Anda di halaman 1dari 23

Notice individuelle destinée à l’inspection

NOM : ………………………………………. Nom de jeune fille : ……………………………………….


Prénom : ……………………………………. Date de naissance : ………………………………………
Ville de résidence : ………………………… Courriel : …………………………………….……………..

Cursus professionnel
Grade :
Date d’entrée dans l’enseignement : Mode d’accès :
Etablissement actuel Spécialité de recrutement :
Date de nomination dans l’établissement : Échelon :
Depuis le :
Modalité d’affectation (poste définitif, TZR …) :
Note pédagogique actuelle :
Service : Dernière inspection :
r partagé (précisez autre(s) établissement(s) : Date:

r partiel Nom de l’inspecteur:


Expérience(s) antérieure(s) (précisez la durée)
r Collège r ZEP
r Lycée r Enseignement supérieur
r Lycée Prof. r Autres expériences d’enseignement :

r SEGPA r autres expériences professionnelles :

Parcours professionnel
Compétences
Diplômes et concours Compétences particulières
(scientifiques - techniques -TICE - artistiques - langues vivantes - publications diverses …)

Activités au sein de l’établissement

r Responsabilités particulières exercées (professeur principal, coordonnateur disciplinaire, animateur réseau…)

r Implications dans des actions à caractère transversal (cf. : priorités académiques et nationales)

r Implications dans d’autres projets éducatifs (action culturelle, projet européen, concours, échanges linguistiques, séjours à
l’étranger, ateliers…)
Activités à l’échelle nationale ou académique
Académique Nationale
(Conseiller pédagogique, formateur IUFM, auteur de sujets (Membre de jury, auteur de sujets, ressource nationale…)
d’examen, membre de jury, animateur stage, TICE,
professeur-relais…)

Projet personnel
Formation continue

r Principaux axes de formation dans les années antérieures ?

r Formations souhaitées ?

Projet(s) d’évolution de carrière

r Congé formation (motif, nombre de demandes…)

r Concours internes (Capes, agrégation…)

r Concours de personnel d’encadrement (chef d’établissement, inspecteur…)

r Autres (Chef des Travaux, CFC, autres ministères…)

Mobilité envisagée (niveaux d’enseignement, établissement…)

Date : Signature :
LES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DES MAÎTRES

Les professeurs des écoles et les professeurs des collèges et des lycées sont tous des
professeurs. Cette unité du métier, au-delà des particularités propres à chaque niveau
d’enseignement, justifie un seul référentiel de compétences pour tout type d’enseignant.
Pour tout maître, l’objectif ultime d’une formation réussie est de se trouver en mesure
d’exercer son métier, fort des connaissances acquises et des capacités à les mettre en
oeuvre et fort de ces dispositions d’esprit qui construisent le respect des élèves et
permettent d’exercer pleinement son autorité de professeur.
La formation des maîtres s’organise autour d’une fonction dans l’institution : on sera
professeur des écoles, professeur de lycée ou de collège, professeur de lycée professionnel.
Elle s’organise aussi autour de la polyvalence pour les professeurs des écoles ou d’un
champ disciplinaire pour les autres professeurs : cela vaut pour les professeurs bivalents
comme pour les professeurs spécialistes d’une seule discipline.
Dix compétences professionnelles doivent être prises en compte dans la formation de tous
les maîtres. Chacune met en jeu des connaissances, des capacités à les mettre en œuvre et
des attitudes professionnelles fondamentales. Elles sont toutes également indispensables.

1. Agir en fonctionnaire de l’État et de façon éthique et responsable


Tout professeur contribue à la formation sociale et civique des élèves. En tant qu’agent
de l’État, il fait preuve de conscience professionnelle et suit des principes déontologiques
: il respecte et fait respecter la personne de chaque élève, il est attentif au projet de
chacun ; il respecte et fait respecter la liberté d’opinion ; il est attentif à développer une
attitude d’objectivité ; il connaît et fait respecter les principes de la laïcité, notamment la
neutralité ; il veille à la confidentialité de certaines informations concernant les élèves et
leurs familles.
Il exerce sa liberté et sa responsabilité pédagogique dans le cadre des obligations
réglementaires et des textes officiels ; il connaît les droits des fonctionnaires et en
respecte les devoirs.
L’éthique et la responsabilité du professeur fondent son exemplarité et son autorité dans
la classe et dans l’établissement.
 Connaissances
Le professeur connaît :
- les valeurs de la République et les textes qui les fondent : liberté, égalité,

1
fraternité ; laïcité ; refus de toutes les discriminations ; mixité ; égalité entre les
hommes et les femmes ;
- les institutions (État et collectivités territo riales) qui définissent et mettent en
œuvre la politique éducative de la nation ;
- les mécanismes économiques et les règles qui organisent le monde du travail et
de l’entreprise ;
- la politique éducative de la France, les grands traits de son histoire et ses
enjeux actuels (stratégiques, politiques, économiques, sociaux) en comparaison
avec d’autres pays européens ;
- les grands principes du droit de la fonction publique et le code de l’éducation :
les lois et textes réglementaires en relation avec la profession exercée, les textes
relatifs à la sécurité des élèves (obligations de surveillance par exemple) et à la
sûreté (obligation de signalement par exemple) ;
- le système éducatif, ses acteurs et les dispo sitifs spécifiques (éducation
prioritaire, etc.) ;
- la convention internationale des droits de l’enfant ;
- ses droits et recours face à une situation de menace ou de violence ;
- l’organisation administrative et budgétaire des écoles et des établissements
publics locaux d’enseignement ;
- les règles de fonctionnement de l’école ou de l’établissement (règlement
intérieur, aspects budgétaires et juridiques) ;
- les caractéristiques et les indicateurs de l’école ou de l’établissement d’exercice
- le projet de l’école ou de l’établissement d’exercice ;
- le rôle des différents conseils (conseil d’école, conseil des maîtres, conseil de
cycle, d’une part, conseil d’administration, conseil pédagogique, conseil de
classe, conseil de discipline, d’autre part).
 Capacités
Le professeur est capable :
- d’utiliser ses connaissances sur l’évolution et le fonctionnement du service
public d’éducation nationale pour recourir aux ressources offertes ;
- de se situer dans la hiérarchie de l’institution scolaire ;
- de participer à la vie de l’école ou de l’établissement ;
- de repérer les signes traduisant des difficultés spécifiques des élèves dans le
domaine de la santé, des comportements à risques, de la grande pauvreté ou de
la maltraitance ;
- de contribuer, en coopérant avec des partenaires internes ou externes à
l’institution, à la résolution des difficultés spécifiques des élèves ;

