Anda di halaman 1dari 28
Un journal d’une catholique pour le triomphe des cœurs unis de Jésus et de Marie SOMMAIRE

Un journal d’une catholique pour le triomphe des cœurs unis de Jésus et de Marie

SOMMAIRE

L’accompagnement spirituel

Pape François

Saint Augustin

Charles de Foucauld

Saint Jean Chrysostome

Sœur Consolata Betrone

L’illumination des consciences

Apparitions à l’Escorial— Interview Mgr R. Laurentin

Le Nouvel Age et la foi catholique

La réincarnation — Cardinal Daneels

Prophéties sur la France

Marie d’Agreda

Sainte Françoise Romaine

Sainte Faustine Kowalska

Merci pour votre belle revue "Les derniers temps". Les articles sont très inspirants et me permettent

Merci pour votre belle revue "Les derniers temps". Les articles sont très inspirants et me permettent de mieux cheminer dans ma foi.

Je pense qu'il est bon que des personnes comme

vous nous rappellent que Dieu

nous aime

énormément et que pour notre plus grand bien, Il

nous demande de faire

volonté et

de tenir

Sa

ferme

dans

parole,

Sa

même

si

parfois

c'est

difficile.

Encore merci pour

ce

travail

de

qualité,

qui

contribue à glorifier notre

Créateur et

à

nous

rapprocher de Lui.

P. M—Canada

Pour recevoir gratuitement le PDF de ce magazine (ainsi qu’à chaque parution) merci de vous inscrire sur le site officiel :

http://revuelesdernierstemps.wordpress.com/

Chers abonnés, En ces temps de tribulations et d’apostasie, je vous invite à garder la foi

Chers abonnés,

En ces temps de tribulations et d’apostasie, je vous invite à garder la foi et à obéir avec une confiance aveugle à notre très cher Saint Père.

En ces temps qui sont les derniers, Dieu donne de vrais prophètes comme Il en a toujours donné à Son église. Toutes les prophéties doivent toujours nous ramener à la fidélité à la Parole de Dieu.

Nous vivons, en ce moment, ce qui a été prédit par Saint Jean

dans l’Apocalypse et je

vous invite

à

la

lire

et

à

la relire

plusieurs fois. Vous verrez que la marque de la Bête y a été

prophétisée.

Demandons en ce mois de Mars à Saint Joseph d’intercéder pour notre âme, pour notre famille et pour tous nos prêtres, évêques et cardinaux. Récitons le Rosaire pour les soutenir.

En union de prières ferventes

Fabienne, votre soeur

Bureau et adresse postale

Association Jésus Evangélisation Fabienne Guerréro 1 rue andré Chenier 34500 BEZIERS Tel : 04.34.33.12.46

L’accompagnement spirituel L’accompagnement spirituel prend des formes diverses selon les interlocuteurs en présence, les étapes de

L’accompagnement spirituel

L’accompagnement spirituel prend des formes diverses selon les interlocuteurs en présence, les étapes de la vie et le cadre dans lequel il s’exerce ! Rencontres occasionnelles, rendez- vous réguliers, exercices spirituels, etc.

Il consiste à :

  • - Accueillir quelqu’un tel qu’il est et tel qu’il se présente, sans le juger.

  • - Écouter ce qu’il dit de lui-même et de sa vie :

ses joies, ses projets, sa prière, ses doutes, ses difficultés, ses

questions, ses peurs …

  • - Aider à faire le tri dans toutes ses pensées et ses réactions,

à voir ce qui est le plus important, à discerner ce qui va dans un sens positif et ce qui va dans un sens négatif. Aider ainsi à préparer des décisions, grandes ou petites, qui permettent d’avancer selon l’Évangile. L’accompagnateur ne décide pas à la place de l’autre, mais il peut l’aider à être au clair avec lui- même, avant de prendre une décision.

  • - Proposer des moyens

pour une croissance humaine et

spirituelle : rythme de vie, pratique de prière, lectures,

retraite adaptée, démarches nouvelles …

Celui qui désire un accompagnement spirituel doit s’adresser à quelqu’un (prêtre, religieux, religieuse ou laïc) qui est reconnu dans l’Église pour ce service, et devant qui il se sent lui-même libre et en confiance.

L’accompagnement spirituel L’accompagnement spirituel prend des formes diverses selon les interlocuteurs en présence, les étapes de
Pape François Comment vaincre la stratégie du démon ? « S’il vous plaît, ne faisons pas

Pape François

Comment vaincre la stratégie du démon ?

« S’il vous plaît, ne faisons pas des affaires avec le démon » et

prenons au sérieux les dangers qui dérivent présence dans le monde.

de

sa

C’est ce qu’a recommandé le Pape François dans l’homélie du 11 octobre.

« La présence du démon est dans la première page de la Bible et la Bible se termine aussi avec la présence du démon, avec la victoire de Dieu sur le démon ».

Mais celui-ci, a-t-il averti, revient toujours avec ses tentations. Et c’est nous qui « ne devons pas être naïfs ».

Le Pape a commenté l’épisode dans lequel Luc (11, 15-26) raconte que Jésus chasse les démons. L’évangéliste rapporte également les commentaires de ceux qui y assistent perplexes et accusent Jésus de magie ou, tout au plus, le reconnaissent comme un guérisseur de personnes frappées par l’épilepsie.

Aujourd’hui aussi, « il y a des prêtres qui lorsqu’ils lisent ce passage et d’autres passages de l’Évangile disent : Jésus a guéri une personne d’une maladie psychique ».

Assurément, «

il

est

vrai

qu’à

cette époque on pouvait

confondre l’épilepsie avec la possession du démon. Mais nous, nous n’avons pas le droit de rendre la chose si simple », en la liquidant comme s’il s’agissait de malades psychiques et non de possessions démoniaques.

En revenant à l’Évangile, le Pape a noté que Jésus n’offre aucun critère pour comprendre cette présence et réagir.

« Comment suivre notre route chrétienne quand les tentations se présentent ?

Quand le diable entre pour nous déranger ? » s’est-il demandé.

Le premier des critères suggérés par le passage évangélique « est que l’on ne peut pas obtenir la victoire de Jésus sur le mal, sur le diable, à moitié ».

On ne peut pas continuer à croire qu’ils s’agit d’une exagération :

«

Ou

tu

es

avec Jésus

ou

tu

es

contre

Jésus. Et

sur

ce point

il

n’y

pas

a

de

nuances. Il existe une lutte, une lutte dans

laquelle est en tous ».

jeu notre

salut éternel à

Et il n’existe pas d’alternative, même si quelquefois nous entendons « certaines propositions pastorales » qui semblent plus accommodantes.

«

Non

!

Ou

es

tu

avec

Jésus

ou

tu

es

contre. Il

en

ainsi.

est

Et

l’un des

c’est

critères ».

 

Le dernier critère est celui de la vigilance.

«

Nous

devons toujours veiller, veiller

contre la tromperie, contre la séduction du

malin ».

 

«

Quand un homme

fort

et

bien armé

monte la

garde

de

son palais,

ce

qu’il

possède est en sécurité. Et nous pouvons

nous poser la question: est-ce que je veille

moi

sur

Sur

?

mon

cœur

?

Sur

mes

sentiments ?

Sur

mes

pensées ? Est-ce

que je protège le trésor de la grâce ? Est- ce que je protège la présence de l’Esprit Saint en moi ? ». Si on ne le conserve pas « quelqu’un de plus fort arrive, gagne, lui arrache les armes sur lesquelles il comptait et en partage le butin ».

Tels sont donc les critères pour répondre aux défis lancés par la présence du diable

dans le monde : la certitude que « Jésus lutte contre le diable » ; « qui n’est pas

avec Jésus

est contre

Jésus »

;

et

«

la

vigilance ».

Il faut garder à l’esprit, que « le démon est

astucieux

:

il

jamais chassé pour

n’est

toujours, il ne le sera que le dernier jour ».

Demandons au Seigneur la

«

grâce de

prendre

au sérieux.

ces choses

Lui

est

venu lutter pour notre salut, lui a vaincu le

démon ».

© Copyright - Libreria Editrice Vaticana

On ne peut pas continuer à croire qu’ils s’agit d’une exagération : « Ou tu es
« Aime et fais ce que tu veux ». « Le bonheur, c’est de continuer à

« Aime et fais ce que tu veux ».

« Le bonheur, c’est de continuer à désirer ce qu’on possède. »

« Les riches : vous voyez bien ce qu'ils ont, vous ne voyez pas ce qui leur manque »

« Crois pour comprendre. »

« Quand on aime, ou bien l'on n'a point de

peine,

ou

bien

l’on aime

jusqu’à

aimer sa

peine. »

« L'orateur pense et la parole suit. »

« Aime et fais ce que tu veux ». « Le bonheur, c’est de continuer à
« Aime et fais ce que tu veux ». « Le bonheur, c’est de continuer à
« Aime et fais ce que tu veux ». « Le bonheur, c’est de continuer à

Mon Père,

Je m’abandonne à toi, fais de moi ce qu’il te plaira.

Quoi que tu fasses de moi, je te remercie. Je suis prêt à tout, j’accepte tout. Pourvu que ta volonté se fasse en moi, en toutes tes créatures, je ne désire rien d’autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains. Je te la donne, mon Dieu, avec tout l’amour de mon cœur, parce que je t’aime, et que ce m’est un besoin d’amour de me donner, de me remettre entre tes mains sans mesure, avec une infinie confiance car tu es mon Père.

Charles de Foucauld

La prière est la lumière de l'âme "Le bien suprême, c'est la prière, l'entretien familier avec

La prière est la lumière de l'âme

"Le bien suprême, c'est la prière, l'entretien familier avec Dieu. Elle est communication avec Dieu et union avec lui.

De même que les yeux du corps sont éclairés quand ils

voient la

lumière,

ainsi

l'âme

tendue

vers

Dieu

est

illuminée par son inexprimable lumière. La prière n'est donc pas l'effet d'une attitude extérieure, mais elle vient du coeur. Elle ne se limite pas à des heures ou à des moments déterminés, mais elle déploie son activité sans relâche, nuit et jour.

En effet, il ne convient pas seulement que la pensée se porte rapidement vers Dieu lorsqu'elle s'applique à la prière; il faut aussi, même lorsqu'elle est absorbée par d'autres occupations - comme le soin des pauvres ou d'autres soucis de bienfaisance -, y mêler le désir et le souvenir de Dieu, afin que tout demeure comme une nourriture très savoureuse, assaisonnée par l'amour de Dieu, à offrir au Seigneur de l'univers. Et nous pouvons en retirer un grand avantage, tout au long de notre vie, si nous y consacrons une bonne part de notre temps.

La prière est la lumière de l'âme, la vraie connaissance de Dieu, la médiatrice entre Dieu et les hommes. Par elle, l'âme s'élève vers le ciel, et embrasse Dieu dans une étreinte inexprimable; assoiffée du lait divin, comme un nourrisson, elle crie avec larmes vers sa mère. Elle exprime ses volontés profondes et elle reçoit des présents qui dépassent toute la nature visible.

