Anda di halaman 1dari 16

ODONTOLOGIE : QUESTION DE COURS

359

anomalies du comportement
neuro-musculaire
de la sphère oro-faciale
et techniques de rééducation

RÉSUMÉ La plupart des fonctions oro-faciales (respiration, dégluti-


tion, phonation…) participent au développement de la face
et à l’établissement de l’occlusion, c’est l’équilibre entre les
différents groupes musculaires, sollicités par les fonctions
oro-faciales, qui va tout au long de la croissance permettre
un développement harmonieux de la face. Tout déséqui-
libre et donc toute dysfonction va retentir sur la morpho-
genèse et peut entraîner des déformations osseuses et des
anomalies de position des dents.
La rééducation neuro-musculaire oro-faciale tend à rétablir
une fonction perturbée dans sa coordination et son effica-
cité, elle trouve son intérêt dans le maintien des résultats
Nawal BOUYAHYAOUI thérapeutiques et dans la prévention des récidives.
Professeur assistant
d’Enseignement Supérieur en ODF,
Faculté de médecine dentaire
Rabat - Maroc. MOTS CLÉS

H. BENYAHIA fonctions oro-faciales


Résident au Service d’ODF.
respiration
M. ALLOUSSI déglutition
Professeur agrégé
au service de pédodontie. praxies
E. AALLOULA rééducation fonctionnelle
Professeur d’Enseignement Supérieur
et Chef de Service d’ODF, appareillage orthodontique
CCTD - CHU de Rabat - Maroc.

Bouyahyaoui N, Benyahia H, Alloussi M, Aalloula E. Anomalies du comportement neuro-musculaire


de la sphère oro-faciale et techniques de rééducation. Actualités Odonto-Stomatologiques 2007;240:359-374

Article available at http://dx.doi.org/10.1051/aos:2007011


360 ODONTOLOGIE : QUESTION DE COURS N. BOUYAHYAOUI, H. BENYAHIA, M. ALLOUSSI, E. AALLOULA

introduction
endant de longues années, loppement de la face et à l’établisse-

P l’orthopédie-dento-faciale
s’est appuyée sur un diagnos-
tic purement symptomatique
pour traiter par des procédés
ment de l’occlusion car c’est l’équilibre
entre les différents groupes muscu-
laires sollicités par les fonctions oro-
faciales qui va permettre un développe-
mécaniques parfois chirurgicaux, les ment harmonieux de la face. Alors
anomalies constatées. Mais les difficul- toute déviation dans l’espace, tout
tés rencontrées au cours de certains décalage de la maturité dans le temps,
traitements et surtout les récidives enfin toute dysfonction entraînera une
nombreuses ont orienté les orthodon- série de contraintes osseuses, alvéo-
tistes vers l’établissement d’un dia- laires et dentaires car forme et fonc-
gnostic étiologique des dysmorphoses tions sont intimement liées. La sphère
de la sphère oro-faciale. oro-faciale est le siège de nombreuses
En effet, le comportement neuro-mus- fonctions physiologiques : les fonctions
culaire oro-facial présente une impor- de nutrition, les fonctions de relation
tance considérable dans la mesure où il ainsi que les parafonctions ; nous
exerce un rôle morphogénétique sur les allons nous limiter dans cet article à la
structures faciales, sous le contrôle du respiration, la déglutition et la succion
système nerveux, et contribue au déve- pérennisée.

la respiration
Fonction vitale qui comprend l’en- à la présence de végétations adénoïdes,
semble des processus fondamentaux de polypes, d’hypertrophie amygda-
assurant à l’organisme l’apport d’O2 et lienne, ou à l’étroitesse des narines, à
l’élimination de CO2 ainsi que le une déviation de la cloison nasale ou à
contrôle de la ventilation. La respiration des tumeurs des fosses nasales[2, 3].
physiologique est nasale. Les répercussions dento-maxillo-faciales
La langue est au repos dans la cavité de la respiration buccale :
buccale, son dos affleurant le palais, ses – la ventilation buccale est le plus
bords affleurant le pourtour des dents ; souvent liée à la posture de la
la langue et l’os hyoïde représentent langue : position basse et anté-
l’ancrage supérieur de l’arbre respira- rieure qui s’avance pour dégager
toire[1]. les voies aériennes sous l’influence
La respiration buccale est pathologique du système nerveux central entraî-
dite de secours, ou de suppléance prati- nant une propulsion mandibulaire ;
quée lors d’efforts intensifs ou d’en- – on assiste à un hypodéveloppe-
combrement des voies aériennes supé- ment du maxillaire supérieur :
rieures. Cet encombrement peut être dû étroitesse de l’arcade maxillaire,

