Anda di halaman 1dari 14

LES MALADIES NÉONATALES:

BOVINS:

•Diarrhées néonatale: Escherichia coli enterotoxinogènes ou ETEC


•Septicémie: E coli, Klebsiella spp. Enteroccoccus spp.
•Polyarthrite: E coli, Klebsiella spp. Enteroccoccus spp. + Actinomyces, Fusobacterium
Necrophorum, staphylocoques, streptocoque, entérocoque

OVINS:

•Diarrhées néonatale: Escherichia coli enterotoxinogènes ou ETEC


•Dysentrie: Clostridium perfringens type B, type C plus rare.
•Septicémie: E coli, Listeria monocytogenes, Pasteurella haemolytica biotype A.
•Polyarthrites: Strepto, E-coli
•Nécrobacillose hépatique: Fusobactérium nécrophorum

PORCINS:

•Diarrhées néonatale: E-coli ETEC (aqueux), Clostridium perfringens type A, type C (hé-
mo), Campylobacter coli (muqueux).
•Septicémies: E-coli, actinobacillus suis et equuli, streptococcus suis.

CANINS:

•Mortalité néonatale (Fading pup syndrôme): E-coli, streptococcus spp. bêta-hémolyti-


que G et L, Staphyloccocus aureus, Salmonella enterica, Brucella canis.

EQUINS:

•Septicémies: Actinobacillus equuli et spp, Escherichia coli, Streptococcus zooepidemicus


et spp (bêta-hémolytiques), Salmonella enterica serovar Typhimurium, Klebsiella pneu-
moniae, Staphylococcus aureus, Rhodococcus equi, Erysipelothrix rhusiopathiae ou
même Pseudomonas aeruginosa.
•Diarrhées: E.coli, Clostridium perfringens toxinotypes B et C, Campylobacter coli et
même Salmonella enterica
•Polyarthrites et ostéomyélites: E.coli (types cliniques S et E), Streptococcus spp bêta-hé-
molytiques (types cliniques S et P), Salmonella enterica (types cliniques E et P)

1
MALADIES DU PRÉSEVRAGE.

BOVINS:

•Troubles digestifs: Salmonella enterica Dublin et Typhimurium; Ecoli VTEC (verotoxino-


gène) EPEC (enteropathogène), Clostridium perfringens toxinotypes B et C.
•Troubles respiratoires: Actinomyces pyogenes (pneumonie exsudative aigüe) Pasteurella
spp.

OVINS:

•Maladie du rein pulpeux: Clostridium perfringens type D.


•Troubles respiratoire: Pasteurella haemolytica biotype A et T (T=trehalosis)
•Arthrites: Streptococcus spp., Corynebacterium ovis, Pasteurella haemolytica, E.coli, Sta-
phylococcus spp. et Staphylococcus aureus dans le cas de la "Tick Pyaemia". Strepto-
coccus spp. sont les plus fréquentes et Pasteurella haemolytica et E.coli les moins fré-
quentes.

PORCINS:

•Syndrôme de diarrhée présevrage: E-coli


•Maladie de Glasser (polysérosite fibrineuse): Haemophilus parasuis (responsable de la
vraie maladie de Glasser) et Mycoplasma hyorhinis
•Streptococcie: Différents streptocoques peuvent infecter les porcelets . Ils appartiennent
au sérogroupes C (Streptococcus equisimilis), D (Enterococcus sp), E (Streptococcus
porcinus), L, R, S et T (Streptococcus suis). Ils sont responsables de septicémies, d'arthrites,
de méningites.
•Rhinite atrophique: Pasteurella multocida sérotype D (parfois sérotype A) et Bordetella
bronchiseptica.
•Rhinite nécrotique (Bullnose): Fusobacterium necrophorum
•Dermatites: Staphylococcus hyicus

EQUINS:

•Digestif: Salmonella enterica


•Néphrite/polyarthrite/méningite: Actinobacillus equuki et suis
•Pneumonie: Rhodococcus equi = Corynebacterium equi.

