Anda di halaman 1dari 13
<a href=Denis Saint-Jacques Monsieur Alain Viala À propos du champ littéraire. Histoire, géographie, histoire littéraire In: Annales. Histoire, Sciences Sociales. 49e année, N. 2, 1994. pp. 395-406. Abstract About the Literary Field. History, Geography, Literary History. Written in the form of dialogue with the work by Pierre Bourdieu, The Rules of Art, Genesis and Structure of the Literary Field this article poses the question of whether it is possible to speak literary field prior to the 19th century and outside of France. Bourdieu's book, it seems, is beset by dilemma : on the one hand, this concept is presented as the theoretical basis of "science of literary works" and, on the other hand, the restrictions imposed with regard to its definition seem to limit its utilisation to the French context starting from the 19th century. This article pleads for clearly historical use of the concept of field in order to be able to work towards sociology of literature which is open to comparisons and which one day thanks to such theoretical foundation will lead to general history of literatures . Citer ce document / Cite this document : Saint-Jacques Denis, Viala Alain. À propos du champ littéraire. Histoire, géographie, histoire littéraire. In: Annales. Histoire, Sciences Sociales. 49e année, N. 2, 1994. pp. 395-406. doi : 10.3406/ahess.1994.279266 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1994_num_49_2_279266 " id="pdf-obj-0-2" src="pdf-obj-0-2.jpg">

À propos du champ littéraire. Histoire, géographie, histoire littéraire

In: Annales. Histoire, Sciences Sociales. 49e année, N. 2, 1994. pp. 395-406.

Abstract About the Literary Field. History, Geography, Literary History.

Written in the form of dialogue with the work by Pierre Bourdieu, The Rules of Art, Genesis and Structure of the Literary Field this article poses the question of whether it is possible to speak literary field prior to the 19th century and outside of France. Bourdieu's book, it seems, is beset by dilemma : on the one hand, this concept is presented as the theoretical basis of "science of literary works" and, on the other hand, the restrictions imposed with regard to its definition seem to limit its utilisation to the French context starting from the 19th century. This article pleads for clearly historical use of the concept of field in order to be able to work towards sociology of literature which is open to comparisons and which one day thanks to such theoretical foundation will lead to general history of literatures .

Citer ce document / Cite this document :

Saint-Jacques Denis, Viala Alain. À propos du champ littéraire. Histoire, géographie, histoire littéraire. In: Annales. Histoire, Sciences Sociales. 49e année, N. 2, 1994. pp. 395-406.

<a href=Denis Saint-Jacques Monsieur Alain Viala À propos du champ littéraire. Histoire, géographie, histoire littéraire In: Annales. Histoire, Sciences Sociales. 49e année, N. 2, 1994. pp. 395-406. Abstract About the Literary Field. History, Geography, Literary History. Written in the form of dialogue with the work by Pierre Bourdieu, The Rules of Art, Genesis and Structure of the Literary Field this article poses the question of whether it is possible to speak literary field prior to the 19th century and outside of France. Bourdieu's book, it seems, is beset by dilemma : on the one hand, this concept is presented as the theoretical basis of "science of literary works" and, on the other hand, the restrictions imposed with regard to its definition seem to limit its utilisation to the French context starting from the 19th century. This article pleads for clearly historical use of the concept of field in order to be able to work towards sociology of literature which is open to comparisons and which one day thanks to such theoretical foundation will lead to general history of literatures . Citer ce document / Cite this document : Saint-Jacques Denis, Viala Alain. À propos du champ littéraire. Histoire, géographie, histoire littéraire. In: Annales. Histoire, Sciences Sociales. 49e année, N. 2, 1994. pp. 395-406. doi : 10.3406/ahess.1994.279266 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1994_num_49_2_279266 " id="pdf-obj-0-25" src="pdf-obj-0-25.jpg">

PROPOS DU CHAMP LITT RAIRE

Histoire géographie histoire littéraire

Denis SAINT-JACQUES et Alain

ALA

Les quelques réflexions qui suivent sont faites

partir du livre de Pierre

Bourdieu Les Règles de art Genèse et structure du champ littéraire1 par

tir de en cela elles répondent sans doute un des ux de ouvrage qui

dans ses énoncés volontiers programmatiques tend

susciter des prolonge

ments partir de et non pas sur on ne traitera donc pas ici de son analyse

de

ducation

sentimentale et des débats elle juste titre provoqués

Ni de ceux enclenchés le ton polémique exhibé par intervalles dans ce livre2 Ni de tout cela que on peut désormais tenir pour querelles passées sinon dépassées ni de bien autres choses encore3 dont pourtant nos exem

plaires respectifs de ouvrage étoiles de crayonnages qui furent ensuite entre nous interloqués disent il aurait débattre. Mais de quelques

