Anda di halaman 1dari 6

CHRISTINE BOVIATSOU

ASTUCES DE GRAMMAIRE
FRANÇAISE
Pour une communication naturelle

ATHÈNES 2015

1
Christine Boviatsou est née à Athènes et a grandi à
Paris. Elle a fait des études de traduction à
Strasbourg (Master II) ainsi que de la recherche en
sciences du langage, spécialité didactique du français
langue étrangère (FLE) et des langues à Paris (Master
II). Elle est aujourd’hui une professeure
francophone ayant une grande expérience dans
l’enseignement du FLE.

Un grand merci chaleureux à Émilie Vorou, à Evi


Biliou, à Vicky Kontaxi, à Nectaria Koulentaki, à
André Dimitriou et à tous mes apprenants bien-
aimés qui ont considérablement contribué à la
réalisation de cet ouvrage, grâce à leurs questions
précieuses, leurs fautes de grammaire et de
prononciation, et les difficultés auxquelles ils ont
fait face lors de leur apprentissage du français.

Auteur – éditeur : Christine Boviatsou

Révision des textes : Émilie Vorou

Couverture : Christine Boviatsou

© Christine Boviatsou, 2015


No d’enregistrement : 23158
Tous les droits de traduction et d'adaptation, en totalité ou
en partie, sont réservés pour tous les pays. Toute
reproduction par procédé mécanique ou électronique est
interdite sans l'autorisation de l'auteur.

Dépôt légal – Bibliothèque nationale de la Grèce, 2015


ISBN 978-960-93-7180-3
Extrait de l’imparfait de l’indicatif

3.2. IMPARFAIT

L’imparfait est un temps qui ne cause pas de


difficulté particulière en français. Selon la grammaire
traditionnelle, pour tous les verbes des trois groupes, on
forme l’imparfait en prenant le radical de la 1ère personne
du pluriel du présent de l’indicatif et en y ajoutant les
terminaisons de l’imparfait : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez et
-aient. Cependant, pour le verbe être, qui est irrégulier, la
règle grammaticale impose de prendre le radical de la 2ème
personne du pluriel du présent de l’indicatif pour le
conjuguer correctement, en prenant soin de mettre en
même temps un accent aigu (΄) à la place de l’accent
circonflexe (^).
Vous êtes êt  ét + les terminaisons de l’imparfait
Toutefois, la plupart du temps, cette règle constitue
source de difficultés et de confusion pour les apprenants
du français langue étrangère, puisqu’ils oublient souvent
de recourir à la 2ème personne du pluriel du présent de
l’indicatif pour conjuguer le verbe être à l’imparfait. En
effet, ils perdent généralement du temps à rechercher
3
mentalement la 1ère personne du pluriel du présent afin de
conjuguer n’importe quel autre verbe à ce temps. Et ce,
malgré le fait que, pour la majorité des verbes, le
processus ci-dessus n’est pas du tout nécessaire. Il apparaît
donc que la règle grammaticale traditionnelle est assez
compliquée et chronophage, notamment par rapport à
l’acquisition et à la connaissance automatiques de ce
temps spécifique.
Pour cette raison, on propose une astuce issue de
nos observations qui permet d’utiliser automatiquement –
et correctement – certaines catégories de verbes, ainsi que
les verbes être, avoir et aller à l’imparfait, tout en ignorant
la règle grammaticale traditionnelle : Tous les verbes du
1er groupe et ceux du 3ème (offrir, ouvrir, etc.) qui se
conjuguent comme ceux du 1er, ainsi que les verbes
irréguliers être, avoir et aller se conjuguent
correctement si on enlève la terminaison de leur
infinitif (–er, –ir, –re, –oir) et si on y ajoute les
terminaisons de l’imparfait -ais, -ais, -ait, -ions, -iez et
-aient.
Attacher, se lever, ouvrir, aller, avoir, être (êt  ét)
+ les terminaisons de l’imparfait
Verbe 1er groupe Verbe 3ème groupe
Attacher Ouvrir
j’ attachais j’ ouvrais
tu attachais tu ouvrais
il attachait il ouvrait
nous attachions nous ouvrions
vous attachiez vous ouvriez
ils attachaient ils ouvraient

Essayez maintenant de conjuguer n’importe quel


verbe du 1er ou du 3ème groupe qui se conjugue comme
ceux du 1er, en vous appuyant sur la règle-astuce qu’on a
proposée ci-dessus. Vous constaterez que l’imparfait se
forme de façon non-forcée et automatique, sans passer par
le processus d’une recherche mentale intériorisée pour
trouver le radical de la 1ère personne du pluriel du présent
ou de la 2ème personne du pluriel pour le verbe être,
comme l’impose la règle grammaticale traditionnelle. Il
faut certainement toujours prendre soin de mettre un
accent aigu (΄) à la place de l’accent circonflexe (^) au
verbe être (êé), si l’on se réfère à la règle de grammaire.
Appliquez également notre astuce pour les verbes
irréguliers avoir et aller, pour lesquels la grammaire
traditionnelle propose toujours le même processus de

5
recherche du radical de la 1ère personne du pluriel, et
conjuguez-les automatiquement en utilisant la manière que
l’on propose.
Notre expérience nous a montré que les apprenants
ont l’habitude de conjuguer mentalement un verbe au
présent de l’indicatif, afin d’appliquer la règle
grammaticale de formation de l’imparfait, mais qu’ils ne
sont pas toujours en mesure de l’utiliser automatiquement
dans une phrase ou même quand ils le conjuguent. C’est
exactement cette perte de temps qu’on évite grâce à
l’astuce ci-dessus, et, parallèlement, on exclut les erreurs
pour une grande quantité de verbes français qui sont
essentiels et utiles. La langue française compte 12000
verbes dont 90% appartiennent au 1er groupe! Vous vous
rendez compte du temps qu’on gagne à apprendre
l’imparfait sans peine ou sans effort particulier avec l’aide
de notre nouvelle règle-astuce?
Pour le 2ème groupe, on propose une astuce simple
et pratique qui a facilité de façon impressionnante
l’acquisition de la langue par nos apprenants…