2
- de se faire respecter et d’utiliser la sanction avec discernement et dans le
respect du droit.
 Attitudes
Agir de façon éthique et responsable conduit le professeur :
- à faire comprendre et partager les valeurs de la République ;
- à intégrer, dans l’exercice de sa fonction, ses connaissances sur les institutions,
sur l’État (son organisation et son budget), sur ses devoirs de fonctionnaire ;

- à respecter dans sa pratique quotidienne les règles de déontologie liées à


l’exercice du métier de professeur dans le cadre du service public d’éducation
nationale ;
- à respecter les élèves et leurs parents ;
- à respecter et faire respecter le règlement intérieur, les chartes d’usage des
ressources et des espaces communs ;
- à collaborer à la réalisation d’actions de partenariat engagées entre
l’établissement et son environnement économique, social et culturel ;
- à prendre en compte la dimension civique de son enseignement.

2. Maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer


Dans son usage de la langue française, tant à l’écrit qu’à l’oral, le professeur doit être
exemplaire quelle que soit sa discipline.
Il est attentif à la qualité de la langue chez ses élèves. Qu’il présente des connaissances,
fournisse des explications ou donne du travail, il s’exprime avec clarté et précision, en
tenant compte du niveau de ses élèves. Il sait décrire et expliquer simplement son
enseignement à la diversité de ses interlocuteurs, en particulier les parents.
 Connaissances
Tout professeur possède les connaissances attendues d’un diplômé de
l’enseignement supérieur, dans la maîtrise de la langue écrite et orale
(vocabulaire, grammaire, conjugaison, ponctuation, orthographe).
Le professeur des écoles connaît en outre :
- les mécanismes d’apprentissage du langage en maternelle et le développement
des capacités d’expression orale tout au long de la scolarité primaire ;
- les mécanismes d’apprentissage de la lecture et ses obstacles ;
- les méthodes d’enseignement de la lecture et de l’écriture ;
- les règles fondamentales de l’orthographe et de la grammaire.
 Capacités
Le professeur est capable :

3
- de repérer les obstacles à la lecture, les déficiences du langage oral et écrit en
identifiant les difficultés que peuvent rencontrer les élèves ;
- de construire des séquences d’enseignement qui visent des objectifs de
développement de l’expression orale et écrite des élèves ;
- de communiquer avec clarté et précision et dans un langage adapté à l’écrit
comme à l’oral :
- avec les élèves, au cours des apprentissages (transmission des connaissances,
organisation du travail en classe et du travail personnel à fournir...) ;
- avec les parents, au cours des échanges personnalisés ou collectifs.
 Attitudes
Le souci d’amener les élèves à maîtriser la langue conduit le professeur :
- à intégrer dans les différentes situations professionnelles l’objectif de maîtrise de
la langue orale et écrite par les élèves ;
- à veiller dans toutes les situations d’enseignement ou éducatives au niveau de
langue des élèves, à l’écrit et à l’oral.

3. Maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale


Une bonne maîtrise des savoirs enseignés est la condition nécessaire de
l’enseignement.
Le professeur a une connaissance approfondie et élargie de sa ou de ses disciplines et
une maîtrise des questions inscrites aux programmes. Il connaît les composantes du
socle commun de connaissances et de compétences, les repères annuels de sa mise en
oeuvre, ses paliers et ses modalités d’évaluation. Il aide les élèves à acquérir les
compétences exigées en veillant à la cohérence de son projet avec celui que portent les
autres enseignements.
Il possède aussi une solide culture générale qui lui permet de contribuer à la construction
d’une culture commune des élèves. Il pratique au moins une langue vivante étrangère.
 Connaissances
Le professeur des écoles connaît :
- les objectifs de l’école primaire et du collège ;
- les concepts et notions, les démarches et les méthodes dans chacun des
champs disciplinaires enseignés à l’école primaire.
Le professeur des lycées et collèges :
- connaît les objectifs de l’école primaire, du collège et du lycée ;
- maîtrise l’ensemble des connaissances dans sa ou ses disciplines et élargit sa
culture aux disciplines connexes ;

4
- situe sa ou ses disciplines, à travers son histoire, ses enjeux épistémologiques,
ses problèmes didactiques et les débats qui la traversent.
 Capacités
Le professeur des écoles est capable :
- d’organiser les divers enseignements en les articulant entre eux dans le cadre
de la polyvalence ;
- de profiter de la polyvalence pour construire les apprentissages fondamentaux ;
- d’insérer dans les apprentissages les exercices spécifiques et systématiques
pour développer les automatismes (lecture, écriture, calcul, grammaire,
orthographe, éducation physique, etc.).
Le professeur du second degré est capable d’organiser l’enseignement de sa
discipline en cohérence avec les autres enseignements.
 Attitudes
La maîtrise scientifique et disciplinaire du professeur le conduit à :
- une attitude de rigueur scientifique ;
- à participer à la construction d’une culture commune des élèves.

