Anda di halaman 1dari 27

Royaume du Maroc ‫المــمــلــكــة الــمــغربــيــة‬

Ministère de l'Agriculture, de la Pêche ‫وزارة الفـــالحــــــة‬


Maritime, du Développement Rural et ‫والــصـــيــد الــبـــحــري و التنمية‬
Des Eaux et Forets ‫القروية و المياه و الغابات‬

DIRECTION REGIONALE DE L’AGRICULTURE DE DAKHKA OUED EDDAHAB


DIVISION DE L'IRRIGATION ET DE L'AMENAGEMENT DE L'ESPACE AGRICOLE

OBJET : Travaux d’aménagement de la piste rurale « Cheyarate » sur une longueur


de 28,2 km, CR BIR GANDOUZE, province d’AOUSSERD.

Marché N° : ……/2017/DRADOE

CAHIER DE PRESCRIPTIONS SPECIALES

1
OBJET : Travaux d’aménagement de la piste rurale « Cheyarate » sur une longueur de 28,2 km, CR
BIR GANDOUZE, province d’AOUSSERD.

Marché passé par appel d’offres ouvert sur offres des prix séance publique conformément aux
dispositions de l’alinéa 1,2 de l’article 1, l’alinéa 1,2 de l’article 2 de décret n° 2-14-394 du 6 chaabane
1437 (13 mai 2016) ;relatif au marché public.

Fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l’état ainsi que certaines règles
relatives à leur gestion et à leur contrôle.
Entre

Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et


Forets représenté par Monsieur le Directeur Régional de l’Agriculture de Dakhla Oued Eddahab qui
assure le rôle de « Maître d’Ouvrage » et désigné ci-après par le vocale « Administration ».

D’une part,
Et,

MR :
Agissant au nom et pour le compte de :
Au capital social du :
Inscrit au registre de commerce à :
Affiliée à la C.N.S.S. N° :
N° de la patente :
Titulaire du compte (R.I.B) N° :
Nom de banque :
Faisant élection de domicile à :

En vertu des pouvoirs qui lui sont conférés

Désigné ci-après par le terme « Entrepreneur »

D’autre part

Il a été convenu et arrêté ce qui suit :

2
CHAPITRE I :
CLAUSES ADMINISTRATIFS ET FINANCIERS

ARTICLE 01 : OBJET DU MARCHE


ARTICLE 02 : MODE ET PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE
ARTICLE 03 : CONSISTANCE ET DESCRIPTION DES TRAVAUX
ARTICLE 04 : PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE
ARTICLE 05 : TEXTE GENEREAUX
ARTICLE 06 : MAITRE D’OUVRAGE
ARTICLE 07 : VALIDITE DU MARCHE
ARTICLE 08 : DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU MARCHE
ARTICLE 09 : DELAI D’EXECUTION DES TRAVAUX
ARTICLE 10 : PENALITES POUR RETARD ET OCTROI D’AVNACE
ARTICLE 11 : CAUTIONNEMENT—RETENUE DE GARANTIE
ARTICLE 12 : CARACTERE DES PRIX
ARTICLE 13 : REVISION DES PRIX DU MARCHE
ARTICLE 14 : RECRUTEMENT ET PAIEMENT DES OUVRIERS
ARTICLE 15 : MESURES DE SECURITE ET D’HYGIENE
ARTICLE 16 : ASSURANCE DE L’ENTREPRISE
ARTICLE 17 : RECEPTION PROVISOIRE
ARTICLE 18 : DELAI DE GARANTIE
ARTICLE 19 : RECEPTION DEFINITIVE
ARTICLE 20 : DROITS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT
ARTICLE 21 : ELECTION DU DOMICILE DE L’ENTREPRENEUR
ARTICLE 22 : SOUS-TRAITANCE
ARTICLE 23 : MODALITE DE REGLEMENT
ARTICLE 24 : REGLEMENT DES SOMME DUES
ARTICLE 25 : RESILIATION DU MARCHE
ARTICLE 26 : NANTISSEMENT
ARTICLE 27 : CONTESTATIONS--LITIGES
ARTICLE 28 : DOCUMENTS A FOURNIR PAR L’ENTREPRENEUR
ARTICLE 29 : MEMOIRE TECHNIQUE
ARTICLE 30 : VARIANTE
ARTICLE 31 : RESULTAT DEFINITIF D’APPEL D’OFFRE
ARTICLE 32 : EMPLACEMENT MIS A LA DISPOSITION DE L’ENTREPRENEUR
ARTICLE 33 : SIGNALISATION TEMPORAIRE DU CHANTIER
ARTICLE 34 : SUJESTIONS DIVERSES D’EXECUTION
ARTICLE 35 : DEPLACEMENT DES RESEAUX
ARTICLE 36 : FORCE MAJEURE

3
CHAPITRE II :
CLAUSES DES PRESCRITIONS TECHNIQUES
ARTICLE 37 : PROVENANCE DES MATERIAUX
ARTICLE 38 : QUALITE DES MATERIAUX
ARTICLE 39 : CONTROLE DES MATERIAUX
ARTICLE 40 : COMPACTAGE DES ASSISES

CHAPITRE III :
MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX
ARTICLE 41 : OUVRAGES PROVISOIRES
ARTICLE 42 : INSTALLATIONS GENERALES DE CHANTIER
ARTICLE 43 : EMPLOI DES EXPLOSIFS
ARTICLE 44 : CONDITIONS PARTICULIERES D'EXECUTION
ARTICLE 45 : CONTROLE DES TRAVAUX
ARTICLE 46 : REUNIONS DE CHANTIER
ARTICLE 47 : PLANS DE RECOLLEMENT ET RAPPORT D’ACHEVEMENT

CHAPITRE IV :
MODE D’EVALUATION DES TRAVAUX
ARTICLE 48 : MODE DE MESURAGE
ARTICLE 49 : DEFINITION DES PRIX
ARTICLE 50 : BORDEREAU DES PRIX ET DETAIL ESTIMATIF

4
CHAPITRE I :
CLAUSES ADMINISTRATIF ET FINANCIERS

ARTICLE 01 : OBJET DE MARCHE

OBJET : Travaux d’aménagement de la piste rurale « Cheyarate » sur une longueur de 28,2 km, CR
BIR GANDOUZE, province d’AOUSSERD.

ARTICLE 02 : MODE ET PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE

Marché passé par appel d’offres ouvert sur offrefs des prix en application des dispositions de l’alinéa 1,2
de l’article 1, l’alinéa 1,2 de l’article 2 de décret n° 2-14-394 du 6 chaabane 1437 (13 mai 2016)
relatif au marché public.

ARTICLE 03 : CONSISTANCE ET DESCRIPTION DES TRAVAUX

3-1 CONSISTANCE DES TRAVAUX


Les travaux à exécuter au titre du présent marché consistent en ce qui suit :

3 1-1 travaux de terrassements


Les travaux de déblais et remblais seront réalisés suivant les plans d’exécution en plus de l’exécution des
fossés.

3-1-2 - Travaux de construction des ouvrages d’assainissement aux emplacements désignés ci-après :
Les ouvrages d’assainissement seront réalisés suivant les plans et aux endroits désignés par les plans
d’exécutions.

3-2 : DESCRIPTIONS DES TRAVAUX


Les travaux à exécuter au titre du présent marché comprennent :

3-2-1 - Travaux de Terrassements :


- La préparation des emprises des déblais et emprunts et la préparation initiale des terrains sous remblais
(y compris décapage de la terre végétale et arrachage et dessouchage des arbres) ;
- L’exécution des déblais en terrain de toute nature y compris dans le rocher et des remblais ;
- L’exécution des fossés ;
- Le réglage des talus et de la plate-forme conformément aux plans visés “Bon pour exécution ”.

3-2-2 Travaux de construction des ouvrages d’assainissement et de soutènement :


- Les terrassements pour fouilles d'ouvrages, fossés et tranchées ;…
- La réalisation des fondations ;
- La réalisation des gabions ;
- La démolition des ouvrages existants en béton ordinaire
- La confection des ouvrages busés ;
- La construction de petits ouvrages hydrauliques ;
- La fourniture et la pose de buses non armées  1000-type 90B ;
- La fourniture et la mise en œuvre de béton armé pour têtes des ouvrages, etc...…
- La fourniture et le façonnage des aciers.