Car

la

prière

se

présente

comme

une

puissante

ambassadrice, elle réjouit, elle apaise l'âme.

Lorsque je parle de prière, ne t'imagine pas qu'il s'agisse de paroles. Elle est un élan vers Dieu, un amour indicible qui ne vient pas des hommes et dont l'Apôtre parle ainsi: Nous ne savons pas prier comme il faut, mais l'Esprit lui-même intervient pour nous par des cris inexprimables.

Une telle prière, si Dieu en fait la grâce à quelqu'un, est pour lui une richesse inaliénable, un aliment céleste qui rassasie l'âme. Celui qui l'a goûté est saisi pour le Seigneur d'un désir éternel, comme d'un feu dévorant qui embrase son coeur.

Lorsque tu la pratiques dans sa pureté originelle, orne ta maison

de douceur et d'humilité, illumine-la par la justice; orne-la de

bonnes actions comme d'un revêtement précieux; décore ta

maison, au lieu de pierres de taille et de mosaïques, par la foi et

la patience. Au-dessus de tout cela, place la prière au sommet

de l'édifice pour porter ta maison à son achèvement.

Ainsi tu te prépareras pour le Seigneur comme une demeure

parfaite. Tu pourras l'y accueillir comme dans un palais royal et

resplendissant, toi qui, par la grâce, le possèdes déjà dans le

temple de ton âme."

Saint Jean Chrysostome: Homélie du Ve siècle

Lorsque tu la pratiques dans sa pureté originelle, orne ta maison de douceur et d'humilité, illumine-la
Lorsque tu la pratiques dans sa pureté originelle, orne ta maison de douceur et d'humilité, illumine-la
Conférence de Fabienne en Espagne (fin 2013) sur « Soeur Consolata Betrone et l’acte d’amour »

Conférence de Fabienne en Espagne (fin 2013) sur

« Soeur Consolata Betrone et l’acte d’amour »

“La vie des Saints est pour les autres une norme de vie”: par ces paroles l’Archevêque Card. Giovanni Saldarini inaugure le procès canonique pour cinq causes de béatification, à Turin dans le Sanctuaire de Marie Auxiliatrice, le 8 février 1995.

Une de ces causes concerne la Clarisse Capucine Sœur Maria Consolata Betrone.

L’aperçu biographique de la nouvelle Servante de Dieu, née à Saluzzo (Cuneo) le 6 avril 1903 et décédée le 18 juillet 1946 au Monastère Sacré-Cœur de Moriondo Moncalieri (Turin), pourrait se résumer en style télégraphique dans la parabole d’une vie qui n’a duré que 43 ans, dont 17 ans en clôture rigoureuse.

La

petite

Pierina a

13

ans

quand

Seigneur se pose sur elle.

le

regard aimant du

Un jour en effet la jeune fille se hâte à faire des courses dans le village. Soudain lui jaillit du cœur une intense prière

insolite: “Mon Dieu, je t’aime!”.

Le 8 décembre 1916, Fête de l’Immaculée Conception, Pierina se consacre à la Vierge.

Pendant qu’elle reçoit la Sainte Communion, l’appel divin se fait plus explicite, car elle entend distinctement en elle- même les paroles: “Veux-tu être totalement mienne?”.

Profondément touchée par la grâce, elle pleure et en

pleurant, même sans comprendre l’extension de cette demande, elle répond: Jésus, oui”. Elle devra attendre ses 21 ans avant de pouvoir réaliser sa vocation.

Le 28 février 1930 elle célèbre donc la Prise d’Habit religieuse avec le nom de Sœur Maria Consolata.

Pour la jeune Betrone ce nouveau nom, avant même d’indiquer sa mission, indique son existence même: être la consolatrice du Cœur de Jésus et de tous ceux qui ne sont pas en mesure de percevoir ou d’accueillir l’amour de notre Seigneur.

Selon

son

pressentiment,

elle

sera “missionnaire,

mais

à

l’infini”.

Le jour de sa Prise d’Habit elle entend une suggestion divine qui lui en indique la modalité: “Je ne te demande que cela: un acte continu d’amour”.

Le 8 avril 1934, jour de la Quasimodo, elle prononce les vœux perpétuels.

Au monastère elle exécute les services de cuisinière, portière et cordonnière.

Par

la

grâce

elle

deviendra, plus avec l’amour qu’avec la

sensibilité du don mystique, la confidente de ce Cœur divin qui est aussi parfaitement humain, comme le lui enseigne le Seigneur lui-même: “Ne faites pas de moi un Dieu de rigueur alors que Je ne suis qu’un Dieu d’amour!”.

Il semble qu’à travers Sœur Consolata Dieu veuille éduquer à nouveau le cœur de l’homme à s’unir avec Lui: Entre la créature et son Créateur ce n’est plus la subordination du serviteur mais l’intimité.

Ceci est

essentiellement

le

contenu

spirituel

de

l’invocation: « Jésus, Marie je vous aime, sauvez les âmes » qui caractérise la Toute petite voie d’amour que le Seigneur a indiquée à l’humble capucine pour reconquérir à la grâce et à la miséricorde, par un simple acte de confiance, des millions d’âmes tourmentées par le péché. C’est en particulier le Père Lorenzo Sales (1889-1972), son confesseur et directeur spirituel à partir du 11 septembre 1935, qui a assisté avec sagesse et discernement l’ Œuvre de Dieu écrite plus dans la vie de Sœur Consolata que dans les notes de son journal spiritual.

l’Epoux divin, lui dit :“Parce que je suis la Sainteté ma soif est de la communiquer aux âmes … Tu dois seulement aimer. Tu es trop petite pour monter jusqu’au sommet: c’est Moi qui te porterai sur mes bras”.

En novembre 1944 elle note: “Depuis quelques jours mon âme s’est arrêtée sur cette phrase divine: ‘Hostie pour hostie’”.

En novembre 1944 elle note: “Depuis quelques jours mon âme s’est arrêtée sur cette phrase divine:
 

C’est ainsi qu’elle répète plusieurs fois, pour la paix du monde, pour les moribonds, et pour toutes les âmes, l’offrande d’elle-même en sacrifice d’expiation, en contemplative véridique qui intercède pour toute l’humanité.

Le 9 novembre 1934 Sœur Consolata avait écrit: “Jésus m’a dévoilé les souffrances intimes de son Cœur qui sont provoquées par l’infidélité des âmes consacrées à Lui”.

Nous entrons ainsi dans le frémissement le plus profond de son monde intérieur, celui qui la conduira avec générosité jusqu’au “sommet de la douleur” et à une maternité infinie d’âmes renées au salut.

Jésus et Sœur Consolata: ensemble dans l’amour, ensemble dans la douleur, ensemble pour ramener des millions d’âmes au Père riche de Miséricorde.

Le 24 septembre 1945, Sœur Consolata demande une matinée de repos et se met au lit. La Mère Abbesse lui mesure la température: presque 39°! Depuis combien de temps en est-il ainsi ?

 

En juin 1939 sa plume avait relâché cette phrase: “Il me coûte de mourir peu à peu”.

Elle meurt le 18 juillet 1946: Sœur Maria Consolata Betrone a été une mystique gratifiée de paroles et, peut-être, de visions de Jésus.

Elle les a relatées fidèlement dans son journal spiritual, examiné attentivement par le Père Lorenzo Sales, Missionnaire de la Consolatrice.

 
AVEC SŒUR CONSOLATA « LA PRIÈRE DU CŒUR »
 

AVEC SŒUR CONSOLATA « LA PRIÈRE DU CŒUR »

 

« Jésus, Marie je vous aime, sauvez les âmes »

Si vous voulez bien, on va réciter une dizaine ensemble pour les mourants : « JESUS MARIE JE VOUS AIME, SAUVEZ LES AMES, SAUVEZ LES MOURANTS ».

Je ne te demande qu'un acte continuel d'amour,

JÉSUS, MARIE JE VOUS AIME, SAUVEZ LES ÂMES.

J'ai soif d'amour, mais de l'amour total, de cœurs indivisés.

Aime-moi pour tous et pour chaque cœur humain qui éxiste… J'ai beaucoup soif d'amour… Désaltère ma soif… Tu peux… Tu veux ! Courage et avant!

Je te ne permets pas beaucoup de prières vocales, car l'acte d'amour est plus fécond. Un "Jésus je t’aime" répare mille blasphèmes.

Rappelle-toi qu'un acte d'amour décide du salut éternel d'une âme. C'est pourquoi,

fais-toi

un

remords

de

perdre

un

seul JÉSUS, MARIE JE VOUS AIME, SAUVEZ LES ÂMES.

Sont merveilleuses les paroles de Jèsus qui expriment sa joie pour cette invocation et encore plus pour les âmes qui par elle peuvent atteindre le salut éternel…

Cette consolante promesse

revient

plusieurs fois dans les écrits de Sœur M.

Consolata, invitée par Jésus à intensifier et à offrir son amour:

Ne perds pas de temps, car chaque acte d'amour représente une âme! De tous les cadeaux, le meilleur cadeau que tu peux me faire est une journée pleine d'amour.

Je veux un incessant JÉSUS, MARIE

JE

VOUS AIME, SAUVEZ LES ÂMES de ton lever à ton coucher, je le veux.

Jésus ne peut pas être plus explicite, et Sœur M. Consolata écrit:

Comme je me réveille commencer tout de

suite l'acte d'amour, et, grâce

à

la

puissance de la volonté, ne pas l'interrompre jusqu’à ce que je m'endorme, en priant mon Ange gardien de prier pour

moi pendant le sommeil.

Maintenir cette

résolution

en

la

renouvelant constamment matin et soir.

Bien passer ma journée … unie toujours à Lui avec l'acte d'amour; Il transfusera en moi Sa patience, puissance, générosité.

L'acte d'amour que Jésus veut incessant ne dépend pas des mots que l'on prononce par les lèvres mais il est un acte intérieur, de l'esprit qui penser à aimer; de la volonté qui veut aimer, du cœur qui aime.

La formule JÉSUS, MARIE JE VOUS AIME, SAUVEZ LES ÂMES veut être simplement une aide.

Si une créature de bonne volonté me veut aimer et faire de sa vie un acte unique d'amour, du lever au coucher

 

charité le seul beau côté d’une âme coupable: J’écouterai ta prière en sa faveur et t’exaucerai ....

- avec le cœur évidemment - moi, je ferais des folies pour cette âme.

Mon cœur a besoin de croire que Mes

créatures ne sont pas ingrates

...

Mon

Ecris-le. J'ai soif d'amour, j'ai soif d'être aimé par mes créatures.

cœur veut la miséricorde justice !”

et

non

la

Les

âmes, pour

parvenir

à

moi,

A

propos

de

l’enfer,

Jésus

se

fait

pensent qu'il

faut une

vie austère,

insistant : “Ne

va

en Enfer

que

celui

pénitente. Vois-tu comme elles me

qui veut y aller.

