Anda di halaman 1dari 15

Module « Construction Métallique et Mixte »

TD N°1 Résistance des Sections


01 0ctobre 2018
CORRIGE

Année Scolaire 2018 – 2019


TD N°1 Résistance des Sections

1. Exercice 1 : Traction

Préambule : dans les projets de construction, il est impératif de prendre en compte dans les calculs la
variation de la limite d’élasticité de l’acier en fonction de l’épaisseur de la tôle (cf mode d’élaboration
de l’acier)

Dans les différents exercices ci-après on adoptera par simplification une limite d’élasticité en
conformité avec la nuance de l’acier sans se préoccuper de la réduction due à l’effet de l’épaisseur.

On s’intéresse à une diagonale de la membrure du portique treillis principal.

Question 1 : Déterminer la résistance à la traction d’une diagonale de la poutre treillis en tube carré
SHS 150x6mm en acier S235JRH. (fy = 235 MPa, fu = 360MPa)

150

6 150

01 Octobre 2018 Page 2 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

Extrait catalogue ARCELOR MITTAL des profilés avec les caractéristiques mécaniques :

Corrigé :

Résistance plastique de la section brute (en l’absence de perçages) :

, = , =A / =33,63.10-4x235.103/1,0 =790 kN

01 Octobre 2018 Page 3 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

Question 2 : On s’intéresse à l’assemblage de la diagonale sur la membrure de la poutre treillis :

Déterminer l’épaisseur nécessaire e en mm du plat d’attache pour résister à l’effort max résistant
attaché par 8 boulons diamètre 20mm (M20) en supposant une disposition de trous ci-après :

40 4 x 50

40

200 2 x 60

40

Corrigé :

• Résistance plastique de la section brute (en l’absence de perçages, mode de rupture ductile) :

, = , = / =200.10-3xe.10-3x235.103/1,0 ≥790 kN

D’où e ≥ 790 x 1,0 x 103 / (200.10-3 x 235.103 ) = 16,8 mm

01 Octobre 2018 Page 4 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

• Résistance plastique de la section nette (en prenant en compte les perçages, mode de rupture
fragile) :

, = , =0,9 / ≥790 kN

Avec

section nette minimum calculée suivant les différentes lignes de rupture possibles.

Ce deuxième mode de rupture étant un mode de rupture fragile, il ne doit pas être prépondérant par
rapport au mode de rupture ductile correspondant à la ruine par plastification de la section brute, en
cas de structure soumise aux effets de fatigue ou à des efforts alternés type séisme.

La vérification de la résistance de la section nette par rapport à la limite à la rupture de l’acier s’explique
par le comportement local de l’acier au droit des trous : après atteinte de la limite d’élasticité, les
déformations plastiques sont cantonnées dans cette section particulière et au voisinage du bord des
trous jusqu’à l’intervention de l’écrouissage.

Sous réserve que la contrainte dans la section brute courante, réputée uniforme, reste inférieure à la
limite d’élasticité, le processus de chargement de la section nette peut suivre les étapes suivantes :

Source : « Formulaire de la Construction Métallique » auteur Pierre Maitre, éditeur Groupe Moniteur.

01 Octobre 2018 Page 5 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

Lignes de rupture possibles :

P
b
P

L1 L3 L2 L4

Diamètre des trous pour boulon M20 d0 = 20 + 2 = 22mm (normalisé)

Anet 1 = e x (200 – 2 x 22) = e x 156 mm²

Anet 2 = e x (200 – 1 x 22) = e x 178 mm²

Anet 3 = Abrute – Ared = e x b – e x (n x d - ∑ ) = e x 200 – e x (3 x 22 – 2 x ) = e x 154,8 mm²

Anet 4 = Abrute – Ared = e x b – e x (n x d - ∑ ) = e x 200 – e x (2 x 22 – ) = e x 166 mm²

La section nette dimensionnante est la section 3.

, = , =0,9 / = 0,9 x e x 154,8.10-6 x 360.103 / 1,25 ≥790 kN

D’où e ≥ 790 x 1,25 / (0,9 x 154,8.10-6 x 360.103 ) = 19,7 mm

Epaisseur du gousset e minimum nécessaire e = 20mm.