2
LES MALADIE DU POSTSEVRAGE

BOVINS:

•Enterotoxémie du veau blanc-bleu: ethiologie probable: Clostridium perfingens type A et


Clostridium sordellii.
•Laryngite striduleuse (diphtérie du veau, nécrobacillose du veau): Fusobacterium necro-
phorum, bacteroides spp.
•Pneumonie: Pasteurella multocida, pasteurella haemolytica

OVINS:

•Pneumonie interstitielle proliférative: étiologique inconnue. L'on retiendra qu'on implique


seuls ou en association: virus PI3, Mycoplasma ovipneumoniae et Pasteurella haemolyti-
ca.
•TICK-BORNE FEVER: infection des moutons et du bétail due à Cytoecetes phagocytophi-
la (Ehrlichia phagocytophila). Cette "bactérie" est transmise par une tique adulte Ixodes
ricinus qui s'infecte aux stades de larve ou de nymphe.
•Septicémie chez les agneaux plus âgés: Pasteurella trehalosis (= biotype T)
•Polyarthite: Erysipelothrix rhusiopathiae
•Dermatite proliférative contagieuse: Dermatophilus congolensis

PORCINS:

•Diarrhée du postsevrage: E-coli ETEC


•Maladie de l’oedème: E-coli VTEC (toxine vero)
•Septicémies et entérites chroniques ou aigües: Salmonella enterica Typhimurium, Derby,
Saintpaul, Heidelberg, Typhisuis et Choleraesuis.
•Dysentrie du porc: Serpula (Treponema) hyodysenteriae.
•Entérite nécrosante parfois hémorragique: Clostridium perfringens toxinotype A
•Complexe adenomatose proliférative (entérite nécrotique, iléite régionale et entéropa-
thie hémorragique proliférative): Campylobacter mais on ne sait pas lequel.
•Pneumonie enzootique: Mycoplasma hyopneumoniae (suipneumoniae), beaucoup plus
rarement: Mycoplasma flocculare, Mycoplasma hyorhinis .
•Pleuropneumonie: Actinobacillus pleuropneumoniae
•Pneumonie et septicémies à pasteurella: Past.multocida sérotype A et sérotype B (le sé-
rotype D est impliqué dans la rhinite atrophique) et Past.haemolytica.
•Méningite: Streptoccocus suis type 2
•Maladie du rouget (lésions cutanées, arthrites, endocardites végétantes, avortements):
Ethiologie: Erysipelothrix rhusiopathiae
•Polyarthrites: Mycoplasma hyosynoviae et Mycoplasma hyorhinis.

EQUINS:

•Gourme (lymphadénite localisée): Streptococcus equi, Streptococcus zooepidemicus


•septicémie: Histophilus somnus.

3
DIGESTIF

BOVIN/MOUTON:

•Maladie de la bouche Bovin/moutons; Actinobacillus lignieresii + Staph aureus, Act


pyogenes.
•Braxy, abomasite aiguë du mouton: Clostridium septicum
•Entérite paratuberculeuse, bovin: Mycobacterium paratuberculosis
•Struck du mouton: Clostridium perfringens toxinotype C
•Hépatite nécrosante ou "Black disease": Clostridium novyi toxinotype B. L'hépatite nécro-
sante est une toxémie d'origine infectieuse du mouton surtout mais aussi du bétail, et
parfois du porc, associée à des infestations par la douve du foie.
•L'hémoglobinurie bacillaire: "Redwater": Clostridium haemolyticum (ex-novyi type D).
L'hémoglobinurie bacillaire est une maladie du bétail et du mouton dans diverses régions
du monde, surtout aux Amériques (Nord et Sud), mais aussi en Europe, en Nouvelle-Zé-
lande et en Australie.

PORCINS:

E coli entérotoxinogènes (nouveau-né, postsevrage), Clostridium perfringens toxinotypes


A et C (nouveau-nés, jeunes porcelets, postsevrage), Campylobacter coli (nouveau-né,
jeunes porcelets), Salmonella enterica multiples sérovars (surtout Typhimurium) (entérites et
septicémies), Serpula hyodysenteriae (colite dysentérique chez des porcelets à l'engrais).

CANINS:

Escherichia coli ETEC, AEEC, CNF1 bêta-hémolytiques; Salmonella enterica (sérovars Ty-
phimurium, Dublin, Enteritidis, Anotum, Virchow), Campylobacter jejuni et coli; spirochè-
tes, Anaerobiospirillum spp, Proteus spp et Pseudomonas spp.; levures, des protozoaires
(Giardia) et des algues (Prothothecosis); diverses espèces de Clostridium (Clostridium per-
fringens, sordellii, difficile et autres) Il faut aussi rappeler que Camp jejuni et Yersinia enter-
ocolitica causent des diarrhées chez les humains.

FÉLINS:

Régime alimentaire, virus et toxoplasmes. Les causes de diarrhée d'origine bactérienne


sont semblables à celles du chien à quelques différences près, les souches ETEC n'ont ja-
mais été rapportées.

EQUINS:

Salmonella enterica sérovars Typhimurium, Anatum, Newport, Hadar et quelques autres.


D'autres bactéries causent des entérites chez le nouveau-né (Act equuli) ou le jeune avec
problèmes respiratoires (Rhod equi). Des entérites aiguës à Campylobacter spp sont aussi
décrites. Un aute type d'entérite est dû à la proliférationn de Clostridium spp (notamment
Cl perfringens toxinotype A). Il s'agit de la fameuse colite X.