Pierre BOURDIEU Les Règles de art Genèse et structure du champ littéraire Paris di

tions du Seuil

Libre examen

1992

Sans doute dans intention

de

tordre le bâton dans autre sens

comme il dit dans

excuse il en fait

260

Sur plusieurs points le livre de

Bourdieu appelle des discussions qui au-delà des polé

miques susdites sont importance la fois pour préciser son apport en matière analyse du lit téraire et marquer évolution de celle-ci Voir Denis SAINT-JACQUES Faut-il brûler Les

Règles de art dans Discours social/Social discourse vol

3-4 1993 Pour lever toute

ambiguïté on précisera que ces points qui entrent pas dans espace et le champ du présent

article relèvent nos yeux non de la polémique en pro et contra mais bien un débat scienti fique de fond et il agit notamment de opposition il marque entre la croyance et

attitude scientifique en matière littéraire

question qui touche bien en effet un point cru

cial

de la place accrue

qui semble justifiée

par rapport ses écrits précédents sur le

sujet faite ici

Yillusio enfin de son usage des concepts de vision du monde et homologie

structurale compris en tenant compte des distances déclarées il prend envers Gold qui en revanche nous paraissent devoir être réinterrogés pour une analyse textuelle

mann

efficace

Annales HSS mars-avril 1994 no

pp 395-406

395

LITT RATURE ET HISTOIRE

questions histoire4 et comme cela en est indissociable de géographie aussi

Pour le dire autrement nous nous proposons ici de réfléchir

partir du

sens du

sous

ou

vrai

titre de ce livre Genèse et structure du champ lit

téraire Genèse suppose une histoire structure du champ littéraire expression suppose ou bien il un champ généralement observable ou bien est sous-entendu adjectif fran ais auquel cas il faut se demander si et si oui comment le même type analyse appliquerait ail leurs en ce pays-là une et autre questions sont importance puisque la seconde partie de ouvrage propose les fondements une science des uvres ce qui implique que les propositions en soient généralisables Et au fond ce sont sans doute là des questions que Bourdieu attendait autant que les débats ci-dessus et leur tapage Questions qui naissent pour nous comme pour autres sans doute de ce texte lu en fonction de nos propres travaux disons histoire et de critique littéraires sur le xvne siècle fran ais

notamment pour un sur la littérature québécoise notamment pour autre et cela non pour discuter ce il dit ou passe sous silence de tels travaux mais parce que nous avons fait usage de concepts ici exposés celui de

champ

en particulier

Histoire du champ littéraire donc

donc en pratique la question de his

toire littéraire ou pour le dire encore autrement celle de extension histo

rique de la pertinence du concept de champ Disons emblée que nous

estimons ne pas devoir remettre en débat la définition que Bourdieu en

donnée et il

affinée au long un quart de siècle de travaux5 et que de

même il

raison de élever contre les emplois qui galvaudent le terme et lui

enlèvent son efficacité heuristique6 Pour sa part il voit histoire génétique du champ littéraire dans le xixe siècle et plus particulièrement dans sa

seconde moitié autour notamment des positions prises par Flaubert et Bau

delaire Surgit évidemment en termes histoire la question

et avant

cet égard un petit travail sur la genèse et la structure de son livre sui

vant la voie que Bourdieu lui-même propose est pas inutile Ce livre

composite est né

on le sait

et ses notes indiquent

de textes rédigés

dans les décennies antérieures repris et retravaillés Or par un effet peut- être de ce ré-travail la première partie et la seconde ne sonnent pas tout

fait de même sur histoire du champ Il est affirmé dans une et autre que

le champ est le produit de son histoire et il

est de

science possible des

uvres en les historicisant et même en une double historicisation celle

autant que dans la tradition de la recherche en France histoire littéraire modèle domi

depuis

nant des études littéraires sur la durée du siècle écoulé et la sociologie ont origine

un siècle justement

partie liée voir pour un historique

ALA

tat historique une

discipline paradoxale Le Fran ais hui 72 décembre 1985 pp 41-49 numéro spé

cial Histoire littéraire 1)

Son article

Champ intellectuel et projet créateur

qui inaugure cette réflexion est paru

dans Les Temps modernes en 1966

Ibid.

