Anda di halaman 1dari 49

Systèmes de Coordonnées de

Référence (SCR)

Sabine Vanhuysse
Taïs Grippa
(modifié à partir des documents de Mathieu De Maeyer)

Stage SIG 2018

Faculté des Sciences


Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire
Objectifs du module
•Se familiariser avec l'utilisation des datums et des
projections dans QGIS

•Choisir une projection en fonction d'une


problématique
Programme du module

–Rapide rappel théorique

»Le datum géodésique


»Les projections cartographiques

–La projection “à la volée” dans QGIS

–Exercices pratiques
Rappel théorique
•Les données géographiques (vectorielles et matricielles)
utilisées dans un SIG disposent d'un “système de
coordonnées de référence” (SCR)

•Par exemple :
•EPSG : 32648 , WGS 84 / UTM zone 48 N

Code
Datum Projection
(identifiant)

•Objectif
–Comprendre de quoi il s'agit
–Comprendre pourquoi c'est important
Rappel théorique : Le datum
•La forme de la Terre est proche d'une sphère, mais
–elle est aplatie aux pôles à cause de la rotation
–sa surface n'est pas régulière : il y a des montagnes, des fosses
océaniques, etc.

•Pour pouvoir calculer les coordonnées d'un point sur Terre


avec peu de paramètres, il faut passer par une simplification
de la forme de la terre

•Le datum géodésique, ou système géodésique, est un


modèle mathématique de la Terre (= une simplification)
Rappel théorique : Le datum
•Le datum est basé sur un ellipsoïde de référence, soit un
ellipsoïde de révolution ajusté au géoïde
•=> L'ellipsoïde de révolution est une forme géométrique simple
qui s'approche de la forme réelle de la terre

•Le datum comprend: un ellipsoïde de référence (Bessel, Clarke,


...), son orientation et son positionnement
Rappel théorique : Le datum
•Le datum (horizontal) permet d'attribuer des coordonnées
géographiques à une position sur Terre
•Ces coordonnées sont exprimées en latitude et longitude
•Les unités utilisées sont les degrés (degrés, minutes, secondes
ou degrés décimaux)
Rappel théorique : Le datum
•Il existe des datums locaux (pour une partie du monde)
et globaux/mondiaux (pour la terre entière)

https://www.youtube.com/watch?v=8y63QGukolc
Rappel théorique : Le datum
•Exemples de datums : Adindan, ED 1950, Pointe Noire
1948, WGS 72, WGS 84 ...

•Parmi les nombreux datums mondiaux existants, le


datum WGS 84 est le plus courant car il est utilisé par le
système GPS

•L'ellipsoïde de référence du datum WGS 84 est


l'ellipsoïde WGS 84 (attention à la confusion)

•Important : le datum WGS 84 n'est pas une projection !


Les coordonnées d'un point dans ce système sont
Exemple de Datum : WGS84
Ellipsoïde de référence: WGS84 (grand axe : 6 378 137.000 m, petit axe : 6 356 752.314 m.)
Coordonnées géographiques : en degrés
Méridien de référence : Greenwich

Projections et coordonnées associées :


UTM (Universal Transverse Mercator) entre les latitudes 80° sud
et 84° nord.
UPS (Universal Polar Stereographic) pour les pôles.

http://fbouf.fr/fbtec/NotesTechniques/GEODESIE/Notes/DatumEtc.html#datum
Comment passer d'un datum à un
autre datum ?
•Pour rendre cohérent l'affichage de plusieurs jeux de
données, il faut qu'ils utilisent le même datum
•Si ce n'est pas le cas, il faut appliquer une transformation
•Plusieurs méthodes sont possibles, notamment l'utilisation
de 7 paramètres de transformation :
–3 paramètres de translation (∆X, ∆Y, ∆Z)
–3 paramètres de rotation (ωX, ωY, ωZ)
–1 paramètre d'échelle (S)
•Pour de nombreux datums, les paramètres de la
transformation sont déjà pré-enregistrés dans QGIS
•=> pas besoin de les entrer manuellement
•Pour certains datums moins courants, il arrive que les
paramètres ne soient pas pré-enregistrés => il faut les entrer
Rappel théorique : les projections
•Une projection cartographique permet de représenter la
surface de la Terre sur la surface plane d'une carte

•https://www.youtube.com/watch?v=kIID5FDi2JQ
•(~1 min 20)
Rappel théorique sur les projections
a) La nature de la déformation

Il existe différents types de projections :


•Conforme: conserve les angles et les formes, donc les
directions
•Equivalente: conserve les surfaces
•Equidistante: conserve les distances
Rappel théorique sur les projections
b) La nature du plan de projection
Rappel théorique sur les projections
c) La nature du contact
Rappel théorique sur les projections
d) La direction de l'axe de projection
Exemple
La projection de Mercator