3-2-3 Travaux de construction de la couche de roulement :


- La reprise éventuelle du réglage et du compactage du fond de forme dans le cas où les travaux
n’ont pas démarré juste après les terrassements et cela quel que soit les raisons.
- Les épaisseurs des couches, les pentes, etc. doivent être réceptionnés contradictoirement par des
levés topographiques consignés dans le cahier de réception topographique.
-

5
ARTICLE 04 : PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE

Les pièces constitutives du marché sont celles énumérées ci-après dans l’ordre de priorité indiqué au
cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés des travaux exécutés pour le
compte de l’état (CCAG-T) :
L’acte d’engagement ; l’article 05 Décret 2-12-349
Le présent cahier des prescriptions spéciales (CPS)
Le mémoire technique,
Le bordereau des prix - détail estimatif,
Le cahier des prescriptions communes (CPC) applicable aux travaux routiers courants du Ministère de
l'Equipement et édité par lui en vertu de l'arrêté n° 451-83 du 06/12/82, tel qu’il a été modifié ou
complété ;
Le Cahier des Clauses Administratives Générales (C.C.A.G-T) applicables aux marchés de travaux
exécutés pour le compte de l’Etat approuvé par Décret n° 2.14.394 du 06 Chaabane 1437 (13/05/2016).
Par le fait même de la signature de l’acte d’engagement, l'Entrepreneur est réputé avoir lu et accepté les
conditions et clauses prévues au présent CPS ainsi que celles prévues par les autres pièces rendues
contractuelles par ce même document.

ARTICLE 05 : TEXTES GENERAUX :

Le titulaire du marché reste soumis aux textes législatifs et réglementaire en vigueur et notamment :

Décret n° 2-12-349 du 8 Joumada I 1434 (20 Mars 2013) relatif aux marchés publics.
Le Décret n° 2-07-1235 (04 novembre 2008) relatif au contrôle des dépenses de l'état.
Le Décret n° 2-72-54 du 28 Kâada 1392 (15/6/1972) portant revalorisation des salaires minimaux.
Le Décret Royal n° 330/66 du 10 moharrem 1387 (21 avril 1967), portant règlement général sur la
comptabilité publique tel qu’il a été modifié et complété.
Les textes officiels réglementant les salaires et la main d'œuvre.
Le circulaire Ministériel n° D.A.T/3/716 du 14 février 1994 se rapportant aux mesures de sécurité dans
les chantiers de bâtiment et des travaux publics.
Le Dahir n°1-85-347 du 10 /12/1986 portant promulgation de la loi n°30-85 de la TVA.
Le Dahir du 27 décembre 1994 sur la législation des accidents de travail.
Dahir n°01-15-05 du 29 rabii II 1436 (19 février 2015) portant promulgation de la loi n° 112-13 relative
au nantissement des marchés publics.
La circulaire du Premier Ministre n°397 CAB du 27 Moharrem 1401 (5/12/1980) relative aux assurances
des risques situés au Maroc.
Le circulaire n° 87 du 8/6/94 relatif à l’ouverture, l’exploitation et contrôle des carrières.
La note circulaire de la DRCR n° 214/22/50/5/238/340 du 11/12/98 relative au contrôle et suivi des
travaux routiers.
Le circulaire n° 3/124/4126/DNRT du 6/02/89 relatif aux usagers des ciments portland composés (CPJ).
Arrêtés n° 3032.13 et n°3033.13 publiés le 19 Décembre 2013 au Bulletin Officiel (système de
qualification et de classification des entreprises intervenant dans le secteur de l’aménagement de l’espace
agricole), qui modifient et complètent les arrêtés n° 3993-94 du 16 Décembre 1994 et n°336/96 du 1er
mars 1996.
Les textes et articles stipulés en décret n° 2-14-394 du 6 chaabane 1437 (13 mai 2016).

Tous les textes réglementaires rendus applicables à la date de signature du marché.

6
ARTICLE 06 : MAITRE D’OUVRAGE

Le Maître d’ouvrage est le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime.


Représenté par le Directeur Régional de l’Agriculture de Dakhla Oued Eddahab.

ARTICLE 07 : VALIDITE DU MARCHE

Le présent marché ne sera valable et définitif qu’après visa du comptable assignataire, son approbation
par l’autorité compétente et sa notification au titulaire du marché.

ARTICLE 08 : DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU MARCHE

La notification de l’approbation du marché doit intervenir dans un délai de 75 jours à compter de la date
fixée pour l’ouverture des plis.

ARTICLE 09 : DELAI D’EXECUTION DES TRAVAUX

Le délai d’exécution global du présent marché est fixé à Dix mois (10 mois) à compter du lendemain du
jour de notification de l’ordre de service prescrivant à l'entrepreneur de commencer les travaux. Ce délai
comprend le délai de repliement des installations du chantier et la remise en état des terrains et des lieux.
Conformément aux dispositions de l’article 8 du CCAG-T, des réceptions provisoires des travaux.
Le délai d’exécution du présent marché intègre les arrêts de chantier pour causes d’intempéries,
l‘entrepreneur est tenu de se rapprocher du service régional de la météorologie nationale pour s’enquérir
des jours d’intempéries enregistrés habituellement pendant l‘année dans la région et d’envisager en
conséquence l’organisation appropriée des travaux qui permet de répondre aux contraintes du délai
contractuel.

ARTICLE 10 : PENALITES POUR RETARD ET OCTROI D’AVANCE

En cas de retard dans l’exécution des travaux il sera appliqué à l’encontre de l’entrepreneur une pénalité
journalière de 1‰ (un pour mille) du montant initial du marché modifié ou complété le cas échéant des
montants des avenants.
Conformément aux dispositions du paragraphe 7 de l’article 65 du CCAG-T, Le montant total de ces
pénalités est plafonné à 8% (Huit pour cent) du montant initial du marché modifié ou complété le cas
échéant des montants des avenants.
Dans le cas d’octroi d’avances, il est fait application de dispositions du décret n° 2.14.272 du 14 mai
2014 relatif aux avances en matière de marchés publics.
Le titulaire est tenu de constituer avant l’octroi de l’avance une caution personnelle et solidaire
s’engageant avec lui à rembourser la totalité du montant des avances consenties par le maître d’ouvrage.
Le taux et les conditions de versement et de remboursement des avances sont comme suit :
- Le taux de l’avance est arrêté à 10% du montant initial du marché TTC;
- Le remboursement de l’avance commence dès que le montant des sommes payées au titre
du marché atteint 30% du montant initial de celui-ci ;

- Le taux de remboursement est fixé à 20% du montant des acomptes.

ARTICLE 11 : CAUTIONNEMENTS - RETENUE DE GARANTIE

Le cautionnement provisoire est fixé à 250.000,00 (Deux Cent Cinquante Mille Dirhams).
- Si un Entrepreneur retire son offre pendant le délai de validité des offres ;
7
- Si l'Entrepreneur ayant obtenu le marché :
 ne se présente pas pour signer le marché ;
 ne fournit pas le cautionnement définitif après approbation et notification du marché dans
les délais prescrits par le C.C.A.G.-T.
- Si le candidat n’accepte pas la correction du montant de sa soumission après les résultats de la
vérification des calculs par la commission de jugement des offres.
Conformément aux dispositions de l’article 15 du CCAG-T, Le cautionnement définitif est fixé à 3%
(trois pour cent %) du montant initial du marché et doit être constitué dans les (20 jours) qui suivent la
notification de l’approbation du marché.
Ce cautionnement sera restitué au titulaire, après prononciation de la réception définitive.

Conformément aux dispositions du de l’article 64 du CCAG-T, La retenue de garantie à prélever sur les
décomptes est de 10 %. Elle cessera de croître lorsqu’elle atteindra 7 % (sept pour cent) du montant
initial du marché augmenté le cas échéant des montants des avenants.

ARTICLE 12 : CARACTERE DES PRIX


Les prix du marché sont établis par le titulaire tel que définis à l’article 53 du CCAG-T.

ARTICLE 13 : REVISION DES PRIX DU MARCHE

Conformément aux dispositions du de l’article 54 du CCAG-T, Les prix du présent marché sont
révisables suivant la formule ci après :

Cette révision s’applique au prix TTC quelque soit les résultats des calculs.

P= P0 x (0,15+0,85x (TR3/TR30)) dans la quelle


P= Prix révisé de la nature d’ouvrage considéré
P0= Prix initial du marché
TR3 et TR30 = Indexes globaux relatifs aux travaux de construction de la plateforme
Les valeurs initiales des indexes sont celles du mois de la date de la séance d’ouverture des plis.

ARTICLE 14 : RECRUTEMENT ET PAIEMENT DES OUVRIERS

Les formalités de recrutement et de paiement des ouvriers sont celles prévues par les dispositions des
articles 22 et 23 du CCAG-T.

