Anda di halaman 1dari 18

DIRECTION DU PATRIMOINE Septembre 2017

Cahier des charges


Remplacement de deux groupes eau glacées sur bâtiment recherche site de GERLAND

Maitrise d’œuvre : Service DIRPAT

1
Sommaire :
1/Généralités
1.1 Objet de ce document
1.2 Classement du bâtiment
1.3 Travaux à la charge de l’entreprise retenue
1.4 Engagement de l’entrepreneur
1.5 Garantie

2/Spécificités technique
2.1 Responsabilités
2.2 Qualification et références
2.3 Plan de prévention et permis feu
2.4 Installation de chantier
2.5 Gestion des déchets et reprise des anciens dispositifs
2.6 Condition de travail
2.7 Etude et plans
2.8 Formation du personnel de maintenance du service DIRPAT

3/Description des travaux


3.1 La production d’eau glacée actuelle
3.2 Déposes des groupes froids existants et d’un ensemble PAC NH3 + tours de refroidissement
3.3 Caractéristiques des groupes froids
3.3.1 Descriptions des unités
3.3.2 Commandes/régulations

3.4. Travaux hydraulique Réseau d’eau glacée

3.4.1 Bilan puissance frigorifique


3.4.2 Boucle Primaire groupe
3.4.3 Ballon tampon
3.4.4 Pompe de circulation

3.5. Travaux électriques

3.5.1 Armoire local froid


3.5.2 Câblage des équipements
3.5.3 Traceur autorégulés
3.5.4 Commandes et défauts
3.5.5 GTC

2
1 Généralités
1.1 Objet de ce document
Ce document a pour objet de décrire les travaux nécessaires au remplacement de la production
d’eau glacée et la modification du réseau primaire.

1.2 Classement des bâtiments


Le bâtiment où se dérouleront les travaux est classé code du travail.

1.3 Travaux à la charge de l’entreprise retenue


Le présent cahier des charges concerne le changement de deux groupes d’eau glacée du bâtiment dit
« recherche » de l’université Claude Bernard Lyon1.

Les travaux comprennent :

 Le démontage et l’évacuation des deux groupe DAIKIN EUWA 060 existant avec récupération
et destruction du fluide frigorigène 407C selon les modalités de la norme NF EN 378-4 et aux
arrêtés du 10 février 1993 et 12 janvier 2000 y compris la déclaration de récupération en
préfecture.
 La fourniture et l’installation des nouveaux groupes pour le bâtiment recherche en lieu et
place de l’installation actuelle.
 Dépose et évacuation du PAC NH3 au gaz ainsi que les tours de refroidissement d’eau
installation hors service depuis 2005.
 Les modifications hydrauliques du réseau d’eau glacée nécessaires au raccordement des
nouveaux groupes.
 Epreuve et raccordement du ballon tampon d’une capacité de 2800 litres (voir plan en
annexe 1 pour le positionnement).
 La fourniture et l’installation d’une pompe double à débit variable (voir plan en annexe 1)
 Le remplacement des accessoires (vannes, purgeurs, thermomètres, manomètres, etc…)
 Le raccordement électrique des appareils et accessoires.
 La mise en service de l’installation et l’optimisation de fonctionnement par le constructeur
 La formation du personnel du service technique
 La fourniture du DOE

1.4 Engagement de l’entrepreneur


 L’entrepreneur doit remettre à l’établissement, une installation réalisée dans les règles de
l’art et en état de fonctionnement.
 La société doit avoir pris connaissance de l’ensemble du projet et avoir visité les lieux avant
de remettre son offre
 En solution de base, les entreprises sont invitées à établir leur offre, suivant le descriptif de
la direction du patrimoine Lyon1, en apportant un mémoire technique détaillé
 Les schémas, plans au format .DWG et DOE seront obligatoirement fournis à la réception des
travaux

3
 L’entreprise devra fournir un planning complet de phasage y compris les effectifs mis en
œuvre.

1.5 Garantie
La période de garantie de l’appareil est de deux ans et entre en vigueur dès la date de réception
officielle.

