Anda di halaman 1dari 40

Le clouage des sols

Renforcement de pentes instables


Ouvrages de soutènement

Fabrice EMERIAULT
Le clouage
• Mise en place d’un renforcement linéique du sol en place

• Barre en acier ou en fibre de verre

• Réalisé par:
- battage
- vibrofonçage
- forage puis scellement sur toute la longueur
(gravitaire ou faible pression)
• Deux types:
Clou: extrémité du renfort fixée au parement
Epingle: extrémité du renfort libre au niveau du
parement
Exemples en soutènements et talus
Exemple en travaux souterrains
Clous

Acier HA Fibre de verre


Exécution des différentes phases

• terrassement de 1 à 2 m de hauteur (par plot si nécessaire)


• mise en place des clous (inclinaison faible de l’ordre de 10 à 20°)
Intérêt de la technique
• utilisation pour des terrassements en déblai
• renforcement du sol en place
• utilisation de renforts passifs nécessitant peu de contrôle de réalisation
• parement réalisable en treillis soudé et béton projeté
• Avantages de la technique:
– matériel réduit pour la construction
engin de terrassement
engin de forage et centrale d'injection
ou engin de battage
– rapidité d'exécution
– bonne adaptabilité aux conditions de site
– technique adaptée aux sols hétérogènes
– coût compétitif
• Limitations:
– pas de travail sous la nappe (nécessité d'un rabattement)
– nécessité d'une cohésion à court terme du sol (minimum de 5 kPa),
éventuellement réalisation par passes alternées
– sols argileux: protection contre l'infiltration d'eau
fluage à long terme
– déplacement latéral et vertical important
– durabilité des clous vis à vis de la corrosion pour les ouvrages à long terme
Les autres techniques de renforcement
existantes

• Tirants:
Barre scellée à une distance importante de l'ouvrage pour mobiliser une
réaction obtenue par précontrainte

• Renforcement par nappe (géotextiles, Terre Armée, …):


Mobilisation du frottement du sol sur une interface déformable et résistante
en traction

• Traitement de sol (injection, compactage, …):


Modification des caractéristiques physiques et mécaniques du sol
Les autres techniques de renforcement
existantes
• Renforcement par pieux
Mécanismes et comportement

• Différents modes de rupture:


– Interne
– Externe
– Mixte
– Rupture durant les phases d'excavation:
• trop grande hauteur d'excavation
continue
• débourrage

• Mobilisation de la résistance à la traction


• Mobilisation en flexion et cisaillement

• Analyse à partir d’un ouvrage


instrumenté
(CEBTP – CLOUTERRE 1986)
Mur expérimental CEBTP

Sable de Fontainebleau
Clous de 6 à 8 m de long
Faible coefficient de sécurité
Mesure des efforts et déplacements
pendant excavation et ruine
Mobilisation de la résistance à la traction dans
les clous

Mobilisation progressive des efforts


de traction dans les différents lits de clous
avec les phases d’excavation

Possibilité de rupture interne


Mobilisation du frottement d’interface entre sol
et clou

Mobilisation nécessitant un déplacement relatif entre sol et clou


Possibilité de rupture interne
Mobilisation de la flexion et du cisaillement

Phénoménologie analogue à celle de l'interaction sol - pieu


(sollicitation latérale)

Rupture de l'inclusion:
- en cisaillement au niveau de la surface de rupture
- par dépassement du moment limite à l'intérieur du massif de sol

Rupture du sol en pression (phénomène de « fil à couper le beurre »)


Amélioration des caractéristiques mécaniques
du sol cloué

Angle de frottement
légèrement diminué (un plan
de rupture franc ne peut se
développer

Cohésion augmentée (valeur


expérimentale supérieure à la
valeur théorique obtenue par
homogénéisation)
Effet de l’inclinaison entre clou et surface de
rupture

Inclusion en traction si -15°< i < 90°


Résistance maximale obtenue pour 30°
Contraintes liées à l’environnement
Effet sur le bâti existant: tassement différentiel
élongation
Dispositions particulières permettant de réduire l’effet sur le bâti :
- association de tirants d’ancrage précontraints
- butonage en tête

δ0 de l’ordre de 4 H / 10000
Ordres de grandeurs du clouage

Inclinaison des clous de 0 à 20°(pré-dimensionnement)


Sv et Sh espacements entre deux lits de clous (verticalement et horizontalement)
Sv . Sh surface reprise par un clou (jusqu’à 6 m2)
Dispositions géométriques
Technologie des clous
Technologie des têtes de clous
Eviter les effets néfastes au
comportement de la tête du clou:

