Anda di halaman 1dari 13

Les « papillons » de la censure

au cinéma
ESSAI DE TYPOLOGIE des TYPES DE CENSURE
et des CRITÈRES D'INTERDICTIONS

Pierre Lemaschre

L’absence d’information officielle structurée et détaillée, hormis les


rapports d’activité de la Commission de classification1, concernant les critères
de censure en France conduit à établir cette typologie par recoupement de
diverses sources2.

1
CNC, ( à télécharger) le rapport d'activité mars 2004 mars 2005 (le plus fourni). & — rapport d'activité mars 2006 février 2007 PDF
— le rapport d'activité mars 2005 mars 2006 PDF — les actes de la conférence annuelle des commissions européennes de classification des
oeuvres cinématographiques Unesco décembre 2004 PDF —http://www.cnc.fr/Site/Template/T11B.aspx?SELECTID=1146&id=616&t=1
2
— L’excellente THESE : TRELIS Lionel, Institut d'Etudes Politiques de Lyon, LA CENSURE CINEMATOGRAPHIQUE EN France
juin 2001, http://doc-iep.univ-lyon2.fr/Ressources/Documents/Etudiants/Memoires/MFE2001/trelisl/these_front.html
explicitant bon nombre des paramètres regroupés ici de façon synthétique ;
— LES COTES MORALES CATHOLIQUES (Cf. art. sur Scribd) ;
— et les récentes définitions du CSA pour la SIGNALETIQUE TV ;
— LES CRITERE ONTARIO de la censure canadienne, les critères des cotes morales catholiques ;

1
Ces critères définissant les types de censure sont essentiellement ceux de
la France. Mais les frontières sont perméables en matière de critères de censure,
même si l’appréciation de l’effet pernicieux est variable d’un pays à l’autre. La
terminologie s’est précisée avec le temps, mais elle était déjà celle des années
50-60, et même du début du muet. Aussi cette typologie emprunte aux
différentes sources temporelles et géographiques.
Elle permet aux cinéphiles d’avoir une vue d’ensemble d’un phénomène socio-
psychologique, en particulière pour les années 50-60, mais débordant cette
période. Les critères de censure, s’ils varient en intensité, varient peu au niveau
de leur caractéristique. Ces critères d’alors sont les géniteurs des critères
actuels !…

Il est à noter que l’expression : « censure » est devenue aujourd’hui


« classification ». Mais cela ne change pas le fond du sujet. Nous n’étudions pas
la législation mais la psychologie des idées développées dans les flms.

Le censeur est comme une sorte « d’entomologiste » des scènes


scandaleuses. Ces critères d’interdiction sont ses « papillons » !…

Cette analyse qualitative complète l’analyse quantitative des 553 films de


« CES 20 ANS DE CENSURE CINÉMATOGRAPHIQUE PRÉPARANT LA
RÉVOLUTION DE MAI 68 » (publié sur Scribd) ; et les anti-valeurs des films
interdits aux adultes par les « COTE MORALE CATHOLIQUE 4B & 5 »
(publié sur Scribd)

PLAN
Typologie des critères concernés par :
A. LA CENSURE GOUVERNEMENTALE
I. LA CENSURE PROPREMENT DITE, TOTALE OU PARTIELLE
II. LA PROTECTION DES MINEURS : LES INTERDICTIONS
B. LA CENSURE MORALE

Typologie des critères concernés par :


A LA CENSURE GOUVERNEMENTALE

Elle se divise en 2 grandes catégories :

I. LA CENSURE PROPREMENT DITE, TOTALE OU PARTIELLE

— Les critères « exhaustifs » du CODE HAYS, établi pour la culture nord américaine peuvent également donner des éclairages pour la
France, mais ils sont très spécifiques des années 30 et leur formulation est aujourd’hui désuète. (liste téléchargeable :
« http://www.artsreformation.com/a001/hays-code.html » ).
— Les critères contemporains de classification mondiale et les Parent guide, sur imbd, spécifiques des EU.

2
Elle est plus particulièrement à l’œuvre avant 1939, bien que non exclusivement (la
période d’occupation étant à part) ; le maintien de l’ordre public étant une préoccupation
aigue d’alors. La seconde, après 1946, où la libéralisation des mœurs ira de pair avec la chasse
aux éléments nuisibles aux jeunes.