4. Concevoir et mettre en oeuvre son enseignement


Le professeur est un spécialiste de l’enseignement de sa ou de ses disciplines, c’est-à-
dire qu’il est capable d’assurer, sur la durée d’une année scolaire, l’apprentissage effectif
de ses élèves dans le cadre d’un enseignement collectif. Pour cela, il maîtrise la
didactique de sa ou de ses disciplines, et il est capable de mettre en oeuvre des
approches pluridisciplinaires ; il connaît les processus d’apprentissage et les obstacles
que peuvent rencontrer les élèves et la manière d’y remédier ; il est capable d’élaborer
des programmations et de répartir les apprentissages dans le temps. Il sait prendre en
compte ce qui a été réalisé précédemment.
Le professeur peut être appelé à participer aux actions de formation continue des adultes
et aux formations par apprentissage et être formé en conséquence.
 Connaissances
Le professeur connaît :
- les objectifs à atteindre pour un niveau donné, dans le cadre de son
enseignement ou de son domaine d’activité ;
- les programmes d’enseignement et documents d’accompagnement qui le
concernent à tous les niveaux d’enseignement des premier et second degrés ;
- les fondements de la psychologie de l’enfant, de l’adolescent et du jeune adulte,
les processus d’apprentissage des élèves et les obstacles possibles à ces

5
processus ;
- les différents supports et les outils (tableau, manuels, documents...) nécessaires
à la conception et à la mise en oeuvre des apprentissages.
 Capacités
Le professeur est capable :
- de définir des objectifs d’apprentissage à partir des références des textes
officiels
- de raisonner en termes de compétences, c’est-à-dire déterminer les étapes
nécessaires à l’acquisition progressive des connaissances, des capacités et des
attitudes prescrites à partir des acquis et des besoins identifiés en mettant en
œuvre
- une progression et une programmation sur l’année et sur le cycle ;
- une progression différenciée selon les niveaux des élèves ;
- de s’appuyer sur ses connaissances des processus d’apprentissage des
élèves et de la psychologie de l’enfant, de l’adolescent et du jeune adulte ;
- de prendre en compte les résultats des évaluations dans la construction
d’une progression pédagogique ;
- d’intégrer dans son enseignement la prévention des risques professionnels.
 Attitudes
Le professeur est conduit :
- à développer des approches pluridisciplinaires et transversales fondées sur les
convergences et les complémentarités entre les disciplines :
- il construit des activités permettant d’acquérir la même compétence par
le biais de plusieurs disciplines ;
- il met sa discipline au service de projets ou dispositifs pluridisciplinaires
;
- à apprécier la qualité des documents pédagogiques (manuels scolaires et
livres du professeur associés, ressources documentaires, logiciels
d’enseignement...).

5. Organiser le travail de la classe


Le professeur sait faire progresser une classe aussi bien dans la maîtrise des
connaissances, des capacités et des attitudes que dans le respect des règles de la vie
en société ; ses exigences portent sur les comportements et il fait en sorte que les élèves
attachent de la valeur au travail personnel et collectif.

6
 Connaissances
Le professeur maîtrise des connaissances relatives à la gestion des groupes et
des conflits.
 Capacités
Le professeur est capable :
- de prendre en charge un groupe ou une classe, de faire face aux conflits, de
développer la participation et la coopération entre élèves ;
- d’organiser l’espace de la classe et le temps scolaire en fonction des activités
prévues ;
- d’organiser les différents moments d’une séquence ;
- d’adapter les formes d’interventions et de communication aux types de
situations et d’activités prévues (postures, place, interventions, vérification des
consignes, etc.).
 Attitudes
Dans toute situation d’enseignement, le professeur veille à instaurer un cadre de
travail permettant l’exercice serein des activités.

6. Prendre en compte la diversité des élèves


Le professeur met en oeuvre les valeurs de la mixité, qu’il s’agisse du respect mutuel ou
de l’égalité entre tous les élèves.
Il sait différencier son enseignement en fonction des besoins et des facultés des élèves,
afin que chaque élève progresse. Il prend en compte les différents rythmes
d’apprentissage, accompagne chaque élève, y compris les élèves à besoins particuliers.
Il sait faire appel aux partenaires de l’école en tant que de besoin.
Il connaît les mécanismes de l’apprentissage dont la connaissance a été récemment
renouvelée, notamment par les apports de la psychologie cognitive.
Il amène chaque élève à porter un regard positif sur l’autre et sur les différences dans le
respect des valeurs et des règles communes républicaines.
 Connaissances
Le professeur connaît :
- les éléments de sociologie et de psychologie lui permettant de tenir compte,
dans le cadre de son enseignement, de la diversité des élèves et de leurs
cultures ;
- les dispositifs éducatifs de la prise en charge de la difficulté scolaire et des
élèves en situation de handicap.

7
 Capacités
Le professeur est capable :
- de prendre en compte les rythmes d’apprentissage des élèves ;
- de déterminer, à partir des besoins identifiés, les étapes nécessaires à
l’acquisition progressive des savoirs et des savoir-faire prescrits ;
- de mettre en oeuvre des dispositifs pédagogiques visant à adapter la
progression à la diversité des élèves (pédagogie différenciée, programme
personnalisé de réussite éducative) ;
- de participer à la conception d’un projet individualisé de scolarisation pour les
élèves à besoins particuliers et les élèves handicapés.
 Attitudes
Le professeur veille :
- à préserver l’égalité et l’équité entre élèves ;
- à ce que chaque élève porte un regard positif sur lui-même et sur l’autre.

