Anda di halaman 1dari 19
SERVICE PUBLIC D’EAU POTABLE ET D’ASSAINISSEMENT
SERVICE PUBLIC D’EAU POTABLE ET D’ASSAINISSEMENT
SERVICE PUBLIC D’EAU POTABLE ET D’ASSAINISSEMENT R APPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DEAU POTABLE ET DASSAINISSEMENT

SERVICES PUBLICS D ’ EAU POTABLE ET D ’ ASSAINISSEMENT ********* Exercice 2008 ********** Rapport annuel
SERVICES PUBLICS D ’ EAU POTABLE ET D ’ ASSAINISSEMENT ********* Exercice 2008 ********** Rapport annuel
SERVICES PUBLICS D ’ EAU POTABLE ET D ’ ASSAINISSEMENT ********* Exercice 2008 ********** Rapport annuel

*********

Exercice 2008
Exercice 2008

**********

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 2 sur 19

SOMMAIRE :

SOMMAIRE :

2

1.

RAPPEL DU CADRE CONTRACTUEL :

3

1.1. Contrats de délégation de service public :

3

1.2. Contrats de vente d’eau avec d’autres collectivités :

4

1.3. Conventions de raccordement au réseau d’assainissement avec d’autres collectivités : 4

2. SERVICE EAU POTABLE

6

2.1.

Indicateurs techniques

6

2.1.1. Installations de production :

6

2.1.2. Installations de distribution :

6

2.1.3. Volumes distribués :

6

2.1.4. Volumes vendus :

7

2.1.5. Performances du réseau de distribution :

7

2.1.6. Qualité de l’eau :

8

2.1.7. Faits marquants de l’exercice :

10

2.2.

Indicateurs financiers

11

2.2.1.

Prix de l’eau (sans assainissement) pour une consommation de 120 m 3 :

11

2.2.2.

Autres indicateurs financiers :

12

2.2.2.1.

Recettes d’exploitation liées à la facturation du prix de l’eau :

12

2.2.2.2.

Subventions :

12

2.2.2.3.

Dettes de la collectivité :

12

2.2.2.4.

Investissements réalisés ou programmés :

12

3. SERVICE ASSAINISSEMENT :

14

3.1

Indicateurs techniques :

14

3.1.1. Ouvrages de collecte :

14

3.1.2. Unité de traitement :

14

3.1.3. Volumes :

14

3.1.4. Qualité :

15

3.1.5. Faits marquants de l’exercice :

15

3.2

Indicateurs financiers :

16

3.2.1. Prix du traitement des eaux usées pour une consommation de 120 m 3 :

16

3.2.2. Autres indicateurs financiers :

17

3.2.2.1. Recettes d’exploitation :

17

3.2.2.2. Dettes de la collectivité :

17

3.2.2.3. Investissements réalisés ou programmés :

17

4. PRIX GLOBAL DE L’EAU :

19

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 3 sur 19

1. RAPPEL DU CADRE CONTRACTUEL :

1.1. Contrats de délégation de service public :

Les services d’eau potable et d’assainissement collectif de la commune de Saintes sont affermés à la société Veolia Eau – Compagnie Générale des Eaux. Toutefois, la Ville conserve le contrôle des services affermés.

Service d’eau potable :

La Ville de Saintes a confié l’exploitation de son service public de production et de distribution d’eau potable à Veolia Eau, par contrat d’affermage en date du 30 novembre 2001, prenant effet au 1 er janvier 2002 pour une durée de douze ans et venant à échéance le 31 décembre 2013. Ce contrat a été complété par deux avenants :

Avenant n°1 en date du 16 décembre 2004, ayant pour objet :

- de mettre en vigueur un nouveau règlement de service permettant l’individualisation des contrats de fourniture d’eau ;

- d’adapter les dispositions contractuelles en conséquence ;

- d’assurer le nettoyage annuel de la vasque de Lucérat ;

- d’actualiser la formule de variation de prix.

Avenant n°2 en date du 18 janvier 2008, ayant pour objet d’intégrer les modifications suivantes :

- intégration de l’ensemble des nouvelles installations dans le périmètre affermé ;

- hausse de la rémunération du délégataire pour prendre en compte les dépenses nouvelles

liées au fonctionnement du nouvel équipement ;

- adjonction d’un nouveau compte prévisionnel d’exploitation concernant les installations

maintenues en service (garantie de renouvellement) et les nouvelles installations (compte de renouvellement) ;

- adjonction d’un compte d’exploitation prévisionnel lissant sur la durée restante du

contrat les charges supplémentaires liées au renouvellement des conduites en eau potable.