II. LES INTERDICTIONS AUX MINEURS


Dans la seconde partie le lecteur trouvera regroupés, pour chaque critère de censure,
des « gradations » ou des descriptifs explicitées par les différentes sources.

Cette dichotomie bien qu’artificielle est cependant un moyen de s’y retrouver dans ce
domaine assez confus de la censure. Confus parce qu’évoluant dans le temps, au rythme de la
culture cinématographique de l’opinion, de sa tolérance ou de son accoutumance aux stimuli.
Et des idéologies des censeurs… !

Typologie des critères concernés par :


I. LA CENSURE
TOTALE ou PARTIELLE (durée, coupures, titre, affichage…)

Les exemples dans cette rubrique sont assez rares, surtout après 1945.

1.1_MILITAIRE : —Atteinte au moral de l'ARMEE et du pays —Actualité en temps de guerre


(Les Sentiers de la gloire… )
1.2_POLITIQUE : —Image de la France—Relations avec pays étrangers—Image des corps constitués—
Image du Président
(Cuirassé Potemkin… )

2.1_ ATTEINTE À L'ORDRE SOCIAL™ (« AOS ») : critères faisant aussi l'objet d'interdits aux mineurs
2.1.1 AOS— film apologie du suicide
2.1.2 AOS— film d’incitations à des comportements illégaux
2.1.3 AOS— film sur l'avortement
2.1.4 AOS— film montrant une exécutions (historique)
2.1.5 AOS— film d’Incitation à la pédophilie
2.1.6 AOS— film d’apologie du nazisme et des crimes de guerre
2.1.7 AOS— film REVISIONNISME
2.1.8 AOS— film RACISME : peau, sexe, confession
2.1.9 AOS— film d’apologie d’une sexualité dégradante (seul exemple connu : L'Essayeuse Korber 1976)

2.1.10 AOS — CENSURE LOCALE film Troublant L'ORDRE PUBLIC & Groupes de Pression
(Le Blé en herbe, Les Régates de San Francisco,…)

2.2_ ATTEINTE AUX DROITS D'UN CRÉATEUR : (Carmen Jones et les héritiers de Bizet)
2.3_ ATTEINTE AUX INDIVIDUS : INSULTE ET DIFFAMATION, atteinte à l'image de soi,…

3.1_ ATTEINTE À L'ORDRE RELIGIEUX (Blasphème) : (La Religieuse) ( se reporter aux cote morales catholique
également)

3
3.2_ ATTEINTE AUX ORDRES CONSTITUÉS :
Justice, Police, Professionnels (syndicats, santé, avocats, promoteurs, pécheurs, paysans, etc…)

4.1 _MEURTRES RÉELS : ("Snuff"-cinéma : mythe ou réalité ?) (post années 70)


4.2 _CINÉMA CLANDESTIN DES ANNÉES 30 : "de bordel" (historique)
4.3 _AUTOCENSURE des réalisateurs et producteurs (… pour mémoire)

4
Typologie des critères concernés par :
II. LES INTERDICTIONS AUX MINEURS

Un fois les interdictions totales ou les coupures partielles envisagées, il reste à


protéger la jeunesse… Cela va des mises en gardes jusqu’aux interdictions aux mineurs,
d’ages différents.

I. Rappel des sources principales des "critères" de protection de la


jeunesse

• USA 1930-1968 : CENSURE "HAYS" critères exhaustifs pour jeunesse & adultes (influence
en France ?)

• France 1946~1964… : « INTERDIT » MORALE CATHOLIQUE


cote 3~5 pour jeunesse & adultes

• France 1946 1958… : INTERDICTION AUX MINEURS : [mineurs] de…


[ -16 ]… [-16 -18 -13]… [-16 -18 -13 X(-18 ] … [ -16 -13 X(-18) -12]… [-16 -13 -18 X(-18) -12]

• France : SIGNALÉTIQUE CSA-TV pour MINEURS:


1989 Directive générale… 1996 Signalétique jeunesse… 2002 (code précis -10 -12 -16 -18)
- catégorie II ( -10 ) : certaines scènes susceptibles de heurter les mineurs de 10 ans ;
- catégorie III ( -12 ) : Interdites aux mineurs de 12 ans, programmes pouvant troubler les mineurs
de 12 ans, recourt de façon systématique et répétée à la violence physique ou
psychologique ;
- catégorie IV (-16) : interdites aux mineurs de 16 ans, programmes à caractère érotique ou de
grande violence, susceptibles de nuire à l'épanouissement physique, mental ou moral des
mineurs de 16 ans.
- catégorie V (-18) : interdites aux mineurs de 18 ans ainsi que les programmes pornographiques
ou de très grande violence, réservés à un public adulte averti et susceptibles de nuire à
l'épanouissement physique, mental ou moral des mineurs de 18 ans.