Pendant l’année de parfait achèvement l’entreprise devra assurer les interventions éventuelles pour
affiner les réglages de l’installation et l’assistance technique auprès du service maintenance de
l’établissement.

2 Spécificités techniques
2.1 Responsabilités
Les travaux décrits au présent lot devront être effectués par des ouvriers spécialisés, dans les
conditions prévues par la réglementation en vigueur. L’entreprise devra fournir obligatoirement une
attestation d’assurance couvrant tous les risques liés à sa profession et sera tenue de prendre toute
mesure destinée à éviter des accidents aux tiers.

2.2 Qualification – présentation de l’offre


L’entreprise est réputée être spécialiste dans le domaine et possède des références de prestations
identiques.

L’entreprise produira son offre de prix sous forme d’un devis détaillé faisant apparaitre les prix
unitaires et les quantités (matériaux, matériel, mains d’œuvre).

2.3 Plan de prévention et permis feu


Un plan de prévention sera établi entre l’entreprise et l’UCBL avant le commencement des travaux
sur les mesures d’hygiène, de sécurité et de protection de la santé à prendre en fonction des risques
liés aux travaux.

Le permis feu journalier devra être établi en incluant les risques de meulage, soudage etc….

2.4 Installation de chantier


Tous le matériel nécessaire aux raccordements hydraulique devra être acheminé par grutage afin
d’éviter les surcharges et la dégradation du monte-charge.

L’entreprise devra procéder à un nettoyage quotidien du site et des abords concernés par l’exécution
des travaux sur toute la durée de l’intervention.

2.5 Gestion des déchets et reprise des anciens dispositifs


Dans sa démarche de développement durable l’UCBL privilégie la valorisation matérielle et
énergétique des déchets, réemploi, recyclage, concassage pour déchets inertes ou toute autre
valorisation, ainsi que l’organisation du transport des déchets avec sa limitation en distance en
volume. L’entreprise devra effectuer le tri sélectif de l’ensemble des déchets issus des travaux, les
charger, les transporter et les mettre en décharge auprès organismes agrées pour en effectuer le

4
traitement, l’enfouissement, destruction ou recyclage dans les conditions prévues par la
réglementation en vigueur.

2.6 Conditions de travail


Il est précisé que le bâtiment est utilisé en permanence par les personnels de l’INRA, CNRS et que les
travaux seront réalisés dans des locaux en exploitation, notamment dans les salles très sensibles
(laboratoires). En conséquence, l’entrepreneur doit prendre toutes les dispositions utiles pour éviter
de perturber le fonctionnement normal du service (circulation des personnes, poussières, vibrations,
perturbations électromagnétiques, etc…) et tenir compte dans la programmation de ses travaux de
leur réalisation en site occupé.

2.7 Etudes et plans


Sous deux semaines après la réception du bon de commande, l’entreprise devra fournir :

 Les plans d’exécution d’atelier et de chantier


 Les plans et notes de calcul d’interface de raccordement sur le réseau existant
 L’étude d’exécution de l’ensemble des équipements visés au présent mémoire
 Les plans de synthèse des équipements de génie climatique
 Les schémas de principe du groupe d’eau glacée
 Les schémas et organigrammes de la régulation
 Les notes de calcul, équilibrage des réseaux hydrauliques, pertes de charge du circuit
 Les spécifications détaillées du matériel proposé avec fiches techniques
 Un cahier des méthodes d’essais et mise en service avec fiches d’essais

Un exemplaire du PV de la mise en service sera remis le jour même par le constructeur à


l’installateur. Les différents codes d’accès de l’automate de la machine devront être fournis au
responsable de la maintenance de l’UCBL. Les tables échanges MODBUS, devront être fournies par le
constructeur et remis à la société en charge de la programmation GTC.

