Anda di halaman 1dari 9

FRANÇAIS COMMUNICATIF II

Le Languedoc-Roussillon

Annie Castellano Giménez


2º Magisterio Lengua extranjera
INTRODUCTION :

Le Languedoc-Roussillon est une région qui m’est particulièrement chère car j’y conserve tous
mes souvenirs d’enfance et d’adolescence. De plus, aujourd’hui encore, des liens affectifs et
familiaux continuent à m’unir étroitement à cette belle zone de la France.
Donc, du fait de l’intérêt que je ressens pour ma terre natale, j’ai choisi de lui consacrer cette
étude d’ordre global (si je peux la définir ainsi), car je voudrais la présenter sous divers angles.
Dans un premier temps, je ferai une approche générale, en la situant géographiquement , et en
m’intéressant pour l’origine historique de ses langues.
Ensuite, je me baserai sur les sujets de l’Education et de l’emploi en France pour étudier le
niveau de la région dans ces deux importants domaines .
Pour terminer mon étude je me pencherai sur l’aspect culturel de la zone en m’interessant pour
son floklore et sa vie culturelle.

I) SITUATION GÉOGRAPHIQUE DE LA REGION DU GRAND SUD-EST FRANÇAIS

- Le Grand Sud-Est français est formé par 3 régions :

- Languedoc-Roussillon, Chef-lieu : Montpellier (240.000,- hab.)


- Provence-Alpes-Côte d’Azur : chef-lieu : Marseille (810.000 habitants)
- Rhône-Alpes : chef-lieu : Lyon (1.450.000 hab.)

Cette zone, stratégiquement situé, est traversée par des grands axes de communication : le
Grand Sud-est constitue une plaque tournante, au carrefour des grands courants d'échanges
empruntant l'axe Rhin-Rhône, l'arc méditerranéen et les franchissements alpins et pyrénéens
(uni les Alpes aux Pyrénées).

II) LE LANGUEDOC ROUSSILLON

-A) Situation géographique et paysajes


Cette belle région s’étend sur 5 départements : la Lozère, le Gard, l’Hérault, l’Aude et Les
Pyrénées Orientales. Délimitée par le petit Rhône à l'est, la région Midi-Pyrénées à l'ouest et la
frontière espagnole au sud,

Au sud, la Chaîne des Pyrénées : pour le département des Pyrénées Orientales avec
ses hauts sommets enneigés.

- Massif des Corbières : Pyrénées Orientales et Aude (P.152-P.154) : Cette région


constitue la transition entre le Massif Central (Mont Lozère : 1699 M) et les Pyrénées et
présente un relief très accidenté où se mêlent, des collines moyennes, des hautes terres
dénudées. Et à l’Est, les plaines vont doucement rejoindre le littoral méditerranée formé de
plages sablonneuses interrompues par des étangs. (P152-153,160-162-164-Corbières /p.172
étangs,
- Enfin au Nord, le massif Central offre des sites comme la Montagne noire, qui domine
la plaine de Carcassonne et fait partie du parc naturel régional du Haut Languedoc,
Aubrac, Grandes causses et bien sûr le parc national des Cévennes., véritable réserve
de biosphère.
Puis viennent les Garrigues : Cette entité géographique est délimitée plus ou moins
précisément par la vallée du Rhône à l’Est et la vallée de l’Hérault à l’Ouest. Avec une
altitude moyenne entre 100 et 300 mètres, elle constitue le palier central du gradin
languedocien qui, tourné sur la méditerranée, s’élève au nord dans les Cévennes et
s’étale au sud dans les plaines littorales .

- Avec 180 km de côte sableuse ourlée d'étangs, prolongée par 40 km de côte


rocheuse du sud d' Argelès à la frontière espagnole, le Languedoc Roussillon est aussi
une région idéale pour le tourisme estivale et les sports nautiques

-Avec 180 km de côte sableuse ourlée d'étangs, prolongée par 40 km de côte


rocheuse du sud d' Argelès à la frontière espagnole, le Languedoc Roussillon est aussi une
région idéale pour le tourisme estivale et les sports nautiques.