RONGEUR, CHIEN, CHAT, CHEVAL ET SINGE:

•Maladie de Tyzzer : Entérohépatite à Bacillus piliformis

4
RESPIRATOIRE

RHINITES:

•Bovins: Actinomyces pyogenes, Staphylococcus spp, Streptococcus spp


•Ovins: idem + Pseudomonas pseudomallei (mélioïdose)
•Porcins: + La rhinite atrophique à Bordetella bronchiseptica et Pasteurella multocida type
D, + Fusobacterium necrophorum
• Equins: rhinites secondaires :Staphylococcus spp, Streptococcus zooepidemicus...)
Morve Pseudomonas mallei; gourme: Streptococcus equi et par Streptococcus zooepi-
demicus
•Canins: rhinites secondaires: Staphylococcus intermedius, Streptococcus canis, Bordetel-
la bronchiseptica, plus rarement Pasteurella spp.
• Félins: idem + rhinites à Chlamydia psittaci

TRACHÉOBRONCHITE INFECTIEUSE DES CHIENS (ET CHATS) "TOUX DES CHENILS"

Virus parainfluenza canin (SV-5), Bordetella bronchiseptica et mycoplasmes + adénovirus canins 1


et 2 + rarement herpesvirus canin et les réovirus 1, 2 et 3

PNEUMONIES EXSUDATIVES AIGUË ET CHRONIQUE

Bovins:
•"Shipping fever": virus (PI3, IBR, RSV), mycoplasmes et bactéries (Pasteurella multocida ou
haemolytica)
• Pneumonie enzootique: différents virus (PI3, Adéno, Rhino...), mycoplasmes (Myc. dispar,
Myc. bovis), uréaplasmes et chlamydies (Chl. psittaci); des infections secondaires à Pas-
teurella multocida, Actinomyces pyogenes et Streptococcus sp, voire Staphylococcus
aureus, aggravent le tableau clinique.
• Pleuropneumonie contagieuse à Mycoplasma mycoides subsp mycoides
•Pneumonies à Klebsiella pneumoniae associés à des mammites à cette bactérie chez la
mère et à Fusobacterium necrophorum

Moutons:
•Pasteurellose: Pasteurella haemolytica et Pasteurella trehalosis
•Pneumonies et pleuropneumonies aiguës à mycoplasmes: Myc. ovipneumoniae, Myc.
mycoides var capri

Porcs:
•Pneumonie enzootique à Mycoplasma hyopneumoniae
•Pneumonie à Bordetella bronchiseptica et/ou Pasteurella multocida
•Pleuropneumonie à Actinobacillus pleuropneumoniae
•Bronchopneumonie à Haemophilus sp, notamment parasuis
•Pneumonie à Pasteurella multocida du sérotype A non-toxinogène et A et D toxinogènes
•+Corynebacterium spp, Actinomyces pyogenes, Streptococcus spp, coliformes, Salmo-
nella enterica

5
Chiens: complication de la toux des chenils + coliformes, Pasteurella spp, Staphylococcus
intermedius, Streptococcus canis.

Chats: Bordetella bronchiseptica, Pasteurella multocida et spp, Mycoplasma felis, gateae


et feliminutum et Chlamydia psittaci

Chevaux: Rhodococcus equi chez le poulain, Pseudomonas mallei dans le tableau géné-
ral de la morve, Streptococcus zooepidemicus dans les complications de gourme.

PLEUROPNEUMONIE À MYCOPLASMES DES BOVIDÉS ET DES CHÈVRES:

Mycoplasma mycoides subsp mycoides et subsp capri

ACTINOMYCOSES ET NOCARDIOSES THORACIQUES DU CHIEN:

Actinomyces viscosus et Nocardia asteroides

URINAIRE

NÉPHRITES INTERSTITIELLES: Leptospira interrogans (Chat/chien: canicola)

LA PYÉLONÉPHRITE CONTAGIEUSE BOVINE: Corynebacterium renale

PYÉLONÉPHRITE ET CYSTITE CHEZ LA TRUIE: Eubacterium suis

PYÉLONÉPHRITE À AUTRES GERMES: Escherichia coli. Proteus spp. Pseudomonas spp.