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Tissot_indicatrix_world_map_Mercator_proj.svg?uselang=fr
Exemple
La projection de Mercator

•projection cylindrique tangente à l'équateur


•projection conforme, c’est-à-dire qu'elle conserve les
angles
•=> déformations des distances qui s’accroît au fur et à
mesure de l'éloignement de l'équateur vers les pôles.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Projection_de_Mercator
Exemple
La projection de Peters

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Tissot_indicatrix_world_map_Gall-Peters_equal-area_proj.svg?uselang=fr
Exemple
La projection de Peters

•projection cylindrique tangente à l'équateur


•projection équivalente (qui conserve les aires) qui
maintient la proportion entre les surfaces sur la carte et
les surfaces réelles. => les rapports entre les surfaces
des pays sur la carte correspondent au rapport de leurs
surfaces réelles.
•=> ne conserve pas des angles, ce qui se traduit par la
déformation des continents

https://fr.wikipedia.org/wiki/Projection_de_Peters
Chaque projection possède des informations, des
paramètres fondamentaux

Ex: le Lambert belge 1972 (projection conique sécante)


http://www.ngi.be/FR/FR2-1-4.shtm

Ellipsoïde Identité Hayford 1924

½ grande axe (a) 6.378.388,0 m

Aplatissement 1 / 297,0

Parallèles standards φ1 49° 50’ 00” 00204 N

φ2 51° 10’ 00” 00204 N

Origine Latitude origine 90°

Méridien central 4° 22’ 02” 952 E

Coordonnées de l'origine x0 150.000,013 m

y0 5.400.088,438 m
Quelques exemples

http://bl.ocks.org/mbostock/raw/29cddc0006f8b98eff12e60dd08f59a7/373b59870a3cc451ec62c4998082079cf27eb21e/all.gif
Quelques exemples

http://bl.ocks.org/mbostock/raw/29cddc0006f8b98eff12e60dd08f59a7/373b59870a3cc451ec62c4998082079cf27eb21e/all.gif
Quelques exemples

http://bl.ocks.org/mbostock/raw/29cddc0006f8b98eff12e60dd08f59a7/373b59870a3cc451ec62c4998082079cf27eb21e/all.gif
Quelques exemples

http://bl.ocks.org/mbostock/raw/29cddc0006f8b98eff12e60dd08f59a7/373b59870a3cc451ec62c4998082079cf27eb21e/all.gif
Quelques exemples

http://bl.ocks.org/mbostock/raw/29cddc0006f8b98eff12e60dd08f59a7/373b59870a3cc451ec62c4998082079cf27eb21e/all.gif
Quelques exemples

http://bl.ocks.org/mbostock/raw/29cddc0006f8b98eff12e60dd08f59a7/373b59870a3cc451ec62c4998082079cf27eb21e/all.gif
Quelques exemples

http://bl.ocks.org/mbostock/raw/29cddc0006f8b98eff12e60dd08f59a7/373b59870a3cc451ec62c4998082079cf27eb21e/all.gif
La projection UTM
•UTM =
•Universal
•Transverse
•Mercator

•Projection conforme
•Projection cylindrique ou l'axe du cylindre croise
perpendiculairement l'axe des pôles au centre de
l'ellipsoïde terrestre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transverse_universelle_de_Mercator
La projection UTM
•La terre est découpée en 60 fuseaux de 6° (=360°)
•L'hémisphère Nord et l'hémisphère Sud sont séparés
•120 zones aux total

•On développe le cylindre tangent à l’ellipsoïde le long


d’un méridien pour obtenir une représentation plane.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Transverse_universelle_de_Mercator
La projection UTM
« Une projection ne doit pas être confondue avec un
datum, appelé aussi système géodésique (par exemple
WGS72, WGS84, RGF93) permettant de localiser un
point à la surface de la Terre. N'importe quelle projection
peut être associée à n'importe quel datum ; si
aujourd'hui le datum utilisé est généralement basé sur
WGS84, il convient toutefois, pour éviter les ambiguïtés,
d'associer les noms du datum et de la projection.»
•=> Il faut spécifier “WGS84-UTM Z xxN”

https://fr.wikipedia.org/wiki/Transverse_universelle_de_Mercator
Rappel des principes de base
sur le site de QGIS

