Anda di halaman 1dari 2

La loi morale dans la théologie du Saint Maxime le Cofesseur

La morale chretienne n'a pas de caractère juridique étant une morale


spirituelle où la relation avec Dieu est la plus importante. Et cependant il y a
dans la morale chretienne une loi morale en sens des principes de vie, des
jalons qui indique à l' homme qu' il est en relation avec Dieu. L' un de saints
pères qui parle de la loi morale est le Saint Maxime le Confesseur, qui
partage la loi morale en troi lois générales: la loi naturelle, la loi écrite et la
loi spirituelle ou la loi de la grâce.
La loi naturelle est la loi inscrite dans la nature, par laquelle Dieu a
partagé par la Raison suprême, Son Logos, toutes les raisons ou tous les
„logoi” de la création de manière que l' homme puisse observer la nature et
puisse connaître ces raisons de la nature et puisse conclure que la nature a
une Cause, un Créateur, et puisse conformer sa vie avec Sa volonté divine,
travaillant la vertu, aussi comme ont fait les Patriarches d' avant la loi
mosaïque.
La loi écrite a été nécesaire parce que l' homme s’est éloigné de Dieu
et s’est approché de la nature devenant plein de passions. La loi écrite vient
pour distinguer le péché et préparer le peuple élu pour l' avenir de la Raison,
le Verbe du Dieu, mais les Hébreus se sont approché de la loi en sens
materiel et ils ne l’ont pas conçu en sens spirituel et pour ça la loi a multiplié
le péché.
La loi spirituelle vient pour découvrir la vraie Raison, le Fils de Dieu,
qui enseigne que la vraie loi se interprète en sens spirituel. Le Fils du Dieu
est la vraie loi qui s'unit avec tous les hommes qui croient en Lui, se partage
avec les sept sacrements, travaille la vertu et se hausse à la dignité des fils du
Dieu. Autrement dit, le Fils du Dieu leur partage, travaille en eux le désaveu
de passions, travaille la vertu, donne la connaissance de la nature et de l'
Écriture et hausse l' homme à la dignité des fils du Dieu par la grâce, après
un programme que le Maxime le Confesseur conçoit en trois degrés.

La famille chretienne aujourd' hui: harmonie et conflit entre les


générations

La famille chretienne traverse aujourd' hui une période très difficile


étant entre les principes de la tradition et le libertinage moderne qui vient de
la société d'aujourd' hui. La crise ne peut pas se résoudre seulement dans
l’esprit de la tradition chretienne, seule verifiée depuis deux mille d’années
et seule capable d' assurer l' harmonie dans la famille. Pour ça il est
nécessaire la connaissance des principaux caractères de la famille
chretienne.
Une famille est fondé sur l' amour des époux qui a trois caractères
principaux: l'altérité, qui suppose que l'union des époux se réalise seulement
entre les personnes de sexe contraire, l' exclusivité, qui suppose que l' union
est seulement entre les deux personnes, la troisième étant exclu et la
réciprocité, qui suppose que l' amour des époux est réciproque. Dans la
tradition chrétienne l'union conjugale est sainte parce qu’elle est une
sacrement, un mystère, qui symbolise l'union entre le Christ et Son Église, et
parce que Dieu répand Sa grâce sur les deux partenaires et c’est Lui qui
réalise leur union dans un seul corps. Pour ça l'union est non seulement
sainte, mais aussi une et indissoluble.
Dans la société moderne quand l'homme s'éloigne de Dieu par
beaucoup de doctrines sécularisées et sécularisantes ont apparu en famille le
divorce, l'avortement, l'abandon des enfants, les anticonceptionnelles,
l’homosexualité et d’autres plaies qui sont très destructives pour la famille.
Si la famille chretienne, veut résister devant toutes ces provocations doit
rester enracinée dans la tradition de la Sainte Église et pour ça il est
nécessaire que l'Église, en tête avec ses prêtres et avec les autres serviteurs
du Dieu développe une activité très prodigieuse.