ARTICLE 15 : MESURES DE SECURITE ET D’HYGIENE

Pendant toute la durée du chantier, l'Entrepreneur sera tenu de prendre, sous sa responsabilité et à ses
frais, toutes les mesures particulières de sécurité et d'hygiène qui seront nécessaires en égard à la
nature de ses propres travaux, des matières qu'il emploie et aux dangers que celles-ci comportent,
ainsi que toutes les mesures communes de sécurité (logements du personnel, hygiène, prévention, des
accidents, médecine du travail, premiers secours ou soins aux accidents et maladies, protection contre
l'incendie, protection de l'environnement, dangers d'origine électrique, etc. ). En tous cas,
l'entrepreneur doit se conformer à l'article 33 du CCAGT.

ARTICLE 16 : ASSURANCE DE L’ENTREPRISE

Avant tout commencement des travaux, l’entrepreneur doit adresser au maître d’ouvrage les attestations
des polices d’assurance qu’il doit souscrire et qui doivent couvrir les risques inhérents à l’exécution du
marché :
 Responsabilité civile,

8
 Accidents de travail.
 Véhicules.
 Dommages à l’ouvrage.
Et ce, conformément aux stipulations de l’article 25 du CCAG-T.

ARTICLE 17 : RECEPTION PROVISOIRE

La réception provisoire des travaux sera prononcée lorsque les ouvrages prévus sont entièrement achevés
conformément aux règles de l'art et aux prescriptions techniques du présent marché.
Il sera dressé un procès-verbal de réception provisoire à l'achèvement de tous les travaux conformément
aux Prescriptions Techniques.

A cette fin, l'Entrepreneur est tenu d'aviser l'Administration par lettre recommandée de l'achèvement
des travaux.

Elle sera reculée, le cas échéant, pour tenir compte du délai effectif de révision des travaux, et nouveaux
essais si les essais de réception faisaient apparaître la nécessité de révision pour que se trouvent satisfaisantes
les garanties données par l'Entrepreneur
Et ce conformément aux dispositions de l'article 73 du C.C.A.G.T.

ARTICLE 18 : DELAI DE GARANTIE

Le délai de garantie est fixé à une année (12 Mois) à partir de la date de la réception provisoire.
Pendant la durée du délai de garantie, l’entrepreneur demeure responsable de ses ouvrages et est tenu de
les entretenir à ses frais, il reste de même responsable des actions ou indemnités formulées par les tiers
pour dommages résultant de l’exécution des travaux. Et ce conformément aux dispositions de l'article 75
du C.C.A.G.T.

ARTICLE 19 : RECEPTION DEFINITIVE

La réception définitive sera prononcée dans un délai de (12) mois couvrant le délai de garantie faisant
suite à la date de réception provisoire sous réserve qu'entre temps les travaux et ouvrages n'aient laissé
apparaître aucune défectuosité.

Durant cette période de garantie fixée à douze (12) mois, l’Entrepreneur reste responsable des travaux
exécutés et des ouvrages réalisés et prend à sa charge leur entretien

Au cas où il résulterait des essais ou constatations effectués durant le délai de garantie que les travaux et
ouvrages ne répondent pas même partiellement aux garanties prévues ou à l'une des spécifications du
cahier des prescriptions techniques et que l'Entrepreneur n'a pu y remédier à temps, l'Administration a le
droit de refuser la partie d'ouvrage reconnue défectueuse.
L’entrepreneur demande par écrit 20 jours au plus tard avant l’expiration du délai de garantie, au maitre
d’ouvrage pour procéder à la réception définitive

La réception définitive sera prononcée après expiration du délai de garantie et conformément aux
dispositions de l'article 76 du C.C.A.G – T.

ARTICLE 20 : DROITS DE TIMBRE ET D'ENREGISTREMENT

L'entrepreneur acquitte les droits auxquels peuvent donner lieu le timbre et l'enregistrement du marché,
tels que ces droits résultent des lois et règlements en vigueur. Et ce conformément aux dispositions de
l'article 7 du C.C.A.G – T

9
ARTICLE 21 : ELECTION DU DOMICILE DE L’ENTREPRENEUR
A défaut par l’entrepreneur de satisfaire aux prescriptions de l’article 20 du C.C.A.G.T, toutes les
notifications qui se rapportent au marché lui seront valablement faites à l’adresse indiquée dans le
présent CPS.

ARTICLE 22 : SOUS-TRAITANCE

Les conditions de la sous-traitance sont celles prévues en application de l’article 158 du Décret n° 2-12-
349 précité.
La sous-traitance est un contrat écrit par lequel le titulaire confie l'exécution d'une partie de son marché à
un tiers. Le titulaire choisit librement ses sous-traitants sous réserve qu'il notifie au maître d'ouvrage la
nature des prestations qu'il envisage de sous-traiter, ainsi que l'identité, la raison ou la dénomination
sociale et l'adresse des sous-traitants et une copie certifiée conforme du contrat précité.

Le titulaire demeure personnellement responsable de toutes les obligations résultant du marché tant
envers le maître d'ouvrage que vis-à-vis des ouvriers et les tiers.

Le maître d'ouvrage ne se reconnaît aucun lien juridique avec les sous-traitants.

En aucun cas, la sous-traitance ne peut dépasser cinquante pour cent (50 %) du montant du marché ni
porter sur le lot ou le corps d'état principal du marché.

Toutefois, le maître d'ouvrage peut fixer dans le règlement de consultation ou dans le cahier des
prescriptions spéciales les prestations qui ne peuvent faire l'objet de sous-traitance.

ARTICLE 23 : MODALITES DE REGLEMENT

Des acomptes mensuels sont réglés à l’entrepreneur sur la base de décomptes établis par le maître
d’ouvrage ou selon l’avancement des travaux.

Le montant de chaque décompte est réglé à l’entrepreneur après réception par le maître d’ouvrage de tous
les métrés, situations et pièces justificatives nécessaires à sa vérification.

Seules sont réglées les prestations prescrites par le CPS ou par ordre de service notifié par le maître
d’ouvrage.

Les prestations sont réglées par application des prix aux quantités réellement exécutées après déduction
de la retenue de garantie, (ou selon la méthode du métré). Les situations seront cumulatives et seront
réglées par application des prix aux quantités réellement exécutées.)

ARTICLE 24 : REGLEMENT DES SOMMES DUES

Le maître d’ouvrage se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au compte courant
postal, bancaire ou à la Trésorerie Générale du Royaume ouvert au nom du Titulaire tel qu’il ressort de
son acte d’engagement

ARTICLE 25 : RESILIATION

Les conditions de résiliation du marché sont celles prévues par le décret n° 2-14-394 du 6 chaabane
1437 (13 mai 2016) et l’article 69 du C.C.A.G-T.

ARTICLE 26 : NANTISSEMENT
10
Les modalités et les conditions dans lesquelles les présents marchés peuvent êtres nantis sont fixés par le
dahir n°01-15-05 du 29 rabii II 1436 (19 février 2015), et ce conformément à l’article 13 du C.C.A.G-T
portant promulgation de la loi n° 112-13 relative au nantissement des marchés publics, étant précisé que :
1°) la liquidation des sommes dues par l’administration, maître d’ouvrage, en exécution du présent
marché sera opérée par les soins de Directeur Régionale de l’Agriculture de Dakhla Oued Eddahab.
2°) le fonctionnaire, chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu'au bénéficiaire des nantissements
ou subrogations les renseignements et états prévus à l'article 8 du dahir du 19 Février 2015, est Le
Directeur Régional de l’Agriculture de Dakhla Oued Eddahab.
3°) les paiements prévus au présent marché seront effectués par le Trésorier Provincial de Dakhla Oued
Eddahab, seul qualifié pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent marché.
Le maître d'ouvrage délivre sans frais, à l'entrepreneur, sur sa demande et contre récépissé, un exemplaire
spécial du marché portant la mention " exemplaire unique" et destiné à former titre conformément aux
dispositions du dahir du 19 Février 2015 relatif au nantissement des marchés publics.
Les frais de timbre de l’original du CPS et de « l’exemplaire unique » remis à l’entrepreneur sont à la
charge de ce dernier.

ARTICLE 27 : CONTESTATIONS – LITIGES


En cas de difficultés survenues entre le titulaire et le maître d’ouvrage au cours de l’exécution du marché,
il sera fait application des dispositions des articles 81,82 du CCAG-T précité.

En cas de désaccord, le litige entre le maître d’ouvrage et l’entrepreneur est soumis aux tribunaux
compétents.