7. Évaluer les élèves


Le professeur sait évaluer la progression des apprentissages et le degré d’acquisition
des compétences atteint par les élèves. Il utilise le résultat des évaluations pour adapter
son enseignement aux progrès des élèves. Il fait comprendre aux élèves les principes
d’évaluation et développe leurs capacités à évaluer leurs propres productions. Il
communique et explique aux parents les résultats attendus et les résultats obtenus.
 Connaissances
Le professeur connaît les différentes évaluations qu’il peut être amené à pratiquer
(diagnostique, formative, sommative, certificative).
 Capacités
Le professeur est capable :
- de comprendre les fonctions de l’évaluation ;
- de concevoir des évaluations aux différents moments de l’apprentissage, c’est-
à-dire :
- définir le niveau d’exigence de l’évaluation ;
- adapter le support et le questionnement en référence aux objectifs et au
type d’évaluation que l’on souhaite mener ;
- expliciter les consignes, guider les élèves dans la préparation de
l’évaluation
- expliciter les critères de notation ;
- analyser les résultats constatés et déterminer les causes des erreurs

8
- concevoir des activités de remédiation et de consolidation des acquis
(exercices d’entraî nement, exercices de mémorisation oraux ou écrits,
activités d’aide, de soutien et d’approfondissement, etc.) ;
- de développer les compétences des élèves dans le domaine de
l’autoévaluation ;
- de pratiquer l’évaluation certificative (examens, contrôle en cours de
formation, compétences linguistiques incluses dans le cadre européen
commun de référence pour les langues...).
 Attitudes
Le professeur pratique l’évaluation dans le cadre d’une relation claire et de
confiance et pour cela :
- il mesure ses appréciations ;
- il valorise l’exercice et le travail personnel des élèves ;
- il veille à ce que chaque élève soit conscient de ses progrès, du travail et des
efforts qu’il doit produire.

8. Maîtriser les technologies de l’information et de la communication


Tout professeur est concerné par l’usage des outils propres à ces technologies et leur
intégration dans les pratiques pédagogiques. Au sortir de sa formation professionnelle il
doit avoir les compétences d’usage et de maîtrise raisonnée des technologies de
l’information et de la communication dans sa pratique professionnelle.
Les connaissances et les capacités attendues sont celles du certificat informatique et
internet de niveau 2 “enseignant”, requis en fin de formation professionnelle. Il est intégré
au dossier de compétences du professeur stagiaire.
 Connaissances
Le professeur maîtrise :
- les connaissances explicitées dans le référentiel du C2I de niveau 2
“enseignant” ;
- les droits et devoirs liés aux usages des TIC.
 Capacités
Le professeur est capable de :
- concevoir, préparer et mettre en oeuvre des contenus d’enseignement et des
situations d’apprentissage ;
- participer à l’éducation aux droits et devoirs liés aux usages des technologies de
l’information et de la communication ;
- s’impliquer dans l’éducation aux risques encourus dans l’utilisation des réseaux
numériques ouverts sur l’internet ;

9
- utiliser les TIC et les outils de formation ouverte et à distance pour actualiser ses
connaissances ;
- travailler en réseau avec les outils du travail collaboratif.
 Attitudes
Le professeur observe une attitude :
- critique vis-à-vis de l’information disponible ;
- réfléchie et responsable dans l’utilisation des outils interactifs exigée des élèves.

Il actualise ses connaissances et compétences au cours de son exercice


professionnel.

9. Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l’école


Le professeur participe à la vie de l’école ou de l’établissement. Il contribue également à
la vie de l’institution scolaire à l’échelle de la circonscription du premier degré, du
département, de l’académie ou même à celle du territoire national en participant à la
formation initiale et continue des professeurs.
Il travaille avec les équipes éducatives de l’école et de ses classes ainsi qu’avec des
enseignants de sa ou de ses disciplines. Le conseil des maîtres à l’école, le conseil
pédagogique au collège ou au lycée constituent des instruments privilégiés du travail en
équipe.
Le professeur coopère avec les parents et les partenaires de l’école.
Il aide l’élève à construire son projet d’orientation.
 Connaissances
Le professeur connaît :
- le rôle et la fonction des associations de parents d’élèves ;
- les partenaires et les interlocuteurs extérieurs à l’école avec lesquels il est
amené à travailler ;
- pour ce qui le concerne, les conventions et protocoles liant le ministère de
l’éducation nationale à d’autres ministères ou organismes ;
- les dispositifs d’aide à l’insertion des élèves ;
- les procédures d’orientation et les différentes voies dans lesquelles les élèves
peuvent s’engager.
 Capacités
Le professeur est capable :
- d’inscrire sa pratique professionnelle dans l’action collective de l’école ou de
l’établissement, notamment :

