Anda di halaman 1dari 32

Chapitre4 : Évaluation des charges

Rapport de Projet Charpente métallique 1


I. Les charges permanentes
Il s’agit de déterminer le poids propre des
éléments qui constituent le hangar ; pour notre
cas on a les valeurs suivantes :

Poids propre de la couverture : 15 daN / m2

Poids propre du bardage vertical : 10 daN /m2

II. Les charges climatiques

a-Charge du vent selon NV65


On suppose que le vent a une direction d’ensemble moyenne horizontale, mais qu’il
peut venir de n ‘importe quel côté.
L'action du vent sur une paroi dépend des caractéristiques suivantes :

 Vitesse du vent.

 Catégorie de la construction et de ses proportions d’ensemble.

 Les dimensions de la paroi considérée et de son emplacement par rapport au


maitre couple

 Configuration locale du terrain (nature du site).

 Position dans l’espace : (constructions reposants sur le sol ou éloignées du sol).

Rapport de Projet Charpente métallique 2


 Perméabilité de ses parois : (pourcentage de surface des ouvertures dans la
surface totale de la paroi).

2- Détermination de la pression de calcul du vent.


La pression statique de calcul du vent est donnée par la formule suivante :

P=q 10 × K s × K h × K m ×δ × β ×[C e−C i]

 q10: Pression dynamique de base s’exercent à 10 m au-dessus du sol pour un


site normal sur un élément dont la plus grande dimension est égale à 0,50 m.

 Kh : est un coefficient correcteur dû à la hauteur au-dessus du sol.

 Ks : est un coefficient qui tient compte de la nature du site ou se trouve la


construction considérée.

 Km : est le coefficient de masque.

 δ : est un coefficient de réduction des pressions dynamiques, fonction de la


plus grande dimension de la surface offerte au vent de l’élément considéré.

 Ce et Ci: sont les coefficients de pression extérieure et intérieure

Pression de base

Par convention et conformément à la norme NV 65, les pressions dynamiques de


base normale et extrême sont celles qui s'exercent à une hauteur de 10 m au-dessus
du sol, pour un site normal, sans effet de masque sur un élément dont la plus grande
dimension est égale à 0,50 m.

Le NV 65 dans les valeurs de pression dynamique de base normale et extrême


selon la zone comme suite :

Rapport de Projet Charpente métallique 3


Le hangar qui fait l’objet de notre étude situe dans la zone 2, alors :

Pression dynamique de base Pression dynamique de base


normale extrême
2 2
50 daN /m 87.5 daN /m

Valeur des vitesses correspondant à celles des pressions dynamiques de notre cas
est :

valeur normale valeur extrême

28.6 m/s 37.8 m/s

Modification des pressions dynamiques de base


 Effet de la hauteur au-dessus du sol

La pression dynamique de base est celle régnant à 10 m au-dessus du sol, notée q10.
La variation de la pression dynamique en fonction de la hauteur d’une construction (H
compris entre 0 et 500 m2) est donnée par la formule suivante :
H +18
K h=2.5 ×
H +60
Pour notre Hangar H = 22.825m, alors K h =2.465

 Effet de site :

À l’intérieur d’une région à laquelle correspond des valeurs déterminées de


pressions dynamiques de base, il convient de tenir compte de la nature du site
d’implantation de la construction. Alors, ces pressions doivent être multipliées par le
coefficient du site Ks, le NV65 nous donne les valeurs de Ks, selon la nature de site,
suivantes :

Rapport de Projet Charpente métallique 4


Pour notre cas il s’agit d’un site normal et de zone 1 alors :
Ks=1

 Effet de masque

Il y a effet de masque lorsque la structure est masquée partiellement ou totalement


par d’autres constructions qui ont une grande probabilité de durée, pour notre cas on
prend :

Km=1

 Effet des dimensions

La vitesse du vent n'est pas uniforme dans l'espace. Les relevés météo sont faits
sur des surfaces frappées par le vent dont la plus grande dimension ne dépasse pas
0,50 m. Si la surface frappée est beaucoup plus grande, la résultante moyenne des
efforts sur les éléments d’une construction (pannes, poteaux, etc..) pourra donc être
réduite en pondérant les pressions dynamiques de base par un coefficient de
réduction δ . Il est donné à la figure suivante, en fonction de la plus grande
dimension de la surface frappée par le vent.