01 Octobre 2018 Page 6 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

2. Exercice 2 : Flexion et Effort normal dans les membrures de la palée principale de stabilité en
PRS 500 x 15 / 400 X 25 de la façade nord

A’ A’

01 Octobre 2018 Page 7 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

V VENT

Plan de
contreventement
toiture

Section à
vérifier

V/2 V/2
NEd = +/-2055 kN MyEd =1020 kNm

Fonctionnement et efforts simplifiés de la poutre au vent du long pan nord

PRS 500 x 15 / 400 x 25 en acier S235 J0 (fy = 235 MPa, fu = 360MPa)

01 Octobre 2018 Page 8 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

Caractéristiques mécaniques

A = 275 cm2

Iy = 153 541 cm4 Wely = 5583 cm3 Wply = 6187 cm3

Iz = 26 680 cm4 Welz = 1334 cm3 Wplz = 2028 cm3

Question 1 : Calculer la résistance de la section du PRS à la compression seule (sans risque d’instabilité
de flambement)

Corrigé :

• Classification de la section transversale :

La classification de la section traduit la capacité d’un profilé composé de parois minces à développer
pleinement (ou non) sa résistance. Cette dernière est en effet conditionnée par la possibilité
d’apparition d’un voilement local d’une paroi comprimée totalement ou partiellement en fonction des
sollicitations décomposées dans ces parois.

fy fy
fy

σ < fy

Source : « Formulaire de la Construction Métallique » auteur Pierre Maitre, éditeur Groupe Moniteur.

Pour classifier la section, on classe chacune de ses parois en fonction de son élancement géométrique
et de l’état de sollicitation de la section. La classe de la section du profilé correspond à celle de ses
parois la plus défavorisée du point de vue du voilement local.

Cf tableau de classification des sections dans le poly.

01 Octobre 2018 Page 9 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

- Classification de la semelle comprimée (paroi avec un bord libre et un bord appuyé) :

c/t = (200-15/2)/25 = 7,7 <9 ε =9 Classe 1

Nota : la dimension des cordons de soudure n’étant pas connue, ils ne sont pas pris en compte dans le
calcul de c. Cela place en sécurité)

- Classification de l’âme comprimée (paroi avec deux bords appuyés) :

c/t = 500/15 = 33,33 ≈ 33 ε =33 Classe 1

La section est donc de classe 1.

Nota : effet de la nuance d’acier sur la classification de la section – coefficient ε :

Les limites fixées aux élancements de parois dans l’Eurocode 3 sont corrigées en fonction de la limite
d’élasticité de l’acier, quand celle-ci diffère de 235 MPa (acier S235). Cette correction résulte des
considérations suivantes :

La mesure de l’incidence de l’instabilité sur la résistance est fournie par le rapport fy/ σcr ou fy est la
limite d’élasticité et σcr la contrainte critique de voilement.

Cette dernière est inversement proportionnelle au carré de l’élancement géométrique c/t


.
( é = × )
× ).
.(

Pour qu’un élancement c1/t1 associé à fy1 soit équivalent du point de vue du voilement local à un
élancement c2/t2 associé à fy2, il faut que la relation suivante soir satisfaite :

. = .

Soit

= .

Les élancements limites sont donc tous corrigés par le rapport =ε quand une autre nuance de

limite élastique fy est utilisée.

• Calcul de la résistance à l’effort axial en compression :

Pour les sections transversales de classe 1,2 et 3 :

Nc,Rd = Npl,Rd = Afy/ƳM0

Nc,Rd = 275.10-4 x 235.103 / 1,0 =6462 kN

01 Octobre 2018 Page 10 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

Question 2 : Calculer la résistance de la section du PRS à la flexion seule (sans risque d’instabilité de
déversement).

Corrigé :

• Classification de la section transversale :

La classification de la section transversales n’est pas nécessaire puisque sous effort de compression
uniforme, la section est de classe 1.

Nota : si on ne connait pas exactement les sollicitations les plus défavorables d’une section et de ses
parois vis-à-vis du voilement local, on classe la section de manière la plus sécuritaire, c’est-à-dire en
supposant ses parois complétement comprimées. C’est ce qui est fait le plus souvent dans la pratique.

• Calcul de la résistance à la flexion :

Pour les sections transversales de classe 1 et 2 :

Mc,Rd = Mpl,Rd = Wplyfy/ƳM0

Mc,Rd = 6187.10-6 x 235.103 / 1,0 =1454 kNm

Question 3 : Vérifier la section du PRS à la flexion compte tenu de la présence de l’effort normal (sans
risque d’instabilité de déversement)

Corrigé :

Pour les sections transversales de classe 1 et 2

MEd ≤ MN,Rd

Avec MEd valeur de calcul du moment fléchissant et MN,Rd le moment résistant plastique de calcul réduit
par l’effort normal NEd .

Pour les sections bi symétriques en I ou en H, il n’est pas nécessaire de considérer l’influence de l’effort
normal sur le moment résistant plastique autour de l’axe yy lorsque les 2 critères suivants sont
satisfaits.

