Anda di halaman 1dari 28

I-TERRASSEMENT ET FONDATIONS :

I-1DÉFINITION DE TERRASSEMENT :

LE Terme « Terrassement » est utilisé pour désigner toutes les opérations de


préparation d’une parcelle de terrain pour un chantier :

Nivellement du sol: action d’aplanir le terrain


 Fouille pour l’exécution des fondations: excavation réalisée dans le sol est
destinée à être remplie par le béton des semelles de fondation. on distingue deux
types de fouilles:.
• Fouille en pleine masse: réalisée sur la totalité de l’emprise du bâtiment, plus ou
moins profonde, selon l’importance de la partie enterrée de la construction
• Fouille en rigole: tranchée destinée à recevoir les semelles filantes de fondations.
Réalisation d’une tranchée pour les canalisations : longue excavation, plus ou
moins large, destinée à la mise en place de canalisation enterrées (conduites
d’alimentation et d’évacuation, drains…).
I-2 Engins de terrassement :

La pelleteuse (ou pelle hydraulique):

La pelleteuse (appelée également pelle mécanique hydraulique ou excavatrice)


Elle est utilisée pour creuser des trous ou des fondations, mais peut également
servir pour des travaux de manutention ou comme outil de démolition. C’est
la reine du chantier et des engins de terrassement.
Le chargeur (ou chargeuse)

Le chargeur fait partie des engins de terrassement les plus populaires. C’est
un engin de chantier sur pneus muni de roues imposantes lui permettant la
pratique de tous types de terrains. Sa benne de grande taille située à l’avant
peut effectuer des mouvements verticaux et pivoter sur son axe porteur.
Couramment utilisé sur les chantiers de terrassement, le chargeur permet de
transporter/déplacer rapidement une quantité non négligeable de matériaux
d’un point à un autre.
Les tractopelles:

Engin de génie civil, le tractopelle, également appelé « chargeuse-pelleteuse »


est composé d’un chargeur à l’avant et d’une pelleteuse à l’arrière de la
machine. Il est très apprécié par les professionnels du bâtiment en raison de
sa polyvalence d’usage et de sa capacité à se déplacer de chantier en chantier
sans nécessiter le recours à une remorque ou un porte char.
Les bulldozers (ou bouteurs):

Le bulldozer est un tracteur monté sur chenilles ou sur pneus. Il est


constitué d’une lame frontale qui peut être abaissée ou levée grâce à deux
bras articulés (position basse pour le terrassement et position haute pour le
transport). Cette lame est parfois inclinable par pivotement autour
d’articulations horizontales. La principale fonction de cet engin de
terrassement est de pousser des matériaux par raclage du sol, par
exemple pour niveler un terrain.
I-3 Définition de fondations :

Une fondation se définit comme la partie d'un


bâtiment ou d'un ouvrage de travaux publics qui
assure la transmission dans le sol des charges
(poids propre, forces climatiques, sismiques et
charges d'exploitation) de celui-ci.
types de fondations

• Il existe 2 principaux types de


fondations:
Les fondations superficielles.

Les fondations profondes.

(fondations semi-profondes).
Fondations superficielles

• Les fondations superficielles forment un type


d'assise pouvant être mise en place sur des
sols de bonne portance, c'est-à-dire capables
de reprendre les charges du bâtiment en
entraînant un tassement minimum. Leur
simplicité de réalisation et leur faible coût font
de ce type de fondation les structures les plus
courantes.
différents noms des fondations
superficielles
Selon la structure qu'elles supportent, les fondations superficielles
peuvent porter différents noms :
semelles isolées
on parlera de plots de fondation ou semelles isolées si elles se
trouvent sous un pilier ou un poteau,
• Un plot de fondation est un ouvrage d'infrastructure qui reprend les
charges ponctuelles d'un organe de structure d'une construction
(par exemple : poteau, pilier, colonne) et qui transmet et répartit
ces charges sur le sol (fond de coffre ou niveau d'assise).

Le niveau de sol sur lequel reposent les fondations superficielles est


appelé "niveau d'assise", "fond de coffre" ou encore "fond
de fouille".
poteau, pilier, colonne
• Un poteau est un organe de structure d'un ouvrage sur lequel se
concentrent de façon ponctuelle les charges de
la superstructure (par exemple via un réseau de poutres ou
de dalles d'un niveau supérieur) et par lequel ces charges se
répartissent vers les infrastructures de cet ouvrage (par exemple
les fondations).
• Un poteau de section rectangulaire ou approchante sera
appelé pilier
• un poteau de section circulaire ou approchante sera
appelé colonne ;
• un poteau de section parallélépipédique sera appelé poutre.

