Anda di halaman 1dari 3

La fiche de suivi individuel : un outil pour le professeur principal

Christian Joseau

... à une réalité prépondérant dans la notation des


quotidienne élèves par les enseignants.

La notion de « manifestations sco- – L'attitude de l'élève vis-à-vis


laires » me semble plus appropriée des apprentissages.
que celle de « résultats scolaires » Chez certains élèves, les difficultés
(qui renvoie le plus souvent à une scolaires peuvent s'expliquer par
échelle de notes de 0 à 20) si l'on un déficit dans leurs méthodes de
veut véritablement prendre en travail. Soit parce qu'ils sont peu
compte l'élève dans toute son enti- organisés (oubli de matériel, mau-
té. Or, si le bulletin trimestriel vaise répartition du travail person-
apporte de nombreux renseigne- nel sur la semaine par exemple),
ments sur l'attitude, le comporte- soit parce que leur investissement
ment, l'assiduité, le sérieux, les dif- en classe (participation, attention),
ficultés, etc. des élèves par l'inter- est insuffisant. Généralement, en
médiaire des appréciations des cas de difficultés de compréhen-
enseignants, il n'en est pas de sion, ces élèves-là n'osent pas
même à la mi-trimestre. En effet, interrompre le cours (par timidité
dans de nombreux cas, le seul indi- ou passivité) : ils doivent donc être
cateur fourni aux parents et à l'élè- sollicités par le professeur.
ve sur sa réussite ou ses difficultés Inversement, l'élève qui enchaîne
D'une nécessité est, à cette période, un relevé infor- des procédures selon une succes-
institutionnelle... matique des notes sans aucun sion cohérente, confronte ses idées,
commentaire. C'est pour pallier en un mot, mobilise toutes les res-
« Il [le professeur] participe au suivi, cette situation que, dans le cadre sources à sa disposition (qu’elles
à l'orientation et à l'insertion des des fonctions de professeur princi- soient internes : connaissances
élèves en collaborant avec les pal d'une classe de 3e de collège, la stockées en mémoire, ou externes :
autres personnels d'enseignement, décision fut prise d'organiser un informations apportées par l'ensei-
d'éducation et d'orientation. » suivi individuel des élèves qui ne gnant) ; cet élève-là est susceptible
soit pas exclusivement basé sur de réussir à l'école.
« Il a le souci d'établir des collabo- des notes.
rations avec ses collègues de la – L'intégration de l'élève dans la
même discipline et d'autres disci- classe.
plines. » Quel outil ? Cette rubrique renvoie au pôle
social de la personnalité des élèves.
Ces deux extraits de la circulaire du Présentation de la fiche Elle traduit l'attitude de l'élève vis-
23 mai 1997, précisant la « mission à-vis de ses camarades (moquerie,
du professeur exerçant en collège, L'élaboration de la fiche de suivi a agressivité), mais aussi vis-à-vis de
en lycée d'enseignement général et été guidée par le souci de prendre l'enseignant (opposition, indiscipli-
technologique ou en lycée profes- en compte la globalité de l'élève ne). Elle prend aussi en compte
sionnel » (BO n° 22 du 29 mai 1997), sans pour autant multiplier le l'aspect affectif, notamment lors-
insistent sur la nécessaire synergie nombre d'observables. Ainsi, qu'il s'agit de s'exprimer devant la
qui doit exister entre les différents quatre catégories d'informations classe ou de coopérer avec autrui.
membres d'une équipe pédago- ont été retenues. Celles-ci portent
gique. sur : – Le travail personnel à la mai-
son.
S'il revient au professeur principal – La maîtrise des savoirs. Cette catégorie d'informations tra-
le rôle d'impulser cette collabora- Il s'agit ici de juger de la capacité duit ce que l'on pourrait appeler
tion en étant le coordonnateur de de l'élève à comprendre, mémori- « le sérieux » de l'élève vis-à-vis de
l'ensemble des professeurs de la ser, restituer et utiliser ses connais- son travail personnel à la maison.
classe, il lui reste néanmoins à sances. Cette catégorie d'informa- Ce critère a été retenu sur la fiche
construire un « outil » permettant tions met l'accent sur l'aspect de suivi car il est très souvent pré-
de repérer quelles sont les manifes- cognitif des apprentissages. C'est sent dans les appréciations que
tations scolaires de ses élèves. généralement ce registre qui est portent les enseignants sur les bul-