CYSTITES: E. coli, Staphylococcus aureus, intermedius (et non hémolytiques); Proteus mirabi-
lis; Enterococcus spp et Streptococcus spp bêta-hémolytique; Klebsiella pneumoniae et
coliformes; Corynebacterium renale (bovins), Eubacterium suis (porcins), et autres cory-
nébactéries; Pseudomonas aeruginosa;

6
Génital

MÉTRITES:

•Bovins: Actinomyces pyogenes, Escherichia coli et coliformes, Streptococcus spp bêta-


hémolytiques, Enterococcus faecalis, Histophilus somnus. Accessoirement, des isolements
de Staphylococcus aureus et spp, de Bacillus spp, Pasteurella spp, de Neisseria spp,
Branhamella spp, Acinetobacter spp, Proteus spp et Pseudomonas aeruginosa sont aussi
rapportées ainsi que Mycoplasma bovis et bovigenitalium.
•Ovins: les mêms bactéries peuvent être citées pour la brebis, sauf Hist. somnus qui est
remplacé par Hist. ovis.
•Porcins: les mêmes bactéries peuvent être citées pour la truie (sauf le genre Histophilus).
•Canins: Staphylococcus intermedius, Streptococcus spp beta-hémolytique (canis et
groupe L), Escherichia coli et coliformes. Accessoirement des isolements de Proteus spp,
Pseudomonas aeruginosa, Neisseria spp, Branhamella spp, Acinetobacter spp, Haemo-
philus spp, Corynebacterium spp sont rapportés.
•Félins: les mêmes bactéries peuvent être citées, avec, en plus, Haemobartonnella felis
•Equins: Staphylococcus spp, Streptococcus spp bêta-hémolytiques, Enterococcus, Es-
cherichia coli et autres coliformes, Proteus spp, Pseudomonas aeruginosa..., auxquelles il
faut ajouter bien sûr, Taylorella equigenitalis responsable de la métrite contagieuse
équine (CEM) ainsi qu'une bactérie que l'on ne décrivait que chez l'homme jusqu'à pré-
sent: Gardnerella vaginalis et une bactérie dénommée Actinobacillus suis -like.

AVORTEMENTS

•Bovins: Avortements primaires: Brucella abortus (avortement épizootique), Campylobac-


ter fetus subsp venerealis (vibriose), Campylobacter fetus subsp fetus (sporadique), Acti-
nomyces pyogenes (sporadique), Leptospira interrogans sérovars Pomona, Canicola,
Icterohaemorrhagiae, Grippotyphosa, Hardjo (leptospirose), Listeria monocytogenes (lis-
tériose), Streptococcus spp, Chlamydia psittaci, Histophilus somnus, Coxiella burnetii (fiè-
vre Q), Mycoplasma bovis. Sont également décrits dans des avortements secondaires:
Salmonella enterica sérovars Typhimurium et Dublin, Escherichia coli et autres coliformes,
Mycobacterium bovis, Staphylococcus spp et Borrelia lurgdorferi
•Ovins: Avortements primaires: Brucella melitensis, ovis et très rarement abortus (brucel-
lose), Campylobacter fetus subsp fetus, fetus subsp venerealis et plus rarement jejuni (vi-
briose), Listeria monocytogenes (listériose), Salmonella abortusovis (avortement paraty-
phique), Chlamydia psittaci (avortement enzootique), Leptospira interrogans sérovars
Pomona et Hardjo (leptospirose), Streptococcus spp, Histophilus ovis. Sont également
décrits dans des avortements secondaires: Salmonella enterica sérovars Dublin et Typhi-
murium, Escherichia coli et autres coliformes, Yersinia pseudotuberculosis, Francisella tula-
rensis, Mycoplasma agalactiae, Coxiella burnetii (fièvre Q), Ehrlichia phagocytophilia
("Tick borne fever")
•Porcins: Avortements primaires: Brucella suis, Leptospira interrogans sérovars Pomona,
Canicola, Bratislava..., Listeria monocytogenes (rarissime), Streptococcus spp, Actinomy-
ces naeslundrii (rare). Sont également décrits dans des avortements secondaires: Sal-
monella enterica sérovars Typhimurium, Choleraesuis, Heidelberg..., Escherichia coli et
autres coliformes, Mycobacterium avium, Pseudomonas aeruginosa, Actinomyces pyo-
genes, Staphylococcus spp, Erysipelothrix rhusipathiae.
•Canins: Avortements primaires: Brucella canis et abortus (beaucoup plus rare), Strepto-
coccus canis et du groupe L (ß-hémolytique), Staphylococcus aureus. Avortements se-

7
condaires: Salmonella enterica sérovar Typhimurium, Escherichia coli et autres colifor-
mes, Campylobacter jejuni, Mycoplasma spp, Staphylococcus spp.
•Félins: Chlamydia psittaci, Streptococcus spp. avortements secondaires: Escherichia coli
et autres coliformes et Staphylococcus spp.
•Equins:Avortements primaires: Salmonella abortusequi (avortement paratyphique), Strep-
tococcus zooepidemicus et spp (sporadique), Leptospira interrogans surtout le sérovar
Pomona, Brucella abortus, Actinobacillus equuli, Rhodococcus equi (tous rares). Avorte-
ments secondaires: Salmonella enterica sérovars Typhimurium et autres, Escherichia coli
et autres coliformes, Streptococcus equi, Pseudomonas aeruginosa.