 

transfigurent

?

Elles

m'imaginent

Futile est votre crainte de vous

redoutable,

tandis

que

je

suis

damner: n’ai-je pas versé

mon sang

seulement

bon!

Elles

oublient

le

pour vous sauver ? ...

précepte que

je

vous

ai

donné:

 

"Aimeras-tu le Seigneur ton Dieu avec

C’est au paradis et non à l’enfer que je

tout

ton cœur, avec toute

ton âme

vous ai voués en vous créant, à la

etc…"

jouissance d’un éternel amour et non à la compagnie infernale des démons ...

Aujourd'hui,

comme

hier,

comme

demain, à

mes

créatures,

Je

L’impénitence finale ne se rencontre

demanderai

seulement

et

toujours

que chez les personnes qui veulent

l’amour.

 

aller en Enfer, de propos délibéré, et par conséquent refusent Ma

Miséricorde; car, pour ce qui est de

Miséricorde; car, pour ce

qui

est

de

Moi, jamais Je ne refuse mon pardon:

Ma Miséricorde illimitée embrasse l’univers entier, car pour tous J’ai versé mon sang ...

Ma Miséricorde illimitée embrasse l’univers entier, car pour tous J’ai versé mon sang ...

Futile

est

votre

crainte

de

vous

damner: n’ai-je pas versé mon sang pour vous sauver ? ... C’est au Paradis et non à l’Enfer que je

vous ai voués en vous créant, à la jouissance d’un éternel amour et non à la compagnie infernale des démons ...

L’impénitence finale ne se rencontre que chez les personnes qui veulent aller en Enfer, de propos délibéré, et

Consolata écrit : “Le cœur

du Christ

par conséquent refusent ma

est un cœur maternel

...

mais le cœur

Miséricorde; car, pour ce

qui

est

de

d’une mère n’est qu’un pâle reflet du

Moi, jamais Je ne refuse mon pardon:

cœur de Dieu.”

ma

Miséricorde

illimitée

embrasse

Jésus

confirme :

“Abstiens-toi

de

l’univers entier, car pour tous J’ai versé

juger qui que ce soit et de proférer des paroles dures; console mon cœur

mon sang ...

 

et arrache-le à

sa

tristesse

en

Me

La multitude des péchés ne damnera

faisant voir, par ton ingénieuse

pas une âme, puisque mon pardon

prévient son repentir, mais bien l’obstination à refuser mon pardon et à vouloir se damner ...

Confiance et confiance en moi, Consolata, crois aveuglément à l’accomplissement de mes promesses, car je ne mesure ni ma bonté, ni ma miséricorde, et Je ne veux pas la mort du pécheur, mais son retour à la vie.”

Mais pour sauver le monde, Jésus a besoin que des âmes généreuses l’aident :

“Je veux des victimes, Consolata

... Amour et de ma Miséricorde. (A suivre)

des victimes

de mon

prévient son repentir, mais bien l’obstination à refuser mon pardon et à vouloir se damner ...

Livre « Jésus parle au monde » 192 p.

Message du Coeur de Jésus

à Soeur Consolata Betrone

10 Euros ou 15 $ can

A commander à :

Association Jésus Evangélisation Fabienne Guerréro 1 rue André Chenier 34500 BEZIERS

Tél : 04.34.33.12.46

prévient son repentir, mais bien l’obstination à refuser mon pardon et à vouloir se damner ...
Sur les gros grains : 1 fois Jésus Marie je vous aime, sauvez les âmes des
Sur les gros grains : 1 fois Jésus Marie je vous aime, sauvez les âmes des

Sur les gros grains : 1 fois

Jésus Marie je vous aime, sauvez les âmes des prêtres, sauvez les âmes, nous vous le demandons humblement, et permettez nous de répéter cet acte d’amour, mille fois, à chaque respiration, à chaque battement de cœur

Sur les petits grains : 10 fois

Jésus Marie, je vous aime sauvez les âmes

Quand vous avez fini de réciter le chapelet, vous avez aidé Jésus et Marie à sauver 50 âmes de la perdition éternelle.

EVANGELISATION GRATUITE….

Pour recevoir gratuitement ce petit chapelet « feuillet-image » en papier, merci d’appeler le 04.34.33.12.46 (vous pouvez en demander plusieurs pour distribuer dans les groupes de prières ou encore auprès des âmes priantes que vous connaissez).

Sur les gros grains : 1 fois Jésus Marie je vous aime, sauvez les âmes des
Association Jésus Evangélisation, fabienne Guerréro, 1 rue André Chenier, 34500 Béziers. Téléphone : 04.34.33.12.46 Les deux
Association Jésus Evangélisation, fabienne Guerréro, 1 rue André Chenier, 34500 Béziers. Téléphone : 04.34.33.12.46 Les deux
Association Jésus Evangélisation, fabienne Guerréro, 1 rue André Chenier, 34500 Béziers. Téléphone : 04.34.33.12.46 Les deux
Association Jésus Evangélisation, fabienne Guerréro, 1 rue André Chenier, 34500 Béziers. Téléphone : 04.34.33.12.46 Les deux
Association Jésus Evangélisation, fabienne Guerréro, 1 rue André Chenier, 34500 Béziers. Téléphone : 04.34.33.12.46 Les deux

Association Jésus Evangélisation, fabienne Guerréro, 1 rue André Chenier, 34500 Béziers.

Téléphone :

04.34.33.12.46

Les deux tomes sont préfacés par des prêtres Catholiques

Association Jésus Evangélisation, fabienne Guerréro, 1 rue André Chenier, 34500 Béziers. Téléphone : 04.34.33.12.46 Les deux

Volume 1 et Volume 2 Je viens vous préparer à cet évènement « l’illumination des consciences » 18 Euros / 1 volume ou 27 $ canadien

Chers lecteurs, au mois de janvier, je vous ai présenté le volume 1. Ce mois de Mars, je vous présente 3 messages tirés du volume 2.

28 Août 2012

Jésus, votre Sauveur

Je viens vous dire à quoi ressemblera l’illumination des consciences

Signe-toi et écris, ma fille, couverte de mon Précieux Sang, pour la Gloire de Dieu mon Père ;

Paix à vous, mes enfants. Ce soir, Je viens vous dire à quoi ressemblera l’illumination des consciences que l’on appelle aussi l’avertissement. Elle est une intervention directe de Dieu, elle est une purification, premier signe pour tous que votre époque tire à sa fin, c'est-à-dire la fin de la vie telle qu’elle est présentement. Cet évènement est un moment unique dans l’histoire de l’humanité.

Un bruit assourdissant se fera entendre, et

la

Croix

lumineuse brillera dans le ciel ; elle s’étendra de l’orient à l’occident pour annoncer la proximité de l’illumination des consciences. Dès que vous verrez le ciel s’assombrir, mettez vous à genoux, chapelet à la main, et priez, priez, priez car tout se passera très vite. Le jour deviendra nuit ; comme à Fatima, le soleil tournera et il s’éteindra pendant trois heures ; la lune s’obscurcira et on assistera à de grands phénomènes sur toute la terre !

Le monde entier sera bouleversé, les gens croiront que la fin du monde est arrivée. La crainte sera tributaire des péchés commis par chacun, la plus grande destruction se manifestera dans les cœurs. Chacun vivra une expérience mystique par laquelle il pourra voir son état d’âme à la

lumière de la justice divine, semblable à la grâce accordée à Saul de Tarse qui fut pénétré par cette lumière. Paul obéit à l’avertissement que Je lui ai donné, il s’est repenti et devint le disciple fidèle, l’apôtre des païens.

Lorsqu’elle se produira, tout s’arrêtera, mes enfants. Ce sera comme le feu, mais il ne brûlera pas votre chair ; toutefois vous le ressentirez intérieurement et extérieurement.

L’Esprit Saint viendra comme une rosée céleste de grâce et de feu qui renouvèlera le monde entier, à ce moment-là, vos péchés vous seront dévoilés, le bien que vous avez négligé de faire et le mal que vous avez fait. Il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres et Il fera paraître les intentions secrètes, car rien ne sera plus caché, non pour vous faire souffrir, mais plutôt par Amour et par Miséricorde, vous souffrirez à cause de vos péchés non confessés.

Comprenez-vous mon insistance à vous démontrer pourquoi il faut aller au sacrement du Pardon pour être prêts ? Autrement vous allez reconnaître la douleur du purgatoire ou de l’enfer ? Vous le verrez tous, que vous le vouliez ou non. Ce sera le plus grand geste de ma Miséricorde , J’accorderai à tous une dernière chance.

Et, à ce moment, chacun pourra se libérer de tous ses péchés en allant au sacrement du Pardon avec un grand repentir et le désir de ne plus offenser Dieu, en redressant sa conduite, en changeant ses habitudes ; ou bien, traîner ses péchés avec lui vers la damnation en refusant de Me rencontrer dans la personne du prêtre. Je pardonnerai tout, mais vous devrez vous repentir, J’accepterai votre retour à mon Sacré-Cœur, mais vous devez revenir à Moi de vous-même.

L’effusion du Saint-Esprit sera aussi forte, aussi puissante, après l’avertissement, qu’elle le fut au moment de la première

Pentecôte. Ce qui se manifestera sera si Grand qu’il n’y a jamais rien eu de pareil depuis le commencement du monde ! Cet évènement aura pour effet d’augmenter votre foi, il vous aidera à vous rapprocher de Moi, il préparera l’humanité à recevoir les messages de l’Evangile.

Pourquoi cet évènement ? Parce que sans la connaissance de vos péchés, vous ne pourrez pas comprendre à quel point vous avez besoin de Moi et de mon pardon. Ne craignez pas, Mes enfants, ceux qui croient en Dieu et en ma très Sainte Mère, ceux qui reconnaîtront que cela vient de Dieu, seront protégés. Souvenez-vous en, ceux qui demeureront dans ma grâce n’auront rien à craindre, rien mes enfants.

Récitez le chapelet, c’est très important, récitez le chapelet de la Miséricorde, car J’y attache de grandes grâces.

Si

je

suis

venu

ce

vous décrire

soir

à

quoi ressemblera

l’illumination des consciences, connue aussi comme l’avertissement, ce n’est pas pour vous effrayer et vous faire

perdre la paix, non mes enfants, non. C’est pour vous

permettre de vous

prière, l’adoration et les

préparer par la

sacrements, à demeurer en état de grâce, dans ce cœur à cœur avec Moi, votre Dieu, à rester à l’abri de tout danger dans mon Sacré-Cœur et le Cœur Immaculé de ma très Saint Mère, l’Immaculée Conception.