254

396

SAINT-JACQUES et ALA PROPOS DU CHAMP LITT RAIRE

de la tradition et celle des applications de la tradition7 On souscrit Mais diverses reprises dans la première partie sans que la question en soit traitée en elle-même des remarques des incises récusent idée que on puisse faire remonter cette histoire au-delà du xixe siècle Ainsi par exemple la mention8 des antécédents de la bohème littéraire au vine siècle tels que Robert Darn- ton les étudiés est aussitôt assortie de estimation que ce qui se passe au

xixe siècle est

sans précédent

De même

propos du processus institu

tionnalisation et émergence9 où si sont bien exprimées des nuances est

assignation des limites qui est le principal énoncé En revanche dans la seconde partie nourrie pour une part de textes plus anciens on lit divers moments des ouvertures sur une histoire plus longue du processus de consti tution du champ Ainsi notamment propos du champ artistique du baroque italien10 ou encore propos de Bayie décrivant la République des lettres en des termes qui dessinent image un champ Bref il la fois une affirma tion forte et une hésitation sur les implications Affirmation forte il ne peut être question de champ que lorsque se constitue une revendication nette par les écrivains ailleurs les artistes de autonomie de leur pratique soit selon Bourdieu en France avec Flaubert et Baudelaire Hésitation sur les implica tions cela inscrit sans doute dans un processus qui remonte plus loin dans le temps mais hormis quelques aper us tantôt concédant tantôt récusant auteur estime pas propos ici engager cette histoire de plus longue durée Ce est en revanche évidence pour les historiens et pour les litté raires pour parler en termes commodes sans les revendiquer comme catégo ries absolues Et pour le préciser plutôt que en débattre en théorie mieux

vaut travailler

partir de cas comme

Bourdieu le préfère avec raison On

peut considérer avec lui que le point de départ du processus autonomisation

qui génère le champ littéraire pourrait bien être sans cesse remis plus en amont toute pratique la littéraire et artistique en particulier assortit un discours escorte destiné la nantir de marques de légitimité enjeu est donc non de chercher origine mythique mais les grandes configurations qui jalonnent historiquement le processus Et pour cela un ensemble de facteurs fondamentaux sont prendre en compte tels que ceux employés dans ces Règles Comme exemple on les appliquera en retour critique sur des travaux antérieurs au xvne siècle12 Et abord les facteurs extérieurs morphologiques qui ne décident pas mais créent les conditions de possibilité les modifications qui sur viennent au fil de histoire dans les populations concernées par de telles pra tiques retentissent sur les logiques de la pratique elle-même On pu ainsi relever au xviie siècle un accroissement massif et rapide de ordre du tri

plement de la population cultivée

qui

bouleversé les conditions de

Ibid. pp 426-427

Ibid.

86

Ibid. pp 191-192 166 ss
10

Ibid. pp 358-359

  • 11 Ibid.p.2S7

  • 12 ALA Naissance de écrivain Sociologie de la littérature

Voir

âge classique Paris

siècle Lille

ditions de Minuit 1985 ANRT 1985

Les institutions de la vie littéraire en France au

397

LITT RATURE ET HISTOIRE

offre et de la demande en matière de pratiques culturelles notamment de pratiques lettrées Et qui pas seulement induit un changement quantita tif mais qui aussi suscité une subdivision nouvelle du marché culturel par

différenciation entre des

publics

et entre des

viviers

auteurs selon

les

seuils de

maîtrise mondaine et savante des

nouveaux

entrants dans

espace des lettres En même temps entrée en jeu de ces catégories redis tribuait les types de pratiques côté de aristocratie et des clercs alimentés pour ainsi dire par leur position même dans espace social en données cultu relles cultivées une fraction de noblesse moyenne et de bourgeoisie aisée qui ne bénéficiait ni des spectacles de cour ni des lettres savantes dû

se procurer sur le marché du livre et du théâtre les biens symboliques qui lui permettaient affirmer sa position sociale Et parmi ce public élargi les plus récents parvenus furent aussi ceux qui manifestèrent avec le zèle né de leur besoin de rattraper le décalage de distinction ils subissaient le plus appétit littéraire13 Ainsi cette fraction sociale quoique minime en nombre représentait une clientèle acheteuse par laquelle côté des sub sides venus des patrons et des mécènes côté des prébendes cléricales les revenus de plume liés la librairie édition et la représentation devinrent des facteurs non négligeables de possibilité de subsistance De plus des nan tis rentiers tout en se dissimulant demi vinrent la pratique littéraire non par appât du gain mais pour le prestige que cela procurait La Rochefou cauld écrit ses Maximes ni par besoin argent ni par besoin de justifier sa

politique mais dans la logique du prestige et du plaisir il trouve

exceller

aux choses esprit est là une attitude désintéressée dans la pratique de la littérature et doublement désintéressée elle est pas non plus un exercice du débat entre savants Et on pourrait méditer de même la figure que compose La Bruyère en laissant ses droits auteur pour doter la fille de son éditeur Si on prend le facteur interne cette fois de la formation un ensemble institutions ayant pour effet de célébrer légitimer et conserver les valeurs littéraires le même temps en offre un ensemble assez abondant Mais on mettra particulièrement en avant un aspect par nous-mêmes assez peu étu dié et que des travaux en cours permettent de mieux évaluer14 la naissance de histoire littéraire fran aise dont les premiers linéaments apparaissent au xvie siècle mais qui connaît au siècle suivant une inflexion sensible avec notamment sa constitution en genre littéraire en particulier via la rédaction des premières biographies de poètes par Colletet Opération de pan- théonisation assortie de la tentation hagiographique correspondante les deux réunies opérant bien comme des outils un processus par lequel se construit une affirmation nouvelle de la valeur littéraire De la sorte si bien sûr on ne peut parler de champ la condition que des données structurales autonomisation figurent la fois dans les