• Canada : CENSURE "Ontario" pour MINEURS ; critères exhaustifs (influence en France ?)


(1980~2005)

II. loi et morale : les Critères

Certains de ces critères sembleront complètement dépassés de nos jours. Ils ont eu une
réalité socio-psychologique il n’y a pas si longtemps ! Et dans certains milieux ils sont encore
actuels, même si les films modernes semblent les avoir banalisé. On peut d’autre part observer
qu’ils ressurgissent par d’autres portes : par exemple, les campagnes contre les publicités
faisant de l’image de la femme un « objet », la signalétique TV, etc…

Les critères dont la société veut protéger l’enfance concernent : LE SEXE, L’ATTEINTE
AUX VALEURS MORALES & SOCIALES, LA VIOLENCE & L’ÉPOUVANTE, LES

5
IMPACTS ; ET PLUS TARDIVEMENT, LA PORNOGRAPHIE ET L’EXTREME
VIOLENCE, résultant d’une libéralisation concernant des films autrefois totalement interdits.

5.1_SEXE™
5.1.1 NUDITE
(Critère plus spécifique des années 50 et 60)

5.1.1.a FILM-ALIBI DE NUDISTES


5.1.1.b FILM-ALIBI À SCÈNES DÉNUDÉES
("nuddies") plusieurs type de films avec femmes nues : Drame social (Monika, etc…) ; Comédies (Adam est Eve, etc…).
5.1.1.c FILM-ALIBI AVEC STRIP-TEASE ("nuddies") (1950~1964)
5.1.1.d FILM-ALIBI AVEC DANSES : « sensuelles ; érotiques ; lascives ; pornographiques »
5.1.1.e FILM-ALIBI EXOTISME et NU
5.1.1.f ALIBI_FILM D'HYGIENE SEXUELLE (spécifique des années 1950~1960th)

5.1.2 ACTIVITÉ SEXUELLE :


5.1.2.a FILM A SEXUALITE POTENTIELLE (visuellement suggérée) (prototype : Extase 1932)
5.1.2.b FILM A SEXUALITE SIMULÉE (montrée) (Films de RUSS MEYER)
5.1.2.c FILM A AMBIANCE ÉROTISÉE, « détestable ou écœurante » (non visuelle) (Jument verte, Régates de SF,…)
5.1.2.d FILM AVEC SYMBOLES, PAROLES SEXUELLES (non visuelle)
5.1.2.e FILM AVEC SEXUALITE D'ANIMAUX (Jument verte, …)

5.1.3. DEVIATIONS SEXUELLE


5.1.3.a film sur PERVERSION SEXUELLE : orgies, fétichisme, sado-masochisme, crimes sexuels,
5.1.3.b film INCESTE et PEDOPHILE : forcées (violence) ou complices (La Petite, Louis Malle)
5.1.3.c film HOMOSEXUELS, travestisme, transexuels…
5.1.3.d film milieu de la PORNOGRAPHIE
5.1.3.e film ZOOPHILE, GERONTOPHILE, NECROPHILE (La Bête)

5.1.4 SEXE FORCÉ (VIOLENCE)


5.1.4.a ABUS D'AUTORITE, HARCELEMENT, …
5.1.4.b VIOL, VIOL EN GROUPE,…

***

Les différents organismes de censure : Censure canadienne Ontario, l’office catholique, la signalétique TV…
permettent de graduer ces critères concernant le SEXE : NUDITÉ ET ACTIVITE SEXUELLE.
[ SE REPORTER AUX CODES COULEURS]

Critères Ontario
5.2.1 Gradation de la NUDITÉ
• "Pour tous"
Prises de vue de nus occasionnels, sans caractère sexuel et sans gros plan.
• "Surveillance parentale"
Brèves scènes de nudité dans un contexte non sexuel, sans gros plan.
• INTERDIT AUX MOINS DE - 14 ANS
Nudité totale vue de face, scènes brèves occasionnelles et sans gros plan dans un
contexte non sexuel.
• INTERDIT AUX MOINS DE - 18 ANS
Scènes brèves et limitées de nudité totale vue de face dans des situations sexuelles.
Cote morale Catho
5.2.1 Gradation de la NUDITÉ
Cote morale vis à vis de la nudité : Plus spécifique à la France et aux 50~80th ; extraits de fiches de
films.

