Hane. om, nee) R20 1,02 KO 96 pen, rove me 90 : 15 40/1 94 (moron et ron 1 KE 9 mae, row no mar) R04 924 KAS 6 fear ane, 0) R90: 31.0 82/1 6 range rarer, 498 R96 127 12/1 %6 rare, ope eet oor) ROT !1 KR %6 rarer eo, or, mare R38 : 265 KEY 96 pee, er vo, ean) R39 : 1 KAT % gman no, re, manoe) RAO: £11 kO/1 % por manor mar, aro) REY! 1 KOM % mare, rt noe marr) FAD = 909 KOM % pane or ae. roe RAS: 118 0/1 9% fraran manor, og R44, PAS: 1 MALT % gros win jan 440: 90.9 Ast 76 young, vu Yer. ou) FRAT: 11,8 KO % arora, we op RAB: 2.21 MOT % yous rune ree, jr REQ: 1 MT 96 pares, ne) R50: 768 KO/19% (cet, tw os, rr! 51: 118 KA/1 % aren mare, 8 08 52: 470 KC inne vt ae) ‘A alustable 10 K2/25 tours/axe vertical Condeneatours 1 292200 yF/25 V 3, Ca: 100 pr25V 50001 uF C10: 10 FIs V 011: 22 uF 12, 019: 1 oF cig 1: 10pF/25 ‘Semiconduetours Pont de diodes Domotique 7a | eee) REG! : 7805 REG 2 7905 Di ADS: 1N 4148 Divers 28 straps (6 horizontaux, 17 verticaux) “Tanstormateur 230 V2 x 6Vi1.5 VA. Voltaire do tablans avec afcheur cristae liquides 3 1/2 digits ~ PMLCD (vellemar) CAPT: capter de pression MPX2200AP 4 supports 14 broches 4 support 16 broches Suppot Inéair 4 broches Borrier soudable 2 plots 2 vonnecteurs 2 plots (reccordement votes} BBP ; Douton-poussoir miniature Domotique blage | A noterqu’au moment de la premiére illumination On-tine: calculez vos prix Sutin orenkeapocunn raerinchneryty GCN Maret ea Peron rrr) Une équipe novatrice a votre écoute: +33 (0)3 86 87 07 85 DN rset ay FREQUE ™ neem ynsibilté ot la bande | Hertz (10.000 000 pour 10 MH2). Les assante de notre fréquen- deux demiéres bandes nécessitent cemétre dependent de ces emploi de circuits integres divseurs Aprés vous avoir présenté, dans notre précédent numéro (EP n°337, avril circuits d'entvés, C'est —spécifiques. Uatfichage obtenu sera 2009), ’étude et la pourquoi, il importe d'apporter un en kHz : 00 100 000 pour 100 MH réalisation des platines ssoin tout particulier leur conception. 01 000 000 pour 1 GHe. See La bande passante ennoncée du 6 dun fréquencemetre @—— Guencomste, 0.12.5 GH, necesito affichage sur 8 digits de {a réaisation de trois cicuits d'enviée pour co 25 mm, voyons maintenant _ sfin de courircatte bance les circuits d’entrée. a e HF (0/40 MHz) cuit d'entrée, nous avons isé 'ampiiicateur opérationnel HF couvre la bande 0 @ vidéo LM733 présentant une bande 40 MHz passante de 120 MHz. C’est un Lesquels, au nombre de eniréo VHF/UHF t couvre la bande but iclativersent ancien, que on trois, permettent la mesure, 40 MHz a 1,9 GHz pourrait qualifier d’obsoléte puisquil sans trous, des fréquences _~!"enfée VHF/UHF 2 couvre |a bande n'est plus fabriqué. II est cependant i 1 GHz a 2,5 GHz. ‘encore disponibie par milliers d’exem s'étalant de quelques PP ele GT lr tec ew opel Hertz a 2,5 GHz. donne un affichage directement en chage (bottier plastique ou boitier rill qu} et don en igre 1 a enirée et sortie diférenticlles, pré sentant une large bande passanto, grande stabilté de gain. Les sorties configurées en « émettaurs suiveurs input (Tf en ve BY fa) ns oan { Se Bf I) | can ‘a Filo, fea Bf oy ne [a] fa nc ; Ao sion de phase et une présentent une impédance = basse ~ ot Aucun compos nécessaite pour fixer le gain. Il suffi en effet, de raccorder quatre des Droches du circuit intégre (type LM739C) Scr TOF cor oe cwwaonF icrsicore tL = gain 1; broche (4) connectée a ia roche (11) -+ gan compris entre 250, 1 600, 400 typique, bande passante do 40 MHz = gain 2/ : broche (8) connectée a ta roche (12) -» gain compris entre 80 = t4 “| +1 1 120, 100 typique, bande passante de 90 MHz ~ gain 3/ : les quatre broches. non conneciées + gain compre entre 8 1 12, 10 lypique, bande passante de 120 MHz Cependant, rimpedance dentiée au L733 est faible : = 4 kQ pour un gain de 400 30 k@ pour un gain do 160 = 250 KO pour un gain de 10. Il est donc nécessaire de prévoir un Fréquencemétre (2) cow ee 3 | ese I tea 2at300, 3 el UHE tar orn ot ok 7” TR re ce 10018 elle co | cue Seon our | wom) | 220yr étage entree & haute impedance. | figure 2, parte « basse ». En entrée, | Les signaux disponibles en sortie cu La schéma est représenté en figure 2, | un circuit prédiviseur UHF de type | dernier circuit sont directement partie « haute «, U684, dont 'entrée est protégée per exploitables par les circuits du fré- étage d'ertree a haute impedance des ciodes, divise le signal par 64.Sa__ quencemetre, est construit autour dun transistor fréquence maximale dentrée séleve _ L'alimentation de t'ensemble s'effec- FET de type BF245. Limpédance est @ 1,9 GHz. tue sous une tension de +5 x6 8.1 MO. La fonction de chacune de ses hut Le ciroult prédiviseur U654 et le tran- Deux diodes montées « téte béche » broches est sistor de sortie sont almentés au tra- proiégent le trensistor des hautes - brochs 1 ~ NC vvors d'une self de choo de 10 pH qui tensions qui pourraient etre présen- - broche 2 + entrée 1 ‘limine tout risque de remontées de ‘téos a ortrée, et ce jusqu’é 75 V. = broche 3 entrée 2 complémentaire HF par la ligne d’alimentation. La résistance ajusiable placée dens broshe 4 -~ masse Ie cicult de « source » permet, dans - broche 5 > NC Lentrée VHF/UHF2 Une cortaine mesure, de régler le = broche 6 — sortie 1 riveau du signal de sorte. = broche 7 -> sertie 2 Le schéma du circuit d’entrée Ce signal est ensuite dirige vers les - broche 8 + Vco \VHF/UHF2 est représenté en figure 3. entrées cu LM733. Ampliié, iI se Le signal de sortie est ensuite mis en Les fréquences a mesurer étant tres retrouve sur sa sortie (8). lest ensuite forme par un transistor 2N2222, ce levees, un prédiviseur est nécessaire. mis en forme afin d'etre compatible qui le rend exploitable par les cults Il est de type MB506 et admet en ‘aves entrée de la platine de comptage TTL qui suivent. Une résistance ajus- entrée une fréquence maximale de du tréquencomdtre table inséréo dane lo circut do baso | 2,5 GHz Deux amertatens sont nécessaes permet aster exactement fe sell | Une méme protection par sods est au fonctionnement de cet étage: de décienchement. utlisée en entrée. 