B) Aspects historiques de l’orgine des langues de la région

La dualité évoquée par le nom de Languedoc-Roussillon s'explique par les deux civilisations,
occitane et catalane, qui ont marquées la région.
Le Languedoc doit son nom à sa langue : C’est le pays de la langue d’Oc.
C’est Dante, poète toscan né au XIII siècle, qui a fait la distinction les langues romanes en les
classant en fonction de la façon avec laquelle on disait « oui » :

- Langues d’Oil an Nord de la France,


- Langues d’Oc au Sud de la France
- Langues de Si pour l’Italie et l’Espagne.
« Oc » vient du latin , « hoc », qui signifie littéralement « cela » . En fait, on exprimait ainsi
l’affirmation : « C’est cela. ».
Historiquement, jusqu’au Moyen-Age, le catalan et l’occitan sont souvent considérés une même
langue et les populations languedociennes et roussillonnaises partageaient le même système
féodal. La région se trouvait sous la domination du Roi de France (â travers ses vassaux) et du
roi d’Aragon.
Mais ce sont deux destins politiques différents et le rattachement à deux blocs dominant
opposés, qui ont marqué leur séparation.
- Les régions occitanes (Languedoc-Provence) ont été annexées au Royaume de
France, en 1258 après le traité de Corbeil.
- Tandis que la région du Roussillon a longtemps fait partie des comtés catalans
rattachés à l’Espagne et annexé au Royaume de France sous Louis XIV au 17 siècle.
Aujourd’hui l’Occitan est peu parlé mais son déclin semble cesser. Il est compris par une bonne
partie de la population et il est de nouveau enseigné et bénéficie d’aides locales.
Le catalan est parlé en Roussillon, la principauté d’Andorre, Catalogne et le pays valencien.

C) Le région du point de vue économique

Selon l’Insee, qui a réalisé au printemps dernier une étude comparative du Languedoc
Roussillon à l’échelle des 254 autres régions de l’Europe des 25, le Languedoc-Roussillon
figure dans le groupe «présentant les caractéristiques de régions en rattrapage économique et
en dynamisme démographique relativement forte». Ce groupe comprend des régions d’Irlande
du sud (Border, Midland and Western, Southern and Eastern) d’Irlande du nord, du sud-est de
l’Espagne (Catalogne, Madrid, Andalousie, Murcie, Valence, Castille, les Îles Baléares), l’Egée
du sud en Grèce et la Crête.
Comparativement au profil moyen de l’Union européenne, ces régions présentent un niveau de
richesse moyen avec un PIB par habitant de 21.000 euros et un revenu disponible par habitant
de 11.700 euros. «Les régions de ce groupe sont relativement proches de la moyenne
européenne, mais le PIB tend à y augmenter plus vite que dans d’autres régions permettant
ainsi un certain rattrapage économique », expliquent les analystes de l’Insee. Lesquels
constatent que, dans ce groupe, «l’augmentation annuelle moyenne du PIB est de 7,8%,contre
4,9% pour l’Europe des 25».
Toujours selon les analystes de l’Insee, le taux de chômage des régions composant ce groupe
évolue plus favorablement que la moyenne des autres régions, «même si le taux de chômage
est assez variable d’une région à l’autre».
Par secteur d’activité, ce groupe présente, enfin, la particularité de posséder un secteur tertiaire
sur représenté par rapport à la moyenne des régions de l’Union européenne à 25 et continuant
à se développer fortement et un emploi dans le BTP relativement élevé et dont la part dans
l’emploi total tend à augmenter