 Pour les faces de la longueur : δ = 3

Rapport de Projet Charpente métallique 5


 Pour les faces de la largeur : δ = 0.745

 Amplification dynamique

Dans la direction du vent, il existe une interaction dynamique entre les forces
engendrées par les rafales de vent et la structure elle-même.
La connaissance du mode fondamental d'oscillation de la structure dans la direction
de vent étudiée est primordiale pour la prise en compte de ce phénomène. Plus la
structure sera flexible (grande période d'oscillation) et plus les amplifications des
déformations, et donc des efforts dans la structure, seront importantes.
Pour tenir compte de cet effet, il faut pondérer les pressions dynamiques de base par
un coefficient « d'amplification dynamique » β
Ce coefficient se calcul grâce à la formule suivante :

β=θ(1+ ζ . τ):en vent normal


θ
(
β= 0.5+
2 )
×θ × ( 1+ζ . τ ) : en vent extrême

 ξ coefficient de réponse :

Fonction de la période T du mode fondamental d’oscillation de la structure donné


sur les diagrammes de la figure suivante :

Rapport de Projet Charpente métallique 6


La période correspondante au mode fondamental de la structure est estimée dans le
cas des ossatures métallique par :
H
T =0.1 H : la hauteur de la face et L : sa longueur
√L
Vent perpendiculaire à la face de longueur : T =¿ 0.159 s ξ=0,2

 Vent perpendiculaire à la face de largeur : T =0.324 s ξ=0,3

 Coefficient de pulsation :

Déterminé à chaque niveau de la structure en fonction de sa hauteur H au-dessus


du sol, et donné par l’échelle fonctionnelle de la figure suivante :

Rapport de Projet Charpente métallique 7


Pour notre cas H<30 m alors τ =0.35

 Coefficient global :

Dépendant du type de construction. Pour les ensembles prismatiques des


constructions ajourées et des constructions en treillis tel est notre cas :

θ=1

En fin de compte on trouve :

 Vent perpendiculaire à la face de longueur :


β normal=1∗( 1+0, 35∗0, 2 ) βnorm=1.07

θ
(
β extrem=β normal 0.5+
2 )
βextrem=1.07

 Vent perpendiculaire à la face de largeur :

β normal=1∗( 1+0, 35∗0, 3 ) β=1.105

Rapport de Projet Charpente métallique 8


θ
(
β extrem=β normal 0.5+
2)βextrem=1.105

 Pression résultante sur les parois de la construction : Ce – Ci

Pour chaque paroi de la construction, la pression de calcul est donnée par


q= q (ce – ci) avec :
q : pression résultante
Ce : coefficient de pression extérieure,
Ci : coefficient de pression intérieure.
Les coefficients ce et ci sont affectés du signe + s’ils représentent des pressions et du
signe – s’ils représentent des dépressions. La différence ce– ci est algébrique. L’action
résultante sur la paroi est une pression si elle est positive et une dépression si elle est
négative
Rapport de dimensions λ:
Pour une direction de vent donnée, le rapport de dimension λ est le rapport entre la
hauteur h de la construction et la dimension horizontale de la face frappée

 Vent ⊥ Grande Face : λa =H/a⇒ λa= 0.111

 Vent ⊥ Petite Face : λb =H/b⇒ λb= 0, 507

Le coefficient γ0 :
La valeur du coefficient γ0 est donnée par le diagramme de la figure ci-dessous :

Rapport de Projet Charpente métallique 9


On trouve alors :
 Vent ⊥ à la grande la face ⇒ γ0=0.85

 Vent ⊥ à la petite face ⇒ γ0=1

 Coefficients de pression extérieur et intérieur Ce et Ci :


Coefficient de pression extérieure ce :