Avenant n°3 en date du 8 août 2008 ayant pour objet :

-de définir un tarif pour la production et la distribution d’une eau non décarbonatée

Service d’assainissement :

La Ville de Saintes a également confié l’exploitation de son service de collecte, transport, traitement et élimination des boues des eaux usées et pluviales canalisées à Veolia Eau, par contrat d’affermage en date du 30 novembre 2001, prenant effet au 1 er janvier 2002 pour une durée de douze ans et venant à échéance le 31 décembre 2013. Ce contrat a été amendé par deux avenants prenant en compte les modifications intervenues dans le périmètre d’affermage depuis la signature du contrat.

Avenant n°1 en date du 30 juin 2003, ayant pour objet :

- la mise en service d’une unité de traitement des graisses à la station d’épuration ;

- la prise en charge de trois nouveaux postes de relèvement (Motte à l’Œuf, Bois Mouniers, Avenue de Nivelle) ;

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 4 sur 19

- la réalisation d’analyses bactériologiques et physico chimiques supplémentaires

conformément à l’arrêté préfectoral d’autorisation du système d’assainissement des eaux usées du 9 juillet 2002 ;

- l’actualisation de la rémunération du délégataire.

Avenant n°2 en date du 16 décembre 2004, ayant pour objet :

- la prise en charge de huit nouveaux postes de relèvement (Chemin de Chaillot, La Pichauderie, Chemin de Beaulieu, Le Braséro, Les Vacherons, Chemin de Gatefer, Terres

de Beaulieu, L’Enclouse) ;

- l’actualisation de la rémunération du délégataire.

1.2. Contrats de vente d’eau avec d’autres collectivités :

La Ville de Saintes et Veolia Eau ont signé des conventions de vente d’eau avec le Syndicat des eaux de Charente Maritime et le Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable (SIAEP) de Chaniers.

Convention du 20 septembre 2002 pour la fourniture d’eau potable par la Ville de Saintes au Syndicat des eaux de Charente Maritime et du Syndicat des eaux de Charente Maritime à la ville de Saintes en secours, venant à échéance le 31 décembre 2013.

Convention du 17 novembre 2003 pour la fourniture d’eau potable par la ville de Saintes au SIAEP, venant à échéance le 31 décembre 2013. Ces deux conventions ont été complétées par deux avenants :

Avenant n°1 en date du 16 décembre 2004 ayant pour objet de garantir l’alimentation en eau de la Ville de Saintes par le Syndicat des Eaux, dans le cas où l’usine de Diconche ne serait pas en mesure de produire et de distribuer une eau conforme aux normes de potabilité (pics de turbidité).

Avenant n°2 en date du 20 mars 2008 ayant pour objet de modifier les conditions financières de fourniture d’eau pour tenir compte de l’évolution des coûts de fonctionnement liés aux nouveaux équipements de traitement de l’usine de Diconche.

1.3. Conventions de raccordement au réseau d’assainissement avec d’autres collectivités :

La Ville de Saintes et Veolia Eau ont signé des conventions de raccordement des réseaux d’assainissement de Saint-Georges des Côteaux et de Fontcouverte sur le réseau de la ville.

Commune de Saint Georges des Côteaux :

Convention du 31 janvier 2003 avec le Syndicat des Eaux de Charente Maritime pour le raccordement du réseau d’assainissement de la Commune de Saint Georges des Côteaux sur le réseau de la ville de Saintes, venant à échéance le 31 décembre 2013.

Avenant n°1 en date du 04 novembre 2003 à la convention du 31 janvier 2003 pour le raccordement du réseau d’assainissement de la Commune de Saint Georges des Côteaux sur le réseau de la ville de Saintes. Cet avenant a pour objet :

- de réviser les conditions de rémunération de Veolia Eau pour le traitement des eaux usées en provenance d’une autre collectivité.

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 5 sur 19

Commune de Fontcouverte :

Convention du 19 décembre 2002 avec le Syndicat des Eaux de Charente Maritime pour le raccordement du réseau d’assainissement de la Commune de Fontcouverte sur le réseau de la ville de Saintes, venant à échéance le 31 décembre 2013.

Avenant n°1 en date du 04 novembre 2003 à la convention du 31 janvier 2003 pour le raccordement du réseau d’assainissement de la Commune de Fontcouverte sur le réseau de la ville de Saintes. Cet avenant a pour objet :

- de réviser les conditions de rémunération de Veolia Eau pour le traitement des eaux usées en provenance d’une autre collectivité.

