Anda di halaman 1dari 3

Science économique Mondialisation, finance internationale et

intégration européenne

Notions : Euro, union économique et monétaire


2.2 Quelle est la place de l'Union européenne
dans l'économie globale ?

221 – La construction de l’Union Européenne

Fiche 2211– Les modalités de la construction européenne

La construction européenne a 3 spécificités :


 Un nombre croissant de pays appartient à l'Union européenne
 Dès le départ, l'objectif est de créer une union économique et monétaire : très vite des politiques communes comme la
PAC sont mises en place
 Dès le départ, l'UE se dote d'institutions supranationales

L’élargissement de l’Union européenne

C’est l’extension quantitative de l’Union européenne : un nombre croissant de pays intègrent l’Union
européenne

Source : Toute l’Europe


1957 : la RFA, la France, la
Belgique, l'Italie, le Luxembourg
et les Pays-Bas.
De 6 pays en 1957 à 28
aujourd'hui, l'UE a connu six
vagues d'adhésion de nouveaux
pays, communément appelées
"élargissements".
 1er élargissement : Royaume-
Uni, Irlande, Danemark
(1973)
 2ème et 3ème
élargissements : Grèce,
Espagne, Portugal (1981 et
1986)
 4ème élargissement :
Autriche, Suède, Finlande
(1995)
 5ème élargissement : Chypre,
République tchèque, Estonie,
Hongrie, Lettonie, Lituanie,
Malte, Pologne, Slovaquie,
Slovénie, Bulgarie,
Roumanie (2004 et 2007)
 6ème élargissement : la
Croatie (2013)

1
L’approfondissement de l’Union européenne

C’est l’extension qualitative de l’UE : la mise en place de politiques et d’institutions communes

 La typologie de B. Balassa (1962) : présente un modèle d’intégration régionale

 La zone de libre-échange :
 L’objectif principal est d’éliminer les barrières douanières et les restrictions quantitatives
existant entre les pays membres de l’accord. En revanche, chaque pays peut soumettre les
importations en provenance de l’extérieur de la zone à son propre tarif extérieur.
 Exemple : l’Association Latino-Américaine de Libre Echange.
 Les limites : la coopération et l’intégration des différents pays sont minimales. On ne peut
alors parler véritablement de régionalisation des échanges.

 L’union douanière :
 elle correspond à une régionalisation plus poussée que la zone de libre- échange. En effet, les
partenaires adoptent une politique commerciale marquée par l’instauration d’un tarif extérieur
commun.
 Exemple: le Zollverein qui a été un des outils assurant la construction de l’empire allemand au
XIX° siècle.

 Le marché commun : il ne se contente pas d’établir un tarif extérieur commun, il élimine toutes les
entraves aux mouvements de facteurs de production (libre circulation du travail et du capital) à
l’intérieur de l’union assurant ainsi la libre circulation du capital et du travail.

 L’Union Economique : au marché commun, on ajoute l’harmonisation des politiques économiques

 L’Union Economique et Monétaire : Elle constitue la phase ultime de l’intégration puisqu’elle crée
une monnaie commune gérée par une banque centrale commune; les Etats abandonnent ainsi un
des principaux éléments de leur souveraineté : le droit de battre monnaie.

 Les étapes de l’intégration européenne : Même si la construction européenne n’est pas exactement calquée sur le
schéma d’intégration économique proposé par Balassa, toutes les étapes qu’il décrit ont été franchies

zone de libre-échange
union douanière Traité de Rome (1957) réalisé en 1968
marché commun Acte unique(1987) réalisé en 1993 pour les capitaux, le travail
et les services
Union Economique Création de la PAC (1962)
Union Economique et Monétaire Traité de Maastricht (1992) et réalisé en 1999
Pays de la zone euro : Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre,
Espagne, Estonie, Finlande, France, Irlande, Italie, Lettonie,
Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Portugal, Slovaquie,
Slovénie
Traité de Lisbonne (2007) réalisé en 2010 : renforcement des
institutions supranationales

2
3