Anda di halaman 1dari 61

cher frère : Jabrane

Que Dieu leur procure santé, joie et succès.

A toute ma famille et tous mes ami(e)s.

El jazi Hadhemi

Dédicace

A Ma très chère mère Habiba


A Mon très cher père Elaidi
Leurs amours, leurs encouragements, leurs affections et leurs tendresses
dont ils n’avaient cessé de m’entourer tout au long de mes études.
Ils étaient les principaux stimulants dans ma réussite.
Que Dieu leur préserve la santé et leur accorde longue vie.

.2050 ‫ حمام االنف‬1003 ،‫ب‬.‫ ص‬،‫ القطب التكنولوجي ببرج السدرية‬،‫المعهد العالي لعلوم و تكنولوجيات البيئة ببرج السدرية‬
www.isste.rnu.tn : ‫موقع الواب‬ ‫ر‬
isste@isste.rnu.tn : ‫االلكتوني‬ ‫البريد‬ 79.325.555 : ‫الهاتف‬79.325.333:‫الفاكس‬
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

A Ma très chère sœur : Saida


A Ma très chers frères : Faycel, Taher, Maher, Mehrez et
Riadh
A Mon fiancé : Faouzi
Que Dieu leur procure santé, joie et succès.

Harrabi Neila

REMERCIEMENTS

Nous tenons à remercier Monsieur SNOUSSI Lotfi maitre assistant de


science appliqué de mécanique des fluides et transfert de chaleur responsable à
l’Institut Supérieur des Sciences et Technologie de l’Environnement de Borj
Cedria pour son aide précieuse et ses directives qui ont été bénéfiques dans
l’élaboration de ce travail .

Permettez nous de vous exprimer en ce présent projet de fin d’études nos


profondes reconnaissances et nos très hautes considérations, tout en espérant
qu’il sera à la hauteur.

2
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Nos remerciements s’adressent également à MISSOM Issam qui nous a


permis d’effectuer notre stage au sein de la société EL Mezeraa qu’il dirige.

Je tiens à remercier Mr. , pour l’honneur qu’il m’a accordé en


acceptant de participer au jury d’examen.

Nous remercions vivement monsieur Fathi Elgatri, Hatem et Kileni pour avoir
bien voulu prendre ce travail.

En fin, nous tenons à exprimer nos vifs remerciements à tout le personnel


du service de maintenance du froid qui nous ont aidés de prés ou de loin à la
réalisation de ce modeste travail.

Sommaire

INTRODUCTION : .................................................................................................................. 12
Chapitre I : Etude Bibliographique .............................................................................. 14
I. L’historique de l’utilisation de l’échangeur par la société El MAZERAA:............... 15
II. Présentation d’un échangeur à plaque : .................................................................... 15
II.1. Définition : ............................................................................................................ 15
II.2. Description : ......................................................................................................... 16
II.3. Le principe de fonctionnement des échangeurs à plaques : .................................. 19
II.4. Modes de transfert thermique : ............................................................................ 21
Chapitre II : Description de l’installation ................................................................... 26

3
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

I. Partie thermodynamique :............................................................................................ 27


I.1. Spécificité du fluide frigorigène de l’installation : .................................................. 27
I.2. Transformation subies par le fluide (diagramme enthalpique) : ............................. 30
II. Partie mécanique :........................................................................................................ 32
II.1. Schéma de principe : ............................................................................................. 32
II.2. Différentes organes de la machine : ...................................................................... 32
II.3. Principe de fonctionnement .................................................................................... 32
III. Partie électrique : ......................................................................................................... 35
Schéma réel d’un circuit électrique à El Mazeraa : ....................................................... 35
Chapitre III : dimensionnement d’un échangeur à plaques ................................ 36
I. Principes de calcul : ..................................................................................................... 37
II. Les données pour cet échangeur à plaque : ................................................................ 38
II.1. La puissance thermique : ..................................................................................... 39
II.2. Surface d’échange : .............................................................................................. 40
II.2.1. Méthode du DTML (DTML différence des températures de mélange moyenne
logarithmique):......................................................................................................................... 41
II.2.2. Méthode du NUT: ............................................................................................. 45
II.2.3. l’efficacité d’un échangeur : ............................................................................. 47
CONCLUSION GENERAL : .................................................................................................... 52
Référence : ............................................................................................................................... 53
Annexe : ..................................................................................... Error! Bookmark not defined.

4
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Liste des figues

Figure 1 : Schéma d’un échangeur à plaque......................................................................................... 16


Figure 2 : L’échangeur VITHERM ...................................................................................................... 17
Figure 3 : Une plaque frontale .............................................................................................................. 19
Figure 4: Les zones d’une plaque ......................................................................................................... 20
Figure 5: Principe d’écoulement dans d’un échangeur thermique à plaques ....................................... 20
Figure 6 : Conduction........................................................................................................................... 21
Figure 7: Convection ............................................................................................................................ 23
Figure 8 : Rayonnement ....................................................................................................................... 24
Figure 9 : Mode de fonctionnement à contre-courant .......................................................................... 25
Figure 10 : schéma d’un échangeur à plaque et à joints ....................................................................... 25
Figure 11: Le diagramme enthalpique (P, H) de l’installation. ............................................................ 30
Figure 12: Le circuit hydraulique ......................................................................................................... 32
Figure 13: Circuit hydraulique de refroidissement des abats par l’eau glacée : .................................. 33

5
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Figure 14 : Echangeur à plaque 1 à El Mazeraa .................................................................................. 34


Figure 15 : Echangeur à plaque 2 à El Mazeraa ................................................................................... 34
Figure 16 : Schéma réel d’un circuit électrique à El Mazeraa.............................................................. 35
Figure 17: Compteur de débit............................................................................................................... 39
Figure 18 : L’échangeur à plaque ......................................................................................................... 39
Figure 19 : Mode de fonctionnement à contre courant......................................................................... 40
Figure 20 : Le déroulement de calcul de la méthode « DTLM » ......................................................... 41
Figure 21 : Le déroulement de calcul de la méthode « NUT » ............................................................ 45

6
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Liste des tableaux

Tableau 1: Nuances des plaques et joints ............................................................................................. 18


Tableau 2 : Les températures Maxi et mini .......................................................................................... 18
Tableau 3: Les avantages, les inconvénients et les utilisations d’un échangeur à plaque. ................... 18
Tableau 4 : Les propriétés physiques de l’eau glycolée ...................................................................... 29
Tableau 5 : Les températures et les pressions aux points caractéristiques de deux circuits. ................ 30
Tableau 6 : les données de l’échangeur à plaque à El Mazeraa ........................................................... 39
Tableau 7 : la comparaison entre les deux débits ................................................................................ 50

7
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

NOMONCLATURE

Symbole Nom Unité

DTLM moyenne logarithmique de la différence de température °C


NUT nombre d'unités de transfert
e Epaisseur de la paroi m
E Efficacité de l’échangeur thermique
Cpc Chaleur massique de l’eau glacée J/KgK
Cpf Chaleur massique de l’eau glycol J/KgK
hext Coefficient de transmission superficiel d’une surface intérieur W/m2K
hint Coefficient de transmission superficiel d’une surface intérieur W/m2K
K Coefficient d’échange global entre les deux fluides W/m2K
qvc Débit volumique d’eau glacée m3/h
qmc Débit massique d’eau glacée Kg/h
qmf Débit massique d’eau glycol Kg/h
S Surface d’échange m2
r Résistance d’une lame d’air ou de matériaux complexe
Tce Température chaude à l’entrée de l’échangeur °C
Tcs Température chaude à la sortie de l’échangeur °C
Tfe Température froide à l’entrée de l’échangeur °C
Tfs Température froide à la sortie de l’échangeur °C
λ Coefficient de conduction W/m2K

8
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Présentation générale :

Nous avons réalisé notre projet de fin d’études au sein de la société POLINA, EL
MAZERAA conservons l’étude et dimensionnement d’installation avec échangeur d’eau
glacée pour refroidissement d’abats.

La société El Mazraa, finale du Poulina Group Holding est spécialisée dans l’élevage et
l’abattage des volailles ainsi que la transformation et la commercialisation de produits
avicoles .Avec un abattoir doté des meilleurs process dans le monde, El Mazraa dispose d’un
équipement industriel polyvalent et d’une gamme de plus de 180 produits.