Du point de vue de la mécanique des structures, les poteaux sont


des éléments verticaux soumis principalement à de la compression.
Leur résistance est notamment limitée par le risque de flambage.
Fondation en semelle isolée (sous un
poteau)
semelles filantes
• on parlera de semelles filantes ou linéaires si
elles supportent un voile ou un mur
Le radier
• Le radier est, en règle générale, une base ou une plate-forme stable
sur laquelle reposent d’autres éléments.
• Sur des terrains peu stables qui interdirent la construction sur de
simples fondations, ou pour assurer une bonne isolation avec le sol,
la construction d’un radier en béton ferraillé, posé sur un lit isolant,
permet la répartition des charges sur le terrain.
• La réalisation d'un radier nécessite une étude béton armé
préalable.
• La technicité du radier est souvent sous-estimée et il n'est pas rare
de trouver des radiers mal dimensionnés et donc plus dangereux
qu'utiles.

• En parlera de radier si elles forment une dalle posée sur le sol (par
exemple comme plancher de sous-sol)
Le radier
Les fondations profondes
• Les fondations profondes et semi-profondes sont des
structures permettant de fonder un bâtiment en
profondeur lorsque la couche superficielle de sol n'est
pas suffisamment résistante pour employer des
fondations superficielles : la reprise des charges se fait
alors par la résistance du sol sous la base de la
fondation (portance) à laquelle s’ajoutent les
frottements latéraux exercés par le sol sur la fondation
(résistance à l’enfoncement). Un exemple simple de ce
phénomène est un parasol installé dans le sable : la
résistance du sol augmente au fur et à mesure que le
tube s’enfonce.
Les fondations profondes
• Il existe de nombreux types de fondations
profondes, qui diffèrent par leur mode
d’installation et de fonctionnement. Les plus
courants sont les fondations en pieux qui
peuvent être battus, foncés ou forés (avec ou
sans refoulement du sol)
Les fondations profondes
pieu
• Un pieu est un élément de construction en
béton, acier, bois ou mixte permettant de
fonder un bâtiment ou un ouvrage. Ils sont
utilisés lorsque le terrain ne peut pas
supporter superficiellement les contraintes
dues à la masse de l'ouvrage
Fonctionnement

• Dans les terrains où les couches superficielles de terrain ne sont pas


aptes à recevoir des fondations classiques au vu de la descente de
charge, il est nécessaire de fonder les ouvrages en profondeur. Dans
le report des charges de la structure vers le sol, les pieux peuvent
fonctionner selon deux modes, l'appui de sa pointe et le frottement
latéral de son fût. Ces deux modes peuvent être utilisés séparément
ou combinés suivant la nature des sols.
• Classiquement, à la manière d'une fondation courante, le pieu peut
s'appuyer sur une couche de sol résistante. Les efforts sont alors
transmis par la pointe du pieu, descendue jusqu'à une couche de
sol présentant une résistance mécanique suffisante.
• Parallèlement, le pieu mobilise également les différentes couches
de sol traversées par son fût. Suivant le mode de réalisation, un
phénomène de frottement latéral se met en place à l'interface
pieu/sol qui permet également de transmettre des efforts
Machine à pieux ou foreuse
Machine à pieux ou foreuse
fondations semi-profondes
• Ce type de fondation peut être utilisée dans le cas d'un
sol stable en faible profondeur : des puits d'une
profondeur suffisante pour se stabiliser sur la couche
stable sont remplis de "gros béton" (un béton grossier
dosé à environ 200 kg de ciment/m3). Bien souvent,
ces puits peuvent être creusés à la pelle mécanique
hydraulique, permettant ainsi à l'entreprise chargée de
la réalisation du gros œuvre de réaliser l'ouvrage sans
faire appel à une entreprise spécialisée, comme dans le
cas de fondations profondes.
• On a également souvent recours au système de puits et
longrines préfabriquées. Dans ce cas, les longrines sont
posées sur les plots ainsi créés et permettent de
supporter le poids des murs.
• Une longrine est un élément de structure
ayant la forme d'une poutre et orientée
horizontalement, supportant des forces
mécaniques importantes.