13

Voir

ALA esthétique galante Toulouse SLC 1988 et

dans XVIIe Siècle

une politique des

de la création

formes la galanterie

littéraire au xvi

siècle

1182 1994-1 numéro spécial Voies

  • 14 MoRTGAT La quête des premiers classiques fran ais et les origines de histoire litté

raire nationale dans Littératures classiques 19 numéro spécial esi-ce un classique

1993 éléments de travaux plus amples en cours achèvement)

398

SAINT-JACQUES et

ALA

PROPOS DU CHAMP LITTERAIRE

pratiques dans les esprits et dans les institutions il semble légitime de le faire dès lors que ces séries de facteurs deviennent repérables historique ment et littérairement efficients Leur efficience se révèle dans les effets de

prisme ou de

réfraction

terme emploie

Bourdieu de écriture

indice que la médiation du champ régit les productions qui en relèvent cet égard peuvent être tenus comme significatifs les textes où la littérature fait retour sur elle-même devient son propre objet et la fin de son propos

Or tel fut le cas par exemple autant de article de Bayie relevé par Bour dieu que une bonne génération plus tôt de la vogue des songes qui hante la littérature en France au lendemain de la Fronde et des textes qui élaborent en interaction avec ceux-là Il agit de ce genre particulier

écrits qui adoptent la fiction un songe pour se livrer

critique et théorisation du littéraire

tels furent la Lettre

une entreprise de Fouquet de Pel-

lisson et plus encore les

songes

de Guéret Guerre des auteurs Parnasse

réformé) qui préludent la Querelle des Anciens et des Modernes mais

aussi le

Songe

de Vaux

de La

Fontaine qui

on oublie

trop organise

autour un concours des arts où affirme la prééminence du littéraire dans

le champ culturel Et ces textes font système avec autres de haute réflexi- vité comme La Nouvelle allégorique de Furetière et le Roman bourgeois du même Autre forme de réflexivité celle des personnages de fiction faisant

référence

autres personnages de fiction Exemples

on

montré ail

leurs15 au début de Britanniens Néron est comparé Auguste ce

est pas tant histoire qui est convoquée que la référence

 

inn

et Bri

tanniens se lit abord comme un contre- inn auparavant même

Autre Monde de Cyrano outre une évocation de Tristan Hermite

comme figure du poète libre

et donc malheureux

et un monde rêvé

où les poèmes nourrissent leur homme et sont la seule valeur du

commerce social inclut une référence par le personnage du voyageur au per sonnage Hortensius dans le Francion de Sorel lequel Hortensius lui-

même avait été construit par Sorel partir échos des débats des querelles

sur les lettres de Guez de Balzac

Et si certes la revendication de la litté

... rature comme valeur en soi et la revendication de indépendance de écri vain auront une autre tonalité sous la plume de Flaubert et de Baudelaire comment ne pas voir une revendication de la littérature comme valeur spéci fique dans par exemple Excuse Ariste de Corneille et le rêve de indé pendance de écrivain dans les Lettres de Tristan Pour autant il ne agit en rien effacer ou même estomper les dif férences entre la situation du littéraire autour de 1850 et dans les deux siècles antérieurs Les positions relevant de art pour art de la littérature regardée comme fin en soi ne se manifestent pas auparavant que des fac teurs morphologiques et mentaux rendent possible ces inventions de posi tions neuves par Flaubert et Baudelaire Mais est-ce que autonomie relative critère crucial pour raisonner en termes de champ ne réside que

dans le fait que tel ou tel déclare il se veut un écrivain indépendant de

toute autre considération que art de écriture con

comme une fin en

soi

Si la logique du champ est bien le produit cumulé de son histoire spéci-

  • 15 Voir

ALA Racine La stratégie du caméléon Paris Seghers 1990

399

LITT RATURE ET HISTOIRE

fique alors cette revendication maximaliste apparaît comme un processus lui-même inscrit dans un processus plus vaste de plus longue durée où Tris tan et Cyrano précèdent Flaubert mais les uns sur le mode amer une auto