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 6 sur 19

2. SERVICE EAU POTABLE

2.1. Indicateurs techniques

2.1.1. Installations de production :

Le service d’eau potable de la ville de Saintes est composé des installations de production suivantes :

- La ressource de Lucérat (nappe captive), située en rive gauche de la Charente, sur le quai des Roches :

Cette ressource approvisionne en eau la ville de Saintes (27 723 habitants), les communes du

SIAEP de Chaniers (6 500 habitants) et participe à l’alimentation estivale du réseau littoral du Syndicat des Eaux de Charente Maritime (97 250 habitants).

- L’usine de production d’eau potable de Diconche :

Les installations actuelles de la Ville de Saintes permettent une production journalière de 24 000

m 3 /j à partir de la source de Lucérat, soit 1 200 m 3 /h pendant 20 h. Une interconnexion avec le réseau du Syndicat des Eaux permet un secours mutuel entre les deux collectivités. La nouvelle usine permet le traitement des pesticides par injection de charbon actif en poudre, de la turbidité par la mise en place de membranes d’ultra-filtration. Une filière de décarbonatation permet aux usagers de la Ville de Saintes de bénéficier d’une eau adoucie.

2.1.2. Installations de distribution :

Le réseau de distribution est composé de :

- 235,6 km de canalisations de distribution (hors branchements);

- 12 575 branchements (dont 1 668 branchements en plomb) ;

- 7 réservoirs (capacité totale de stockage de 11730 m 3 ) :

- Bâches Diconche : 3 500 m 3 et 3 000 m 3 ;

- Bâche Motte à l’œuf : 30 m 3 ;

- Réservoir de Beaulieu : 1 000 m 3 ;

- Réservoir de Bellevue 1 : 1 200 m 3 ;

- Réservoir de Bellevue 2 : 600 m 3 ;

- Réservoir de Boiffiers : 1 400 m 3 ;

- Réservoir de Saint Rémy : 1 000 m 3 ;

- 359 poteaux incendie ;

- 11 bornes fontaines.

2.1.3. Volumes distribués :

La source de Lucérat a permis une production annuelle de 3 321 979 m 3 . Par ailleurs, la ville de Saintes a acheté 464 311 m 3 au Syndicat des Eaux de la Charente-Maritime, pour la desserte des écarts ruraux (villages situés en périphérie de Saintes et alimentés par le Syndicat) et le respect des limites de qualité réglementaires (alimentation de la ville de Saintes par le Syndicat des Eaux lors de pics de turbidité).

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 7 sur 19

Bilan de distribution

5 000 000 4 000 000 3 000 000 2 000 000 1 000 000
5
000 000
4
000 000
3
000 000
2
000 000
1
000 000
0
2004
2005
2006
2007
2008
volumes en m3
Volumes produits (m3) Volumes achet_s (m3) Volumes vendus (m3) Volumes distribu_s (m3)
Volumes produits (m3)
Volumes achet_s (m3)
Volumes vendus (m3)
Volumes distribu_s (m3)

La baisse des volumes achetés au Syndicat des Eaux de la Charente-Maritime est liée à la mise en service de la nouvelle usine au mois d’avril. Les volumes vendus sont en hausse de 62,8% par rapport à 2007.

Le volume distribué sur le réseau Saintais (2 077 693 m 3 ) est égal à la somme du volume produit par l’usine de Diconche (3 321 979 m 3 ) et du volume acheté au Syndicat des Eaux (464 311 m 3 ) diminués du volume vendu aux collectivités (1 708 597 m 3 ).

2.1.4. Volumes vendus :

Le volume vendu est égal au volume consommé total (3 397 687m 3 ) diminué des consommations nécessaires au service (16 405 m 3 ).

Un volume annuel de 3 381 282 m 3 arrive « au robinet » de 11 604 abonnés répartis de la façon suivante :

1 534 769 m 3 pour 11 445 abonnés domestiques (ménages), 137 916 m 3 pour 159 abonnés non domestiques,

137 916 m 3 pour 159 abonnés non domestiques, 1 672 685 m 3 pour la

1 672 685 m 3 pour la Commune de Saintes

1 490 042 m 3 pour le Syndicat des Eaux de la Charente-Maritime, 218 555 m 3 pour le SIAEP de Chaniers.

2.1.5. Performances du réseau de distribution :

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 8 sur 19

Rendement du réseau de distribution :

Il mesure la part des volumes effectivement utilisés dans les volumes introduits dans le réseau. Il permet d’apprécier la qualité d’un réseau et l’efficacité du service de distribution.

