Anda di halaman 1dari 4

Directeur de la publication : Edwy Plenel

www.mediapart.fr
1

S’interroger sur les rémunérations des politiques et


fonctionnaires européens est légitime. D’autant plus
Enquête sur nos (très) chers «eurocrates»
PAR QUENTIN ARIÈS
dans un contexte de poussée des inégalités sur le
ARTICLE PUBLIÉ LE MARDI 14 MAI 2019 continent, alors que le fossé entre les citoyens et leurs
institutions européennes reste béant. Et les chiffres
sont, à première vue, vertigineux. Pour l’année 2019,
l’UE a planifié de dépenser 9,943 milliards – soit 6 %
du total d’un budget européen fixé à 165,8 milliards
– pour payer entre autres, les salaires d’environ
60 000 agents (soit un peu plus que le nombre de
fonctionnaires à la mairie de Paris).
Jean-Claude Juncker et Donald Tusk, actuels président de la
Commission européenne et du Conseil européen. © Reuters Ces mêmes chiffres donnent raison à Ian
Alors que le chef de file du PCF aux européennes veut Brossat : les vingt-huit commissaires européens,
« baisser le salaire de monsieur Juncker », Mediapart pour ne s’intéresser qu’à eux, touchent des revenus
s’est penché sur les très confortables rémunérations extrêmement élevés. Le salaire mensuel brut du
et autres avantages de l’administration et la fonction président de la Commission correspond aux 138 %
publique européenne. Si les 60 000 « agents » qui du salaire versé aux directeurs généraux, les postes
travaillent pour l’UE sont loin d’être à plaindre, administratifs les plus importants de la bureaucratie
certains jugent leurs émoluments tout à fait justifiés. européenne. Soit 27 903,32 euros brut par mois
Bruxelles (Belgique), correspondance.– Un point – même si 45 % de ce salaire brut des commissaires
commun existe entre Ian Brossat, la tête de liste du est prélevé à la source pour directement retomber dans
Parti communiste français (PCF) aux européennes les caisses du budget européen.
du 26 mai, et l’Allemande Annegret Kramp- À cela s’ajoutent, toujours pour Jean-Claude Juncker,
Karrenbauer, la nouvelle présidente de la CDU, le 4185,50 euros « d’indemnités de résidence » (15 %
parti d’Angela Merkel. Et ce n’est pas seulement leur de son salaire brut), mais aussi 1 418,07 euros pour
ferme opposition au projet d’Emmanuel Macron sur des « frais de représentation ». Nous arrivons donc
l’Europe. Les deux souhaitent aussi des changements à un total mensuel de 33 506,89 euros par mois. Le
pour la fonction publique européenne. président du Conseil européen, Donald Tusk, est à la
Lors d’un débat entre les têtes de liste françaises même enseigne.
pour le scrutin européen, le 4 avril sur France 2 et Les autres membres de la Commission ne sont pas
France Inter, le communiste souhaitait diviser par trois en reste. Federica Mogherini, la haute représentante
le salaire du président de la Commission. « Il faut de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de
baisser le salaire de monsieur Juncker, a proposé sécurité, reçoit entre son salaire brut et ses indemnités
l’adjoint à la mairie de Paris. Vous savez combien il 31 731,63 euros par mois. Les vice-présidents de
est payé le président de la Commission européenne ? la Commission accumulent entre leur salaire brut et
Il est payé 32 000 euros par mois. C’est deux fois plus indemnités 29 977,34 euros.
en un mois que ce que gagne un travailleur européen C’est à peine moins pour les autres commissaires
en moyenne sur un an. C’est honteux. » – dont le Français Pierre Moscovici en charge des
Quant à la cheffe de la droite allemande, elle a affaires économiques et de la fiscalité : 27 070,75
exprimé, dans sa réponse à la lettre sur l’Europe euros par mois.
d’Emmanuel Macron, une volonté de mettre fin à Quant aux députés européens, ces derniers touchent
des « anachronismes » comme la non-imposition des un salaire mensuel de 8 757,70 euros brut (6 824,85
fonctionnaires européens à l’impôt sur le revenu. euros net) accompagné d’une « indemnité de frais