ARTICLE 28 : DOCUMENTS A FOURNIR PAR L'ENTREPRENEUR


L’entrepreneur devra fournir dans les délais prescrits les documents mentionnés dans le tableau ci-après
tels qu'ils sont définis dans les fascicules du CPC pour les travaux routiers courants :

Désignation du document Délai Références aux dispositions


du CPC

Mémoire technique 15 jours après la notification Articles 39,41 du decret n°


de l’ordre de service de 02-14-394 CCAGT
commencement des travaux

Cahier de chantier Dès commencement travaux Fascicule n° 1 article n° 22


Et ce conformément à l’article 41
du C.C.A.G-T.

Cahier de réception topographique Dès commencement travaux -

Plan de recollement 3 mois avant la réception Fascicule n° 1 article n° 37


définitive

ARTICLE 29 : MEMOIRE TECHNIQUE

L’Entrepreneur doit préparer un projet de mémoire technique de réalisation des travaux accompagné des
renseignements d’ordre général sur l’organisation et les moyens du chantier. Pour ce faire, le Maître
d’Ouvrage met à la disposition de l’Entrepreneur le dossier d’étude visé «Bon Pour Exécution ».

Dans un délai de quinze (15) jours après la notification de l’ordre de service de commencer les travaux,
l’Entrepreneur remettra au Maître d’Ouvrage, pour approbation, le mémoire technique définitif. Passé ce
11
délai, l’Entrepreneur se verra appliquer les pénalités de retard prévues à l’article39, 40,41 du decret n°
02-14-394 CCAGT

Ce mémoire technique contiendra au minimum les indications définies ci-après et qui sera accompagné
de tous les plans et notes techniques nécessaires.

Avant le démarrage de certaines phases de travaux, le Maître d’Ouvrage se réserve le droit de demander
des notes particulières complétant ce mémoire technique.

a. Rapport technique
Un rapport technique qui précise l’organisation du chantier et la méthodologie que l’Entrepreneur
compte adopter pour réaliser les travaux pour chacune des tâches élémentaires (déblai, remblai,
assainissement, confortement, OA, .). Ce rapport comprendra une note détaillée qui indiquera la
composition et les caractéristiques des ateliers de production, le nombre, le type et le rendement des
engins ainsi que le rendement journalier des ateliers par poste de travail (un modèle type, à respecter
impérativement, est donné en annexe 1). Le rendement des engins qui figure en annexe 2, devra tenir
compte de la baisse des rendements par temps pluvieux.
Le rapport devra préciser également les aménagements proposés par l’Entrepreneur en vue de protéger
l’environnement. Une description particulière devra être faite pour les mesures portant sur :
- Le contrôle des rejets de toute nature (Installation de chantier, entretien des engins, campement .etc )
- Les modalités d’évacuation et de traitement des déchets de toute nature
- Le contrôle et la réduction des émissions de poussière
- Le contrôle des implantations et du fonctionnement des éventuels campements ; et.
- Autres mesures.

b. Matériel
La liste des engins que l’Entrepreneur compte mettre en place pour réaliser les travaux prévus, avec leur
âge, état, rendement et disponibilité (un modèle type, à respecter impérativement, est joint en annexe 3).
La liste des engins doit être accompagnée des fiches techniques établies par les constructeurs.
La liste du matériel fournie par l’Entrepreneur n’est pas limitative et il ne peut élever aucune réclamation
si en cours des travaux, il est amené à modifier ou à compléter ce matériel. Si pour une raison
quelconque, l’Entrepreneur désire retirer du chantier une partie du matériel avant l’achèvement des
travaux auxquels il est destiné, il ne peut le faire qu’avec l’accord écrit du Maître d’Ouvrage; cet accord
laisse toutefois à l’Entrepreneur la responsabilité et les conséquences de ce retrait.
L’Entrepreneur établira un échéancier d’acheminement du matériel sur le chantier ; les implications de
cet échéancier devront être en parfaite concordance avec le programme général des travaux.

c. Matériaux
L’Entrepreneur doit remettre une note qui mentionne la provenance des principales fournitures : ciment,
aciers, liants, hydrocarbonés, etc …et leur conformité aux spécifications contractuelles.
Dans le cas où l’Entrepreneur compte utiliser des produits prêts à l’emploi (béton, enrobés ou autres), il
doit fournir tous les renseignements utiles sur les fournisseurs (usines, fabricants) et sur la qualité des
mêmes produits fournis à d’autres clients pendant les trois derniers mois.
L’Entrepreneur indiquera la situation, la provenance, la qualité et le potentiel des gîtes des matériaux
qu’il propose de retenir pour les emprunts et pour les matériaux de la couche de forme, chaussée et béton.
Il précisera la composition des stations de concassage et des centrales de fabrication ainsi que leur
rendement journalier. Le choix des gîtes des matériaux doit prendre en considération la sauvegarde de
l’environnement contre toute forme de pollution des milieux avoisinants y compris par les rejets ou les
poussières qui seront issues des installations de concassage ou de postes de confection des liants
hydrocarbonés.

« En ce qui concerne le sable, l’Entrepreneur doit indiquer la carrière de provenance et l’estimation de la


quantité à extraire ou à produire. La carrière de provenance doit être autorisée selon la réglementation en
vigueur. Il est à rappeler qu’en cas de fausses informations à ce sujet, le titulaire du marché est passible
des sanctions prévues à decret n°02-14-394 du CCAGT.
12
L’Entrepreneur indiquera le descriptif et l’emplacement des aires de stockage. Une carrière ne peut être
considérée comme un lieu de stockage qu’après l’accord écrit du Maître d’Ouvrage.

d. Mouvement des terres


Le projet de mouvement de terres envisagé par l’Entrepreneur qui indique les hypothèses retenues pour
les taux de réutilisation et la destination de chaque déblai y seront également indiquées les zones de
dépôt ainsi que les distances moyennes pour transporter les déblais.

Le plan des mouvements des terres devra tenir compte des données climatiques et des conditions
particulières de réutilisation des matériaux sensibles à l’eau.

e. Organigramme du chantier
L’organigramme du chantier qui définit les unités de direction, de gestion, de logistique, d’études, de
contrôle et de production que l’Entrepreneur prévoit de mettre en place pour assurer la réalisation des
travaux. Il sera accompagné de la liste nominative et des curriculum vitae du personnel de direction, de
maîtrise que l’Entrepreneur compte affecter à chacune de ces unités avec mention de leur date de
disponibilité et de leur fonction sur le chantier. L’Entrepreneur doit désigner un chef de projet habilité à
signer au nom de l’Entreprise les PV de chantier, les correspondances, les attachements et tout document
concernant ce marché.

f. Planning des travaux


Le programme des travaux doit être suffisamment détaillé pour informer le Maître d’Ouvrage des
dispositions que compte prendre l’Entrepreneur pour réaliser les travaux dans les délais prescrits.
Le planning est établi en cohérence avec :
- Les cadences prévues ;
- La réglementation en vigueur
- Les conditions climatiques de la zone et de la période d’exécution du chantier;
- Le délai global du marché ;

En outre, le planning doit :


- Comporter les dates réelles fixées d’un commun accord avec le Maître d’Ouvrage;
- Faire figurer les dates d’amenées et de replis des ateliers mécaniques en cohérence avec l’annexe 2.

Le planning des travaux doit être complété et actualisé par :


- L’évolution de la main d’œuvre et du matériel en fonction du programme des travaux ;
- L’échelonnement prévisionnel des dépenses ;

Le planning des travaux sera présenté sous forme d’un diagramme de type « chemin de fer ».

g. Hygiène et sécurité
Une note qui décrit les mesures particulières prévues de manière à assurer l’hygiène et la sécurité sur le
chantier et à ses abords, tant pour les ouvriers que pour les riverains et les usagers de la route.

h. Environnement
Une note qui décrit la manière dont l’Entrepreneur compte prendre en compte les contraintes
environnementales et les mesures qu’il compte appliquer pour la protection de l’environnement tout au
long du chantier.

13
ARTICLE 30 : VARIANTE

Si l’entrepreneur a présenté une offre variante et qu’elle est retenue, celui-ci prend à sa charge les
quantités en dépassement par insuffisance d’études, erreur ou omission à l’exception des prestations
supplémentaires dont l’exécution est ordonnée par le maître d’ouvrage et ayant fait l’objet d’avenant ou
de décision.

ARTICLE 31 : RESULTAT DEFINITIF D’APPEL D’OFFRE

L’entrepreneur doit préparer les renseignements d’ordre général sur l’organisation et les moyens du
chantier. Pour ce faire, le Maître d’ouvrage met à la disposition de l’Entrepreneur les dossiers d’étude
visés “ Bon Pour Exécution ” et éventuellement, le planning prévisionnel de rétablissement des
contraintes réseaux.