https://docs.qgis.org/2.18/fr/docs/user_manual/working_
with_projections/working_with_projections.html
Un premier exercice
•Rendez vous sur le site
suivant =>
•http://thetruesize.com
•Amusez vous à déplacer
les pays sur la carte et
observer ce qu'il se passe.
QGIS et la projection “à la volée”
•Projection à la volée - On the fly reprojection :
•Le logiciel QGIS est capable de (re)projeter en temps
réel les différentes couches dans le SCR (Système de
Coordonnées de Référence) du projet.
•Cette reprojection est non permanente (>< GRASS) et ne
sert qu'à ce que l'affichage des couches soit plus
pratique.
•Il faut faire très attention avec la projection à la volée :
–Ne modifie en rien la projection enregistrée avec la
couche
–Entraîne un risque important d'erreur/confusions lorsque
l'on commence a faire des analyses spatiales.
Exercices projections avec QGIS
•Dans le coin inférieur droit on peut voir en permance quel
est le SCR du projet (avec le code EPSG)
•Lorsque la projection à la volée (On-The-Fly) est activée,
l'indication « ALV » (QGIS en français) ou « OTF » (QGIS
en anglais) apparaît.
•Il faut toujours vérifier si la projection à la volée est active
ou non.
SCR du projet =
WGS84 (EPSG 4326)
SCR du projet =
WGS84 (EPSG 4326), avec projection
à la volée
Exercices projections avec QGIS
•Avant de démarrer les exercices, effectuez les
réglages suivants dans les préférences de
projection dans Qgis :
A) Ouvrir les paramètres de projection, dans
« Préférences>Options » et dans l'onglet « SCR » de la
fenêtre des options.
B) Dans le volet “Projections par défaut des nouveaux
projets”, cochez “Ne pas activer la reprojection à la volée”.
C) Dans le volet “SCR pour les nouvelles couches”,
cochez “Demander le SCR”.
Exercices projections avec QGIS
Exercices projections avec QGIS
•Différents fichiers vous sont fournis pour les exercices, il
s'agit aussi bien de fichiers vectoriels que raster

Fichiers vecteur: Fichiers raster:


–Africa_4326 –timezone_map_georef_4326.tif
–Continent_4326
–EllipseTissot_4326
–NorthAmerica_4326
–SouthAsia_4326
–World_54009
Exercices projections avec QGIS
•Acronymes courants
•SCR = Système de Coordonnées de Référence
•CRS = Coordinate Reference System
•EPSG = European Petroleum Survey Group
=> http://spatialreference.org/ref/epsg/

•Quelques SCR avec leur code EPSG


•World Mollweide : 54009
•WGS 84 : 4326
•North america albers equal area conic : 102008
•WGS 84 / UTM zone 27N : 32627
1er exercice QGIS (1)
•Importer les fichiers suivants : ''Africa_4326'',
''NorthAmerica_4326'', ''SouthAsia_4326''
•Identifier à quoi correspondent les chiffres dans le nom
des couches → Bonne pratique.
•Identifier le système de projection du projet
1er exercice QGIS (2)
•Ajouter la couche “World_54009”
•Repérer où se trouve la nouvelle couche dans la vue.

•Identifier la projection de cette nouvelle couche.


•Activer la projection à la volée et observer le résultat
•Activer la projection à la volée et observer le résultat

Projection à la volée activée


(OTF)

Projection à la volée
désactivée
2ème exercice QGIS
•Sauvegarder le fichier “SouthAsia_4326” dans
une nouvelle projection adaptée:
–Faire un clic droit sur la couche
–Sélectionner «Enregistrer sous ... »
–Sélectionner le format du fichier (choisir ESRI Shapefile)
–Sélectionner le nouveau SCR
–Indiquer l'emplacement et le nom du nouveau fichier => Indiquer
3ème exercice QGIS (1)
•Dans un nouveau projet Qgis, importer le
raster “timezone_map_georef_4326”

•Tester la projection à la volée avec les


projections suivantes :
- 102021 - 5940
- 31370 - 53028
- 54032 - 102032

4ème exercice QGIS (1)
•Dans un nouveau projet Qgis, importer les
couches “EllipseTissot_4326” et
“Continent_4326”

•Tester la projection à la volée avec les


projections suivantes :
- 102021 - 5940
- 102011 - 24377
- 54030 - 102032

4ème exercice QGIS (2)
•Pour chacune des projections, essayer de
trouver quelles sont ses caractéristiques, en
terme de
–Déformation/conservation des superficies/des
formes
–Nature du plan de projection, du contact, de
la direction de l'axe de projection
Exercice bonus QGIS
•A partir du fichier vectoriel «World_54009»,
créer un fichier SHP avec uniquement le Pole
Sud projeté dans un système de coordonnées
de référence adapté (projection azimutale
polaire qui conserve les surfaces).
Exercice bonus
•Essayez de comprendre la logique des codes
EPSG se rapportant aux projections WGS84 -
UTM en vous aidant des exemples suivants :
•WGS 84 / UTM zone 27N : 32627
•WGS 84 / UTM zone 23S : 32723
•WGS 84 / UTM zone 44S : 32744
•WGS 84 / UTM zone 18N : 32618