Anda di halaman 1dari 6

6.

2 Effort tranchant

6.2.1 Procédure générale de vérification

(1)P Pour la vérification de la résistance à l'effort tranchant, on définit :

 VRd,c est l'effort tranchant résistant de calcul de l'élément en l'absence d'armatures d'effort
tranchant
 VRd,s est l'effort tranchant de calcul pouvant être repris par les armatures d'effort tranchant
travaillant à la limite d'élasticité
 VRd,max est la valeur de calcul de l'effort tranchant maximal pouvant être repris par l'élément,
avant écrasement des bielles de compression.

Dans les éléments de hauteur variable, on définit également (voir Figure 6.2) :

 Vccd est la valeur de calcul de la composante d'effort tranchant de la force de compression, dans
le cas d'une membrure comprimée inclinée
 Vtd est la valeur de calcul de la composante d'effort tranchant de la force dans l'armature
tendue, dans le cas d'une membrure tendue inclinée.

Figure 6.2 : Composantes d'effort tranchant dans le cas d'éléments de hauteur variable

(2) La résistance à l'effort tranchant d'un élément comportant des armatures d'effort tranchant est égale
à:

VRd = VRd,s + Vccd + Vtd


(6.1)
(3) Dans les zones de l'élément où VEd ≤ VRd,c aucune armature d'effort tranchant n'est requise par le
calcul. VEd est l'effort tranchant agissant de calcul dans la section considérée, résultant des charges
extérieures appliquées et de la précontrainte (armatures adhérentes ou non).

(4) Même lorsque aucune armature d'effort tranchant n'est requise, il convient de prévoir un ferraillage
transversal minimal comme indiqué en 9.2.2. Ce ferraillage minimal peut être omis dans les éléments
tels que les dalles (pleines, nervurées ou alvéolées) lorsqu'une redistribution transversale des charges
est possible. Le ferraillage minimal peut également être omis dans les éléments secondaires (linteaux
de portée < 2 m par exemple) qui ne contribuent pas de manière significative à la résistance et à la
stabilité d'ensemble de la structure.

(5) Dans les régions où VEd > VRd,c (VRd,c étant donné par l'Expression (6.2)), il convient de prévoir des
armatures d'effort tranchant en quantité suffisante de telle sorte que VEd ≤ VRd (voir l'Expression (6.8)).

(6) Il convient qu'en tout point de l'élément, la somme de l'effort tranchant agissant de calcul et des
contributions des membrures, VEd - Vccd - Vtd, soit inférieure ou égale à la valeur maximale admise
VRd,max (voir 6.2.3).

(7) Il convient que les armatures longitudinales tendues soient capables de résister à l'effort de traction
supplémentaire généré par l'effort tranchant (voir 6.2.3 (7)).

(8) Dans le cas des éléments soumis principalement à des charges uniformément réparties, il n'y a pas
lieu d'effectuer de vérification à l'effort tranchant à une distance au nu de l'appui inférieure à d. Il
convient de maintenir les armatures d'effort tranchant requises jusqu'au droit de l'appui. Il convient
également de vérifier que l'effort tranchant sur appui n'excède pas VRd,max (voir également 6.2.2 (6) et
6.2.3 (8)).

(9) Lorsqu'une charge est appliquée en partie inférieure de l'élément, il convient, en plus des armatures
nécessaires pour reprendre l'effort tranchant, de prévoir des armatures verticales suffisantes pour
transmettre la charge à la partie supérieure.

6.2.2 Éléments pour lesquels aucune armature d'effort tranchant n'est requise

(1)L'effort tranchant résistant de calcul VRd,c est donné par :

VRd,c = [CRd,ck(100·ρ1·fck)1/3 + k1·σcp] bw·d


(6.2a)
avec une valeur minimale

VRd,c = (vmin + k1·σcp) bw·d


(6.2b)
expressions dans lesquelles :

 fck est en MPa


 k = 1 + (200/d)1/2 ≤ 2.0 avec d en mm
 ρ1 = As1/(bw·d) ≤ 0.02
 As1 est l'aire de la section des armatures tendues, prolongées sur une longueur ≥ (l bd + d) au-
delà de la section considérée (voir Figure 6.3)
 bw est la plus petite largeur de la section droite dans la zone tendue, en mm
 σcp = NEd/Ac < 0,2 fcd (MPa)
 NEd est l'effort normal agissant dans la section droite, dû aux charges extérieures appliquées
et/ou à la précontrainte, en newtons (NEd> 0 para compressão). pour la compression).
L'influence des déformations imposées sur NEd peut être négligée
 Ac est l'aire de la section droite du béton, en mm2
 VRd,c en Newtons.

NOTE Les valeurs de CRd,c, Vmin y k1 à utiliser en France sont les suivantes :

 CRd,c = 0,18/γc
 k1 = 0,15
 vmin = 0.34/γc · fck1/2 sur les dalles bénéficiant d'un effet de redistribution transversale sous le cas
de charge considéré ;
vmin = 0.053/γc · k3/2 · fck1/2 pour les poutres, et pour les dalles autres que celles ci-dessus ;
vmin = 0.35/γc · fck1/2 pour les voiles.

A section considérée

Figure 6.3 : Définition de Asl dans l'Expression (6.2)

(3) Le calcul de la résistance à l'effort tranchant, selon l'Expression (6.4), n'est pas requis pour les
sections droites situées entre l'appui et le point correspondant à l'intersection de la ligne moyenne
élastique avec la droite partant du nu de l'appui sous un angle de 45°.