36 Les cahiers EPS de l'académie de Nantes n° 17 - décembre 1997


letins trimestriels (ex. : « élève tra- gnant a renseigné les différentes Par la suite, la fiche de suivi a été
vailleur et sérieux », « travail à la rubriques en cochant d'une croix la communiquée à l'élève et à sa
maison trop superficiel »). case correspondant au niveau de famille. Elle a notamment servi de
En ce qui concerne l'Éducation phy- l'élève dans sa discipline. Il était point d'appui lors de la rencontre
sique et sportive, le professeur possible de cocher l'intersection de parents-professeurs qui s'est dérou-
devra renseigner cette rubrique en deux cases lorsque le niveau de lée début novembre 1997.
tenant compte du travail et de l'in- l'élève le nécessitait. Exemple :
vestissement de l'élève au cours de niveau 2 atteint, mais niveau 3 en Toute cette procédure sera reprise
la leçon. cours d'acquisition. afin de préparer le conseil des pro-
fesseurs du deuxième trimestre. Les
L'utilisation de la fiche La synthèse de toutes les fiches a annotations seront, cette fois, por-
été réalisée par le professeur princi- tées en rouge de façon à les distin-
La fiche de suivi individuel, présen- pal et présentée au cours du conseil guer de celles du premier trimestre.
tée ci-dessous, a été utilisée afin de des professeurs. À l'issue de cette
préparer le premier conseil des pro- réunion, une observation personna-
fesseurs de mi-trimestre de l'année lisée fut portée en bas de chaque
scolaire 1997-1998. Chaque ensei- fiche par le professeur principal.

4- S’organise seul, utilise ses connais-


sances pour résoudre un problème.

Les cahiers EPS de l'académie de Nantes n° 17 - décembre 1997 37


Quel bilan ? physiques collectives en EPS, mais parfaite, la fiche proposée demande
aussi par des recherches documen- à être transformée par les équipes
Permettre à l'élève de mieux taires par groupe en histoire-géo- pédagogiques en vue d'une adapta-
se connaître graphie, ou un travail de chant cho- tion plus fine à la réalité de leur éta-
ral en éducation musicale. L'objectif blissement scolaire. Néanmoins,
Cette fiche de suivi constitue une étant que les élèves apprennent à l'exemple décrit laisse imaginer
« photographie », à un moment s'exprimer de façon ordonnée, à qu'il est certainement possible d'en-
donné, du niveau de l'élève à tra- communiquer dans le cadre d'un visager un décloisonnement des
vers ses manifestations scolaires. La échange, à prendre en compte les disciplines dans le but d'améliorer
transmission à l'élève (et à sa famil- idées des autres... la réussite de tous nos élèves.
le) de ces indicateurs peut lui per-
mettre de mieux se connaître et « C'est en effet à l'école qu'il incom-
donc, peut l'inciter à modifier son Conclusion be de faire apparaître l'unité des
attitude, son investissement, afin apprentissages et non aux élèves de
qu'il puisse se donner les moyens, à L'objectif de cet article était de pré- la deviner. »
court et moyen terme, de réussir senter un « outil » pour le profes- Extrait de l'avant-propos du pro-
son projet (brevet des collèges, pas- seur principal permettant d'amélio- gramme de la classe de sixième des
sage en classe de seconde). rer le suivi de ses élèves. Loin d'être collèges (décembre 1995).

Inciter les professeurs à approfon-


dir la connaissance de leurs élèves

Dans cette perspective, le fait de


renseigner la fiche de suivi amène
chaque enseignant à observer ses
élèves à partir des quatre critères
retenus (maîtrise des savoirs, attitu-
de vis-à-vis des apprentissages,
intégration dans la classe, travail à
la maison). Cette observation se
réalisant à différents moments, à
partir de différents actes, peut aider
l'enseignant à mieux cerner ses
élèves en établissant un diagnostic
plus précis sur chacun d'eux. C'est à
partir de cette connaissance qu'il
pourra ensuite diversifier les
entrées dans les situations d'ap-
prentissage et, plus tard, établir une
appréciation plus « fine » sur le bul-
letin trimestriel de chacun de ses
élèves.

Assurer une meilleure efficacité


de l'équipe pédagogique

Si la fiche de suivi individuel permet


une meilleure communication entre
le professeur principal et la famille,
elle joue aussi ce rôle au sein de
l'équipe pédagogique de la classe.
En effet, la mise en relation des dif-
férentes appréciations des profes-
seurs permet de repérer les profils
des élèves, et ouvre ainsi de nou-
velles perspectives dans l'élabora-
tion de stratégies communes. Par
exemple, une classe ayant des diffi-
cultés à travailler en groupe, où les
élèves ne s'écoutent pas entre eux,
sera sollicitée davantage sur le pôle
social par l'intermédiaire d'activités

38 Les cahiers EPS de l'académie de Nantes n° 17 - décembre 1997