Le vent ne traverse pas la construction


 Vent ⊥ à la grande face (AD et BC)

 Parois verticales :

 parois au vent : ce = +0,8 (quel que soit γ0)

 parois sous le vent et parallèles au vent : ce = – (1,3 γ0– 0,8)=-0.305

 toiture :

Ce pour la toiture est déterminé à partir de la figure suivant :

Rapport de Projet Charpente métallique 10


W0
Pour notre cas il s’agit de toiture de 10% α=0.1° alors :
-Face au Vent : Ce=-0.3
-Face sous vent : Ce=-0.2

 Vent ⊥ à la petite face (AB et CD)

 Parois verticales :

-parois au vent : Ce = +0,8 (quel que soit γ0)


-parois sous le vent et parallèles au vent : Ce = – (1,3 γ0– 0,8)=-0.383
 toiture

α=0° >>>
-Face au Vent : Ce=-0.3
-Face sous vent : Ce=-0.3

Coefficient des actions intérieures Ci :

Les parois de notre Hangar ne sont pas parfaitement étanches. Les volumes
intérieurs sont alors soumis à des pressions ou des dépressions intérieures

Rapport de Projet Charpente métallique 11


caractérisées par le coefficient de pression intérieur ci (ci > 0 pour une surpression, ci
< 0 pour une dépression)
Ce coefficient est déterminé en fonction de la perméabilité μ des parois et la
direction du vent.
Pour une paroi donnée, la perméabilité µ est définie comme le rapport entre la
somme des surfaces ouvertes de la paroi et la surface totale de la paroi.
Dans notre cas on a 3 ouvertures positionnées suivant le schéma suivant :

Il s’agit donc d’une construction reposant sur le sol de rapport de dimensions


inférieures à 2.5 ayant deux parois fermées et deux parois opposées partiellement
ouvertes (5 % < µ < 35 %) (Une de µ=12.3% et l’autre de µ =23.08%) et toiture à deux
versants plans symétriques alors selon la norme NV 65 :

Rapport de Projet Charpente métallique 12


Direction du Paroi AB de perméabilité Paroi CD de perméabilité Parois fermées AD et BC Versants de
vent µ=12.3 µ=23.08 toiture EF et
FG (α=10%)

Paroi AB Ci=−0.3
12.3−5 35−23.08 Ci=−0.3
perméabilité Ci=+ 0.3+0.5
35−12.3 23.08−5 =+ 0.348
Ci=−0.3−0.2 35−5
=−0.391 35−5
µ=12.3 35−5 35−5

Paroi CD de 35−12.3 23.08−5 Ci=+ 0.3


12.3−5 35−23.08 Ci=+ 0.3
perméabilité Ci=+ 0.3+0.5 Ci=−0.3−0.2
=+ 0.528 =−0.32
35−5 35−5 35−5 35−5
µ=23.08

Parois Ci=−0.3 Ci=+ 0.3 12.3−5 Ci=−0.44


35−12.3 23.08−5
partiellement Ci=−0.3−0.2 −0.2 =
35−5 35−5 35−5
ouvertes
parallèles au
vent

Combinaison des actions intérieures et des actions extérieures (C=Ce-Ci)

Les actions à retenir sont les suivantes :


Rapport de Projet Charpente métallique 13
Paroi AB de Paroi CD de Paroi fermées Versant de
µ=12.3 µ=23.08 BC et AD toiture EF et
EG
Pression +1.191 +1.12 +1.24 0

succion -0.911 -0.731 -0.605 C=-0.6


C=+0.6

b- Surcharge la neige selon NV65


Charges de neige en fonction des régions
Dans le cadre de l'application des règles NV 65, il faut prendre en compte, depuis
1996, trois niveaux de charge de neige :
— charge normale.
— charge extrême.
— charge accidentelle.
Les valeurs des surcharges de la neige varient en fonction d’un zonage définis par le
NV 65 (1A ; 1B ; 2A ; 2B ; 3 ; 4) illustrées au tableau ci-dessous :