Elle est ainsi en mesure de répondre à tous les besoins des professionnels de la restauration et
de la ménagère aussi bien en Tunisie qu’à l’étranger.

El Mazraa a franchi le troisième millénaire avec une devise de qualité, de gout, de sécurité et
d’innovation anticipe les attentes de sa clientèle pour lui offrir de nouveaux produits sains et
nutritifs, de la viande crue et volaille aux plats cuisinés.

Dés sa création El Mazraa a suivi une politique de qualité en avance sur son temps qui a fait
sa réussite.

Cette politique repose sur :

 Des techniques et des procédés garantissant une qualité maximale dans l’abattoir.
 Une maitrise de l’ensemble des couts garantissant les prix les plus compétitifs.
 Certification HACCP selon les référentiels : NT 46.01 et NT 46.06 Octobre 2004.
 Certification ISO 9001 version 2000_INNORPI Mars 2006.
 La maitrise des points à risque en perfectionnant la qualité sanitaire à chaque étape.

Le respect de l’environnement fait partie intégrante de la culture d’entreprise :

 Traitement des eaux de rejet selon la norme NT106.01.


 Traitement des déchets organique par composition.

9
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

I. Objectif : prix présidentiel en matière d’environnement.


II. Les principales activités d’El Mazeraa :
 Elevage :

En amont les activités d’élevage ont été développées pour couvrir 90% des besoins en
cheptel vif de l’abattoir de la société. Le reste est sous-traité chez d’autres éleveurs suivant
des contrats annuels d’approvisionnement sur des cahiers de charges rigoureusement définis.

 Abattage :

S’agissant du plus grand abattoir en Afrique (10ha), cet outil de travail performant
permet à El Mazeraa de transformer ses volailles qui sont ensuite vendues soit sous forme de
produits frais, soit transformés en produits de charcuterie.

 Transformation :

La société El Mazeraa produit annuellement à peu près 3000 tonnes de produits de


charcuterie frais : salamis, jambons, saucisses et merguez ainsi qu’une gamme de produits
surgelés tels que les hamburgers, les nuages, les pizzas et les boulettes.

 Distribution :

L’entreprise dispose d’un vaste réseau de distribution comptant plus de 1000 magasins
servis par une flotte de 110 camions réfrigérés. C’est plus de 100 tonnes de poulet, dinde et
charcuterie qui sont distribuées quotidiennement sur tout le territoire national et ceux aux
meilleures conditions d’hygiène.

 Produits et services :

 Poulets (cuisses de poulet, escalopes de poulet, poussins, blanc en morceaux, hauts de


cuisses, pilons de poulet, blanc émincé)
 Plats cuisinés-Dindes-Œufs et riches en Oméga 3.
 Produits de charcuterie frais (salamis, jambons, saucisses et merguez), ainsi qu’une
gamme de produits surgelés (hamburgers, nuggets, pizzas, boulettes, etc.).

10
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Introduction générale

11
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

INTRODUCTION :

L'échangeur de chaleur est un appareil thermique de grande importance dans les


installations thermiques et énergétique. On rencontre au moins un échangeur de chaleur dans
une installation thermique.

L'échangeur consiste essentiellement à transmettre la chaleur d'une source chaude à une autre
source de plus faible température. Il est caractérisé par une grande diversité géométrique.

La transmission de chaleur dans ses appareils est réalisée par:

L’échange de chaleur entre le fluide primaire (le plus chaud) et la paroi séparatrice par
convection de chaleur, l’échange de chaleur par conduction thermique dans la paroi et
l’échange de chaleur entre la paroi séparatrice et le fluide secondaire par convection de
chaleur à la différence des autres appareils thermiques, l'échangeur de chaleur ne contient
aucune pièce mécanique mobile.

Dans un échangeur, la chaleur est transmise d’un fluide à un autre. Le même fluide peut
conserver son état physique (liquide ou gazeux) ou se présenter successivement sous les deux
phases (cas des condenseurs et des évaporateurs).

Les processus de transfert présentent une réciprocité : convection I, conduction (paroi),


convection II. Le flux de chaleur échangé s’exprime par le produit d’une conductance globale
constante ou non le long de l’échangeur, et de la différence entre les températures moyennes
T1 et T2 des fluides.

L’étude de ce dispositif est complexe, on doit connaitre exactement, sa géométrie (surface


d'échange et section de passage des fluides).Ses caractéristiques thermo physiques, les
vitesses d'écoulement des fluides, les températures d'entrées des fluides, etc.

Le domaine des échangeurs de chaleurs peut être considéré comme une synthèse des
domaines suivants: transferts thermiques, mécanique des fluides, corrosion, encrassement.

Pour la clarté de ce projet, le premier chapitre est consacré à une étude bibliographique sur
l’historique et le principe d’échangeur à plaque.

Dans le deuxième chapitre, nous abordons description de l’installation de l’échangeur qui


comporte une partie thermodynamique, mécanique et électrique.

12
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Enfin, dans la troisième chapitre, nous intéressons par le calcule du dimensionnement de


l’échangeur à plaque.

13
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Chapitre I :
Etude Bibliographique

14
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

I. L’historique de l’utilisation de l’échangeur à plaque par la société El MAZERAA:

La société El Mazeraa a été créée en 1985. Son domaine d’activité est l’abattage des
volailles (poulets et dindes), production de la charcuterie (jambon, salami, merguez…), de
produits surgelés et de plats cuisinés.

Au début de son création cette société a utilisé des chambres froides pour le séchage des
volailles…Cette méthode s’appelle le ressuage.

Au bout de quelques années cette dernière s’est avérée non efficace parce qu’il y avait une
augmentation de production et ne pouvait plus satisfaire aux besoins de la société dont le
respect des conditions de l’hygiène et la rapidité du travail.

Ensuite, ils ont changé cette méthode par l’utilisation des glaces pour le refroidissement des
produits.

Devant le besoin d’abaisser la température de l’abat de 38°C à 2°C ils ont utilisé des spines
avec de l’eau glacée, ce que n’a pas suffi.

Après, ils ont installé un échangeur à plaque au niveau du spine pour améliorer la
performance. Voyant que l’installation d’un seul échangeur n’a pas suffisant ils ont installé
un deuxième afin d’avoir le meilleur rendement possible.

L’échangeur utilisé par la société est l’échangeur à plaque à contre-courant vue le rendement
élève de ce model par rapport aux autres. En effet, on voit bien que ce dispositif permet une
grande surface d’échange dans un volume limité, ce qui est particulièrement utile lorsque des
puissances importantes.

II. Présentation d’un échangeur à plaque :

II.1. Définition :

L'échangeur à plaques est un type d'échangeur de chaleur qui connaît un usage croissant
dans l'industrie. Il est composé d'un grand nombre de plaques disposées en forme de
millefeuilles et séparées les unes des autres d’un petit espace (quelques millimètres) ou
circulent les fluides. Le périmètre des plaques est bordé d’un joint qui permet par compression
15
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

de la structure d’éviter les fuites.


Les plaques ne sont pas plates, mais possèdent une surface ondulée selon un schéma bien
précis afin de créer un flux turbulent synonyme d'un meilleur transfert de chaleur, mais
permet également de canaliser les fluides se déplaçant à la surface vers les coins de la plaque.
Le fluide se déplace, par exemple, du coin inférieur gauche vers le coin supérieur droit de la
plaque, où un orifice lié à un tuyau lui permet de passer de l'autre côté de la plaque et de
sauter une couche du millefeuille (un espace entre deux plaques) avant de s'écouler à nouveau
le long de la plaque suivante. Ainsi chaque fluide ne circule parallèlement à une plaque que
tous les deux espaces.

Figure 1 : Schéma d’un échangeur à plaque

II.2. Description :

L’échangeur VITHERM version climatique est un échangeur à plaques


démontables à raccordements filetés. Un paquet de plaques généralement en Inox, est
positionné entre deux fonds en acier de forte épaisseur et serré par un jeu de tirants pour
obtenir l’étanchéité.

16
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Figure 2 : L’échangeur VITHERM

L’échangeur VITHERM est composé :

1- d'un jeu de plaques,


2- d'un fond fixe servant de pied support,
3- d'un fond mobile,
4- de deux guides de positionnement,
5- d'un pied arrière,
6- d’un jeu de tirants permettant le serrage des plaques.