(1) NEd ≤ 0,25 Npl,Rd = 0,25 x 6462 =1615 kN FAUX (NEd = 2055 kN)
,
(2) NEd ≤ =(0,5 x 500.10-3 x 15.10-3 x 235.103) / 1,0 =881 kN FAUX (NEd = 2055 kN)

Il faut donc vérifier l’interaction M et N et calculer MN,Rd.

MN,y,Rd. = Mpl,y,Rd. (1-n)/(1-0,5a) mais MN,y,Rd. ≤ Mpl,y,Rd

01 Octobre 2018 Page 11 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

Où : n = NEd / Npl,Rd =2055 / 6462 = 0,32

a = (A – 2btf)/A = (27500 – 2 x 400 x 25) / 27500 = 0,27 (mais a≤0,5)

MN,y,Rd. = 1454 x (1-0,32)/(1-0,5 x 0,27) = 1454 x 0,79 = 1143 kNm > MyEd la section est vérifiée.

,
Avec = = 0,89 ≤ 1
, ,

Les formules d’interaction permettent de prendre en compte de la répartition des contraintes d’effort
axial et de flexion dans des parois de la section. En effet si on fait une combinaison linéaire des rapports
sollicitation/résistance (qui est toujours possible et qui place en sécurité) pour vérifier la résistance de
la section :

,
+ ≤1
,

+ = 0,32 + 0,70 = 1,02 > 1

La section ne serait donc pas vérifiée !

Les interactions concernent toutes les combinaisons d’actions N, My, Mz et V.

01 Octobre 2018 Page 12 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

3. Exercice 3 (hors TD): vérification d’une section soumise à un moment de flexion et un effort
de cisaillement

On demande de vérifier au cisaillement la section S de la poutre suivante :

(Les charges sont pondérées et on négligera le poids propre de la poutre).

• Vérification au cisaillement

- Effort tranchant sollicitant à l’ELU au droit de la section S :


VEd = 300 kN.

- Vérification de l’absence du voilement de cisaillement

Pour les âmes dépourvues de raidisseurs intermédiaires, la vérification au voilement de cisaillement


n’est pas requise lorsque :

hw/tw ≤ 72 ε/ƞ

01 Octobre 2018 Page 13 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

On a hw/tw = 196/8 = 24,5 (on considère ici la partie droite de l’âme) < 72 x 1/ 1,2 = 60 donc : il n’y a
pas lieu de vérifier le voilement de cisaillement.

- La vérification au cisaillement se fait alors selon l’expression : ≤1


,

⁄√ ⁄√
Avec Vc,Rd = Vpl,Rd = =[9726 – 2x280x13+13x(8+2x24)]x = 430,6kN
,

VEd = 300 kN < Vc,Rd = 430,6 kN la section est vérifiée

• Vérification à la flexion

- Moment sollicitant à l’ELU au droit de la section S

MEd,y = 300x0,8 = 240 kN.m.

- Calcul du moment résistant

Classification

Semelle comprimée : c/t = (140 - 4 - 24)/13 = 8,61 < 9 x 1 Semelle de classe 1

Âme en flexion : distribution plastique des contraintes pour la classification (la section est
doublement symétrique) d/tw + 24,5 < 72ε = 72x1 l’âme est de classe 1

La section est de classe 1. Donc : résistance plastique

Résistance à la flexion Mc,Rd

Mc,Rd = Mpl,y,Rd = Wpl,y,fy/ƳM0.

Wpl,y = 1,112.106 mm3

Mc,Rd = Mpl,y,Rd = 1,112.106 x 235/1,0 = 261,3 kN.m

A ce stade il ne faut pas se limiter à la vérification MEd,y ≤ Mc,Rd car il faut examiner l’effet de la
présence de l’effort tranchant.

• Interaction flexion-cisaillement

VEd = 300 kN > 0,5 Vpl,Rd = 0,5 x 430,6 = 215,3 kN.

Il faut donc prendre en compte la réduction du moment résistant compte tenu de la présence
d’effort tranchant.

01 Octobre 2018 Page 14 sur 15


TD N°1 Résistance des Sections

Calcul du moment résistant à la flexion en présence de l’effort tranchant :

, −
4
, , = ×

Avec = −1
,
et Aw = hw tw

Wpl,y = 1,112.106 mm3


= (2 x 300/430,6 – 1)2 = 0,155

Aw = (270 – 2x13) x 8 = 1952 mm²

Mv,y,Rd = [1,112.106 - 0,155 x (1952)2/(4 x 8)] x 235/1,0 = 257 kN.m

Et on vérifie bien que : MEd,y = 240 kN

01 Octobre 2018 Page 15 sur 15