ARTICLE 32 : EMPLACEMENTS MIS A LA DISPOSITION DE L'ENTREPRENEUR

L'Entrepreneur pourra disposer pour les installations de son chantier, le stationnement de son matériel et
le dépôt provisoire des matériaux, du domaine public constituant les emprises des routes classées, à
condition que les emplacements choisis ne présentent aucun danger ni gêne à la circulation. Ces
emplacements seront remis en leur état initial dans le délai de 30 jours. Cette remise en état conditionne
le prononcé de la réception provisoire des travaux.

ARTICLE 33 : SIGNALISATION TEMPORAIRE DU CHANTIER

Le plan de signalisation temporaire du chantier est établi par le maître d’ouvrage.


En cas de carence de l’entrepreneur dans la mise en place et dans le maintien de la signalisation
temporaire du chantier routier conforme à la directive de la DRCR, le maître d’ouvrage peut prendre, aux
frais de l’entrepreneur, les mesures nécessaires après mise en demeure de celui-ci restée sans effet.
En cas de dépassement des délais contractuels, l’entreprise maintiendra, à sa charge et sans indemnité
aucune, la signalisation temporaire du chantier jusqu’à l’achèvement des travaux.

L’intervention du maître d’ouvrage ne dégage pas pour autant la responsabilité de l’entrepreneur.

ARTICLE 34 : SUJETIONS DIVERSES D'EXECUTION

1- Sujétions résultant du maintien des communications. Pendant l'exécution des travaux, la circulation
routière au droit du chantier pourra être soumise aux restrictions ci-après :
Il ne sera procédé à des déviations provisoires que sur autorisation du maître d’ouvrage au droit des
travaux afin de permettre l'exécution de ceux-ci dans de bonnes conditions. Ces déviations auront une
longueur au plus égale à deux (2) km et seront bien soignées (nivellement, arrosage, signalisation).

2- Sujétions résultant de l'exécution simultanée de travaux étrangers à l'entreprise :

Les travaux visés à l'article 42 du paragraphe I b du Cahier des Clauses Administratives Générales sont
élargies à tous les travaux qui se réaliseront simultanément avec ceux du présent marché.

ARTICLE 35 : DEPLACEMENT DES RESEAUX

14
Par dérogation aux dispositions de l’article 46 du CCAG-T, pour tous les réseaux, l’entreprise procédera
à leur découverte en réalisant des tranchées par ses propres moyens et en présence des représentants des
organismes concernés pour éviter les risques de détériorations de ces réseaux..
L’entrepreneur reste seul responsable en cas de détérioration ou dégâts causés à ces réseaux au moment
de la réalisation des travaux.

ARTICLE 36 : FORCE MAJEURE

Ces cas d’intempéries ou autres phénomènes pourront entraver les travaux, les conditions d’acceptation
de prolongement de délais sont régies, conformément à l’article n° 47 du CCAGT en vigueur.

15
CHAPITRE II :
PROVENANCE, QUALITE ET PREPARATION DES MATERIAUX

ARTICLE 37 : PROVENANCE DES MATERIAUX

Les matériaux dont la fourniture fait partie de l'entreprise proviendront des gisements, carrières et usines
proposés par l'Entrepreneur à l'agrément du Directeur Régional de l’Agriculture.

La demande d'agrément accompagnée des pièces justificatives doit être présentée quinze jours (15) avant
la date prévue pour l'utilisation du matériau.

Comme il est spécifié aux articles 10.4 et 10.5 du fascicule 3 du CPC, l’Entrepreneur doit veiller à ce
que l’extraction des matériaux ou leur dépôt ne puissent nuire, de quelque façon que ce soit, à la qualité
de l’environnement et à l’écoulement des eaux. Et conformément aux dispositions de paragraphe 4 de
l'article 42 du C.C.A.G – T.

ARTICLE 38 : QUALITE DES MATERIAUX


La qualité des matériaux destinés à la réalisation des ouvrages objet du présent marché est celle
définie par les fascicules suivants :
- Le fascicule n°3 du CPC pour les travaux routiers courants relatifs aux travaux de terrassement ;
- Le fascicule n°4 du CPC pour les travaux routiers courants relatifs aux ouvrages d’assainissement et de
soutènement ;
- Les cahiers du fascicule n°5 du CPC pour les travaux routiers courants relatifs aux chaussées complétés
par la note circulaire n° 214.22/50.5/238/340 du 11/12/98. Le trafic est TR1.
Et conformément aux dispositions de l'article 42 du C.C.A.G – T.

Il est en outre signalé que :


La granulométrie des sables pour béton et mortiers sera proposée par l’entrepreneur à l’agrément du
Directeur Régional de l’Agriculture de DAKHLA Oued Eddahab.
Les buses pour ouvrages d’assainissement seront en béton non armé.
Les matériaux à utiliser pour la couche de roulement doivent répondre aux spécifications suivantes :

1 - Fuseau granulométrique :

Ouverture de tamis Pourcentage des passants Observations


50 mm 100
40 mm 70 – 100
25 mm 55 – 85
20 mm 50 – 80
10 mm 40– 70
05 mm 30 – 60
02 mm 20– 50
0,2 mm 10– 30
0,08 mm 05– 15

2 - Dureté : L A < 40 %.

3 - Plasticité.

Zone WL max Ip M x Ip
Désertique 32 10– 30 200 – 1200
M : mortier passant à 0,40 mm en %.

16
ARTICLE 39 : CONTROLE DES MATERIAUX

La nature et la périodicité des essais de contrôle des matériaux sont fixées par les fascicules 3, 4 et 5 du
CPC relatifs aux terrassements, ouvrages d’assainissement et chaussées complétés par la note circulaire
n° 214.22/50.5/238/340 du 11/12/98 et complété par les dispositions suivantes :

Désignation Qualité Nature de l’essai Fréquence


du matériau à contrôler de l’essai

Matériaux pour - Granularité - Granulométrie - Chaque 1 000 m3


Couche de roulement. - Propreté - I.P. - Chaque 1 000 m3
- Teneur en CaCo3 * - Chaque 5 000 m3

* Pour les matériaux carbonatés uniquement et pour lesquels les essais relatifs à la propreté ne sont pas
effectués si la teneur en Ca C03 est supérieure à 70%.
Et conformément aux dispositions de l'article 42 du C.C.A.G – T.

ARTICLE 40 : COMPACTAGE DES ASSISES

Avant les travaux de mise en œuvre des assises et pour chaque nature et provenance de matériaux,
l’entrepreneur procédera à une planche de référence qui permettra de définir l’atelier de compactage
minimal d’une part, et d’autre part, servira de référence pour les contrôles de compactage des assises
pendant le déroulement des travaux.

Une planche de référence sera considérée comme telle si elle répond aux critères ci-après :

Plate-forme Couche de roulement

> 95 %
Compacité moyenne (x) calculée > 95 %
OPM
sur un minimum de 15 valeurs OPM
x – 2 > 90% > 91%
( = écart type) OPM OPM

17
. CHAPITRE III : MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

ARTICLE 41 : OUVRAGES PROVISOIRES


Les plans et notes de calculs des éventuels ouvrages provisoires sont à la charge de l’Entrepreneur qui
les soumet à l’approbation du Directeur Régional de l’Agriculture de Dakhla Oued Eddahab, quinze
jours avant le début de réalisation desdits ouvrages.

Dans le cas où l’aménagement des pistes de déviation latérales nécessite l’occupation des terrains des
particuliers, les frais de cette occupation seront à la charge de l’Entrepreneur.

ARTICLE 42 : INSTALLATIONS GENERALES DE CHANTIER

L'Entrepreneur soumettra à l'Ingénieur le projet de ses installations de chantier dans un délai de 15


jours à compter de la date de notification de l’approbation du marché. Et ce conformément aux
dispositions de l'article 39 du C.C.A.G – T
En général les installations de chantiers tiennent compte des éléments suivants :

1- Généralités :

L'installation et l'aménagement du chantier font l'objet de plusieurs articles regroupés en une seule
position. Cette position comprend l'installation propre à l'entreprise, ainsi que des aménagements destinés
au maître d’ouvrage.

Avant de remettre son offre, l’entrepreneur est tenu de se renseigner sur l'emplacement du chantier, les
chemins d'accès, la place disponible pour le stockage, ainsi que les possibilités de réaliser les
raccordements à l'électricité et à l'eau. En outre, il doit reconnaître les difficultés qui se posent lors de
l'exécution.