2.8 Formation du personnel de maintenance interne


L’entreprise dans son offre doit intégrer un chapitre « formation du personnel technique de la
DIRPAT » elle devra comprendre au minimum ½ journée de formation constructeur sur site, pour
deux personnes les thèmes abordés seront les suivant :

 Présentation des unités


 Etude du circuit frigorifique
 Etudes des schémas électriques
 Prise en main de l’automate, contrôle et réglage des paramètres de régulation
 Procédure de mise en service et d’arrêt de l’unité
 Programme d’entretien périodique
 Analyse et dépannage des disfonctionnements

5
3. DESCRIPTION DES TRAVAUX :
3.1 La production d’eau glacée actuelle
Les installations de refroidissement actuelles sont installées sur la terrasse du bâtiment RECHERCHE.
Elles comprennent deux groupes de marque DAIKIN type EUWA 060 d’une puissance de 157 KW,
chacun est équipé de deux circuits frigorifiques indépendants. Actuellement, le groupe froid N°1
circuit 2 a une perte de gaz de 2Kg par an ; le groupe froid N°2 circuit 2 a une perte de gaz de 11Kg
par an. L’origine de ces fuites provient des condenseurs des deux groupes qui sont percés,
nécessitant la suppression d’épingle et la baisse de puissance sur les deux circuits ou le
remplacement des condenseurs. Cela n’est pas envisageable en termes de cout et puissance
demandé sur l’ensemble des équipements.

Les groupes produisent de l’eau glacée sans réservoir tampon, le réseau de distribution dessert :

 1 batterie EGL CTA Animalerie


 1 batterie EGL CTA Laboratoire
 1 batterie EGL CTA L2
 1 batterie EGL CTA P3
 1 cassette à eau glacée (Chambre froide pièce 336)
 1 cassette à eau glacée (Laverie pièce 321)
 1 cassette à eau glacée (Bactériologie pièce 326)
 1 cassette à eau glacée (Laboratoire L2)
 1 cassette à eau glacée (Congèle -80°C pièce 322)
 2 cassettes à eau glacée (Cytométrie/Drophile pièces 329 et 329b)
 1 cassette à eau glacée (Congélateur -80°C pièce 232)
 1 cassette à eau glacée (salle serveur pièce 122)

3.2 Déposes des groupes froids existants et d’un ensemble PAC NH3 + tours de
refroidissement.
Les travaux comprennent :

 La suppression de la production d’eau glacée actuelle ainsi que la récupération et


destruction du fluide frigorigène 407C selon les modalités de la norme NF EN 378-4 et les
arrêtés du 10 février 1993 et 12 janvier 2000, y compris la déclaration de récupération en
préfecture.
 Les opérations de manutention par grutage des groupes de production d’eau glacée existant
déposé, le démantèlement du PAC NH3 au gaz qui est dans le local froid terrasse et la mise
en place de 4 tampons après les vannes départ retour ECH et EGL et d’un bouchon sur
l’arrivé gaz NAT.
 Le démontage et le grutage de l’aérocondenseur situé en terrasse extérieur, et la pause de
deux tampons sur les vannes existantes.

Nota : Les opérations de grutage devront faire l’objet d’une demande au préalable auprès
des services voirie du Grand-Lyon.