MAMMITES:

Bovins:
• Le premier groupe est formé de Staphylococcus aureus, Streptococcus agalactiae,
Streptococcus dysgalactiae, Streptococcus uberis, Escherichia coli, Actinomyces pyo-
genes, Peptococcus indolicus.
• Le second groupe comprend de très nombreuses bactéries telles Pseudomonas aerugi-
nosa, des streptocoques alpha- et non hémolytiques, des streptocoques bêta-hémolyti-
ques des groupes C, G et L de Lancefield, des entérocoques (= Ent. faecalis, Ent. fae-
cium), Pasteurella haemolytica, des coliformes (= Klebsiella spp, Enterobacter spp, Serra-
tia spp...), Bacillus cereus, des mycoplasmes, des mycobactéries, des leptospires...
• Les espèces bactériennes du troisième groupe ou "pathogènes mineurs" et ne provo-
quent le plus souvent que des infections subcliniques: Corynebacterium bovis, des sta-
phylocoques coagulase-négatifs (=Staphylococcus epidermidis, Staphylococcus xylosus,
Staphylococcus sciuri, Staphylococcus chromogenes, Staphylococcus hyicus), Micro-
coccus spp, des levures.
Ovins:
•Très semblables à ceux décrits dans l'espèce bovine: Staphylococcus aureus et Pasteu-
rella haemolytica sont les causes les plus fréquentes suivies par Streptococcus uberis,
agalactiae et dysgalactiae, Actinomyces pyogenes, Actinobacillus lignieresii, Myco-
plasma agalactiae et putrefaciens. Diverses espèces peuvent provoquer des mammites
subcliniques. Corynebacterium pseudotuberculosis provoque des lésions suppuratives de
la mamelle mais pas de vraie mammite.
Porcins:
• La mammite à coliformes (E coli, Klebsiella spp, Enterobacter sp) est la plus fréquente.
Elle atteint une ou plusieurs mamelles et peut, comme dans les autres espèces animales
provoquer des signes généraux.
• Des mammites sporadiques avec perte d'une seule glande sont causées par Actinomy-
ces pyogenes, staphylocoques coagulase-positifs, Streptococcus uberis, agalactiae et
dysgalactiae, Pseudomonas aeruginosa etc...
Carnivores: Staphylococcus aureus et intermedius, Streptococcus spp bêta-hémolytique,
Enterococcus spp, E coli et coliformes.
Equins: Corynebacterium pseudotuberculosis, Streptococcus zooepidemicus et equi, E co-
li et coliformes.

TESTICULES ET ÉPIDIDYME:

•Taureau: Brucella abortus, Actinomyces pyogenes, Streptococcus spp, Histophilus


somnus etc...;
•Bélier: Brucella ovis, Actinobacillus seminis, Actinomyces pyogenes, Corynebacterium
pseudotuberculosis et spp, Streptococcus spp, etc...;

8
•Verrat: Brucella suis, autres;
•Chien (Chat): Brucella canis, Escherichia coli, Proteus spp, Streptococcus spp bêta-hé-
molytiques, Staphylococcus intermedius et spp;
•Etalon: Streptococcus equi et spp bêta-hémolytiques, Salmonella abortusequi, Pseudo-
monas mallei.

GLANDES ANNEXES:

•Taureau: Vésiculite: Brucella abortus, Actinomyces pyogenes, Streptococcus spp, Pseu-


domonas aeruginosa, Escherichia coli, Proteus spp, Histophilus somnus, Mycobacterium
bovis, Mycoplasma bovis et lorigenitalium, Chlamydia spp;
•Chien: Prostatite: Escherichia coli, Proteus spp, Pseudomonas aeruginosa, Streptococcus
spp bêta-hémolytiques, Staphylococcus intermedius, Brucella canis;
•Etalon: Vésiculite: Streptococcus spp bêta-hémolytique, Pseudomonas aeruginosa et
spp.

BRUCELLOSE:

Bactérie Hôte préférentiel Autres hôtes (terminaux)


Brucella melitensis Petits ruminants Humains - Bovins - Porcins
Brucella abortus Bovins Chevaux - Ovins - Porcins -
Canins - Humains
Brucella suis Porcins Chevaux - Humains - Chiens
Brucella ovis Ovins
Brucella canis Canins

VIBRIOSE OVINE ET BOVINE: Campylobacter fetus subsp venerealis (vache) Campylobacter fe-
tus subsp fetus (brebis) + Camp jejuni.