Pour notre projet qui se situe en zone neige : 1A ou aura :


Charge normale Pn 0=35 daN /m2
Charge extrême P' n 0=60 daN /m2
Charges de neige en fonction d’altitude et de forme de toit
Vu que notre Hangar se situe à une altitude de 100m on n’aura pas de majoration
des valeurs précédentes des charges normales et extrêmes vu que le NV65 l’exige
uniquement en cas où l’altitude dépasse 200m ; ainsi on n’aura pas de majoration vu
que la pente du toit ne dépasse pas 25% (dans notre cas 10%) et qu’on n’a pas des
zones d’accumulation de neige.

Rapport de Projet Charpente métallique 14


Chapitre5 : Pré dimensionnement des
éléments structuraux

INTRODUCTION :

Rapport de Projet Charpente métallique 15


Dans cette partie, on va traiter le calcul des éléments résistants constituant le
hangar et soumises aux différents chargements. Ce calcul nous fournira les profilés
pouvant assurer à la fois la résistance et la stabilité de la structure.

Combinaisons de calcul :
Combinaisons relatives aux calculs de résistance et de stabilité selon CM66:
1.33 G + 1.5 Q
1.33 G + 1.5 V
G + 1.75 V

Combinaisons relatives à l’état limite de service pour la vérification des déformations


selon CM66 :
G+Q
G+V
Pré-dimensionnement du profilé IPE pour les pannes :
Hypothèses :
Dans cette étape du calcul, on ne tiendra pas compte du poids propre du profilé ni de
l’inclinaison de la toiture, afin de réaliser une étude préliminaire permettant
l’estimation du profilé économique.
Selon CM66 :

 Condition de résistance :
On détermine l’inertie minimale nécessaire pour ne pas dépasser la limite élastique
de l’acier à l’ELU
(G + 1.75 V) :
Mu M
σ max = ≤ σ e donc u ≤ W x
Wx σe

donc W x ≥25.3 cm 3

 Condition de flèche :
On détermine l’inertie minimale nécessaire pour ne pas dépasser la flèche admissible
l
f= =2 cmà l’ELS (G+Q). Sachant que :
200

f totale=f chargerépartie + f charge concentré =¿

Rapport de Projet Charpente métallique 16


4 3
5 Pchrépartie × I Pchconcentré × I
+ ≤ 0.02 cm
384 EI 48 EI

I≥
1
0.02 E
× [ 384
+
48 ]
5 P chrépartie × I 4 Pchconcentré × I 3
=205 cm4

Donc :
 Conclusion :
On opte pour un IPE 120 qui vérifie les 2 conditions précédentes et dont les
caractéristiques sont les Suivantes :

Ix Iy (cm4) Wx (cm3) Wy A (cm2) h (cm) b tw(mm) tf (mm) PP(daN/ml)


4 3
(cm ) (cm ) (cm)
535,5 42,73 74,12 112,37 14,52 13 6,6 5,9 5,8 11,8

Pré-dimensionnement du profilé IPE pour les pannes :

Pour ne pas alourdir les calculs dans cette partie préliminaire (estimation du
profilé), on ne va considérer que la charge la plus significatif qu’est celle due au vent,
ceci nous ramène au cas de la flexion simple dans une seule direction.
Selon CM66
Dans ce cas, il est clair que les combinaisons donnant l’effet le plus défavorable sont :
 ELU : Pu = G + 1.75V = 1.75V = 246.75 daN/ml
 ELS : Ps = G + V = V = 141 daN/ml

Condition de résistance :
Pu l 2
M max= =750 daN . m
8
Le profilé doit avoir un module d’inertie supérieur à :

Mu
W x≥ =27.8 cm3
σe

Condition de flèche :
On détermine l’inertie minimale nécessaire pour ne pas dépasser la flèche admissible
l
admissible f = =2 cm à l’ELS.
200

Rapport de Projet Charpente métallique 17


5 Ps× I 3
f= ≤ 0.02 c
384 EI
Donc I ≥ 200 cm 3

Conclusion :
On opte pour un IPE 140 qui vérifie largement les conditions
précédentes et dont les caractéristiques sont les suivantes :