10
- dans le domaine de la programmation des enseignements ;
- dans le domaine de l’évaluation (supports et échelles d’évaluation harmonisés,
livrets scolaires, bulletins trimestriels...) ;
- dans le domaine de l’orientation ;
- dans le domaine de l’aide et de l’insertion des élèves, en collaboration avec les
autres personnels (professeurs principaux, conseillers principaux d’éducation,
enseignants du réseau d’aide spécialisée aux élèves en difficulté (RASED),
personnels d’orientation et du secteur médico-social...) ;
- dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle par la connaissance des
principaux partenaires (professionnels et établissements relevant du ministère
chargé de la culture, collectivités territoriales, associations) ;
- dans le domaine des partenariats éducatifs avec les services de l’État (culture,
emploi, justice, police, environnement et développement durable, défense...) ;
- de communiquer avec les parents :
- en contribuant à l’établissement d’un dialogue constructif dans le but de les
informer sur les objectifs de son enseignement ou de son acti vité, de rendre
compte des évaluations dans un langage adapté, d’examiner les résultats, les
aptitudes de leurs enfants, les difficultés constatées et les possibilités d’y
remédier ;
- en mobilisant ses connaissances dans le domaine de l’orientation pour aider
l’élève et ses parents dans l’élaboration d’un projet professionnel ;
- de contribuer, en coopérant avec des partenaires internes ou externes à
l’institution, à la résolution des difficultés spécifiques des élèves dans le domaine
de la santé, des comportements à risques et de la grande pauvreté ou de la
maltraitance ;
- d’utiliser les possibilités offertes par les services éducatifs installés auprès des
musées et autres institutions culturelles, notamment dans le cadre de l’éducation
artistique et culturelle ;
- de favoriser l’engagement des parents dans la vie de l’établissement comme
dans la valorisation des savoirs ;
- de s’impliquer dans des tâches de formation.
 Attitudes
Le professeur observe, dans l’exercice de son activité professionnelle, une
attitude favorisant le travail collectif, le dialogue avec les parents et la dimension
partenariale.

11
10. Se former et innover
Le professeur met à jour ses connaissances disciplinaires, didactiques et pédagogiques,
il sait faire appel à ceux qui sont susceptibles de lui apporter aide ou conseil dans
l’exercice de son métier.
Il est capable de faire une analyse critique de son travail et de modifier, le cas échéant,
ses pratiques d’enseignement.
 Connaissances
Le professeur connaît l’état de la recherche :
- dans sa discipline ;
- dans le domaine de la didactique, de la pédagogie et de la transmission de
savoirs (processus d’apprentissage, didactique des disciplines, utilisation des
technologie de l’information et de la communication...).
Le professeur connaît la politique éducative de la France.
 Capacités
Le professeur est capable de tirer parti des apports de la recherche et des
innovations pédagogiques pour actualiser ses connaissances et les exploiter
dans sa pratique quotidienne.
 Attitudes
Le professeur fait preuve de curiosité intellectuelle et sait remettre son
enseignement et ses méthodes en question.
Il s’inscrit dans une logique de formation professionnelle tout au long de la vie.

12
CIRCULAIRE
23-05-1997

FORMATION INITIALE - Mission du professeur exerçant en collège, en lycée d’enseignement


général et technologique ou en lycée professionnel

Ce texte se propose de préciser quelles sont les compétences professionnelles générales du professeur
exerçant en collège, en lycée d’enseignement général et technologique ou en lycée professionnel que la
formation initiale doit s’attacher à construire. Il se réfère à la mission du professeur, qui est d’instruire les
jeunes qui lui sont confiés, de contribuer à leur éducation et de leur assurer une formation en vue de leur
insertion sociale et professionnelle.
Il a pour objectif de proposer des références communes aux différents partenaires de la formation initiale :
les instituts universitaires de formation des maîtres, les universités, les missions académiques de formation
des personnels de l’éducation nationale, les corps d’inspection, les établissements scolaires, les futurs
professeurs. Ces références, qui manquaient jusqu’ici, faciliteront la convergence et l’articulation des actions
conduites par chacun.
Outil de travail privilégié pour les instituts universitaires de formation des maîtres, il contribuera à la définition
des orientations du plan de formation initiale qu’ils mettent en œuvre et à inscrire nettement celui-ci dans une
dynamique de professionnalisation progressive.
Il aidera à renforcer la liaison entre la formation initiale et la formation professionnelle continue.
Il fournira des indications à ceux qui sont chargés d’informer et d’orienter les étudiants qui souhaitent se
préparer au métier d’enseignant.
Enfin, il donnera aux futurs professeurs engagés dans la formation initiale une vision claire des compétences qu’ils
doivent s’attacher à acquérir.

MISSION DU PROFESSEUR EXERÇANT EN COLLÈGE, EN LYCÉE D’ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET


TECHNOLOGIQUE OU EN LYCÉE PROFESSIONNEL ET COMPÉTENCES ATTENDUES EN FIN DE
FORMATION INITIALE

AVANT-PROPOS
Ce document précise, après un rappel de la mission du professeur exerçant en collège, en lycée
d’enseignement général et technologique ou en lycée professionnel, quelles sont les compétences
professionnelles générales que la formation initiale doit s’attacher à construire, quels que soient sa discipline
et son établissement d’exercice.
Il s’agit ainsi de proposer des références communes aux différents partenaires du dispositif de formation
initiale : les instances ministérielles et académiques, les universités, les instituts universitaires de formation
des maîtres, les corps d’inspection, les établissements scolaires et les futurs professeurs.
Pour autant, l’ensemble des compétences mentionnées ne saurait d’aucune façon s’interpréter comme
constituant un référentiel d’évaluation des professeurs stagiaires.
Les compétences citées ne sont pas exclusives de compétences plus spécifiques. Par ailleurs, elles ne
peuvent être totalement acquises en fin de formation initiale et seront progressivement maîtrisées grâce à la
pratique de l’enseignement et à la formation continue.
Enfin, le présent document ne peut prétendre à un caractère définitif : il devra être régulièrement actualisé,
en fonction des évolutions du service public d’éducation et de la réflexion permanente que mènent les
partenaires de la formation sur les objectifs et l’organisation de celle-ci.