Les travaux se feront sous circulation et l'entrepreneur ne pourra interrompre la circulation sur les routes
que dans le cas où le maître d’ouvrage en reconnaîtrait la nécessité absolue et lui en donnerait
l'autorisation pour une époque et un délai déterminé.

Cette prestation ne donnera droit à aucune indemnité spéciale de la part du maître de l'ouvrage.

La circulation pour piétons et pour les véhicules prioritaires tels que les ambulances, pompiers, etc. doit
être garantie en permanence.

2- Aire de chantier et gardiennage

L'entrepreneur définira, en collaboration avec les services compétents, l’emplacement exact de la


clôture de chantier.

Il définira, en accord avec le représentant du maître d’ouvrage, la superficie de l'aire de chantier et son
emprise sur la voie publique, permettant l'enlèvement des déblais et décombres de démolition, la
livraison des matériaux de chantier, l'installation des engins de lavage, etc.

Cette aire de chantier devra permettre le stockage de la totalité des fournitures, la réalisation des
installations de chantier y compris celles nécessaires pour abriter le matériel et les équipements du
soumissionnaire, l’atelier garage, le local technique pour groupe électrogène le cas échéant, les locaux
pour le maître d’ouvrage, le laboratoire géotechnique, les logements du personnel de l’entreprise et ses
bureaux.

18
L’entrepreneur pourvoira au gardiennage du chantier et des installations du chantier. La période de
gardiennage couvrira toute la durée des travaux jusqu’à la réception de ceux-ci. Le coût du gardiennage
pour la totalité de l'aire de chantier est compris dans le poste installation de chantier.

3- Panneaux de chantier

Une sous - construction fixée à l’entrée du chantier, à un endroit à choisir par le maître d’ouvrage,
permettra de fixer un panneau principal de dimensions approximatives 2,50 x 2,50 m ainsi que cinq
plaques inférieures de dimensions approximatives de 3,30 x 0, 40 m avec un intervalle de 0,05 m.
Le panneau principal indiquera la nature de la réalisation, le nom des différents intervenants (maître
d’ouvrage, maître d’œuvre, entreprise,…), les plaques inférieures sont destinées à l'indication des autres
corps de métier.

Les panneaux seront lisses et résistant aux intempéries, les finitions (teinte de fond, écritures ou autres
indications) seront soumises et approuvées par le maître de l'ouvrage.
Les panneaux de chantier seront éclairés, en période normale, à partir de 21.00 heures le soir à 7.00
heures du matin.
Le coût du panneau de chantier à installer à l'entrée du chantier est compris dans le prix de l’installation
du chantier.

4- Local du maître d’ouvrage

L’entrepreneur sera tenu de soumettre à la disposition de l’Administration au démarrage des travaux un


local de chantier pour le personnel de contrôle des travaux qui sera implanté à proximité des installations
de chantier de l’entreprise

5- Repli du chantier

Après la fin des travaux les installations seront repliées et le site remis en état et nivelé. Tous les débris et
déchets résultant du repli du chantier seront évacués dans des lieux de décharge indiqués par le maître
d’ouvrage dans le délai indiqué au présent marché.
Les frais du repli du chantier et des installations du chantier sont à la charge de l’entrepreneur et ils sont
compris dans le prix de l’installation du chantier

ARTICLE 43 : EMPLOI DES EXPLOSIFS

L'emploi des explosifs est régi par l'article 24 du fascicule n°1 du CPC pour les travaux routiers courants.
L'Entrepreneur ne pourra se prévaloir des délais nécessaires à l'obtention des autorisations réglementaires
pour justifier d'un allongement du délai d'exécution.

ARTICLE 44 : CONDITIONS PARTICULIERES D'EXECUTION

Les conditions d'exécution des travaux sont celles définies par les cahiers constitutifs des fascicules 3, 4
et 5 du CPC applicable aux travaux routiers courants, complétées par les précisions suivantes :

1 - Fossés :
Il est procédé à l’aménagement d’exutoires aux emplacements désignés par le Directeur Régional de
l’Agriculture ou son représentant.
2 – Ouvrage d’assainissement :

La qualité des matériaux destinés à la réalisation des ouvrages objet du présent marché est celle
définie par les fascicules suivants :
- Le fascicule n°3 du CPC pour les travaux routiers courants relatifs aux travaux de terrassement
(complété par les dispositions du Guide Marocain pour les Terrassements Routiers "GMTR");
19
- Le fascicule n°4 du CPC pour les travaux routiers courants relatifs aux ouvrages
d’assainissement et de soutènement. Pour ces ouvrages, les classes de mortier et béton seront
les suivantes :

 mortier M1 pour les joints de buses ;


 mortier M3 pour le remplissage et les joints de maçonnerie ;
 béton B2 pour les éléments d’ouvrages en béton armé courant ;
 béton B3 pour tête d'ouvrage, enrobage des buses, fossés bétonnés, puisards, regards...
 béton B4 pour bourrelet, descentes bétonnées, union. ;
 béton B5 pour les bétons de propreté, bétons coulés en grosse masse et bétons de
remplissage.
- Les coffrages seront du type soigné.

Les cahiers du fascicule n°5 du CPC pour les travaux routiers courants relatifs aux chaussées
complétés par la note circulaire n° 214..22/50.5/238/340 du 11/12/98, et la note circulaire n°
214.22/40900/2425/2004 du 14/07/2004 relative à la nouvelle norme pour la mesure de la
valeur au bleu de méthylène.
- La granulométrie des sables pour bétons et mortiers sera proposée par l'Entrepreneur à
l’agrément du le Maître d’Ouvrage.
2- Couche de roulement

La couche de roulement sera réalisée conformément au plan d’exécution :


Les matériaux pour couche de roulement seront en matériaux graveleux 0/60, et sont mis en œuvre dans
les mêmes conditions que les matériaux d'assises non traitées. Ils sont compactés à 95% de l'OPM .La
largeur de la couche sera celle définie par le plan d’exécution, et une épaisseur de 20 cm

ARTICLE 45 : CONTROLE DES TRAVAUX

1- La nature et la fréquence des essais de contrôle des travaux de terrassement sont celles définies par le
fascicule n°3 du CPC applicable aux travaux routiers courants et complétés par les dispositions du
présent CPS.

2- La nature et la périodicité des essais préliminaires d'information (catégorie A), des contrôles de qualité
(catégorie B) et des contrôles de réception (catégorie C) sont fixés par le fascicule n°4 ainsi que par les
cahiers constitutifs du fascicule n° 5 du CPC pour les travaux routiers courants. Ces dispositions sont
aussi applicables au contrôle d'exécution de la couche de roulement qui est assimilés à des assises non
traitées.

3- Aucune tolérance en moins ne sera acceptée en ce qui concerne les épaisseurs de la couche de
roulement. Si un contrôle d'épaisseur fait apparaître une insuffisance de matériaux par rapport aux
prescriptions du présent CPS, aux plans visés "bon pour exécution " ou aux ordres de service de
l'Ingénieur, l'Entrepreneur sera tenu de faire l'apport complémentaire de matériaux de qualité équivalente
ou supérieure et de reprendre la finition de la couche.

La réception du fond de forme ne sera prononcée que si la réception topographique est réalisée.

Cette réception portera sur la vérification de réglage du fond de forme, les pentes du fond de forme, les
pentes de talus, les dévers et les cotes finales du projet. Ces contrôles seront consignés dans le cahier de
réception topographique.

20
ARTICLE 46 : REUNIONS DE CHANTIER
L'Entrepreneur ou son représentant est tenu de se rendre personnellement aux convocations du maître
d’ouvrage et d'accompagner les représentants de cette dernière sur les chantiers lors des visites
périodiques et de leur donner les explications sur les travaux. La périodicité des visites est fixée par le
maître d’ouvrage ou par l'ingénieur chargé du suivi du chantier qui pourront dans les mêmes conditions
fixer toute visite exceptionnelle sous préavis de vingt-quatre heures.

Il sera dressé, pour chaque réunion, un procès-verbal qui sera contresigné par le maître d’ouvrage et
l'Entrepreneur en fin de séance.

Dans le cas où l'Entrepreneur est absent ou refuse de contresigner le Procès-verbal, celui-ci lui est notifié
par ordre de service.

Ces procès-verbaux étant appelés à remplacer autant que possible les échanges de correspondances entre
le maître d’ouvrage, l'ingénieur chargé du suivi et l'Entrepreneur, ce dernier veillera à y faire inscrire au
fur et à mesure du déroulement des travaux, ses observations, ses réclamations ou réserves. L’inscription
de ces dernières au cahier de chantier ne saurait remplacer la présentation des réclamations dans les
formes et conditions prévues par les clauses du CCAG-T.