Ix Iy (cm4) Wx (cm3) Wy A (cm2) h (cm) b tw(mm) tf (mm) PP (daN/ml)


(cm4) (cm3) (cm)
857,2 63,25 105.23 14.23 19.20 15 7.8 4 6.8 14.32

Pour les portiques et presque de la même façon on aboutit ; pour les poreau à
HEA260 et pour les traverse à IPE340 ; On a opté pour des profilés IPE dans les
traverses et des HEA dans les poteaux du fait de la facilité d’assemblage de ces deux
profilés.

Rapport de Projet Charpente métallique 18


Chapitre6 : Assemblage des éléments
structuraux

Rapport de Projet Charpente métallique 19


La fonction de l’assemblage est de relier les éléments linéiques de la structure
(profilés métalliques) de façon à respecter le schéma de conception qui a été choisi.
Les assemblages doivent avoir une résistance suffisante pour transmettre les
sollicitations données par le calcul de la structure schématisée (bureau d’études) et
une rigidité suffisante en rapport avec les choix faits lors de la conception de la
structure
On distingue :
a)Assemblages soudés
Ils sont réalisés en atelier et destinés aux liaisons permanentes. Sont
systématiquement soudés :
● Les organes de liaisons (goussets, platines).
● Les profils reconstitués, les aboutages de profilés.
Deux procédés de soudages sont utilisés :

 La soudure autogène (chalumeau oxyacétylénique et baguette d’apport de


même métal).

 La soudure à l’arc électrique avec électrodes en robées ou protégées par flux


de gaz (TIG, MIG).

b)Assemblages boulonnés
Cette technique autorise une grande rapidité de montage sur le chantier et ceci à
un coût très économique.
Deux types de boulons sont couramment utilisés :

 Les boulons ordinaires qui travaillant en traction et au cisaillement par butée.

 Les boulons HR pour lesquels l’effort e serrage empêche le glissement entre


les pièces assemblées. On les appelle aussi boulons précontraints.

Les figures 1 à 6 montrent les principales liaisons.

Rapport de Projet Charpente métallique 20


Rapport de Projet Charpente métallique 21
Chapitre 7 : Modélisation sous ROBOT
STRUCTURAL ANALYSIS (RSA).75

Rapport de Projet Charpente métallique 22


I. Description du logiciel
Autodesk Robot Structural Analysais (RSA) est un logiciel de calcul des structures
utilisant la méthode des éléments finis. Il est constitué d’une bibliothèque de
modules conçus pour les études d’exécution. Il produit pour chaque élément du
projet les notes de calcul et les plans de ferraillage conformément à la réglementation
en vigueur. Les notes de calcul fournies comprennent un certain nombre
d'informations concernant le bâtiment : les matériaux utilisés, leurs types, leurs
caractéristiques physiques et mécaniques, ainsi que les quantités mises en œuvre,
la géométrie des éléments, les hypothèses de calcul, les chargements, les
résultats théoriques concernant les efforts et les sollicitations dans les éléments, etc.

II. Modélisation
Voici les résultats obtenue après notre modélisation

Rapport de Projet Charpente métallique 23


Rapport de Projet Charpente métallique 24
Rapport de Projet Charpente métallique 25
Rapport de Projet Charpente métallique 26
Rapport de Projet Charpente métallique 27
Rapport de Projet Charpente métallique 28
Rapport de Projet Charpente métallique 29
Rapport de Projet Charpente métallique 30
Conclusion :
Pour conclure on tient à présenter nos
chaleureux remerciement à notre
encadrante de projet Mme CHAHLAFI Bien
que nous étions pris par la contrainte du
temps, nous avons essayé de faire les
différentes de démarches et méthode de
calculs avec détails. Ce projet constituera
dorénavant une réelle référence pour nous,
c’est notre premier pas vers le monde
professionnel.

Rapport de Projet Charpente métallique 31


Annexes :

Rapport de Projet Charpente métallique 32