nomie rêvée comme un but quasi inaccessible autre sur le mode fier de la

revendication plus assurée

Longue durée

laquelle il ne agit donc pas

assigner un début absolu mais dont il agit bien de donner la description

historique des phases et configurations par lesquelles le processus est pro

duit ou

été produit16

Et en cela il

aurait quelque risque

privilégier les déclarations inten

tion des écrivains car on peut toujours se demander si ces déclarations se

trouvent conformes

la facture effective des textes

et elles ne le sont pas

toujours pas si souvent17 autre risque plus grave peut-être est que les images de la création littéraire comme une conquête difficile en face des contraintes externes sont fort anciennes chez les écrivains et on peut aboutir si on dissocie les facteurs relevant de la structure sociale et ceux qui relèvent de la structure mentale des conclusions diamétralement opposées ainsi là où Bourdieu ne voit pas écrivain vivant douloureuse ment autonomie du littéraire avant Flaubert et Baudelaire Délègue18 de son côté peut en ne prenant que des images textuelles argumenter elle est bel et bien en riant mais avec douleur vécue dans entreprise de Rabelais. et le débat alors peut être infini et non cumulatif Or le débat en de tels points pour enjeu histoire littéraire ailleurs histoire de art on pense par exemple au livre de Heinich sur les peintres et artistes)19 Les propositions contenues dans Les Règles de art permettent de construire une histoire littéraire qui puisse revendiquer sa dimension scientifique Faire hypothèse20 une configuration où la littéra ture est principalement soumise hétéronomie ainsi des lettres médié vales par rapport glise) une autre où heteronomie la puissance politique par exemple et autonomie existence une institution et un marché sont en lutte non seulement dans les idées de la littérature mais en même temps les deux étant inexorablement liés dans le statut de celle-ci âge classique au sens foucaldien de expression) une troisième où autonomie affirme dans étroite sphère des positions dominantes en valeur symbolique moment retenu par Bourdieu) est pouvoir réorgani ser histoire littéraire dans une perspective histoire du champ de sa pré-

  • 16 On ajouterait volontiers ici

mais il

faudrait encore bien des pages

les analyses tou

chant aux relations contradictoires entre le champ littéraire et celui du pouvoir au xvne siècle

entre autres ceci en rendant impossible exercice de éloquence dans espace du politique absolutisme monarchique suscité un déplacement du centre de gravité de la poétique vers les arts de la forme et de la fiction hétéronomie marquée un côté induisant une autonomisation accrue de autre

  • 17 Voir par exemple

MERLIN Horace équivoque et la dédicace dans Voies de la

création op cit

18

GUE notamment Le royaume exil Le sujet de la littérature en quête auteur

1. Obsidiane 1991

  • 19 HEINICH Du peintre

artiste Paris

ditions de Minuit 1993

voir aussi pour le

xvine siècle

BECQ Genèse de esthétique fran aise Pisé Pacini 1984

  • 20 Voir la périodisation de histoire littéraire en termes de constitution ou non du champ et

de ses configuration historiques

téraire

auteur et son manuscrit dans histoire de la production lit

CONTAT) Paris PUF 1991

auteur et le manuscrit sous la direction de

400

SAINT-JACQUES et

ALA

PROPOS DU CHAMP LITTERAIRE

histoire son émergence et son affirmation maximale comme histoire

un procès qui fait varier les valeurs accordées

la littérature en même

temps que par elle construites valeurs qui il faudra aussi un jour en évaluer

toutes les implications se jouent

ment selon le

lecteur implicite

réception

envisagé par

au sens plein et pas seule

Iser)

Les réflexions ci-dessus se cantonnent

histoire littéraire de la France

Mais

évidence la question est aussi celle du

et ailleurs

en mettant en

jeu les frontières nationales Enjeu qui retentit sur des problématiques de

plusieurs plans

entre autres celle des zones culturelles et linguistiques

extension supranationale la francophonie par exemple) celle de la possibi

lité une littérature comparée efficace Enjeu qui aussi dans une phase de

histoire où la question des nationalités divise anciens tats ne peut être

minimisé ..

Ainsi par exemple si on

pu discerner très tôt les lignes de force un

champ artistique dans le Quattrocento le champ littéraire italien et le fran

ais ne présentent pas même structure ni même histoire pour en rester au

cas de deux pays unifiés par la langue quoique différemment et par la poli

tique mais dans des durées inégales et avec des forces de division très iné

gales aussi)21

Mais même en restant

intérieur de espace francophone il reste

démêler si on trouve en présence un champ littéraire unifié autour du

pôle hexagonal et parisien avec des périphéries étendant en Bel

gique Québec Suisse romande Afrique Liban. Ou bien il là plusieurs

champs distincts22 Partant là aussi un exemple on se référera aux choix

qui se sont imposés ce sujet aux chercheurs québécois entreprenant une

histoire littéraire du Québec23

Plutôt que de recenser et situer par rapport des mouvements un

ensemble plus ou moins ancien de textes institués office en

littérature

québécoise

cette étude de la vie littéraire est

astreinte

des questions

souvent négligées dans les visées usuelles de histoire littéraire et pourtant

fondamentales quelles sont les conditions pour que des pratiques de écri

ture publique émergent dans une société donnée Comment certaines de

ces pratiques en viennent acquérir un caractère littéraire

et en quel

sens de cette idée Comment celles-ci se créent-elles un espace propre un

champ Comment se règlent les rapports de subordination et émancipa

tion entre métropole et colonies en ce domaine Plus simplement dit

comment se fait-il que quelque chose

qui

nom

littérature québécoise

ailleurs belge mais aussi bien encore russe ou fran aise ou ce on vou

dra est advenu et est-ce dire

  • 2122 VoirBourdieu Denis SAINT-JACQUES note la question enVers passant un champ propos unifié de

des littératures 306)