MÉTRITE CONTAGIEUSE ÉQUINE OU CEM: Taylorella equigenitalis

INFECTIONS PARATYPHIQUES DE LA BREBIS ET DE LA JUMENT: Salmonella enterica

AVORTEMENT ENZOOTIQUE DE LA BREBIS: Chlamydia psittaci

INFECTIONS À MYCOPLASMES:

•Bovins: Mycoplasma bovis, Mycoplasma bovigenitalium, Ureaplasma diversum est res-


ponsable d'une inflammation autolimitante du vagin et de la vulve.
•Canins: Mycoplasma canis

ACTINOBACILLOSE DU BÉLIER: Actinobacillus seminis

BOTRYOMYCOSE (altérations hyperplasiques du tissu conjonctif, sous la forme de tumeurs fi-


bromateuses): Staphylococcus aureus

9
CIRCULATOIRE

ENDOCARDITES

•Bovins: Actinomyces pyogenes, streptocoques α-hémolytiques anaérobies stricts des es-


tomacs;
•Ovins: E coli, Streptococcus spp, Actinomyces pyogenes;
•Porcins: Actinomyces pyogenes, Streptococcus suis et spp, E coli, Erysipelothrix rhusiopa-
thiae, Actinobacillus suis et equuli;
•Canins: Staphylococcus intermedius, streptocoques ß et α-hémolytiques, E coli, Erysipelo-
thrix rhusiopathiae;
•Félins: coliformes, Salmonella enterica, anaérobies stricts;
•Equins: Streptococcus equi, Actinobacillus equuli. (Anaérobies stricts: Clostridium, Bacte-
roides, Fusobacterium, Peptococcus, Peptostreptococcus...)

VAISSAUX:

•"Heartwater"(septicémie aiguë, voire suraiguë avec une mort soudaine dans des convul-
sions): Cowdria ruminantium transmise par des tiques du genre Amblyoma.
•"Rocky Mountain Spotted Fever": Rickettsia rickettsi. réservoir: rongeurs, lièvres, lapins.
•Lymphangite ulcéreuse chevaux (et bovins): Corynebacterium pseudotuberculosis
•Lymphangite mycotique = farcin du boeuf: Mycobacterium farcinogenes et Myc sene-
galense.

SANG

•Anaplasmose: Anaplasma marginale


•Hémobartonellose=anémie infectieuse féline: Haemobartonella felis
•Epérythrozoonose: Eperythrozoon suis, ovis et wenyoni

GLOBULES BLANCS

•Ehrlichiose canine (ou pancytopénie tropicale): Ehrlichia canis


•Ehrlichiose équine: Erhlichia equi
•Ehrlichiose des ruminants ("Tick-borne fever"): Ehrlichia phagocytophilia transmission par
divers tiques
•"Potomac horse fever": Ehrlichia risticii
•Ehrlichiose bovine (Fièvre pétéchiale des bovins): Ehrlichia andis

SYSTÈME RÉTICULO-ENDOTHÉLIAL

•Fièvre Q: Coxiella burnetii


• "complexe d'empoisonnement au saumon": Neorickettsia helminthoeca

GGL

•Lymphadénites à streptocoques du porc: Streptococcus porcinus

10
•Peste ("Plague"): Yersinia pestis
•Pseudotuberculose des petits ruminants ou lymphadénite caséeuse: Corynebacterium
pseudotuberculosis

SEPTICÉMIES: Salmonella enterica, Pasteurella haemolytica, Erysipelothrix rhusiopathiae +

•Charbon bactéridien ou anthrax: Bacillus anthracis


•Septicémie hémorragique des bovidés et buffles d'eau: Pasteurella multocida sérotypes
B:6 et E:6

LOCOMOTEUR

ACTINOMYCOSE:

Actinomyces bovis (bovins) Actinomyces suis (truie), Actinomyces viscosus et hor-


deovulneris (formes thoraciques et cutanées d'actinomycose chez le chien) Actinomyces
naeslyndii (avortements dans l'espèce porcine)

ARTRITES:

•Bovins: E.coli, Salmonella enterica, Actinomyces pyogenes, Streptococcus spp, Histophi-


lus somnus...
•Ovins: Erysipelothrix rhusiopathiae, Act.pyogenes, E.coli, Chlamydia psittaci, Corynebac-
terium pseudotuberculosis, Histophilus agni
•Porcins: Erysipelothrix rhusiopathiae, Haemophilus parasuis, E.coli, Act.pyogenes, Actino-
bacillus spp, Streptococcus spp, Mycoplasma hyorhinis, Myc. hyosynoviae, Brucella suis.
•Canins (félins): Staphylococcus spp, Streptococcus canis et spp, E.coli et coliformes;
•Equins: Actinobacillus equuli, Salmonella enterica, Streptococcus zooepidemicus, Chla-
mydia psittaci, Rhodococcus equi...