Préparez-vous, mes enfants, parce que vos yeux vont voir des évènements qu’aucun œil n’a jamais vus auparavant. Le temps est très court. N’ayez pas peur, soyez dans l’allégresse, avant que je vienne comme Juge, Je viendrai comme Roi de Miséricorde, pour vous, mes enfants de lumière, mon petit reste fidèle que J’aime tant. Je suis proche, Je n’abandonnerai jamais les miens, vous, mes amours. Soyez vigilants, ne vous laissez pas distraire, « tenez vos lampes allumées »(Lc 12, 35).

Quand la Croix apparaîtra dans le Ciel, ce sera le signe de mon retour dans la Gloire, parce que Je viendrai avec Elle pour instaurer mon Règne Glorieux dans le monde. Elle sera la porte qui ouvre le tombeau dans lequel gît l’humanité, pour la conduire dans le Royaume de la Divine volonté.

En même temps, il y aura une grande angoisse, une grande

douleur de

pas avoir

ne

accueilli à temps mes messages et

ceux

de

ma

Mère.

Alors

il

sera

trop tard

pour

ceux qui

ne

seront pas en état de grâce pour se repentir, se convertir et

faire pénitence.

 

Peuples de la terre, adorez le Seigneur car Il vient ! Prenez courage, ne craignez pas, voici venir votre Dieu ! Lorsque vous vous y attendrez le moins, l’avertissement viendra, n’en doutez pas, et vous verrez ma Croix dans le Ciel. Ce que Je dis, Je le fais.

Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit.

Amen, Alléluia

Pentecôte. Ce qui se manifestera sera si Grand qu’il n’y a jamais rien eu de pareil

Estrait du message du 29 juillet 2012 « Priez au lieu de vous affoler. Ne sortez pas de votre refuge : nos deux Cœurs Unis

Marie, Reine de la paix

vient le temps, mes enfants, où le Ciel se taira pour laisser la

Il

... place au grand silence, et c’est pour cela que mon doux Jésus et moi, l’Immaculée Conception, nous vous demandons de rester uni dans la prière, l’adoration. Continuez à réciter le saint rosaire, la chapelet de la Miséricorde, la prière à Saint Michel Archange et portez des sacramentaux sur vous.

N’ayez pas peur, mais je dois vous dire quoi faire, mes enfants au moment de la grande épreuve : mettez vous en prière au lieu de vous affoler. Tournez votre regard vers Dieu pour demander pardon, miséricorde et la force du Saint Esprit. Demandez la grâce de la persévérance finale pour rester fidèles à la Parole de Dieu, à Ses commandements, et allez jusqu’au bout de cette épreuve.

Persévérez, ne vous découragez pas, par votre fidélité, vous serez du côté vainqueur ; Je serai avec vous, ne sortez pas de votre refuge :

nos deux cœurs unis. Il se fait tard, la nuit avance, écoutez les conseils que vous donne votre céleste Maman Marie.

Merci mes enfants de les prendre au sérieux. Soyez bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen. Alléluia !

Estrait du message du 29 juillet 2012 « Priez au lieu de vous affoler. Ne sortez

Estrait du message du 2 Novembre 2012

« Préparez-vous à vivre cet évènement qui est à vos portes :

l’illumination des consciences, par laquelle les morts spirituels sur la terre reviendront à la vie en Dieu

Votre Sacré Cœur de Jésus

… On pourrait dire

mes enfants que la

mort est la libération de

l’esprit de l’enveloppe de la chair. L’esprit a été créé par le Père à son image et à sa ressemblance. L’esprit est une partie divine enfermée en vous et qui vous rend à l’image de Dieu. Et puisqu’il en est ainsi, ce seront les éléments spirituels qui seront en jeux au

moment où vous serez devant Moi au jugement.

Je vous ai créés libres et Je vous laisse libres. L’homme doit parvenir par sa volonté propre au paradis; tout comme c’est par sa volonté propre qu’il a perdu le paradis. Je vous donne mon aide, mais votre volonté est indispensable. Vous pouvez comprendre qu’il serait juste que vous n’en abusiez pas en vous en servant pour faire le mal, il serait juste que vous ayez pour le Seigneur plus de respect, de reconnaissance et d’amour.

L’homme est destiné au Royaume des Cieux ou au séjour des ténèbres. Réveillez-vous, mes enfants, revenez à la vie de la grâce, la vraie vie en Dieu, méditez le sens profond de ces paroles : quand les morts reviendront à la vie, ils vivront comme les anges dans les cieux. Mais sans la grâce, l’âme n’a plus de vie, il s’agit de la mort de votre âme, mes enfants, votre âme qui est mourante.

Préparez-vous à vivre cet évènement qui est à

vos

portes :

l’illumination des consciences, par laquelle les morts spirituels sur la terre reviendront à la vie en Dieu.

Faites bien attention, Mes enfants, celui qui a tué son esprit par une vie de péché vient à Moi, au jugement particulier, avec un esprit déjà mort, tandis que celui qui a vaincu sa chair arrive au jugement particulier avec un esprit vivant….

Site français non officiel http://apparitionsescorial.wordpress.com/ Mgr René Laurentin procède à une interview de Luz Amparo Cuevas
Site français non officiel
http://apparitionsescorial.wordpress.com/
Mgr René Laurentin procède à une interview
de Luz Amparo Cuevas
L
A : Oui, en Juin, le 14.
2 FÉVRIER 2008
Mgr L : Vous souvenez-vous du mois ?
Mgr L : Était-ce une vision intérieure ou une vision qui se trouvait
en face de vous ?
Après la
Messe
de
la
Présentation de Jésus au Temple, Luz
L
Amparo m'a reçu dans la grande maison de la Communauté.
Sont aussi présents le Chanoine Don José Arranz, aumônier de la
A : Elle était devant moi mais pénétrait à l'intérieur de moi-
même.
Fondation de
Torralba, et le
Père
José Maria, Chapelain de
l'œuvre. Luz Amparo est assise sur son fauteuil roulant car elle
est affaiblie.
Mgr L : Oui,
il
en
est
toujours
ainsi. Quand
il
s'agit d'une
communication authentique, celle-ci n'est jamais purement
extérieure.
Mgr L : monseigneur Laurentin
L.A. : Luz Amparo Cuevas
L
A : Mais pour ma part, je touchais et je voyais.
Mgr L : Quel a été votre premier contact avec la Sainte Vierge
et comment l'avez-vous vécu?
Mgr L : Pouvez-vous me décrire la Sainte Vierge, comment
est-Elle ? Ses vêtements ? Son visage ?
L
A : Cette expérience m'a conduite au service des nécessiteux
A : Je ne l'ai pas toujours vue vêtue de la même manière. Je
l'ai souvent vue avec une tunique jaune (couleur du Vatican) et
L
et en renouvelant mon esprit. Auparavant, je ne savais rien de
tout cela et je vivais sans Dieu. J'ai toujours cru qu'il y avait
quelque chose et Quelqu'un. Pour moi çà a été un enrichissement
surtout dans la connaissance de Dieu et une grande joie pour mon
âme qui peu à peu, a été comblée. Et on en arrive à se dire
qu'on ne pourrait plus vivre sans Dieu. C'est quelque chose de
très intime ; on mène une vie très intime avec Dieu et on en
arrive à tomber amoureux de Lui, et de tout ce qui est de Lui :
Elle avait les armoiries du Pape sur Sa cape. Sa chevelure est
rousse, frisée. D'autres fois, je l'ai vue en Vierge douloureuse.
Mgr L : Avait-elle un voile ?
L
A
: Elle
avait
un
voile
qui se
croisait sous le
cou
et était
on ne peut plus vivre sans Lui.
habillée d'un manteau noir et d'une tunique de couleur grenat.
Ses yeux verts sont très beaux et nul mot ne peut exprimer la
beauté de ce `vert'. C'est une beauté comme il n'y en a pas.
Elle a un teint mat, bronzé comme si Elle avait pris le soleil.
Mgr L : Avez-vous perçu des paroles, des locutions, ou avez-
vous eu des visions de la Sainte Vierge ou des Apparitions ?
Mgr L : La couleur des cheveux ?
A : J'ai eu des apparitions de la Sainte Vierge et j'en ai eu
beaucoup.
L
L
A : Roux.
Mgr L : Comme David.
Mgr L : La première fois, c'était en quelle année ?
L
A : Elle est très belle.
L
A : En 1981.
Mgr L : Pendant combien de temps l'avez- vous vue ? Je pense que maintenant les
Mgr L : Pendant combien de temps l'avez-
vous vue ? Je pense que maintenant les
apparitions sont terminées.
A : Maintenant
privées.
L
les
apparitions sont
Mgr L : Sans message ?
A : Il
privés.
L
y
a
des messages, mais ils sont
Ce matin
la
Vierge
était
en
douloureuse. Elle est venue avec son enfant
et elle me l'a donné pour que je l'embrasse.
Mgr L : Alors, rien n'est terminé ?
Mgr
L : Y -a-t-il
un message
pour les
L
A : Ça continue.
pèlerins français ?
Mgr L : Quel est votre espoir pour l'avenir
des Fondations ?
L
A : La Sainte Vierge aime beaucoup
les
pèlerins français
parce
que
les
français
ont
une
grande
affection
A : Mon espoir est que chaque jour, cette
œuvre grandisse en accueillant des pauvres
L
pour elle. Elle
les aime beaucoup.
Elle
leur
donnera
le centuple et
et des nécessiteux. Je veux inculquer aux
Religieuses qu'elles doivent se sanctifier en
se consacrant aux pauvres et aux
nécessiteux ; elles peuvent être fières de les
accueillir et de s'en occuper.
c'est
ce
qu'elle
fait
pour
ceux qui
travaillent dans cette œuvre et pour
l'effort
qu'ils
font
de
conduire
les
pèlerins.
Mgr
L : Je
sens
que
c'est
une
Mgr L : Y -a-t-il encore des ennemis ?
bénédiction de Dieu et je l'avais ressenti
lorsque
je
vous
ai
vue
pour
la
A : Des ennemis, nous en avons beaucoup
et nous sommes très persécutés. Maintenant
L
première fois, que
vous
étiez avec
le
Seigneur,
et
que
vous
étiez
quelques évêques et quelques prêtres
transparente, un peu comme Bernadette.
commencent à comprendre
...
est en relation avec nous et notre relation
Le Cardinal
L
A : Non,
je
ne
suis
pas
comme
est bonne.
Bernadette. Je n'en suis
pas
là,
j'ai
encore
beaucoup
de
chemin
à
parcourir.
Mgr L : Avec
les
deux
Cardinaux,
le
précédent et l'actuel ?
Mgr
L : La
même
transparence
pour
L
A : Oui.
Le
précédent
a
approuvé
nous.
Je
voudrais
demander
la
l'Association et il est venu célébrer la messe
bénédiction
de
la
Sainte Vierge pour
à la Fondation.
nous et aussi pour moi.
Il
m'est
difficile
de
bien
servir
la
Mgr L : Il a passé une journée entière avec
vous ?
L
A : Oui.
Il
a
parlé. Eux aussi
sont
très
Sainte Vierge parce que, comme j'ai
perdu mes yeux, il y a beaucoup de
choses que je voudrais faire mais que
je ne peux.
persécutés ; on en a parlé.
J'ai terminé plusieurs œuvres dont la vie
Mgr L : Le Cardinal actuel est-il venu vous
voir ?
de
Marie
et
un autre
volume sur la
Présence
...
A : Non, c'est nous qui sommes allés le
rencontrer à Madrid.
L
J'ai quasi terminé une œuvre sur la façon
dont
la Vierge
a
vécu concrètement
toute
sa
vie. Telle
que
nous
la
Mgr L : Il n'est pas venu vous voir ?
connaissons et comme nous
connaissons sa prière, le Magnificat et
tous les messages qu'elle a reçus, si on
L
A : Non,
mais
il
va
venir.
Il
y
a des
évêques qui sont venus, plusieurs membres
de la Hiérarchie ainsi que des prêtres.
les comprend, ils nous font pénétrer
comment elle a vécu.
Mgr L : Pendant combien de temps l'avez- vous vue ? Je pense que maintenant les
Mgr L : Pendant combien de temps l'avez- vous vue ? Je pense que maintenant les
Mgr L : Pendant combien de temps l'avez- vous vue ? Je pense que maintenant les
Mgr L : Pendant combien de temps l'avez- vous vue ? Je pense que maintenant les
Mgr L : Pendant combien de temps l'avez- vous vue ? Je pense que maintenant les

M.