En fonction des régimes de fonctionnement les 4 entrées/sorties se trouvent soit toutes


sur le fond fixe soit deux sur le fond fixe et deux sur le fond mobile. [1]

 Caractéristiques physique :

En fourniture standard, les raccordements des échangeurs sont proposés avec des
bobines filetées pas du gaz en SS316.Sur demande les raccordements des échangeurs
peuvent être fournis avec des brides. Les matériaux des plaques, des connexions et des
joints sont adaptés en fonction des applications d’installation de l’échangeur.

17
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

 Plaques et joints :

Inox SS304 Applications classiques de transfert de chaleur

Inox SS316 Applications sanitaires

Titane Applications eau de mer

Autres nuances Applications industrielles sur demande.

Tableau 1: Nuances des plaques et joints

 Caractéristiques des joints :

Maxi mini

Nitrile 120 0
EPDM 160 -30
Viton 210 20

Tableau 2 : Les températures Maxi et mini

Avantages Inconvénients Utilisation


 Faible écart de T
 Très simple  Vapeur BP/eau
possible
 Très bons coefficients de  Eau/eau
 Régulation
transfert  Huile/eau
 Perte de charge
 Prix compétitifs  Eau
importante
 Peu de pertes thermiques surchauffée/eau
 Pression de travail
 Modulable
limitée

Tableau 3: Les avantages, les inconvénients et les utilisations d’un échangeur à plaque.

18
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

II.3. Le principe de fonctionnement des échangeurs à plaques :

Toutes les industries sont fortement concentrées sur la technologie des échangeurs de
chaleur à plaques parce qu’ils présentent la solution moderne et compacte qui offre à la fois
une efficacité thermique très supérieure et le potentiel de développement le plus élevé.
L’échangeur thermique à plaques (PHE) se compose d’une série de plaques métalliques
profilées présentant des orifices destinés au passage de deux fluides entre lesquels le transfert
de chaleur va s’effectuer.
Les plaques sont positionnées dans un bâti comprenant une partie fixe et un plateau de serrage
mobile et ils sont comprimés au moyen de tirants latéraux.

Figure 3 : Une plaque frontale

Un joint par plaque assure l’étanchéité du canal inter-plaques ainsi que la répartition des
fluides dans les canaux formés par deux plaques.
Les différentes zones d’une plaque sont schématisées dans la figure 4.

19
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Figure 4: Les zones d’une plaque


1- Zone de distribution :
Située en haut et en bas de la plaque, cette zone garantit l’uniformité de la distribution du
fluide sur toute la largeur de la plaque, éliminant ainsi les points morts.
2- Goulot d’entrée :
Conçu pour assurer de faibles pertes de charge et faibles vitesses, afin d’éviter l’érosion.
3- Zone principale de transfert de chaleur :
Cette zone est d’une importance capitale pour créer la turbulence la plus élevée et la plus
uniforme avec la perte de charge souhaitée.
L’estampage des plaques permet un passage de fluide entre les plaques et maintient chaque
plaque contre la plaque adjacente. Il renforce aussi les turbulences, ce qui génère un transfert
de chaleur efficace.

Figure 5: Principe d’écoulement dans d’un échangeur thermique à plaques [2]

20
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

II.4. Modes de transfert thermique :

Lorsque la température d'un corps diffère de celle de son environnement, il se produit


spontanément entre eux des échanges d'énergie thermique (en abrégé, échanges thermiques),
ceux-ci tendent à établir un équilibre tel que le ou les corps les plus chauds se refroidissent et
les plus froids se réchauffent.

L'expérience montre que deux corps isolés de l'ambiance et à température différentes


échangent une énergie sous forme de chaleur jusqu'a disparition complète de leur différence
de température. Cet échange peut se faire de trois façons différentes :

 Par conduction ;
 Par convection ;
 Par rayonnement. [3]

 Conduction :

La conduction est définie comme étant le mode de transmission de la chaleur provoquée


par la différence de température entre deux régions d'un milieu solide, liquide ou gazeux, ou
encore entre deux milieux en contact physique; le milieu n'est le siégé d'aucun mouvement
macroscopique interne (sans déplacement appréciable des particules de ce corps).Elle se fait
par interaction directe des particules voisines et agitation (transfert de mouvement de
molécule à molécule), C’est un transfert lent (La conduction se fait dans les solides et les
fluides fixes (au repos)).

Figure 6 : Conduction

21
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Exemple: propagation de la chaleur dans une paroi entre l’intérieur débâtirent chauffé et l’extérieur.

 Convection :

C’est un transfert de chaleur dans la matière avec mouvement macroscopique de la


matière. Ce type de transfert n’intervient que pour les liquides et les gaz (C’est le fluide en
mouvement qui transporte de la chaleur) ; elle caractérise la propagation de la chaleur dans un
fluide, gaz ou liquide, dont les molécules sont en mouvement.

On distingue deux types de convection :

- La convection forcée : le mouvement du milieu est engendré par un dispositif


externe (le vent, un ventilateur …)

Exemple : refroidissement d’un bâtiment sous l’effet du vent.

- La convection naturelle : le mouvement du fluide est engendré par les variations


de densité causées par les variations de température au sein du fluide. C’est un
mode de transfert rapide en général.

Exemple: mouvement de la vapeur au-dessus d’une tasse de café, principe du convecteur.

La combinaison de ces deux types fondamentaux de convection est dite la convection


Mixte causée à la fois par des différences de pression et de température.

22
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Figure 7: Convection

 Rayonnement :

C’est l’échange de chaleur entre deux parois séparées par un milieu transparent ou semi
transparent. Les matériaux ont la propriété d’absorber ou d’émettre des photons (ou des
quantités d’énergie). L’énergie emportée par la photo est prélevée sur l’état d’énergie du
corps et réciproquement l’énergie d’une photo n’absorbé est souvent transformée en chaleur.
Cette propriété d’émission dépend donc de la température du milieu. Il s’agit d’un transfert à
distance quasi-instantané sans nécessité de support matériel. Donc : dans la transmission de
chaleur par rayonnement, le transfert thermique s’effectue par des vibrations
électromagnétiques entre deux surfaces (même dans le Vide), sans aucun contact entre eux,
par le déplacement d’ondes dans l’espace qui propagent en ligne droite sans aucun support de
matière.

Finalement, on distingue dans ce mode de transfert trois phénomènes :

- Emission
- Propagation
- Absorption

23
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Figure 8 : Rayonnement

Il faut ajouter que, dans la pratique, il est rare qu'une situation particulière ne concerne
qu'un seul mode; le plus souvent, deux sinon trois modes entrent en jeu.

En réalité tout échange thermique s’effectue simultanément sous ces trois formes mais,
généralement, l’une d’elles est prédominante et les autres peuvent être négligées.

Dans notre cas, nous nous intéresserons particulièrement à la convection et plus


particulièrement à la convection forcée.

Le transfert d'énergie thermique est encore effectué très efficacement en tirant parti de
changements d'état d'un fluide bien choisi: l'évaporation, la liquéfaction et la condensation,
etc. [4].

 Le mode de fonctionnement à l’intérieur d’un échangeur à plaque :

Le mode de fonctionnement à l’intérieur d’un échangeur à plaque est un mode à contre-


courant : les deux fluides sont disposés parallèlement et vont dans le sens opposés.

24
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Figure 9 : Mode de fonctionnement à contre-courant

Avec :

∆𝐓𝟏 = T1e – T2s


∆𝐓𝟐 = T1s - T2e

Figure 10 : schéma d’un échangeur à plaque et à joints

Avec F1 est le fluide chaud et F2 est le fluide froid.

25
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Chapitre II :
Description de l’installation

26
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Dans ce chapitre nous avons décrit notre installation, et nous avons étudié trois parties :

 Partie thermodynamique ;
 Partie mécanique ;
 Partie électrique.

I. Partie thermodynamique :

Les deux fluides utilisés dans notre installation est l’ammoniac et le glycol dont on va
citer les caractéristiques et les transformations qu’ils subissent au cours de leurs
fonctionnement.