6
Figure 1 : Groupes froid à remplacer

Figure 2 : Aérocondenseur à déposer

7
Figure 1 : Groupe à absorption CH-V80 a déposé

3.3 Caractéristiques des groupes froids

3.3.1 Descriptions des unités

8
 Il sera prévu l’installation de deux groupes de production d’eau glacée à condensation par
air, d’une puissance frigorifique de 175 kW pour chaque unité pour un régime eau de
7/12°C, ce qui équivaut à une surpuissance totale de 36 kW par rapport au groupe de
production d’eau glacée actuel, en lieu et place des groupes déposés sur le châssis existant
et modifiés en fonction des nouveaux groupes.
 Les refroidisseurs seront équipés de compresseurs hermétiques de type scroll fonctionnant
en fluide frigorigène R 410A, et comprendront au minimum deux circuits frigorifiques par
groupe, 2 étagements de puissance par circuit.
 Afin d’éviter toute dérive de température de sortie d’eau, les unités comprendront un seul
échangeur à plaques brasées en acier inoxydable, isolé, pour les deux circuits frigorifiques.
Les unités à deux évaporateurs seront à proscrire.
 La protection antigel de l’évaporateur et des tuyauteries circuit eau glacée extérieure (des
groupes à l’entrée du local technique froid) se fera par résistance électrique + commande de
la pompe via la GTC en cas de chute de la température extérieure.
 Les ventilateurs condenseurs seront équipés de variateurs de fréquence qui permettent
d’ajuster la vitesse de rotation des ventilateurs, par algorithme de régulation des unités
permettant d’optimiser l’efficacité des unités en fonction de la condition d’utilisation
(température d’air, capacité circuit) et améliorer ainsi l’efficacité saisonnière.
 Pour un meilleur réglage des débits, l’option kit hydraulique, pompe, vase d’expansion
intégré est à proscrire.
 Afin de garantir un débit minimum, chaque unité devra comporter un contrôleur de débit
préréglé d’usine.

3.3.2 Commande des unités


Les groupes frigorifiques devront être équipés d’armoire électrique IP54 avec un interrupteur
sectionneur sans fusible et d’une poignée opérateur verrouillable.

Chaque unité devra posséder une régulation autonome, et devra assurer les caractéristiques et
fonction suivantes :

 Action PID sur départ eau glacée


 Permutation automatique sur défaut compresseur
 Equilibrage des temps de fonctionnement et/ou démarrages compresseurs
 Auto diagnostic permettant l’analyse des conditions de fonctionnement anormales.
 1 contact sec marche/arrêt des unités (commande à distance)
 1 contact sec report des défauts
 1 passerelle capable de communiquer avec le système GTC actuelle de marque TREND option
BACNET, MODBUS RS485, LON, etc….

3.4.0 Travaux hydraulique Réseau d’eau glacée


3.4.1 Bilan puissance frigorifique
 Régime eau glacée : 7/12 °C
 Température intérieure des locaux climatisés : +22°C (+ ou – 1°C) toute l’année

9
Détermination de la puissance de production frigorifique

 Puissance zone cultures (L2) 40.000 Watts


 Puissance CTA Laboratoires 99.000 Watts
 Puissance CTA Animalerie 41.000 Watts
 Puissance CTA Labo. P3 27.000 Watts
 Puissance 7 cassettes à eau glacée 37.600 Watts
 Puissance 2 cassettes à eau glacée 9.000 Watts
-------------------------
 Puissance totale nécessaire 253.600 Watts
 Pertes 5 % 10.800 Watts
 Surpuissance 10% 25.360 Watts
-------------------------
 Puissance minimum à installer 289.760 Watts

3.4.2 Boucle Primaire groupes


Le raccordement des nouveaux groupes de production d’eau glacée sera réalisé sur le circuit de
distribution existant.
Le réseau primaire d’eau glacée devra être raccordé sur la bouteille tampon en attente d’une
capacité de 2800 litres, qui est situé dans le local technique. L’alimentation se fait par un collecteur
principal placé en lame technique du bâtiment Recherche, qui distribue l’eau glacée aux centrales de
traitement d’air et aux ventilo-convecteurs du bâtiment.

Il sera prévu le raccordement d’une pompe double à débit variable, permettant la circulation de l’eau
entre les nouveaux groupes et le réseau de distribution principale.

La protection hors gel des réseaux extérieurs devra se faire par un cordon chauffant autorégulé.

Le raccordement des nouveaux groupes comprendra la fourniture, pose et raccordement des


équipements suivants :

 Deux vannes équilibrages DN65 sur les retours groupes


 Quatre vannes isolements DN65 à positionner sur les départs/retours groupe
 Deux filtres à tamis DN65 (avec système de décompression et vidange incorporés)
 Quatre manomètres inox glycérine pour mesure différence de pression de chaque groupe a
placer entre les vannes d’isolement et le refroidisseur de liquide
 Reprise tube acier DN65 départ/retour existant pour le raccordement des nouveaux groupes
y compris deux couches de peinture antirouille avec si besoin rajout de supportage et
fixation.