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


ANOMALIES DU COMPORTEMENT NEURO-MUSCULAIRE DE LA SPHÈRE ORO-FACIALE
ET TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION 361

palais haut ogival, endoalvéolie ou phénomènes adaptatifs néfastes à la


endognathie ; croissance cranio-faciale de l’enfant[1].
– l’hypo-développement du sinus ● Le premier élément du diagnostic est
facial est en rapport ave le flux res- l’interrogatoire à la recherche de
piratoire faible ; ronflements nocturnes, de sommeil
– l’ouverture quasi constante de la agité, céphalées, oreiller mouillé au
bouche entraîne une croissance réveil, sensation de narines bouchées,
mandibulaire en rotation posté- réactions allergiques, asthme, sinu-
rieure (hyperdivergence) et une sites, otites ou rhinopharyngites.
béance[1, 3]. ● L’inspection de la face à la recherche
du faciès adénoïdien qui est caracté-
les éléments du diagnostic risé par une face longue, un aspect
hyperdivergent, un étage inférieur
Le diagnostic de la respiration buccale plus important, des pommettes effa-
doit se faire précocement lors des pre- cées, cernes, pâleur, nez étroit, narines
mières visites chez l’omnipraticien ou pincées, lèvres entrouvertes sèches,
chez le pédodontiste afin d’éviter les inflammation de la gencive (fig. 1).

fig. 1 Faciès adénoidien


caractéristique.

fig. 3 Végétations adénoides avec


rétrécissement des voies
fig. 2 Cliché panoramique objectivant une dévia- aériennes supérieures sur une
tion de la cloison nasale. téléradiographie de profil.

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


362 ODONTOLOGIE : QUESTION DE COURS N. BOUYAHYAOUI, H. BENYAHIA, M. ALLOUSSI, E. AALLOULA

● L’examen endobuccal révélera l’exis- lisera quelques tests parmi lesquels le


tence souvent d’une hygiène buccale test de Rosenthal, le test du miroir de
insuffisante se traduisant par une Glatzel, le test de Gudin des ailes du
gingivite, la présence d’amygdales nez[4].
palatines hypertrophiées. L’inversion ● Les examens radiologiques, princi-
de l’articulé dans le sens transversal palement la panoramique (fig. 2), et la
et l’encombrement dentaire supérieur téléradiographie de profil (fig. 3) à la
sont de règle. recherche d’une déviation de la cloi-
● L’examen fonctionnel est du ressort son ou de végétations adénoïdes
du laryngologiste, l’orthodontiste réa- hypertrophiées.

la déglutition
C’est l’acte par lequel le contenu buccal joues et des muscles masticateurs aussi
est propulsé de la bouche vers l’esto- bien dans leur tonicité que dans leurs
mac, elle se fait suite à la mastication postures au repos et en action[4].
mais elle intervient aussi lors de la L’examen de cette fonction devra se
déglutition de la salive. Chez le nou- faire avec patience par des exercices
veau-né la déglutition est inséparable répétés, coupés de temps de repos, pour
de la succion et évolue en fonction de la ne pas amener l’enfant à modifier son
maturation du système nerveux central, comportement musculaire habituel ; le
du développement du système sensi- patient doit avaler sa salive ou
tivo-moteur (apparition des dents, quelques gouttes d’eau déposées sur la
allongement des lèvres…) et du chan- langue, le praticien peut tout de suite
gement de mode de nutrition[3]. remarquer la contraction possible de la
Normalement, la transition entre la sangle labio-juguale généralement liée
déglutition du nourrisson et celle de à la déglutition infantile, mais c’est
l’enfant s’effectue vers 18 mois. Toute-
fois, la persistance de cette déglutition
atypique (fig. 4) avec propulsion lin-
guale ne doit être considérée comme
anormale que si elle persiste au-delà de
8 à 10 ans. Chez l’adulte, la déglutition
se fait arcades serrées, lèvres closes et
immobiles et la pointe de la langue
contre la papille rétro-incisive[3].
La déglutition dysfonctionnelle n’est
jamais isolée, elle s’intègre dans un
cadre dysfonctionnel oro-facial (trou-
bles de la phonation). Cette dysfonction
peut atteindre les postures au repos et fig. 4 Déglutition dysfonctionnelle avec
en action de la langue, des lèvres, des interposition linguale antérieure.