G.

Etcheverry

:

Luz

Amparo

a

vu

beaucoup

de

scènes de la vie de la Sainte Vierge.

Mgr L : Ah oui ? Mais vous ne l'avez pas écrit.

L

A : Vous les avez dans les messages.

 

Mgr

L

 

:

Quelles

scènes

avez-vous

vues ? Par exemple ...

 

L

A

:

Comment

St

Joseph

fait

a

 

connaissance de la Sainte Vierge. Elle

quitte sa terre avec St Joseph. Ils n'avaient rien alors, pas de voiture. Ils ont une mule

et toutes leurs affaires

sont

la mule.

sur

Quand elle est partie avec St Joseph, elle

était alors enceinte, l'Ange lui avait

annoncé qu'elle allait être mère, mère du Fils de Dieu. Elle avait demandé comment, puisqu'Elle ne s'était engagée envers aucun homme et qu'elle voulait

garder sa

virginité. Alors ils

allés

sont

vivre, et elle attendait qu'on leur remette un appartement. Quand ils ont trouvé un logement, Marie vivait dans une pièce et St Joseph dans une autre.

Mgr L : A Nazareth ?

 

L

A

:

Oui,

Nazareth.

à

Il respectait

beaucoup la Sainte Vierge. Il ne l'a jamais

vue

se

 

déshabiller car ils avaient deux

chambres séparées. Il

l'a

toujours vue,

vêtue. Il a toujours eu un grand respect à

son égard. Je vois la Sainte Vierge enceinte,

elle

est

 

en

train de

coudre, les oiseaux

chantent à

sa

alors elle

fenêtre ;

leur

 

demande de se taire parce qu'elle est en

train de parler avec son enfant.

Les

 

oiseaux se

taisent. Alors elle

met

se

à

converser avec

son

fils

l'enfant se

et

mettait à genoux (dans le ventre de sa mère) pour prier avec Elle.

Et lorsque naît l'Enfant, la Sainte Vierge ne permet pas que St Joseph assiste à la naissance. L'enfant nait, et il naît comme s'Il était enveloppé d'or. Il va dans les mains de l'Archange St Gabriel, et l'Archange St Gabriel Le passe à l'Archange St

Raphaël, et l'Archange

St

Raphaël Le

passe à l'Archange St

Michel. Les trois

pas de

 

lui.

Alors il

pensait

que

ce

L

n'était

Archanges sont présents lors de la naissance de l'Enfant. Mais St Joseph voit tout en songe : St Joseph voyait, avant

l'accouchement, que la Vierge était enceinte et que ce n'était

pas possible.

Il

voyait que son ventre s'arrondissait. Il ne comprenait pas. Il faisait confiance à la Sainte Vierge mais elle, elle n'a pas voulu lui dire quoi que ce soit. Elle le voyait souffrir mais elle n'a rien voulu lui dire jusqu'à ce que Dieu lui révèle tout. Alors Joseph, qui était sur le point de la quitter, a tout vu en songe.

Mgr L : Avez-vous vu la fête d'aujourd'hui, quand Joseph et Marie sont allés au Temple avec Jésus ?

A : Oui, j'ai vu comment les Anges le présentent au Temple

qui est tout rempli d'anges. Et là il y a Siméon ; les Anges

chantent de

beaucoup à dire.

Mgr

L

très beaux cantiques. Et l'enfant

est

le Fils de

Dieu. Il y a des scènes très touchantes. C'est très long, il y a

vu

comment ils avaient perdu Jésus lorsqu'Il avait douze ans ?

: Avez-vous

L

A

Oui.

:

Ils

en colonne.

allaient

Les hommes étaient avec les

hommes et

 

femmes avec les

les

femmes.

Jésus allait

donc

avec Son

père. Quant

à

Sainte Vierge, Elle

la

pensait

que

Jésus

était

avec

Son

père ; et St Joseph pensait que Jésus

était avec Sa Mère. Et ce, jusqu'à ce qu'Ils arrivent à une étape où tout le monde s'arrête et là ils se sont rendus

compte

que

l'enfant

avait

disparu.

Alors

Ils commencent à Le chercher

partout et Ils reviennent sur leurs pas.

A

l'entrée

de

Jérusalem,

Ils

demandent

si

l'on n'avait

pas

vu

un

enfant de 12 ans à cheveux blonds et

bouclés. Dans plusieurs maisons, on

leur

qu'ils l'avaient

vu mendier

dit

pour les pauvres

était allé

qu'Il

et

dans

les

faubourgs,

distribuer

aux

pauvres tout ce qu'Il avait recueilli. La

Sainte

Vierge

et

Joseph

Saint

Le

cherchaient partout. Alors la Sainte Vierge dit à St Joseph : Notre enfant

ne

peut

se

trouver

qu'en

deux

endroits : ou Il est dans le Temple, ou

Il est avec les nécessiteux ou bien les

malades.

Ils

ont

cherché

dans

les

faubourgs et on leur a dit

qu'effectivement,

enfant

un

avait

apporté

de

la

nourriture et les avait

laissés

dans

une

grande

paix

et

une grande

tranquillité. Ensuite

Ils

sont allés dans les hôpitaux et on leur

a

dit

qu'un enfant

venu leur

était

rendre visite et que l'état de santé de la

plupart

des

malades

s'en

était

trouvé amélioré. Les malades étaient rentrés chez eux parce qu'ils avaient

été guéris. Puis la Sainte Vierge et Saint Joseph sont allés au Temple chercher

Dieu

à

tous

les

Jésus.

Quand

Ils

sont

entrés

très discrètement dans le Temple. Ils

ont vu Jésus qui expliquait la

Loi

de

docteurs et

Ses

explications

les confondaient tous. La Sainte Vierge s'est mise à genoux,

en prières, et Elle disait que son cœur était rempli de joie en voyant son Fils. Il en était de même pour St Joseph. Lorsque Jésus eut terminé son discours, Il s'approcha de Ses parents et ils lui dirent : `Mais où étais-Tu ? Nous te cherchions'. 'Ne savez-Vous pas que Je dois être au service de Mon Père ?' leur

répondit Jésus. Alors Ils demeurèrent sans parole comprirent la Sagesse qu'Il avait en Lui.

car

Ils

Mgr L : Avez-vous vu la Sainte Vierge au pied la Croix, lors de la mort de Jésus ? Comment l'avez-vous vue ?

L

A : Oui.

Elle

s'agrippait

aux

pieds

de

Jésus

en pleurant amèrement. J'ai vu toute l'amertume de la

M. G. Etcheverry : Luz Amparo a vu beaucoup de scènes de la vie de la

Sainte Vierge. J’ai

vu

comment

Elle

suivait Son Fils avec Marie Madeleine. Et j’ai vu comment les soldats sont en train

de fabriquer

une

croix ; et

j'ai

vu

comment

on

l'insultait

:

`vois, cette

croix est pour Ton Fils. Mais la Sainte

Vierge

Marie

a toujours suivi

son

Fils

jusqu'au Golgotha.

 

Mgr

L : Elle

suivi

l'a

avec les saintes

femmes ?

 

L

A : Oui,

elle

a

toujours

 

été

accompagnée, on ne L'a jamais laissée

seule.

 

Mgr L : Et avec St Jean ?

 

L

A : Avec St Jean. Saint Jean ne L'a

jamais abandonnée. Alors, Jésus meurt. Le fouet avec lequel on le flagellait, avait un fer recroquevillé en quelque sorte et quand on le flagellait, on lui arrachait des lambeaux de chair.

Mgr L : C'est la flagellation.

 

A : Oui, sur le chemin (du Golgotha),

L

on

lui donnait des coups de pied sur le

visage, aux jambes, aux pieds, et Il est

tombé plus

de trois

fois.

était

Il

tout

ensanglanté, méconnaissable, rempli de

sang jusqu'à ce qu'Il parvienne au

Golgotha. On l'a placé

sur

la croix

 

sur

laquelle

 

Il priait,

parce

que,

dans

Sa

maison, Jésus priait déjà tous les jours sur

une croix. Alors Il a demandé cette

croix-là

 

et

elle lui

a

été

concédée.

Comme cette croix n'était pas à sa

mesure, on a commencé à tirer Ses bras,

et

on

L'a

attaché avec une corde,

à

la

ceinture, aux pieds et aux mains.

 

Mgr L : Attaché ou cloué ?

 

A : On l'a d'abord attaché et ensuite cloué.

L

Mgr L : La Vierge était-elle à la sépulture avec Joseph d'Arimathie ?

A : Oui, elle y était.

L

 

Mgr L : Avez-vous écrit toutes ces scènes de la vie de Jésus ?

L

A : Ces

scènes

sont

dans

 

les

messages. P L : Ont-elles été publiées ?

M. G. Etcheverry : Il y a

actuellement

ont été publiés : `Les

deux livres qui

messages de

1980

à

1984'

et

`Les

messages de 1992 à 1998'.

 

Mgr L : La

vie

de

la

Sainte Vierge est

racontée dans les messages ?