ARTHRITES À MYCOPLASMES

Espèce animale Espèce de mycoplasme Autres syndromes associés


Bovins Myc. bovis mammites, avortements, vésiculite
Myc. bovigenitalium vaginite, vésiculite
Ovins Myc. mycoides subsp. capri pleuropneumonie, pneumonie, septicémie
(chevraux)
Myc. capricolum polyarthrites
Porcins Myc. hyorhinis "Maladie de Glasser"
Myc. hyosynoviae
Canins Myc. spurmans (?) polyarthrites
Félins Myc. felis (?) conjonctivite
Myc. gateae (?) polyarthrite
Equins Myc. felis (?) pleurésie

MALADIE DE LYME: Borrelia lurgdorferi, tique: Ixodes dammin


CHARBON BACTÉRIEN OU SYMPTOMATIQUE "BLACKLEG": Clostridium chauvoei;
CHARBON PARABACTÉRIEN OU PARASYMPTOMATIQUE "FALSE BLACKLEG": Clostridium septicum, suivi de
Cl. novyi, Cl. sordellii.
GANGRÈNES GAZEUSES OU OEDÈME MALIN "MALIGNANT OEDEMA": Clostridium septicum surtout, mais
aussi Clostridium chauvoei, Cl.novyi (toxinotype A), Clostridium perfringens toxinotype A et
Clostridium sordellii.

11
DERMATO

L'IMPÉTIGO OU PYODERMITE DU CHIOT: Staphylococcus intermedius, essentiellement, mais éven-


tuellement Staphylococcus aureus.

LES PYODERMITES RÉCIDIVANTES: Staphylococcus intermedius. Cependant, avec le temps et les


traitements antibiotiques successifs, d'autres bactéries, résistantes aux antibiotiques sont
isolées (E.coli, Proteus mirabilis, Pseudomonas aeruginosa).

LA DERMATITE MYCOTIQUE: (toutes espèce suauf porc) Dermatophilus congolensis

GRANULOMES ULCÉREUX(PORC): Borrelia suilla

OTITE EXTERNE: Staphylococcus intermedius et Streptococcus canis avant tout, E.coli Proteus
mirabilis, Pseudomonas aeruginosa

FOLLICULITE SUPERFICIELLE OU ACNÉ: staphylocoques intermedius, aureus et Corynebacterium


pseudotuberculosis.

FOLLICULITE PROFONDE ET LA FURONCULOSE DU CHIEN: La bactérie primaire est Staphylococcus in-


termedius, mais au fur et à mesure de l'extension de l'infection (et des traitements antibio-
tiques), E coli, Proteus mirabilis et Pseudomonas aeruginosa

LES ABCÈS ET FURONCLES INTERDIGITÉS (MOUTON): Fusobacterium necrophorum et Actinomyces


pyogenes, en premier lieu mais aussi E.coli et divers staphylocoques.

PODODERMITE INFECTIEUSE DU BÉTAIL ("FOOTROT OF CATTLE"): L'agent bactérien pricipal est Fusobac-
terium necrophorum, mais d'autres bactéries interviennent: Dichelobacter (Bacteroides)
nodosus, et certaines espèces pigmentées de Bacteroides (Prevotella melaninogenicus,
par exemple).

PIÉTIN DU MOUTON ("FOOTROT"): La cause principale est Dichelobacter (Bacteroides) nodosus,


un habitant des sabots des ruminants qui agit en synergie avec Fusobacterium necropho-
rum.

MYCOBACTÉRIOSES CUTANÉES (CHAT SURTOUT ET CHIEN): Des mycobactéries atypiques sont respon-
sables de ces affections. Les espèces les plus souvent isolées sont Mycobacterium fortui-
tum et chelonae; viennent ensuite Myc smegmatis et phlei et d'autres non typées. La lè-
pre féline est causée par une bactérie non cultivable ressemblant à Myc lepraemurium.