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


ANOMALIES DU COMPORTEMENT NEURO-MUSCULAIRE DE LA SPHÈRE ORO-FACIALE
ET TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION 363

seulement par le contrôle de la non- Mais avant de poser le diagnostic de la


contraction des masséters, ou par l’écar- déglutition atypique, il faut tout d’abord
tement des lèvres, que l’on peut conclure éliminer toute anomalie anatomique :
à la persistance de la praxie infantile. frein lingual court, macroglossie linguale.

la succion pérennisée
«La volupté de sucer absorbe toute l’at- Elle peut concerner le doigt, la lèvre, la
tention de l’enfant puis l’endort» langue ou bien certains objets : poupée,
(Freud). morceau de couverture… (fig. 5 et 6).
La succion est un comportement phy- Elle est nocive pour l’architecture
siologique chez le très jeune enfant, elle maxillo-faciale (fig. 7), il existe un poly-
est considérée comme pathologique à morphisme des déformations alvéo-
partir de 5-6 ans[5]. laires avec souvent : une proalvéolie

fig. 5 Succion d’une tétine. fig.6 Succion du pouce.

fig. 7 Béance antérieure en rapport avec une suc-


cion pérennisée.

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


364 ODONTOLOGIE : QUESTION DE COURS N. BOUYAHYAOUI, H. BENYAHIA, M. ALLOUSSI, E. AALLOULA

supérieure, une rétroalvéolie inférieure trées : l’hypotonie labiale, la persistance


ainsi que des déformations basales de la déglutition atypique, l’attitude de
telles que la prognathie maxillaire et la bouche ouverte, un défaut d’articula-
rétrognathie inférieure. tion phonétique et aussi une interposi-
Chez ces enfants-là, des anomalies tion linguale au repos[2, 5, 6].
associées sont fréquemment rencon-

la rééducation
Le Larousse médical définit la réédu- les principes
cation comme une modification du com-
portement neuro-musculaire qui tend à La rééducation fonctionnelle consiste à
rétablir une fonction perturbée. faire prendre conscience au patient des
Selon Chateau, la rééducation consiste postures et des praxies erronées et lui
à changer le processus nerveux de com- montrer les postures et les praxies cor-
mande pour faire travailler les mus- rectes, lui donner les moyens muscu-
laires pour pratiquer et maintenir les
cles d’une manière plus normale et
praxies correctes ; enfin, automatiser
plus avantageuse. Le résultat est donc
ces acquisitions par des mouvements
définitif une fois que le circuit normal
volontaires répétitifs et conscients qui
a été établi, à la différence de la myo-
vont créer de nouvelles conduites
thérapie qui, comme toute gymnas-
motrices et qui deviendront par la suite
tique, doit être poursuivie toute la réflexes.
vie[7].
La maturité psychoaffective, motrice et
Margaillon-Fiammengo distingue net- perceptive qui implique compréhension
tement la rééducation de la myothérapie et motivation de l’enfant ainsi que l’ac-
fonctionnelle ; pour cet auteur, la réédu- quisition de son schéma corporel sont
cation vise à rétablir une fonction per- des éléments à prendre en considéra-
turbée dans sa coordination et son effi- tion avant de décider d’une rééduca-
cacité[8]. tion[4, 9].
Pour A. Soulet, le terme «rééducation»
doit être remplacé par celui d’«éduca-
tion» car celle-ci correspond à l’acquisi-
les contre-indications
tion d’un comportement qui n’a jamais
Les contre-indications de la rééducation
existé[4].
peuvent être d’ordre général à savoir
La rééducation permet par une réhabili- les atteintes du système nerveux cen-
tation d’une fonction pathologiquement tral, le mongolisme, les perturbations
déviée de réduire les dysmorphoses et psychiques et affectives graves de l’en-
de modifier l’architecture de l’appareil fant, d’ordre local et là, les obstacles
manducateur. sont surtout anatomiques et doivent

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


ANOMALIES DU COMPORTEMENT NEURO-MUSCULAIRE DE LA SPHÈRE ORO-FACIALE
ET TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION 365

a b

fig. 8 a et b Amygdalectomie (élimination des amygdales hypertrophiées).