I.1. Spécificité du fluide frigorigène de l’installation :

I.1.1. L'ammoniac (NH3) ou R-717 (voir annexe 1) :

I.1.1.1. Carte d’identité :

 Nom :

Ammoniac est un nom masculin (latin ammoniacum, du grec Ammoniakon, de Ammôn,


nom grec d'Amon, dieu égyptien, parce qu'on préparait autrefois cette substance en Libye,
près de son temple). [4]

 Date de naissance :
L'ammoniac, dont la solution était connue depuis le XVe s, a été isolé à l'état gazeux par
Priestley en 1774. C'est Berthollet qui, en 1785, en a donné la composition exacte.

 Lieu :
Angleterre.
I .1.1.2. Utilisation :

L'ammoniac est utilisé principalement dans la fabrication d'engrais et de nombreux


produits touchant une très grande variété de domaines. Il est utilisé comme gaz réfrigérant
dans l'industrie de la réfrigération industrielle.

27
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Il est utilisé aussi dans :

 le traitement des minerais


 la fabrication de colorants
 l'industrie des explosifs
 l'industrie des circuits imprimés, comme solvant du cuivre
 la fabrication de produits pharmaceutiques
 la fabrication de produits photographiques
 la fabrication de produits alimentaires
 la fabrication de produits aminés
 l'industrie des matières plastiques
 l'industrie des colles et des gélatines
 la préparation des sels d'ammonium
 les réactifs analytiques.

I.1.1.3. Inflammabilité :

L’ammoniac est risque s’enflammer quand il est en contact avec de matériaux ou une
surface ayant une température de 651°C ou au contact des oxydants forts.

I.1.1.4. Propriétés physiques :

 État physique : Liquide ;


 Masse molaire : 17 g.mol-1 ;
 Densité : Inférieur à 0,880 g/ml à 15 °C ;
 Formule : NH3 ;
 Fluide : R-717.

I.1.2. L’eau glycolée :


I.1.2.1. Carte d’identité :
 Nom :

L'eau glycolée est une eau normale de réseau à laquelle on a ajouté un % de glycol, par
exemple 30% afin que cette eau ne puisse geler, même si à température inferieur à 0°C,
lorsqu'elle circule dans un réseau de chauffage passant par l'extérieur. [5]

28
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

 Date de naissance d’éthylène glycol :

L'éthylène glycol fut synthétisé pour la première fois en 1859 par le chimiste français
Charles Adolphe Wurtz. Il fut produit en petite quantité durant la Première Guerre mondiale
comme réfrigérant et comme constituant d'explosifs.
 Lieu :
France.
I.1.2.2. Utilisation :
Une solution d’éthylène glycol est souvent utilisée pour les applications thermiques,
pour la protection des fonctions carbonyles, dans la réaction d'acétylisation, dans les
installations thermiques, différent de celui de l’industrie automobile, contient des inhibiteurs
de corrosion et des anti-moussants.

I.1.2.3. Inflammabilité

Peu inflammable à l'état liquide, l'éthylène glycol peut se montrer explosif à l'état
gazeux. Il est donc indispensable de le manipuler dans des locaux bien aérés (concentration
inférieure à 100 mg·m-3).

I.1.2.4. Propriétés physiques :

[unités] Ethylène glycol

% en vol. à 20°C [%] 25 33


% en masse à 20°C [%] 27,1 35,4
Protection au gel [°C] -12 -19
Densité à 20°C [kg/m3] 1035 1045
Densité à 0°C [kg/m3] 1045 1060
Viscosité à 20°C [mPa s] 1.5 2 .0
Viscosité à 0°C [mPa s] 6.5 8.0
Cond.Therm à 0°C [W/m.k] 0.5 0.47
Chal.spéc à 0°C [kj/kg.k] 3.73 3.55

Tableau 4 : Les propriétés physiques de l’eau glycolée

29
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

I.2. Transformation subies par le fluide (diagramme enthalpique) :


 Le tableau du cycle frigorifique :

On regroupe dans ce tableau les températures et les pressions aux points caractéristiques de
deux circuits.

Circuit négatif Circuit positif


Température d’aspiration (°C) -29 -14
Pression d’aspiration (bars) 0.7 2
Température de refoulement (°C) 40 60
Pression de refoulement (bars) 12 12
Température de condensation (°C) Tc 30 30
Température d’évaporation (°C) T0 -40 -18
surchauffe (°C) 11 4
Température sortie condenseur (°C) 25
Sous Refroidissement (°C) 5 5

Tableau 5 : Les températures et les pressions aux points caractéristiques de deux


circuits.

 Le schéma du cycle frigorifique d’ammoniac :

Figure 11: Le diagramme enthalpique (P, H) de l’installation. (Voir annexe 1)

30
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

: Circuit négatif
: Circuit positif

On remarque que :
 la surchauffe est grande pour le circuit négatif
 un bon refroidissement (entre 4 et 7°C)

 Processus de transformation :

Les processus successifs régissant au cours d’un cycle les transformations subies par le fluide
peuvent se résumer ainsi :

a)Compresseur :

Compresseur polytropique des vapeurs de fluide frigorigène.

b) Condenseur :

 Echange de chaleur dans la zone de désurchauffe, entre 2 vapeurs dans le cas de


condenseur à air, ou entre vapeur et eau dans le cas de condenseur à eau.
 Absorption isobare et isotherme de la chaleur latente de condensation du fluide
frigorigène dans la zone de condensation.
 Echange de chaleur dans la zone de sous-refroidissement, entre vapeur et liquide
ou entre 2 liquides suivant le type de condenseur utilisé.

c)Détendeur :

Détente isenthalpique du fluide condensé.

d) Evaporateur :

Libération isobare et isotherme de la chaleur latente de vaporisation du mélange liquide-


vapeur de fluide frigorigène détendu et surchauffe isobare des vapeurs produites.

31
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

II. Partie mécanique :


II.1. Schéma de principe :

Figure 12: Le circuit hydraulique

II.2. Différentes organes de la machine :

1 : réservoir ;

2 : clapet ou anti-retour ;

3 : vanne d’arrêt ;

4: échangeur à plaque 2 ;

5 : échangeur à plaque 1 ;

6,7 : pompe circulateur ;

8: vanne à trois voies.

II.3. Principe de fonctionnement :

Le rôle de l’échangeur c’est de baisser la température de l’eau de la source de 35°C à 2°C a


partir de transformation avec l’eau glycolée pour refroidir l’abat de 38°C à 2°C, l’opération se
déroule comme suit :

32
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

L’eau de la source entre dans l’installation de l’échangeur (1) à une température 35°C celui-ci
étant en contact avec l’installation de l’échangeur (1) dans la quelle circule l’eau glycolée à
une température de -4°C.

L’eau source et l’eau glycolée sortent de l’installation (1) pour entre dans la l’installation (2)
de l’échangeur 2.

Apres la sortie de l’installation (2) de l’échangeur l’eau source devint à une température 2°C
et l’eau glycolée est à une température -1°C. Lorsque on atteignant la température voulue
(2°C).

Enfin, on coupe le circuit de l’eau glycolée par la vanne à trois vois lorsque on ne le besoin ,
et pour l’eau glacée revient à le réservoir.

 Principe de refroidissement des abats par l’eau glacée :

Figure 13Circuit hydraulique de refroidissement des abats par l’eau glacée :

33
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Figure 14 : Echangeur à plaque 1 à El Mazeraa

Figure 15 : Echangeur à plaque 2 à El Mazeraa

34
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

III. Partie électrique :

Schéma réel d’un circuit électrique à El Mazeraa :

Figure 16 : Schéma réel d’un circuit électrique à El Mazeraa

35
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Chapitre III :
Dimensionnement d’un
échangeur à plaques

36
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Introduction :

Dans l'étude d'un échangeur on cherche à obtenir une puissance d'échange donnée, avec la plus
faible surface d'échange et le moins pertes de charge possible, autrement dit meilleur coût
d'investissement et d'exploitation. Des contraintes d'encombrement, de poids, de corrosion, de
normalisation interviennent, ce qui fait que les paramètres dont on dispose sont généralement bien plus
nombreux que les équations, certains impératifs étant de nature essentiellement technologique ou
économique, c'est-à-dire souvent qualitatifs, sinon arbitraire, parfois même contradictoires, ce qui
nécessite des compromis.