A : Je ne peux parler davantage car je n'ai plus de glande ... L salive.
A : Je ne peux parler davantage car je n'ai plus de
glande ...
L
salive.
Il
me
manque une
Mgr L : Je suis très heureux de vous avoir rencontrée,
Père
José
Maria : Y -a-t-il
un
traducteur
pour
la
traduction en
espagnol
du
`Dictionnaire des Apparitions' ?
Mgr L : Il y aura une traduction en italien l'an prochain, une traduction en portugais,
mais pas en espagnol.
Père José Maria : Quel dommage.
Mgr L : Peut-être que je trouverai quelqu'un.
L
A : Le Père Laurentin est-il âgé ? M. G. Etcheverry : Oui, il a 90 ans.
Mgr L : Peut-être faut-il vous laisser vous reposer maintenant ?
L
A : J'ai une maladie : quand je parle, j'ai une glande qui s'assèche.
Mgr L : Faites une prière intérieure avec nous pour les pèlerins français et puis pour mes
yeux, pour que je puisse servir mieux la Sainte Vierge.
L
A : Je prierai pour vous.
Mgr L : Merci beaucoup.
L
A : Nous allons partir.
Mgr L : Je vous remercie beaucoup pour le temps que vous m'avez consacré.
L
A : Je prierai pour vous, pour votre cécité et votre pèlerinage.
Mgr Laurentin : Continuez. L'essentiel, c'est d'avoir la lumière éternelle et de
pouvoir la communiquer et c'est plus difficile quand on a perdu la vue.
Luz Amparo : Mais ce que l'on a à l'intérieur, on peut l'exprimer par sa bouche.
30 Avril 2012
L’Archevêque de Madrid autorise la construction d’une chapelle
12 OCTOBRE 1983 : Je vous demande, mes enfants, de remplir avec ferveur la dévotion des
12 OCTOBRE 1983 : Je vous demande, mes enfants, de remplir avec ferveur la dévotion des
12 OCTOBRE 1983 : Je vous demande, mes enfants, de remplir avec ferveur la dévotion des
12 OCTOBRE 1983 :
Je vous demande, mes enfants, de remplir avec
ferveur la dévotion des premiers samedis du mois.
A ceux qui observeront les premiers samedis du
mois, en confessant leurs fautes, en s’approchant de
la sainte Eucharistie et en récitant chaque jour le
Saint Rosaire, mon cœur immaculé promet de
répandre des grâces sur toute l’humanité, mes
enfants.
Je leur promets aussi de les assister à l’heure de la
mort et de les préserver du feu de l’enfer (La Sainte
Vierge).
LE 7 MAI 1988 :
Tous ceux qui viendront ici seront bénis et marqués
d’une croix au front. Je promets maintenant que tous
ceux qui viendront ici seront marqués pour que
l’ennemi ne puisse emporter leur âme (La Sainte
Vierge).
LE 6 JUIN 1998 :
Je vous promets, mes enfants, que vous tous qui
viendrez en ce lieu, vous serez protégés le jour des
ténèbres.
Luz Amparo Cuevas respire profondément et voit
comment la Sainte Vierge protège les âmes sous son
manteau.
C’est ainsi que je vous protègerai tous, ma fille, et
moi, je tiens mes promesses (La Sainte Vierge).
La Très Sainte Vierge : Ma Fille, me voici à nouveau comme Mère
des affligés, Mère des pécheurs. Je sais, ma fille, que ton cœur
est affligé, tu es devenue orpheline d’un directeur (spirituel) qui
t’a tellement aidée au cours de tant d’années, ma fille. Mais il t’a
préparée et, du ciel, il continuera à t’aider et à soutenir cette
œuvre qu’il a tant et tant aimée.
Apparition de l'aumonier de l'Escorial, nommé par l'archevêque et
récemment retourné à Dieu : le Père Alfonso Maria.
Le Père Alfonso Maria :
LE 5 FEVRIER 2000 :
Venez en ce lieu, vous y recevrez beaucoup de grâces,
mes enfants, pour votre santé et pour votre salut (La
Sainte Vierge).
Dieu permet que tu me vois, ma fille ; quelle différence celle du
Ciel et de la Terre ! Ici les titres et les nominations n’ont pas de
valeur. Ici tout est à la façon de Dieu ! Quelles grandeurs, celles
du Ciel et de voir le visage de Dieu !
LE 4 MARS 2000 :
Combien d’âmes parviennent ici en raison de ce lieu (le Pré-Neuf)
avec une vie parfaite, parce que les hommes se disent
« catholiques pratiquants » mais comment vivent-ils la doctrine ?
A vous tous qui venez en ce lieu, mes enfants, je vous
promets que je répandrai des grâces sur vous et sur
les membres de vos familles et tout spécialement sur
vos âmes, mes enfants. (Le Seigneur)
Quelles merveilles, celles du ciel ! Combien j’ai désiré ce lieu et ce
moment ! Tu ne demeures point seule : d’ici je veillerai sur toi.
Luttez tous pour venir afin que
nous nous rassemblions tous !
Comment les hommes peuvent-ils nier l’existence du ciel et de
l’enfer ?
Et beaucoup de pasteurs qui nient l’existence de l’enfer, ne savent
pas le mal qu’ils font aux âmes ; quand ils se trouveront devant le
Tribunal de Dieu
...
!
Frères, soyez sincères et prêchez l’Evangile tel qu’il est écrit ;que
les hommes sachent les vérités. N’ayez crainte de les leur
expliquer, car combien (d’âmes) ne parviennent pas ici parce
qu’on ne leur a pas expliqué clairement l’existence du ciel et de
l’enfer.

Quelles grandeurs celles qui se trouvent

 

l’autre. Aimez-vous. Comme elles sont

 

est

la

haine,

la

destruction,

le

ici ! Quelle différence entre la terre et ce

nombreuses

les âmes

en

ce

lieu

qui

manque d’amour.C’est un tourment

lieu ! Sur terre, l’homme est attiré par tout

participent à cette même grâce, mais

qui ne finira jamais et ne nous

sauf par Dieu !Et ici, seul Dieu vous attire !

elles ont du être humiliées et foulées au

consumera jamais. C’est un feu

Cette grandeur infinie, ne la perdez-pas

pied

pour

parvenir

 

si

haut

!Sois très

dévorant, qui dévore nos entrailles.

mes enfants ! Comment osez-vous ne pas

humble ma fille, n’oublie pas mes

Mais nous sommes maudits de Dieu

expliquer les vérités !

conseils !

 

parce

que

nous, nous

n’avons pas

 

voulu l’aimer. Mais je veux que vous

La Très Sainte

Vierge : D’autres âmes

avertissiez les hommes des tourments

Luz Amparo : Ah quelles grandeurs, mon

sont en

ce

lieu.

Cette

âme va

parler

si

grands de

ce

lieu afin

qu’ils n’y

Dieu ! Ah Père, aidez-moi !

parce que Dieu le lui permet.

 

entrent pas. C’est la voix de Dieu qui

Père Alfonso Maria :

   

me le commande !Mais pour moi, j’entraînerai tout le monde dans ce

 

lieu

ils

se

consumeraient par le

Je suis déjà parvenu ici pour contempler le

feu, où la haine, la destruction sont

visage de Dieu ! Quelle joie ressent tout mon être parce que je suis imprégné de la

Apparition d'une âme du purgatoire

toujours présents !

 

divinité de Dieu en prenant part à ces

Une âme du Purgatoire :

 

Tout

n’est

qu’amertume

et

notre

grandeurs ! Quelles grandeurs et combien

 

mission est de détruire les âmes.

 

j’ai désiré ce moment ! Voilà la grandeur

Je

suis

ici

au Purgatoire.

Je

suis une

 

infinie pour laquelle l’homme doit lutter ! Il n’y a pas sur terre d’autres grandeurs qui

âme qui me suis consacrée à Dieu mais je n’ai pas été fidèle à ma vocation et je

Luz Amparo : Quelle horreur !

 

surpassent celle-ci ! Laissez de côté les

devais aller

à

un autre

lieu,

 

un

lieu

Une

âme

damnée

:

Beaucoup

flatteries, vivez pour Dieu et ne soyez pas

ténébreux, un lieu où la paix n’existait

parviennent en ce

 

lieu

parce

que

des centres, car les hommes sont très

pas,

où l’amour

n’existe

pas

;

mais

personne n’a voulu leur dire la vérité

portés à se faire « centres » et ne vous

grâce à la miséricorde de Dieu, je suis

et nous nous n’avons pas voulu la

laissez pas séduire par quelques tapes sur

ici.

comprendre.

 

Il

était

plus

facile

de

l’épaule ; car si vous ne réfléchissez pas, il

vivre dans les commodités,

est aisé pour le démon de vous conquérir

Grâce à vos prières, j’espère quitter ce

l’abondance, et à

notre guise sans

par l’orgueil et la vanité ! Luttez, seul Dieu

lieu d’un moment

à

l’autre. Bien que

faire

la

volonté de

Dieu.

Ceci

est

suffit ! Aimez les créatures, mais mettez Dieu par-dessus tout !Combien (d’âmes) ne peuvent parvenir en ce lieu, mes enfants, parce qu’ils se sont pris pour des dieux !Et tout ce qu’ils ont fait, ils l’ont fait pour leur vanité et leur personne !

c’est un lieu de purification, nous sommes si heureux de réparer nos

dettes !Nous ne changerions pas le Purgatoire pour rien de ce qu’il y a sur la terre. Car nous avons vu Dieu de loin, il nous a fait entrevoir un rayon du Ciel

notre salaire. Nous sommes payés par celui pour lequel nous avons travaillé. Nous éprouvons de la haine, du mépris. Si Dieu nous laissait, nous détruirions le monde.

et nous l’avons vu et sa Mère très sainte

Nous n’éprouvons que

le

désir

Ne

vous laissez

pas conquérir

par

les

nous console. Nous ne voulons rien et

d’entraîner tous les hommes pour

hommes ; allez à leur conquête pour Dieu

nous n’aspirons à rien qui ne soit Dieu,

qu’ils participent à cette souffrance.

et

laissez Dieu conquérir

votre cœur !

l’Eternité :être avec la Divine Majesté de

Vivez une vie consacrée. Aimez beaucoup cette Oeuvre. Dans cette œuvre, vous irez

Dieu Nous ne changerions rien, malgré les souffrances que nous endurons pour

La Très Sainte Vierge :

 

sur le chemin de la perfection ! Mais

purifier

nos

fautes. Je

suis

ici

depuis

 

malheur à vous si vous prêtez l’oreille aux

longtemps, et mon temps

n’est

pas

le

Ma fille, tu vois quelle différence

flatteries et

vous laissez taper sur

vôtre !

 

il y a entre l’amour et la haine ?

l’épaule ! Ne soyez pas des centres, mes

 

enfants ! Combien cela m’a servi, alors que

Mais

le

temps

n’a

pas

d’importance,

Observe la paix qu’il

y a en ce

j’aimais beaucoup mon Dieu ; mais comme

c’est le lieu où je vais aller qui importe !

 

lieu et la haine, le mépris et la

cela m’a fait du bien !

 

rancœur qu’il

y

a

dans l’autre.