Angleterre

francophones

Revue de Institut de Sociologie Bruxelles juin 1991 pp 19-25

  • 23 Maurice LEMIRE sous la direction de)

SAINT-JACQUES et al La vie littéraire au Qué

bec

vols parus vol

1764-1805 la voix fran aise des nouveaux sujets britanniques 498

vol II 1806-1839 le projet national des Canadiens 587 p.) Québec PUL 1990-1991

401

LITTERATURE ET HISTOIRE

La situation coloniale de la Nouvelle-France puis du Canada sous régime

britannique et la forte dépendance politique et économique du Québec

contemporain endroit respectivement du Canada anglophone et du mar

ché nord-américain fournissent des conditions générales suffisamment origi

nales pour supposer une histoire et une configuration qui ne soient pas

duplications de exemple fran ais Et en ce qui concerne les facteurs morpho

logiques appartenance aire linguistique francophone et la faiblesse

numérique de la population font que deux caractéristiques langue extension

du marché propices autonomisation un champ littéraire sont en situa

tion ambivalente Pourtant une autonomisation est engagée cet égard

selon un processus qui se repère peu près concurremment de celui qui

retient attention de Bourdieu pour la France vers le milieu du xixe siècle

mais il ne faudra pourtant pas étonner que la configuration en soit pas

identique ce qui implique que le concept de champ puisse être interrogé dans

sa pertinence heuristique en se demandant il conserve son efficacité analy

tique pour une configuration différente

histoire en étant pas supposable connue il est sans doute utile en

baliser ici le parcours quitte

en espacer les repères La colonisation fran

aise

servira de point de départ Paradoxe apparent puisque hormis de rares

poèmes de circonstances24 dont pour la plupart les traces se sont perdues hor

mis encore plus rares représentations théâtrales il est point alors de vie lit

téraire appréciable en Nouvelle-France absence de masse critique de popu

lation due la dispersion démographique autant que la relative pauvreté

matérielle de la colonie suffisent expliquer Certes des correspondances

des journaux personnels mais surtout les Relations des Jésuites et autres récits

de voyage comme opposé idéologique celui de Lahontan attestent de

pratiques écriture leur destination publique fran aise les rattache au dis

cours naissant de opinion dans une monarchie où les entreprises capitalistes

et missionnaires de colonisation nécessitent la recherche appuis privés pour

prolonger ceux de

tat Ces pratiques inscrivent la préhistoire littéraire qué

bécoise dans un espace entièrement fran ais autant

que la colonie

même pas droit que

installe une imprimerie qui permettrait matérielle

ment une production identifiable comme locale De cette configuration les

choses vont passer par un basculement complet avec la conquête britannique

au milieu du xvine siècle Le nouveau gouvernement autorise immédiatement

presses et journaux dans la colonie le discours public obtient ainsi une prise

directe sur la collectivité locale et on passe une situation où apparte

nance politique au domaine fran ais empêchait toute production propre une

situation où inclusion dans le domaine anglais rend possible celle-ci La mise

en place une Chambre assemblée en 1791 complète au Québec cette confi

guration nouvelle dans le champ du pouvoir cette fois opinion publique

canadienne fran aise se mobilise dès lors autour de la question nationale

La littérature au sens moderne du terme pas encore grand place

Peu de fiction de théâtre de poésie lyrique ou essais sauf pour les occa

sionnelles contributions immigrés fran ais ou suisses agissant conformé

ment aux habitus littéraires acquis dans leur formation première Mais déjà

24 Par exemple Les Muses de la Nouvelle-France de Marc LESCARBOT

402

SAINT-JACQUES et ALA PROPOS DU CHAMP LITTERAIRE

des lettres publiques où les interventions de ces immigrés font surgir la ques

tion que un entre eux Napoléon Aubin formule explicitement ne faut-il

pas dans ce domaine général du discours public fonder une littérature

nationale Revendication nette déjà une autonomisation mais sui

vant un principe géo-politique

échec de la rébellion de 1837-1838 et plus encore Union

des deux

Canadas en 1840 qui place les francophones en situation de minorité linguis

tique enclenchent un nouveau processus la crainte de disparaître sans avoir

laissé de trace impasse politique et économique dans laquelle ils se

trouvent conduisent les Canadiens inventer un espace idéologique de

repli la fois histoire et littérature La grande uvre fondatrice est celle

de

Fran ois-Xavier Garneau qui donne par le même coup une épopée sa fra

gile nation Récusant la fois insondable sujet-Providence de VHistoire et

description générale de la Nouvelle-France de Charlevoix et celui obscuran

tiste clérico-monarchiste de VHistoire des deux Indes de abbé Raynal il fait

du peuple francophone en Amérique

travers ses tribulations diverses le

héros une geste dont la prégnance impose emblée comme mythe de

référence sa collectivité Sa reconnaissance comme historien national la

floraison de poèmes romans pièces de théâtre anthologies même qui

accompagnent et prolongent cette uvre apparition une critique qui pro

pose une forme consensuelle esthétique marquent émergence une

configuration nouvelle elle se caractérise par la réception favorable

rencontrent un poète national Octave Crémazie et un roman fondateur

Les anciens Canadiens hégémonie naissante un discours de imaginaire

mémoriel et utopique fait apparaître le projet étudier comme tel

le mou

vement littéraire en Canada Casgrain 1866)25 partir de là

un ensemble

instances édifie progressivement qui apportent des lieux de production

légitimation autonomisation revues prix littéraires maisons éditions

théâtres enfin les facteurs institutionnels désignant un champ littéraire ins

taurent échelon québécois en se séparant des institutions du champ litté

raire fran ais) et non échelon canadien

Autonomisation différente donc et relativement plus jeune que celle qui

est jouée en France mais les structures fondamentales de la spécification

du littéraire sont alors en place et la revendication autonomie affirme

Reste que par suite de sa généalogie singulière dans le champ littéraire qué

bécois le débat sur la littérature et celui sur la politique et identité natio

nales sont abors liés et autonomie du littéraire se fait abord avec

autonomie politique et non contre le politique et les réceptions ou rejets

de modèles venus Europe comme la recherche de modèles propres se

médiatisent par cela ainsi les débats sur les modèles romantiques symbo

listes ou encore art pour art contrebattus par une tendance provin-

cialiste qui bénéficie bien plus en France où le régionalisme occupe

alors une position

faible dans la hiérarchie des légitimités

une

forte

audience liée

interrogation identitaire Mais dans sa lutte contre deux

sources influences hétéronomes espace anglophone englobant et

et 25évolution Pour plus du champ de détails littéraire voir québécois SAINT-JACQUES avant 1914 et Marie-Andrée paraître dans BEAUDET Texte Toronto) mergence

403

LITT RATURE ET HISTOIRE

espace fran ais débouché marchand nécessaire aux réussites financières)