Les paramètres nécessaires au dimensionnement d’un échangeur à plaque sont :


- la surface d'échange (surfaces des plaques): S en m².
- des caractéristiques de l'appareil (épaisseur des plaques, conductivité thermique) et du fluide
(régime turbulent ou laminaire, épaisseurs des couches limites, viscosité...) qui détermine le
coefficient global d'échange thermique (k en W/ (m².K)).
- de l'écart de température de part et d'autre de la surface d'échange, on utilise la moyenne
logarithmique des écarts de température entre les extrémités de l'échangeur, notée ∆Tm.

I. Principes de calcul :

Plusieurs critères sont à considérer pour le dimensionnement d’un échangeur suivant son
utilisation. La puissance thermique est toujours la principale préoccupation, mais le choix
définitif de l’échangeur peut dépendre d’autres paramètres tels que : les pertes de pression ;
l’encombrement ; la masse ; l’encrassement ; une température de paroi à ne pas dépasser ; les
matériaux utilisés….

Deux types de calcul thermique sont envisageables pour la caractérisation de l’échangeur :

 la détermination de la surface d’échange S connaissant la puissance échangée et les


températures d’entrée et de sortie des deux fluides (Méthodes DTLM).
 la détermination des températures de sortie des fluides, connaissant leurs
températures d’entrée et la surface d’échange (Méthode d’efficacité « de NUT »).

37
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Nous n'aborderons ici que l'aspect thermique de l'étude, autrement dit l'évaluation des
performances thermiques, et en nous limitant de plus au régime permanent de
fonctionnement.

Deux méthodes de calcul seront utilisées:

 celle de la moyenne logarithmique de la différence de température, souvent appelée


DTLM.
 celle du "nombre d'unités de transfert" dite NUT (ou NTU dans les ouvrages de
langue anglaise). [8]
II. Les données pour cet échangeur à plaque :

NOM VALEUR
Température chaude à l’entrée de l’échangeur « Tce » 35°C

Température chaude à la sortie de l’échangeur « Tcs » 2°C


Température froide à l’entrée de l’échangeur « Tfe » -4°C
Température froide à la sortie de l’échangeur « Tfs » -1°C
Débit volumique d’eau glacée « qvc » 5 m 3/h
Tonnage 1700Kg
Temps de production 8h
Température à cœur d’abat à l’entrée 38°C
Temps de refroidissement 30min
Epaisseur de la paroi « e » 1 mm
Coefficient de conduction « λ » 2500W/m2K
Résistance d’une lame d’air ou de matériaux complexe « r » 10-4
Coefficient de transmission superficiel d’une surface extérieur 10000W/m2K
« hext »
Coefficient de transmission superficiel d’une surface intérieur 300W/m2K
« hint » :
Chaleur massique de l’eau glacée « Cpc » 4182 J/KgK
Chaleur massique de l’eau glycol «Cpf » 2382 J/KgK
Le matériau de cet échangeur. inox

38
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Tableau 6 : les données de l’échangeur à plaque à El Mazeraa (voir annexe 2)

Figure 17: Compteur de débit


Pendant une semaine, on a pris des mesures et on a fait la moyenne pour trouver que la
consommation en moyenne est de 3m3/h.

II.1. La puissance thermique :

Figure 18 : L’échangeur à plaque


Nous remarquons que :

Tce = 35°C diminue et tend vers Tcf = 2°C

Tfe = -4°C augmente et tend vers Tfs = -1°C

39
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Figure 19 : Mode de fonctionnement à contre courant

Avec :

ΔT1 = Tce - Tfs et ΔT2 = Tc s- Tfe

On se met dans le cas idéal ou il n’y a pas de pertes, le flux de chaleur transféré(en W)
est déterminé en écrivant qu’il est égal au flux de chaleur perdu par le fluide chaud et au flux
de chaleur gagné par le fluide froid pendant leur traversée de l’échangeur :
Φ = qmc Cpc (Tce –Tcs) = qmf Cpf (Tfs –Tfe)

D’après la formule de débit massique d’eau on a :

qmc = 𝝆 ∗qvc

On fait l’application numérique :

qmc =1,38 Kg/s

La valeur du Cp de l’eau est égale 4182(J/Kg.K), le débit massique d’eau glacée est 1,38
Kg/s

On fait l’application numérique de la puissance thermique Φ on trouve que :

Φ = 190 KW

40
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

II.2. Surface d’échange :

II.2.1. Méthode du DTML (DTML différence des températures de mélange


moyenne logarithmique):

Le déroulement du calcul peut être schématisé par le schéma suivant :

Figure 20 : Le déroulement de calcul de la méthode « DTLM » [5]


Avec :

qmc : Débit massique d’eau glacée ;

qmf : Débit massique d’eau glycolée.

Dans le cas d’un échangeur à plaque à contre-courant, la valeur locale de la puissance


thermique dΦ échangée est donnée par l’équation suivante [9] :

dΦ = -qmc Cpc dTc = -qmf Cpf dTf

Avec :

dΦ : Puissance thermique ;

qmf : Débit massique d’eau glycolée ;

41
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

qmc : Débit massique d’eau glacée ;

Cpc : Chaleur massique de l’eau glacée ;

Cpf : Chaleur massique de l’eau glycolée ;

Tc : Température de l’eau glacée le plus chaud ;

Tf : température de l’eau glycol le plus froid.

D’où l’expression de la puissance est comme suit :

𝒅𝑻𝒄 𝒅𝑻𝒇
-dΦ = 𝟏 = 𝟏
𝒒𝒎𝒄 𝑪𝒑𝒄 𝒒𝒎𝒇 𝑪𝒑𝒇

Que l’on peut encore écrire :

𝒅 (𝑻𝒄−𝑻𝒇)
-dΦ = 𝟏 𝟏 = - K dS (Tc – Tf)

𝒒𝒎𝒄 𝑪𝒑𝒄 𝒒𝒎𝒇 𝑪𝒑𝒇

Avec :

K : coefficient d’échange global entre les deux fluides ;

S : Surface d’échange.

Et par conséquent:

𝒅(𝑻𝒄 – 𝑻𝒇) 𝟏 𝟏
= -K ( 𝒒𝒎𝒄 𝑪𝒑𝒄 − )𝒅𝑺
𝑻𝒄−𝑻𝒇 𝒒𝒎𝒇 𝑪𝒑𝒇

Avec :

K, Cpc et Cpf sont constante.

On intégrant l’équation précédente :

𝒔 𝒅( 𝑻𝒄−𝑻𝒇 ) 𝟏 𝟏 𝒔
∫𝒆 = -K ( 𝒒𝒎𝒄 𝑪𝒑𝒄 − ) ∫𝒆 𝒅𝑺
𝑻𝒄−𝑻𝒇 𝒒𝒎𝒇 𝑪𝒑𝒇

𝑻𝒄𝒔−𝑻𝒇𝒆 𝟏 𝟏
𝐥𝐧(𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒇𝒔) = - K S (𝒒𝒎𝒄 𝑪𝒑𝒄 − ) [1]
𝒒𝒎𝒇 𝑪𝒑𝒇

On a dans tous les cas :

Φ = qmc Cpc (Tce – Tcs) = qmf Cpf (Tfs – Tfe)

42
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Et par conséquent:

𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒄𝒔 𝑻𝒇𝒔−𝑻𝒇𝒆
Φ= 𝟏 = 𝟏
𝒒𝒎𝒄 𝑪𝒑𝒄 𝒒𝒎𝒇 𝑪𝒑𝒇

(𝑻𝒄𝒆− 𝑻𝒄𝒔 )–( 𝑻𝒇𝒔−𝑻𝒇𝒆 )


Φ= 𝟏 𝟏 [2]

𝒒𝒎𝒄 𝑪𝒑𝒄 𝒒𝒎𝒇 𝑪𝒑𝒇

D’après [1] et [2] on à :

(𝑻𝒄𝒔−𝑻𝒇𝒆 )–( 𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒇𝒔 )


Φ=KS 𝑻𝒄𝒔−𝑻𝒇𝒆
𝐥𝐧( )
𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒇𝒔

La puissance thermique d’un échangeur à plaque à contre-courant est donc donnée par :

Φ = K S ΔTML

Avec :

(𝑻𝒄𝒔−𝑻𝒇𝒆 )–( 𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒇𝒔 )


ΔTML = 𝑻𝒄𝒔−𝑻𝒇𝒆
𝐥𝐧( )
𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒇𝒔

On fait l’application numérique :

ΔTML = 16, 74°C

En chaque point de l’échangeur, la différence de température de mélange des deux fluides crée
un flux surfacique d’échange proportionnel à cette différence ∆𝑇(x) et à l’inverse d’une résistance
thermique surfacique égale à :

𝟏 𝟏 𝒆 𝟏
R = 𝒉𝒆𝒙𝒕
+ 𝒉𝒊𝒏𝒕 + 𝝀 = 𝑲

Avec :

R : résistance thermique surfacique ;

hext : Coefficient de transmission superficiel d’une surface extérieur en W/m2K ;

hint : Coefficient de transmission superficiel d’une surface intérieur en W/m2K ;

e/λ : la résistance thermique de la paroi séparatrice de l’intérieur et l’extérieur ;

K : coefficient d’échange global entre les deux fluides en W/m2K.