145 pour transistor dentrée et le Les circuits TTLde type 74L.S90 sont | Les broches (3) et (6) permettent de logque {des disiseurs par 10, Is contiennent | fier le rapport de division du circuit #49 Y pour le LM733. en fat un dviseur par § et un diviseur | QUI peut prendre comme valeurs 64, Deux réigulateurs stabilisart la ten- par 2. On peut ainsi les configurer en | 128 ou 256. sion primaire do +12 V. ‘quence 2 MHz et d'amplitude 50 mV dans I'entréo HF, la sortie dtu LM733 étant connectée & un oscilloscope. Regier la résistance ajustable P1 de Lda luencemétre (2) la source du BF245 en position médiane et observer le signal en sot- fia, Silest correct, placer la sonde en sortie du transistor et régler la résis- tance ajustable P2 (de base) de fagon a obtenir un signal carré en sortie do la porte NAND/IC'1 Mémes manipulations pour I'entrée \VHF/UHF1. Rgler Ia résistance ajus- table P2 afin d'ebterir un signal carré correct en sortie de ICS. La platine VHF/UHF2 Pour cette plating, procéder de la méme manire que pour la précédente, Aucun réglage n'est nécessaire, cependant le signal & utliser pour les essais devra avoir une fréquence minimale de 100 MHz. P.oauIc. Proguic@gmail.com Perroquet Voici un montage original qui divertira petits et grands. Le fonctionnement de ce perroquet est basé sur la mise en ceuvre d'une mémoire analogique 1SD2590. Comme un vrai perroquet, il répéte aussitét ce qu’on lui dit. 98 circuits ISD sont dos memoires anatogques capa- bles d’enregistrer des sons par lintormédlire dun micro: hone, puss de les restituer dlrecie- ‘ment sur un haut-parieut Les ereuits rétérenoée ISD 2590 ds posert d'une plage d= memoire ana~ logique de 90 s. Lee ISD 2560 comportont, quant & eux, 60 8 de memore, Wi existe également d'autes circuits 2575 ot 25120 avec 75 s ot 120s de mémoire. Des circuits plus anciens, tels cue les ISD 1016 et 1020, se caractérisent par des durées respec: tives de mémoire de 16 s et 20 s, Un enregistrement pourra étre resti- tud autant do fois quo l'on voudra avec une fidéite absolue, A I'instar d'une bande magnétique, un nouvet exvogistrement efface systématique: ment l'enregistrement précécent en 2 substituant lui. Le constructeur ‘garantit uno durée de sawvegarde du stockage des signaux enregistres de cant ans ! Le nombre de evcles enre distrement/rasiitution est au moins egal & cent mile, La technique de mémorisation repose surla mise en cauvre d'une EEPROM Interne. 1! s'agit d'une EPROM effa (gable étectroniquement. Elle compor: te six cents segments ékementaires. Ainsi, par exemple, dans lo cas dun ISD 2560 (figure 1), la durée diemen- tale correspondant a un segment est de 80/600 = 0.1 s. Une ontréo « PIR = commande ioe actions d'enregistrement et ce resti tution. Si on soumet cette entrée a un ‘tat « bas », le circult est en situation d'enreaistrement. Pour un état « haut» lo circuit est prét &restituer le contents de la mémoire. entrée « PD » commande rune ou autre de ces actions des quon la soumet un état « bas -. Relié a un tat « haut », le circuit est en situation de veil, entrée « CE », pour chaque passage {a Vétat « bas», positionne le pointeur Interne sur Vadressage binaire des entrées « An » pour demarrer !enre gistromont ou la restitution, Le circuit doit étre alimenté par une source continue de 4,5 25.5 V. électronique Principe de fonctionnement Dés que le microphone capte un son, les signaux correspondants sont, dune part, acheminés vers la struc- ture inteme de IIS et, d'autre part, subissent un traitement logique dont la finalité consiste a commander ta fonction « enregistrement » ‘Au méme moment, un chronemétrage pprend son départ Lorsque le son devant le microphone ‘cesse, il s9 produit les actions sui- vantes * arrét de la fonction « enregisirement » * remise a z6r0 du pointour interne do rsp * commande de la fonction « restitu- tion» La durée de fa restitution est rigou- reusement égale a celle de fenregis- troment, doi la nécessité du chrono- metrage précédemment evoque. Catto disposition est essentiote. Eile permet de ne pas restituer la partie dun message anterieur d'une durée plus longue et qui n’aurait donc pas pu étre effacée parle dernier enregis- ‘vement. En défintive, notre montage fonction- re bien comme un perroquet : ‘on lui parle ‘*0n cosse de parler + il répéte fidlement ce quion vient de lui dire. Fonctionnement Alimentation La source d’éneraie provient de cing piles de 1,5 V montées en série pour foutnir un potenttie! de 7,5 V que I'n- tetrupteur () permet de mettre en ser- vee. Sur la sortie du régulatour 7805, (07 recueille une tension continue et stabilisée a § \, valeur nominale d’ali- mentation imposée par le citcuit