Lors des visites de chantier, l'Entrepreneur est tenu de prendre toutes dispositions pour rendre accessible
la totalité des lieux d'opérations dans des conditions de sécurité totale. Il devra faciliter toute opération de
mesure et tenir à disposition tout document nécessaire à la bonne conduite des travaux et toute fiche
d'essai de matériaux reçu sur le chantier ou mis en œuvre. Et conformément aux dispositions de l'article
21 du C.C.A.G – T.

ARTICLE 47 : PLANS DE RECOLLEMENT ET RAPPORT D’ACHEVEMENT

En fin d'exécution, l’Entrepreneur remet au Maître d’Ouvrage :


 Les tirages au format adiquoit des plans des ouvrages dont la réalisation peut être différente
des plans initiaux et tels qu'ils ont été effectivement exécutés.
 Un rapport d’achèvement des travaux.

21
CHAPITRE IV : MODE D’EVALUATION DES TRAVAUX

ARTICLE 48 : MODE DE MESURAGE :

Toutes les quantités d’ouvrage exécutées seront évaluées par le système des métrés dressés après exécution

Les surépaisseurs en matériaux pour couche de déglissement pour sa mise en profil ne seront pas prises
en compte. Les frais occasionnés par ces surépaisseurs sont réputés inclus dans les prix correspondants
du bordereau des prix - détail estimatif surtout dans les sections où l’on procédera uniquement à un
renforcement de la piste existante.

ARTICLE 49 : DEFINITION DES PRIX

Les définitions des prix sont celles données par les listes des prix annexées au fascicule n°2 du C.P.C
relatif aux clauses financières communes applicables aux travaux routiers courants.
Les prix unitaires sont présentés par l’entrepreneur hors TVA. Cette dernière est rajoutée par la suite au
total hors TVA.
Il est rappelé qu’en cas de changement du taux de la TVA durant la période du marché, ce changement
est pris en compte par la révision des prix par l’adoption de l’index correspondant

Les prix non prévus par cette liste sont définis comme suit :

Poste A : Divers

Prix n° 1 : Installation de chantier

Ce prix global rémunère forfaitairement l'amenée et le repli du matériel sur chantier (installations
diverses, matériels de fabrication, de transport, de mise en œuvre, de contrôle). Il sera détaillé par
l'entreprise suivant l'organisation qu'elle envisage de mettre en place.
Ce prix comprend, outre les dispositions prévues à l’article III-2 du présent marché, la préparation d’un
mémoire technique. Ce prix ne doit pas dépasser 5 % (cinq pour cent) du montant du marché hos TVA.
Une fraction égale aux deux tiers (2/3) de ce prix sera réglée lorsque l’installation de chantier est
achevée. Le solde sera réglé après achèvement des travaux, remise en état des lieux et repliement du
chantier.
Ouvrage payé forfaitairement F au prix ……….……………………………….……………..…..n°1

Prix n° 2 : signalisation temporaire


Ce prix sera réglé à la journée suivant les prescriptions du prix n° A-2-1 du fascicule n°2 du CPC, il
comprend également :
- La fourniture de quatre panneaux métalliques (deux panneaux de début de chantier et deux panneaux de
fin chantier) de dimensions respectivement (2 m x3 m), et (0,60 m x 3 m) sur fond jaune y compris les
supports, l’écriture en bleu, la mise en place sur socle en béton et l’entretien pendant toute la durée du
chantier. Et ce conformément au modèle fournis par le Maître d’ouvrage.
- Le plan de signalisation temporaire du chantier sera établi par le Maître d’ouvrage conformément à la
Directive sur la signalisation temporaire des chantiers routiers de la Direction des Routes de Novembre
1994 et à la note de Direction des Routes n° 21532/50072/1984/2000 du 15 Août 2000, et comprend
également une signalisation lumineuse adéquate des travaux de chantier.
- En cas où la pose de la signalisation temporaire du chantier a donné des indications différentes de celles
de la signalisation permanente, l’entrepreneur doit soigneusement masquer à ses frais durant toute la
période des travaux les panneaux de la signalisation permanente pour éviter toutes contradictions.
Les panneaux seront lisses et résistant aux intempéries, les finitions (teinte de fond, écritures ou autres
indications) seront soumises et approuvées par le maître de l'ouvrage.
Ouvrage payé à la journée J au prix ……….………………………………….……….………….n°2
22
Prix n° 3 : Piquetage
Ce prix rémunère au kilomètre l’implantation et le piquetage général, spécial et complémentaire,
l’implantation et la reconnaissance du tracé et des ouvrages par le topographe de l’entreprise, ainsi que
le déport de l’axe qui doit être maintenu et conservé au frais de l’Entrepreneur jusqu'à la fin du chantier.
Le déport sera rattaché au nivellement NGM ou local et servira de base à tous les contrôles
topographiques nécessaires pour le chantier.
Il comprend notamment :
3- La réalisation d’une polygonale de base rattachée au système Lambert ou local.
4- L’implantation des ouvrages d’assainissement à partir des bornes de la polygonale de base.
5- Le piquetage complémentaire
6- La conservation des bornes de la polygonale de base.
7- La réimplantation des bornes disparues.
8- Les travaux de déport.
9- L’implantation des autres ouvrages.
10- La réimplantation en cours et en fin des travaux.
Ouvrage payé au kilomètre Km au prix …….………………………………….…………...…….n°3

Poste B : Terrassements :

Prix n° 4 : Remblais
Suivant les prescriptions du prix n° B 4-3 du CPC. Ce pris rémunère au mètre cube mesuré par la
méthode indiquée au C.P.S les remblais méthodiquement compactés pour ouverture de la plate-forme sur
la section désignée au détail estimatif.
Le chargement, transport, le déchargement au lieu d’emploi des matériaux provenant d’emprunt ;
La reprise en dépôt provisoire des matériaux provenant des déblais réutilisables en remblai ;
Le réglage et compactage méthodique des remblais et son épandage;
Le réglage des talus et de la plate-forme.
Ainsi que toutes les sujétions résultant des documents contractuels.
Ouvrage payé au mètre cube M3 au prix ……….……………..…………………………….…………..….n°4

Prix n° 5 : Déblais
Ce prix rémunère les déblais de toute nature y compris le rocher quelque soit le mode d’extraction
suivant les prescriptions du prix n° B4.1 et B4.2 du fascicule n°2 du CPC. Il rémunère aussi la démolition
des dallages et des ouvrages, le décapage, et la mise en dépôt provisoire éventuelle en attente de la
réutilisation, dans un endroit hors l’emprise, le tri des matériaux en fonction de leurs destinations
résultant des conditions de réutilisation, et l’évacuation vers un endroit précisé par le maître d’ouvrage.
Les déblais doivent être exécutés sans endommager les réseaux existants. Au cas contraire, l’entreprise
prendra en charge la remise en état de ces réseaux.

Il rémunère aussi :
* L’ouverture de la plate-forme et des fossés sur la section désignée au détail estimatif, conformément
aux plans notifiés « Bon pour exécution ».
Il comprend :
L’extraction, le chargement, le transport, le déchargement et la mise en dépôt provisoire ou définitive
Le réglage des talus et de la plate-forme ;
L’ouverture des fossés incorporés dans les profils ;

* La fouille au métré dressé après exécution, les déblais en terrain de toute nature y compris le rocher,
pour l’aménagement des exutoires des fossés et des ouvrages d’assainissement.
Il comprend :
 L’extraction, l’évacuation des déblais et leur mise en dépôt provisoire ou définitive ;
 Le réglage ;

* L’ouverture de l’encaissement conformément aux plans notifiés « Bon pour exécution ». Il comprend
l’extraction et l’évacuation des déblais ainsi que toutes les sujétions résultant des documents contractuels.
23
* Le compactage et le réglage du fond de forme. Il comprend la fourniture, le transport de l’eau et
l’arrosage ou le brassage pour corriger la teneur en eau du sol.