3B :
quelques images brèves de danses sensuelles (60 Robinson et le triporteur) ;
4:

6
danse à couper ( Tigre du bengale 4/4c) ; danse à couper ( Tombeau hindou 4A/4c) ; recherche
d'effets suggestifs dans paroles et images + thème politique pas pour les jeunes (59 Les espions
s'amusent 4/4c) ;
4A :
nu (59 Adam et Eve -16) ; érotisme (59 Le petit arpent du Bon Dieu – les paroles à double sens sont
intraduisible et diminuent l'impact érotique Vs USA -16) ; optique du naturalisme païen, atténué par le
ton ironique et désinvolte + rapide image de nudité (60 Le déjeuner sur l'herbe) ;
4B :
Danses lascives (fortement enclin aux plaisirs amoureux ; ant. chaste)(52 Quartier interdit) ; une
danse sensuelle motive une plus grande sévérité (52 Prince pirate) ; danses sensuelles (sens, ant.
froid, frigide), certaines érotiques (sexuel, ant. chaste) (52 Buridan ) ; insidieusement érotique (59
Liane) ; Riz amer 1949 (-16, déclassé pour tous, en #59)
5:
danses dévêtues, licence, vice (52 Boite de nuit) ; scènes de cabaret intolérables et dialogues osés
(52 La femme à l'orchidée) ; indécence rare (52Nuits de Paris) ; un striptease en particulier rend
inacceptable le film sur le plan moral (60 Enigme aux Folies Bergères -18) ; Tarzan and His Mate
1934 ( Tarzan se pavane accoutré d'un pagne de la taille d'un timbre-poste tandis que la garde-robe
de Jane se limite à des bikinis minuscules), ont choqué les conservateurs et provoqué un boycott du
lobby catholique (+ scènes de nage sous-marine nue coupée) ; Lucrèce Borgia 1935 (-16 à l'époque)

*
Ontario
5.2.2 Gradation de l’ACTIVITE SEXUELLE
• "Pour tous"
Étreintes limitées, baisers dans un contexte romantique.
• "Surveillance parentale"
Étreintes, baisers dans un contexte romantique; occasionnel insinuations sexuelles
légères.
• INTERDIT AUX MOINS DE - 14 ANS
Baisers, caresses, attouchements qui laissent supposer une activité sexuelle;
insinuations sexuelles.
• INTERDIT AUX MOINS DE - 18ANS
Cas limités de scènes brèves d'activité sexuelle simulée.

Cote morale CATHO


Gradation de l’ACTIVITE SEXUELLE
Plus spécifique à la France et aux 50~80th.

4:
influence des méthodes éducatives sur des déviations inconscientes (59 Jeunes filles en uniforme –
la version 1942 avait 4A) ;
4A :
( sexe "puni") ; La puissance suggestive de la scène de viol motive des réserves morales (52
Rashomon) ; la scène du flirt dans le train peut être écourtée ( et héros divorcé 2 fois) (60 La mort
aux trousses 4S/4Sc) ;
4B :
(sexe "vénal") ; poème naturiste d'une grande beauté plastique ; opposition de l'amour et de la
jeunesse au rigorisme religieux ; quelques scènes sensuelles et des nudités (52 Elle n'a dansé qu'un
seul été) ;
5:
(sexe "gratuit", débauche) ; orgie lors d'un tonus d'étudiants (52 Un grand patron) ; sexe et érotisme
comme thème unique (59 L'île du bout du monde -16) : orgasme et nudité (50 EXTASE 33) ;

CNC
Gradation de l’ACTIVITE SEXUELLE
La CNC est très laconique sur ce point : « La représentation des ACTES SEXUELS » peut être
classée dans les catégorie :
II ( -10 ) / III ( -12 ) / IV (-16) / V (-18)

7
5.2 ATTEINTE AUX VALEURS MORALES & SOCIALES

Ce sont non seulement les actes réprimés par la loi, mais une conception morale qui a « explosée » avec mai
1968. Certains critères n’ont pas donné lieu à une censure totale, mais sont interdits aux mineurs.