1/4
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
2

généraux » de 4 513 euros. Cette indemnité est censée effet alignés « sur le niveau des rémunérations
couvrir leurs frais de mandats : frais de transport, des cadres supérieurs employés dans le secteur
factures de téléphone, location d’une permanence dans industriel sidérurgique et minier, secteur d’activité
leur circonscription. Mais l’usage de cette enveloppe particulièrement rémunérateur à l’époque ». Le
reste encore peu contrôlé. but ? Tenter les ingénieurs, économistes, interprètes,
juristes de rejoindre l’aventure de la construction
européenne. Un périple qui implique de s’installer en
Belgique ou au Luxembourg.
La CECA est devenue, des décennies plus tard, l’UE,
et cette tradition de salaires confortables a perduré.
L’argument est toujours le même : les salaires des
institutions, de la Cour de justice de l’UE, de la
© Mediapart
Banque centrale européenne (qui dispose de sa propre
Les fonctionnaires européens (principalement installés grille salariale) ou de la trentaine d’agences liées à
à Bruxelles ou au Luxembourg), eux, profitent aussi la Commission, se veulent attractifs pour recruter les
de gratifications intéressantes. meilleurs cerveaux européens.
Selon la dernière grille salariale, les hauts Il est cependant incorrect, comme le clame
fonctionnaires de la Commission (environ 12 000) la conservatrice allemande Annegret Kramp-
touchent des salaires bruts allant de 4 787,36 à Karrenbauer, que les fonctionnaires européens ne
20 219,80 par mois. Un peu moins de 5 000 d’entre paient pas d’impôt. Certes, ils sont exonérés de l’impôt
eux ont des salaires bruts au-dessus de 10 000 euros. dans leurs pays d’affectation. Mais en plus des impôts
Un rapport du Sénat français en 2013 estimait que le locaux, ils sont assujettis à un impôt européen sur
revenu mensuel moyen, pour ces fonctionnaires, était le revenu. Un impôt progressif de quatorze tranches
de 6 500 euros net. – avec des taux d’imposition de 8 à 45 % –, prélevé
Comme pour les commissaires, les fonctionnaires à la source. À cela se rajoute un « prélèvement de
bénéficient, quand ils ne sont pas en poste dans leurs solidarité », un impôt supplémentaire de 6 %. En 2019,
pays d’origine, d’une « indemnité de dépaysement » cet impôt sur le revenu va rapporter 1,6 milliard au
qui représente 16 % de leur salaire. Une prime qu’ils budget européen.
conservent tout au long de leur carrière dans les Des primes d’expatriation pendant vingt
institutions. Sans oublier une prime d’installation, soit ans ?
deux mois de salaire, quand ils arrivent en poste dans
Ne pas payer d’impôt sur le revenu dans leur pays
les institutions. Le statut de fonctionnaire européen
de résidence n’est d’ailleurs pas qu’un privilège des
prévoit aussi son propre système de sécurité sociale et
fonctionnaires européens. C’est une tradition ancienne
d’allocations familiales.
qui date de la Société des nations, l’ancêtre de l’ONU,
Ces chiffres sont impressionnants. Mais ils pour les fonctionnaires internationaux d’être exemptés
sont comparables à ceux d’autres organisations d’impôt sur le revenu.
internationales. L’ancêtre de l’UE, la Communauté
Cet impôt demeure faible pour les standards belges.
européenne du charbon et de l’acier (CECA), dès les
Si les hauts fonctionnaires communautaires payaient
années 1950, avait mis en place une politique salariale
l’impôt sur le revenu belge, tous auraient un taux
généreuse pour ses premiers fonctionnaires.
d’imposition à 50 % de leurs revenus (alors que la
Comme le rappellent Jean-Luc Feugier et Marie- Belgique est l’un des pays où le taux de taxation
Hélène Pradines, dans leur livre La Fonction publique des revenus est le plus élevé, au sein de l’UE). Mais
européenne en perspective, ces salaires étaient en comme le précise une source syndicale, contrairement