Et beaucoup d’autres (âmes) sont en

Luttez mes enfants, et

ne vous

Ah,

ma

fille, lutte

pour qu’un jour nous

train de se purifier ;s’il (le Purgatoire)

laissez

pas

conquérir

par

des

soyons réunis.

Ton âme,

ma

fille, je

l’ai

est un lieu de souffrance, il est aussi un

paroles qui

flattent vos ouies,

dirigé du mieux que j’ai pu afin qu’elle

lieu de joie…

par des commodités pour votre

chemine vers Dieu. Suis le chemin parfait,

corps. Soyez fidèles à la volonté

celui du détachement et humilie-toi, ma fille, car tous ceux qui s’humilient seront

de Dieu, aimez nos Cœurs, mes enfants !

élevés. N’oublie

pas tout

ce

que

je

t’ai

enseigné.

   

Apparition d'une âme damnée

 

Les âmes bonnes jouissent de la miséricorde si grande que Dieu a

Et je vous remercie aussi pour biens que j’ai reçus de vous.

tous les

Notre Seigneur : Regarde les damnés.

eue envers elles parce qu’elles ont été capables de lutter, de se

Créatures qui vous êtes consacrées à Dieu,

 

Luz Amparo : Quelle horreur !

détacher, de rejeter les vanités, les rancoeurs, les envies, d’être

c’est le meilleur chemin, le chemin le plus

Une

âme

damnée

:

Nous

ne voulons

pauvres, humbles et sacrifiées,

parfait et le plus sûr ! Que personne ne

rien savoir, ni de vous ni de Dieu. Nous

d’imiter Jésus sur la Croix et

vous confonde ! Personne ! Soyez toujours

ne

changerions pas les

peines ni

la

Marie à Nazareth !

unis, et que personne ne soit au-dessus de

douleur pour aller au Ciel !Notre mission

Ma fille, comme il est joyeux en la présence de Dieu ! Il a consacré toute sa vie à Dieu depuis son enfance. A l’âge de 9 ans, il a commencé son chemin ma fille.

 
Ma fille, comme il est joyeux en la présence de Dieu ! Il a consacré toute

Notre

Seigneur

:

Il

s’est

consacré

entièrement.

 

C’est

pourquoi je vous ai récompensé, lui et

toi

:

je

l’ai

récompensé

en

étant

ton directeur

spirituel, et

je

t’ai

récompensée en apprenant de lui.

 

C’est pourquoi je demande aux hommes : approchez-vous des sacrements, mes enfants, ne vous relâchez pas dans la prière, laissez le monde et toutes ses vanités et prenez un chemin droit et sûr. Dans le monde il y a une crise de la foi que les hommes ont perdu parce qu’ils considèrent que tout est bien. L’homme a perdu la morale et le monde est rempli d’immoralité : car rien n’est péché.

L’homme a

perdu

la

morale

et

le

monde

est

rempli

d’immoralité : car rien n’est péché.

   
d’immoralité : car rien n’est péché.
 

L’homme a

perdu

la

morale

et

le

monde

est rempli

d’immoralité, de sexe. On porte la chair en triomphe et je te

 

répète, ma fille, que les hommes veulent changer les lois,

chacun

ne

s’acceptant

pas tel

qu’il

est, sur

le

chemin de

sainteté, mais dans l’immoralité et en adultérant leur corps :

Notre Seigneur

les hommes avec les hommes, les femmes avec les femmes. Mais jusqu’où allez-vous en venir, créatures, car vous ne

Mes enfants, aimez beaucoup ceux qui vous persécutent, priez

respectez pas la loi de Dieu !Dieu a crée l’homme et la

pour eux ; pour ceux qui vous calomnient, qui vous diffament,

femme

pour procréer, non point

pour

la

jouissance, les

continuez à prier pour eux. Il n’y a aucun mérite à prier pour ceux

plaisirs ou les passions. L’homme l’a oublié. Je te répète ma fille que cela ressemble à Sodome et Gomorrhe. Jusqu’à quand Dieu doit-il avoir honte des hommes ! Priez mes enfants, priez pour ne pas tomber en tentation.

qui vous aiment, le mérite consiste à prier et faire des sacrifices envers ceux qui vous méprisent. L’amour est la vie, ma fille, l’amour est rédemption.

Les hommes sont si obstinés qu’ils ne voient ni n’entendent ; ils

Accourez à ce lieu, mes enfants. Je viens seulement vous enseigner à observer l’Evangile tel qu’il est écrit et à ne pas mettre des lois chacun à votre guise ! Priez. Sacrifiez-vous, mes enfants, approchez-vous du Sacrement de la Confession et de l’Eucharistie pour fortifier vos âmes, car les hommes sont dans la tiédeur parce qu’ils ont abandonné Dieu.

Et de jour en jour, le démon s’empare davantage des âmes, et les guides ne voient pas la situation du monde. Aveugles,

se moquent de ma parole et de mes grâces ; ne le vois-tu pas ma fille, que l’homme est aveugle et sourd ? Jusqu’où veut-il aller, alors que Dieu lui-même lui donne des conseils ? Jusqu’à quand ? Les hommes disent qu’il n’est pas nécessaire que Je me manifeste, car le monde est en de très bonnes conditions. Cœurs froids, ingrats, pharisiens ! Jusqu’où comptez-vous aller ? Vous ôtez de mon Evangile ce que vous vous voulez, mes enfants, et vous ajoutez ce qui vous plaît. L’Evangile est un. Il n’est pas métaphores, mais il est réalité. Quand vous mourrez, il faudra

votre orgueil vous empêche de voir et d’accepter que Dieu

accepter la

mort, et quand viendra

la résurrection, il

faudra

se manifeste aux humbles pour confondre les orgueilleux et ceux qui se croient grands et puissants ! Priez pour eux, mes

l’accepter aussi. Mais ne simplifiez pas tout en gloire et en résurrection sans passer auparavant par la purification et par la

enfants !

mort.

La Très Sainte Vierge : Levez tous les objets. Ils seront tous bénis avec des bénédictions spéciales pour les pauvres pécheurs. Je vous bénis mes enfants, comme le Père vous bénit, par l’intermédiaire du Fils et avec le Saint Esprit.

Les hommes sont si obstinés qu’ils ne voient ni n’entendent ; ils se moquent de ma parole et de mes grâces ; ne le vois-tu pas ma fille, que l’homme est aveugle et sourd ? Jusqu’où veut-il aller, alors que Dieu lui-même lui donne des conseils !? Jusqu’à quand ?

vous ajoutez ce qui vous plaît. L’Evangile est un. Il n’est pas

Quand vous mourrez, il faudra accepter la mort, et quand viendra

La Très Sainte Vierge : Me voici, mes enfants, pleine d’amour et de miséricorde. Mon Cœur déborde d’amour pour les hommes, mais les hommes, chaque jour, deviennent plus froids et plus distants des choses de Dieu, ma fille.

La Très Sainte Vierge : Me voici, mes enfants, pleine d’amour et de miséricorde. Mon Cœur

Les hommes disent qu’il n’est pas nécessaire que je me manifeste, car le monde est en de très bonnes conditions. Cœurs froids, ingrats, pharisiens ! Jusqu’où comptez-vous aller ? Vous ôtez de mon Evangile ce que vous vous voulez, mes enfants, et

métaphores, mais il est réalité.

la résurrection, il faudra l’accepter aussi. Mais ne simplifiez pas tout en gloire et en résurrection sans passer auparavant par la purification et par la mort.

Avant, nos Cœurs avaient où se réfugier, parce que les âmes était pleines de feu et leur cœur rempli d’amour ; mais maintenant les âmes sont froides et engourdies.

Ne vous moquez pas de mes paroles ni de

leurs prières sont de

 

plus

en

plus

serviront ensuite qu'à se disputer, se

mes

lois.

Je

vous l’ai répété

nombre de

superficielles. Ah, mes enfants ! Que

faire

la

guerre, et pour beaucoup

fois, quand vous me demandiez qui serait

d'attachements au monde et aux choses

d'entre eux, se damner. Pourquoi ne

sauvé

:

celui

qui

observe

mes

du monde ! Dépouillez-vous de toutes les

leur faites-vous pas comprendre que

commandements.

 

choses du monde et détachez-vous des

chacun doit travailler pour former

 

choses

matérielles.

Laïcs,

prêtres

et

son foyer ? Vous leur donnez tout,

Respectez les commandements, mes

religieuses, soyez des fleurs fraîches, Je

déjà

prêt

d'avance.

Parents,

que

enfants et vous vous sauverez. Dieu aime

veux en vous de la fraîcheur et de la

faites-vous donc de

vos

enfants !

ses

créatures,

et

vous

êtes encore

vigueur. Je ne veux pas que vous vous

Apprenez-leur à marcher sur le

aveugles et sourds ? Pas un signe que je

flétrissiez, vous qui gardez encore toute

chemin du Christ, et ensuite ne vous

ne

vous ai laissé

!

Les

signes dans mon

votre

fraîcheur. Allez

de

l'avant, mes

préoccupez pas tant du reste.

corps

sont

mes

enfants,

de

enfants, afin que vous soyez un refuge

Pourquoi donc,

vous

les

mères,

l’amour que

évidents, j’ai pour les

hommes, et les

pour nos Cœurs.

 

abolissez-vous

les

lois

et

leur

hommes ne pensent qu’à eux, qu’au monde.

Ah,

parents,

qui

n'éduquez pas vos

donnez-vous la liberté, avec toutes sortes de cachotteries et de

enfants dans la sainte crainte de Dieu !

mensonges, pour leur damnation !

Il y a beaucoup de travail, mes enfants !

Votre religion,

c'est

le

monde, et

c'est

Apprenez-leur donc à vivre

Pour tous : laïcs, religieux et prêtres, il y a

cette religion que vous leur inculquez, en

chrétiennement comme de bons

beaucoup

 

de

travail

et

peu d’ouvriers.

les formant

pour

le

monde !

Vous, les

enfants de Dieu et que votre

Chaque jour les âmes se refroidissent de

mères, c'est par

vos enfants que

vous

première

préoccupation

soit

leur

plus en plus et n’acceptent pas les lois de

serez sauvées, mais c'est aussi à cause

âme, et ensuite seulement leur

Dieu

;

elles

les

foulent

aux pieds

et

en

d'eux, et

avec

eux, que

vous pourrez

corps.

rient. Comment Dieu ne

va-t-il

pas être

vous damner, pour leur avoir inculqué

près de ses créatures, si le monde, chaque

cette doctrine et pour

ne

les avoir

pas

Un grand nombre d'entre vous ne

jour,

se

rapproche de

la

destruction

?

corrigés.

 

font qu'amasser, amasser, et vous

Désormais mes paroles seront brèves, mes enfants, Je viens vous en aviser, parce que

Enseignez-leur qu'ils doivent aimer Dieu,

ne savez pas qui profitera ensuite de tout cela ni à qui vous le laisserez ;

tout a déjà été dit, tout, du

que c'est le premier devoir du chrétien,

oui, cela servira

peut-être pour la

commencement jusqu'à la fin. Je suis venu

sinon ils en resteront au temporel. Oui,

damnation de vos propres êtres

vous rappeler l'Evangile, tel qu'il est écrit.

beaucoup de mères endoctrinent leurs

chers.