5.2.1_VALEURS TRADITIONNELLES BAFOUÉES


5.2.1a_film FAMILLE IMMORALE : Virginité, Adultère, Avortement, Défloration, Relations précoces ; Contraception
(évolution de la loi Debré de natalité… avec le sida !)(toujours interdit par l'église),
5.2.1-b_film INSTITUTIONS DÉVALORISÉES : sur l'hôpital, etc.
5.2.1-c_film sur COMPORTEMENTS DÉMORALISANTS : mœurs existentialistes, blasés, désœuvrés, sans scrupules, sans
idéal,… (Les Cousins ; La Dolce vita)
5.2.1-d_film à IMPACT ÉDUCATIF NÉGATIF : paroles pornographiques, grossière et violentes, injures, … (Une évolution vers
l’interdiction d’acteurs fumant du tabac, comme aux USA, viendra-t-elle en France ?) (Cf critère Ontario)
5.2.1-e_film RACISTES
5.2.1-f_film SUBVERSIFS, ICONOCLASTES : (La grande bouffe, Théorème)

5.2.2_DÉLINQUANCE JUVÉNILE & CRIMES


(Critère plus spécifique des années 50 et 60)

5.2.2.a. film sur la PROSTITUTION & TRAITE DES BLANCHE


5.2.2.b. film sur la DÉLINQUANCE JUVÉNILE
5.2.2.c. film sur MILIEU CRIME & PEGRE ; MILIEUX DOUTEUX
5.2.2.d. film sur ACTES DELICTUEUX : vols, drogue …

***

Les différents organismes de censure : Censure canadienne Ontario, l’office catholique, la signalétique TV…
permettent de graduer ces critères concernant l'ATTEINTE AUX VALEURS SOCIALES

5.3.1 Gradation de l'ATTEINTE AUX VALEURS SOCIALES


Plus spécifique à la France et aux 50~80th. L'interdit aux moins de 16 et 18 sont plus significatifs …& la
cote morale catho 4A
Les crimes, la loi, la délinquance…

8
CNC
Gradation de LA MORALITÉ
[catégorie CNC : II ( -10 ) / III ( -12 ) / IV (-16) / V (-18) ]
-L'evocation de themes difficiles comme LA DROGUE, LE SUICIDE, L'INCESTE, LA VIOLENCE
CONJUGALE ;
-L'IMAGE DE LA FEMME (respectueuse ou degradante) ;

*
5.3.2 Gradation de l'ATTEINTE AUX VALEURS MORALES
CATHO
Gradation de la Cote morale

Plus spécifique à la France et aux 50~80th. Les cotes morales catho: 4B et 5 sont plus
significatives.
Le mariage ; la religion ; le repentir…
3B :
4:
milieu de la prostitution ( 59 Le trottoire 4/4c) ; deux scènes osées (maison de filles ;
homosexualité) sans danger pour des adultes (60 babatte s'en va en guerre) ; montre l'effet néfaste
de la drogue ; réservé aux adultes et grand adolescents (59 Jeunesse droguée, -16 !) ; tous les
personnages sont malhonnêtes, mais le genre western atténue la portée (59 L'or du hohhandais) ;
4A :
Trop grande sympathie pour le tueur à gage (60 Une balle signée X 4S) ; profondément humaine ,
une intrigue amoureuse et le personnage du prêtre appelle des réserves ; on regrettera la bataille
des adultes sur les tombes (52 Jeux interdits ; mais les commentaires d'un doct. sur Cannes font
état du désaccord de l'église car "montre des enfants jouant à la guerre").
4B :
Le milieu des maisons closes, présenté comme "normal" pour les bon pères de famille (52 Sergil
chez les filles -16) ; milieu de la prostitution (Les poupées du vice -16 ; Filles à soldats -16 ; Miss
Pigalle -18) ; prostituée immorale ( La P… sentimentale -16) ; Crime sexuel , sadisme (59 Les
bonnes femmes -18) ; deux scènes extêmement déplaisantes ( 59 Certains l'aiment chaud :
équivoque, en costume de nuit dans le wagon lit - érotique , où l'éroïne essai d'éveiller le plaisir
d'un homme insensible, dans le yacht) ; Nihilisme et aucune morale sexuelle (60 A bout de souffle
-18) ; mauvais exemple (60 Le chemin des écoliers) ; milieu dépravé (0Rififi chez les femmes -16) ;
amoral, pessimiste (60 Hiroshima mon amour) ; La belle équipe 1936 : 4B en 50 / 4A en 60 (-16)
5:
atmosphère de sensualité et d'immoralité propre au vaudeville (52 Moumou) ; amour libre (59 Les
amants -16) ; scènes écœurantes (59 La jument verte -18); amoral et scène d'orgie (60 Les
dragueurs -18) ; immoralité (Les liaisons dangereuses -16) ; étalage de haine, vengeance, lâcheté,
sensualité, traumatisant le spectateurs plutôt que de lui montrer clairement le bien et le mal dans le
racisme (60 J'irai cracher sur vos tombes -16) ; la compagnie de personnages inquiétant pendant
1h30 risque de faire participer le spectateurs à leur univers intérieur : univers du pêché envoûtant
et désirable. Une dans de cabaret spécialement suggestive oblige à plus de sévérité encore (52 Au
cœur de la casbah -16) ; Clochemerle 1945 (-16) ; Le corbeau 1943 (DÉMORALISATION DE LA
NATION totalement interdit pendant guerre) ; Le diable au corps 1947 ; Le blé en herbe ; la bête
humaine 1939 ; Le jour se lève 1939 (-16) ; Pépé le Moko 1937 ;