2/4
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
3

aux impôts nationaux, aucun abattement fiscal – pour Mais il reste des bizarreries difficilement
les prêts immobiliers ou autres – n’est prévu dans le compréhensibles : si des primes d’expatriation
cadre de l’impôt européen. peuvent être justifiées quand un fonctionnaire et sa
Sans surprise, la douzaine d’officiels, assistants famille déménagent à l’étranger, est-il légitime de
parlementaires et autres fonctionnaires qui ont conserver ce bonus de 16 % de son salaire en plus,
répondu aux questions de Mediapart sous le sceau pendant dix ou vingt ans ? Beaucoup de fonctionnaires
de l’anonymat, pour les besoins de cette enquête, font en effet carrière dans les institutions. Même
se sont tous montrés gênés de discuter de leurs s’ils ne sont pas belges ou luxembourgeois, sont-
émoluments. Beaucoup jugent que ces considérations ils encore des expatriés s’ils achètent un logement à
sur leur salaire nourrissent une critique trop facile des Bruxelles, et y fondent une famille ? « Je me considère
institutions européennes. toujours comme un expatrié », tente de justifier un
fonctionnaire.
Ils font valoir que leurs salaires ont été gelés de
2011 à 2014, pendant les années de crise économique, « J’espère que votre article parlera aussi des
et rappellent que les institutions européennes ont dû diplomates des États membres en poste à Bruxelles,
baisser leur masse salariale de 5 % à la même période. comme du personnel de l’OTAN », a répondu un porte-
D’autres relèvent que leurs salaires et indemnités parole de la Commission, Alexander Winterstein.
sont fixés par les États, et que leur grille salariale et Bruxelles, tout à la fois capitale de la Belgique,
avantages sont publics. siège de l’UE et de l’OTAN, est effet un cas
unique en Europe. La capitale belge compte 1,2
Surtout, beaucoup d’entre eux jugent ces niveaux
million d’habitants, mais près de six habitants sur
de salaires justifiés. La haute fonction publique
dix ne sont pas citoyens du plat pays. L’Ibsa,
européenne est truffée de postes à responsabilité
l’institut de la prospective de la région de Bruxelles,
qui attirent des personnels bardés de diplômes,
estime qu’environ 48 000 fonctionnaires européens et
polyglottes, et spécialisés dans des domaines parfois
diplomates vivent dans la capitale belge.
très spécifiques (droit de la concurrence, droit de
l’environnement). Ce sont eux qui travaillent sur Aucune étude n’est disponible sur le manque à
les directives européennes, préparent les négociations gagner fiscal des emplois internationaux à Bruxelles.
commerciales, enquêtent les fusions de grandes Mais la région et la Commission européenne
entreprises, ou vérifient que les aides européennes sont estiment que l’impact des institutions européennes
bien distribuées. est bénéfique pour la capitale belge. D’après cette
étude du commissariat bruxellois pour les relations
Autre argument avancé pour justifier ces grilles
avec les organisations internationales, la présence
salariales qui peuvent sembler hors sol : un
des institutions internationales représenterait près de
salaire compétitif permettrait d’éviter des pantouflages
120 000 emplois à Bruxelles et une manne financière
massifs dans un cabinet d’avocats ou une agence de
de cinq milliards d’euros par an via le paiement de la
lobbying. Mais cet argument tombe un peu court,
TVA (principalement l’hôtellerie et la restauration).
puisque le pantouflage dans le privé est monnaie
courante pour nombre de commissaires, députés et Mais le contraste est saisissant entre une
fonctionnaires, dès qu’ils quittent leur poste. administration européenne très bien payée, et les
habitants de la région de Bruxelles où les pouvoirs
« C’est plus ou moins le même salaire qu’on peut avoir
publics peinent à résorber le chômage ou la
à Bercy ou au ministère de la transition écologique
pauvreté (voir l’enquête de Mediapart sur le
et solidaire », relativise un fonctionnaire proche de la
« croissant pauvre » de Bruxelles). Beaucoup
politique de recrutement des institutions européennes.
de diplomates, fonctionnaires européens, et autres
Un autre, passé par la haute administration allemande,
est du même avis.

3/4
Directeur de la publication : Edwy Plenel
www.mediapart.fr
4

lobbyistes entretiennent peu de contacts avec le reste aux européennes et conseiller politique à la GUE/
de la population, et habitent dans des quartiers bien NGL, le groupe des gauches critiques au Parlement
précis. européen. Pour lui, les contributions financières des
« Il faut se poser la question sur la contribution des nombreuses organisations internationales pourraient
institutions internationales dans les villes où elles être renégociées par les autorités belges. « Bruxelles
sont établies », juge le Belge Marc Botenga, chef de est une capitale européenne, mais est-ce que ça veut
file du PTB (Parti du travail belge, gauche radicale) dire que les Bruxellois vivent mieux ? Que les Belges
vivent mieux ? » s’interroge-t-il.

Directeur de la publication : Edwy Plenel Rédaction et administration : 8 passage Brulon 75012 Paris
Directeur éditorial : François Bonnet Courriel : contact@mediapart.fr
Le journal MEDIAPART est édité par la Société Editrice de Mediapart (SAS). Téléphone : + 33 (0) 1 44 68 99 08
Durée de la société : quatre-vingt-dix-neuf ans à compter du 24 octobre 2007. Télécopie : + 33 (0) 1 44 68 01 90
Capital social : 24 864,88€. Propriétaire, éditeur, imprimeur : la Société Editrice de Mediapart, Société par actions
Immatriculée sous le numéro 500 631 932 RCS PARIS. Numéro de Commission paritaire des simplifiée au capital de 24 864,88€, immatriculée sous le numéro 500 631 932 RCS PARIS,
publications et agences de presse : 1214Y90071 et 1219Y90071. dont le siège social est situé au 8 passage Brulon, 75012 Paris.
Conseil d'administration : François Bonnet, Michel Broué, Laurent Mauduit, Edwy Plenel Abonnement : pour toute information, question ou conseil, le service abonné de Mediapart
(Président), Sébastien Sassolas, Marie-Hélène Smiéjan, Thierry Wilhelm. Actionnaires peut être contacté par courriel à l’adresse : serviceabonnement@mediapart.fr. ou par courrier
directs et indirects : Godefroy Beauvallet, François Bonnet, Laurent Mauduit, Edwy Plenel, à l'adresse : Service abonnés Mediapart, 4, rue Saint Hilaire 86000 Poitiers. Vous pouvez
Marie-Hélène Smiéjan ; Laurent Chemla, F. Vitrani ; Société Ecofinance, Société Doxa, également adresser vos courriers à Société Editrice de Mediapart, 8 passage Brulon, 75012
Société des Amis de Mediapart. Paris.

4/4