impérativement être levés avant toute tement musculaire pousse l’orthodon-


tentative de myothérapie. Nous citons à tiste à se demander comment situer la
titre d’exemple les végétations adé- rééducation en fonction du traitement
noïdes, l’hypertrophie amygdalienne orthodontique.
(fig. 8 a et b), la macroglossie ainsi que Avant un éventuel traitement orthodon-
la brièveté de l’attache linguale sans tique, la correction précoce du trouble
oublier la suppression des mauvaises fonctionnel et le rétablissement de
habitudes telles que la succion du pouce l’équilibre musculaire par l’élimination
par les moyens appropriés[3, 4]. des obstacles anatomiques, des habi-
tudes pernicieuses et par des séances de
le moment de la rééducation rééducation constituent un moyen effi-
cace de prévention contre l’apparition
Le moment de la rééducation est une de déformations et leur aggravation.
question qui a suscité de nombreuses Les exercices musculaires peuvent être
controverses, tout d’abord par rapport à entrepris en même temps que le traite-
l’âge de l’enfant ; entreprendre une ment orthodontique, ce qui permet de
rééducation dès le plus jeune âge relève profiter du changement engendré par
d’une attitude préventive certes, cepen- les modifications proprioceptives dues à
dant il faut tenir compte de la matura- la présence d’un appareil orthopédique
tion physiologique des différentes fonc- ou orthodontique qui contraint l’enfant
tions et du degré de compréhension de à modifier son schéma corporel[4].
l’enfant, de sa maturité, ainsi que de sa Cependant, lorsque la déformation ana-
motivation pour les exercices muscu- tomique est considérable, il semble
laires. indispensable de la réduire par un pro-
Souvent, la présence de malformations cédé mécanique avant toute rééduca-
dento-maxillaires acquises du fait de tion, de même la rééducation neuro-
l’existence d’une anomalie de compor- musculaire après un traitement ortho-

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


366 ODONTOLOGIE : QUESTION DE COURS N. BOUYAHYAOUI, H. BENYAHIA, M. ALLOUSSI, E. AALLOULA

dontique ou orthodontico-chirurgical tique sous forme d’une multitude


peut être perçue comme un moyen de d’exercices dont la nature, la durée et la
contention, car elle stabilise les résul- fréquence de réalisation seront détermi-
tats obtenus en rétablissant l’équilibre nées et prescrites en fonction des don-
neuro-musculaire, évitant ainsi les nées du bilan neuro-musculaire[3].
risques de récidive. Ces exercices sont généralement divisés
en deux groupes :
LA RÉÉDUCATION ACTIVE – Le premier groupe est destiné à :
Une fois le schéma oro-facial parfaite- – modifier la position et la tonicité de
ment acquis, la rééducation neuro-mus- la langue et des lèvres ;
culaire peut être entamée, elle se pra- – provoquer leur mobilisation.

fig. 9 b Pointe au palais, lèvres ouvertes


fig. 9 a Élastique sur la pointe de la dans un premier temps, puis
langue. closes dans un second.

fig. 10 a Langue de chat (étalement de la fig. 10 b Langue de rat (contraction de la


langue). langue).

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


ANOMALIES DU COMPORTEMENT NEURO-MUSCULAIRE DE LA SPHÈRE ORO-FACIALE
ET TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION 367

- l’étaler à nouveau.
Cet exercice permet de tonifier la
langue (fig. 10 a et b) ;
– le Jack-Pot : cet exercice a été mis
au point par Madame Romette
(fig. 11), il permet de tonifier les
lèvres et de provoquer la fermeture
buccale, il est d’une grande utilité
chez le respirateur buccal.
– Les massages permettent d’allon-
ger et de tonifier la lèvre supé-
rieure, ils sont alors indiqués dans
le cas de brièveté de la lèvre supé-
fig. 11 Exercice du «Jack-Pot» (lèvres). rieure (fig. 12 a et b).
– Le deuxième groupe est consacré à la
réhabilitation des fonctions.
Parmi les exercices, on cite ceux que
nous prescrivons le plus : ✽ La rééducation de la respiration
– les exercices de tranquillité concer-
Elle doit être instaurée le plus tôt pos-
nent aussi bien la langue que les
sible, 4 à 5 ans après avoir tout d’abord
lèvres et s’avèrent de la plus
supprimé les obstacles anatomiques
grande utilité chez le respirateur
rhinopharyngés. Elle implique une prise
buccal (fig. 9 a et b) ;
de conscience, de la part de l’enfant, de
- langue de chat, langue de rat : l’intérêt de la respiration nasale dans
- contracter fortement la langue en l’expression faciale et celle du maintien
affinant la pointe, postural[3].

