Anda di halaman 1dari 7

COMPTE RENDU DU TP1 DE LA

THERMODYNAMIQUE

CALORIMETRIE ; étude de capacités calorifique

Réalisé par
 Fatima Mouslih
 Hajar Tougari
 Ahmed Mjadi
 Yassmine Nabih
 Saber Naim
 Bassma Ncir
Encadre par

Mr. Guemmimi
1. Introduction
La thermodynamique

La thermodynamique est la science qui étudie les échanges d'énergie. On l'utilise autant en physique qu'en

chimie ou en biologie, en s'appuyant notamment sur des outils mathématiques. Elle nous permet de

comprendre et de prévoir les variations d'énergie entre différents systèmes en interaction grâce à des

principes fondamentaux.

Les applications de la thermodynamique sont nombreuses. On peut citer entre autres les machines

thermiques (moteurs de voitures, réfrigérateurs, pompes à chaleur).

Calorimétrie

La calorimétrie est la partie de la thermodynamique qui a pour objet la mesure des quantités
de chaleur. On utilise pour cela un calorimètre. Celui-ci peut fonctionner soit àpression constante et
dans ce cas les chaleurs mises en jeu au sein du calorimètre sont égales à une variation d' enthalpie ΔH =

QP, soit à volume constant dans une bombe calorimétrique et dans ce cas les chaleurs mises en jeu sont
égales à une variation de l'énergie interne ΔU = QV.

La chaleur n'étant pas une fonction d'état, la quantité de chaleur mise en jeu au cours d'une
transformation dépend de la façon de procéder (transformation réversible ouirréversible). C'est
pourquoi il est nécessaire que la quantité de chaleur soit égale à la variation d'une fonction d'état, ce qui

est le cas à pression constante ou à volume constant.

2. Objectif du TP
 Déterminer la capacité du calorimètre en le remplissant d’eau chaude et en mesurant
l’augmentation de la température.

 Déterminer la capacité calorifique spécifique de l’aluminium, du fer et du laiton

3. Materiels utilisés
Le calorimètre
Il existe plusieurs types de calorimètre (à glace, à résistance …). Celui utilisé dans le TP sera le
calorimètre adiabatique de Berthelot. Un calorimètre est un dispositif destiné à mesurer les
échanges de chaleur (calor = chaleur / mètre = mesure). Il isole thermiquement le système de
l’extérieur, et est en général constitué d’un simple isolant, par exemple du polystyrène (bouteille
thermos), ou mieux, de vide. Si le calorimètre est parfait, on peut supposer qu’il n’y a aucun
transfert thermique avec l’extérieur : les transformations y sont adiabatiques. On y place un
thermomètre pour suivre l’évolution de la température du système, et on suppose que la pression
est toujours égale à la pression

Un thermomètre
Un thermomètre est un appareil qui sert à mesurer et à afficher la valeur de la température. C’est le
domaine d'étude de la thermométrie. Développé durant les XVIe et XVIIIe siècles, le thermomètre est
utilisé dans différents domaines1. Les applications des thermomètres sont multiples, en météorologie,
en médecine, en cuisine, pour la régulation, dans les procédés industriels, etc.

Une balance electronique


Du latin bis (deux fois) et lanx (plateau), est un instrument de mesure qui sert à évaluer des masses par
comparaison avec des « poids », dans le langage courant, ou « masses marquées » dont les masses sont
connues.
Le principe de fonctionnement de ces balances repose sur les variations des caractéristiques électriques de
certains matériaux lorsqu'ils sont soumis à des compressions mécaniques. Ces variations électriques sont
mesurées et envoyées à un cadran qui permet de donner une indication sur la masse de la charge inconnue
qui a comprimé le matériau.
Bécher
Le bécher est utilisé pour : - stocker une solution (avant un prélèvement par exemple), - faire quelques
réactions chimiques, - faire certains dosages (pH-métriques notamment). Bien que gradué, le bécher ne
peut pas servir pour mesurer précisément un volume de liquide (graduations indicatives). IL peut être
chauffé à condition d’être en Pyrex.

Un bec Bunsen
Un bec Bunsen est un appareil de laboratoire destiné à produire une flamme ouverte avec
du gaz combustible afin de chauffer des préparations, stériliser du matériel ou brûler des substances.