Il est précisé qu’il ne sera pris en compte aucun hors profil quelle que soit l’importance de ceux-ci.
Ainsi que toutes les sujétions résultant des documents contractuels.
Ouvrage payé au mètre cube M3 au prix ……….………………………………….……………..n°5

Poste C: Corps de chaussée

Prix n° 6 : Couche de déglaisement MCR


Ce prix rémunère au mètre cube de matériaux pour couche de déglissement (matériau MCR) exécutés
Conformément aux spécifications du CPS et en matériaux répondant aux spécifications des couches de
roulement prévues dans le guide d’aménagement des points durs édité par la DRCR (Edition 1997). Ce
prix rémunère aussi l’ouverture el la confection des fossés d’assainissement, conformément aux plans
notifiés « Bon pour exécution » et orientations de Maitre d’ouvrage.
Il comprend aussi la fourniture, le transport, l'humidification du matériau, son réglage et son compactage
selon le test de wilcoxon.
Ils comprennent :
La fourniture de l’eau de compactage
L’arrosage de l’assise
Le réglage et le compactage de l’assise.
Ainsi que toutes les sujétions résultant des documents contractuels.
Ouvrage payé au mètre cube M3 au prix ……….………………………………….……………..n°6

Poste D : Ouvrages
Prix n° 7 : Buses 1000 non armé

Ce prix rémunère au mètre linéaire de buses de diamètre 1000 mm non armées de classe 90 B suivant les
prescriptions du prix n° C-4-1-1-d du fascicule n°2 du C.P.C.

Ils comprennent toutes sujétions de transport et de pose y compris l’exécution des joints au mortier n°1.
Ils s’appliquent au mètre linéaire de buses réellement posées dans la limite des longueurs théoriques
définies par les dessins visés « Bon pour exécution ».
Ouvrage payé au mètre linéaire ML au prix ……….……………………………………….…….n°7

Prix n° 8 : Béton B5 : Béton de la classe B5 dosé à 200 Kg/m3.

Ce prix rémunère, suivant le prix n° C2-1 du fascicule n° 2 du CPC, la fabrication et la mise en œuvre du
béton de classe B 5. Il comprend toutes sujétions de fourniture des matériaux, vibration du béton ainsi
que la fourniture et la mise en place des coffrages et échafaudages nécessaires et leur enlèvement.
Il s’applique au mètre cube de béton en place, les quantités à prendre en compte étant calculées d’après
leur volume en place dans la limite de volume théorique défini par les dessins visés « Bon pour exécution
».
Ouvrage payé au mètre cube M3 au prix ……….………………………………….……………..n°8

Prix n° 9 : Béton B3 : Béton de la classe B3 dosé à 300 kg/m3

Ce prix rémunère, suivant le prix n° C2-3 et C2-4 du fascicule n° 2 du CPC, la fabrication et la mise en œuvre
du béton de classe B 3. Il comprend toutes sujétions de fourniture des matériaux, vibration du béton ainsi
que la fourniture et la mise en place des coffrages et échafaudages nécessaires et leur enlèvement.

24
Il s’applique au mètre cube de béton en place, les quantités à prendre en compte étant calculées d’après
leur volume en place dans la limite de volume théorique défini par les dessins visés « Bon pour exécution
».
Ouvrage payé au mètre cube M3 au prix ……….………………………………….……………..n°9
Prix n° 10 : Gabions

Ce prix rémunère l’exécution des gabions, y compris la fourniture, transport et la mise en œuvre des
treillis métalliques, fils de ligature et des moellons de remplissage.
Il s’applique au mètre cube de gabions suivant les prescriptions du prix C-4-7 du CPC, les quantités à
prendre en compte étant calculées d’après leur volume en place dans la limite du volume théorique défini
par les dessins visés
« Bon pour exécution ».
Ouvrage payé au mètre cube M3 au prix ……….………………………………….……………..n°10
Prix n° 11: Enrochements classe 100 à 250 kg

Ce prix rémunère selon leur classe, la fourniture, le transport et la mise en place d’enrochement :
Ils s’appliquent au mètre cube d’enrochements ; les quantités à prendre en compte étant déterminées
d’après leur volume en place dans la limite du volume théorique défini par les dessins visés « Bon pour
exécution ».
Ouvrage payé au mètre cube M3 au prix ……….………………………………….……………..n°11
Prix n° 12 : Déblai pour fouilles
Ce prix rémunère les déblais en tranchée ou en puits en terrain de toute nature y compris rocher, toute
profondeur même en présence de l’eau, et a toute curage et démolition des ouvrages existants y compris
évacuation des déblais en excédant, remblaiement des fouilles, blindage et étaiement des fouilles en cas
de terrain inconsistant et la démolition des têtes des ouvrages existants ou partie de ces ouvrages ou en sa
totalité.
Il s’applique au mètre cube de déblai, les quantités à prendre en compte étant calculées à partir des
dimensions théoriques, portées aux profils du projet remis à l’entrepreneur, visés « Bon pour exécution »
ainsi que toutes sujétions.
Il est précisé qu’il ne sera pris en compte aucun hors profil quelle que soit l’importance de ceux-ci.
Ouvrage payé au mètre cube M3 au prix ……….………………………………….……………..n°12

Poste E : Carrefours
Prix n° 13 : Couche de déglaisement MCR

Ce prix rémunère au mètre cube de matériaux pour couche de déglaisement (matériau MCR) exécutés
suivant les plans d'exécution visés "Bon pour exécution" et en matériaux répondant aux spécifications
des couches de roulement prévues dans le guide d’aménagement des points durs édité par la DRCR
(Edition 1997). Ce prix rémunère aussi l’ouverture el la confection des fossés d’assainissement,
conformément aux plans notifiés « Bon pour exécution » et orientations de Maitre d’ouvrage.
Il comprend aussi la fourniture, le transport, l'humidification du matériau, son réglage et son compactage
selon le test de wilcoxon
Ils comprennent :
La fourniture de l’eau de compactage
L’arrosage de l’assise
Le réglage et le compactage de l’assise.
Ainsi que toutes les sujétions résultant des documents contractuels.
Ouvrage payé au mètre cube M3 au prix ……….………………………………….……………..n°13
Prix n° 14 : Panneaux de signalisation
Ce prix rémunère à l’unité la fourniture et la pose des panneaux de signalisation y compris le support et
accessoire de fixation conformément à la Directive sur la signalisation des routes de la DRCR.
Ouvrage payé au Unité de prix U au prix ……….………………………………….……………..n°14

25
Prix n° 15 : Panneaux d’indication
Ce prix rémunère à l’unité la fourniture et la pose des panneaux d’indication y compris le support et
accessoire de fixation conformément à la Directive sur la signalisation des routes de la DRCR.
Ouvrage payé au Unité de prix U au prix ……….………………………………….……………..n°15

ARTICLE 50 : BORDEREAU DES PRIX ET DETAIL ESTIMATIF

OBJET: Travaux d’aménagement de la piste rurale « Cheyarate » sur une longueur de 28,2 km, CR
BIR GANDOUZE, province d’AOUSSERD.

N° DESIGNATION DES OUVRAGES U Qts P.U HT MONTANT

A - DIVERS
1 Installation de chantier F 1
2 Signalisation temporaire J 300
3 Piquetage KM 28,2

B - TERRASSEMENTS
4 Remblais M3 169 106
5 Déblais M3 59 105

C - CORPS DE CHAUSSEE
6 Couche de déglaisement MCR M3 38 913

D – OUVRAGES HYDRAULIQUES
7 Buses 1000 non armées ML 465
8 Béton B5 M3 133
9 Béton B3 M3 588
10 Gabions M3 98
11 Enrochement M3 2 912
12 Déblai pour fouilles M3 335

E - CARREFOURS
13 Couche de déglisement MCR M3 292
14 Panneaux de signalisation U 8
15 Panneaux d'indication U 6

TOTAL HT
TVA 20 %
LE MONTANT GLOBAL DEVIENT TTC

Arrêté le présent détail estimatif à la somme de : ………………………………………………...


…………………………………………………………………………………………………………….
L’ENTREPRENEUR L’ADMINISTRATION

26
Page 27 et Dernière

Marché N° : …..../2017/DRADOE
Le présent marché est passé après appel d'offres ouvert, sur offre de prix, en vertu des dispositions de
l’alinéa 1,2 de l’article 1, l’alinéa 1,2 de l’article 2 de décret n° 2-14-394 du 6 chaabane 1437 (13 mai
2016) fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l’état ainsi que certaines
dispositions relatives à leur contrôle et à leur gestion.

OBJET : Travaux d’aménagement de la piste rurale « Cheyarate » sur une longueur de 28,2 km, CR
BIR GANDOUZE, province d’AOUSSERD.

MONTANT :……………………………………………………………………………..……………………………

……………………………………………………………………………………………………………………….TTC

Dressé par : Vu et Vérifié par :

Le .............................. Le ………………….

Présenté par : Lu et Accepté par :

Le .............................. Le ..............................

Visa du Trésorier Provincial : Approuvé par :

Le .............................. Le ..............................

27