10
 Reprise calorifugeage des canalisations DN65 et de toute robinetterie (vanne d’isolement,
vanne d’équilibrage) avec finition ISOXAL. Des boites démontables devront être réalisées sur
l’ensemble des robinetteries.

3.4.3 Ballon Tampon


Pour un fonctionnement optimum de la nouvelle installation, la bouteille de mélange désolidarisée
depuis 2005, sera utilisée en capacité tampon d’eau glacée. Pour cela, elle sera placée au niveau du
retour général secondaire (voir schéma) qui comprendra :

 Mise en épreuve sous 10 bars pression d’eau, pendant 24 heures pour détecter d’éventuelles
fuites
 Deux orifices haut et bas diamétralement opposés devront être tamponnés en DN200 tout
en conservant les vannes d’isolement existant (voir schéma) sens du fluide.
 Fourniture et pose d’un purgeur automatique avec vanne d’isolement DN15 à positionner en
point haut du ballon.
 2 thermomètres doigt gant 0-50°C à positionner en amont et aval de la bouteille.
 Le remplacement d’une vanne d’isolement DN200 à poser en amont du retour circuit général
d’eau glacée des équipements positionnés en point haut de la bouteille.
 Remplacement d’une vanne d’isolement DN150 en aval du retour circuit d’eau glacée à
positionner en point bas de la bouteille.
 Sectionnement du collecteur retour général DN125 à raccorder sur le piquage bas DN150 du
ballon tampon (Coté retour Groupe).
 Reprise du calorifugeage de l’ensemble de la canalisation modifiée finition ISOXAL.

3.4.4 Pompe de Circulation


Le circuit eau glacée sera irrigué par une pompe double à débit variable de marque GRUNDFOS ou de
qualité équivalente, elle sera raccordée sur le retour général eau glacée des équipements à l’orifice
haut du ballon tampon (voir schéma fluide). Les groupes froids seront asservis à la marche de la
pompe par contrôleur de débit.

Accessoires :

 Manomètre différentiel, monté entre l’aspiration et le refoulement de la pompe, sur prise


prévue à cet effet.
 Dispositif de report à distance de la commande et des défauts
 La fourniture et la pose de deux brides DN 100 à souder pour la mise en place de la nouvelle
pompe.
 Un support métallique devra être réalisé pour maintenir l’ensemble groupe motopompe.
 La volute de pompe est calorifugée, la partie moteur est laisser à l’air libre.
 Prestation comprenant le raccordement électrique des 2 moteurs depuis l’armoire électrique
du local froid, en câbles U1000 R2V sur chemin de câble existant.

11
Figure 2 : Courbe de réglage débit équipements

12
Figure 3 : Courbe de réglage débits groupes d’eau glacée

Figure 6 : Synthèse récapitulative des débits équipements (en bleu)

Nom des TYPE P.froid EG P. EC Débit Débit Humidif.


CTA/ventilo Totale 7/12 chaud 90/70 soufflage extraction Vapeur
convecteurs KW m3/h KW m3/h m3/h m3/h Kg/h
Cultures GI50 40 3,6 38 1,6 2.730 3.283 12,6

Labos. GI150 99 17 165 7,1 13.480 13.500 62,3 à


l’arrêt
Animalerie GI75 41 7,1 75 3,2 6.400 6.520 29,6

P3 GI50 27 4,6 25 1,1 2.730 3.250 néant

7 Ventilo Major2 37,6 7 néant néant Vitesse 2 néant néant


convecteurs

2 ventilo WY1500 9 2 néant néant Vitesse 2 néant néant


convecteurs

13
3.5.0 Travaux électriques
3.5.1 Armoire local froid
L’alimentation existante issue de l’armoire locale froid est à conserver. Elle est composée d’un
disjoncteur d’entête 4x250A calibre réglable de 0,81 à 1 avec fonction différentielle réglable en
temps et en sensibilité de marque Merlin Gerin type VIGICOMPACT NS, qui alimente l’ensemble des
composants de l’armoire dont, les deux groupes eau glacée en place actuellement, qui sont protégés
par deux disjoncteurs tétra polaire COMPACT NS160 calibre de réglable 4x160A avec déclencheur
Magnétothermique standard.