fig. 12 b Rouler l’index à partir de la base


du nez vers le bord libre de la
fig. 12 a Brièveté de la lèvre supérieure. lèvre supérieure

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


368 ODONTOLOGIE : QUESTION DE COURS N. BOUYAHYAOUI, H. BENYAHIA, M. ALLOUSSI, E. AALLOULA

L’enfant doit apprendre à respirer, relan- et concerne la déglutition de la salive,


cer le réflexe narinaire en imitant le petit des liquides et enfin des aliments[4].
cochon, le petit lapin[4]. Deux objectifs sont à atteindre :
Quelques conseils : – casser le réflexe langue-lèvres et,
– se moucher les narines très sou- pour cela, jusqu’à l’acquisition d’un
vent, même en absence de rhume, comportement lingual adapté, les
afin d’en éliminer les mucosités et exercices se feront lèvres entrou-
les particules de poussière qui l’en- vertes et non pas lèvres closes
combrent ; comme cela est normal ;
– penser à mettre des saturateurs si – obtenir un mouvement lingual effi-
l’atmosphère est trop sèche et aérer cace d’avant en arrière qui assure
la chambre tous les jours ; le joint langue-palais ; pour concré-
– éviter les courants d’air et la fumée tiser ce mouvement, de petits élas-
des cigarettes. tiques orthodontiques vont per-
mettre de vérifier le contact de la
✽ La rééducation de la déglutition langue avec le palais et la direction
Elle nécessite au moins douze séances du mouvement (fig. 13 a à d).

a b

c d

fig. 13 a à d Exercices de la déglutition : l’enfant doit déglutir pointe de la langue


contre le palais sans perdre l’élastique.

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


ANOMALIES DU COMPORTEMENT NEURO-MUSCULAIRE DE LA SPHÈRE ORO-FACIALE
ET TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION 369

✽ Le suivi thérapeutique fois tous les 10 jours, le praticien véri-


«Dans le temps» est une notion fonda- fie alors l’exécution des exercices, en
mentale de la rééducation. En effet, ces évalue le progrès et instaure, si tout va
exercices sont pratiqués quotidienne- bien, une lente progression (fig. 14 a
ment 2 à 3 fois par jour et contrôlés une à i).

a b c

d e f

g h i

fig. 14 a à i I. S. 8 ans, présentant une déglutition atypique avec béance antérieure ; une rééducation active
de la déglutition a permis la correction de la béance, suivie d’un traitement orthodontique pour
parfaire l’occlusion.

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


370 ODONTOLOGIE : QUESTION DE COURS N. BOUYAHYAOUI, H. BENYAHIA, M. ALLOUSSI, E. AALLOULA

LA RÉÉDUCATION PASSIVE langue (fig. 15 a à m), pique langue,


À L’AIDE plaque palatine avec perle de Tucat
D’APPAREILS ORTHODONTIQUES (fig. 16 a à g). Reposturer la langue :
enveloppe linguale nocturne (fig. 17 a
Certains appareils orthodontiques peu- et b), gouttières souples T4K (fig. 18),
vent servir comme de véritables agents ou même modifier le volume de la boîte
de myothérapie permettant à la fois de à langue : activateurs utilisés en ortho-
modifier les appuis linguaux : grille à pédie dento-faciale[4].

a b c

d e f

g h i

fig. 15 a à i M. B., patient âgé de 10 ans, présentant une succion du pouce, une déglutition atypique et une
ankyloglossie manifeste à l’origine d’un maxillaire étroit et d’une béance antérieure ; une fré-
nectomie linguale et une grille à langue suppléées par un traitement orthodontique ont permis
d’harmoniser l’occlusion.

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


ANOMALIES DU COMPORTEMENT NEURO-MUSCULAIRE DE LA SPHÈRE ORO-FACIALE
ET TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION 371

j k

l m

fig. 15 j à m M. B., patient âgé de 10 ans, présentant une succion du pouce,


une déglutition atypique et une ankyloglossie manifeste à l’ori-
gine d’un maxillaire étroit et d’une béance antérieure ; une fré-
nectomie linguale et une grille à langue suppléées par un traite-
ment orthodontique ont permis d’harmoniser l’occlusion.

a b c

fig. 16 a à c N. Y. 12 ans présentant une déglutition atypique à l’origine d’une béance antérieure ; réduction
de la béance après prescription d’un arc palatin avec perle de Tucat.