43
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

On en tire K :

𝟏
K= 𝟏 𝟏 𝒆
+ +
𝒉𝒆𝒙𝒕 𝒉𝒊𝒏𝒕 𝝀

On fait l’application numérique :

K = 291,129 W/m2K

La valeur locale de la puissance thermique dΦ échangée à travers un élément de surface


dS est donnée par l’équation suivante :

dΦ = K (Tc – Tf) dS

La surface d’échange totale s’obtient en intégrant l’équation précédente :


𝒅𝜱
S=∫
𝑲 (𝑻𝒄−𝑻𝒇)

Globalement, la surface d’échange ne peut être calculée qu’en admettant les hypothèses
suivantes :

- on définit une température moyenne caractéristique ;

- on suppose constant le coefficient d’échange global K déterminé à la température


caractéristique d’échange.

D’après ses hypothèses la surface s’obtient par la relation suivante :


𝜱 𝜱
S= =
𝑲 ∆𝑻𝒄𝒇 𝑭 𝑲 𝜟𝑻𝑴𝑳

Avec :

ΔTML : différence moyenne de température entre les deux fluides sur tout
l’échangeur.

F : facteur correctif.

Dans la pratique, on préfère exprimer cette différence moyenne à partir de la différence


moyenne logarithmique d’un échangeur à contre-courant calculée avec les mêmes
températures d’entrée et de sortie des fluides, multipliée par un facteur correctif F. Ce facteur
correctif F vaut 1 dans le cas d’un échangeur à contre-courant.

44
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

On fait l’application numérique :

S = 2,25 m2

IV.2.2. Méthode du NUT:

Dans cette méthode on utilise les mêmes données de calcul.

Le déroulement de calcul de la méthode de NUT est comme suit :

Figure 21 : Le déroulement de calcul de la méthode « NUT » [6]

Dans certaines utilisations d’échangeurs, on doit déterminer les températures de sortie


d’un échangeur connaissant les températures d’entrée et la surface d’échange. Ce problème
est itératif, car on ne peut pas trouver directement une température moyenne caractéristique
des fluides.

Dans le cas d’un échangeur à plaque à contre-courant on a :

 Bilan total d’énergie :


Φ = qmc Cpc (Tce –Tcs)

45
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

 Bilan thermique entre 0 et x :

qmc Cpc [Tce –Tc(x)] = qmf Cpf [Tfs –Tf(x)]

 Puissance thermique cédé ou reçu et à travers la paroi :

dΦ = -qmc Cpc dTc = -qmf Cpf dTf = K [Tc (x) - Tf (x)] dS

Avec :

𝐓𝐟𝐬−𝐫𝐓𝐜𝐞+𝐫 (𝐓𝐜𝐞−𝐓𝐟𝐬)𝐞𝐱𝐩[−𝐦 𝐒(𝐱)]


Tc (x) =
𝟏−𝒓

𝐓𝐟𝐬−𝐫𝐓𝐜𝐞+(𝐓𝐜𝐞−𝐓𝐟𝐬)𝐞𝐱𝐩[−𝐦 𝐒(𝐱)]
Tf (x) =
𝟏−𝒓

Pour le calcul des températures Tc (x) et Tf (x), cherchons tout d’abord r et m :

Avec :

𝐪𝐦𝐜 𝐂𝐩𝐜
r = 𝐪𝐦𝐟 𝐂𝐩𝐟

Et

𝑲 (𝟏 – 𝒓 )
m = 𝐪𝐦𝐜 𝐂𝐩𝐜

Et pour déterminée r il faut tout d’abord calculée qmf :

On à :

qmc Cpc [Tce –Tcs] = qmf Cpf [Tfs –Tfe]

Signifie :

𝐪𝐦𝐜 𝐂𝐩𝐜 [𝐓𝐜𝐞 –𝐓𝐜𝐬]


qmf = 𝐂𝐩𝐟 [𝐓𝐟𝐬 –𝐓𝐟𝐞]

On fait l’application numérique :

qmf = 26,65 Kg/s

On trouve que r est égal à :

46
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

𝑪𝒎𝒊𝒏
r = 𝑪𝒎𝒂𝒙

On fait l’application numérique :

r = 0,091

Après le calcul de r on peut calculée m :

𝑲 (𝟏 – 𝒓 )
m = 𝐪𝐦𝐜 𝐂𝐩𝐜

On trouve que m égal :

m = 0,045

La température Tc(x) est de ce fait :

𝐓𝐟𝐬−𝐫𝐓𝐜𝐞+𝐫 (𝐓𝐜𝐞−𝐓𝐟𝐬)𝐞𝐱𝐩[−𝐦 𝐒(𝐱)]


Tc (x) = 𝟏−𝒓

On fait l’application numérique :

Tc (x) =271,65K

Tc(x) = -1 ,35 °C

La température Tf(x) est de ce fait :

𝐓𝐟𝐬−𝐫𝐓𝐜𝐞+(𝐓𝐜𝐞−𝐓𝐟𝐬)𝐞𝐱𝐩[−𝐦 𝐒(𝐱)]
Tf (x) = 𝟏−𝒓

On fait l’application numérique :

Tf (x) = 304 K

Tf (x) = 31°C

IV.2.3. L’efficacité d’un échangeur :

L’efficacité d’un échangeur thermique E est le rapport entre la puissance thermique


réellement échangé et la puissance maximale possible d’échangé dans les mêmes conditions
d’entrée des fluides (températures et débit) se qui correspond au flux échangé dans au
échangeur ayant une surface d’échange infinie.

47
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Si : qmc Cpc < qmf Cpf :

Lorsque S → ∞ on à Tcs → Tfe

Signifie :

Φmax = qmc Cpc (Tce –Tfe)

Si : qmf Cpf < qmc Cpc :

Lorsque S → ∞ on à Tfs → Tce

Signifie :

Φmax = qmf Cpf (Tce –Tfe)

Remarque

La puissance maximale d’échange serait obtenir avec échangeur fonctionnant à contre-


courant infiniment long, dans ses conditions, le fluide de faible capacité thermique subit au
changement de température égal au gradient de température maximum dans l’appareil :

(Tce –Tfe)

48
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

D’où :

Φmax = (qm Cp) min (Tce –Tfe)

Signifie que la formule de l’efficacité est égal à :

𝒒𝒎𝒄 𝑪𝒑𝒄 ( 𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒄𝒔) 𝒒𝒎𝒇 𝑪𝒑𝒇 ( 𝑻𝒇𝒔−𝑻𝒇𝒆)


E = (𝒒𝒎 𝑪𝒑)𝒎𝒊𝒏 (𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒇𝒆 ) = (𝒒𝒎 𝑪𝒑)𝒎𝒊𝒏 (𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒇𝒆 )

 Si (qm Cp) min = qmc Cpc

Alors :

Φmax = qmcCpc (Tce –Tfe)

𝑻𝒄𝒆 – 𝑻𝒄𝒔 𝟏
Ec = 𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒇𝒆 = Ef
𝒓

On fait l’application numérique :

Ec = 0,85
 Si (qm .Cp) min = qmf .Cpf

Alors :

𝑻𝒇𝒔−𝑻𝒇𝒆
Ef = 𝑻𝒄𝒆−𝑻𝒇𝒆

On fait l’application numérique :

Ef = 0,077

On écrit l’efficacité E sous la forme :

𝑲.𝑺 𝑪𝒎𝒊𝒏
𝟏−𝒆𝒙𝒑[− .(𝟏− )]
𝑪𝒎𝒊𝒏 𝑪𝒎𝒂𝒙
E= 𝑪𝒎𝒊𝒏 𝑲.𝑺 𝑪𝒎𝒊𝒏
𝟏− .𝒆𝒙𝒑 [− .(𝟏− )]
𝑪𝒎𝒂𝒙 𝑪𝒎𝒊𝒏 𝑪𝒎𝒂𝒙

Avec :

C = qm.Cp

49
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

𝑲.𝑺
NUT = 𝑪𝒎𝒊𝒏

On fait l’application numérique :

NUT= 0,11

C'est-à-dire :

𝑪𝒎𝒊𝒏
𝟏−𝒆𝒙𝒑 [−(𝟏− )𝑵𝑼𝑻]
𝑪𝒎𝒂𝒙
E= 𝑪𝒎𝒊𝒏 𝑪𝒎𝒊𝒏
𝟏−( .𝒆𝒙𝒑[−(𝟏− )𝑵𝑼𝑻])
𝑪𝒎𝒂𝒙 𝑪𝒎𝒂𝒙

On fait l’application numérique :

E = 0,104

Après un mois en constat que le débit d’eau est augmente de 5 m3/h à 8 m3/h.