D) L’Académie de Montpellier : des siècles d’histoire

L'académie de Montpellier couvre la région Languedoc-Roussillon et comporte cinq


départements :l'Aude (11), le Gard (30), l'Hérault (34), la Lozère (48) et les Pyrénées Orientales
(66).
L’Académie de Montpellier présente une longue et riche tradition universitaire. Son université
est l’une des toutes premières fondées en France (13ème siècle) et sa faculté de médecine
peut s’enorgueillir d’être la plus ancienne du monde occidental.
Globalement l’Académie de Montpellier accueille sur son territoire environ 93000 étudiants
répartis dans plus de soixante-dix établissements d’enseignement supérieur (universités,
instituts, écoles et lycées publics ou privés), ce qui la place en troisième rang national quant au
nombre d’étudiants par rapport à la population totale.
L’aire urbaine de Montpellier reçoit à elle seule plus de 60 000 étudiants, ce qui la positionne en
second rang national des sites d’enseignement supérieur français.

Effectifs de l'enseignement supérieur

Effectifs de l'enseignement supérieur

Languedoc-Roussillon France entière

2006 - 2007 2007 - 2008 2007 - 2008

Universités et assimilés (1) 62 845 61 183 1 363 750

dont IUT 3 936 3 859 116 223

dont IUP 1 135 228 1 929

Grands établissements 0 0 29 726

IUFM 2 931 2 758 70 100

Sections de technicien supérieur 9 901 10 033 230 877

Classes préparatoires aux grandes écoles 2 161 2 182 78 072

Formations comptables non universitaires 310 350 7 871

Préparations intégrées 0 0 3 835

Universités de technologie hors formations 0 0 7 931


d'ingénieurs
Effectifs de l'enseignement supérieur

Instituts nationaux polytechniques 0 0 7 743

Formations d'ingénieurs 2 412 2 464 108 773

Universitaires, UT, INP 1 230 1 225 37 853

Autres 1 182 1 239 70 920

Écoles de commerce, gestion, vente et 3 059 3 237 95 835


comptabilité

Ecoles paramédicales et sociales 4 754 4 993 131 100

Autres établissements d'enseignement supérieur 3 005 2 739 108 203

Établissements universitaires privés 135 138 22 225

Ensemble (2) 90 283 88 852 2 228 188

Ces données nous démontrent le bon état de santé de la région du point de vue universitaire
( par rapport à sa population) étant donné que les effectifs de l’enseignement supérieur
représentent environ 4 % du total national.

- C) Fêtes et traditions ( Languedoc )

Comment ne pas parler pour terminer du folklore de la région. En effet le Sud de la France,
évoque sans doute pour de nombreuses personnes, de vastes étendues de marécages, des
taureaux, des chevaux de Camargue.
En effet, comme nous l’avons déjà dit, le Languedoc Roussillon présente une grande diversité
de paysages : plaines littorales, garrigues, montagnes, vallées et plateaux et cet environnement
naturel a marqué les conditions de vie des hommes et leurs identités culturelles.

Ainsi la Camargue, qui est une zone marécageuse située dans le delta du Rhône (entre Argelès
et Sainte Marie de la Mer), abrite de nombreux troupeaux de taureaux : les manades et de
chevaux dits de « Camargue « : ils font partie intégrante du paysage. «
- La course à la cocarde est une manifestation tauromachique propre du Midi de la
France (Basse Provence et Languedoc Oriental) dans lesquelles les raséteurs équipés
d’un crochet, tentent d’enlever les attributs (cocardes ou glands) placés sur le frontal et
cornes du taureau.
-
- Jeux taurins :
• Abrivado : C’est une conduite de taureaux par des gardiens à cheval au cœur
du village, le long d’un itinéraire délimité : sur le parcours, des spectateurs
tentent de faire échapper les taureaux du cercle des chevaux (P65 Lang+P40)
• Bandido : Retour en groupe ou un à un vers les manades en fin d’après-midi
après une course camarguaise.
• Encierro : Jeu spectacle consistant à un lâcher de taureaux dans un espace du
village ou de la ville clôturée par des barrières.
• La race originaire d’Espagne ou race de combat, fut introduite en 1869 : Elle
fournit les taureaux de « corridas » très populaire aussi (voir Féria de Nîmes en
Mai).

