Anda di halaman 1dari 1

CR de la Commission mixte paritaire du 13 juillet 2010

SYNEAS
La négociation sur la rénovation et l’amélioration de la convention collective du 15 mars 1966
s’est engagée formellement début 2009, avec un accord unanime de tous les signataires de la
convention collective de travailler d’abord aux classifications (février 2009). Plusieurs mois
ont été nécessaires pour réaliser un état des lieux des emplois et des métiers existant dans nos
associations (printemps 2009). Cet état des lieux a permis d’initier une réflexion sur le
système de classification et d’identifier les principes qui devaient l’organiser (juin 2009).

En septembre 2009 s’est mise en place une Commission Mixte Paritaire (CMP), c'est-à-dire
une commission de négociation présidée par un représentant du ministère du Travail. En effet,
tous les acteurs estimaient nécessaires l’intervention du ministère pour la bonne tenue des
débats. Le travail en CMP s’est engagé sur les bases arrêtées lors du premier semestre 2009,
avec un calendrier qui prévoyait un certain nombre de dates de réunions. L’échéance de ce
cycle de négociation était prévue le 13 juillet, date retenue pour faire un point d’étape et
s’accorder sur les suites de la négociation.

Le premier point inscrit à l’ordre du jour de la CMP du 13 juillet était donc le bilan du cycle
de négociation écoulé. La présidente a ainsi fait un tour de table pour que chaque organisation
puisse s’exprimer. Les représentants des salariés ont noté les avancées tout en regrettant pour
certains la lenteur de la négociation.

Quant aux employeurs, ils ont fait état de leur satisfaction d’avoir eu la possibilité de
présenter leurs propositions et de les enrichir grâce aux apports des uns et des autres. Ils ont
souligné que leur projet avait évolué au gré de l’avancée des négociations, et suscité un
certain nombre de convergences avec une majorité d’organisations syndicales.

Selon les employeurs, ces différents points d’accord ont été obtenus grâce à l’expression d’un
réel dialogue social et à la présidence des débats par une représentante du ministère du
Travail. Cette satisfaction ne doit cependant pas occulter le fait que de nombreux mois ont été
nécessaires pour que tous les acteurs se retrouvent autour de la table des négociations et soient
en mesure d’échanger et de construire, dans un climat quelques fois difficile.

Forts du constat que la majorité des organisations signataires de la CCN 66 ont affirmé leur
volonté de poursuivre et de conclure la démarche entreprise en vue de la rénovation et de
l’amélioration de l’outil conventionnel, les employeurs ont annoncé leur intention de
présenter à la rentrée un projet rédigé qui formalisera le travail réalisé jusqu’ici. La
proposition employeur s’inscrira dans le cadre d’une révision (article 3 de la CCN 66) qui
encadre le processus de négociation dans un calendrier précis : dès lors que le projet rédigé est
notifié, les partenaires sociaux disposent de 3 mois pour entrer en négociation puis, une fois
les négociations ouvertes, de 3 mois pour aboutir.

Dans cet esprit, les employeurs vont donc demander au ministère du Travail le maintien de la
CMP, lieu le mieux adapté à la poursuite des négociations. Celles-ci reprendront donc en
octobre avec la remise de la proposition employeur aux organisations syndicales de salariés.

16/07/2010 Le SYNEAS