On obtient :

Cas de qvc= 5 m3/h Cas de qvc= 8 m3/h


qmc= 1 ,34 Kg/s qmc= 2,22 Kg/s
Φ= 190 KW Φ= 306 KW
S= 2,25m2 S= 3,63 m2
qmf= 42,87 Kg/s qmf= 42,87 Kg/s
r= 0,091 r= 0,056
m= 0,045 m= 0,029
Tc(x) = -1,35°C Tc= -16,43 °C
Tf(x) = 31°C Tf(x) =14,15°C
Cmin= 5771,16 Cmin= 9284,04
Cmax=63480, 3 Cmax=102116 ,34

NUT= 0,11 NUT=0,11

Tableau 7 : la comparaison entre les deux débits

50
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Conclusion :
Les échangeurs thermiques sont nécessaires dans plusieurs types d'industrie : chauffage et
froid, pétrochimie, agroalimentaire...
Les échangeurs thermiques doivent présenter une grande surface d'échange de chaleur sous un
volume externe le plus réduit possible.
Au cours de cette étude, on a pu constater que d’une part :
 L’échangeur à plaques utilisé par la société est sous-dimensionné puisqu’il fonctionne
avec un débit très inférieur à celui consommé.
 L’étude du transfert thermique d’un échangeur de chaleur est d’une grande importance vu
qu’elle permet de prédire avec précision le coefficient d’échange global de l’échangeur.
 L’avantage principal de l’échangeur à plaques est la compacité. Ce dispositif permet une
grande surface d’échange dans un volume limité, ce qui est particulièrement utile pour des
installations avec des puissances importantes.
 Les plaques sont généralement en acier inoxydable pour des raisons évidentes d’hygiène
et de santé publique.
 Un isolant thermique adéquat pour des conduites d’une installation frigorifique présente
une double fonction : avoir une bonne production et réaliser des économies durables
d’énergie.
D’autre part, le refroidissement des abats par l’eau glacée ne constitue pas le bon choix de
conservation des produits, alors il est préférable de les refroidir par l’air pour mieux
protéger ces produits alimentaires.
On constate que le débit d’eau augmente de 5m3/h à 8m3/h, cette variation est liée uniquement
à l’augmentation de la vitesse d’eau car la surface est constante. Cette augmentation implique
une consommation très importante d’électricité. Cette solution est contraire à la bonne
gérance de la société.
Dans ce cas, on propose un faible ajout sur le pourcentage de l’éthylène glycol dans
l’eau qui permet une diminution de la température à l’entrée de l’eau glycolée et par la suite
diminution de la température au niveau de la sortie de l’eau glacée avec un faible cout.

51
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

CONCLUSION GENERALE :

L’industrie agroalimentaire est, sans aucun doute, le secteur industriel le plus grand utilisateur
de froid, notamment qui a pour fonction la conservation des propriétés organiques et des
qualités sanitaires des produits alimentaires, qui supposent une phase initiale de
refroidissement ou de congélation après abattage.
Dans ce cadre, on s’est proposé de réaliser ce projet qui consiste en l’étude des machines
frigorifiques à compression mécanique et la modification d’un système de production d’eau
glacée contenant un échangeur à plaques.
On a étudié en plus l’évolution du coefficient de performance de l’installation pendant ces
trois dernières années, on a constaté que la consommation d’électricité dans la société est
entrain d’augmenter, on a présenté, alors, quelques solutions pour minimiser cette
augmentation.
Comme la société El Mazraa avait un problème au niveau de l’un de ses échangeurs à plaques
pour la production d’eau glacée pour refroidir les abats des dindes, on a consacré à étudier le
système existant contenant cet échangeur, on trouve qu’on n’a pas pu atteindre la température
désirée à la sortie de cet échangeur, parce que la puissance de cet échangeur est insuffisante
pour le débit qu’y circule bien qu’il contienne un nombre supplémentaire des surfaces
d’échanges qu’y doivent exister. On a choisi l’installation d’un autre nouveau échangeur au
lieu d’ajouter d’autres plaques afin d’augmenter la surface d’échange. On’ a déterminé les
caractéristiques du nouvel échangeur qu’on doit installer.
Retenons en définitive que le refroidissement des abats par l’eau glacée ne constitue pas le
bon choix pour la conservation des produits alimentaires, chose qui pourrait éventuellement
ouvrir d’autres perspectives d’une étude d’un système de refroidissement par l’air.
Ainsi ce projet nous a permis d’acquérir une bonne connaissance sur le fonctionnement
d’une installation frigorifique industrielle.

52
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Référence :

[1]: Installation de Vitherm. WWW. Vitherm .fr / qpf / manuelinstall. Pdf-Pages


similaires.

[2] : Jean CASTAING-LASVIGNOTTES, Technologies et principes de fonctionnement


des échangeurs de chaleur, édition 2002

[3] : J.F.SACCADURA. Initiation aux transferts thermiques, paris 4éme tirage 1993.

[4] : Centre de Formation aux Techniques de la Réfrigération et de la Neige. Echanges


thermiques.

[5] : Technique de l’ingénieur, traité Génie énergétique le volume B2 342 -4.

[6] : technique de l’ingénieur, traité Génie énergétique le volume B2 342 -5.

53
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Annexe

Annexe 1 :

54
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Figure 1 : Diagramme (LnP, h) de l'ammoniac

Tableau 1 : propriétés thermodynamiques de l’ammoniac

Superheated Properties
Saturated Properties
(t - ts)
Specific Specific
50 K 100 K
Specif Enthalpy Entropy
ic Specifi Specifi
Temperat Pressu saturat saturat Specifi Specifi
Volu saturat saturat c c
ure re ed ed c c
me ed ed Entrop Entrop
- ts - - ps - liquid vapor Enthal Enthal
o - vi - liquid vapor y y
( C) (bar) - sf - - sg - py py
(m3/kg - hf - - hg - -s- -s-
) (kJ/kg (kJ/kg -h- -h-
(kJ/kg) (kJ/kg) (kJ/kg (kJ/kg
K) K) (kJ/kg) (kJ/kg)
K) K)
-50 0.4089 2.625 -44.4 1373.3 -0.194 6.159 1479.8 6.592 1585.9 6.948
-45 0.5454 2.005 -22.3 1381.6 -0.096 6.057 1489.3 6.486 4596.1 6.839
-40 0.7177 1.552 0 1390.0 0 5.962 1498.6 6.387 1606.3 6.736
-35 0.9322 1.216 22.3 1397.9 0.095 5.872 1507.9 6.293 1616.3 6.639
-30 1.196 0.9633 44.7 1405.6 0.188 5.785 1517.0 6.203 1626.3 6.547
-28 1.317 0.8809 53.6 1408.5 0.224 5.751 1520.7 6.169 1630.3 6.512