inte gre ISD. Le condensateur C1 décou- pie le montage « aval » de ’alimenta- tion, La mise en service de cote der- niére est visualisée par "allumage de la led rouge (L) dont le courant est limité par R1 (figure 2). Détection du son enregistrer Les signaux sonores regus par le microphone sont acheminés sur en- ‘née « M » de ISD rétérence IC7, par Vintormédaire de C2. lls sont égale- ment aiguilés, via C5, sur rentrée inverseuse Ge IC1 aui est un ampifi- catour opérationnel. L'entrée non Inverseuse de ce dernier est soumise ay demi-potentiel aiimentation gree au pont civiseur que forment FS et RE. Crest dlaileurs a cette valeur quiest polariste la sortie de IC! lors des sierces. En revanche, dds qu'un eon 86 mani- feste devant le microphone, cette sortie delve des oscillations en rela- tion avec les sons detectés et amy fiés selon lo rapport R14. Ges signaux sont transmis @ fa base du transistor PNP/BCSSE, monté on émetteur commun. La base de ce demier est polarisée de fagon & pré- sonte;, au niveau de con collecteur, Lun potentiel nul en absence de bruit. Par contre, lorsque les signaux ampli- fiés en provenance de IC1 se meni- festent, on reléve sur le collecteur de T Lune succession de bréves impulsions positives. Traitement digital des signaux Les impulsions positives évoquées ci-dessus et dans la mesure ol leur ‘amplitude est supérieure & environ 2,5 V, sont prises en compte par la porte AND {Il} de IC2 qui délivre sur ‘sa sortio une suite d’stats « haut » de largeurs diverses. Ceux-cl alimentent ensuite le dispositit integrate cconstitué par D5, C8 et R17, Le condensateur C8 se charge tres rapidement lors des états « haut ». En revanche sa déchargo est ralentio par la valeur relativement devée de R17, Sur armature positive de C8, on observe alors, pendant toute la durée quiun bruit se manfeste devant le microphone, un potential variable, ‘mais dane tous les cas supériour & la demi-tension dalimentation.. Ce potentie! est finalement pris en compte par le triggor que formo la porte AND (il) avec ses résistances périphériques RB et R18. Surla sortie do cette domnidre, on reléve alors : ‘© un état « haut » franchement étabi tant que le microphone est soumis @ une ambiance sonore ‘*Un état « bas » lors d'un silence, des lors que ce dernier devient supérieur A environ 0,7 6 Le systéme de chronométrage Les circuits intégrés rerences Is et ICB sont des compteursidécomp- tours, I s'agi do CD 4029, Quand son entrée Up/Down (broche n°10) est soumise a Un état « bas», un tel compteur avance normalement, pas 4 pas, au rythme des fronts postifs présentes sur Tentrée « Glock » (proche n’15). Si on rele cette entrée: Aun dat - bas» lecompteur « décor ple », toujours au nthme des fronts mantants sur Fentiée « Clock ». Etant donné que les entrées « Binary ‘Pecade » (broche n"9) sont sou- mises & un état « haut », la capacté de comptage de chaque compteur ‘est de 16 (de 0000 & 1111, en nota- tion binaire, clest-a-dire de 1 a 15 en notation décimale). Une autre ragle de fonctionnement caracterise un tel compteur + en régle générale, la sortie « Cary Out » (broche 1°7) présante un état sc haut » * cette sortie passe @ Vetat « bas » pour la position (15) en situation de comptage * elle passe également a'état « bas » our la position (0) en situation de decomptage, Signalons également que le compta- ge (ou décomptage) sa rbalise seule- iment si Tentiée « Carty In » (broche 1n°5) est sournise a un état « bas ». Compte tonu de cos propriété, il res- sot que Vensemble formé par les deux compteurs est capable d'occu- er 16', colt 256 positions différentes. | constitue un dispostti de chrono- métrie, comme nous le verrons ulté~ rieurement. initialisation et état de veille LLors de la mise sous tension du mon- tage, le condensatour C4 s9 chargo a travers F3. ll en résulte un bref état « haut » sur armature négative de C4, aussi tranamize cur los antides = Preset Enable » (broche n°1) des: compteurs. Cela a pour conséquence immédate la remise & zéro des deux compteurs. Tant qu'aucun brut r’est enregistié sn 3B wwww.olectroruauerritique.com ELECTRONIQUE PRATIQUE par le microphone, fa sorte do porte AND ll présente un état «bas», ilen est de meme en ce qui concerne la sortie de la porte AND (0. Les entrées - Up/Down ~ dee comptoure ‘sont donc soumises a état» bas » Les compteurs etant en situation de décomptage, les sorties « Carry Out » présentent un état » bas » Loscitateur constitue par les pores 9 SER wk etnctroniqernmiertin car E.=C 2. i Bl pass 10 ror so ses 18 4a] 2] a] - NANO () et (ll) de IC4 est neutralise Les compteurs restent bloqués sur la postition zéro. La sortie de la porte NOR (IV) de IC3 présente un état = haut =, Vontrée ‘PIR » de IC7 est donc soumise au méme état « haut » corespondant & la restitution. entrée & de la porte NAND (I) de 1G4 erant soumise a un état « bas », ta NIQUE PRATIOLI sottie de cette porte présente un état © haut » répercuté sur les entrées reunies « CE » et « PD » de IC7. Ce dernier est donc bien en situation de veils Le microphone est soumnis a une ambiance sonore En stuation do veillo, la corto do la porte NOR () de IG3 présente un état Bh craa.r ve BPO a3 aria «haut ». La sortie de la ports NOR (i) est conc a l'état « bas », tandis que colle de la porte lost a l'état « haut ». es qu'un bruit se maniteste devant le microphone, la sortie de la porte AND ()) passe