INTRODUCTION
Le professeur exerçant en collège, en lycée d’enseignement général et technologique ou en lycée
professionnel participe au service public d’éducation qui s’attache à transmettre les valeurs de la République,
notamment l’idéal laïque qui exclut toute discrimination de sexe, de culture ou de religion. Le professeur,
fonctionnaire de l’État, relève du statut général de la fonction publique et du statut particulier de son corps
d’appartenance qui définissent ses droits et obligations.
Le professeur exerce son métier dans des établissements secondaires aux caractéristiques variables selon
le public accueilli, l’implantation, la taille et les formations offertes. Sa mission est tout à la fois d’instruire les
jeunes qui lui sont confiés, de contribuer à leur éducation et de les former en vue de leur insertion sociale et
professionnelle. Il leur fait acquérir les connaissances et savoir-faire, selon les niveaux fixés par les
programmes et référentiels de diplômes et concourt au développement de leurs aptitudes et capacités. Il les
aide à développer leur esprit critique, à construire leur autonomie et à élaborer un projet personnel. Il se
préoccupe également de faire comprendre aux élèves le sens et la portée des valeurs qui sont à la base de
nos institutions, et de les préparer au plein exercice de la citoyenneté.
Dans le cadre des orientations et des programmes définis par le ministre chargé de l’éducation nationale,
des orientations académiques et des objectifs du projet d’établissement, le professeur dispose d’une
autonomie dans ses choix pédagogiques.
Cette autonomie s’exerce dans le respect des principes suivants :
- les élèves sont au centre de la réflexion et de l’action du professeur, qui les considère comme des
personnes capables d’apprendre et de progresser et qui les conduit à devenir les acteurs de leur propre
formation ;
- le professeur agit avec équité envers les élèves; il les connaît et les accepte dans le respect de leur
diversité ; il est attentif à leurs difficultés ;
- au sein de la communauté éducative, le professeur exerce son métier en liaison avec d’autres, dans le
cadre d’équipes variées ;
- le professeur a conscience qu’il exerce un métier complexe, diversifié et en constante évolution. Il sait qu’il
lui revient de poursuivre sa propre formation tout au long de sa carrière. Il s’attache pour cela à actualiser
ses connaissances et à mener une réflexion permanente sur ses pratiques professionnelles.
La mission du professeur et la responsabilité qu’elle implique se situent dans le triple cadre du système
éducatif, des classes qui lui sont confiées et de son établissement d’exercice.

I - Exercer sa responsabilité au sein du système éducatif

En fin de formation initiale le professeur connaît ses droits et obligations. Il est capable de :
Situer son action dans le cadre de la mission que la loi confère au service public d’éducation
Le service public d’éducation est “conçu et organisé en fonction des élèves et des étudiants. Il contribue à
l’égalité des chances” (article 1er de la loi d’orientation du 10 juillet 1989). Cela nécessite que le professeur
sache, pour des élèves très divers, donner sens aux apprentissages qu’il propose. Il permet ainsi
l’acquisition de savoirs et de compétences et contribue également à former de futurs adultes à même
d’assumer les responsabilités inhérentes à toute vie personnelle, sociale et professionnelle et capables
“d’adaptation, de créativité et de solidarité” (rapport annexé à la loi du 10 juillet 1989).
Contribuer au fonctionnement et à l’évolution du système éducatif
Le professeur doit être à même de mesurer les enjeux sociaux de l’éducation et de son action au sein du
système. Il doit également connaître les textes essentiels concernant l’organisation du service public de
l’éducation, ses évolutions et son fonctionnement. Il pourra ainsi se comporter en acteur du système éducatif
et favoriser son adaptation en participant à la conception et la mise en œuvre d’innovations, de nouveaux
dispositifs, de nouveaux programmes et diplômes.
Conscient des enjeux que représente, pour ses élèves, la continuité de l’action éducative, il participe aux
actions conduites pour faciliter les transitions entre les différents cycles d’enseignement.
Capable d’aider ses élèves à atteindre les objectifs du cycle dans lequel ils sont scolarisés, il doit aussi
participer à la délivrance des diplômes de l’éducation nationale.
Il est également formé à collaborer à la réalisation d’actions de partenariat engagées entre l’établissement et
son environnement économique, social et culturel.

