Anda di halaman 1dari 4

LYCEE PILOTE BOURGUIBA Date :11-12-2010

-Tunis- Sciences Physiques Durée : 3 heures


é
Classes : 4 Sc.exp2

DEVOIR DE SYNTHESE Ref : 4é-DS1-2010-2011

(1er Trimestre)
FERCHIOU

CHIMIE (7 points)

Exercice 1 (1,5 points) Catalyse enzymatique


Document
Les enzymes sont des molécules biologiques agissant
comme des catalyseurs. Ce sont des protéines, c’est-à-dire
des molécules constituées par l’enchaînement de plusieurs
centaines d’acides aminés.
Lorsqu’une réaction est catalysée par une enzyme, on parle
de catalyse enzymatique. D'origine biologique, les enzymes
sont des espèces chimiques comme les autres qui obéissent
à des lois physico-chimiques.
Au cours d’une réaction de catalyse enzymatique, les
réactifs sont en solution dans la même phase liquide que
l’enzyme. La catalyse enzymatique est donc un cas © CNRS Photothèque
particulier de la catalyse homogène.
Les réactions pouvant être catalysées par les enzymes s’effectuent dans des conditions souvent
qualifiées de douces, c’est-à-dire à la température de l’organisme qui les abrite (37 °C pour l’organisme
humain) et à un pH peu éloigné de la neutralité (aux alentours de pH=7).
Lorsque les conditions de température ou de pH sont trop faibles ou trop élevées, l’efficacité du
catalyseur est réduite, voire nulle.
Outre leur importance dans certains processus biologiques chez les êtres vivants, les enzymes sont
également utilisées dans l’industrie.
Les protéases et les amylases sont par exemple utilisées dans la fabrication de la bière. Elles permettent
la transformation de l’amidon présent dans l’orge en acides aminés et en sucres fermentescibles.
La très grande efficacité des enzymes, leur sélectivité ainsi que les conditions très douces dans
lesquelles elles interviennent suscitent un grand intérêt auprès des industriels *…+.
D’après ; Catalyse enzymatique .CNRS
Questions
0,5 A1
0,25 A1
1. Donner la définition d’une enzyme. Comment est elle constituée ?
2. Quelle est l’origine d’une enzyme ? 0,25 A1
3. Dans le cas d’une catalyse enzymatique les réactifs et le catalyseur sont dans la
même phase. De quel type de catalyse s’agit-il ? 0,25 A1
4. Relever du texte deux exemples d’enzymes.
5. Les enzymes sont très efficaces dans des conditions particulières sinon elles perdent 0,25 A1
de leurs efficacités. Quelles sont ces conditions, comment sont elles qualifiées.

Page 1 sur 4
Exercice 2 (5,5 points) Une réaction pour obtenir du diiode

Actuellement, le procédé le plus courant de fabrication du diiode se fait à partir du nitrate du Chili. Ce
nitrate naturel est utilisé pour obtenir des engrais. Lors de la préparation des engrais, des eaux de
rinçage sont recueillies. Ces eaux contiennent des ions iodate IO-3 qu'on fait réagir avec les ions
hydrogénosulfite HSO-3 . La transformation peut être modélisée par l'équation suivante :
-  5 SO2- +
2 IO2-
3 (aq) + 5 HSO3(aq) + 2 H2O(l) 
 4 (aq) + I2(aq) + 3 H3O (aq)

1. La réaction de synthèse du diiode est-elle une réaction acide-base ou une réaction 0,5 A1
d'oxydoréduction ? Justifier.
2. Soit M le mélange initial de volume V, formé par n0 mol d’ions HSO-3(aq) et de n0 mol d’ions
iodate IO2-
3 (aq) avec une quantité d’eau en large excès.

a. Dresser un tableau d’évolution de la réaction en utilisant l’avancement x. 0,5 A1


0,5 A2
b. Déterminer l’expression de l’avancement maximal xMax en fonction de n0.
3. Le système chimique évolue jusqu’à atteindre un état d’équilibre de constante K.
a. Donner l'expression de la constante d'équilibre K de cette transformation en
0,5 A1
fonction des concentrations des espèces dissoutes.
b. En déduire l’expression de K en fonction de xf, n0 et V. 0,75 A2

c. Le taux d’avancement final de la réaction est noté f= f . Exprimer K en fonction


x
1 A2
xMax
de f, n0 et V.
4. À l’équilibre, avant de récupérer le diiode, on peut être amené à ajouter de l'eau dans la
cuve où est faite la réaction.
a. Dans quel sens va évoluer spontanément le système chimique si on ajoute de l’eau 0,75 C
jusqu’à obtenir un volume V’=2V. Justifier. Que peut-on dire de K et f ?
0,5 A2
b. Le pH de l'eau utilisée a-t-il une incidence sur l'évolution de l'équilibre ? Justifier.
c. Dans quel sens va évoluer le système chimique si on augmente le pH du mélange 0,5 A2
sans modifier le volume. Que peut-on dire de K et f ?