ce champ on ne peut pour cette raison même ramener un sous-champ

de un ou de autre construit son autonomie pour une bonne part en jouant

une heteronomie contre autre se revendiquer comme nord-américains

permet aux littérateurs québécois de émanciper des schémas fran ais se

revendiquer francophones les isole dans espace nord-américain Dès lors

la valeur propre du littéraire prend au Québec des formes spécifiques

Des noms écrivains Gabrielle Roy Hubert Aquin donnés des édifices

publics attestent de la reconnaissance collective de la valeur littéraire de

même la création de départements et filières propres études en littérature

québécoise de même encore sur le dernier demi-siècle dans la sphère res

treinte une densité de maisons édition et surtout de revues littéraires qui

proportionnellement la population concernée est sensiblement plus élevée

en France de même enfin entreprise de grandes éditions complètes

prestigieuses monumentales et éminemment consacrantes exemples celle

de Lahontan dirigée par Ouellet pour les origines historiques celle

Aquin par Beugnot pour les uvres du champ autonomisé Mais en

même temps alors que intérêt désintéressé pour la littérature est mani

feste la grande majorité des écrivains de quelque renom écrivent pour le

prestige

la littérature et non dans des formes propices aux gains finan

ciers) la prégnance de interrogation identitaire fait que celle-ci est regar

dée comme une valeur résultant de exploration spécifique que le travail sur

le langage permet pour une collectivité dont identité repose sur la commu

nauté de langue ainsi de utilisation des spécificités linguistiques dans des

uvres qui proposent par ailleurs des figures au-delà de la simple figuration

identitaire théâtre de Tremblay ou encore autre exemple en un autre

sens jeu dans une langue qui respecte les normes du fran ais mais dans des

formes et genres intérieurs en scintillements variés sur identité ambiguë

dans une reprise du réfèrent antique le plus largement occidental Hypathie

ou la fin des Dieux interrogation identitaire liée histoire propre de la

littérature québécoise

persiste de

la sorte sous des

formes dérivées là

même

où cette

littérature ne

se propose

pas

pour fin la revendication

nationale

Face

quoi il convient soit de renoncer pour écrire cette histoire sur le

siècle écoulé utiliser la notion de champ agissant un espace tel que le

québécois par quoi alors la remplacer il serait historiquement

faux inclure cet espace de pratiques dans le champ littéraire fran ais ou

même francophone par la notion institution mais celle-ci ne rend

compte que une partie des questions concernées soit admettre que la

définition du concept doit être retenue en ses données premières un espace

social fondé sur une pratique ayant ses spécifications identifiables et ses

réseaux de valeurs autonomes et un ensemble structuré de systèmes de dif

férences sans exiger pour le tenir comme pertinent que le modèle post

romantique fran ais de la littérature comme fin en soi en tant que seule

valeur légitime soit dupliqué

404

SAINT-JACQUES et

ALA

PROPOS DU CHAMP LITT RAIRE

Ainsi au sein de aire francophone dans le cas présent entre aires cultu

relles différentes ailleurs interrogation en termes de champs engage

la

fois la manière écrire histoire de chacun de ces espaces et les enjeux un

comparatisme bien tempéré est-à-dire considérant les relations influences

et correspondances une aire autre en comparant les conditions de pro

duction et réception des textes par lesquels se font ces interactions sans

cela le risque est grand et bien connu une littérature comparée aban

donnant aux commodités un thématisme flou Et la possibilité de

construire une histoire générale des littératures suppose que on interroge