5.3 _VIOLENCE & ÉPOUVANTE


5.3.1 _SCENES VIOLENTES
5.3.2 _Films D'HORREUR ET D'EPOUVANTE
5.3.3 _FILMS MIXTES : VIOLENCE PREDOMINANTE + SEXE SOFT
- PERVERSION SEXUELLE : orgies, fétichisme, sado-masochisme, crimes sexuels,… cf Ci-dessus
- SEXE FORCÉ : Abus d'autorite, Harcelement, …Viol, Viol En Groupe,… cf Ci-dessus
5.3.4 UN PARADOXE : LA GUERRE "PERMISE" !
Cf. : Apologie du nazisme et des crimes de guerre

***
Les différents organismes de censure : Censure canadienne Ontario, l’office catholique, la signalétique TV…
permettent de graduer ces critères concernant la VIOLENCE ET L’ÉPOUVANTE

9
5.4.1 Gradation de la VIOLENCE Ontario
• "Pour tous"
Représentation restreinte d'actes de violence limité qui peuvent donner lieu à des
effusions de sang très limitées.
Note 3: La représentation d'actes de violence peut comprendre des combats armes, des
désastres naturels, des accidents, des combats en corps, des actes de violence armée et
des sports violents. La classification tient compte du degré de violence, ainsi que de la
fréquence et de l'intensité des actes de violence.
• "Surveillance parentale" (voir la note 3 id )
Représentation restreinte d'actes de violence, sans entrer dans les détails, qui font partie
intégrante de l'intrigue. Aucune prise de vue prolongée ou en gros plan d'effusion de
sang ou des blessures.
• INTERDIT AUX MOINS DE - 14 ANS (voir la note 3)
Représentation d'actes de violence donnant lieu à des effusions de sang ou à des
blessures qui ne sont pas nécessairement mortelles. La violence doit cadrer dans le
contexte du film.
• INTERDIT AUX MOINS DE - 18ANS (voir la note 3)
Représentation fréquente et/ou prolongée d'actes de violence donnant lieu à des
effusions de sang et/ou à des blessures. Cas limités de scènes brèves et explicites de
violence.

Gradation de la VIOLENCE CNC


[catégorie CNC : II ( -10 ) / III ( -12 ) / IV (-16) / V (-18) ]
-Le nombre et la nature des scènes VIOLENTES
-Le CARACTERE DE VIOLENCE GRATUITE ou indispensable au scenario ;
-L'utilisation scenaristique de la VIOLENCE POUR RESOUDRE LES CONFLITS ;
-La VIOLENCE ENVERS LES ENFANTS ;
-La PRESENCE D'ENFANTS LORS DES SCENES VIOLENTES.

