Anda di halaman 1dari 17

IV

LES

FONDATIONS
SUPERFICIELLES
selon
DTU 13-12

1
1 – Domaine d’application
D
(encastrement)

B (largeur)
0 1 2
B (m)
1 Fondations superficielles
(D < 3m D/B < 6)
2
3

4 Fondations profondes
(D > 3m D/B > 6)
5

2
D (m)
2 – Calcul des ouvrages de fondations
2-1 Réaction du sol

•La réaction du sol est caractérisée par la contrainte ultime qu


Qu
Q (charge)
domaine
élastique
Si A est la section de
la fondation, on obtient
domaine
plastique la contrainte ultime :
Qu
(tassement) qu 
A

qu
•La contrainte de calcul est q  3
2
2-2 Actions et sollicitations
Les règles du BAEL s’appliquent

2-3 Justification des ouvrages de fondations

2-3-1 État limite ultime de résistance

Soit N la composante normale de la résultante des forces au


niveau du sol de fondation obtenue avec la descente de
charges à l’ELU
On en déduit q’ref la contrainte transmise par la fondation au
sol qui sera comparée à la contrainte de calcul q

4
• composante centrée

e=0 répartition rectangulaire

q' ref  N
B/2
B
B

5
• composante excentrée

0 < e < B/6 répartition trapézoïdale

N e

pm
pM

N e
pM  (1  6  ) 3pM  p m
B B q' ref 
N e 4
pm  (1 - 6  )
B B 6
B/6 < e < B/2 répartition triangulaire
N
2 N
d e pM  x
3 d

pM
3pM
q' ref 
4

7
Schéma de MEYERHOF
e

q’

B-2e

N
q' ref 
B  2.e

8
Justification de la portance à l’ELU:

1
q ' ref  qu
2

9
3 – Détermination de la contrainte de calcul

3-1 Détermination de qu (contrainte ultime)

3-2-1 Avec essais de laboratoire c, f, g

10
a) - Semelle filante avec charge ultime Qu : verticale centrée

Qu

D g.D
M N
c.OM
y W c.ON
butée butée

f f O
Fpg Fpg

Fpq+ Fpc Fpq+ Fpc


11
L’équilibre des forces agissant sur le triangle MON et
projetées sur la verticale donne :

Qu + W = 2.c.OM.siny + 2.(Fpg + Fpq + Fpc) . cos ( y – f)

1
w   g  B2  tgy
4
B
OM 
2  cos y

Qu
qu 
B 1
12
g
qu   B  Ng  g  D  Nq  c  Nc D
2 B

cos(y  f ) 1
• Terme de surface Ng  kpg   tgy
2  cos y 2
2

cos(y  f )
• Terme de profondeur Nq  kpq 
cosy

• Terme de cohésion cos(y  f )


Nc  kpc   tgf
cosy
13
Valeurs des coefficients Ng, Nq et Nc d’après le DTU

F Ng Nq Nc
0 0 1.0 5.14
5 0.1 1.6 6.5
10 0.5 2.5 8.4
15 1.4 4.0 11.0
20 3.5 6.4 14.8
25 8.1 10.7 20.7
30 18.1 18.4 30.0
35 41.1 33.3 46.0
40 100.0 64.2 75.3
45 254.0 135.0 134.0

14
b) - Semelle rectangulaire (BxL) avec charge ultime Qu :
inclinée et excentrée
Qu
d

e B/2
B

g
qu  Sg  ig   B' Ng  Sq  iq  g  D  Nq  Sc  ic  c  Nc
2
15
• Coefficients de forme

B B
Sg  1  0 . 2  Sq  1 Sc  1  0.2 
L L

• Coefficients d’inclinaison

 d   d 
2 2

ig  1   iq  ic  1  
 f  90 

• Excentricité B’ = B – 2.e

16
3-2-2 Avec essais in situ

3 essais in situ permettent le calcul


des fondations.

- l’essai au pressiomètre

- l’essai au pénétromètre statique

- l’essai au pénétromètre dynamique

17