Figure 7 : Disjoncteurs NS160

3.5.2 Câblage des équipements


Câble 5G70 mm² pour :

- Groupe n°1
- Groupe n°2

Câble 12G1.5 mm² pour :

- Télécommandes et report de défauts du groupe n°1 (2 télécommandes et reports de défauts)


- Télécommandes et report de défauts du groupe n°2 (2 télécommandes et reports de défauts)

Câble 5G1.5 mm² pour :

- 2 pompes de circulation eau glacée (1 câble par pompe)

14
3.5.3 Traceur autorégulés
Les réseaux de distribution d’eau glacée transitant à l’extérieur du bâtiment seront maintenus en
température hors gel par un cordon traçant.

Le traçage sera effectué avec des rubans chauffants modulaires autorégulés d’une puissance linéaire
de 14W/m. Ce traçage sera composé des éléments suivants :

- 1 câble d’alimentation départ


- Des thermostats de régulation 13A, 240V, 60°C (1 sur chaque antenne)
- L’alimentation électrique du ruban sera à reprendre depuis l’armoire électrique de
commande générale située dans le local froid.

3.5.4 Commandes et défauts


L’entrepreneur aura à sa charge le câblage des télécommandes et reports de défaut de chaque
groupe entre la nouvelle armoire du local « froid » et chaque coffret électrique embarqué sur les
groupes de production d’eau glacée.

Il existe dans le coffret électrique de chaque groupe de production d’eau glacée 2 contacts secs pour
la télécommande du groupe (une par circuit frigorifique) et 2 contacts secs pour le report de défaut
(un par circuit frigorifique).

Il s’agit en particulier des commandes et défauts suivants :

- Commande circuit n°1 du groupe n°1


- Commande circuit n°2 du groupe n°1
- Commande circuit n°1 du groupe n°2
- Commande circuit n°2 du groupe n°2
- Défaut circuit n°1 du groupe n°1
- Défaut circuit n°2 du groupe n°1
- Défaut circuit n°1 du groupe n°2
- Défaut circuit n°2 du groupe n°2

Le raccordement se fera sur le câble existant U1000R2V 12G1.5 mm² issu des anciens groupes.

3.5.5 Travaux GTC


Il est demandé à l’entreprise qui aura en charge les travaux de se rapprocher de la société AM2I
titulaire du contrat de maintenance de la GTC qui assurera la programmation de la partie
automatisme.

Fonction régulation

L’automate qui est en place actuellement devra assurer les caractéristiques et fonctions suivantes :

1. Contrôle des températures de départ et retour d’eau glacée


2. Régulation de la température de départ d’eau glacée à 7°C par enclenchement en cascade
des 4 étages de puissance des groupes de production d’eau glacée. Prévoir temporisation à
l’enclenchement.

15
3. Autorisation de marche de chaque groupe frigorifique (Par contrôleur de débit)
4. Commande de chaque groupe frigorifique en 2 étages de puissance
5. Permutation automatique sur défaut et sur programme horaire de l’ordre d’enclenchement
des groupes frigorifiques
6. Report de défaut de chaque circuit frigorifique (2 circuits par groupe)
7. Permutation automatique sur programme horaire et sur défaut des pompes de circulation
eau glacée
8. Report de défaut de chaque pompe

Programmation-Mise en service

La société AM2I aura en charge la programmation, la mise en service et les essais de fonctionnement
de tout le système installé qui comprendra les phases suivantes :

- L’analyse fonctionnelle d’après les données du cahier des charges et le souhait de l’UCBL
- La création du synoptique sur le PC de supervision
- La configuration des entrées sorties du système
- Le test des points du système configuré
- Les points de surveillance des alarmes, le comptage des temps de fonctionnement, etc…
- Le contrôle de bon fonctionnement des capteurs, actionneurs et chaine de sécurité.

Les deux entreprises seront impliquées dans la réception et la mise en service des équipements

16
ANNEXE

17
18