- - D) La Région et ses principaux artistes :


Pour conclure cet aperçu de la région, je voudrais vous présenter quelques uns des auteurs
universels nés dans le « pays du soleil » :

Dans le domaine literraire :

• Alphonse Daudet (1840-1897) : Né à Nîmes : Romancier et dramaturge


- « Lettres de mon Moulin » : recueil de récits populaires, ou le « Petit Chose » : roman
autobiographique, etc.…
-
• Frédéric Mistral (1830-1914) : Ecrivain et lexicographe de la langue
provençale ou Occitane : Prix Nobel de littérature en 1904 avec José
Echegarray. : Il a fortement contribué à la renaissance de la langue
provençale : Créateur du « Félibrige » avec 5 autres poètes, ce mouvement a
accueilli des poètes catalans chassés d’Espagne par Isabelle II
- Roman « Mireille », histoire d’amour, Coupo Santo, etc….

• Marcel Pagnol (1895-1974): écrivain, dramaturge, cinéaste, académicien


français.
- Romans les + fameux basés sur souvenirs d’enfance à partir de 1957: « Gloire de mon
père ; Le Château de ma mère, le temps des secrets, le temps des Amours »
- A partir de 1962 « L’eau des collines : Jean de Florette, Manon des Sources »

• Jean Giono (1895-1970) écrivain français qui s’inspire du monde paysan


provençal : Certaines de ses œuvres sont devenues des chefs d’œuvre de la
littérature française : « Regain, Le hussard sur le toit, Un roi sans
divertissements »

- Dans le domaine de l’art, certains peintres ont senti une spéciale attraction pour
cette région ;

• Van Gogh et Arles : La lumière du Midi attire le peintre qui arrive à Arles en
Février 1888 : Le séjour arlésien est le plus productif dans la vie de l’artiste :
+300 œuvres en 15 mois
• Picasso, grand amateur de corridas allait régulièrement à Arles où il avait de
nombreux amis.
• Cézanne (Aix-en-Provence :1839-1906) : Grand peintre français considéré
comme le père de l’Art moderne

Conclusion :

Pour terminer, je dois reconnaître que l’intention de « photographier » la région en 5 pages, est
certes un projet très ambitieux.
Toutefois à travers ces quelques paragraphes, l’on peut s’apercevoir que le Languedoc-
Roussillon est une région qui présente de nombreux atouts : Diversité naturelle, dynamisme
démographique et économique, secteur universitaire leader en France… En quelques mots,
c’est une région où il fait bon y vivre…
Si en plus l’on y est né, et pour des raisons diverses, le destin vous a obligé à la quitter, la
nostalgie finit par prendre le dessus et à teindre « d’affection », le tableau que l’on voudrait en
faire…
BIBLIOGRAPHIE :

SITES WEB :

- http://www.parc-camargue.fr/Francais/index.php?callback=loadcpage&page_id=8

- http://gallica.bnf.fr/VoyagesEnFrance/T22.htm

- http://www.david-merlin.com/phototheque/index.php?album=29

- http://www.lexilogos.com/etymologie_oil_oc.htm

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Occitan

- http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ographie_du_Languedoc-Roussillon

- http://www.camargue.com.fr/pages/toto01.html

- http://www.sunfrance.net/patrimoine/index.php3?langue=es

- http://www.rhone-alpes.cci.fr/competences/amenager/livre/PDF/14.pdf

- http://lestroisprovencaux.ifrance.com/mistral.htm

- http://www.camargue.com.fr/pages/toto01.html

- http://www.insee.fr/fr/regions/languedoc/faitsetchiffres/default.asp

- http://www.ac-montpellier.fr/sections/academie/academie-en-chiffres/demographie

-Pont romain de Sommières (Gard) (archives Gallica)