A l'état « haut » Cola a pour conséquence immédiate le pas sage a état « bas » de la sortie de la porte NOR (IV). Il en résulte la sou mmission de l'entrée « P/R » do IC7 a ‘02 mémo état « bas ». LISD est on situation c'enregsstrement. Par ailleurs, les entrées « Up/Down » assent a l'état « haut ». Les comp- teurs sont en situation de comptage, Aussit6t, les sorties « Cary Out » assent a'état « haut ». LLentrée 9 de la porte NAND (I) reste ‘soumise aun état « haut », tandis que ontréo 8 passe a état « haut » avec un tres leger retard di @ la charge de C11 a travers R10. Les ontiées « CE » et « PD » de 107 assent donc a l'état « bas » avec ce méme retard. Cotte disposition ost nécescaire pour {des raisons internes de ‘onctionne- ‘ment de IC7 pour lequel les com- mandes « CE » et « PD » doivent 2¢ réalser en décalé, apres 1e passage de lentrée « P/R » sur une nouvelle situation. Le circut ISD est done maintenant actif et enregistre 'ambianca sonore ‘captée par le microphone. entrée 1 de la porte NAND () de Voscillateur étant reliée un état «. Les sorties « Garry Out » continuent de présenter un état « haut », d'ot le maintion do l'activité de Voscilatour de chronométrage. Lientrée 8 de la porte NAND (ll) reste soumise & un Stat « haut» En revanche, le front montant diepo- nile sur a sortie dela porte NOR (1), apres avoir transité par le dispositf dérivateur C10, F et Dt, a eu pour effet de soumetire briévement les ‘enirées réunies de la porte NAND (IM), aun état « haut ». Wen résuite un bref état «bas » sur la sotte de cette méme porte, oi un tat « haut » fugtit sur les entrées © CE » et « PD » de IC7. Cette cispo- sition est nécessaire pour assure’ a mise sur Fadressage « 2610 » du poin- teur interne, avant a restitution Les entrées « CE » et « PD » restent soumises a "état « haut » et le haut- parleur restitue ambiance sonore préalablement enregstée, A noter que lors de cette restitution, la sortie dela porte NOR () est a'état «bas ». Les deux entrées de la porte [NOR (i) sont done soumises simuita- nément a "état « bas », dot un état ‘haut » sursa sori et, en definitive, un état « bas » surla sortie dela porte NOR (. La porte AND (0) est ainsi reutralisée : sa sortie présente un état « bas » permanent, méme si te microphone enregistte los sons dli- ‘és par le haut-parleur. Le chronométrage de la restitution atteint son terme Notone que le chrorométrage de la restitution a démairé pour une posi tion donnée des compteurs, 4 savoir call quills occupaiont la fn do on- regsvement. La durée nécessare pour atieincre @ nouveau, en mode = dlcomptage =, la positon « 260 = des compteurs, est don rigoureuse- ment la méme que celle qui caracté- risa Fenregitroment. Lorsque les compieurs attelgnent fa position «26ro™, les sorties «Cary Out» assent état «bas». en éouite la rneutraisation de Foseilateur et donc T'arrét du comptage. Les entrées « CE » ot « PD = do IC7 ropascont & état schaut» de voile. La sorte de la porte NOR (I) passe a l'état « haut ». Cet fiat «haut » ast présente sur Fontrée 8 de la porte NOR (ll) avec un Kiger retard di a la charge de C9 a travers R13. Cette précaution ralionge lage- romont la neutralisation de la porte ‘AND () afin de ten compte cu retard du passage a état « bas » de la sor- tis dela porta AND (I) apr le ll 0 du haut-partour ensemble se trouve maintenant dans la méme situation de veille que cello qui suivat la mise cous torcion du montage. f° IB. wwe electroniqLepratique.com ELECTRONIOLE PRATOUE rotor | vptoown = rm | roce | commune | ff Nomenclature cor | Con ater | Sieh Tea t Bt, F222 KO (ouge, rouge, rue) wegen | 9 | 0 | newts | ot | 1 | vane ABA 1K maron ok orgs) wee | dee mt) Basis pee chen ac ’ + | consuge | 0 | Sper | exegarenent | ff is. 47 ko Geune, vole, rouge) p_me | 7 of jet ee 6a RI9: 100 kc maron no ane Tinto ; comme Poa Satis | PRR] Heo 220.0 rouge. oops mao mom" tina meat | day | fet 30 tc lorgo. ge ere) 22, RCS 470 KO une, vole, ae) vate Fad "5.1 ka ert. marron, 1498) R25 47 0 Gaune, violet o) A: Austable t MA 1, 62,63 :1 pF G4: 100 FSV 65, 06: 022 LF G7: 10nF CA, C9, C10: 10 uF25 v 411 p25 V C1247 pris v 619, C141 nF C19 0.1 uF 616 047 pF C17 22 yFre5V D1 as: 1N 4143 Led rouge @ 3 mm T: Bo 856 REG: 7e05 iG: 744 G2: C0 4081 163 :x0 4001 G4 0 4011 15, C6 : C0 4029 IC7': 180 2500 - 2560 - 1016 - 1020 15 straps (4 horzoniaux, 11 verticau) IM: Mlerophone « Blcret » 1 support 8 proces: 3 supports 14 broches 2 supports 16 broches 4 support 28 broches 2 embaces foralies 2 ches mateo | stnterrupteur unipolaie 5 piles 1.5 VLRO 2 coupleurs de pres HP :haut-parleur 8 (2/9 $5 mm Résumé complet d’un cycle enregistrement/restitution Le tableau | resume toutes les ope rations décrites dans les quatre para- graphos precedents, Depassement de la capacité de chronométrage Lore de lenregistement, lorsque la position de chronométrage atteint a valeur 255 (1111 sur IC5 et sur C6), vu que los entrées « Up/Down » sort f état « haut », les sorties « Carty Out » passent a état » bas » 1 en résuite un état « haut » sur les et « PD » de IC7 qui Le comptage est, par ailleurs, bloqué étant donné que Fentrée de cormmande do I'oseillatour eat soumise & un état Cette stuation dure aussi longtemps microphone est soumis & une ambiance sonore. Des que le silence s'établit, les entrées « Up/Down assent & I'état « bas ». Ls any Out »repassent a's sorties haut a sortie de