Anda di halaman 1dari 10
Erich Auerbach en 1944, 3 Istanbul (estraie de Erich Auerbachs Briefs an Martin Helloog, voit inf, p. 6, note 1) Erich Auerbach Le Culte des passions Essais sur le xvil* siécle francais Introduction et traduction par Diane Meur ‘$50-FFLCH-USP I hil 60489 2 MACULA Dans la méme collection : Berwano Pauissy Recette véritable TERENCE CAVE Cornucopia, Figures de Vabondance au xvt® sitele : Erasme, Rabelais, Ronsard, Montaigne ict. JeaNNEREY Perpetuum mobile, Métamorphoses des corps et des euvres de Vinci a Montaigne Gronces Dumezi Le Crime des Lemniennes DEDALUS - Acervo - FFLCH-FIL UONUURMARBY 21000060069 ISBN: 2-86589-062-7 ISSN: 1271-9536 Tous droits de waduction, de reproduction et dadapration 1éservés pour tous pays. © 1998. A. Francke Verlag Tubingen und Basel © 1998, Editions Macula pour la traduction francaise 6, rue Coétlogon, 75006 Pati PREFACE in découvrant un volume d’Erich Auerbach sur le classicisme francais, d’aucuns s éronneront peut-étre, ignorant jusquiici que ce philologue encylopédique, “aurour tant admiré de Mimésis, fide «aussi» un spécialiste de notre Grand Sigcle, Cet éconnement est révélatear de la réception ou plutot de la non-réception d’Auerbach en France. Non quill y soit inconnu : il n'est guére d’étudiant en leteres ou en sciences humaines qui ne connaisse tout au. moins son nom (généralement associé au theme du « réalisme») et les citconstances dramatiques dans les- quelles fut achevée lscuvre qui fait sa célébrité, Mais image de cet universitaire juif allemand exilé & Istanbul, aux confins de Europe, et y rédigeant de mémoire, sans le moindre document, son monumental commentaire des grands textes de la tradition européenne — cette image héroique, si elle résume parfaitement la vie et la personnalité d’Auerkach, est souvent rout ce qu’on en neur: Diane Meu, née en 1970 Bruxelles, est une ancienne dive de Ecole Normale Supéseure dela rue d'Ulen, Tilaice dune mi se de lite ature comparée et d'un DEA d'histoire sociale de la litérature, elle a notam: mene collaboré & l'édiion francaise de Lexpérience de Ubioire de Reinhart ‘Kovelleck et adult les textes de Hanas Esler réeemment publiés sous le cite Musique et octet, Elle achieve sctuellement la raduetion des écrts sur Dante AV Erich Auerbach, & paraitze aux étions Macul, Roxane annonce a Atalide quelle va fare pétir Bajazet, Bajcet, acte W, se. 1. Frontispice de Frangois Chawveau pour l'édition des oeuvres de Racine, 1676. 34 RACINE ET LES PASSIONS Pour la premiére fois depuis la critique de Phidre par August Wilhelm Schlegel’, un Allemand de marque a osé se mesuret & Racine. Vossler’ comprend et aime le poéte mieux que son pré- décesseur; il échappe a lancestecle prévention allemande contre le classicisme frangais, et pergoi: tour naturellement la profon- deur humaine de cette bienséance formelle qui, dans notte pays (ainsi qu’en France & certaines époques), passait pour fade, pure- ment galante, anti-poétique et artficelle. C'est pourquoi son livre constitue, pour quiconque d'entre nous a sérieusement & cceur de comprendre les choses francaises, une initiation parfaite et irremplagable ~ tandis que le pamphlet réducteur de Schlegel cst sans intérét pour la critique racinienne, et ne fait qu’illustrer la tension qui opposait et peut-étre oppose encore les concep- tions fondamentales de la podsie dans les deux nations. Pour Vossler, cette tension mexiste pas. Dans le sillage de la meilleure tradition critique fran;aise, et en la surpassant encore * Racine und die Leidenschafton» (1926), Germanisch-romanische Monatchrifi (Heidelberg), XIV. 1° 9-19, LL A-AW, ScuLErt, « Comparaison des deux Phédres», Enares dries en fan- ni Leipeig, 1846, vol. 2, p. 33359, 2, Karl Vossirn, Jean Racine, Municn, 1926 («Epochen der Fanzisischen Literatue, IIL, 2) 35