Vol vendu particulie rs municipaux . . . R = Vol prod + vol achet
Vol vendu particulie rs municipaux
.
.
.
R =
Vol prod + vol achet vte eau coll
.
.
.
.
.
100% 93% 91% 92% 90% 90% 81% 80% 70% 60% 50% 2004 2005 2006 2007
100%
93%
91%
92%
90%
90%
81%
80%
70%
60%
50%
2004
2005
2006
2007
2008

Le rendement de réseau de la Ville de Saintes est de 81% en 2008. Il s’explique par la prise en compte des débitmètres d’alimentation des bâches d’avril à septembre (débimètres installés dans le cadre de la nouvelle usine mal étalonnés), qui majorent le volume produit en sortie d’usine.

Indice linéaire de pertes en réseau :

Cet indicateur permet de qualifier l'étanchéité du réseau en fonction de l’indice de consommation. Pour l’année 2008, il est de 4,08 m3/j/km de réseau, ce qui le situe dans la catégorie des réseaux « acceptables » (ILC < 5 en zone semi- rurale). L’indice linéaire de perte est en forte augmentation, cette dernière étant liée au sur-comptage des volumes produits par l’usine.

Indicateurs complémentaires :

L’entretien du réseau par la CGE a nécessité la réparation de 57 fuites sur canalisation, 159 fuites sur branchements, 179 renouvellements de branchements et 763 compteurs vétustes ou bloqués renouvelés.

2.1.6. Qualité de l’eau :

L’eau est l’un des produits alimentaires les plus contrôlés. Le Code de la Santé Publique (articles R.1321-1 à R.1321-66 et annexes 13-1 à 13-3) applicable depuis le 25 décembre 2003 vise à accroître encore davantage la sécurité sanitaire des eaux distribuées. Dans ce cadre, les eaux destinées à la consommation humaine doivent (Art. R.1321-2 et R.1321-3 et annexe 13-1 du CSP) :

- Ne pas contenir un nombre ou une concentration de micro-organismes, de parasites ou

de toutes autres substances constituant un danger potentiel pour la santé des personnes ;

- Etre conformes à des Limites de Qualité pour des paramètres susceptibles de générer des effets immédiats ou à plus long terme sur la santé des consommateurs ;

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 9 sur 19

- Satisfaire à des Références de Qualité, valeurs indicatives établies à des fins de suivi des installations de production et de distribution d’eau et d’évaluation de risques pour la santé des personnes. Ce texte, définit précisément le contrôle officiel (paramètres à analyser et fréquence d’analyse) réalisé par la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales et la surveillance à mettre en place par le délégataire.

Résultats :

Analyses micro-biologiques :

Sur les 206 prélèvements analysés (98 pour le contrôle officiel et 108 pour le contrôle du délégataire), 100 % des résultats sont conformes aux limites de qualité réglementaires. Les analyses bactériologiques du contrôle officiel et de l’autosurveillance de l’exploitant sont toutes conformes.

Analyses physico-chimique :

Sur les 158 analyses effectuées, une est non-conforme et concerne l’élément « nickel ». Pour les paramètres physico-chimiques, le taux de conformité aux limites de qualité est de 99,37 %.

Limite

de

qualité

Contrôle Officiel et Surveillance du Délégataire

Contrôle Officiel

Surveillance du

Délégataire

Nb PLV Nb PLV Nb PLV Nb PLV total Nb PLV total Nb PLV total
Nb PLV
Nb PLV
Nb PLV
Nb PLV total
Nb PLV total
Nb PLV total
Conformes
Conformes
Conformes

Microbiologie

98

98

108

108

206

206

Physico-chimie

110

109

48

48

158

157

Taux de

 

Surveillance du

Contrôle Officiel et Surveillance du Délégataire

conformité

Contrôle Officiel

Délégataire

Microbiologie

100,0%

100,0%

100,0%

Physico-chimie

99,1%

100,0%

99,4%

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 10 sur 19

Taux de conformit_ Contr_le Sanitaire et Surveillance du D_l_gataire Nombre de Pr_l_vements Non conformes

100,0% 14 95,0% 12 90,0% 10 85,0% 8 80,0% 6 75,0% 4 70,0% 2 65,0%
100,0%
14
95,0%
12
90,0%
10
85,0%
8
80,0%
6
75,0%
4
70,0%
2
65,0%
0
2006
2007
2008
Microbiologique
100,00%
100,00%
100,00%
Physico-chimique
92,47%
89,92%
99,37%
Nb PLV microbiologique NC
000
Nb PLV physico-chimiques NC
11
13
1

Le dépassement observé concerne un métal : le nickel. Cependant, la teneur mesurée n’est pas représentative de la qualité de l’eau distribuée sur le réseau ; elle peut être une conséquence de la nature du réseau de distribution desservant le point contrôlé (réseau interne).

2.1.7. Faits marquants de l’exercice :

- Le retour d’eau du Syndicat des Eaux vers la ville de Saintes a été activé à plusieurs reprises sur la période janvier-avril 2008.