la porte NOR (NM) présen te un état « haut » qui commande la l ot «PD de IC7 repassent a l état tou; jours avec un léger retard et le circuit itue normalement le contenu de Ce contenu est, bion entendu, limits & la partie enregisirée jusqu'a de atteinte de la capacté maximale cde chronom Dens maximale es! (On pourrait 'augmenter en ch sant une valeur de R21 (33 k2) plus importante. I convient cependant de ne pas dépasser la capacité de ‘memoire de ISD. ircuit imprimé du montage fait la figure 3 La figure 4 reprend "implantation des composants. Attention surtout a Vrorientation des composants polari- és, tels les diodes et les condenca- teurs électrolytiques. seur de I ajustable (A) est & pla cer en position médiane (photo A). Le montage doit d'alleurs fonction: ner normalement sans toucher 4 ce réglage. Il est toutefois possible dlaugmenter le gain de lamplificateur IC1 en tournant le curseur dans le sens horaire Le haut-parlour a été fixé sur une parol verticale par rapport au plan du module. Ca support vertical est relié mécaniquement et électriquerent au module par lintermédiaire de fiches miles et diembases fermelles i doute, d'autres manieres de per ne vous reste pl otre perrogu lement tout ce que vous lui direz R. KNOERR, a) CD DE LED Bon Cy Cee en Aro 65 MONTAGES EPROUVES Le Grommes G101 Aprés vous avoir présenté le preamplificateur Grommes G5M (voir Electronique Pratique 1°331, octobre 2008), nous analysons aujourd'hui Vamplificateur G101, autre fer de lance de cette marque pratiquement connue en France, mais célebre aux Etats-Unis. lenayant Francs Mc intosh, Bill Grommes et Al Hart mirent sur le marché de la hautesigeite des engins remarquables dont, en 1959, le edlébre amplificatour 260 qui concurrengait sans probléme la série NICA0-MCRO da Me Intech tout on délvrant pratiquement le double de pulssance | Ge 260 est daileursreeaite de nos jours a lidentique et sera pro Cchainament importé en France. En 1964, le marché de la hi-fi étant (deja) sature, Grommes & Hart mirent leur expérience au service des pro: fessionnels des studios denregistre: ment ot des stations de radio FM, les ‘quels étaient la recherche d'ampiti cateurs puissants, fidéles et robus tes, Ainsi naguit ja « Grommes Presi on Electronics » dont fe ter de lance fut, cette annde-1a, 'amplficateur G101, Le secret du fonctionnement impec- cable de cat apparel hyper-pertor: mant et simple 8 dépanner réside dans la stabilisation des éeran » des tétrodes (de pul & faisceau dirigd, Ce systéme a ete mis au point par la Westem Electric des la naissance, en 1936, de la plus célébre des tétrodes a faisceau drigé la 6LB. Les clones actuals de cette tatrode, & savoir les GLEGT, 6550 ou KT88, fonctionnent toujours sur le meme principe. Quant a la stabilisa- tion des griles « éoran », Vidée a été reprise et perfectionnée a 'extréme par Audio Research au prix de grandes complications en termes d'alimentations stablisées. Chez Grommes, aucune complexite, Si vous vous reporter au schéma (figure 1}, vous constaterez que la stabilisation des tensions des griles « Goran » des tubes de puissance est simpissime 1 Un simple regulate « Neon » OA2 est utilisé pour stabil- ser la tension de 170 V nécessaire aux tétrodes de puissance 6GTS. Les tubes 6GT5 Ges tubes de puissance étaient utili ‘868 pour fa déviation herizontale on television. Hyper robustes, les 6GTS sont faciles @ trouver de nos jours et peu onéreux car ignorés en audio. Avec le méme echéma, vous pouvez neanmoins opter pour des tubes L300 encore plus aises a trouver Le transionmateur de sortie est un « Hammond » de type courant, impe- dance plaque a plaque : 1900 2; puissance : 100 W a 150 W (type T0104 réquliérement utifsé cans des ampiifieateurs de guitare utilisant des EL34 en push-pull parallile). Le schéma Plussimpleet efcace:: fice a rou- ver | roter cependant une astuce régullérement utiisée dans tous les montages Grommes : Téiage den- tree « cascode Une simple 12AU7 sous-almentée 0 ‘éside son secret), chargée par une resistance de 100 k2, est moniée en cascode. Sur la cathode de la pre- mire 1/2 Y2AUT, & travers une résis- tance de 100 ©, est appliqués la Ccontre-reaction prise sur e secondaire «fgne 50 0 » du transformateur. Si vous utile: un transformatour plus classique, sans sortie « ligne symétiique », connectez-vous sur fa Amusons-nous avec les tubes... Pa 1 avec Io potentio- | condensatours do fitrage (2 x 40 pF, } «16 © » en utilisant los mémes | (diviseur de ter ‘aieurs (10 KSYE0 pF et 100 9), imte de 10 KO) at un condensateur | puis2 x 20 pF afin de respecter a cour- Attention, le« cascode de Grommes » | de fitrage de 50 UF. Cest tout et cela | be enveloppe du signal audi (10 ms). est un fauxvrai cascode fonctionne Yee, per conséquent, & respecter | La haute tension est clessique, nos ER conclusion impéraivement les valeurs. le point milieu sur enrouiement du | Le schéma de la figure 1 est parfait A Trentiée, on pout utiliser, soit un | transfermatour utiieé pour alimenter | gans sa simplicite, avec des compo- transformateur 800 (eymétrique), | le « Néon » OA2. Le fitrage de cette | sanis de qualité, en particulier lo Soit un potentiométre de 500 k@ | haute tension est essuté par un | tranaformatourde sortie qui est dune logarithmaque, pouvant éire remplacé | condensateur de 40 jF/500 V. stabiléredoutable. Bien respecter le ar un potentiométre standard