II - Exercer sa responsabilité dans la classe

En fin de formation initiale, le professeur doit, pour être capable d’enseigner, conformément à son statut, une
ou plusieurs disciplines ou spécialités :
Connaitre sa discipline
Si, en fin de formation initiale, il ne peut être en mesure de mobiliser toute l’étendue des connaissances de
sa (ou ses) discipline(s) d’enseignement, il doit en maîtriser les notions fondamentales et pouvoir en mettre
en œuvre les démarches spécifiques.
Ceci implique qu’il sache situer l’état actuel de sa discipline, à travers son histoire, ses enjeux
épistémologiques, ses problèmes didactiques et les débats qui la traversent. Il a réfléchi à la fonction sociale
et professionnelle de sa discipline, à sa dimension culturelle et à la manière dont elle contribue à la formation
des jeunes. La culture qu’il a acquise, disciplinaire et générale, lui permet de situer son domaine
d’enseignement par rapport aux autres champs de la connaissance.
Il sait choisir et organiser les connaissances essentielles et les concepts fondamentaux nécessaires à la
structuration du savoir mais aussi choisir et mettre en œuvre les démarches pédagogiques liées à ces
connaissances, en fonction des élèves qu’il a en charge.
Conscient du caractère global et de la cohérence que doit avoir la formation de l’élève, il a une connaissance
précise des différents niveaux auxquels sa discipline est enseignée et de leur articulation. Il a repéré des
convergences et des complémentarités avec d’autres disciplines ainsi que des différences de langage et de
démarche. Il a le souci d’établir des collaborations avec ses collègues de la même discipline et d’autres
disciplines ainsi qu’avec le professeur documentaliste. Il évite ainsi que ne se développe chez les élèves le
sentiment d’un éclatement des savoirs et d’une juxtaposition des méthodes.
Quelle que soit la discipline qu’il enseigne, il a une responsabilité dans l’acquisition de la maîtrise orale et
écrite de la langue française et dans le développement des capacités d’expression et de communication des
élèves.
Enfin, conscient de la nécessité de poursuivre sa propre formation tout au long de sa carrière pour compléter
et actualiser ses connaissances, améliorer ses démarches et développer ses compétences, il est informé
des différents supports de ressources documentaires, des modalités pour y accéder ainsi que des
ressources de formation auxquelles il peut faire appel.
Savoir construire des situations d’enseignement et d’apprentissage
En fin de formation initiale, le professeur est capable de concevoir, préparer, mettre en œuvre et évaluer des
séquences d’enseignement qui s’inscrivent de manière cohérente dans un projet pédagogique annuel ou
pluriannuel.
L’élaboration de ce projet implique qu’il sache, dans le cadre des programmes et à partir des acquis et des
besoins de ses élèves, fixer les objectifs à atteindre et déterminer les étapes nécessaires à l’acquisition
progressive des méthodes ainsi que des savoirs et savoir-faire prescrits.
Elle suppose également qu’il s’informe des choix arrêtés par les autres professeurs de la classe et de sa
discipline et en tienne compte.
Pour chaque séquence, il définit, dans le cadre de sa progression, le (ou les) objectif(s) à atteindre,
sélectionne les contenus d’enseignement, prévoit des démarches et situations variées favorables à
l’apprentissage, adaptées aux objectifs qu’il s’est fixés et à la diversité de ses élèves.
Il prévoit la succession des différents moments d’une séquence et en particulier l’alternance des temps de
recherche, de tri et de synthèse d’informations en utilisant, de manière appropriée, les différents supports,
outils et techniques qu’il a choisis.
Il est préparé à tirer parti des possibilités offertes par les technologies d’information et de communication. Il
sait prévoir l’utilisation du centre de documentation et d’information, se servir des équipements nécessaires à
l’enseignement de sa discipline ainsi que des salles spécialisées.
Il sait, en un langage clair et précis, présenter aux élèves l’objectif et les contenus d’une séquence, les
modalités du travail attendu d’eux et la manière dont les résultats seront évalués. Il sait également être à
l’écoute et répondre aux besoins de chacun.
Il conçoit et met en œuvre les modalités d’évaluation adaptées aux objectifs de la séquence. Il est attentif
aux effets de l’évaluation sur les élèves et utilise outils et méthodes leur permettant d’identifier tout autant
leurs acquis que les savoirs et savoir-faire mal maîtrisés.
Il sait l’importance à accorder à l’évaluation d’une séquence d’enseignement dans le souci d’accroître la
pertinence et l’efficacité de sa pratique. Il s’attache à analyser les obstacles rencontrés dans le déroulement
de la séquence ainsi que les écarts éventuels entre les résultats attendus et obtenus. Il en tient compte pour
préparer la suite et modifier éventuellement le projet initial et le calendrier prévus.
Conscient de l’importance, pour les élèves, d’une cohérence éducative résultant de pratiques convergentes
au sein de l’équipe enseignante, il confronte ses pratiques à celles de ses collègues dans le cadre de
concertations, notamment lors des conseils d’enseignement, et avec l’aide de l’équipe de direction et des
corps d’inspection.
Dans les voies de formation qui incluent des stages ou des périodes de formation en entreprise, il sait
analyser les référentiels des diplômes, veiller à l’articulation de la formation donnée dans l’établissement et
en milieu professionnel, participer à la mise en place, au suivi et à l’évaluation en relation avec les autres
partenaires de la formation.
Savoir conduire la classe
Les compétences acquises par le professeur en fin de formation initiale doivent lui permettre, dans des
contextes variés, de conduire la classe en liaison avec l’équipe pédagogique.
Le professeur a la responsabilité de créer dans la classe les conditions favorables à la réussite de tous.
Maître d’œuvre de l’organisation et du suivi de l’apprentissage des élèves qui lui sont confiés, il s’attache en
permanence à leur en faire comprendre le sens et la finalité.
Dynamisme, force de conviction, rigueur et capacité à décider sont nécessaires pour que le professeur
assume pleinement sa fonction : communiquer l’envie d’apprendre, favoriser la participation active des
élèves, obtenir leur adhésion aux règles collectives, être garant du bon ordre et d’un climat propice à un
travail efficace. Il est attentif aux tensions qui peuvent apparaître. Il exerce son autorité avec équité.
Il sait susciter et prendre en compte les observations et les initiatives des élèves sans perdre de vue les
objectifs de travail. Il favorise les situations interactives et sait mettre en place des formes collectives de
travail et d’apprentissage.
Il s’attache à donner aux élèves le sens de leur responsabilité, à respecter et à tirer parti de leur diversité, à
valoriser leur créativité et leurs talents, à développer leur autonomie dans le travail et leur capacité à conduire
un travail personnel dans la classe ou en dehors de la classe.
Il fait preuve d’ouverture, il peut modifier la démarche choisie initialement. Il est préparé à s’adapter à des
situations inattendues sur le plan didactique, pédagogique ou éducatif.
Il est capable d’identifier et d’analyser les difficultés d’apprentissage des élèves, de tirer le meilleur parti de
leurs réussites, et de leur apporter conseils et soutien personnalisés avec le souci de les rendre acteurs de
leur progression.
Il veille à la gestion du temps en fonction des activités prévues, des interventions et difficultés des élèves
ainsi que des incidents éventuels de la classe
Il sait utiliser l’espace et le geste et placer sa voix. Il sait choisir le registre de langue approprié ; ses
modalités d’intervention et de communication sont ajustées en fonction des activités proposées et de la
réceptivité des élèves.
Il a conscience que ses attitudes, son comportement constituent un exemple et une référence pour l’élève et
qu’il doit en tenir compte dans sa manière de se comporter en classe.