- Amélioration de la qualité de l’eau potable :

Depuis le 1 er avril 2008, la mise en service de la nouvelle usine de traitement permet de distribuer de l’eau répondant aux limites de qualité réglementaires (traitement des pesticides, de la turbidité et éléments parasitaires). Depuis le 1 er avril 2009, l’amélioration du traitement de l’usine permet de desservir une eau décarbonatée. -Renouvellement de l’antibélier du Lucérat. -Le renouvellement des équipements électriques et d’accessoires aux réservoirs de Saint-Rémy et Beaulieu. -Extension et renforcement des réseaux (les Pins, Préan haut et Préan Bas, champs verdier/ Saint- Thomas, Narcejac).

- La C.G.E. a poursuivi la démarche de remplacement des branchements en plomb. En 2008, 179

branchements en plomb ont été supprimés. Il en reste 1 668, qui doivent disparaître d’ici le 31 décembre 2013 (fin du contrat d’affermage).

- Au titre du renouvellement des canalisations, le délégataire a procédé au remplacement de 318 ml de canalisation (rue des Jacobins et rue Saint-François).

- Un avenant au contrat a été signé en août 2008 afin de définir un tarif pour la production et la distribution d’une eau non décarbonatée.

- Arrêté préfectoral portant déclaration d’utilité publique l’instauration des périmètres de

protection du captage de Lucérat et les travaux de prélèvement et de dérivation des eaux en vue de la consommation humaine :

Après avoir reçu un avis favorable du Conseil Départemental d’Hygiène et du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France l’arrêté préfectoral a été signé le 07 janvier 2008.

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 11 sur 19

2.2. Indicateurs financiers

2.2.1. Prix de l’eau (sans assainissement) pour une consommation de 120 m 3 :

Tarif de la redevance eau 2008 : 0,5330 HT/m 3 (délibération du 19 décembre 2007). Tarif de la redevance eau 2009 : 0,5490 HT/m 3 (délibération du 19 décembre 2008).

     

Euro

 

01/01/2008

01/01/2009

Variation

Qté

Prix Unitaire

Montant

Prix Unitaire

Montant

%

HT

HT

HT

HT

Distribution de l'eau

     

Parts Distributeur

   

76,28

 

83,73

9,8%

Abonnement (part distributeur)

18,50

19,10

3,2%

Consommation (part distributeur) (m3)

120

0,4815

57,78

0,5386

64,63

11,9%

Parts Collectivité

63,96

65,88

3,0%

Abonnement (part communale) (m3)

Consommation (part communale) (m3)

120

0,5330

63,96

0,5490

65,88

3,0%

Total distribution de l'eau

 

140,24

 

149,61

6,7%

Organismes publics

Taxes et redevances Eau Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) Lutte contre la pollution (Agence de l'eau) (m3)

120

0,0400

4,80

     

120

0,1900

22,80

0,1950

23,40

2,6%

Total Organismes publics

 

27,60

 

28,20

2,2%

TOTAL HT de la Facture

 

en Euro

167,84

 

177,81

5,9%

TOTAL TTC de la Facture

 

en Euro

177,07

 

187,59

5,9%

Prix TTC du m3 hors abonnement

 

en Euro

1,3129

 

1,3953

6,3%

Soit

abonnement).

Soit

abonnement)

1,3129

1,3953

TTC /

TTC /

m 3

m 3

au

au

1 er

1 er

janvier

janvier

2008 pour une consommation de 120 m 3 (hors

2009 pour une consommation de 120 m 3 (hors

L’augmentation du prix de l’eau pour l’année 2009 s’explique principalement par l’augmentation de la rémunération du Délégataire.

Par avenant n°2 au contrat d’affermage en date du 18 janvier 2008, la rémunération du Délégataire concernant la partie proportionnelle au m 3 est établie à 0,6277 HT/m3 pour une eau décarbonatée.

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 12 sur 19

Par avenant n°3 au contrat d’affermage en date du 8 août 2008, il est précisé la rémunération du Délégataire pour une eau non décarbonatée

2.2.2. Autres indicateurs financiers :

2.2.2.1. Recettes d’exploitation liées à la facturation du prix de l’eau :

Le montant des recettes d’exploitation liées à la facturation du prix de l’eau ainsi que les autres recettes d’exploitation provenant notamment des ventes d’eau au Syndicat des Eaux de la Charente-Maritime (1 490 042 m 3 ) et au SIAEP de Chaniers (218 555m 3 ) s’élèvent à 945 878, 45 TTC pour l’année 2008.