(4) Pour le cas général d'éléments soumis à une flexion composée, dont on peut montrer qu'ils ne sont
pas fissurés à l'ELU, on se reportera à 12.6.3.

(5) Pour le calcul des armatures longitudinales, dans la région fissurée en flexion, il convient de
décaler la courbe enveloppe des moments de a1 = ddans la direction défavorable (voir 9.2.1.3 (2)).

6.2.3 Éléments pour lesquels des armatures d'effort tranchant sont requises

(1) Le calcul des éléments comportant des armatures d'effort tranchant est basé sur un modèle de
treillis (Figure 6.5). Les valeurs limites de l'angle θ des bielles inclinées de l'âme sont données en 6.2.3
(2).
Les symboles apparaissant sur la Figure 6.5 sont les suivants :

 α est l'angle entre les armatures d'effort tranchant et la fibre moyenne de l'élément (mesuré
positivement comme indiqué sur la figure)
 θ est l'angle entre la bielle de compression et la fibre moyenne de l'élément
 Ftd est la valeur de calcul de l'effort de traction dans les armatures longitudinales
 Fed est la valeur de calcul de l'effort de compression dans le béton dans la direction de l'axe
longitudinal de l'élément
 bw est la plus petite largeur de la section comprise entre la membrure tendue et la membrure
comprimée
 z est le bras de levier des forces internes, pour un élément de hauteur constante, correspondant
au moment fléchissant dans l'élément considéré. Pour les calculs à l'effort tranchant d'une
section de béton armé sans effort normal, on peut normalement adopter la valeur approchée z
= 0,9d.

A membrure comprimée
B bielles
C membrure tendue
D armatures d'effort tranchant

Figure 6.5 : Modèle de treillis et notations dans le cas d'éléments comportant des armatures
d'effort tranchant
(2) Il convient de limiter l'angle θ.

NOTE Les valeurs limites de cotθ à utiliser en France sont les suivantes :

 en compression ou flexion simple


1 ≤ cotθ ≤ 2.5
 en traction
(1+σct/fctm)1/2 ≤ cotθ ≤ 2.5·(1+σct/fctm)1/2

où σct est la contrainte de traction au centre de gravité (< 0). Le cas d'une section où |σct| ≥
fctm n'est pas traité.

(3) Dans le cas des éléments comportant des armatures d'effort tranchant verticales, la résistance à
l'effort tranchant VRd est la plus petite des valeurs ci-dessous :

et
(6.8)

VRd,max = αcw · bw · z · v1 · fcd/(cotθ + tanθ)


(6.9)
NOTE Si on utilise une Expression (6.10), il convient de réduire la valeur de fywd à 0,8 fywk dans
l'Expression (6.8).

où :

 Asw est l'aire de la section des armatures d'effort tranchant


 s est l'espacement des cadres ou étriers
 fywd est la limite d'élasticité de calcul des armatures d'effort tranchant
 v1 est un coefficient de réduction de la résistance du béton fissuré à l'effort tranchant
 acw est un coefficient tenant compte de l'état de contrainte dans la membrure comprimée.

NOTE 1 La valeur de v1 à utiliser en France est :

 , fck en MPa

NOTE 2 Pour les éléments en béton armé ou en béton précontraint, si la contrainte de calcul des
armatures d'effort tranchant est inférieure à 80 % de la limite caractéristique d'élasticité fyk, on peut
adopter pour v1:

 v1 = 0.6 pour fck ≤ 60 MPa


 v1 = 0.9 - fck/200 > 0.5 pour fck > 60 MPa
NOTE 3 La valeur de αcw à utiliser en France est comme suit :

- dans le cas des sections sans effort de traction

 αcw = 1, pour les structures non précontraintes


 αcw = (1 + σcp/fcd), pour 0 < σcp ≤ 0.25 fcd
 αcw = 1.25, pour 0.25 fcd < σcp ≤ 0.5 fcd
 αcw = 2.5(1 - σcp/fcd), pour 0.5 fcd < σcp ≤ 1.0 fcd

où :
σcp est la contrainte de compression moyenne dans le béton due à l'effort normal de calcul, mesurée
positivement. Il convient de la déterminer en faisant la moyenne sur toute la section de béton, en tenant
compte des armatures. Il n'y a pas lieu de calculer σcp à une distance inférieure à 0.5d cotθ du nu de
l'appui.

- Dans le cas de la flexion composée avec traction, avec une membrure comprimée, il convient
d'utiliser l'expression (6.9 ) en remplaçant αcw par αcw,t = (1 + σct/fctm).
Le cas d'une section entièrement tendue et celui d'une section où |σct| ≥ fctm n'est pas traité.

NOTE 4 L'aire effective maximale de la section des armatures d'effort tranchant Asw.max, pour cotθ=1,
est donnée par :

(6.12)

(4) Dans le cas des éléments comportant des armatures d'effort tranchant inclinées, l'effort tranchant
résistant est la plus petite des valeurs ci-dessous :

, et
(6.13)

VRd,max = αcw · bw · z · v1 · fcd·(cotθ + cotα) / (1+cot2θ)


(6.14)
NOTE L'aire effective maximale de la section Asw,max, pour cotθ=1 est donnée par :