Gradation de la Cote moraleCATHO


3B :
4:
4A :
brutalité de certaines scènes avec complaisance appelle des réserves morales (60 Al
Capone -16) ; violence constante (60 Je veux vivre 4S)
4B :
morbide (600 Crime au musée des horreurs -16) ; sadisme, morbide (60 Le monstre sans
visage -16) ;
5:

5.4.2 Gradation de la HORREUR Ontario


• "Pour tous"
Il peut y avoir de courtes scènes quelque peu effrayantes dans un contexte
comique, historique ou fantastique (p. ex, dragons, géants, sorcières).
• "Surveillance parentale"
Scènes d'horreur excitantes et certaines images grotesques peuvent être permises
dans un contexte fantastique ou comique, mais il ne doit pas y avoir de gros plan
prolongé sur des images horribles ou des scènes de souffrance.
• INTERDIT AUX MOINS DE - 14 ANS
Moments horribles occasionnels et certaines images grotesques, elles ne
montrent pas tous les détails.
• INTERDIT AUX MOINS DE - 18ANS
Les images horribles ou grotesques peuvent être plus fréquentes ou détaillées,
mais en général l'accent n'est pas mis sur ces images de façon prolongée.

10
Gradation de la Cote moraleCATHO
3B :
4:
thème et développements (6 La mouche noire -16) ;
4A :
4B :
malsain , morbide (60 Les yeux sans visage -16) ;
5:

5.4 _ IMPACT PSYCHOLOGIQUE NÉGATIF :


Multicritères. C'est en partie une formulation moderne de l'ancien critère : « 5.2 ATTEINTE AUX VALEURS MORALES &
SOCIALES » (cf ci-dessus)

5.4.1 _ SCENES INFLUENCANT LE SENTIMENT DE SECURITE ET DE BIEN-ETRE

5.4.2 _ SCENES TROUBLANTES OU EMOUVANTES (sexe,…)

5.4.3 _ DEGRADATION DE L'IMAGE DE LA FEMME, …

5.4.4a _ SCENES DE MORBIDITÉ : Maladie, Maltraitance Humains et Animaux, Mort, Démoralisation ,


Suicide,… (Critere Ontario)

5.4.4b _FILMS "GLAUQUES" gradation supérieure au précédent, mais pas "X"

5.4.6 _RISQUE D'IMITATION NÉGATIVE - Multicritères (ou de "modélisation" négative).


La formulation est assez récente (ex Le ministre Xavier Emmanuelli à propos de La Haine – tous public en Fr mais
« Restricted » aux USA) bien qu'elle est intrinsèquement contenu dans les interdits et cotes morale ; et même verbalisée en
52 à propos de : Au cœur de la casbah (-16) : "la compagnie de personnages inquiétant pendant 1h30 risque de faire
participer le spectateurs à leur univers intérieur : univers du pêché envoûtant et désirable. "

***
Les différents organismes de censure : Censure canadienne Ontario, l’office catholique, la signalétique TV…
permettent de graduer ces critères concernant le l'IMPACT PSYCHOLOGIQUE

Ontario
5.5 Gradation de l' IMPACT PSYCHOLOGIQUE
+CEE 2 - Ceux qui montrent des actes impressionnants ou moralement réprouvés.
• Violence
Les jeunes sont partagés en ce qui concerne les films érotiques et d’horreur.
• Horreur.
• Erotique
• Pornographique
• "Pour tous"
Faire attention au traitement de scènes et de situations qui peuvent influencer le sentiment
de sécurité et de bien-être d'un enfant.
Note 2 : Le traitement de scènes et de situations dans le film peut avoir un impact psychologique
qui provoque un état d'esprit, une humeur ou un sentiment et d'autres effets. Le traitement
peut être une question d'intensité, de degré, de rythme, d'atmosphère, de ton, d'effets visuels et de
dialogue.
• "Surveillance parentale" (voir la note 2 id)
Faire attention au traitement de scènes et de situations qui peuvent avoir des effets
psychologiques néfastes sur les enfants. Il peut s'agir de situations effrayantes ou
émouvantes dans lesquelles se trouvent des menaces, des blessures, des maladies, des
problèmes familiaux ou des décès de jeunes personnes, de membres de la famille ou
d'animaux (surtout des animaux familiers).

11
• INTERDIT AUX MOINS DE - 14 ANS (voir la note 2)
Le traitement de scènes troublantes occasionnelles tend à les rendre plus effrayantes,
intenses, émouvantes, particulièrement pour les plus jeunes. Des sujets réservés aux
adultes peuvent être abordés. Des menaces et des paroles injurieuses peuvent être
envisagées.
• INTERDIT AUX MOINS DE - 18ANS (voir la note 2)
Fréquentes scènes troublantes, émouvantes et effrayantes pouvant avoir des effets
psychologiques extrêmement néfastes sur certains adultes.