2.2.2.2. Subventions :

En 2008, la Ville de Saintes a reçue une participation financière de 537 086 TTC du Syndicat des Eaux de Charente Maritime dans le cadre de l’opération de modernisation de l’usine de production d’eau potable de Diconche ; et 1 819 058, 70 TTC de l’Agence de l’Eau Adour- Garonne pour la mise en conformité de l’eau distribuée.

2.2.2.3. Dettes de la collectivité :

Durée d’extinction de la dette

:

19 ans

Capital restant dû au 31/12/2008 (encours)

:

6 592 495,14 TTC

Annuité de remboursement

:

678 360,51 TTC

-

dont remboursement du capital

:

386 044,77 TTC

-

dont remboursement des intérêts

:

292 315,74 TTC

Amortissement

:

861 840,28 TTC

2.2.2.4. Investissements réalisés ou programmés :

2008 :

- Amélioration de la qualité de l’eau études et travaux

(Autorisation de programme) :

3 454 518, 27 TTC

- Extension et renforcement de réseau + report de branchements + poteaux incendie

393 600 TTC

- Réservoirs : Boiffiers –Diagnostic de Génie Civil

7 669 TTC

- Diagnostic vasque Lucérat

21 213 TTC

TOTAL des investissements réalisés sur l’exercice 2008

3 877 000 TTC

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 13 sur 19

2009 :

-

Renforcement

de

la

Vasque

de

Lucérat

(marché

de

maîtrise

80 000 TTC

d’œuvre)

-

Amélioration de la qualité de l’eau (Autorisation de programme).

1 323 000 TTC

-

Extension

et

renforcement

de

réseau :

desserte

du

village

des

350

000 TTC

Gillardeaux.

 

-

Périmètre de protection du Captage de Lucérat – Mise en conformité de la ZI des Charriers (Etudes et travaux).

100

000 TTC

-Audit DSP

 

30 000 TTC

- Réservoirs : études

 

20 000 TTC

- Réservoirs : mise en place de comptages

 

20 000 TTC

TOTAL des investissements budgétés sur l’exercice 2009

2010 :

- Travaux Réservoir Boiffiers

- Extension/renouvellement

- Vasque du Lucérat

- Protection de captage

- Audit phase II

1 923 000 TTC

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 14 sur 19

3. SERVICE ASSAINISSEMENT :

3.1 Indicateurs techniques :

3.1.1. Ouvrages de collecte :

Le réseau d’assainissement de la ville de Saintes est composé de :

-

94,7 km de réseau eaux usées (réseau séparatif),

-

34,6 km de réseau unitaire,

-

126,4 km de réseau d’assainissement pluvial,

-

42 postes de refoulement

-

23 déversoirs d’orage,

-

9 663 branchements eaux usées/unitaires.

3.1.2.

Unité de traitement :

La station d’épuration de la Ville de saintes, située à Lormont, possède une capacité de 40 000 équivalents habitants pour un débit de 6 700 m 3 /j.

(La capacité en équivalents habitants est calculée sur une base de 60 g de DBO 5 par habitant et par jour.)

Cette unité de traitement est de type biologique à boues activées (aération prolongée) avec chloration. Elle traite les effluents de Saintes mais aussi ceux de Saint Georges des Côteaux et de Fontcouverte.

3.1.3. Volumes :

Le volume annuel d’effluents acheminé à l’unité de dépollution de Lormont est de 1 906 080 m 3 (soit un débit moyen journalier de 5 208 m 3 /j).

635,2 tonnes de matières sèches (hors réactifs) de boues ont été valorisées en agriculture, dans le cadre du plan d’épandage.

L’assiette de la redevance assainissement, c’est-à-dire le volume total facturé aux usagers est calculée sur la base d’un volume annuel de 1 509 069 m 3 collecté chez 10 405 abonnés répartis de la façon suivante :

1 428 226 m 3 pour la Commune de Saintes 80 843 m 3 pour les communes de Fontcouverte et Saint Georges des Côteaux (soit une diminution de 2,9 % par rapport à 2007).

L’unité de traitement des matières de vidange est de 16 508 m 3 .

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 15 sur 19

3.1.4. Qualité :

Le contrôle de la qualité s’effectue par des mesures au niveau de la station d’épuration (entrée et sortie), en Charente (amont et en aval de l’agglomération) et au niveau de déversoirs d’orage. L’ensemble de ces mesures d’auto-surveillance est réalisé par Veolia Eau et les résultats sont transmis à la Direction Inter-services de l’Eau (service de l’Etat chargé de veiller au respect de la réglementation).

Résultats :

Au niveau de la station d’épuration, 52 bilans ont été effectués au cours de l’année 2008.