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


372 ODONTOLOGIE : QUESTION DE COURS N. BOUYAHYAOUI, H. BENYAHIA, M. ALLOUSSI, E. AALLOULA

d e f

fig. 16 d à g N. Y. 12 ans présentant une déglutition


atypique à l’origine d’une béance anté-
rieure ; réduction de la béance après
prescription d’un arc palatin avec perle
de Tucat.

conclusion
La rééducation des comportements oro- soignante : orthodontiste, pédodontiste,
faciaux s’inscrit dans le cadre d’une pédopsychiatre, oto-rhino-laryngolo-
thérapeutique globale, qui souvent giste, orthophoniste rééducateur, aller-
représente la seule démarche à entre- gologue…
prendre face à la complexité des situa- La rééducation n’est pas un ensemble
tions cliniques. Quand elle est précoce, de recettes culinaires magiques appli-
elle permet d’intercepter l’installation de quées à tous les patients, elle change
dysmorphoses et favoriser une crois- d’un patient à l’autre en fonction de
sance cranio-faciale harmonieuse. plusieurs paramètres, d’où la nécessité
Nous insistons sur l’étroite collabora- d’un bilan neuro-muscumalaire extrê-
tion entre tous les membres de l’équipe mement minutieux.

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


ANOMALIES DU COMPORTEMENT NEURO-MUSCULAIRE DE LA SPHÈRE ORO-FACIALE
ET TECHNIQUES DE RÉÉDUCATION 373

a b

fig. 17 a et b Enveloppe linguale nocturne.

fig. 18 Gouttière souple T4K.

bibliographie
1. Brullin-Sauvage F. oro-faciales. Actual Odontostomatol
L’insuffisance Rev Orthop Dento Faciale 1967;79.
respiratoire nasale, 1989;23:31-52.
répercussions 7. Chateau M.
sur les structures 4. Soulet A. Orthopédie Dento-Faciale.
maxillo-faciales. Éducation (Tome 1). Paris :
E.M.C. (Elsevier, Paris), neuro-musculaire Edition CdP, 1993.
23-467-C-10, 1985. des fonctions oro-faciales.
8. Margaillon L, Fiammenco O.
Rev Orthop Dento Faciale
2. Romette D. La rééducation
1989;23:135-175.
Examen des fonctions fonctionnelle en ODF :
en orthopédie 5. Englebert M. méthodes de traitement.
dento-faciale. Théories et étiologies E.M.C. (Elsevier, Paris),
Encycl Med Chir des anomalies 23-495-A-10, 1986.
(Elsevier, Paris), dento-maxillaires.
9. Duhart AM, Bioleau MJ.
23-460-E-10, 1988, 14 p. E.M.C. (Elsevier, Paris),
Rééducation
23-470-A-10, 1979.
3. Soulet A. et myothérapie
Rôle de la langue 6. Biourge A. fonctionnelle.
au cours des fonctions Langue et ODF. Orthod Fr 1992;63.

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007


374 ODONTOLOGIE : QUESTION DE COURS N. BOUYAHYAOUI, H. BENYAHIA, M. ALLOUSSI, E. AALLOULA

SUMMARY

Anomalies of the neuro-muscular behavior of the oro-facial sphere


and techniques of rehabilitation
N. BOUYAHYAOUI, H. BENYAHIA, M. ALLOUSSI, E. AALLOULA

Most of oro-facial functions (breathing, swallo- affect morphogenesis and entrain osseous defor-
wing, speech…) contribute on development of mation and position anomaly of teeth.
the face and establishment of the occlusion. The Oro-facial neuro-muscular reeducation tends to
balance between the different muscular groups restore disturbed function and re-establishes its
solicited by oro-facial functions throughout coordination and efficiency. It finds its interest in
growth, will lead to harmonious development of maintaining therapeutic results and preventing
the face; any disequilibrium or dysfunction will relapses.

keywords: oro-facial functions, breathing, swallowing, habits, functional reeducation, orthodontic appliances.

Actualités Odonto-Stomatologiques n° 240, décembre 2007