CNC
Gradation de L'IMPACT PSYCHOLOGIQUE
[catégorie CNC : II ( -10 ) / III ( -12 ) / IV (-16) / V (-18) ]
-La mise en scene, le traitement en image, le type de plan utilise, le realisme de la representation,
le traitement de la bande sonore (GENERATRICE D'ANGOISSE) ;
-La PSYCHOLOGIE DES PERSONNAGES ET LES REPERES QU'ELLE OFFRE a un public
d'enfants ou d'adolescents (sanction ou recompense pour les actes de violence, etc.) ;
(RISQUE DE MODÈLISATION NÉGATIVE)
-Le caractere du heros, ses mobiles, son recours a la violence ou a des COMPORTEMENTS
DANGEREUX OU ILLEGAUX (drogue, etc.) ;
CATHO
Gradation de la Cote morale
3B :
4:
4A :
4B : Famille nœud de vipère, infidélité, pessimisme foncier, nihilisme (A double tour -16)
5 : images audacieuses évitées mais climat détestable (60 Les régates de SF -18 + censures
locales) ;

***

POST 1974

6. _FILMS "X" (majeur de +18 ans, en Fr. + pénalités fiscales + salles réservées)

6.1 PORNOGRAPHIE "X" : Sexualité trop explicite et scènes longues


( Ancêtre : Cf…CINÉMA CLANDESTIN DES ANNÉES 30 : "de bordel")

6. 2 EXTREME VIOLENCE : films extrêmement violent (considération récente).


(Ancêtre : exécutions publiques 1900th ; films "gore" des 70th… ? )

***
La CNC et les différents autres organismes de censure : Censure canadienne Ontario, l’office catholique, la
signalétique TV… permettent de graduer ces critères concernant Lles FILMS X

6.3 Gradation de tous les critères "RESERVE AUX ADULTES" (“X”)


Ontario
1 NUDITÉ • RESERVE AUX ADULTES (“X”)
Images de nudité complète vue de face dans une situation sexuelle.
Ontario
2 ACTIVITE SEXUELLE • RESERVE AUX ADULTES (“X”)
Activité sexuelle simulée; cas limités d'activité sexuelle brève explicite et non gratuite et
non violence.
NB : en France, l'acte sexuel NON simulé fait partie des films "X", réservés à des salles
spécialisées et aux vidéoK7. Bien des films USA également !…
Ontario
3 VIOLENCE • RESERVE AUX ADULTES (“X”) (voir la note 3)

12
Représentation explicite de violence qui peut se caractériser par n'importe quel acte de
brutalité, d'effusions de sang et de blessures extrêmes. Il peut s'agir de torture, de scènes
d'horreur, de violence sexuelle.
Ontario
4 HORREUR • RESERVE AUX ADULTES (“X”)
Sujets, incidents et scènes horribles traites pendant plus longtemps, avec plus de détails
et plus fréquemment.
Ontario
5 IMPACT PSYCHOLOGIQUE • RESERVE AUX ADULTES (“X”) (voir la note 2)
Les scènes et les situations peuvent avoir des effets psychologiques extrêmement néfastes.
Pourraient provoquer des sentiments intenses et impérieux de terreur et comprendre des
actes dégradants, des menaces de violence et des actes continus de violence non extrême.
Ces situations pourraient s'accompagner de dialogues grossiers, violents et dégradants.

Typologie des critères concernés par :

B. LA CENSURE MORALE

Se reporter ; aux anti-valeurs des films interdits aux adultes par les
« COTE MORALE CATHOLIQUE 4B & 5 » (publié sur Scribd)

Notons que la signalétique TV en est, en partie, l’héritière ! Alors que le censure


d’État est assez libérale, la signalétique TV est de plus en plus calquée sur les normes
d’Amérique du Nord, et se veut « morale », sans que ce terme soit péjoratif. Il se rapproche
donc des jugements catholiques des années 1935~1980, sans certaines « outrances »
aujourd’hui complètement désuètes.

Adresse des articles : http://www.scribd.com/group/18273-cinema-et-psychologie

© Pierre Le Mascere — Libre de droit pour une utilisation non commerciale.

pierrelemaschere@gmail.com

13