52 bilans ont été effectués au cours de l’année 2008. Performance épuratoire : En moyenne sur

Performance épuratoire :

En moyenne sur l’année, le système de traitement a reçu, traité et rejeté les charges de pollution suivantes :

(le calcul des charges et rendement épuratoire prend en compte les volumes surversés par le bassin d’orage)

 

Nombre de

bilan

Charge

arrivant

Charge en

sortie (kg/j)

Rendement

système

Concentration

sortie (mg/l)

disponibles

(kg/j)

(%)

(1)

Demande

Chimique

en

52

4

377

270,7

93,8

54

Oxygène (DCO)

Demande

Biologique

en

24

1

541

30,4

98

7

Oxygène (DBO5)

Matières En Suspension (MES)

52

2

884

72,9

97

15

Azote Kjeldahl (N-NK)

 

24

373

21,3

94

4

Azote (N-NGL)

 

24

358

42,3

89

8

Phosphore total (Pt)

 

24

 

53

3,7

92

1

Les performances de la station sont conformes à l’arrêté préfectoral d’autorisation de rejet. Toutefois, il est constaté une non-conformité à la Directive Européenne et au décret de transposition (arrêté du 22 juin 2007) par rapport aux équipements de l’usine de dépollution. En période de pluies intenses, la capacité du bassin d’orage ne permet pas de traiter toute la charge hydraulique arrivant à la station de dépollution.

3.1.5. Faits marquants de l’exercice :

- Transformation du réseau unitaire en réseau séparatif : rue Saint-François: rue Saint-François

- Réalisation de réseaux d’eaux usées : Village de Narcejac ; Préan Haut / Préan Bas ; La Patillou ; Champ Verdier / St Thomas ; Rue Normandie / Niemen.

- Remplacement d’appareillages de la station d’épuration : renouvellement de pompe, vanne,

grille, râteau du dégrilleur, agitateur, motoréducteur, débitmètre, poste des filtrats…

- Renouvellement de pompes de postes de relèvement et d’équipements associés aux postes de relèvement

- Mise en place d’un dispositif de compactage et d’ensachage sur les refus de dégrillage

- Mise en place d’un débitmètre de comptabilisation des boues brutes avant déshydratation

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 16 sur 19

3.2 Indicateurs financiers :

3.2.1. Prix du traitement des eaux usées pour une consommation de 120 m 3 :

Le service assainissement étant facturé par l’intermédiaire de la facture d’eau, le tableau ci- dessous présente le montant relatif à l’assainissement seul.

Tarif de la redevance assainissement 2008 : 0,2380 HT/m 3 (délibération du 19 décembre

2007).

Tarif de la redevance assainissement 2009 : 0,2450 HT/m 3 (délibération 19 décembre 2008).

     

Euro

 

01/01/2008

01/01/2009

Variation

Qté

Prix Unitaire

Montant

Prix Unitaire

Montant

%

HT

HT

HT

HT

Collecte et traitement des eaux usées

       

Parts Distributeur

           

Consommation (part distributeur) (m3)

120

0,4895

58,74

0,5045

60,54

3,1%

Parts Collectivité

Consommation (part communale) (m3)

120

0,2380

28,56

0,2450

29,40

2,9%

Total distribution de l'eau

 

87,30

 

89,94

 

Organismes publics

 

Taxes et redevances Asst

           

Modernisation des réseaux

120

0,15

18,00

0,1550

18,60

3,3%

Total Organismes publics

 

18,00

     

TOTAL HT de la Facture

 

en Euro

105,30

 

108,54

3,1%

TOTAL TTC de la Facture

 

en Euro

111,09

 

114,51

3,1%

Prix TTC du m3 hors abonnement

 

en Euro

0,9258

 

0,9543

2,2%

Soit 0,9258 TTC / m 3 au 1 er janvier 2008 pour une consommation de 120 m 3 (hors abonnement) Soit 0,9543 TTC / m 3 au 1 er janvier 2009 pour une consommation de 120 m 3 (hors abonnement)

L’augmentation du prix du m 3 d’eau assaini pour l’année 2009 s’explique par la mise en place de la redevance « modernisation des réseaux » au profit de l’Agence de l’Eau Adour Garonne.

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 17 sur 19

3.2.2. Autres indicateurs financiers :

3.2.2.1. Recettes d’exploitation :

Surtaxe communale

: 346 102,21 TTC

Raccordements

:

65 700,96 TTC

Produits résiduels

:

22 991,10 TTC

Prime pour épuration

: 191 696 ,78 TTC

La prime pour épuration est une aide financière versée par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne en compensation des efforts réalisés sur la commune pour réduire les émissions polluantes. Le montant de la prime pour épuration versée en 2008 concerne les résultats de l’année.