 

N'y

ajoutez

rien,

n'en

retranchez

rien.

enfants pour les conduire dans le monde.

 

Malheur à

celui

qui

ajoutera

et

qui

Malheur à vous qui leur cachez

Aimez

Dieu

et

le

prochain comme

retranchera !

 

(l'enseignement de Dieu) et qui les conduisez sur le chemin de la perdition,

vous-mêmes, mais ne dites jamais que vous aimez Dieu, si vous

Aimez

l'Eglise,

mes

enfants,

aimez

le

parce que vous voulez que vos enfants

n'aimez pas ceux qui sont

près de

Vicaire du Christ, martyr de l'Eglise. Oui, le

Il n'est pas nécessaire qu'il meure pour

Luz Amparo : Oui, Seigneur, nous devons

aient la liberté ! Or cette liberté, à peine

vous, et

que

vous voyez

de

vos

Vicaire du Christ est un martyr de l'Eglise.

savoir que c'est un martyr. Obéissez-lui,

ont-ils quitté vos maisons qu'ils la transforment en libertinage. Donnez-leur la première formation et le premier enseignement, mes enfants, c'est-à-dire

propres yeux. Vous ne pouvez pas aimer Dieu, que vous ne voyez pas, si vous n'aimez pas ceux que vous

voyez tous les jours.

mes enfants. Nous devons tous obéir.

tous obéir. Moi, je veux obéir à l'Eglise, et

l'Evangile. Or la préoccupation de chacun d'entre vous, c'est que vos enfants aient la meilleure formation et la meilleure situation, c'est qu'ils aillent ici et là, mais

La Très Sainte Vierge : Quel triste monde, mes enfants !

l'aimer. Aussi je te le demande, Seigneur,

vous ne leur inculquez pas cette vérité :

Les hommes ont oublié

le

plus

aide-moi à savoir comment je dois me

qu'avant tout et par dessus tout il y a

important, ce qui est éternel, ils ne

comporter vis-à-vis d'elle.

leurs âmes. Et quand vous leur demandez

vivent que des choses passagères et

de mettre les commandements en

ils restent

au niveau

du

temporel.

Notre Seigneur : Obéis, ma fille, comme tu

pratique et de prier, ils n'éprouvent que

Mes prochaines paroles seront

as toujours

obéi

jusqu'à présent.

rejet et dégoût. Qui donc est coupable de

brèves, mes enfants, mais continuez

L'obéissance est le signe

que

tu

aimes

tout cela, mes enfants ? Les mères, oui,

à venir en ce lieu car vous y

l'Eglise et que tu la protèges.

souvent, vous, les mères, qui ne voulez

recevrez des grâces très spéciales

 

pas que vos enfants soient à Dieu et pour

dans les bénédictions,

malgré

la

Aussi, Je le répète, tous doivent lui obéir,

Dieu. Quels tristes enfants ! Dans quel

brièveté de mes paroles. Car tout ce

et celui qui n'obéit pas à l'Eglise, qui ne la protège pas et qui ne l'aime pas, n'est pas

but les instruisez-vous, mes enfants ! Regarde, ma fille, toute cette jeunesse en

que J'ai dit s'accomplira.

 

digne d'être appelé mon fils. Celui qui vit

reste aux choses passagères. Or toutes

Et

à

tous

ceux qui

réciteront

ce

et

qui est plongé

dans le

les choses d'ici-bas passent, l'Eternité ne

mois-ci le saint Rosaire avec

Je viendrai toute revêtue de lumière

pour lui-même monde, on ne

peut pas dire

qu'il est

au

passe pas, elle est éternelle.

dévotion, Je leur promets la paix et

service de mon Eglise Eglise.

ni

qu'il aime mon

Mes enfants, tout reste ici-bas. Les héritages, les choses matérielles, vous ne

l'harmonie dans leur foyer. Et s'ils méditent bien les paroles des

Aimez-la tous ensemble, car celui qui n'est pas avec Moi est contre Moi, et celui qui est avec Moi n'est pas contre Moi. Et pour vous, mes enfants, c'est le moment de

pouvez pas les emporter dans la tombe, mes enfants. Les parents se donnent beaucoup de peine pour que leurs enfants obtiennent de bonnes situations, et vivent dans les choses du monde. Ils

mystères, Je viendrai à leur rencontre à l'heure de leur mort.

pour vous accueillir, mes enfants :

cueillir les fruits, car les hommes sont de jour en jour plus éloignés (de Dieu) et

se fatiguent, ils s'y épuisent afin de leur laisser héritages et richesses, qui ne leur

c'est la Mère de Dieu et votre Mère qui vous le promet.

Même s'il est possible d'admettre que la religiosité Âge répond, d'une certaine manière, aux désirs spirituels

Même s'il est possible d'admettre que la religiosité Nouvel Âge répond, d'une certaine manière, aux désirs spirituels légitimes de la nature humaine, il est nécessaire de reconnaître que cette tentative s'inscrit toujours à l'opposé de la révélation chrétienne.

C'est surtout dans la culture occidentale que les approches « alternatives » à la spiritualité attirent de plus en plus.

D'une part, les nouvelles formes d'affirmation psychologique de l'individu sont très en vogue chez des catholiques, jusque dans les lieux de retraites, séminaires et maisons de formation pour religieux.

En même temps, on constate une certaine nostalgie et un regain de curiosité pour la sagesse et les rites d'autrefois, qui expliquent en partie l'intérêt croissant pour l'ésotérisme et le gnosticisme.

Beaucoup sont attirés en particulier par ce qui est connu, à tort ou à raison, comme la spiritualité « celtique » 5 ou les religions des peuples de l'Antiquité.

Les ouvrages et les cours sur la spiritualité et les religions anciennes ou orientales sont en plein essor, et ils sont souvent présentés sous l'étiquette « Nouvel Âge » à des fins commerciales. Cependant, les liens avec ces religions ne sont pas toujours évidents et sont même souvent démentis.

Un discernement chrétien approprié sur la pensée et la pratique Nouvel Âge ne manquera pas de reconnaître, comme pour le gnosticisme du second et du troisième siècle, qu'elles représentent un compendium de propositions que l'Église a qualifié d'hétérodoxes.

Jean-Paul II met

en garde

contre «

la

question de

la

renaissance de certaines traditions du gnosticisme antique sous la forme de ce qu'on appelle le New Age ».

Même s'il est possible d'admettre que la religiosité Âge répond, d'une certaine manière, aux désirs spirituels
« Il est impossible de se laisser bercer par l'illusion que ce retour de la gnose

«

Il est impossible de se laisser bercer par l'illusion que ce

retour de la gnose préluderait à un renouveau de la religion.

Il s'agit tout simplement de la version moderne d'une attitude spirituelle qui, au nom d'une prétendue connaissance supérieure de Dieu, finit par rejeter définitivement sa Parole en la remplaçant par des paroles toutes humaines.

La gnose n'a jamais disparu du champ du christianisme. Elle a toujours cohabité avec lui, parfois en tant que courant philosophique, plus souvent sous des formes religieuses ou parareligieuses, en opposition nette, même si elle n'est pas explicite, avec l'essentiel du christianisme ». 6

Un exemple

nous

est

donné

par

l'ennéagramme

un

instrument pour l'analyse du charactère selon neuf catégories – qui, lorsqu'on l'utilise comme instrument de croissance spirituelle, introduit une ambiguïté dans la doctrine et la

pratique de la foi chrétienne.

Source : Jésus Christ le porteur d’Eau Vive

« Il est impossible de se laisser bercer par l'illusion que ce retour de la gnose
La réincarnation À l'origine, la réincarnation faisait partie de la pensée cyclique hindoue, basée sur l'atman
La réincarnation À l'origine, la réincarnation faisait partie de la pensée cyclique hindoue, basée sur l'atman

La réincarnation

À

l'origine, la

réincarnation faisait partie de la pensée

cyclique

hindoue, basée

sur

l'atman ou noyau

divin de

la

personnalité, transmigrant d'un corps à l'autre dans un cycle de souffrances, déterminé par la loi du karma et lié au

comportement dans les vies antérieures. L'espérance réside dans la possibilité de renaître dans un meilleur état ou même

d'être finalement libéré de la nécessité de se réincarner

...

Si on se réincarne, alors le dogme de l’enfer disparait….

La réincarnation :

une croyance qui séduit

En 1991, le cardinal Danneels, archevêque de Malines-Bruxelles, a publié "Au-delà de la mort" où il souligne les différences entre la résurrection et réincarnation. Voici des extraits.

À la question de savoir ce qui se passe sur

l'autre

rivage de

la

mort,

il

existe

trois

réponses. La première est brève : "Rien !".

Soit qu'on dise

que

 

la

mort est

terme

le

définitif et qu'au-delà il ne reste rien de la

personne humaine

;

qu'on dise

soit

que

nous

n'en savons

rien

et

que

nous

ne

pouvons

donc

rien

en

dire.

Totale

incroyance ou prudent agnosticisme ont une

chose en commun vide.

:

ils

répondent

par

un

Les chrétiens donnent une réponse plus consistante. Ils parlent de résurrection. La mort ne signifie pas la fin de l'être humain. Il continue à vivre auprès de Dieu qui l'introduit pour toujours et avec un corps glorifié dans une nouvelle vie. Tout ceci en vertu de la mort et de la résurrection du Christ, qui n'est pas resté au tombeau mais que la puissance divine a réveillé à la vie. La résurrection est cependant essentiellement différente de réveils de morts, comme ceux qui sont racontés dans les Évangiles à propos de Lazare, du jeune homme de Naïm ou de la fille de Jaïre. Celui qui ressuscite a désormais un corps immortel et vit en dehors de notre temps.

Jusqu'il y a peu de temps, cette foi en la résurrection détenait pratiquement le monopole dans nos régions. Tout qui n'était pas entièrement athée, s'en tenait avec plus ou moins de conviction à cette foi en la vie éternelle. Ce n'est plus le cas.

Des statistiques font état de 20 % de nos contemporains d'Europe qui ont

une croyance différente

:

en

la

réincarnation.

Esquissée

sommairement,

cette

croyance

s'exprime ainsi : après sa mort, l'être humain revient à la vie terrestre, mais dans un autre corps, ce processus se renouvelant un nombre de fois

impossible à

déterminer. Il est donc

possible de "refaire sa vie".

 

À première

vue,

on

penserait

volontiers : qui peut encore, à notre époque scientifico-technique, retomber dans une croyance aussi naïve ?

À

la

vérité,

pour

certains

de

nos

contemporains, cette croyance constitue un progrès. Auparavant ils ne croyaient à rien, maintenant ils ont à