4. Manipulation
Manipulation 1 Détermination de la capacité calorifique du calorimètre
1/ Dans le calorimètre, on introduit m’=99.4g d’eau a la température ambiante
2/la température d’équilibre Ti=20 °C
3/ On ajoute m=206.9g d’eau tiède a la température T0=46 °C
On met le mélange dans le calorimètre puis on l’homogénéise en l’agitant, après on relève la température
dans le calorimètre au cours du temps en prenant soin d’agiter constamment.
Tableau des résultats
t[mm] 0 0.5 1 1.5 2 3 4 5 6 7 8
Ө[°C] 34 37 37 37 37 37 37 37.2 37.2 37.2 37.2
4/La température minimale atteinte dans le calorimètre Tf=37.2 °C
5/On a le calorimètre est isole
Donc Q1 + Q2=0
→ mce[Tf−T0]+[m’+µ]ce[Tf−Ti]=0
→ m[Tf−T0]+[m’+µ][ Tf−Ti]=0
→ m[Tf−T0]+m’[Tf−Ti]+µ[Tf−Ti]=0
→ µ= −(m[Tf−T0]+m’[Tf−Ti])∕ [Tf−Ti]

Alors µ= −(m[Tf−T0]+m’[Tf−Ti])∕ [Tf−Ti]


6/ Calculer µ
On a µ= −(m[Tf−T0]+m’[Tf−Ti])∕ [Tf−Ti]
A.N
µ=((206.9*[273.5+37.2−46−273.15])+(99.4*273.15[273.15+37.2−273.15−20]))/[273.15+37.2−273.15−20]
=205g =0.205Kg
Donc µ=0.205Kg
7/Déterminer et calculer la capacite calorifique du calorimetre
On a Ccal=µ*ce
A.N Ccal =0.205*4180
=856.9J.K-1
8/Comparaison de Ccal avec m. ce
On a Ccal = 856.9 J.K-1
m. ce = 206.9*10-3 * 4180
=864.842 J.K-1
On observe que Ccal < m. ce
Comparaison de Ccal avec m’.ce
On a Ccal = 856.9J.K-1
m’.ce= 99.4 *10-3*4180
=415.492J.K-1
On observe que Ccal> m’ ce
On remarque d’après la comparaison qu’on peut négliger la capacité thermique du calorimètre.
9/ Représentation de la courbe de variation de la température en fonction du temps Ө=f(t)

10/
Manipulation 2 Détermination de la capacité thermique d’un métal
1/ Pour l’acier
On prend l’acier qui q une masse m1=180.2g, puis on le met dans l’eau bouillante [ Өeau=76°C ].

Pour le Laiton
On prend le Laiton qui q une masse m2=179.6g, puis on le met dans l’eau bouillante [ Өeau=76°C ].

Pour l’Aluminium
On prend l’Aluminium qui a une masse m3=179.7g, puis on le met dans l’eau bouillante [ Өeau=76°C ].

2/ on met une masse m=200g d’eau dans le calorimètre de capacité thermique Ccal .On trouve Ti= 22.8°C.
3/ on immerge les morceaux l’un après l’autre dans l’eau du calorimètre puis on ferme le couvercle du
calorimètre .
4/ résultats sous forme de tableau
Pour l’acier
T[min] 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Өm[°C] 22.8 28 28.2 28.5 28.5 28.2 28.2 28.2 28.2 28.2 28 28 28
Pour le Laiton
T[min] 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Өm[°C] 22.8 27 27.2 27.2 27.1 27.1 27.1 27 27 27 27 27 27


Pour l’Aluminium
T[min] 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Өm[°C] 23 33 33 33 33 33 33.1 33.1 33 32.8 32.8 32.8 32.8

2/ la température d’équilibre
Pour l’acier Tf1=28
Pour le Laiton Tf2= 27°C
Pour l’Aluminium Tf3= 32.8 °C
6/Déterminer la chaleur massique de l’acier
On a le système est isole
Donc Q1+ Q2 = 0
→ Mc’ [Tf-T0]+[m+µ]ce[Tf-Ti] =0
→c’=-([m+µ]ce[Tf-Ti])/M[Tf-T0]
7/La capacité thermique massique
Pour le l’Acier
c1=-([m+µ]ce[Tf-Ti])/m1[Tf1-T0]
Pour le Laiton
c2=-([m+µ]ce[Tf-Ti])/m2[Tf2-T0]
Pour l’Aluminium
c3=-([m+µ]ce[Tf-Ti])/m3[Tf3-T0]
8/La représentation graphique de l’évolution de la température en fonction du temps pour tous les métaux