PHYSIQUE (13 points)

Exercice 1 (3 points) Dipôle RL

On réalise un circuit formé par une association en série d’une bobine, d’inductance L et de résistance
r, avec un résistor de résistance R, l’ensemble est soumis à un échelon de tension E. (fig-1-). Les valeurs
de R, L et E sont réglables.

Fig.2
Fig.1

Page 2 sur 4
1°) On fixe L et E et on donne R=1k . La valeur de la résistance interne de la bobine est supposée
négligeable par rapport à celle de R.
On ferme le circuit à t=0, et on suit l’évolution, au cours du temps, de l’intensité du courant qui s’établit
dans le circuit. On obtient la courbe de la figure -2-
a. Établir l’équation différentielle vérifiée par i(t). 0,75 A2
b. En déduire l’expression littérale de l’intensité I du courant en régime permanent. 0,5 A2
c. Déterminer à partir de la courbe :
 La valeur de l’intensité I du courant en régime permanent. 0,25 A1
 La constante de temps .En déduire la valeur de L. 0,25 A1
0,75 A2
d. Déterminer la valeur de E.

2°) Afin d’étudier l’influence de différents paramètres, on réalise trois autres expériences (1),
(2) et (3) en modifiant à chaque fois l’un des paramètres E, R ou L et on trace la courbe i = f(t)
correspondant à chaque expérience (Fig. ci-dessous).Le tableau suivant récapitule les valeurs
données à E, R et L lors de ces trois expériences (1), (2) et (3) :

(1) (2) (3)


E (V) 12 6 6
R (k) 1 1 0,5
L (H) 0,1 0,2 0,1

Associer en le justifiant, à chaque expérience le graphe qui lui correspond. 0,5 A1

Exercice 2 ( 8 points) Oscillations libres

On considère le circuit électrique comportant un générateur de tension idéal de f.e.m. E, un


condensateur de capacité C = 10-6F, une bobine d’inductance L et de résistance nulle, deux résistors de
même résistance R et deux interrupteurs K1 et K2 (Fig-3-).

uc (V)
uc Fig-4-
5
4

i
2

t en ms
0

2
-2

Fig-3- -4

Page 3 sur 4
I-
On ferme K1 (en maintenant K2 ouvert).puis après une durée suffisamment longue on ouvreK1 et on
ferme K2 à un instant de date t=0s. Un oscilloscope à mémoire permet de tracer la courbe d’évolution de
la tension u2 au cours du temps, on obtient la figure -4-

1. Etablir l’équation différentielle vérifiée par la tension uc.


1 A2

2. Montrer que cette équation s’écrit de la forme:

d2uc (t) duc (t)


2
+2λ +ω2o .uc (t)=0 1 A2
dt dt
En déduire les expressions de 0 et λ 

3. Sachant que λ =40. Déterminer R, L puis E. 0,75 C


0,5 A2
4. Montrer que l’énergie ne se conserve pas dans le montage. Sous quelle forme est elle
dissipée ?
5. Calculer la variation de l’énergie entre les instants de dates t1=0s et t2 =2,75T0.Voir figure-3- 1,5 C
6. Représenter l’allure de la courbe d’évolution de la tension u2(t) visualisée sur la voie Y2. 0,5 A2

II-
On débranche les deux résistances, puis on refait la même expérience que précédemment.

1. Ecrire l’équation différentielle vérifiée par la tension uc aux bornes du condensateur.


0,5 A2
2. Montrer que cette équation différentielle admet pour solution l’équation u=UCM sin(0t+).
Avec UCM,  et 0. Des grandeurs dont on déterminera les expressions et les valeurs. 0,75 A2
3. Déterminer l’expression instantanée i(t).
4. L’énergie électromagnétique emmagasinée dans la bobine est notée EL. 0,5 A2
2
Montrer que EL = y1 + y2(t), avec y1, une fonction constante et y2(t)=Y2Max.sin( t+2).
T
1 C
Déterminer y1, T, Y2Max et 2.

-Fin du sujet-

Page 4 sur 4