- Contraintes locales dues aux dilatations


thermiques

- Effets des variations d’hygrométrie à


l’interface sol-parement

- Efforts dus à la mise en charge du


parement par des pluies

- Effets de dilatation du terrain en cas de


gel
Conception et dimensionnement
Abaque de prédimensionnement
Hypothèse conservatives (en particulier traction pure)
Densité de clouage d = TL / γ Sh Sv L
TL Traction maximale mobilisable en tête
résultant du frottement latéral sol-clou
Exemple:
H = 10 m
L=8m
γ = 20 kN/m3
c = 20 kPa
φ = 35°

Alors N = 0.1 et tan φ = 0.70

Pour avoir un coefficient de sécurité de 1.5, il faut d = 0.33


Soit pour Sv = Sh = 1.5 m, TL = 119 kN
Recommandations CLOUTERRE 1991

Définition des principes de calcul de stabilité des massifs renforcés par


clouage

Calcul à l'ELU uniquement

Définition des coefficients de sécurité partiels

Adaptation des techniques usuelles:


Méthodes des tranches : Fellenius, Bishop, etc …
Méthodes globales: perturbations, …

Prise en compte des clous et de leurs différents critères de sollicitations


Effort normal et tranchant à l'interface clou - surface de rupture
Approche multi-critère
Détermination des efforts dans les clous (1)

Définition des efforts mobilisés dans chaque clou


au point 0 intersection du clou avec la surface de rupture:
Tn effort de traction
Tc effort de cisaillement
Détermination des efforts dans les clous (2)

Critère de frottement latéral sol-clou (C1):


Tn < qs π D La

La longueur de scellement (différent suivant le cas clou ou épingle)


Détermination des efforts dans les clous (3)

Critère de pression latérale sol-clou (C2):


Tc < 0.5 Dc l0 pu

pu pression latérale ultime du sol


assimilée à la pression limite
pressiométrique
Dc diamètre du clou + coulis

l0 longueur de transfert
l0 est obtenue en calculant la déformation de l'inclusion assimilée à une
poutre sur appui élastique (nécessité de connaître le module de réaction
élastique du sol Ks déduit de EM comme indiqué dans le Fascicule 62)
Détermination des efforts dans les clous (4)

Critère de plastification du clou par effort tranchant (C3):


Critère satisfait en O (intersection avec la surface de rupture)
Représenté par une ellipse dans le plan (Tn,Tc)
(Tn / Rn)2 + (Tc / Rc)2 < 1

Critère de plastification par moment de flexion (C4):


Critère satisfait en A (point d’effort tranchant nul)
Représenté par une ellipse dans le plan (Tn,M)
(Tn / Rn)2 + (Mmax / Mo)2 < 1
Ramené en 0
Tc0 = 3.12 M0 / l0 (1 – (Tn / Rn)2)
Détermination des efforts dans les clous (5)
Détermination des efforts dans les clous (6)
L’effort dans le clou est déterminé par son point représentatif P sur la
surface du critère pour lequel le travail de l’effort dans le clou est maximal
pour un déplacement δ suivant la surface de rupture

Ainsi P est tel que la tangente au critère en P soit perpendiculaire à la


tangente à la surface de rupture
Caractéristiques du frottement sol-clou
qs déterminé:
- à partir d’un essai de traction sur clou test
- à partir d’abaques (dépendant du type de mise
en place et des caractéristiques mécaniques
du sol en place)

Scellement gravitaire: G1, S1 et A


Scellement basse pression:G2, S2
Battage: G3
Essai de traction sur un clou test
Extension au dimensionnement de
renforcement par d’autres techniques
• Renforcement par pieux ou autres inclusions verticales rigides

forte inertie

inclusion verticale

donc inclusion sollicitée en compression et cisaillement


essentiellement

utilisation de la démarche multi-critère mais avec uniquement:

- Critère de pression latérale sol-clou (C2)


- Critère de plastification du clou par effort tranchant (C3)
- Critère de plastification par moment de flexion (C4):
• Renforcement par tirants (associés aux clous)

effort d’ancrage initial contrôlé à la mise en


place

très faible variation lors du mouvement de la


pente

donc prise en compte du tirant par un effort


constant
• Renforcement de remblai par nappes
(géotextiles, géogrilles, …)

fonctionnement sensiblement identique

utilisation de la démarche multi-critère

mais problème de prise en compte de la


raideur