3.2.2.2. Dettes de la collectivité :

Durée d’extinction de la dette

:

20 ans

Capital restant dû au 31/12/2008 (encours)

:

4 244 942,74 TTC

Annuité de remboursement

:

393 057,50 TTC

-

dont remboursement du capital

:

224 807,49 TTC

-

dont remboursement des intérêts

:

168 250,01 TTC

Amortissement

:

252 256,00 TTC

3.2.2.3. Investissements réalisés ou programmés :

2008 :

- Extension et réhabilitation du réseau assainissement :

- Extension du réseau d’assainissement (fin des travaux secteur Nord)

1 126 013 TTC 922 550 TTC

- Réhabilitation de réseau rue Général Sarrail

57

183 TTC

- Réhabilitation de réseau rue Saint François

73

300 TTC

- Diverses réhabilitations

28

592 TTC

- Travaux divers

44388 TTC

- Branchements assainissement sur réseau existant

129 461 TTC

- Station d’épuration :

49 638 TTC

préleveur automatique en sortie du bassin d’orage et débitmètre sur la recirculation des boues

-

10

585 TTC

-

compacteur-laveur-ensacheur pour les résidus de dégrillage

27

986 TTC

- Génie civil STEP et Reprise du refoulement eaux industrielles

11

067 TTC

TOTAL des investissements réalisés sur l’exercice 2008 :

1 305 112 TTC

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 18 sur 19

2009 :

- Gillardeaux

300

000 TTC

- Petites extensions

69

000 TTC

- Sécurisation des trappes PR

50

000 TTC

- Branchement EU

100

000 TTC

- Audit DSP

30

000 TTC

- Etude de renouvellement de l’autorisation du système d’assainissement

26 000 TTC

- Etudes

5 000 TTC

TOTAL des investissements budgétés sur l’exercice 2008 :

580 000 TTC

2010 :

- Terrefort

- Varzay

- Travaux STEP

- Audit phase II

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008

Page 19 sur 19

4 . PRIX GLOBAL DE L’EAU :

     

Euro

 

01/01/2008

01/01/2009

Variation

Qté

Prix Unitaire

Montant

Prix Unitaire

Montant

%

HT

HT

HT

HT

Distribution de l'eau

     

Parts Distributeur

           

Abonnement (part distributeur) Consommation (part distributeur) (m3)

18,50

19,1

3,2%

120

0,4815

57,78

0,5386

64,63

11,9%

Parts Collectivité

Consommation (part communale) (m3)

120

0,5330

63,96

0,549

65,88

3,00%

Total distribution de l'eau

 

140,24

 

149,61

6,7%

Collecte et traitement des eaux usées

       

Parts Distributeur

           

Consommation (part distributeur) (m3)

120

0,4895

58,74

0,5045

60,54

3,06%

Parts Collectivité

           

Consommation (part communale) (m3)

120

0,2380

28,56

0,245

29,40

2,94%

   

87,30

 

89,94

3,02%

Organismes publics

 

Taxes et redevances Eau

Préservation des ressources en eau (Agence de l'eau) (m3) Lutte contre la pollution (Agence de l'eau) (m3)

           

120

0,0400

4,80

120

0,19

22,80

0,195

23,40

2,63%

Taxes et redevances Asst

Modernisation des réseaux

120

0,15

18,00

0,155

18,60

3,33%

Total Organismes publics

 

45,60

 

42,00

-7,89%

TOTAL HT de la Facture

 

en Euro

273,14

 

281,55

3,1%

TOTAL TTC de la Facture

 

en Euro

288,16

 

297,04

3,1%

Prix TTC du m3 avec abonnement

 

en Euro

2,4014

 

2,4753

3,1%

Prix TTC du m3 hors abonnement

 

en Euro

2,2472

 

2,3161

3,1%

Soit 2,4014 TTC / m 3 abonnement). Soit 2,4753 TTC / m 3 abonnement).

au 1 er janvier 2008

au 1 er janvier 2009

pour une consommation de 120 m 3 (avec

pour une consommation de 120 m 3 (avec

Le prix global de l’eau a augmenté de 3,1% entre les exercices 2008 et 2009.

Au 1er janvier 2009, le prix de l’eau était de 2,4753 TTC / m 3 et se décomposait ainsi :

53 % pour la distribution de l’eau potable

32 % pour l’assainissement

15 % pour les taxes et redevances perçues par l’Agence de l’Eau Adour Garonne

Par rapport à l’année 2008, on constate une augmentation de la part relative à la distribution de l’eau potable qui s’explique par la mise en service de l’ultrafiltration en avril 2008.

Rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable et d’assainissement – Exercice 2008