CONJONCTIVITE: Staphylococcus intermedius est la plus fréquemment isolée suivies de Strep-


tococcus canis (ß-hémolytique), et de streptocoques α-hémolytiques. Mycoplasma felis
chez le chat; Mycoplasma conjonctiva chez le mouton

KÉRATOCONJONCTIVITE DU BOVIN: Moraxella bovis

12
NERVEUX:

LISTÉRIOSE: Listeria monocytogenes

TÉTANOS: Clostridium tetani

BOTULISME: Clostridium botulinum

Variant Espèce cible Source Géographie


A Humains (poulets, visons) végétaux, fruits (viande, poissons) URSS, USA (W), Canada
B Humains (chevaux, bétail) viande porcine (végétaux, poissons) Europe, URSS, USA (E), Canada.
Cα "oiseaux d'eau" invertébrés, végétaux, "carrion". Europe et monde
Cβ chevaux, bétail, vison, chiens, (humains) nourriture avariée, "carrion" Europe, Afrique, Australie, USA
D bétail, mouton, (chevaux, humains) "carrion" URSS, USA(SW), Afrique (S), Europe (W)
E humains (poissons) poissons crus, mammifères marins Am (N), Japon, Europe (N), URSS
F Humains viande, poissons Europe (N), URSS, USA
G humains sols Argentine

MALADIES SYSTÉMIQUE

LA TUBERCULOSE:

•Bovins: Mycobacterium bovis;


•Petits ruminants: Mycobacterium bovis et très rarement, Mycobacterium avium-intracel-
lulare sérotypes 1 à 3;
•Porcs: Mycobacterium bovis;
•Chiens: Mycobacterium tuberculosis et Mycobacterium bovis, rarement Mycobacterium
avium-intracellulare sérotypes 1 à 3;
•Chats:Mycobacterium bovis, rarement Mycobacterium avium-intracellulare sérotypes 1
à 3 ou Mycobacterium tuberculosis;
•Chevaux: tuberculose classique inexistante.

TULARÉMIE: Francisella tularensis

CHLAMYDIOSES

•Chlamydiose intestinale: Chlamydia psittaci sérotype 1 (responsable aussi d'avortements


chez les ruminants) et Chlamydia pecorum (=sérotypes 2, 3, 4, 9). Chlamydia trachoma-
tis (=sérotype 5) a aussi été décrit chez le porc.
•Chlamydiose respiratoire: Les souches de chlamydies responsables de troubles respiratoi-
res sont peu caractérisées. Cetaines appartiennent au sérotype 7 (souches félines), d'au-
tres au sérotype 6 (souches bovines et porcines) ou encore à l'espèce Chlamydia peco-
rum.
•Encéphalomyélite bovine sporadique: Les souches isolées appartiennent au sérotype 2
(=Chlamydia pecorum).
•Conjonctivites et maladies oculaires à chlamydies: Toutes les souches de chlamydies iso-
lées de conjonctivites ou de kératoconjonctivites n'ont pas été typées. Cependant, cel-
les du chat appartiennent au sérotype 7 et celles de l'agneau au sérotype 2 (Chl. peco-
rum). Les souches du sérotype 8 sont isolées de cobayes.
•Les polyarthrites - polysérosites: Les souches isolées de cas cliniques chez les agneaux,
veaux et porcelets appartiennent au sérotype 2 (= Chl. pecorum).

13
•Morve (="Glanders"): Pseudomonas mallei fait partie du groupe II d'homologie d'ARNr de
la famille Pseudomonaceae, à côté de Pseudomonas pseudomallei.

•Mélioïdose: Pseudomonas pseudomallei

MALADIES CONTAGIEUSES AU REGARD DE LA LOI ET À DÉCLARATION OBLIGATOIRE

MALADIES COMMUNES À PLUSIEURS ESPÈCES:

Fièvre charbonneuse (= charbon bactéridien), Cowdriose, Leptospirose, Fièvre Q, Paratu-


berculose

BOVINS:

Anaplasmose bovine, Brucellose bovine, Campylobactériose génitale bovine, Tubercu-


lose bovine, Dermatophilose, Septicémie hémorragique, Péri(pleuro)pneumonie conta-
gieuse bovine

OVINS/CAPRINS:

Epididymite ovine (Brucella ovis), Brucellose caprine et ovine (non due à Brucella ovis),
Agalaxie contagieuse, Pleuropneumonie contagieuse caprine, Avortements enzootique
des brebis (chlamydiose ovine), Salmonellose (Salmonella Abortusovis)

SUIDÉS:

Rhinite atrophique porcine, Brucellose porcine

EQUIDÉS:

Lymphangite épizootique, Métrite contagieuse équine, Morve

LAGOMORPHES:

Tularémie

OISEAUX:

Tuberculose aviaire, Choléra aviaire, Mycoplasmose aviaire (Mycoplasma gallisepticum),


Chlamydiose aviaire, Pullorose

ABEILLES:

Loque américaine (Paenibacillus larvae), Loque européenne (Melissococus plutonius)

POISSONS:

Rénibactériose (Renibacterium salmoninarum), Entérosepticémie du poisson-chat (Ed-


wardsiella ictaluri)

14