Anda di halaman 1dari 10

Compte rendu du TP

Etude d’amplificateur opérationnel


Amplificateur inverseur et Amplificateur intégrateur
Un amplificateur opérationnel :

Un amplificateur opérationnel (aussi dénommé ampli-op ou ampli op,


AO, AOP, ALI ou AIL) est un amplificateur différentiel : c'est
un amplificateur électronique qui amplifie une différence de
potentiel électrique présente à ses entrées. Initialement, les AOP ont été
conçus pour effectuer des opérations mathématiques dans
les calculateurs analogiques : ils permettaient d'implémenter facilement
les opérations mathématiques de base comme l'addition, la soustraction,
l'intégration, la dérivation et d'autres. Par la suite, l'amplificateur
opérationnel est utilisé dans bien d'autres applications comme la
commande de moteurs, la régulation de tension, les sources de courants
ou encore les oscillateurs

Physiquement, un amplificateur opérationnel est constitué de transistors,


de tubes électroniques ou de n'importe quels autres composants
amplificateurs. On le trouve communément sous la forme de circuit
intégré.

Le gain en tension très important d'un amplificateur opérationnel


en boucle ouverte fait de lui un composant utilisé dans une grande
variété d'applications. Certains amplificateurs opérationnels, de par leurs
caractéristiques (temps de montée, faible distorsion harmonique, etc.),
sont spécialisés dans l'amplification de certains types de signaux comme
les signaux audio ou vidéo.
TP I : Amplificateur inverseur

 Objectif du TP :

 déterminer le rapport de phase entre le signale d’entrée et le signal


de sortie
 déterminer l’effet de la résistance de rétroaction sur le gain de
l’amplificateur
 déterminer la réponse en fréquence d’un amplificateur opérationnel
inverseur et démontrer l’effet de la résistance de rétroaction

Amplificateur inverseur :

 On se propose d’étudier le montage inverseur dont le schéma de


principe est donné ci-dessous :
 On réalise le circuit :

 On applique à l’entrée (borne2), à l’aide du générateur de


fonctions, un signal sinusoïdal ayant une amplitude de 1Vcrête-crête,
une valeur moyenne nulle et une fréquence de 1kHz.
 En mesurant la tension de sortie V0et en tenant compte de l’échelle
on retrouve :
V0=-1V

 Le gain de tension de l’amplificateur est :


Gv=V0/Vin=-1/1=-1

 Selon les formules récemment vues on a :


Gv=V0/Vin =-R13/R7=-10/10=-1 etVin=1 V

Alors :
V0=GV*Vin=-1V

Conclusion :
Le résultat théorique et le résultat expérimental sont conformes.
 On remplace la résistance de rétroaction R13=10kΩ par R15=100Kω
et on insère le pontet J30 à la place de J28.

 En visualisant la valeur efficace de la tension de sortie V0 on


retrouve :

V0eff=3.5V
 La valeur efficace d’une grandeur sinusoïdale alternative est :
 Ueff=Umax/√2
 Alors : V0max=V0eff*√2
 on a V0max/Vinmax=R15/R7
 →Vinmax=V0max*R7/R15
 → Vinmax=V0eff*√2*R7/R15
 Sachant que : Vinmax=R7*Iinmax →Iinmax=Vinmax/R7 →
Iinmax=V0eff*√2/R15
 A.N : Iinmax=3.5*√2/105

Iinmax=50µA

 Conclusion :
L’amplificateur inverseur a pour rôle d’amplifier un signal d’un facteur
G=-R0/Rin.
Ce T.P nous a permis de savoir déterminer le signal d’entrée et le signal
de sortie à partir de l’oscilloscope ainsi de comprendre l’influence de la
résistance de rétroaction sur le gain de l’amplificateur.

Résistance de rétroaction → Gain de l’amplificateur


TP II : Amplificateur intégrateur :

 Objectif du TP :

 démontrer la capacité de la part d’un amplificateur opérationnel


intégrateur de fournir à la sortie un signal qui soit la fonction
intégrale du signal d’entrée

 déterminer le rapport de phase entre le signal d’entrée et le signal


de sortie

Amplificateur intégrateur :

 Montage de base:
 Montage pratique :

Principe :

La tension de sortie en fonction de celle d’entrée est obtenue par


application de la loi d’Ohm :
 En régime temporel on aura :
Vout = -1/RC.∫vin dt.
 La courbe représentative :
 Cependant, on ajoute une résistance R équivalente à celui de
l’entrée est vaut pour compenser les imperfections de l’A.O réel et le
rendre proche au cas idéal.
La courbe obtenue dans ce cas est :

 Conclusion :

La réalisation de l’AO inverseur et celui intégrateur nous a


permis de découvrir le principe de fonctionnement de chacun d’eux,
et de connaitre leurs imperfections et par suite on a ajouté des
résistances pour compenser ces erreurs le maximum possible afin
d’approcher l’AO au cas idéal.