de | Le point milieu de lerroulement | fitee 10 kO/980 pF en save cu nae 100 K&2 og. En sortie du cascode, on | « filaments » est mis a la masse au | codp (i ajuster en fonction du trans. trouve un inverseur de phase de type | travers d'une résistance de 470.0. | fermateur de sorte). + Schmid» accord en laizon drec- | Si vous voulez reproduire le schéma A 'écoute, le Grammes G101 frappe te voir cours precedents). Autravers | de principe, | vous faudra disposer | d'emtiée par sa résarve de puiscanco de condensateurs de 0.1 uf, on | d'un transformateur d'alimentation | ot son aération due & 'utcation dus attaque les griles de » commande» déiiwant au secondare : 240 V a | Cascade on entée, lagerement ges GTS qui sont polerisées @ 350 V avec point mileu et powvant | expanseur environ -35 V par une alimentation débiter 600 mA & 700 mA pour la | Nous nous sommes amusés & repro- égative, elle aussi hyper simple. Un haute torsion: 63 VIG A pour les fila- | Guire ce schema en utileant ee eeroulement de 50 V sur le transfor. ments. Un petit irensformateur 220V/ | E1300 et des E134 en tubes de pul, mateur'alimentation, une résistance | 40 V 50 V fera atfare pour a pole- | sance (polarisation & ajuster pour los 2 4,7 k®, une diode, un potentio- risation des aries de « commande» | E134 4-22 V, Les réeulats sont per mate de 10 KO lin pour régler le (10 mA maximum). | rats «bias », une résistance de 22 k Remarquer les falbles valeurs des R. BASSI Preyer) CU Re et re ed mi ee pore Bon a retourner a: ’ TRANSOCEANIC - Electronique Pratique - 3, boulevard Ney 75018 Paris - France : « offre spéciale » NPT + N83 + ND (ari spécal pour les trois mumérs, frais de port ins) Hors-serie n°2 est épuist France Métropolitaine : 15,00 € - DOM par avion : 22,00 € Union européenne ; 22,00 € - TOM, Europe (hors UE), Canada, USA : 25,00 € - Autres destinations : 28,00 € 0 uniquement nt Nez N°4 (Attention N°2 EPuIsé) (Tarif par numéro, frais de port inclus) France Métropolitaine ; 7,00 € - OOM par avion : 9,00 € Union européenne : 9,00 € - TOM, Europe (hors UE), Canada, USA: 10,00 € - Autres destinations : 11,00 € 4 lordre de Electronique Pratique. rs ws ‘ (IBAN : FR76 3005 6000 3000 3020 1728 445 « BIC : CCFRFRPP) Mob Mime = Ne Nom Prénon Adresse code postal villerays Tel, cue mall POUR AMPLIFICATEUR & ALIMENTATION Charge de forte P Si votre passion pour I’électronique vous a poussés un jour a construire un amplificateur audio ou une alimentation de laboratoire, vous vous étes certainement apercus qu’une charge résistive calibrée et de forte puissance aurait été la bienvenue. ILest, en effet, préférable d’effectuer les réglages et les essais d’un amplificateur sur des résistances plutot que sur de précieuses enceintes acoustiques. o bs ns onto wep. | Rappels ties ale aca emis su- précient guée u vante uence de test co 1000 @t Caractéristiques Hz & pleine puissance Gurant plusieurs minutes | Le cas est similare pour la mise au point d'une alimontation (mesures de courant fessais en charge, etc). Hexiste deux types de charges los dynamiques, easez onéreuses et dblicates a réaiiser «les passives, consttuées d'un assem. biage do résistancos de puissance judi Ccleusernant reiges entre elles. Ces derniéres sont bien plus précisas quant & la valour ohmique et plis tactes @ construre, Nous vous proposens de réaliser une telle charge ou plutét doux jumeléas de 400 W chacune commutables entre 2 02 et 16 2, alin de couvrir la lupart des exigences. Les bores de raccordoments ot lea valeurs sont ‘materialisées par des DELs bien posi- A propos des résistances Les lecteurs maitisant partaitement lai d’Ohm pourrontignorer ce para- } araphe. Rae) = aig = A710 Corrmengons par un rappel au Stet |” utieation convenable de notre tbe des puissances. Quand plusieurs | ication, requiert une bonne connais- fécisances sont raccordéos ontro | ssaor sequen une borne connals: tiles, Jes puissances s'additionnent nous vous rappslons soe formule de quote ae so lemanie dee le | bese en tenant compte des unites (on série ou on paral) suivantes Ullatension) s'exprime en Exemple ; un ensemble de trois résis- oe tw G50 ot pone | is itera amen eae Sac cee valeur de 6,8 ©, 5.6 © et 3,9 Q. Tel pene e ae =f ou U = Rx Pour caiculer Tintensité Roul=PsU ou f=VPaR Pour caiculer la résistance tionnées. Les composants, dusage R-U+1 ou R= Pe Pou R= courant, sont disponibles auprés de total) = RI+ R2+RO la plupart des rovondeurs. L'occasion = 68-58438 ~ Pour calculer la puissance : nous est donnée, avec ce montage, 8, dladjoindre une saction plus pédago- | Dans le cas ol elles sont relies en (que traitant do fa foi d'Ohm. pparalldle, la valeur de la résistance Notez que ces formules ne s‘appli- PUs1 ou P=U*+ Rou P= Rai Sectwut 5 iNsoor ow pws O18 py 2 ‘quent qu’en présence du courant | - Valeurs possibles :2x29, 2x89, | comprend un transformateur moulé, continu et non en alternatif car, dans 20et80,1x40.1x100,1x160. constitue au secondaire de deux co cae, les caleuls sont plus com- - Assemblagede seizerésistances de enroulaments de 6 V mis en série plexes timoliquenttimpédance eta | puissance de 50 W. pour abaisser ia tension du secteur. frequence, “Realisation aisée, mais dissipateurs Apres recressemert par les diodes thermiques imposarts D1 & Dé et fitrage par C1, la equa- Caractéristiques Alimentation secteur indéperdante tion a +12 V est abtanue parle circuit de la charge passive de apparel teste. Git. Le condensetour C? découple ia = Sx commutations relayees par trois tension de sortie. Une DEL de visua- rolais. Etude du schéma lisation est inutile a ce niveau puis = Possibilté de deux cherges de 400 W —_Lafigure 1 montre le schéma de prin- | qu'ily en toujoure deux almantéos chacune ou dune seule de 800 W. _clpe, Lalmemation, tes tractionnele, | sur daures sectors du cre tse. Charges con! oonsttuces de | (Commutatour] Relais | Relais | Relais | GetD | Valeur ohmique [Puissance! 