55
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

-26 1.447 0.8058 62.6 1411.4 0.261 5.718 1524.3 6.135 1634.2 6.477
-24 1.588 0.7389 71.7 1414.3 0.297 5.686 1527.9 6.103 1638.2 6.444
-22 1.740 0.6783 80.8 1417.3 0.333 5.655 1531.4 6.071 1642.2 6.411
-20 1.902 0.6237 89.8 1420.0 0.368 5.623 1534.8 6.039 1646.0 6.379
-18 2.077 0.5743 98.8 1422.7 0.404 5.593 1538.2 6.008 1650.0 6.347
-16 2.265 0.5296 107.9 1425.3 0.440 5.563 1541.7 5.978 1653.8 6.316
-14 2.465 0.4890 117.0 1427.9 0.475 5.533 1545.1 5.948 1657.7 6.286
-12 2.680 0.4521 126.2 1430.5 0.510 5.504 1548.5 5.919 1661.5 6.256
-10 2.908 0.4185 135.4 1433.0 0.544 5.475 1551.7 5.891 1665.3 6.227
-8 3.153 0.3879 144.5 1435.3 0.579 5.447 1554.9 5.863 1669.0 6.199
-6 3.413 0.3599 153.6 1437.6 0.613 5.419 1558.2 5.836 1672.8 6.171
-4 3.691 0.3344 162.8 1439.9 0.647 5.392 1561.4 5.808 1676.4 6.143
-2 3.983 0.3110 172.0 1442.2 0.681 5.365 1564.6 5.782 1680.1 6.116
0 4.295 0.2895 181.2 1444.4 0.715 5.340 1567.8 5.756 1683.9 6.090
2 4.625 0.2699 190.4 1446.5 0.749 5.314 1570.9 5.731 1687.5 6.065
4 4.975 0.2517 199.7 1448.5 0.782 5.288 1574.0 5.706 1691.2 6.040
6 5.346 0.2351 209.1 1450.6 0.816 5.263 1577.0 5.682 1694.9 6.015
8 5.736 0.2198 218.5 1452.5 0.849 5.238 1580.1 5.658 1698.4 5.991
10 6.149 0.2056 227.8 1454.3 0.881 5.213 1583.1 5.634 1702.2 5.967
12 6.585 0.1926 237.2 1456.1 0.914 5.189 1586.0 5.611 1705.7 5.943
14 7.045 0.1805 246.6 1457.8 0.947 5.165 1588.9 5.588 1709.1 5.920
16 7.529 0.1693 256.0 1459.5 0.979 5.141 1591.7 5.565 1712.5 5.898
18 8.035 0.1590 265.5 1461.1 1.012 5.118 1594.4 5.543 1715.9 5.876
20 8.570 0.1494 275.1 1462.6 1.044 5.095 1597.2 5.521 1719.3 5.854
22 9.134 0.1405 284.6 1463.9 1.076 5.072 1600.0 5.499 1722.8 5.832
24 9.722 0.1322 294.1 1465.2 1.108 5.049 1602.7 5.478 1726.3 5.811
26 10.34 0.1245 303.7 1466.5 1.140 5.027 1605.3 5.458 1729.6 5.790
28 10.99 0.1173 313.4 1467.8 1.172 5.005 1608.0 5.437 1732.7 5.770
30 11.67 0.1106 323.1 1468.9 1.204 4.984 1610.5 5.417 1735.9 5.750
32 12.37 0.1044 332.8 1469.9 1.235 4.962 1613.0 5.397 1739.3 5.731
34 13.11 0.0986 342.5 1470.8 1.267 4.940 1615.4 5.378 1742.6 5.711
36 13.89 0.0931 352.3 1471.8 1.298 4.919 1617.8 5.358 1745.7 5.692
38 14.70 0.0880 362.1 1472.6 1.329 4.898 1620.1 5.340 1748.7 5.674
40 15.54 0.0833 371.9 1473.3 1.360 4.877 1622.4 5.321 1751.9 5.655
42 16.42 0.0788 381.8 1473.8 1.391 4.856 1624.6 5.302 1755.0 5.637
44 17.34 0.0746 391.8 1474.2 1.422 4.835 1626.8 5.284 1758.0 5.619
46 18.30 0.0706 401.8 1474.5 1.453 4.814 1629.0 5.266 1761.0 5.602

56
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

48 19.29 0.0670 411.9 1474.7 1.484 4.793 1631.1 5.248 1764.0 5.584
50 20.33 0.0635 421.9 1474.7 1.515 4.773 1633.1 5.230 1766.8 5.567

Tableau 2 : Dilution d’éthylène glycol

% v dans l’eau Point de congélation


20% -9°C
30% -16°C
33% -18°C
40% -25°C
50% -37°C

57
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Annexe 2

58
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Tableau 1 : Conductivités, masses volumiques et capacités calorifiques de divers


matériaux de construction

Matériau l Conductivité Masse volumique sèche Cp Capacité calorifique


(W/m °C) (kg/m3) (J/kg)
Granites 3.5 2500 à 3000 880
Béton plein 1.4/1.75 2200 à 2400 880
Plâtre classique 0.35 750 à 1000 880
Bois feuillus 0.23 600 à 750 3155
Bois résineux 0.15 450 à 550 3160
Acier 50 7800 500
Aluminium 230 2700 900
Verre 1.15 2700 750
Polystyrène 0.042/0.044 9 à 16 1300
expansé
Polystyrène 0.029 à 0.035 28 à 40 1300
extrudé
Mousses à base de 0.031/0.034 25 à 35 1300

Polychlorure de
vinyle
Mousses à base de 0.029 30 à 40 1300

Polyuréthane

59
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR
REFROIDISSEMENT D’ABATS

Résumé :

Dans un échangeur à plaque, la chaleur est transmise d’un fluide à un autre. Le même fluide peut
conserver son état physique (liquide ou gazeux).
Le présent de fin d’étude est consiste à étudier les caractéristiques des échangeurs de chaleur de façon
générale (principe de fonctionnement, les modes de transfert de chaleur, types de contacts, leurs
avantages et inconvénients plus les différents méthodes de calcul existants (DTLM, NUT), et plus
précisément nous avons traité le type où l’échangeur est à plaque.
Le bilan thermique nous a permis de mettre en évidence l'influence des paramètres physiques des
fluides et l'évolution de la température de sortie du fluide le long de l’échangeur et de la puissance
d'échange en utilisant deux fluides différents.

Mots clés : Flux de chaleur, échangeur de chaleur, température, fluide, débit, DTLM, NUT.

The abstract:

In an interchange, warmth is transmitted from a fluid to other one. The same fluid can keep its
physical state (liquid or gaseous).

This study is the end is to study the characteristics of heat exchangers in general (theory of
operation, modes of heat transfer, contact types their advantages and inconvenient more different
methods of existent counting (DTLM, NUT)), and is more precisely we have treat type wherever the
interchange is to plate.

The thermal balance sheet allowed us to put in an obvious place the influence of the physical
parameters of fluids and materials the evolution of the temperature of exit of fluid along the
interchange and potency of exchange by using two different fluids to know water.

Key words: Flux of warmth, heat exchanger, temperature, fluid, debit side, DTLM, NUT

60
El jazi Hadhemi
Harrabi Neila
‫‪ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D’INSTALLATION AVEC ECHANGEUR D’EAU GLACEE POUR‬‬
‫‪REFROIDISSEMENT D’ABATS‬‬

‫ﺺﺨﻠﻤﻟا‪:‬‬

‫في لوحة مبادل حراري‪ ،‬يتم نقل الحرارة من وسط إلى آخر‪ .‬ويمكن أن السائل نفسه الحفاظ على حالته المادية (السائل أو‬
‫الغاز)‪.‬‬
‫هذه الدراسة هو نهاية المطاف هو لدراسة خصائص مبادالت حرارية في العام (نظرية العمل‪ ،‬وسائل نقل الحرارة‪ ،‬وأنواع‬
‫االتصال ‪ ،‬ومزاياها وعيوبها على طرق حسابية مختلفة موجودة (‪ ،)DTLM، NUT‬ونوقشت على وجه التحديد حيث‬
‫المبادالت‪.‬‬ ‫لوحة‬ ‫نوع‬ ‫نحن‬
‫وسمح لنا التوازن ا لحراري لتسليط الضوء على تأثير العوامل المادية من السوائل وتطور درجات الحرارة مخرج السائل‬
‫على طول السلطة المبادالت وتبادل باستخدام اثنين من سوائل مختلفة‪.‬‬

‫الكلمات الرئيسية ‪ :‬تدفق الدفء ‪ ،‬والمبادالت الحرارية ودرجة الحرارة والسوائل ‪ ،‬والجانب السلبي ‪NUT ،DTLM ،‬‬

‫‪61‬‬
‫‪El jazi Hadhemi‬‬
‫‪Harrabi Neila‬‬