III - Exercer sa responsabilité dans l’établissement

Le professeur exerce le plus souvent dans un établissement public local d’enseignement, ou bien dans un
établissement privé sous contrat d’association. Il est placé sous l’autorité du chef d’établissement.
Le professeur a le souci de prendre en compte les caractéristiques de son établissement et des publics
d’élèves qu’il accueille, ses structures, ses ressources et ses contraintes, ses règles de fonctionnement. Il
est sensibilisé à la portée et aux limites des indicateurs de fonctionnement et d’évaluation des
établissements.
Il est partie prenante du projet d’établissement qu’il contribue à élaborer et qu’il met en œuvre, tel qu’il a été
arrêté par le conseil d’administration, avec l’ensemble des personnels et des membres de la communauté
éducative.
Un professeur n’est pas seul ; au sein de la communauté scolaire, il est membre d’une ou plusieurs équipes
pédagogiques et éducatives. Il est préparé à travailler en équipe et à conduire avec d’autres des actions et
des projets. Il a le souci de confronter ses démarches, dans une perspective d’harmonisation et de
cohérence, avec celles de ses collègues. Il peut solliciter leur aide, ainsi que le conseil et l’appui des équipes
de direction et des corps d’inspection.
Il sait quel rôle jouent dans l’établissement tous ceux qui, quel que soit leur emploi, participent à son
fonctionnement.
Il connaît les différentes instances de concertation et de décision, il est conscient des responsabilités qu’il y
exerce ou peut être appelé à y exercer. Il sait qu’il a à participer à l’élaboration de la politique de
l’établissement.
Le professeur est attentif à la dimension éducative du projet d’établissement, notamment à l’éducation à la
citoyenneté, et ce, d’autant plus que l’établissement est parfois le seul lieu où l’élève trouve repères et
valeurs de référence.
Il connaît l’importance du règlement intérieur de l’établissement et sait en faire comprendre le sens à ses
élèves. Il est capable de s’y référer à bon escient. De même, il connaît et sait faire respecter les règles
générales de sécurité dans l’établissement.
Le professeur doit pouvoir établir un dialogue constructif avec les familles et les informer sur les objectifs de
son enseignement, examiner avec elles les résultats, les aptitudes de leurs enfants, les difficultés constatées
et les possibilités de remédiation, conseiller, aider l’élève et sa famille dans l’élaboration du projet
d’orientation.
Il participe au suivi, à l’orientation et à l’insertion des élèves en collaboration avec les autres personnels,
d’enseignement, d’éducation et d’orientation. Au sein des conseils de classe, il prend une part active dans le
processus d’orientation de l’élève.
Il connaît les responsabilités dévolues aux professeurs principaux.
Il est préparé à établir des relations avec des partenaires extérieurs auprès desquels il peut trouver
ressources et appui pour son enseignement comme pour réaliser certains aspects du projet d’établissement.
Dans un cadre défini par l’établissement, et sous la responsabilité du chef d’établissement, il peut être appelé
à participer à des actions en partenariat avec d’autres services de l’État (culture, jeunesse et sports, santé,
justice, gendarmerie, police...), des collectivités territoriales et des pays étrangers, des entreprises, des
associations et des organismes culturels, artistiques et scientifiques divers. Il est capable d’identifier les
spécificités des apports de ces partenaires.

CONCLUSION
Pour être en mesure d’assumer la mission qui lui est confiée : instruire, contribuer à l’éducation et à
l’insertion sociale et professionnelle des élèves qui lui sont confiés, le professeur doit avoir bénéficié d’une
formation et acquis des compétences relatives à chacun des trois aspects de sa mission.
Cependant, la pleine acquisition de compétences aussi complexes et diversifiées exige du temps et doit
s’inscrire dans la durée, sur l’ensemble d’une carrière qui permettra l’affirmation progressive d’un style
personnel dans l’exercice du métier. À cette fin, il est nécessaire que le professeur possède en fin de
formation initiale l’aptitude à analyser sa pratique professionnelle et le contexte dans lequel il exerce. Il doit
savoir que la nature des tâches susceptibles de lui être confiées, conformément aux dispositions
réglementaires, peut varier au cours de sa carrière : contribution aux actions de formation continue d’adultes,
à la formation des enseignants, aux actions d’adaptation et d’intégration scolaires, et aux formations en
alternance.
Il doit être capable de prendre en compte les évolutions du métier résultant de l’évolution du contexte
éducatif et la politique conduite en matière d’éducation. La formation initiale a développé son attention aux
innovations ; il a le souci de mettre à profit les évaluations qui en sont faites pour infléchir son action.
La formation initiale du professeur doit s’inscrire dans une double finalité : la première est de conduire le futur
professeur à prendre la mesure de sa responsabilité en l’aidant à identifier toutes les dimensions du métier ;
la seconde est de lui donner le goût et la capacité de poursuivre sa formation, pour lui permettre à la fois de
suivre les évolutions du système éducatif et de sa discipline et d’adapter son action aux élèves, très divers,
qui lui seront confiés au cours de sa carrière.

(BO N°22 du 29-05-1997)