sur les conditions de communication et de traductibilité même des données

un espace dans celles un autre espace la question de la traductibilité se

pose avec une acuité particulière quand lorsque des écrivains écrivent pour

leurs pairs et semblables dans leur champ leurs uvres se trouvent recevoir

ou exercer des influences sur autres situés dans autres espaces structurés

en champ ou état hétéronomie forte Suivre le devenir un thème ou

un genre une attitude une forma mentis un de ces espaces un

autre suppose bien on utilise pour un et autre les mêmes modèles

conceptuels analyse et des modèles la fois assez forts et assez souples

pour ils rendent compte des éléments ils ont prendre en charge dans

les différences mêmes de ces éléments Sans quoi histoire littéraire se trou

vera renvoyée vers des inventaires de sources ou intertextualités dont elle

ne pourra penser les systèmes de différences et donc vouée se borner

des séries histoires littéraires nationales au mieux et jamais des saisies

un échelon plus élevé Situation que les chercheurs fran ais vivent peut-être

assez confortablement installés ils sont sur les acquis de trois siècles de

domination des modèles fran ais non seulement sur la francophonie mais

bien durant de longues phases tel âge classique en Europe sur des

aires culturelles relevant autres langues et nations Mais situation dont ils

sentent aussi la précarité intellectuelle et que le franco-centrisme tenté par

les distributions de prix une année un antillais une autre un écrivain liba

nais la québécoise ayant eu son tour auparavant Pélagie la Charrette ne

masqueront pas longtemps Reste que pour engager ces histoires litté

raires-là les outils tels que le concept de champ doivent être impliqués dans

la description de configurations contrastées

la lumière de ces trop brefs exemples il nous paraît donc utile de

trancher dans les hésitations qui par petites touches jalonnent les Règles de

art en prenant position en assumant nos

positions pour un usage plei

nement historique de la notion de champ mettant en jeu toute la genèse de

ce dernier avec les configurations successives qui sont présentées et qui

ont pas toujours et partout été linéairement orientées vers un progrès

autonomie

soit dit en passant moins on ne suppose au fil des

variations de la conception de ce que nous appelons hui littéra

ture

il faille faire varier la démarche analyse dans ses concepts structu

rants eux-mêmes est la condition pour que entre histoire science sociale

et recherche littéraire se tissent des interlocutions qui permettent une his

toire littéraire et même une histoire littéraire générale ou comparée échap

pant au déterminisme ou au subjectivisme Et Bourdieu nous pardonnera

avoir pour poser la question du processus dans ensemble de ses chemine-

405

LITTERATURE ET HISTOIRE

ments préféré suivant son exemple retravailler

dans

la logique

cumulative

le

concept de

champ pour en étendre

extension sans en

perdre la compréhension efficace plutôt que de chercher en substituant un

terme

un autre institutionnalisation par exemple) un concept relais qui

eût sans doute été un simulacre

 

Resterait ensuite

revenir sur efficacité

considérable si on

emploie

de cet outil en matière analyse des textes Mais est une autre

histoire Non pardon est une autre facette de la même histoire avec des

questions là aussi

affiner mais nous renverrons seulement

ce sujet

il faut se borner exemple un des absents de son champ Daudet

et

sa petite chèvre de Mr Seguin26

 
 

Denis SAINT-JACQUES et Alain

ALA

Université Lavai Québec-Université de Paris

 

26

Voir Remy PONTON

propos de quelques contemporains Alphonse Daudet

Poli-

tix

14

ALA

1991 pp 65-72

et sur la lecture un

conte

de

Daudet en termes de champ

Ah elle était jolie.

Politix no 17 1992 pp 125-141

406