1 ‘quatre groupes (RPI a RP4) de quatre 3 Conn sort corenitee aa ane. | | eostons [1 [1 | 0 | separtes | nc=no=20 |2»a00W Gee tole FEN a FED aks aero | [_Bostion2 | 0 | 0 | 0 |Stpanies| no=nowan |2»aow 8 valeurs souhaitées et Téventuel || postions | 1 | 0 | 0 |Séartes| RG=2netRD |2%a00w tangs totes of gavees, De cone | oitina | + | 4 | 4 [imotes| —at=4a [1 eo0w maniére, jl est possible d'obtenir | Postion 1_{ 0 | 1 |Jumetes! t= 100 [1=e90w| dix charges ditinctes de 400 W, [Positoné | 0 | 0 | 1 | Jumelees| t= 160 _|1»000w nommées = RD = et « RG», ou une Tableau 1 seule de 800 W appelée « RT RES: séparation des charges « RG ge de la visualisation. Les DEL1 a Toutes les possibilités obtenuies avec | « RD » (repos) ou couplage en série (ra- | DELE, limitées en courant par les notre montage sont récapitulées au | vail pour n'en former qu'une :«AT», résisiances RI @ RB, visualsent tableau Le commutateur $1 est formé de position actuelle, donc la fonction de rle de chaque relais deUX circuits & six positions StA e! Tapparsil. Les disdes 014 a 019 RE1 :rrise en série Yopos) oven paral- | S1B. Le promier sort & alimenter les orientent le courant pour aimenter Isle (travai) des groupes de résistan- _relais selon la configuration souhaitée les DELG et DELD ou la DELT selon (oes RP1 et RP2 pour la charge « RG» | al'aide des diodes D5 4013. Nelais- que les charges « RG » et « RD » sont RE2 : mise en série fep0s) ou en | sant passer le courant que dans un | séparées.ou couplées en sério en uns paralléle (travail) des groupes de soul sens, cellea-ci se comportent | seule cherge « AT fet RP4 pour la char | comme des « algullages Ges DELs sont implantées prés des ge « RD Le second circuit du commutateurse doulles de Re Vi {lol} | i] Nomenclature Riare: tic. 2 postions pour Cl imaron, nok ouge) RET a RES elas Finder Arana: 9100 4052 en 12 VOC Hane mare maron) ——- eentacts TVR 8 apres APT a RPA TeresistancesTanslermateur mou 10VA MBO de 1 0/50 W 2 secondaies en 6 ‘ bombr 82 vs au pas de 5.08 mm 6 doulles de type = bararo. Visser oe 0 3 et 4mm (vs, 6cous, rendoles, fentretoses tletees M et F) ‘1Na007 1 aissipateur teemique de 4 metre (ype MLA) DEL1 a DELS, DELG, 1 dissipateur termque ELD, DELT : DELS (type L26) 9 5 mm reuges Equerre en aumirium de secton 20 rm re oe 0S mm cablelenale (vs, ecrous, rendoles, Ae type tlpe lontretoses letées M at F) La majeure partie de Télectronique tient sur une platine de 150 mm au carte, Certaines pistes culvrées sont trés larges car susceptibles de véhi- culer d'importants courant. La figure 2 donne le dessin du typon du circuit mprmé, De ce fait, il est préférable de travailler selon la méthode photographique : la plus simple et la plus fable. Procurez-vous les composants avant do commencer le cAblage, car ce sont eux qui imposent les diametres des percages. La figure 3 et la photo A montrent implantation des composanis pre nant place sur la pletine, Respectez-la nt P9) Attention ! Les deux plus longs sont de forte section, is doivent laisser passer toute la puissance. Poursuivez par les résistances, les diodes, les connecteurs constitu scrupuleusement en commen ppar les ponte do liaicons (et de broches de barrettes sécables femelies de type « tulpe » destin€s & surélever les DELs @ la bonne hau tour, le condensateur au mylar, le bor nier & deux vis, le condensateur chi mique monté horizontalement, le ragulateur de tension vissé sur son iesipatour thermique, leo rel commutateur St et, enfin, le transtor mateur Pour évitar tout risque erreur, la figure 4 montre le céblage général, & plat, de l'ensemble du montage. Dee le travail terming, effectuar un contidle minutieux de toutes tes pistes et des composants (valeurs et orientation) afn de déceler une éver- iuelle erreur ou défaut de cablage. Le travail d'assemblage mécanique ne raquiert aucun outilage protes- sionnel spécial, tout au plus un bon tau fixé sur un étabi a figure 5 ot les photos B, C, Dot E montrent les détails de la fabrication. Commencer par scier la barre dun metre du dissipateur thermique de type « ML41 + en quatre trengons de 250 mm de longueur. Procéder a un Sbavurage minutieux et une res tion des coupes a la lime. Percer ensuite foe trous de fixations des resistances et des equerres de maintien a aide du gaberit, donné en figure 6 & l'échele 1:1, de maniére identique pour chacun des quatre trongons. Visser les geize résistances de puis: sence par groupes de quatre et les souder entre elles (photo F) Assembler les discipatoure doux a deux a faide de quatre équerres en ‘aluminium de section 20 a 23 mm et de 176 mm de longueur. Réunir les deux blocs ainsi obtenus au moven de quatre éauerres de mime section ot de 150 mm de lon- gueur Des plaques en plastique ou en lexan », placées symétriquement, permettent de mainterir lo platine Slectronique et le fourreau central (tube en plastique pour instalation Glectrique) servant de poignée ot desting & protéger les fils (photo ©). ‘Souder les raccordements entre les résistances et le circuit imprimé (du ce6té cuir). Choisir du fil souple de la platine électronique soumise au potentie! du secteur, avec une plaque ante plastique ou en « lexan Cotte précaution est indispensable at prévientles chocs électriques graves. Alin de conférer @ cette realisation une inition professionnelle, nous ‘avons congu une face avant dont le in est donné a la figure 7 a échelle 1:1 (voir page suivante) Lappareil construit selon ta descrip tion donne entiere satistaction des La forte puissance annonoée n'est tenvisageable que dans les conditions réconisées. Toutefo's, les lecteurs aller avec dlaut valeurs, & parir des résistances de souhaitant 1 1.9, peuvent souder des prises inter- médiaires en tenant compte de la puissance touiours proportionnelie au nombre de résistances mises en ser forte section (au moins 2,5 mm). viee. Enfin, penser & proteger la section de Y.MERGY RG =2O0hms 400W & RD =? Ohm 400W. RG = 8 Ohm 400W & RD= 8 Ohms 4000 RG =2Ohms 400W & RD=8 Ohms 400W. RT = 4b ROW [RT= 10 Ohms 800W RT= 16 Ohms SOW. tsb Use eRe LED/ELECTRONIQUE PRATIQUE - FICHIERS PDF Et si on parlait tubes... En 33 cours apprenez a connaitre et a maitriser le fonctionnement des tubes électroniques Emission thermoionique, électron-volt, charge d’espace... es cor led Ternooes afer pa 5 CU re eee eR ee (oP en a base des tubes triodes, tétrodes ou pentodes Cr eee lel ee 4 préamplis haut et bas niveau 1 filtre actif deux voies Montages a la portée de tous en suivant pas & pas nos explications on parlait tubes... » + France : 50 € + Union europénne : 52 € * Autres destinations : 53 € 2 « Et si vous réalisiez votre ampli a tubes... » + France : 30 € * Union européenne : 32 € + Autres destinations : 33 € <1« Et si vous réalisiez votre chaine hi-fi a tubes...» * France :90 € * Union europénne: $2 + Autros destinations : 33 € par cheque joint @ fordre de Transocéamic par virement bancaire (IBAN: FR76 2005 6000 3000 3020 1728 445/BIC : CCFRFRPP) Prénom Ville-Pays * VOUS BTES UN PARTICULIER. Vous bénéficiez d'une petite nonce gratuite dans ces pages Votre annonce est parvenir par courrier postal (remplir la grille ci-dessous) ou électronique (contacr@electroniquepratique.com, texte dans Ie corps du ‘mail_et.n0n.en pidce jointe). Elle ne doit pas dépasser cing lignes (400 cara sladresser A d'autres particuliers. (eres, espaces compris), Elle doit etre non commerciale et + VOUS ETES UNE SOCTETE, Cete rubrique vous es! ouverte sous Forme de modules encadrés, deus formats au chois (1x). Meatue simple: mm x 50 mm, Module deuble :46 mm x10) mm, Prix TTC respects: 65,00 € ct L100 € Le réglement esta joindre obligatoirement & votre commande, Une facture yous ser * TOUTE adresse ANNONCES doivent nous parvenir avant le 15 de chaque mois (pour une parution le publicité reste seul juge pour la publication des petites annonces en conformité avec Ia Toi ‘VS marie életomiga poovant ev ides racamaters mt anenne nen 1 2 Molter ces ‘axa, lamps, anor iver, ‘hiss VHE TEL 34838880 ‘our: uycambut@orange fr ICH, peur dam. nillvottre Crus MV, nV-300V fis renhoursés Ccisen Cou trarsormater HSS 1Sem destin. Fhe ote. TL 1821 2.40 CDE: jeuredeseonicen he de conponas jsisactismles ‘elesommance, rarsfermteurs et unas tenis revies Tel 6005820 YDS chs aml 8lanpes 89: Chis amph 6 ampos 70 Anplt ‘lanpesen ta de marie. 3 € Fréquencematre Cena 3 10 Contour d ef mdactance lean, shel apparel decaileinen tom tat ‘op marque Deke M.uM™ GM" Nom + TEXTE A ECRIRE TRES LISIBLEMENT demache, magus Role & Seb RECH, citesveter( totes longer Tes (aca 1 change pss) Sls Shute en mH outs vleu), TA ORO HT 'RECH. coeton comple cu ron dummgarine Lad Pare oe Ta. :01 4448 9080 ketronqueatiuneleane com ‘Appareils de mesures lectroniques occasion, osciloscopes, générateurs, ete. HFC Audiovisuel 28,rue Gapitaine Dreyfus 100 MULHOUSE Tél. :03 89.45 62.11 !www.hfe-audiovisuel.com. sane erosions IMPRELEC 32, rue de MEgalité 39360 Vi ‘Tél. 03 8441 14.93 Fax : 03 84 41 15 24 imprelec@wanadoosr Réaiae os CIRCUITS IMPRIMES equa profesomnele St ov DF, amis pres sr VE 10 ou 110 cxiters, true métlds, srgrpe wer Gpargre, ace alu et polyester mule-couleurs Montages compesants De i pice unigue ta pute série. Vere ax erereprss et particule Trane ide 4 pr de ous documents. Tarife contro une envelope |timbrée, por tétéphone ou moil Pree are) Coupe d'Europe de Robotique Coupe de France de Robotique lus de 4500 eves Iegicuseroptens Compéttions, animations, spectacles La Ferté-Bernard (Sarthe) ‘Tel.: 02 43.71 70 00 contact@robotique-artec.com wwwfestival-artec.fr EN SAVOIR PLUS.... www.clectroniquepratique.com Perera ae ee ee rida fil8 ra CR ee ee CR eee ey, Ts ed ray tay audio 1-2-3-4 més... & imprimer archer gratuitement - ars ourner par courrier Preity] ey carte (abonnement) ou virement (mention «épuisé» si non disponible) Bulletins 4 imprimer et Réglement par chéque (Fro foo) ita a Z ae ee ee ee DU ee Ce ee yom ter; fl eT UOC ere Daan) MY ae a) VTBNGS - Kit complet avec pince a sertir pour Coaxial HPS 10. Personal scope 10M 6 ‘chantillons/s 1 PCSU1000 nd Oscilloscope a 2 canaux -s S Pour PC, connexion USB PCSGu 250 - UsB-pc vt oscilloscope + générateur 2 canaux lements de Scrite, recevez le descriptif des él Sur simple deman: